10 ans de référencement

Pourquoi est-il plus difficile de référencer un site en 2008 qu'il y a dix ans, en 1998 ?

Parmi la communauté des référenceurs, quelques-uns ont maintenant une dizaine d'années d'expérience, ou plus.

Ils se souviennent alors parfois avec nostalgie de la facilité qu'ils avaient à positionner un site dans les moteurs de recherche il y a dix ans, et la difficulté que cette tâche pose aujourd'hui.

Mais pourquoi ?

Le monde change, notre environnement change, le web à beaucoup changé, petit point sur 10 années de référencement....

.

.

Tout d'abord, le nombre de sites n'est plus le même :

En 1998, il y avait environ 4 millions de sites web. Google naissait en septembre de cette année là. A l'époque, les stars des moteurs de recherche étaient Yahoo et Altavista, accompagné d'une dizaine d'autres larrons (Hot Bot, Info seek, etc.)

Peu de chiffres précis émanent de Google aujourd'hui, ses créateurs annonçaient indexer plus de 24 milliards de pages web en 2005, où en sont-ils en 2008 ? On annonce 1000 milliards de documents web connus par Google. Quoi qu'il en soit, le nombre de sites web dans le monde est surement plus proche de 120 millions, sachant qu'il y avait 153 millions de noms de domaines enregistrés en 2007. Rappelons qu'un site web comporte plusieurs pages, et que chacune d'entre elles est potentiellement en concurrence avec vous sur une requête.

Les référenceurs sont plus nombreux :

En 1998, qui s'intéressait au référencement ? Quelques passionnés? Une poignée ?

Lorsque l'on voit encore en 2008 de nombreuses entreprises s'intéresser au référencement de leur site une fois celui-ci terminé, ce qui est une parfaite ineptie, on se dit qu'il y a encore de la marge, mais globalement, le nombre de personnes ayant une meilleure approche du référencement est bien supérieure de nos jours. Ceci veut dire qu'il y a potentiellement bien plus de concurrence et de compétences techniques contre vous pour positionner un site.

Les moteurs de recherche ont maintenant une star :

Y a-t-il un avenir en dehors de Google ? C'est la question que l'on est en droit de se poser lorsque l'on sait qu'à lui seul, Google concentre 90% de la recherche en France. Bill et ses milliards n'arrivent toujours pas à proposer une alternative efficace avec Windows live search et Yahoo est dans la tourmente.

Ce qui veut dire qu'aujourd'hui, être « référencé » veut dire être dans l'une des 10 premières réponses de Google (allez, allons jusqu'à 30, mais peu d'internautes dépassent les trois pages de réponses standards). Quand on constate qu'une requête comme « création sites internet » donne plus de 20 millions de réponses, on sait d'avance que le dernier venu va avoir du mal à se positionner dans les 10 premiers.

Google est devenu bien plus regardant :

1998, la vie était belle

  • On saisissait de jolis mots-clés dans la balise keyword
  • On écrivait en blanc sur fond blanc pour donner « à manger » aux moteurs alors que l'internaute n'y voyait que du feu
  • On faisait du cloaking (montrer aux moteurs une page différente de celle montrée aux internautes)
  • On multipliait les noms de domaines
  • On s'inscrivait dans 10 000 annuaires automatiquement avec un logiciel

Les techniques de « filoutage » sont bien plus complexes aujourd'hui, et toutes ces techniques sont devenues extrêmement risquées. La plupart d'entre elles vous assurent d'être blacklisté en moins de deux, et même en étant parfaitement honnête, on risque encore le courroux du dieu Google pour de sombres histoires de contenu dupliqué à cause d'un FIL RSS mal distribué.

En bref, face à Google, il faut montrer patte blanche.

Vos concurrents sont déjà en place :

Vous arrivez avec la fleur au fusil et votre nouveau site, et vous espérez que vous allez déloger l'un des dix sites squattant depuis 5 ans la première page ! Certains de vos concurrents dépensent plus de 2000 euros par mois auprès d'une agence pour assurer leur référencement et vous pensez leur piquer la place ! Et le loto, avez-vous essayé ? N'auriez-vous pas plus de chance de gagner ?

Mais alors, quelle est la solution ?

LE - TRA - VAIL !

Le référencement, ce n'est pas de la magie, c'est du travail, beaucoup de travail et encore plus de travail. C'est aussi une constante systématique, LA PATIENCE, car en référencement, rien n'est efficace dès le lendemain.

Les 9 articles de base traitant du référencement, que vous trouverez sur ce blog, vous donneront l'essentiel des clefs de la réussite (80 % des sites ne respectent pas ces basiques, vous avez donc encore des chances de leur passer devant). Bien sûr, d'autres articles suivront, vous permettant d'éviter de grosses erreurs (url canoniques, contenu dupliqué, etc.) où vous donneront des pistes pour aider les moteurs à indexer votre site (url rewriting, méthodes d'échange de liens, etc.)

Que vous le fassiez vous-même ou que vous le fassiez faire, la création de votre site ou son référencement (le deuxième étant étroitement lié à la qualité du premier) c'est du travail lorsque l'on veut se différencier des ses nombreux concurrents, que ce soit en terme de design d'ergonomie ou de référencement.

Alors, bon travail...

Bien sur, si vous n'avez ni les compétences ni le temps, le rôle de notre agence web est de faire tout cela pour vous, mais ne vous leurrez pas, nous vous demanderons tout de même un peu de travail de votre côté.


10 ans de référencement
Notez cet article

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter Plein
Partager sur linkedin
Partager sur Google+

Une réflexion au sujet de « 10 ans de référencement »

  1. Luc

    Je ne m'intéresse au référencement que depuis un an et je vous approuve quand vous dites qu'il est utile d'être patient lorsque l'on s'occupe du référencement d'un site. Même si les moteurs indexent vite, la prise en compte des modifications apportées peut prendre plusieurs mois...

Partagez sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *