Adsense sur un site e-commerce

Des publicités Adsense sur ma boutique en ligne ?

Choisir de diffuser des publicités Adsense de Google sur un site e-commerce peut paraître risqué. « Vais-je envoyer mes clients chez mes concurrents ? » est la première question que se pose très justement le propriétaire d'une boutique en ligne.

Face à cette angoisse légitime, essayons d'analyser calmement les choses. Nous avons testé et mis en place cette approche pour l'un de nos clients, qu'en est-il ?

Rappelons tout d'abord ce qu'est la régie publicitaire de Google.

Google Adwords

Adwords permet à des propriétaires de sites web d'acheter des mots-clés aux enchères. Une fois fait, sur les mots-clés choisis, le site apparaitra dans la colonne de droite des résultats de Google, ou bien en haut de page sur un fond jaune. Ces liens sont clairement identifiés sur Google par la mention « liens commerciaux ». Le propriétaire dépense son budget en fonction du nombre de clics sur ces résultats publicitaires. Ces clics amènent directement sur la page de son choix sur son site. Ces annonces sont aussi diffusées sur les sites dont les pages ont une thématique se rapportant aux mots clés définis.

Google Adsense

Adsense permet à des éditeurs d'afficher ces mêmes annonces, sur leurs sites. La particularité de ce système est que, automatiquement, Google va déterminer tout seul quels annonceurs il affiche, ceci en fonction du contenu du site de l'éditeur. Dans 99% des cas, les annonces sont donc directement liées à la thématique de la page ou se situe l'annonce. Google rémunère alors l'éditeur pour chaque clic sur une annonce (et garde sa part).

Et en pratique, Adsense sur ma boutique en ligne ?

Vous l'avez compris, le « risque » principal est de vous retrouver avec des publicités envoyant vers vos concurrents directs, placées sur vos propres pages. Alors plutôt que de laisser monter l'angoisse, analysons ce que vous pouvez faire et le comportement des consommateurs.

Gerer les affichages Adsense :

En tant qu'éditeur de site, il vous est possible de supprimer l'affichage d'annonces pour un ou plusieurs sites spécifiques. Si un ou deux concurrents vous font peur, mais pas les autres, ne bloquez que ceux-ci.

C'est aussi vous qui allez choisir à quel emplacement vous affichez les publicités Adsense. Il est donc possible de n'afficher celle-ci que sur des pages peu sensibles, par exemple, la page de retour vers votre site, une fois la commande effectuée, ou bien des pages annexes (partenaires, liens utiles, etc.), ou pourquoi pas l'espace client.

Ne pas prendre vos clients pour des andouilles.

Pensez-vous vraiment que vos clients ne comparent pas ?
C'est sans doute ce qui différencie le plus Internet de la vraie vie, cette possibilité incroyable de visiter 10 boutiques en 5 minutes, et vous pensez réellement que VOS clients ne le font pas avant d'acheter chez vous ?

Croyez-vous que vos clients ne connaissent pas vos concurrents ?
Sur des produits de grande consommation (les autres se vendent plus rarement en ligne), le consommateur sait qui sont les fournisseurs principaux. Il serait bien étonnant que VOS clients n'aient jamais été voir ailleurs.

Est-ce que le fait de regarder ailleurs les empêche d'acheter chez vous ?
Ce n'est pas parce que l'un de vos visiteurs clic sur une annonce et va voir l'un de vos concurrents qu'il n'achètera pas chez vous. Il est rare que deux entreprises proposent très exactement les mêmes produits et les mêmes services associés. D'ailleurs, VOS clients achètent sans doute aussi ailleurs depuis longtemps, sans que cela ne vous empêche de faire du CA

Est-ce que ceux qui partent auraient acheté ?
Avez-vous comparé votre nombre de visites et votre nombre de commandes ? Quel est le ratio ? Allez, allons jusqu'à 10 %. Cela veut dire que 90 % de vos visiteurs n'achètent pas (ou du moins pas cette fois), alors pourquoi les laisser partir gratuitement quand leur départ peut être monétisé ?

De quoi avez-vous peur ?
Est-ce que votre crainte ne révèle pas des défauts majeurs sur votre site ( voir cet article sur quelques lacunes rencontrées sur des sites e-commerce ). Votre politique commerciale est elle concurrentielle ? Votre référencement est-il optimal ? Vos produits sont-ils bien présentés (photos, description,...) , votre site est-il mis à jour régulièrement ou passe-t-il pour une boutique poussiéreuse ?

Si une de ces craintes est justifiée, vous avez raison, commencez par régler les problèmes de votre boutique en ligne avant de commencer avec Adsense. Ce sera le meilleur moyen de faire progresser votre CA.

Cas concret :

Un de nos clients (Babystock) distribue des vêtements pour bébé et des vêtements de grossesse en déstockage ou d'occasion. Nous avons assuré la création du site e-commerce et tout a été mis en oeuvre pour que le site soit agréable et facile d'utilisation. Son positionnement est excellent dans les moteurs de recherche. Le blog associé draine un trafic non négligeable, on parle du site dans les forums spécialisés.

Les annonces Adsense ont été mise en place sur la page d'accueil du site et sur les pages présentant les familles de produit (ainsi que sur le blog). Adsense n'est pas présent sur les pages de détail des produits.

Le résultat après trois mois de mise en place de ces annonces publicitaires :

  • Les annonces ne proviennent pas toutes de concurrents directs, la plupart proposent des produits connexes ou ne se situent pas du tout dans les mêmes gammes de prix.
  • Le nombre de commandes n'a pas baissé (il a même largement augmenté avec l'augmentation naturelle du nombre de visites liées à un référencement efficace effectué en parallèle)
  • Le panier moyen n'a pas baissé
  • Adsense rapporte aujourd'hui 2,5 % du CA total du site *

On peut globalement déduire de la période écoulée que les acheteurs qui souhaitaient acheter l'ont fait et que ceux qui se « promenaient » sont partis en rapportant de l'argent tout de même.

Le bilan :

Pour BabyStock, Adsense est un chiffre d'affaires complémentaire réalisé sans rien faire, excepté l'installation initiale des annonces. Ce CA permet de couvrir très largement le budget technique du site (hébergement nom de domaine).
Ce CA permet d'investir dans une démarche plus poussée de référencement naturel à long terme et donc d'accroitre le nombre de ventes ... et de clic sur les annonces Adsense, un cercle vertueux idéal.

A vous de voir si cette situation est transposable sur votre site e-commerce, nous espérons que cet article vous aidera à voir les choses sous un angle plus large, n'hésitez pas à le commenter.

* Parce que le règlement Adsense l'interdit et par souci de confidentialité pour notre client, aucun chiffre brut ne peut être annoncé sur cet article.

Notez cet article

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter Plein
Partager sur linkedin
Partager sur Google+

8 réflexions au sujet de « Adsense sur un site e-commerce »

  1. Sébastien

    Comme quoi la paranoïa n'est pas toujours bonne conseillère.
    Je suis quasiment certain que la plupart des possesseurs de boutique en ligne diront que leur propre cas est particulier et qu'adsense est inadapté pour leur site Ecommerce, mais sur le fond, ils sont sans doute dans le cas des "peurs" que tu mentionnes.
    Merci en tous cas pour cet exemple tiré d'un cas concret.

  2. Fred

    Et encore, vous parlez d'un taux de transformation de 10 % ! Dans la pratique, les boutiques en ligne sont plus près de 0,8%. Ce sont donc plus de 99% des visiteurs qui partent sans acheter. Une raison supplémentaire de monétiser le départ de ceux-ci.
    Au passage, bravo pour le référencement du site concerné !

  3. renaud

    Oui mais un lien vers une boutique que les visiteurs de votre site ecommerce ne connaissaient pas pourrait les détourner vers un autre magasin...

  4. sylvain Auteur de l’article

    C'est en effet la crainte principale stipulée en introduction de cet article. L'exemple du site babystock semble démonter le contraire. Il est toutefois probable que chaque site est un cas particulier, dans ce cadre, certains perdent peut être beaucoup d'argent en essayant de jouer les autruches, non ?

  5. xxxx

    Je suis désolé de parler en anonyme, mais je préfèrerai garder mon emploi.
    J'ai abouti a votre blog à partir d'un forum ayant pour sujet le e-commerce. La plupart des participants ne semblent pas adhérer a votre exemple. Pour ma part, je travaille sur un site e-commerce sur un marché de niche. Nous sommes très spécialisés. Après deux ans à se poser la question, mon patron s'est lancé dans l'aventure adsense. Comme vous l'indiquez, la plupart des annonceurs vendent des produits complémentaires et ne nous concurrencent pas. Une petite surveillance quotidienne est toutefois effectuée pour supprimer les annonceurs présentant des risques.

    Aujourd'hui, le chiffre Adsense est plus près de 1,5 % du CA, mais globalement, ce n'est que de la marge. Pas de livraison, pas de colis à préparer, pas de document de douane,mon patron est super content. Par contre, si nous vendions des films sur DVD sans nous différencier de nos concurrents, je pense qu'adsense serait du suicide. Comme vous le dites justement, caque cas est particulier.

    Je ne suis pas certain que cela s'applique à tous, mais pour nous c'est parfait.

  6. Gaatzbee

    Débat intéressant,

    Question :
    vous dites que vous avez créé le site de votre client, mais avez-vous mis en place tout de suite ADSENSE ? ou avez-vous attendu du temps après la mise en ligne du site et les optims SEO ?

    Bien que je sois assez convaincu du bienfait de la monétisation d'audience (en termes purement de CA), cet exemple me dérange un peu en ce sens que les conclusions me semblent simplement un peu hâtives. Dans l'idéal il faudrait avoir des stats à périmètre constant, ce qui ne semble pas être tout à fait le cas.

    L'idéal serait de mener le test suivant :
    * En enlevant les ADSENSE maintenant - et pour une période hors fêtes, hors promotionnelle et significative d'environ 15 jours - d'observer le
    taux de conversion et le panier moyen.
    Afin de répondre à cette question : si fuite des internautes il y a, le CA généré par les Adsense permet-il de le compenser ?
    Et permet-il de le compenser de manière substantiel ? Parce que malgré tout il y a un impact en termes d'image pour un site marchand à mettre en place des adsense. Quoiqu'on en dise... et au-delà de l'aspect business...

    Ensuite je rejoins aussi XXXX sur son exemple.

    Enfin, je suis peu en phase avec vos 2 points : "Gérer les affichages" et "ne prenez pas vos clients pour des andouilles"
    Je trouve que vous poussez un peu loin la caricature et un brin de provoc 😉

    Parce que bon, mettre les liens adsense sur les pages peu sensibles dont vous parlez... ce sont aussi des pages qui a priori ont un potentiel de transfo (clic sur adsense) beaucoup moins important... pourquoi s'embêter avec dès lors ? Soit on le fait soit on le fait pas, si c'est juste pour quelques miettes de CA ça vaut pas le coup...

    Ensuite sur le point "ne prenez pas vos clients pour des nouilles"... Bon... c'est vrai... tout le monde compare, et c clair que le web offre pour ça des possibilités extraordinaires... mais si on peut réduire le champ des possibles et canaliser au maximum l'achat de l'internaute, c'est pas plus mal...

    Je prends un exemple :

    avec un peu de long tail pour être dans une phase d'achat plus avancée : "jupe grossesse", requête sur laquelle babystock apparait en 1ère position, lorsque je clique sur le lien je suis renvoyé sur la rubrique ou apparaît aussi les Adsense, dont 1 annonce :

    Vêtements de Grossesse
    Mode maternité à prix soldé. Profitez-en vite ! Stocks limités.
    -www.prixmoinscher.com

    Qui correspond parfaitement à la requête de l'internaute... il y a quand de fortes chances que du coup elle reparte très vite et passe de site en site...
    Elle pourrait le faire sans les adsense... mais c'est vrai aussi qu'en faisant ça on pousse d'autant son départ...

    Mais bon... Soit... on se dit que le CA généré par les adsense compense largement celui "éventuellement perdu"... dans ce cas-là - quand même - faisons tout pour que l'internaute revienne facilement et très vite après son petit tour... bookmark tt ça... mais surtout faire en sorte que lorsqu'il ouvre un lien adsense se soit dans une autre fenêtre / onglet que celle de son site... il retrouvera le site d'autant plus facilement (surtout si un site a peu de notoriété... et quand bien même)...

    Je pense que Babystock aurait tout intérêt à le faire...
    Priceminister le fait à titre d'exemple, je crois que c'est encore le plus pertinent...

    Bravo pour le topic... ça me plait...

  7. sylvain Auteur de l’article

    Bonjour Gaatzbee et un grand merci pour ce commentaire très étayé !

    J'hésite en un résumé de réponse ou du point par point. Je vais choisir un juste milieu 😉

    Bien sur, cet article est un peu provocant. Ceci pour secouer la e-commerce-sphère qui refuse généralement en bloc le principe des adsense en restant sur une analyse très basique.

    Son but consistait simplement à démontrer que de certains cas, la question mérite d'être posée. C'est typiquement le cas d'un site comme babystock (qui je le rappelle n'a souvent qu'un seul article à vendre dans une seule taille, puisque ce sont souvent des produits d'occasion). Le commentaire de xxxx qui est dans la même situation va dans le même sens. Sa reflexion sur le vendeur de DVD qui n'a rien de plus que son voisin est aussi très logique, et bon nombre de sites sont dans ce cas.

    Supprimer (même pour tester) les adsenses du site, pas la peine d'y penser, ma cliente est vacciné à ce chiffre qui tombe du ciel sans qu'elle n'ait besoin de gérer la moindre logistique derrière.

    Il faut aussi dire qu'elle utilise ses gains pour les réinvestir en travail de référencement. Son nombre de visites ne cesse donc de progresser ainsi que son CA. Elle rentre même dans une logique ou nous la freinons pour ne pas mettre plus d'adsense (mais d'autres solutions sont étudiées car avec 300 000 Pages Vues Mois, elle commence à avoir une audience non négligeable)

    Pour ta remarque, tout le monde rêve d'adsense ouvert dans une nouvelle fenêtre, mais Google ne l'autorise pas encore, sauf sur des comptes premium.

    En fait, si je devais refaire une conclusion à cet article, elle serait : Si votre taux de transformation est de moins de 3 %, c'est que 97% de vos visiteurs partent déjà sans acheter ... et 3 %, c'est déjà un bon score, non ?

    ps: adsense à été mis en place sur ce site après 1 an de fonctionnement.

    Encore merci pour ton intervention.

Partagez sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *