Choisir un référenceur.

Comment choisir un prestataire en référencement ?

De nombreuses agences de création de site web existent, toutes ne possèdent pas les compétences nécessaires au référencement. Mais lorsqu'on consulte les sites de webagency, la plupart proposent ce service. Comment faire le tri ?

Le (futur) client doit tout d'abord se renseigner un peu sur cette prestation de référencement.

Le référencement, qu'est-ce que c'est ?
La première chose est de comprendre de quoi on parle. Nous vous conseillons de lire notre article « Qu'est-ce que le référencement » ou celui-ci «  Référencement naturel ou liens commerciaux »  car il est préférable de savoir de quoi parle votre interlocuteur.

En résumé : le référencement naturel est un travail de positionnement durable dans les résultats « classiques » des moteurs de recherche. Le référencement commercial, c'est du « simple » achat de mot-clé.
Pour de petits sites à la cible bien identifiée, vous pouvez effectuer le deuxième tout seul. Il ne nécessite pas de compétences particulières autres que de savoir saisir son n° de carte bleue. Pour de plus gros sites pour lequel le budget dépassera les 1000 euros mensuels, un professionnel pourra vous faire gagner de l'argent, même s'il prend sa marge.

Qu'appelle-t-on référencement ?

Le référencement consiste entre autres à « jouer avec les mots », faîtes attention à ce que votre interlocuteur de joue pas "sur les mots". Si sa prestation consiste à vous faire apparaître sur Google sur le nom de votre société, c'est généralement sans intérêt. Lorsque vous recherchez sur internet une société de transport de personnes à moto, vous tapez plutôt « Taxi moto » ou « P2M » ? Certainement Taxi Moto, et pour cause, vous ne connaissez sans doute pas la société P2M. Vos clients feront pareil.

Comment s'y retrouver dans les offres de référencement ?

Nous mettrons de côté l'achat de liens commerciaux pour nous concentrer sur le référencement naturel.

Avez-vous affaire à un vrai professionnel ?

Faites le tri par élimination. Recherchez sur le site de votre interlocuteur les pistes permettant d'éliminer les charlatans. Quelques exemples :

  • Votre site sur 600 moteurs de recherche !
    Honnêtement, êtes-vous capables de citer 10 moteurs de recherche ? Combien en utilisez-vous vous-même. Google représente 90% de la recherche sur Internet en France, cela voudrait dire que les 599 autres s'ils existent, vont vous rapporter quoi ? Un visiteur tous les 20 ans.
  • Notre équipe se charge de la soumission de votre site Internet sur les principaux moteurs de recherche.
    C'est un peu comme dire : notre équipe demande aux notables de la ville de vous donner de l'argent. Et alors, la suite...pensez-vous vraiment qu'ils en donneront.
  • Nous inscrivons votre site dans 5000 annuaires pour 240 euros !
    À moins qu'il ne vous amuse de payer pour être relégué à la soixante-quinzième page de Google, fuyez ce type d'offre. Très rémunératrice pour votre interlocuteur qui ne va travailler que 10 minutes, l'inscription automatique qu'il va réaliser sera perçue comme une tentative de spamindexing par les moteurs.
  • Nous optimisons vos balises Meta
    Pour votre information, les moteurs de recherche n'utilisent plus vos balises meta pour positionner un site depuis près de 10 ans.
  • Référencement gratuit de votre site !
    C'est amusant, moi pour 0,75 euros, j'ai une baguette, et pour 9990 euros j'ai une (petite) voiture, mais pour zéro euro, aucun commerçant ne m'a jamais rien donné, il n'y aurait pas un loup derrière une offre gratuite ?

Comment reconnaître un vrai professionnel du référencement ?

Un référenceur ne vous proposera probablement rien pour 300 euros.
Au mieux, c'est un audit rapide du site qui sera proposé un audit poussé coûtant à lui seul bien plus cher...

Un professionnel vous donnera des exemples de ses prestations réussies.
Des exemples de positionnement sur les moteurs de recherche sont la seule vraie garantie de savoir-faire que peut vous donner un référenceur. Les charlatans n'en ont pas, au mieux, ils ont positionné un client sur « élevage de kangourou à saint glin glin » ce qui revient à vous faire connaître par votre voisin de palier. Fuyez les référenceurs n'ayant pas de preuve de leur savoir-faire. Faites aussi attention à ce que les exemples correspondent à des requêtes concurrentielles.

Un référenceur professionnel modifiera votre site.
Il est fort probable que vos soucis de positionnement proviennent entre autres d'une mise en forme inadaptée de vos contenus, de menus non optimisés, de l'utilisation abusive de FLASH, et bien d'autres raisons. Votre site devra donc certainement être modifié pour être plus facilement « compris » par les moteurs de recherche.

Un prestataire de référencement professionnel va vous faire travailler
Tout le monde le sait, une bonne partie de la qualité de positionnement d'un site provient de son contenu. Le référenceur va donc sans doute vous demander de retravailler vos textes, de changer les titres et sous-titres de vos pages et réécrire vos paragraphes de texte. Il vous conseillera peut-être l'adjonction d'une rubrique d'actualité ou celle d'un blog vous permettant de faire vivre votre site avec un contenu actualisé.

Un référenceur professionnel vous proposera des actions de long terme.
S'il est facile et rapide de vous positionner sur quelques requêtes peu concurrentielles, seul un travail de fond permettra de positionner un site sur des activités à forte concurrence. En parallèle, le monde change, certaines recettes de demain n'existent pas encore.

Un professionnel ne vous promettra pas la première place
Tout simplement parce qu'il ne sait pas s'il pourra l'obtenir pour le budget alloué. Personne n'a d'accord avec Google ou Yahoo, personne ne peut donc promettre quoi que ce soit. Il serait d'ailleurs illusoire de croire que la solution en terme de trafic sur un site, est d'être premier sur une seule requête. Être dans les 10 premiers sur 100 ou 500 requêtes est nettement plus efficace.

Un bon référenceur à su référencer son propre site
C'est une lapalissade, mais combien de fois les clients potentiels ne contrôlent pas tout d'abord cet aspect.

Questions fréquentes en terme de référencement :

  • Est-il possible de payer le référenceur une fois le travail effectué ?
    Il est probable qu'aucun professionnel n'accepte. Le référencement consiste à planter un arbre, à s'occuper de lui, à le traiter selon les maladies de la saison. Le travail à mettre en place est forcément un travail de long terme. Imaginez-vous demander à un vendeur, je vous prends les graines et je vous paierais lorsque je pourrais accrocher une balançoire à mon arbre.
  • Le référencement naturel est-il mieux que l'achat de liens sponsorisés ?
    Chaque situation est différente et ce point a déjà été abordé dans cet autre article . Un site événementiel qui aura disparu dans 3mois n'a pas besoin de référencement naturel poussé, celui-ci sera indispensable pour un site destiné à vivre de longues années.
  • Pourquoi trouve-ton des tarifs tellement différents ?
    Souvent parce que les prestations ne sont pas comparables. De très grosses différences tarifaires allant de 1 à 1000 peuvent même coexister chez le même professionnel en fonction de la prestation effectuée.
  • Le référenceur me dit qu'il faut refaire tout mon site !
    Eh oui, cela arrive. C'est d'ailleurs souvent pour votre bien. Il est en effet moins coûteux d'acheter une voiture neuve que d'en restaurer une ancienne pour obtenir des performances équivalentes. Il en est de même pour un site. Les rustines peuvent finir par couter aussi cher et se révéler bien moins efficaces qu'une refonte complète. Des désillusions arrivent parfois dans ce cas, il aurait été préférable de penser au référencement en amont de la réalisation du site.

Petite histoire de référencement :

Prospect n° 1 :

- Bonjour Monsieur le référenceur, je lance un site sur la bourse et je souhaiterai être dans les trois premiers sur Google pour le mot « bourse » (29 millions de réponses dans Google.fr).

- Bonjour monsieur le client, suite à une brève analyse de votre site, je constate que celui-ci fait 6 pages. Il faudra l'étoffer de manière très très importante pour espérer apparaître dans les 25 premières places d'ici 18 à 24 mois.

  1. Nous vous inviterons à respecter les conseils de construction d'arborescence et une logique de rédaction de vos pages.
  2. Du contenu de qualité devra sans doute être ajouté tous les jours durant au moins 6 mois, puis ensuite, au moins tous les 2 jours.
  3. Un très gros travail de communication et de recherche de partenaires sera nécessaire pour étoffer vos liens entrants (2 à ce jour), vos concurrents de la première page en ont entre 40.000 et 300.000. Il faudra sans doute 5 à 6 ans avant d'en arriver à les « taquiner »

- Quel serait le coût de cette mise en oeuvre ?

- Concernant lé création de contenu, il vous faudra sans doute recruter une personne compétente dans le domaine de la bourse. Celle-ci devra travailler à temps complet.

  1. Comptez donc un salaire + charges pour un expert du domaine, soit environ 70 à 100.000 euros par an.
  2. Concernant notre prestation,  le même budget sera à prévoir la première année au moins. Il inclura tout les aspects « conseil », et la recherche de partenaires fiables dans le temps. Puis la moitié la deuxième année. Il sera alors envisageable d'être présent dans les 20 premiers résultats.
  3. Il sera aussi utile de communiquer dans la presse spécialisée, d'acheter de la publicité sur certains sites, éventuellement d'acheter des liens commerciaux, et d'avoir d'autres actions de communication si vous souhaitez booster votre trafic

- Je ne comprends pas, un de vos collègues me dit qu'il peut travailler mon référencement pour 500 euros sans toucher à mon site !

- Sur votre projet, les 500 euros ne correspondent déjà pas à la prestation d'analyse profonde de la concurrence en place, et encore moins à celui de réflexion sur l'architecture du site. Pensez-vous réellement que ce budget pourrait suffire à déloger edubourse.com,  lefigaro.fr, abcbourse.com, bourse.fr, latribune.fr, boursorama (900 salariés) ou les echos qui ont investi des centaines de milliers d'euros, voire des millions, depuis plusieurs années et possèdent des sites ayant entre 50.000 et 1 million de pages ?
... Suite de l'entretien laissé à votre réflexion personnelle.

Prospect n° 2 :

- Bonjour Monsieur le référenceur, j'ai un site d'une quinzaine de pages + toutes mes pages d'annonces d'occasion et je souhaiterai le positionner dans google sur la requête « voiture d'occasion cergy Pontoise »

- Bonjour Monsieur Le client. Après analyse rapide de votre site, quelques pages seront à modifier et à optimiser. Il sera nécessaire d'obtenir quelques liens entrants de qualité. Comptez globalement un coût de 500 euros qui doit vous permettre d'être présent en première page sous 3 à 4 mois. Dans la pratique, avec un budget de 500 euros de plus, il est possible de renforcer très significativement votre visibilité sur de nombreuses autres requêtes.

... Suite de l'entretien laissé à votre réflexion personnelle.

Vous l'aurez compris, selon vos attentes et la concurrence en place, les budgets nécessaires n'auront rien de commun.

Vous souhaitez compléter cet article (il y a matière sur ce sujet), n'hésitez pas au travers des commentaires.

Notez cet article

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter Plein
Partager sur linkedin
Partager sur Google+

45 réflexions au sujet de « Choisir un référenceur. »

  1. MagicYoyo

    Je trouve l'article très pertinent, excepté :
    "Un bon référenceur à su référencer son propre site".

    Parmi les meilleures agences que je connaisse (mon boulot, c'est d'en appeler toute la journée), peu sont bien positionnées dans les moteurs.
    Pourquoi ?
    C'est pas ça qui leur ramène les affaires sur lesquelles ils travaillent.

  2. REGENT

    Beaucoup de référenceurs sont présents pour faire du "Fric", mais il y en a de trés bons à des prix très corrects
    Je suis sur Yahoo (beauté, santé) et ça marche trés bien

  3. Matt

    Très bon article =). C'est vrai que beaucoup doivent se faire avoir en prenant des prestations bidons chez un référenceur pas très compétent.

    @MagicYoyo : enfin bien positionner son agence sur des expressions liées au référencement ça peut aussi servir d'exemple, comme on montrerai nos sites bien référencés...

  4. AxeNet

    >MagicYoyo :Ce discours peut en effet éventuellement se comprendre si l'agence présente vraiment des références très-très fiables. Nous sommes d'accord.

    >Regent : Se satisfaire de Yahoo, c'est se satisfaire de 2,69% de part de marché sur la recherche par moteur.Google ayant plus de 92% de part de marché en France, je me demande si votre référenceur ne vous aurait pas raconté des salades...

  5. Franck

    Amusez-vous à taper "référenceur" dans Google et regardez les liens commerciaux. Certaines annonces proposent même un "référencement professionnel" pour 19,90 euro ! J'en rigole d'avance.

  6. Françoise

    Encore un article clair, complet et agréable à lire !
    Juste un petit doute sur ceci : "certaines recettes de demain n’existent pas encore"... vous devez bien avoir déjà une petite idée, non ? 😉 !!!

  7. Nadia

    D'où l'utilité de se renseigner en profondeur sur le détail de la prestation proposée et de bien vérifier les références du référenceur. La question à ne pas oublier de poser étant "Vos exemples sont ils bien transposables à mon cas pour le prix convenu?".

  8. MKT

    Le référencement, s'il est souvent ardu à mettre en place, l'est plus encore lorsqu'il s'agit de le vendre 😉 Des articles comme celui-ci illustrent bien les relations pouvant exister entre clients et référenceurs, dans un contexte ou le terme "référencement" lui même est très galvaudé.
    Tout est une question de transparence: les bons référenceurs ne peuvent promettre la lune et en informent leurs clients.

  9. Frederic

    Je me demande par ou je commencerai pour expliquer le programme à une personne qui voudrait positionner son site sur le mot "bourse" ? Sacré boulot en perspective, comme tu le décris.

    ps: Franck a raison, c'est assez risible, ça commence à 2,99 euros 🙂

  10. colocation

    Salut,

    Je suis d'accord un bon referenceur doit positionner son propre site:)

  11. manit4c

    Je partage l'avis de magic yoyo.
    Mon site est positionné sur certaines requêtes du style"webmaster + région" "webmaster + ville" mais pas forcément en première place. Je n'ai pas forcément le temps de grappiller les quelques places qu'il me manque pour être premier et le gain en visite serait de toute façon minime.
    Ensuite pour savoir si un site est bien référencé il faut bien connaitre le référencement ce qui n'ai pas forcément donné à tout le monde.
    Mais l'article reste pertinent je trouve :).

  12. cerise

    Salut,
    Heureusement google va supprimer son rank page... et le réferement va changer... seront regardé LES RESULTATS plus que le page rank...
    Cerise

  13. 4wWebagency

    Article très intéressant, pourtant je ne comprend pas pourquoi tu dis :

    "Notre équipe se charge de la soumission de votre site Internet sur les principaux moteurs de recherche"

    et ensuite

    "C’est un peu comme dire : notre équipe demande aux notables de la ville de vous donner de l’argent. Et alors, la suite…pensez-vous vraiment qu’ils en donneront".

    Peux-tu être que j'ai mal compris.

    De plus, je me trompe peut-être, mais la soumission manuelle auprès des moteurs peut constituer une étape du référencement, qui suit la mise en ligne d'un site Internet et de ses optimisations.

    Même si on se sert principalement du linking pour accélérer le processus d'indexation d'un nouveau site Internet sur les moteurs, en obtenant des liens depuis des pages de même thématique et de préférences indexées fréquemment par les crawlers (blog, soumission dans un annuaire de qualité, rédaction d'un article,...), il est encore très fréquent de voir des référenceurs utiliser les pages de soumissions (Google submit, yahoo et bing), même si leur efficacité semble nulle (d'après la pluparts des articles qui en parlent).

    Certes nombreux sont ceux qui utilisent encore cette "phrase" dans leur site.... mais elle est souvent au milieu de nombreux autres arguments qui permettent de juger la qualité de la prestation SEO proposée par l'agence.

    Bien entendu, cette phrase toute seule ne veut rien dire car ça ne constitue qu'une étape infiniment petite comparé à l'ensemble des actions qui devront être entreprises (optimisations techniques et éditoriales, ajustements réguliers, net linking..) pour positionner durablement le site Internet dans les meilleurs résultats des moteurs sur des requêtes stratégiques mais aussi sur un ensemble de requêtes qui prennent en compte le champ lexical de façon beaucoup plus vaste dans le but de maximiser les possibilités de mots clés pouvant générer du trafic qualifié.

  14. Sylvain

    @ 4w webagency
    Pour ma part, je ne connais aucun référenceur sérieux qui perde son temps sur cette tâche à l'effet nul (comme tu le dis toi même).
    Je pense que ce discours discrédite l'ensemble de la démarche qui peut être présentée parallèlement.
    Pour toutes les actions dont tu parles par ailleurs, je te rejoins totalement en terme de pratique et d'efficacité de celles-ci.

  15. 4w Webagency

    Je suis entièrement d'accord avec toi.

    Il n'était pas nécessaire que je me focalise sur une seule phrase (que j'avais du mal à interpréter).

    Car je trouve cet article complet et très pertinent (tout comme la majorité des articles que j'ai pu lire sur ce blog...).

  16. DANIEL

    Bonjour
    Au sujet des balises Meta...
    quand vous notez
    "les moteurs de recherche n’utilisent plus vos balises meta pour positionner un site depuis près de 10 ans".
    Je pense pourtant que la balise DESCRIPTION est TRES Utilisée par GOOGLE...
    Pas vrai ?
    DANIEL

  17. referencement

    Tout à été dit dans cet article, et il n'y à vraiment rien à y ajouter !

    "Un prestataire de référencement professionnel va vous faire travailler"

    C'est pas souvent que les référenceurs donnent des consignes à leurs clients pour accellerer la mise en oeuvre (et donc les obliger à contribution pour la cause) mais c'est tellement vrai !!!

  18. Moov up

    Excellent article qui résume parfaitement les disparités existantes dans la profession.

    J'ajouterai juste qu'un des leviers fondamentaux du référencement est maintenant le linkbaiting, autrement dit la capacité à créer du contenu intéressant qui sera diffuser par son lectorat, générant ainsi des liens vers le site - le contenu (je résume grossièrement).

    Le problème, c'est que peu de sites - marques (sur la masse existante) sont en mesure (temps et moyens financiers) d'effectuer ce type de campagnes...

    L'autre problème fondamental du référencement (et pour un bon référenceur) est la capacité de son client à participer à celui-ci. Régulièrement, les détenteurs de sites internet pensent, à tort, que les référenceurs sont des magiciens... réputation donnée à cause de référenceurs peu scrupuleux! Le référenceur professionnel doit surtout intégrer des compétences techniques à un profil marketing aiguisé, mais ne pourra rien faire sans la participation de son client dans sa campagne de référencement. C'est un peu comme si une agence de pub devait lancer une campagne de com mais que son client ne répondait jamais au brief, aux propals, etc.

    En conclusion, le référencement est encore voué à murir, à s'organiser et à gagner en transparence auprès de sa clientèle pour que les escrocs finissent par disparaitre et que les référenceurs professionnels puissent se "battre" à armes égales

  19. Manu

    De passage sur votre blog que je découvre lors de mes divagations virtuelles à la recherche d'infos sur le référencement, je trouve votre (vos) article(s) fort sympathique.

    "Un référenceur ne vous proposera probablement rien pour 300 euros"

    Tout comme un graphiste, un webmaster ... etc ...

    Les margoulins de la profession ou non d'ailleurs l'on bien compris en augmentant le prix de leurs offres.

    Malheureusement pour les novices, les clients ou les pigeons qui n'y connaissent pas grand chose un joli site aisément trouvé sur un moteur de recherche avec une belle plaquette de prestation fait souvent office de sérieux.

    La semaine passée j'ai perdu quelques octets de disque dur en ouvrant un site de référencement infecté par un malware. (pour simplifier, le temps de dire ouf mon anti-virus avait fait plus de dégâts que le malware lui-même).

    Avec mon peu de compétence demain, il me suffit de créer un site tape à l'oeil et aguicheur pour me lancer sur le créneau.

    Ca me rappel mon dernier déménagement ou j'ai fait appel à un déménageur affilié à une fédération pour plus de sérieux. Après coup il s'avère que la fédération est aussi pourrie que le déménageur lui-même ...

    Quand on lit les blogs ou les forums de référencement, les référenceurs sont une grande et belle famille pleine d'éthique et de bon sens ...

    Lorsque l'on cherche un référenceur, dans 99% des cas on tombe sur un escrocs à la petite semaine ou sur des tarifs tellement prohibitifs que l'on doit se rabattre sur le premier ...

    Des blogs, des forums, de beaux discours ...

    Ne serait il pas plus simple de mettre tous vos efforts dans le même sens pour créer des labels ou une charte de bonne conduite et d'y faire adhérer d'abord des amis puis des groupes ... pour créer un noyau fiable ?

    Je sais bien qu'il y a autant de méthodes que de référenceurs et que ce ne sera pas chose aisée, mais votre activité qui a ce jour n'est ni une profession ni un métier y gagnera certainement en qualité (du moins permettra d'éliminer une infime partie de l'ivraie)

    Cordialement et désolé d'avoir fait si long 😉

  20. Manu

    A ce jour, je ne suis encore qu'un particulier qui fait joujou avec des sites personnels sans prétention.

    Je me forme, je me documente pour le plaisir plus que pour le résultat final.

    Pour le moment je n'ai pas encore mis le doigt sur un professionnel en particulier bien que je sois régulièrement en contact avec 2 personnes qui font du référencement au quotidien. (référenceur ni l'un ni l'autre, leurs pratiques et conseils me permettent de m'améliorer et de voir les différences de point de vue qu'il peut y avoir sur la façon de faire du pognon sur la toile).

    Je n'en suis pour le moment qu'au stade d'étudier les sites des référenceurs que je peux trouver sur la toile et étudier leur contenu ... pourquoi pas pour choisir un jour une prestation que je ne serais plus en mesure d'assumer moi-même. (le temps disponible dont je dispose est inversement proportionnel à mon budget)

    L'étude des sites et des blogs m'a conduite de blog en blog sur le vôtre que j'apprécie tout particulièrement.

    Euh oui, j'ai pas mal de temps à tuer depuis un accident de voiture en 2006!

    Mes investigations ne me poussent pas encore à enquiquiner des clients d'un hypothétique référenceur de ma région et encore moins à enquêter par voie téléphonique mais c'est une solution a envisager pour qui chercherait des renseignements ...

    Comme je suis assez jusqu'au-boutiste, je serais bien capable de voir quel accueil téléphonique me réserverait les clients que je serais amené à auditer par téléphone 🙂
    (un sérieux tri devrait au préalable s'opérer pour trouver des clients témoins dont les besoins répondraient sensiblement à ceux du site que je souhaite faire référencer).

    Je suis taquin, il n'y a bien sur aucune méchanceté dans mon propos. 😉

    Je creuse les différents éléments qui peuvent conduire au choix d'un bon référenceur et pour le moment j'en suis tout juste au choix qui permettent d'éliminer les mauvais et il y a matière 🙁

  21. Sylvain

    @ Manu

    Le plus simple reste de téléphoner aux clients du référenceur et de leur demander leur avis, non ?

  22. nicolas

    @Manu, lance toi à fond dedans, tu ne seras pas déçu !

    Sinon Sylvain, peut être serait-il temps d'éditer cette page avec les grosses évolutions que l'on à subit en quelques mois, je pense que faire appel à un référenceur qui suit constamment l'actualité devient indispensable, ne serait-ce pour pas répéter les erreurs que l'on pourrait vite regretter...

  23. sebastien

    Suivre l'actualité est absolument nécessaire, les compétences en matière de référencement ayant tendance à devenir rapidement obsolètes et les techniques évoluent vraiment vite.

    Comme tous les métiers, nous progressons tous les jours et chaque site travaillé nous rend meilleur.

  24. Julien

    Pour bien choisir un référenceur, il faut qu'il soit adapté à l'ampleur du projet.
    Pour faire du bon referencement naturel il faut aussi que le référenceur soit quotidiennement à jour lui même sur les evolutions de GOOGLE.

  25. Marlys Ogbonnaya

    bonjour
    j'ai trouvé votre site grâce à msn rien à dire chose faite je l'ai ajouter dans la liste de mes sites favoris
    quelqu'un peut m'aider je trouve pas votre page facebook j'aime le style de l'auteur surtout bonne continuation

  26. stéphane

    Grand merci encore pour cet article qui m'a permis de justifier mon intuition pour refuser l'offre d'une agence pas terrible.

    et leurs erreurs:
    -leur site n'est pas bien référencé; or si vous trouvez que votre vitrine, votre gagne-pain, n'est pas important, ne vaut pas le coup de se fatiguer, pourquoi le mien le serait-il pour vous?
    - en retard et sans carte de visite;
    - prétend que des collègues sont satisfaits, alors qu'à la vérification, c'est pas le cas...
    - dit, "oh, c'est dommage j'aurais pu vous apporter des documents qui montrent que le référencement sponsorisés est de moins en moins utilisé" (soit il a vraiment oublié et dans ce cas il manque de compétences, soit il ment... )

    le pire : utilise des techniques issues de la PNL sur un hypnothérapeute qui aurait pu lui apprendre à s'en servir correctement...

    Amusez vous bien!

    Stéphane

  27. Robin

    J'ai une plutôt bonne expérience en SEO et j'ai tout de même tenté de travailler avec une agence que je ne citerais pas pour un de mes sites sur les ventes privées. De mon côté j'ai été très déçu par le manque de communication, aucun message sur l'avancé du projet ... Si ce n'est dans rapport envoyé automatiquement tout les mois. Face à l'absence de résultat j'ai écris à l'agence qui m'a proposé le référencement d'un nouveau site.

    Sinon sur l'article je ne suis pas d'accord sur le paragraphe suivant : "Nous inscrivons votre site dans 5000 annuaires pour 240 euros ! À moins qu’il ne vous amuse de payer pour être relégué à la soixante-quinzième page de Google, fuyez ce type d’offre.". Si c'était le cas il n'y aurais pas beaucoup de site qui resterais dans le top sur une requête précise. C'est probablement vrai pour un site très très peu connu. Google ne prendra pas le risque de sanctionner un site moyenne ou fortement connu sur un tel critère.

    Ton lien sylvain vers arkantos-consulting ne marche plus 🙁 ! Dommage j'étais intrigué.

  28. franck

    Article très complet et les commentaires sont très enrichissants. j'ai pas l'habitude de lire les blogs français car je trouve que nous ne partageons pas suffisamment d'informations pertinentes entre nous contrairement aux US.
    Je pense qu'il serait utile d'enrichir cet article en y intégrant la nouvelle vision du seo: plus sociale car pour des sites ecommerce aujourd'hui on envisage plus le SEO sans parler de facebook donc l'évaluation des experts en référencement doit également tenir compte de cette évolution

  29. Pierre

    Bonjour

    Je me demandais sur cette thématique "le bon référenceur va vous faire travailler" s'il est envisageable pour les "petits clients" d'acquérir du "conseil" à la demi journée ou à la journée, sans prestation mais simplement avec des orientations en fonction du site, de son contenu, de sa position, etc...

  30. Sylvain Auteur de l’article

    @ Pierre

    Je pense que tout peut se pratiquer selon la disponibilité du référenceur.

  31. Pierre

    Merci pour ta réponse, intéressante approche. Dans le même genre, et sans non plus que ce soit une concurrence déloyale pour les SEO, est ce qu'il y a des bouquins recommandés sur la question stp ?

  32. Sylvain Auteur de l’article

    @ Pierre
    Des livres sur le référencement ?
    Je crois bien qu'ils pullulent 🙂

    Celui d'olivier Andrieu est une bonne compil.

  33. Deleter23

    J'aime beaucoup les exemples de l'arbre dont il faut s'occuper et la voiture qui couterait trop chère à réparer 🙂

    Après pour trouver un bon référenceur le mieux c'est encore le bouche à oreille. Des personnes vraiment sérieuses dans le milieu il y en a pas tant que ça.

  34. Loïc

    Les deux exemples de prospects démontrent bien les différences de besoins et de moyens à déployer selon les clients.

    J'ajouterais que lorsque l'on cherche un référenceur, il est aussi important de regarder quelles types de références il présente. Travailler avec quelqu'un spécialisé dans les grands comptes quand on est une PME (et inversemment) sera parfois difficile pour des raisons de budgets et/ou de ressources en interne.

    @Pierre Il y a également le livre "300 critères de l'algorithme GOogle dévoilés" sorti il y a peu qui fait couler pas mal d'encre sur le net !

  35. Alexandre

    Super intéréssant la partie qui différencie un SEO professionnelle d'un charlatant.

    Les points cités sont vraiment pertinent ! C'est une page que je vais imprimer pour mes clients ! (Article tweeter @AgenceCSV)

  36. agence web maroc

    Excellent article, je me permets de l'imprimer et de le prendre avec moi chez les clients car je suis un peu fatigué de devoir leur répéter à chaque fois les mêmes choses.

  37. Sitenco

    Très bon article facile à lire.
    @ agence web maroc, je crois que je vais faire la même chose bien que j'ai de moins en moins de mal a les convaincre au vu de certains de nos résultats 🙂

  38. Annuaire Francais

    Bnjour,

    Article intéressant vers lequel nous pouvons rediriger quelques visiteurs qui se référencent sur notre annuaire tout en cherchant des solutions voire des prestataires pour améliorer leur visibilité sur internet, et tenter de voir clair pour trouver un bon prestataire.

    L'analyse et l'approche démontre une qualité réelle et soignée, qui toutefois laisse un gout de "luxe" au lecteur, dont l'activité et les besoins ne sont pas forcément si élevés.

    Notre annuaire V2 se veut un annuaire de masse, et donc, pour tout le monde, aussi bien les internautes visiteurs que les établissements référencés.

    En résumé, si votre article convient parfaitement aux objectifs des moyennes et grandes entreprises qui ont des ambitions nationales ou internationales, il n'en est pas de même pour des artisans ou associations locales, qui n'ont ni de tels moyens, ni la capacité matérielle de répondre à une très forte demande.

    C'est pour ces derniers que l'exercice de trouver un bon référenceur est difficile, ainsi que d'évaluer un cout raisonnable. Quelle est la bonne fourchette de prix dans ces cas (très nombreux) la?

  39. Kulgar

    Bonjour 🙂

    Article très intéressant. Je suis en train d'éplucher tous les articles sur le référencement de ce blog, je n'en trouve aucun qui ne m'ait pas appris quelque chose.

    Concernant la remarque « Un bon référenceur à su référencer son propre site ». J'ajouterais également qu'aujourd'hui, il y a tellement de référenceurs, qui ont beaucoup investi pour être an haut du classement Google, qu'il serait sûrement bien difficile pour un nouveau référenceur de se mettre dans les 2 premières pages Google. Pour autant, cela ne veut pas dire que ce référenceur est mauvais.

    Bref, heureusement qu'il y a les "exemples" ^^. Personnellement, je ne proclame pas que mon entreprise sait faire du référencement, par contre, vos articles me permettent d'optimiser le contenu des sites que je réalise pour mes clients pour faciliter la tâche d'un éventuel référenceur qui travaillerait ensuite sur ce site ^^. Et rien que pour ça, je vous dis un grand merci :).

Partagez sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *