10 excuses pour ne rien changer à votre SEO en 2014.

Habitudes ou changement ?
Il est amusant de voir que nos politiques nous proposent tous « le changement » à chaque élection. Parce que s'il y a bien une chose que la plupart des gens détestent, c'est justement le changement.

En référencement, c'est un peu la même chose. Changer de stratégie dans sa recherche de liens, changer de méthodes pour rédiger, changer de repères sans mots-clés, bref, changer, c'est se lancer dans l'inconnu, et l'inconnu fait peur...

Voilà donc une série d'excuses que vous pourriez vous inventer pour ne rien changer à vos méthodes de référencement en 2014, et voici pourquoi elles sont souvent mauvaises.

Certaines pourront paraître un peu has been, et pourtant, je croise encore ces pratiques tous les jours.

J'ai toujours posé mes liens dans des contenus thématisés

C'est bien ! Même très bien. Mais est-ce suffisant ?
Quand on regarde les liens faits naturellement par de vrais webmasters, et les liens faits par les SEO, ce qui me saute aux yeux, ce n'est pas tant que la thématique de la page s'y prête, c'est assez normal, mais c'est que les liens des SEO tombent souvent comme des cheveux sur la soupe, sans raison valable.

À la limite, certains liens à partir d'une page dont la thématique est différente de la votre sont parfois bien plus justifiés.  Par exemple, si je fais un article sur les tweetclash, ce n'est pas choquant de mettre un lien vers le blog de Montebourg et un autre vers une bio de Niel, même si leurs contenus n'ont rien à voir avec le sujet. Les liens pointent juste vers des sites qui permettent (peut-être) de mieux comprendre ces personnalités.

J'ai toujours fait des CP, ça a toujours marché

Moi aussi j'en ai fait, et je suis d'accord, ça a longtemps très bien marché.
Mais les temps ont changé. Souvenez-vous cet article dans lequel je vous montrais des exemples de CP  avec des liens posés sans aucun prétexte. Sincèrement, il est assez normal que Google dévalorise ces plateformes et les liens qu'elles comportent. Non ?

Bien sûr, aller chercher de vrais liens sur de bons sites va être difficile pour ceux qui avaient pris ces raccourcis faciles, mais ils ont quand même sacrément intérêt à changer leurs habitudes.

J'ai toujours spammé les blogs avec succès

Ah, le spam de blog. Moi aussi j'ai joué avec ça à l'époque ou je gérais plein de MFA (made for adsense). Facile d'aller poser un lien rapidement et facilement.
Aujourd'hui, je vous avoue que cette pratique me semble tout sauf durable.
(merci à ceux qui ont supprimés mes vieux liens récemment...)

Google est tout à fait capable de voir qu'un lien est posé en signature de commentaire. Alors quel crédit lui accorder ? Et puis est-il souvent cliqué ce lien ?
Et je ne vous parle pas de la galère pour faire supprimer ces liens quand la pénalité tombe... D'ailleurs, après le retrait des ancres optimisées sur les commentaires, je sens que je vais passer à une nouvelle règle prochainement sur ce blog...

J'ai toujours travaillé ma densité de mots-clés

S'il y a un sujet qui a longtemps fait parler, c'est bien celui-ci. Combien de fois dois-je mettre des mots clés dans mon contenu pour me positionner ?

Là aussi j'ai oublié cette logique depuis bien longtemps. Bien sûr, l'expression-clé majeure de votre page doit être bien placée, au moins dans votre title et plutôt en début du contenu rédactionnel. Mais pour ce qui est de la répéter n fois, je pense que cela ne sert à rien.

Mieux vaut travailler son texte avec un vocabulaire riche sur le sujet que l'on traite. Avec des synonymes, un peu , mais pas seulement. Publiez des contenus riches en vocabulaire, creusez le champ sémantique et souvent Google vous le rendra. Et d'ailleurs, j'aurais plutôt tendance à tenter de renforcer la pertinence de mes pages avec de bons liens sortants plutôt qu'en rédigeant du charabia inutile.

J'ai toujours fait des liens réciproques, ça marche bien

Houla, moi aussi j'en ai fait ! Mais ça, c'était avant, il y a bien longtemps. Et je me suis même pris des pénalités manuelles pour ça. Et même sans ça, le lien réciproque il sent le référenceur à plein nez.

Je ne dis pas que 2 ou 3 ne puissent pas être totalement justifiés et faits honnêtement. Mais dans ce cas, ne pensez qu'au trafic. Pensez à un vrai échange qui soit utile et normal aux yeux des visiteurs. Parce que le site de tractopelle avec qui vous avez échangé un lien en footer de votre site de rencontres, franchement, vous croyez qu'il intéresse vos visiteurs ou qu'il semble réglo aux yeux de Google ?

J'ai toujours pensé que le SMO n'aide pas au référencement

Je sais que je touche là un point qui a fait couler beaucoup d'encre.
Je ne vais pas vous refaire le discours sur l'importance grandissante de Google Plus, mais globalement les réseaux sociaux amènent du trafic, et c'est bien ce que l'on cherche tous, non ?

Mais au-delà du trafic direct, combien de fois ai-je bénéficié de liens à partir de divers blogs, simplement parce que le blogueur avait découvert l'un de mes articles grâce à un tweet, un partage FB ou G+.

Je pense très sincèrement que beaucoup minimisent l'apport de liens que peuvent induire les partages sociaux.

J'ai toujours fait des liens au kilo

Là aussi, je n'ai jamais atteint les sommets de certains, mais j'avoue que j'ai moi aussi pris le raccourci des CP et des publications faciles pour poser des liens.
Quand je regarde des trucs que je faisais encore parfois il y a 2 ans, j'ai honte. Mais bon, ça marchait...

Mon changement d'optique en terme de stratégie de liens a été profond ces 2 dernières années.
Jamais je n'ai autant cassé les pieds de mes clients pour qu'ils produisent des contenus très qualitatifs. Pourquoi ?
Parce qu'obtenir des liens en or se révèle tellement plus facile (enfin, moins difficile). Avec de bons contenus, on peut aller chercher des liens sur des sites ou les concurrents qui travaillent à l'ancienne n'auront jamais accès.

Bien évidemment, cela nécessite du travail, mais pour la petite histoire, jamais ce type de liens ne m'a été donné en exemple sur un message de pénalité. Et puis si ces sites qui me les font sont très regardants, cela me conforte dans l'idée qu'eux non plus ne seront pas pénalisés. Mes liens bénéficieront donc d'une confiance que justement je recherche à tout prix.

Les photos, schéma, vidéos c'est pour les designers, je ne m'en suis jamais servi.

Je ne dis pas qu'il est indispensable d'aller coller des images partout. En revanche, sur de nombreux sujets ces images font que le visiteur, reste, regarde, clique, et lit.

Ce n'est pas forcément utile par exemple sur cet article. Mais sur une publication qui parle de bijoux, de mode, d’ameublement, de machines-outils, tout ce qui illustre tel que les images, les vidéos, les graphiques apportent un professionnalisme, une fluidité, et surtout retiennent l'attention du lecteur.

D'accord, il faut les acheter, les mettre en page, les trouver sur Youtube, mais le constat est flagrant quand on regarde les durées de visite, alors s'en passer sur son money site (et même sur ses publications externes) n'est sans doute pas une bonne idée.

Les liens sortants, ils diluent mon pagerank, je n'en fais pas.

Rhââ, le pagerank sculpting ! Vous vous souvenez de la grande époque du nofollow pour diriger les flux ?
En revanche, certains l'ont sans doute remarqué, il est possible de se positionner sur une expression dans Google juste parce que vous avez fait un lien sortant sur celle-ci...

J'avais longuement épilogué sur le sujet du lien sortant, je ne vais donc pas m'éterniser, mais en résumé, je pense que ce qui est apprécié par le visiteur est bon pour votre site. Et j'ai souvent fait le constat que les pages qui font des liens externes se positionnent plutôt bien en regard de leurs concurrentes.

Je peux faire des liens pourris, si ça se gâte, j'ai l'outil de désaveu.

Ce n'est pas tout à fait faux...
Depuis le hangout de Google sur les demandes de ré-examen, on sait avec certitude que le fichier de désaveu est utile et utilisé. D'ailleurs, c'est parce qu'ils ont peur qu'on le supprime après une demande de ré-examen que les quality rater veulent que l'on fasse du ménage à la main.

En revanche, se faire plomber par des pénalités plusieurs fois d'affilée ne donne sans doute pas un très bon signal. John Mueller (le boss de Google Webmaster Tools) lâchait quelques infos récemment en stipulant qu'un site qui avait joué avec le feu à plusieurs reprises mettrait peut-être un peu de temps à regagner la confiance de Google.

Donc l'outil de désaveu n'est pas une absolution totale après avoir péché. Il faudra retourner à la messe tous les dimanches avant d'obtenir le pardon total.

Ça tombe bien, la messe du SEO, on vous la propose ici le dimanche matin depuis 5 ans 🙂

Et vous, allez-vous prendre des résolutions pour votre SEO en 2014 ? Ou bien les habitudes vont-elles être trop dures à changer ?

10 excuses pour ne rien changer à votre SEO en 2014.
5 (100%) 1 vote

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter Plein
Partager sur linkedin
Partager sur Google+

22 réflexions au sujet de « 10 excuses pour ne rien changer à votre SEO en 2014. »

  1. Simon

    Concernant le spamco, j'ai toujours des bons résultats perso malgré ce que j'entends dire partout. En revanche le plugin keywordluv est clairement a évité ainsi que les ancres optis. De l'ancre sur du prénom avec et sans "nofollow" ca passe toujours très bien (même sur des blogs anglophones vers sites francophone) du moins pour le moment, mais difficile pour GG de les sanctionner vu que c'est une grosse partie des liens du web.

    Concernant les photos, c'est bien trop cher, alors en 2014 j'en achèterais toujours très peu :).

    En 2014 pour résumer je vais ranker comme un cochon sur des niches pas forcément très éthiques mais qui rapporte et je redistribuerais une partie des gains aux personnes dans le besoin 🙂

  2. franckwylliams

    Ça n’est pas ce qu’on peut appeler un changement radical, mais plutôt des options pour rendre son contenu plus appréciable et pour certain plus lisible et digeste (confère cas des images, vidéo, etc…)
    Ne serait-ce pas plutôt s’adapter à une « évolution », parce qu’en fait je constate comme tu l’indique que ne pas faire de SMO c’est se mettre une balle dans le pied (d’ailleurs les grandes marques l’ont compris) et c’est se priver d’un flux de visiteurs supplémentaire, perso c’est ce qui changera pour 2014, m’investir plus dans les réseaux sociaux autrement que virtuellement 😉
    Passez de bonnes fêtes
    Amicalement

  3. VincentB

    De mon côté 2014 ce sera encore plus de filtrage au niveau des domaines sur lesquels je vais placer des liens, continuer à diluer au maximum les ancres (surtout sur la home) et mettre en place une réelle stratégie de contenu, intégrer Google Actualité si les thématiques s'y prêtent...
    Pour ce qui est des communiqués de presse, ça marche encore très bien de mon côté, si on cible les bons domaines, et pas forcément ceux qui rankent sur "communiqué de presse gratuit"...
    Pour ce qui est des réseaux sociaux, je suis totalement d'accord avec toi Sylvain, ce qu'on veut c'est du trafic, alors pourquoi s'en priver ?
    Vincent

  4. maxime

    Moi je garde la même stratégie elle fonctionne pas trop mal pour le moment.

    J espère juste apprendre encore et encore et que me Google soit gentil avec mes sites .

  5. Erwan

    j'essaye d'évoluer vers la qualité. Cependant ce n'est pas toujours facile sinon je devrais facturer un article sur un vrai blog 5 x plus cher !

    Je ne suis pas forcément d'accord avec tout ce que tu dis car je pense qu'il y a la notion de quantité à prendre en compte. Faire 2 commentaires de blogs en dofollow sur une ancre de type prénom ne va pas faire de mal. Faire un article sur un "CP" sans (trop) optimiser ses liens et avec d'autres liens sortants n'est pas forcément un mal, etc.

  6. Wilfried

    En gros vous ne changez pas grand-chose, puisque votre point de vue (officiel) a toujours été de faire du contenu intéressant pour le lecteur. Et bien évidement tout ce que je viens de lire est à pendre avec mesure car toutes les bonnes vieilles méthodes marchent encore, il suffit de se diversifier. On marche entre les œufs. Nous n'en sommes pas encore à marcher dessus. Vigilance tout de même !

    Tiens ça me rappelle Ralph la casse : il vient de choper la médaille et, trop confiant, marche sur un œuf en sortant 🙂

  7. Ysabeau

    Ah ah ! Je crois que je vais définitivement laisser tomber mon extension de WordPress, SEO machin truc qui couine chaque fois que je fais un article parce qu'il ne trouve pas le mot-clé principal en haut de la page alors qu'il y est.
    Sinon, ça fait longtemps (et je suis pas SEO) que je trouve ringard ceux qui m'écrivent pour des échanges de liens sans aucun rapport avec mes sites. D'ailleurs quand on va sur les sites donnés en référence, on se rend compte que ça n'a aucun intérêt (ni pour moi, ni pour eux d'ailleurs).
    Effectivement, les réseaux sociaux, soupir, il faut y être semble-t-il, même si ça (me) pose des problèmes éthiques.

  8. Aurélien

    Je ne suis pas vraiment d'accord avec ton article, je pense que la plupart des méthodes cités ici fonctionne encore bien (voir très bien pour certaines). Après il faut distingué la manière de faire. Tu peux ranker sur des expressions correcte uniquement avec du spam co sur des gros site.

    Dans ce que tu dis, on a l'impression que le seo devient de la rédaction et ce n'est pas du tout un principe auquel j'adhère. Je passe parfois beaucoup de temps pour rédiger un article mais en général c'est pour de la soumission sur des blogs avec un trafic très important, ce n'est même pas 5% de mon travail.

  9. Eric

    Ton article se boit vraiment comme du ptit lait de SEO 😉 !! Etre à l'affut de ce que réclame Google n'est pas une mince affaire mais en trouvant un bon point d'équilibre (pour reprendre un article que j'ai lu aujourd'hui ^^) dans sa stratégie de référencement en faisant du qualitatif plutôt que du quantitatif, on arrive quand même à faire du "référencement propre". Et c'est cela qui rend aussi intéressant le travail d'un référenceur, c'est de combiner plusieurs techniques, les tester et effectuer des réajustements. Par rapport aux signaux sociaux, j'expérimente justement l'impact du référencement de chacun des articles uniquement à travers le partage social, bien entendu par la suite je mettrai en place un netlinking pour que le positionnement soit pérenne mais il est intéressant de voir leur impact "quasi-immédiat" sur le référencement.

  10. franck

    Tous les tactiques exposées ont fonctionné un moment donné, juste le temps que google ne les prenne plus en considération comme auparavant voire les sanctionne. Aujourd'hui comme pour hier, deux stratégies fonctionnent parfaitement :
    1- le référencement naturel
    2- la nouvelle tactique 2014 (que personne ne connait encore sauf son inventeur) et que je ne connais pas !
    Merci encore pour l'article très bien détaillé.

  11. Estimez

    Génial de revoir toutes ces techniques qui marchaient à l'époque et je suis particulièrement d'accord avec deux points. Le premier est l'importance du SMO dans la stratégie de référencement naturel, on voit d'ailleurs Google plus prendre de plus en plus d'importance et on peut vraiment acquérir de nombreux liens après avoir été trouvé sur twitter ou Facebook. Ensuite je pense sincèrement qu'avoir de bonnes images améliorent l'attractivité du contenu et de ce fait améliore l'expérience utilisateur ainsi que l'acquisition de lien. De plus les images sont omniprésentes maintenant dans les SERPs... Merci pour cette actualité SEO et joyeux Noël a vous!

  12. Anonymous

    Perso, je garde le même cap. Pas de spam, du contextuel only, et de bons contenus.
    Tout comme Ysabeau un peu plus haut, refus systématique des demande d'échange de liens hors context.

    Un ou deux CP, ça fait pas de mal mais uniquement sur les "top sites" reconnus. De même, je vais tenter de mettre la paquet sur le social, vu que Twitter et FB tournent pas mal, peut être appuyer sérieusement Google+ qui monte toujours plus et qui favoriserait le ref nat 🙂

    Bref, pas de chamboulement quoi et pas d’excès surtout !

  13. Géraldine

    De nouvelles dispos pour 2014 ? On verra au fil des recommandations Google. En attendant, je ne pratique ni les CP, ni l’échange de liens, je ne spamme pas les blogs et écris naturellement sans gonfler mes textes de mots-clés… Bref, c’est long, c’est à la mano, mais pour le moment, Google n’a jamais trouvé à redire ! Quant aux habitudes, je pense que quand on bosse dans le SEO, il ne faut pas trop compter dessus ;-). Bonne fin d’année et… à dimanche prochain !

  14. Léo

    Le changement s'impose à nous, à quoi bon faire la sourde oreille. J'ai pas envie de me ramasser des pénalités l'années prochaines donc fini le spamco, vu le temps et l'énergie que ça m'a pris de désavouer mes propres liens, il me faut me refaire une virginité. En tous cas en 2014, ce sera changer ou mourir.

  15. Alain

    Visiblement tout le monde est parti pour miser sur la qualité. C'est une bonne nouvelle pour ceux qui travaillent déjà dans cette optique.

  16. Ludovic

    Merci pour LE tuyaux de l'article (pour moi en tout cas), se positionner sur un keyword avec une ancre sur un lien sortant ça c'est malin et perso je ne connaissais pas.
    Je vais fouiner un peu pour trouver un exemple, je suis très curieux de comprendre comment ça marche, peut être que ce sont des liens TRÈS cliqués pour que la source puisse se positionner de cette façon, non ?

  17. gerard

    pourtant la pose de commentaire avec lien comme ici se fait partout
    je ne pense pas que nous soyons tous pénalisés, il ne resterait plus rien sur GG...

  18. Sylvain Auteur de l’article

    @ Gérard
    Partout tu es certain ?
    Moi je vois des lien nofollow la plupart du temps.
    Même ici la récré est quasi finie 🙂

  19. Madeleine

    Bonjour,
    Novice dans le monde du blog, j'entends tout et son contraire.
    Cependant, ce qui ressort dans tous les articles que je lis, c'est qu'il faut du contenu et de la qualité.
    Alors je suis ce raisonnement et j'espère que Google me le rendra.
    J'ai lu que Google allait pénalisé dans certaines conditions les articles invités ? une rumeur ?

  20. marc

    Article comme toujours très intéressant. Le temps du « SEO industriel » est aujourd’hui bien révolu et c’est finalement une excellente nouvelle. Trois remarques toutefois.

    Ton propos fait la part belle à l’adaptation obligatoire de nos stratégies de référencement mais ne souligne peut-être pas assez combien la qualité du « sous-jacent » donc du site est primordiale. Du contenu unique, des mises à jour régulières, de bon ratios texte/code , un bon balisage, une bonne ergonomie, une vitesse de chargement optimisée, un bon maillage interne, un site w3c et responsive design etc etc sont aujourd’hui indispensables pour parvenir ensuit à éventuellement réussir son référencement.

    De la même manière le poids croissant des réseaux sociaux dans l’algo (déjà évoqué dans un autre article et annoncé depuis un ou deux ans) est devenu une vraie réalité. Une récente étude de « Searchmetrics Ranking Factors Rank Correlation 2013 » pour Google aux USA montrent que Google valorise de plus en plus les J’aime, partages Facebook, tweets et autres pin. A ce sujet, mon petit doigt me dit que les +1 pourraient demain être « survalorisés » au détriment des FB et autres Tweeters… Mais pour l’instant gagner de +1 est autrement plus compliqué que d’obtenir des Likes.
    Je constate enfin que depuis un an chaque fois que Google « secoue le prunier » les résultats sont déconcertants. Les variations sont violentes et souvent erratiques. Ce n’est plus du yoyo mais des montagnes russes. Il devient difficile d’appréhender la logique sous-jacente, que ce soit de manière empirique ou expérimentale. Difficile de comprendre ce qui est valorisé et ce qui est pénalisant quand les règles changent chaque semaine. Je finirais presque par croire que Google fait cela pour capter de l’Adwords, de la PLA, du retargeting ou du Google shopping… mais je dois avoir l’esprit mal tourné -)

  21. agence web creafrog

    Sacré routine ! mes résolutions pour 2014, automatisé mes taches seo, après le process reste un peu le même, à ce sujet votre article sur le seo en image démontre cette idée. Après les conventions techniques évoluent avec le temps et c' est tant mieux .. quel ennui sinon :p
    Bonne année
    Numériquement
    Antoine
    Equipe Creafrog Biarritz

  22. yoda

    Je réagis bien longtemps après l'article, mais les liens dans les commentaires de blog apportent du trafic. J'ai un blog depuis quelques temps, quand je mets le lien dans le champ site web du commentaire (pas ici, puisque c'est réservé aux profils réseaux sociaux), je constate souvent quelques visites sur mon site. Pour un gros, c'est une goutte d'eau, mais cela peut aider un petit site à se faire connaître.
    Cependant, je crois que ça marche mieux si le commentaire n'est pas du spam. Le simple fait de voir un commentaire indigent fait soupçonner soit un lien commercial, soit un site perso aussi indigent que le lien. Par contre, un commentaire pertinent, dans le thème, me donnera parfois envie d'en savoir plus sur la personne qui l'a écrit, et donc d'aller visiter ce lien...

Partagez sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *