Comment je filoutais sur Google avec l'authorship ?

Photo authorship

La fête est finie, les photos d'auteurs ne s'affichent plus sur Google. Ceci ne veut pas dire que l'authorship ne fonctionne plus, mais juste que la photo n'est plus visible.

Si je partage beaucoup de choses sur ce blog, je m'en garde quand même certaines sous le coude pour mes clients ou moi. Sur le cas de la photo de l'authorship, je vais revenir rapidement sur certaines pratiques que j'avais mises en place très parcimonieusement.

Rappel sur la décision de Google

Ce cher John Mueller nous annonçait le 25 juin dernier que les photos d'auteurs étaient supprimées et que cela n'avait pas d'impact sur le taux de clic. (Je parlais de crédibilité la semaine dernière... Il me rappelle quelqu'un, mais en bien pire). Mais en fait il voulait soi-disant dire que les internautes cliquent quand même dans les résultats..., c'est du moins la réponse que j'ai eue sur son post G+.

Quand il dit que Google n'aimait pas l'effet carnaval sur certaines requêtes ou s'il disait que cela nuisait à la visibilité des adwords, j'aurais compris, mais là...

Et je ne suis pas le seul à penser cela visiblement...

La mise en avant par la photo d'authorship.

L'affichage de la photo sur un résultat attirait les clics de manière incroyable. C'était d'autant plus efficace quand il n'y avait qu'un résultat concerné. Lorsque l'on avait 8 résultats sur 10 avec photos, chacun d'eux se fondait forcément dans la masse.

J'ai donc tenté de trouver des « trucs » qui permettaient de sortir du lot, et l'un d'entre eux consistait à s'affranchir de cette satanée fonctionnalité automatique qui empêchait l'affichage de logos ou de dessins. J'avais finalement utilisé deux solutions pour y arriver et me démarquer au milieu des résultats « photos ».

Le cumul de 2 astuces

  • La première consistait à faire un petit montage pour intégrer un visage dans l'image. Je le mettais en petite taille, mais pour rendre le truc crédible en cas d'agrandissement, ce visage était celui d'un personnage qui tenait un panneau comportant le logo (qui lui était en grand format).
  • La 2ème, découverte avec Raphaël Doucet (qui a lui aussi beaucoup travaillé sur les possibilités de G+) était de « taguer » de petit visage comme celui d'une personne réelle dans l'interface G+.

En terme de résultat, j'ai pu conserver un logo en résultat plutôt qu'une photo sans souci, alors qu'en procédant avec la mise en ligne classique d'un logo, celui-ci disparaissait de la Serp en 2 jours maximum.

En image :

Le résultat dans la SERP

Le résultat dans la SERP

Taguer le petit visage pour qu'il soit perçu comme le bon par Google

Taguer le petit visage pour qu'il soit perçu comme le bon par Google

Pour être honnête, je n'ai pas étendu la technique ci-dessus pour trois raisons.

  • La première, c'est que je m'étonnais chaque mois que cela marche encore.
  • La 2e c'est que je me disais qu'en étant trop utilisée, la technique finirait par être trop repérée et par être sanctionnée.
  • La 3e est que je pense que ce genre de filouterie est amusant pour faire des tests, mais qu'il ne faut rien bâtir de sérieux dessus.

Un autre petit truc.

Pour mon propre compte, je suis donc parti sur une nouvelle piste avec une question simple : comment me différencier en conservant une vraie photo ?

Et c'est Google qui m'a donné l'idée le jour ou la photo est passée d'une visualisation dans un carré à une visualisation dans un cercle sur les pages de profils G+

Je me suis dit qu'au milieu de toutes ces têtes au carré 🙂 dans la Serp, la mienne en rond permettait une fois de plus de sortir du lot et de me différencier dans les résultats pour attirer l'oeil.

Un rond plutôt qu'un carré pour sortir du lot.

Un rond plutôt qu'un carré pour sortir du lot.

Pour revenir sur la décision de Google

Même si j'en ai profité, je comprends en partie cette décision. Dans certains cas avec une photo par résultat, la Serp était devenue un sapin de Noël avec un trombinoscope de 10 photos. Ça passait à peu près sur un ordinateur, mais sur mobile c'était du grand n'importe quoi.

En revanche, je pense que la mise en avant d'auteurs de qualité sur une thématique reste une bonne idée. À charge pour Google de les identifier en croisant des tas de paramètres (nombre de fois où l'auteur est encerclé, nombre de partage de ses articles sur son site ou ailleurs, nombre de +1, commentaires et interactions sur G+, et sans doute d'autres...)

En qualifiant correctement un auteur et en le mettant en avant sur certains résultats, Google apporterait une sorte de caution qualitative et ce serait à mon sens une très bonne chose.

Il lui resterait alors à lutter contre le spam, mais ceci me semble un peu plus facile pour GG de le faire sur Google Plus qu'ailleurs.

Mettre la photo devant le résultat de profil G+ me parait aussi un minimum...

Est-ce vraiment la fin des photos d'authorship ?

Il semblerait qu'en mode connecté, on puisse encore avoir parfois quelques photos affichées. J'ai pu le constater aussi dans le cas de post G+.

La photo apparait sur les posts G+ en mode connecté.

La photo apparait sur les posts G+ en mode connecté.

La fonctionnalité perd beaucoup de son intérêt en terme de visibilité, mais ceci démontre que les règles ne sont probablement encore pas arrêtées (et qu'elles peuvent changer quand Google le désire).

Pour conclure

Je dirais qu'il ne faut pas forcément vous contenter de ce que vous lisez à droite et à gauche. Soyez curieux, testez, tentez, ramassez-vous et continuez.
Les petites astuces que j'ai utilisées n'ont fonctionné qu'un an et l'une d'elle était un peu futile. En revanche, quand on teste, on trouve parfois des choses très pratiques, alors testez !

 

Notez cet article

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter Plein
Partager sur linkedin
Partager sur Google+

13 réflexions au sujet de « Comment je filoutais sur Google avec l'authorship ? »

  1. franckwylliams

    salut sylvain
    effectivement les posts sur G+ font encore apparaître la photo ...
    Tester régulièrement c'est signe d'un désire de s'améliorer mais c'est aussi acquérir de l'expérience ...
    donc que du bon ! Perso je mettais de la couleur ... on remarque plus quelqu"un sur un fond de couleur vive qu'un fond traditionnel .....filouter moi pas du tout ! 😉

  2. jessyseonoob

    J'avais bien rigolé avec ça,

    Voila ou j'en était arrivé pour la st valentin
    http://1.bp.blogspot.com/-wNq2Sw4I-98/URv7P4A76sI/AAAAAAAAAgw/cvUwDQvF-5k/s400/rich-snippet-auteur-st-valentin-resultat.png

    J'avais expliqué tous le process sur mon blog jusqu'a avoir une stabilité d'affichage, mais bon c'est plus la peine de chercher maintenant.

    En fait google donnait lui même l'astuce en mettant un message d'erreur :
    Pensez vous que cette photo permettra de vous identifier ? on y voit aucun visage.

    Tu parles de filoutage, mais en fait il n'y a aucun filoutage. Google voulait mettre en avant son réseau social, et tout comme les autres réseaux sociaux, on peut changer sa photo selon son humeur. Donc pourquoi s'être obstiné à afficher la vraie photo de l'auteur et pas un gif lolcat ?

    Pour les avatar par contre ça passait sans probléme, j'avais mis ça en place pour des clients, et lorsqu'ils étaient placé au milieu de la 1ere page, comme les autres ne le faisaient pas, ça se démarquait bien.

    Chez moi, j'avoues qu'avec une photo de profil d'une jolie femme sexy, ça attirait un peu plus de monde. Elle a disparue lorsqu'elle a été un peu plus (re)connue, et google a fait le rapprochement.

    Aujourd'hui le problème de google ce n'est pas de ne plus afficher le sapin de noël, mais d'alléger la guirlande pour que seuls les ads et les produits shopping apparaissent, soit les rich snippet d'avis ou les actualités apparaissent pour équilibrer

    Allez je balance un scoop, ma photo de profil, c'était jessy schram, qui a eu un role principal dans la série "once upon the time"

    😉

  3. Mediaoueg

    Bonjour, très efficace comme techniques, et très simple à mettre en place, dommage que cela soit terminé.

    En même comme vous le disiez si cela avait été connu Google aurait changé quelques trucs en conséquence.

  4. Raphael Doucet

    Hello Sylvain, merci pour la mention.
    Mais j'ai lu ton article avec beaucoup de nostalgie, car comme tu le souligne j'ai un peu (beaucoup|passionnément|à la folie) joué avec G+ et l'affichage des photos liées à l'authorship.
    Tout comme toi, je ne suis pas dupe et comme je le disais dans http://www.visibilite-referencement.fr/blog/suppression-authorship l'impact sur les adwords était amha trop important.
    Donc leur langue de bois ils peuvent se la garder.
    Surtout le petit laïus sur le CTR inchangé. Sur une requête assez concurrentielle où j'étais 3ème et le seul sur la 1ere page à utiliser l'authorship, je peux te dire que le CTR et donc les visites ont bien chuté et pourtant je suis toujours 3ème.
    Bref, il y a encore de belles choses à faire, mais à chacun de les découvrir en attendant que Google change à nouveau la donne.

  5. Agence Monica Médias

    Sylvain Richard un filou du SEO ???
    Après tout, au lieu d'encercler la photo ou bidouiller un logo, tu aurais pu essayer le cliché façon repris de justice tenant le montant de la prime sur une pancarte... 😉
    Trop Far West, le SEO à l'ère Google.

  6. Jessy Grossi

    Je me demandais si tu avais pu observer un meilleur CTR avec la photo ronde plutôt que carrée ? Merci pour ce partage d'expérience.

  7. Daniel

    Les américains appellent ça "Think out of the box" et effectivement, il faut souvent essayer de sortir du cadre (mais sans franchir les lignes jaunes) pour trouver des solutions à des problèmes à priori complexes. Le coup de la photo "ronde" en est un excellent exemple !
    On peut décrier les changements et les mises à jours à répétition de Google mais cela nous amène à nous remettre en question et à nous adapter. C'est aussi comme ça que l'on progresse.

  8. Sylvain Auteur de l’article

    @ Frankwilliams
    Pas bête la couleur de fond !

    @ Jessynoob
    Bien vu pour la saint valentin.
    Tu étais joli(e) avec ta photo de profil 🙂

    @ Raphael
    Je ferais un petit point sur 1 mois et je mettrais le résultat ici pour la mesure de la baisse de CTR.

    @ Monica médias
    Çà, ça serait passé sans souci 🙂

    @ Jessy Grossi
    Oui, mais très variable selon les requêtes.
    En fait, c'était plus flagrant sur les requêtes de débutant sur les sujets du SEO.

    @ Daniel
    En effet, ceci nous pousse à explorer de nouvelles pistes à chaque fois quel que soit le sujet.

  9. Antoine

    "cela nous amène à nous remettre en question et à nous adapter. C'est aussi comme ça que l'on progresse."
    De mon point de vu, il me semble seulement que Google s'amuse un peu, un moyen de mettre en avant les plus astucieux. L'astuce des uns sert d'enseignement pour les autres, mais c'est aussi comme ça que l'on progresse ! ^^

  10. Manu

    Salut Sylvain,
    Marrantes ces petites astuces ^^

    Bon comme ça a disparu je vais t'expliquer la mienne , qui consistait a faire afficher un bel étalon ou une superbe nana de photolia. Il suffisait tout simplement de chercher des photos d'hommes ou femmes qui attirait l'oeil (en cherchant "crazy girl" par exemple). Ensuite avec le logiciel gratuit Paint.net http://www.getpaint.net un retournement horizontal + un enregistrement en JPG permettait d'effacer les EXIFS de l'image et ce pauvre robot pensait que l'image était unique.
    Ensuite le taux de clic augmentait fortement sur des positions qui n'étaient pas dans le top 3 😉

    Ta conclusion est selon moi fondamentale : il faut tout tester, analyser, améliorer et appliquer si cela fonctionne. C'est la seule manière d'avancer et même d'anticiper. D'ailleurs, pour ceux qui se demanderaient quoi optimiser maintenant sur G+? Mon petit doigt me dit que les pages Google+ devraient avoir un bel avenir ...

  11. Christophe Hilmoine

    Merci pour cet article. Une question concernant le CTR : est-ce que le CTR des résultats qui n'avaient pas de photo AuthorShip a remonté depuis que les autres ont baissé ?
    Merci !

  12. Yann

    Bonjour,
    Il y a eu un rapport sur la faible avancée des données structurées sur le web.
    Au départ c'est vrai que c'était une bonne opportunité de jouer le jeu, même si cela demande d'intégrer des éléments sur son site web. Pour certains CMS c'est assez coûteux d'intégrer ces balises, il faut vraiment qu'il y ait un avantage à le faire.
    La vitesse de mutation du snippet est devenue un peu difficile à suivre, ce qui était un avantage hier se retrouve assez réduit aujourd'hui. Pour bâtir quelque chose de durable sur du sable numérique, il ne faut pas trop s'approcher de la vague.

Partagez sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *