5 astuces d’ergonomie pour un site e-commerce

On parle souvent d’ergonomie web dans les agences. En langage clair, c’est l’étude de la facilité de « prise en main » d’un site par un utilisateur.

Parce qu’une fois que le SEO à fait venir les visiteurs, ce serait dommage de le voir partir, car il ne comprend rien à l’utilisation de la boutique en ligne.

E-commerce et ergonomie

Il y a peu, le site  www.arngren.net s’est vu décerner le titre du site le plus moche du monde. Vu le buzz fait autour de la nouvelle, ceci lui aura au moins permis d’enregistrer un sacré pic de visites (…pas forcément ciblées).

Moche, pas ergonomique pour deux sous, mais amusant

Bizarrement, après le premier choc visuel (oui, ça pique), j’ai trouvé ce site plutôt amusant et sympathique. En revanche, réfractaire au norvégien, je ne sais toujours pas si l’on peut commander. Pourtant, j’ai déjà acheté sur des sites allemand alors que je ne comprends strictement rien à la langue de Goethe.

Ce site est un vrai fouillis inextricable dans lequel on ne sait jamais où l’on se trouve, mais que l’on visite amusé en découvrant des gadgets originaux. Quoi qu’il en soit, ce n’est surtout pas un exemple à prendre en terme d’ergonomie.

Existe-t-il des règles en ergonomie web ?

On pourrait presque dire, l’exact contraire du site Arngren. Mais dans la pratique, il y a peu de règles écrites, à part peut être chez opquast.com

En fait, la recherche de l’ergonomie idéale,c’est un peu de tâtonnement, saupoudré de bon sens, et agrémenté de tests utilisateurs.

Tirer parti des habitudes.

Le meilleur moyen de faciliter la vie d’un utilisateur, c’est de lui servir les mêmes recettes que partout ailleurs. C’est ainsi qu’au fil du temps, des quasi standards se sont mis en place.

  • Les liens sont soulignés ou dans une couleur différente.
  • Un panier de commande se situe généralement en haut à droite
  • Le clic sur le logo d’un site permet de revenir à l’accueil
  • Les menus d’accès restent au même endroit, sur toutes les pages du site
  • Les vignettes (petites images) s’agrandissent en cliquant dessus
  • Les textes sont affichés dans des polices très lisibles et communément partagées.
  • Les contrastes restent modérés (on évite d’écrire en rouge sur fond bleu roi).
  • On préférera écrire en foncé sur fond clair que l’inverse
  • Etc. Etc.

Utiliser l’ergonomie pour satisfaire ses objectifs.

Avoir un site facile d’utilisation,  est perçu par certains comme une énorme contrainte. Certains graphistes vous diront que cela bride leur imagination et l’originalité. Pour ma part, je pense que les designers qui pensent cela en manquent.

On oublie souvent que l’objectif d’un site est rarement d’être beau ou original. Ces critères peuvent tout à fait être pris en compte, mais ne sont jamais les objectifs principaux.

D’ailleurs, avant de vous lancer tête baissée dans le design, demandez-vous toujours quels objectifs celui-ci doit servir, car le design doit être au service de votre contenu, c’est ce dernier qui transformera vos visiteurs en utilisateurs, pas l’inverse. Cette logique doit être maintenue lors de la réflexion sur CHAQUE page de votre site.

Quelques astuces glanés chez AxeNet

Nous sommes loin d’être parfaits, mais parfois, certaines astuces graphiques et ergonomiques apportent une aide réelle à la transformation pour nos clients. Elles ne sont pas toujours nouvelles, mais pourront vous donner des idées.

1 / Un panier qui accompagne le visiteur.

Quoi de plus bête qu’un visiteur qui passe d’un site e-commerce au blog adjacent, et oublie qu’il avait une commande en cours ?

Même si trimbaler des variables n’est pas le plus simple, le fait de maintenir un panier de commande visible sur toutes les parties du site limite les risques de perte.

Un exemple sur la boutique cadeaux photopitchoun.

extrait

2 / Des descriptions produit adaptées à l’utilisateur

Selon son degré de connaissance d’un sujet, on voudrait parfois avoir des explications plus adaptées à son niveau. Les fiches produits de la boutique de vin Vigne Online propose une description pour l’amateur et l’autre pour le connaisseur, sans encombrer toute la page d’un texte  imbuvable.

extrait

3 / Un achat d’impulsion facilité

Dans une boutique, certains produits à prix très bas pourraient quasiment être vendus à tout le monde… si tout le monde les voyait.

C’est le cas d’un autocollant « bébé à bord » qui est systématiquement proposé à tous sur le site de vetement bébé Babystock, puisqu’il est mis en avant dans le panier de commande.

extrait

4 / Un panier qui rappelle le montant du franco

Augmenter le panier moyen est une obsession pour tout e-commerçant. Dans le panier, un module qui rappelle la somme manquante pour atteindre le franco de port, accompagné d’un bouton  » continuer mes achats  » permettra de   » pousser  » certains visiteurs à commander d’autres articles. Un exemple sur le site Harley-Davidson.

extrait

5 / Proposer un service complémentaire au produit lors de l’ajout au panier.

Une méthode efficace lorsqu’elle concerne des assurances spécifiques ou une assistance connexe au produit. L’affichage d’un mémo qui rappelle la possibilité de souscrire à un service complémentaire augmentera singulièrement vos ventes sur celui-ci. Un exemple sur ce site de logiciel de comptabilité.

extrait

En revanche au quotidien, je trouve certaines pratiques exécrables.

Je déteste :

  • Qu’une fenêtre intrusive me propose de m’abonner dès la page d’accueil d’un site alors que je ne l’ai pas encore visité.
  • Dans le même ordre d’idée, que l’on « m’agresse » pour m’abonner à un flux RSS ou une newsletter alors que je n’ai pas encore lu le début d’un bout d’article sur un blog ou visité une boutique.
  • Que l’on m’ajoute d’office des services dans un panier me laissant le soin de les décocher si je n’en veux pas.

En résumé

Rendre les choses plus faciles pour l’internaute satisfera souvent sa nature flemmarde. Ces aides pratiques, visuelles et/ou ergonomiques permettront souvent d’augmenter votre taux de transformation ou votre panier moyen, mais attention à ne pas être perçu comme trop intrusif.

51 réflexions au sujet de « 5 astuces d’ergonomie pour un site e-commerce »

  1. sylv20c

    Sur notre boutique de voile publicitaire, nous avons mis en place un système permettant de créer un devis qui peut être transformé en papier, y compris en revenant plus tard grace à un cookie. Comme nous nous adressons aux commerçants pme etc. Cela leur permet de simuler leur achat frais de port compris. Nous avons constaté que nos clients l’utilisait pas mal. Peut-être une façon de faire partager leur decision d’achat avec un autre decisionnaire ?
    Un avantage pour nous c’est de collecter les infos sur le prospect nous permettant de le recontacter pour l’aider a prendre sa decision, car pour realiser son devis il doit creer un compte.

  2. wilfried

    Oui c’est vrai que ce premier exemple de site mériterait une refonte totale; il est de plus bourré de pub en tout genre.

    Je suis d’accord avec toi, en ajoutant qu’il faut le faire comprendre à son client et intégrer ses exigences.

    La méthode: prendre l’ergonomie des sites « tout moche » type ebay ou amazone et y ajouter une plus-value Design.

    Amitiés
    Wilfried

  3. Amauri

    Deux choses m’exaspère lors d’un achat :
    - l’ajout automatique d’une assurance ou d’une garanti de 10 ans à 120€ pour un article à 10€,
    - les newsletters et homapage racoleuse promettant un produit qu’il est ensuite impossible de retrouver..

    Sympa arngren, très web 2.0 ^^

  4. CWM Consulting

    Bonjour Sylvain !

    Et merci !
    La problématique est en effet essentielle. Et on en parle bien peu.
    Il est difficile de savoir innover en matière de graphisme et ergonomie sans trop sortir de ces règles et « dérouter » le visiteur. Un métier, quoi !
    Pour autant, chaque élément sur un site web peut être passé à la « moulinette » de l’ergonomie.
    Le point 5 (un dérivé de cross-selling) me fait penser à un article de mon collègue d’Inside Créations : http://www.inside-referencement.com/referencement-89-l-interet-cross-selling-ou-ventes-croisees-pour-referencement-naturel.html

    Merci.

  5. Erwan

    Ton point 5 ressemble beaucoup pour moi à un point que tu détestes à savoir que le e-commerce s’inscrive automatique des options (livraison en 48 heures, garantie 3 ans, housse, paquet cadeau, …)

    Je trouve cela nul mais pour vendre, il est intéressant de soumettre de nouvelles choses. L’idée de l’autocollant chez Babystock est très bonne.

  6. Sylvain Auteur de l’article

    @ sylv20c
    Très bonne idée en effet, nous avons mis en place quelque chose de très similaire sur le site ig-conseils.com

    @ Wilfried
    Tirer partie des bonnes idées des autres me semble aussi très utile, mais il ne faut pas oublier qu’ils font aussi parfois de grosses bourdes. L’ancien menu d’accès produit de C-discount faisait partie des exemples types à ne pas suivre.

    @ Amauri
    Complètement d’accord avec toi sur les deux exemples que tu donnes

    @ CWM
    Le cross selling peut effectivement faire grimper le panier moyen de manière réellement significative.

    @ Erwan
    Tu verras que ce n’est pas du tout le cas en testant par toi même http://www.ig-conseils.com/logiciel/ebp/compta/gestion/commerciale/open/line/classic/334.html
    La fenêtre propose, mais n’impose pas du tout.

    « l’astuce » sur Babystock est super efficace.

  7. christophe

    Astuces plutôt classiques pour qui utilise les sites Ecommerce régulièrement.

    Pour ce qui est de forcer la main avec des options pré-cochées il est sur que ça fait augmenter le panier moyen. Cependant cela fait également fuir certains clients comme moi qui ne supportent pas de se voir pris pour des andouilles.
    Mettre des option, OK, mais c’est à l’utilisateur de les choisir et pas l’inverse.

    Pour ce qui est des visiteurs passant du site principal au blog je pense que le panier qui suit est une bonne chose.
    Je me demande aussi en ce moment si il ne serait pas plus bénéfique d’empêcher le passage site principal à blog.

    Je me suis rendu compte qu’il y avait un peu de perte quand les visiteurs passaient sur le blog car ils passent d’une logique d’achat à une logique de papillonnage. Ils peuvent donc cliquer sur les liens in-text des articles, aller faire un tour sur facebook, twitter etc… pour au final peut être ne rien acheter ou pire acheter ailleurs.

    J’hésite encore sur un site à supprimer tous liens pointant vers le blog sur le site principal….

  8. Sylvain(bis)

    Et bien je ne le trouve pas si mauvais, ce ARNGREN. Certes on à l’impression d’ouvrir un grand journal qui dépasse de tous les côtes, et qui nous encombre les bras, mais il a le mérite d’être original (ce qui n’est pas plus mal vu sa thématique). Et puis il a du avoir un nombre incroyable de liens pour ce « prix », et il n’a pas changé le site. Peut être était-ce son but ? :)

    Je retiens surtout de cet article l’exemple de double description pour ton client dans le vin, et le petit produit en plus dans le l’entonnoir de conversion de Babystock. Par contre concernant ce dernier, je trouve dommage qu’il faille absolument choisir la quantité, pour chaque produit. N’est ce pas là 1 clic de plus là où les webmarketeurs prônent le moins de clic possibles ?

  9. Pascale

    Voilà le mot, l’ergonomie, c’est effectivement le grand casse-tête pour le lancement de notre librairie en ligne. Certes il existe désormais des modèles faciles à mettre en place mais sur un marché où les prix sont très bas, l’internautes souhaite parfois acheter en un seul clic un ebook de quelques euros…
    Pour nous, pas de soucis, livraison gratuite dans le monde entier ! Vive le numérique…
    Après il y a aussi la notion du fouillis organisé comme chez un bouquiniste… en sachant que chaque internaute est différent… certes Amazon a réussi après 15 ans d’existence à gérer l’incitation à l’achat par sa capacité à proposer des livres qui répondent à des envies de lectures très proches… Le modèle est donc Amazon ? Mais il faut parfois aussi savoir se limiter à l’imperfection !

    Pascale

  10. David

    A consulter absolument, une référence au niveau ergonomie le site d’Amélie Boucher http://www.ergolab.net. Son livre « ergonomie web » est un indispensable à avoir dans sa bibliothèque. Elle aborde l’ergonomie de sites et de sites e-commerce avec exemples à l’appui (vous retrouvez des erreurs flagrantes chez de très grosse pointure du e-commerce).
    Chose auquel on ne pense pas toujours en fonction de la résolution d’écran, les infos importantes visibles sans avoir besoin de sroller.

  11. Phil

    Ces basiques sont indispensables dans toute création de site E-Commerce. L’A/B testing permet ensuite d’améliorer le taux de transformation car il n’existe pas de formule magique pour convertir le visiteur en client.

    Les boutiques en ligne du secteur du luxe, par exemple, font souvent abstraction des règles élémentaires d’accessibilité et d’ergonomie afin de proposer « une expérience » liée à l’univers de la marque. Le design prend alors le dessus, à juste titre ou pas d’ailleurs…

  12. Sylvain Auteur de l’article

    @ Sylvain bis
    Bien vu, c’est d’ailleurs dans le loop car le site est en cours de refonte.

    @ David
    J’adhère à toutes les logiques présentées par Amélie.

    En revanche, je ne pense pas qu’il faille être toujours trop affirmatif.
    J’ai pu constater parfois que deux clics explicatifs, clairs, explicites amenaient à un meilleur résultat qu’un clic peu explicite.
    Dans le même ordre d’idée, des études ont montrées que les internautes transforment plus sur des pages qu’ils ont scrollés. D’ailleurs, je crois de moins en moins à ce dogme du scroll « interdit ». Les moeurs et pratiques évoluent, mieux vaut tester que de rester figé sur des constats d’il y a 10 ans.
    Bien évidement, avoir un contenu intéressant en premier visuel reste indispensable. :-)

    @ Phil
    Tu as raison, il y a toujours de bons exemples de pratiques inverses aux dictats.
    Conclusion…tester !

  13. David

    Je ne fais pas référence à un scroll interdit, mais à un bouton ajouté au panier juste en dessous de la ligne de visibilité par exemple.

  14. Sylvain Auteur de l’article

    @ David
    Je suis d’accord sur le fond, mais même pour ce cas précis, on pourrait en discuter longtemps.

    Un petit exemple, chez materiel.net (une boutique qui marche plutôt très bien), lorsque je visite la fiche produit d’un appareil photo, je scroll toute la page pour lire les caractéristiques techniques de l’appareil convoité.
    Si je veux acheter, je suis obligé de scroller à nouveau complètement vers le haut (4 écrans environ).
    Le bouton d’ajout au panier ne serait-il donc pas mieux en bas de page ?

    Je sais, je joue l’avocat du diable, mais mon but est juste de démontrer qu’il faut faire attention aux soi-disant règles prédéfinies et non testées.

  15. Frederic

    Ce qu’il y d’intéressant dans le web, et même dans le commerce en ligne, c’est l’absence de réponse définitive.
    Aucune défaite n’est définitive et si les critiques d’ergonomie doivent naturellement être écoutées, la seule réponse qui importe c’est quand même le résultat !
    A quoi bon faire un magnifique site pour y vendre le même produit qu’ailleurs mais plus cher ?
    Nous achetons tous sur des sites que nous trouvons « pas terribles » mais nous y retournons pour le prix…
    Certes, essayer de cumuler les deux est peut-être mieux !

    Plus que l’ergonomie, je recherche LA SIMPLICITé…

    Frederic

  16. apwn

    Je suis d’accord avec toi, faciliter la vie au visiteur est toujours mieux. Pas forcément pour la conversion mais aussi pour l’image de marque et la fidélisation.

    Un site e-commerce qui me pose problème est cdiscount. Ils ont beau avoir un avantages sur les prix, la pub est omniprésente. Entre les popups, les bannières, …. C’est toujours une mission pour aller commander sur le site.

  17. phil

    En tant que client ce qui fait que j’apprécie un site marchand:

    - Avoir plusieurs photos de l’article sous différentes facettes
    - Accéder rapidement à l’avis des utilisateurs sans changer de fenêtres
    - Payer sans qu’on me donne une pléthore de choix qui au final ne font que me ralentir

    Ce que je déteste: Qu’un site garde en mémoire les infos de ma CB par défaut (Tilt suprême…)

  18. yvan

    Arngren.net, du jamais vu! et un titre qu’il n’a pas volé…Pour ce qui concerne l’ergonomie, je croise de plus en plus de boutiques affichant leur présence sur Facebook, avec leurs membres (widgets). Ça renforce la fidélisation et la crédibilité de la marque

    Yvan,

  19. Charles

    Jolie site (arngren.net), est-ce qu’il accepte Paypal?

    Un élément à mon avis important non mentionné est les filtres de produits. Donnez différentes options au utilisateurs pour visualiser les produits est important surtout pour les boutiques qui en ont beaucoup. Zappos.com est un bon exemple, il est très facile de trouver ce que l’on recherche rapidement avec les filtres.

    Ces fonctionnalités apportent quelques défis de référencement toujours intéressants!

  20. Enchere au centime

    Bonjour,

    Merci Axe-net pour ce blog toujours riche et instructif.

    @Frederic du Lot : L’ergonomie n’est pas un peu synonyme de simplicité ? On peut effectivement y rajouter des techniques pour améliorer le CA comme rajouter des assurances automatiquement, ou proposer du cross-selling. Mais l’ergonomie à mon sens a pour but premier de rendre l’utilisation d’un site simple (pour le rendre efficace).

    Tristan

  21. JP

    Frederic
    La recherche de la simplicité pour l’utilisateur d’une interface s’appelle…l’ergonomie.

  22. Stephane

    Ce que tu dis est d’autant plus vrai que l’achat sur un site e-commerce fonctionne sur la confiance. Retrouver des éléments aux endroits auxquels on s’y attend aide à obtenir cette confiance. A l’inverse, agresser le visiteur par des demandes d’abonnement (newsletter, RSS) n’aide pas à l’obtenir.

  23. Maurice

    Très bon résumé des principes de bases de l’ergonomie!

    Pour aller un peu plus loin, on peut souligner que les internautes ont besoin d’être guidé et donc qu’il est important d’intégrer des signifiants.

    Par exemple, une couleur unique pour tous les liens, des boutons de navigation toujours de la même couleur etc., de la même manière qu’un feu vert en voiture veut toujours dire qu’on peut y aller et qu’un feu rouge indique l’interdiction.

    Ainsi la navigation devient intuitive et l’internaute s’y plait beaucoup plus, même inconsciemment!

  24. Sylvain F

    Un gadget que j’apprécie particulièrement sur les sites e-commerce est le « Passez votre commande avant telle heure pour être livré demain ». Il me semble qu’un des freins à l’achat en ligne est le délai de livraison. Avec cette information, en tant qu’acheteur, je suis rassuré. Et du coup, je passe commande de suite au lieu de partir faire autre chose et, peut-être, oublier ma commande.

    Le site de musique Thomann propose également une « hot liste », une sorte de dossier de favoris qui reste sur le site, gardé en mémoire jusqu’à ce qu’on ferme la liste. Non seulement ça permet de retenir un certain nombre de produits mais en plus on peut publier la liste pour l’envoyer à des proches, pratique pour les anniversaires, Noël, mariages, baptêmes, etc.

  25. Sébastien

    Une jolie thématique pour placer des liens Sylvain ! ^^
    Plus sérieusement, il y a des conventions tacites faciles, comme la plupart de celles que tu décris, et beaucoup, beaucoup de points où il n’y a pas de règles. Je pense que le meilleur ergonome du monde reste le visiteur, dont on récolte les données via des solutions analytics pour monsieur tout le monde et des tracking oculaires pour les plus riches. ^^

    Et faites tester votre site web par votre mère ou tout autre personne d’une génération moins protée sur internet. On a des surprises !

  26. laurent

    Les ouvrages d’Amélie sont une référence de l’ergonomie francophone, notamment un petit dépliant qui synthétise l’essentiel sur une page recto verso (c’est du concentré).
    Le gourou intersidéral de l’Ux demeure Jakob Nielsen dont le site pour le moins spartiate est une mine d’or depuis 10 ans.
    Les test utilisateurs, même sur un panel réduit, permettent pour un cout modéré d’éviter les plus gros écueils d’ergonomie

  27. Sylvain Auteur de l’article

    @ Sebastien
    Je sais, même sur mes cartes postales l’été, je met des a href… peux pas me retenir

    @ Laurent
    J’aurais le plaisir d’assister à sa conférence au SMX (celle d’Amélie), j’en suis ravi.

  28. Lionel

    Excellent billet Sylvain !

    Concernant :

    « Je déteste : Qu’une fenêtre intrusive me propose de m’abonner dès la page d’accueil d’un site alors que je ne l’ai pas encore visité. »

    Idem et la publicité aussi. Je n’arrive même plus à supporter le site officiel « l’équipe » tellement il me gave avec ses publicités en masse. C’est fatiguant ces fenêtres intrusives.

    amicalement

  29. Reftuto

    Un article toujours aussi enrichissant. Il est vrai que beaucoup de site « boutique » ne donne pas envie de naviguer dessus et c’est bien dommage qu’ils ne prennent pas conscience que même si ce n’est pas une boutique physique, il faut quand même attirer le client

  30. jay4yam

    J’ajouterais que concernant les problèmes d’ergonomie et d’optimisation des taux de transformation, il est important de garder à l’esprit que :
    - Le client, même si il connait super bien son marché n’a pas les bonnes réponses;
    - L’agence web, malgré toute son expérience n’a pas les bonnes réponses;

    Les réponses ce sont les internautes qui viennent sur le site qui les ont…Et là il est parfois difficile d’expliquer à un client qu’on va tester, mesurer, modifier..encore et encore jusqu’à obtenir le taux de transformation idéal.

    En fait les sites web devraient par essence être des projets « itératif » et là , il n’y a pas beaucoup de client qui le comprennent.

  31. jérôme

    C’est rigolo dernièrement j’écrivais un article où j’expliquais un peu ce combat ergonomie Vs graphisme.
    http://www.mindeez.com/webdesign/je-veux-un-joli-webdesign

    Les clients sont parfois très portés sur le graphisme, ce qui me parait normal car c’est l’une des seules choses palpables dans la conception d’un site web. Tout le reste s’ils n’ont pas les connaissances ils ne peuvent pas se rendre compte de l’intérêt ou non. Pour cela il faut que l’agence qui travaille avec le client soit en mesure de l’expliquer simplement et surtout de façon à ce que le client puisse se le représenter

  32. Alexis

    Bonjour, Sylvain.

    1) http://www.photopitchoun.fr/b/ – tres agréable à naviguer et pratique d’acheter. Bravo pour le travail.

    2) http://www.arngren.net – une technique maligne pour performer l’expérience utilisateur aux yeux de Google? Les gens stupéfaits passent une minute (au moins) sur la page d’accueil, ensuite, forcément, ils cliquent quelque part (c’est bien évident vu que tout clignote). Et ensuite le cycle se répète jusqu’à ce que le pauv’cerveau se fait exploser. Google voit les visiteurs naviguer sur le site, y passer du temps et lui donne des bonus))

  33. Sylvain Auteur de l’article

    @ Alexis
    Comme je le disais, je trouve ce site assez sympathique dans son univers geek. Ce n’est pas un exemple d’ergonomie, mais je suis certain qu’il arrive à garder certains visiteurs.
    Je vais peut-être me remettre sur La DEROUTE :-)

  34. FruitySeo

    Merci pour l’article, ainsi que pour l’ensemble des articles du blog, je ne cesse d’apprendre.

    Ce que vous avez évoqué en terme d’ergonomie est juste cependant et comme vous l’avez mentionné, ça suit les tendances des sites actuels. J’aimerais bien que vous évoquiez aussi l’accessibilité des sites web.

    Cdt,

  35. Paul

    Incroyable le site arngren.net mais pas besoin d’aller si loin, y a de très mauvais exemples en France aussi. Sinon, merci pour l’article, toujours utile !

  36. Antoine

    Et c’est d’ailleurs le genre de pratiques qu’utilisent quasiment tous les services de boutiques en ligne (Powerboutique et compagnie). Après, je pense qu’il est toujours intéressant de faire des tests comparatifs entre 2 mises en pages différentes, pour évaluer l’impact réel (comme par exemple l’évolution du nombre de commande si le bouton « Ajouter au panier » est en haut à droite ou à gauche du site).

  37. Jean

    Salut Sylvain, dans ta liste tu pourrais ajouter en haut de liste un moteur de recherche efficace.

    Je ne sais pas si c’est comme cela en Europe, mais ici, au Canada, lorsque je recherche un article précis dans des sites des géants du commerce (Bestbuy, Staples, FutureShop, etc.), il est très rare de trouver l’article, et ce même en ayant le nom du produit et son numéro de modèle…

    Commentaire à David concernant le livre d’Amélie Boucher, j’avais également acheté le mémento avec le livre, le mémento en question utilise une police de caractère de 5 points environ… Cela semble un autre exemple de la maxime: faites ce que je dis et non ce que je fais!

  38. HawkEye

    Le code source de arngren.net est impressionnant.
    La migraine commence à la balise TITLE :)

    NB: je ne sais pas s’il faut considérer « Created Using Yahoo! PageBuilder 2.61.90″ comme un compliment :D

  39. Evioo

    Trop souvent négligé, l’ergonomie d’un site web est pourtant primordiale puisqu’elle a une incidence direct sur le taux de conversion qui est le nerf de la guerre en e-commerce.
    Le blog de capitaine commerce est très intéressant pour ceux qui veulent approfondir le sujet. Il y a aussi le site américain de conversion rate experts, ce sont des professionnels des tests utilisateurs et de Google Website Optimizer.

  40. Dame de compagnie

    Vraiment utile ce site pour ceux qui veulent construire un site de e-commerce.

    Vous arrivez à développer quelques exemples et quelques astuces pour améliorer la qualité des sites présents.

    Comme il est dit dans des post précédents, l’essentiel d’un site est qu’il soit ergonomique, sinon on fera fuir assez vite les personnes.

    Si on veut que notre site de e-commerce réussisse, c’est en misant plus sur l’ergonomie que sur la beauté proprement dite du site.

    Comme un prof m’avait dit : « chaque élément du site doit avoir un objectif, une signification et un but, sinon si c’est juste pour faire jolie, cela ne sert à rien ».

  41. John

    Article intéressant, des études sur les taux de transformation doivent être très utiles.
    Je dirais aussi:
    _ De belles et grandes photos de produits.
    _ Le panier, le compte et la navigation dans les différentes catégories sur toute les pages.
    _ accès rapide aux informations sur les montants des frais de port et moyens de paiement.

  42. Simon

    Bonjour,

    Merci pour l’article. Sa peut aider ! Moi j’aime assez la façon archiduchesse de présenter le franco : livraison gratuite dans X€.. Je trouve que c’est très pédagogique et que sa donne envie d’arriver à ce montant. D’autant plus si l’on s’en rapproche.

  43. Joe

    Alors je dis oui mais l’ennui c’est que ces belles recommandations ne sont pas toujours évidentes à suivre dès qu’on touche l’aspect technique et les lignes de devis qui l’accompagne. Mais toujours bon à prendre dans le cadre d’une refonte.

  44. Sylvie

    Je pense que le design d’une boutique en ligne est aussi très important et doit bien sur intégrer une utilisation instinctive et ergonomique.
    Mais bon, par exemple vendre des bijoux sur un site sans aucune décoration et complètement sobre mais très facile d’utilisation n’est pas forcément le meilleur moyen d’engager les clients à acheter.
    Comme toujours le fond et la forme doivent former un tout à peu prêt indissociable. La créativité est très importante mais elle doit être au service du client.
    Vous donnez de très bons exemple et de bonnes idées,
    Merci!

  45. Electricien Paris

    L’ergo, c’est bien pour les visiteurs structurés. Mais il faut penser à tous les bordéliques qui adorent les explosions sensorielles type Arngren :)
    En tous cas, ce site m’a mis la pêche!

  46. Sitenco

    Bon article, je rajouterais également le fait de proposer des cadeaux lorsque le client est sur la page panier « Pour toute commande validée, recevez un livre blanc spéciale régime…. mode…..recette » enfin ce que vous voulez.
    Bon idée de faire deux description distinctes pour les amateurs et connaisseurs, en revanche la charge de travail est double et pour les petits e-commerçants cela risque d’être difficile plus leur catalogue sera complet :)

  47. Sébastien

    Article très intéressant, l’essentiel est dit et même si ce sont des bases, une petite piqûre de rappel ne fait jamais de mal …
    Que faire si tous les indicateurs de google analytics montrent une bonne navigation, taux de rebond, temps de visites, nombres de visites, nombres de pages vues par visites … mais que le taux de conversion reste faible ?

  48. Igrice

    Vraiment utile ce site pour ceux qui veulent construire un site de e-commerce.

    Vous arrivez à développer quelques exemples et quelques astuces pour améliorer la qualité des sites présents.

    Comme il est dit dans des post précédents, l’essentiel d’un site est qu’il soit ergonomique, sinon on fera fuir assez vite les personnes.

    Si on veut que notre site de e-commerce réussisse, c’est en misant plus sur l’ergonomie que sur la beauté proprement dite du site.

    Comme un prof m’avait dit : « chaque élément du site doit avoir un objectif, une signification et un but, sinon si c’est juste pour faire jolie, cela ne sert à rien.

Partagez sur :

Les commentaires sont fermés.