Comment je ne fais pas de référencement

Pas du SEO

Je me présente, je m’appelle Henri, j’voudrais bien réussir mon blog, et mon SEO…. Mais j’suis pas référenceur ! Alors, qu’est-ce que je fou là ? Bah… La Maitre des Lieux est un gars bien, et quand je l’ai menacé de tout dévoiler sur ses activités douteuses, il gentiment et naturellement accepté de m’ouvrir ses colonnes. Sympa non ?

Ceci mis à part, vous vous demandez ce qu’un non-professionnel du SEO vient faire ici ? Hé bien parler de référencement, ou plutôt, de non-référencement. Étrange concept n’est-ce pas ?

Le non-Référencement

Mais c’est quoi ce truc ?? Tout simplement l’art et la manière d’ignorer les moteurs de recherches et de se dire « de toutes les façons, l’ami Google, il fait ce qu’il veut, comme il veut, quand il veut ! ». C’est ce que je me suis dit en 2004 lorsque j’ai rencontré quelques pointures du secteur, comme Laurent Bourelly lors d’une journée organisée par le forum du Hub.

Ce jour-là, j’ai pris le parti de ne pas me soucier plus que ça de mon SEO et de m’occuper avant tout de mon contenu. J’étais en pleine phase d’apprentissage de mon job, et  quand j’ai vu comment les gars se tiraient dessus pour savoir qui avait raison, je me suis dit qu’avec cette masse d’infos complémentaire, j’allais devenir fou. En revanche, j’ai bien écouté ce que chacun disait sur les conseils donnés par Google, au moins là-dessus, tout le monde était d’accord.

Faire simple, c’est mieux que n’importe quoi

Partant de là et sachant que le « content is king », j’ai choisi de me concentrer sur mon contenu. C’est aussi le message que j’ai fait passer à mes clients durant toutes ces années. Produisez du contenu qui sache répondre à l’attente de vos visiteurs, évitez les titres racoleurs si le contenu du billet est du vu et revu.

Soyez rassuré, j’ai toujours pris soin de les orienter vers des professionnels du secteur lorsqu’ils avaient besoin d’une véritable prestation SEO. Je n’ai pas pour habitude de prendre des boulots que je ne saurais honorer.

SEO et bon sens

Pour en revenir sur ma technique du non-référencement, lorsque j’ai repris le blogging, en 2009 et décidé de m’y plonger à temps plein en 2012, j’ai gardé le cap.

A savoir

  • un titre qui va bien
  • des synonymes
  • des liens sortants
  • et rien de plus pour le « on site »

Pour le net linking ?

  • Des commentaires là où le contenu me faisait réagir, en bien ou mal.
  • Je n’ai jamais au grand jamais cherché le « dofollow » (quelle belle connerie d’ailleurs).
  • En résumé, j’ai fait du naturel. Du vrai naturel quoi.

C’est donc à ma grande surprise que j’ai vu progresser 4h18 dans les moteurs. Et sur des mots clés plutôt intéressants pour mon secteur. Attention ! Je ne suis pas en train de dire que le métier de référenceur soit inutile. D’ailleurs, ce qui suit va prouver que votre job est important.

Optimisation avec l’aide des pros

En novembre 2012, je plafonnais. J’avais un trafic convenable en provenance des moteurs, mais ça stagnais depuis deux trois mois. Le net et le hasard faisant bien les choses, j’ai sympathisé avec un référenceur belge, François, qui est en train de mettre au point un outil de fou furieux : Mitambo.

J’ai eu accès à la bêta, et j’ai donc pu bosser avec lui sur 4h18. J’ai donc travaillé à l’optimisation « on site », j’ai éliminé le duplicate content, du mieux que je pouvais (WordPress est une plaie avec ça !). C’est aussi à ce moment-là que j’ai commencé à mettre mon nez dans les outils SEO, et à lire avec plus d’assiduité les blogs de la plupart des pointures du milieu.

Rester naturel, simplement naturel

J’ai donc optimisé une partie de mes titres, j’ai sorti certains articles du flux, ceux qui avaient un bon PR, pour en faire des pages, afin de les asseoir une bonne fois pour toutes. J’ai mis en place LiveOptim, pour améliorer le maillage interne du site sur un certain nombre d’expression clés. J’ai rebossé toute la structure du site, à la fois côté public, mais aussi côté code pour optimiser tout cela.

J’ai aussi commencé à regarder mes concurrents avec plus d’attention, pour savoir sur quelles expressions je pourrais les taquiner. Étant donné que 4h18 est placé sur 3 secteurs (wordpress, blogging et désormais développement personnel), j’ai la possibilité d’avoir un univers sémantique (ouais, ça claque cette expression non ?!) assez large, je peux donc faire joujou joyeusement, et je ne m’en prive pas.

Donc, je taquine mes concurrents, je participe à nouveau à quelques forums sur lesquels je sélectionne les topics qui me branchent, ou non. Il m’arrive même d’en ouvrir ! J’essaie de rester naturel. Si participer à des forums peut-être bon, le faire dans unique but SEO serait un manque de respect pour le forum et ses participants, mais aussi le signe que je n’ai rien compris au net !

Je continue de commenter régulièrement sur certains sites, comme Axe Net, mais j’interviens quand j’ai un truc à dire, sinon, je la ferme. Inutile de venir cirer les bottes du proprio, connu ou pas, je trouve ça con. Si je dois me faire remarquer, autant que cela soit par une touche d’humour, un coup de gueule ou une remarque (im)pertinente. Enfin, je scrute les annuaires et sites de CP, histoire de déposer une petite prose de-ci, de-là.

La satisfaction d’un bon référencement

Les résultats ne se sont pas fait attendre. Entre décembre et janvier de cette année, j’ai simplement doublé mon trafic en provenance de Google. Mais je n’ai rien fait de miraculeux, enfin, je crois. Je ne saurais dire quel est mon niveau réel de compétences en SEO, je me sens plus proche du débutant / intermédiaire, mais je sais une chose : ce que j’ai testé depuis plus d’un an fonctionne et me permet de passer au travers des pénalités (je croise les doigts, et je serre les fesses).

Certes, mes besoins sont moindres qu’une boutique en ligne ou qu’un gros client ayant besoin d’une visibilité sur un secteur ultra concurrentiel, je vous l’accorde. Toutefois, dans le monde du blogging, nous sommes des milliers dans mon cas. Nous avons simplement besoin d’être positionnés convenablement, il en va de même pour les petites PME avec lesquelles j’ai bossé.

Ce que je voudrais dire, c’est qu’en tant que blogueur, ou patron d’une petite structure, si le SEO est important, votre contenu l’est plus encore. Produisez du contenu à valeur ajoutée (n'attendez pas la recette, creusez vous la tête ! Les pros dans votre secteur, c'est vous !), régulièrement, cela donnera déjà du grain à moudre aux moteurs. Ensuite, si vous décidez de faire appel à un référenceur, celui-ci aura la tâche simplifiée, ça pourrait bien vous valoir une économie sur le devis final.

Les conseils d’un pro, c’est toujours bon, mais c’est encore meilleur lorsque vous avez déjà un site de qualité. J’entends par là une bonne base de contenus, pas des techniques de sioux que vous ne maîtrisez pas et qui rendraient le référencement de votre site plus compliqué.

On parle souvent de référencement naturel. Dans référencement naturel, y’a le mot naturel. Si vous avez un doute sur la signification du ce terme, reprenez donc votre dico, ça pourra vous aider pour ne pas faire quelques boulettes qui vous coûteraient bien chères.

En résumé ? On peut débuter son SEO tout seul, sans se prendre le chou et en faisant preuve de bon sens. Si vous ne faites pas les guignols, votre site progressera lentement, mais surement. Ensuite, pour passer un cap, la présence d’un vrai connaisseur est un atout indéniable, voire indispensable.

Un billet de @4h18 dans le cadre de cette opération de Guest-Blogging.

Notez cet article

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter Plein
Partager sur linkedin
Partager sur Google+

60 réflexions au sujet de « Comment je ne fais pas de référencement »

  1. Doc Rama

    Toujours aussi pertinent même si je te trouve un peu moins impertinent qu'à la maison mais c'est bien, tu es bien éduqué et sais te tenir lorsque tu es invité chez les copains.

    Fréquentant assidument depuis qq semaines le monde du blogging depuis mon inscription dans le groupe G+ duquel tu es modo, j'ai en effet constaté à ma grande surprise que les blogueurs ne se soucient souvent que très peu du référencement tout concentré qu'ils sont sur les principes de base que tu as rappelé dans cet article pour être un bon blogueur.
    Pour autant j'insiste et écris un peu la dessus sur le fait qu'il est assez aisé pour un blogueur régulier, d'autant plus s'il utilise WP, d'être un peu SEO. Les outils sont nombreux et facile d'utilisation et comme tu le soulignes c'est quand même une question de bon sens.
    Je redis donc une fois de plus en forme de conseil, pensez aussi à votre référencement naturel car si vous écrivez bien et rencontrez votre succès, autant potentialiser votre impact dans les moteurs, naturellement s'entend.
    Longue vie à vos 2 blogs Sylvain et Stéphane 😉

  2. Simon

    Excellent mitmambo je ne connaissais pas. Bon je ne l'utiliserais pas personnellement, j'aurais préféré l'inverse avec un outil seo pour 10 000 sites de 10 pages ^^.

    Pour ma part je pense que le contenu est queen et pas king, car on peut ranker avec un site au contenu très pauvre si on a masse de lien. Et puis bon le lien naturel qui arrive avec du bon contenu c'est assez rare surtout dans les secteurs comme l'igaming. Parfois du bon contenu unique permet d'avoir du link naturellement mais dans ce cas il faut vraiment bosser derrière pour avoir THE news dont les gens n'hésiterons pas à citer la source. Ou alors faire de l'original comme unvraibijou avec sa vidéo sexy :).

  3. Youssef

    L'avantage c'est que lors des mises à jours du filtre de Google tu n'a rien à craindre contrairement aux autres qui voient leurs positions dégringoler

  4. Guillaume Desbieys

    Une fois qu'on a vraiment compris que le contenu est roi c'est déjà un grand pas. On a beau essayer toutes les manipulations possibles, si on a pas le contenu derrière un jour ou l'autre ça sautera. C'est sur que maintenant il faut peut être plus investir dans le contenu qu'avant pour la simple raison que des sites il y en aura de plus en plus et pour ressortir du lot il faut se démarquer. C'est sur que produire du bon contenu c'est peut être plus cher et ça demande du temps mais on ne peut pas vraiment s'attendre à obtenir du résultat sans rien faire derrière.

  5. GeekPress

    Je me reconnais vraiment dans ton billet. N'étant pas un SEO, mais un développeur pur et dur, j'avais uniquement appliqué les règles de base au niveau du code pour avoir les bases du référencement naturel. Et puis, je me disais que de toute façon le contenu étant roi, le référencement se ferait tout seul.

    Au bout d'un moment, on est obligé de stagner si on intervient pas un minimum. Un contenu bien écrit et optimisé, c'est très bien, mais il faut une intervention humaine sur le net linking pour augmenter les résultats.

    Tout comme toi, j'ai décidé de travailler un peu plus le positionnement du site sur les SERPs depuis quelques mois et quand je vois les résultats obtenu, c'est vraiment bluffant. J'ai quasiment doublé le trafic de visiteurs provenants de Google.

    Et encore une fois, je n'ai pas fait grand chose : mise à jour des balises title + commentaires (intélligent...) sur d'autres sites de la même thématique que mon blog (c'est tout de même mieux) et je n'ai pas fait grand chose au niveau du maillage interne.

    Il y a un point que tu as légèrement soulevé dans le billet et qui est à mon sens très important : penser son site pour le SEO. Si avant même de coder les 1ères lignes, on pense à coder pour le SEO (placement du h1 ,etc), je pense que l'on part encore un peu plus gagnant.

    Pour la nouvelle version du blog, j'ai vraiment orienté le code avec toutes les recommandations que j'avais pu lire chez les différents blogs de SEO (optimisation du temps de chargement, bien gérer les pages de tags) et j'espère que les résultats se feront sentir.

    En tout cas, merci pour ton retour d'expérience !

  6. Mahady

    C'est sur qu'aujourd'hui il faut plus de temps pour référencer un site et en trouvant le juste milieu entre "ne rien faire en référencement" et "optimiser un petit peu histoire d'être meilleur que celui du dessus". Finalement, ce que j'ai remarqué c'est que plus il y a de publications, plus le site monte...une course au contenu ? 🙂

  7. Benjamin

    Je suis entièrement d'accord avec toi, avant de chercher à référencer son site, il faut déjà se demander si le contenu est intéressant, s'il propose quelque chose que d'autres sites ne proposent pas.

    Je lis énormément sur le SEO depuis plusieurs mois, j'essaye d'appliquer au maximum les conseils que je trouve, mais surtout, je m'efforce de faire dans le naturel et ça marche plutôt bien. Les recommandations de google sont assez logiques finalement je trouve, et ça se résume en une phrase : penser aux internautes. Je ne connais personne qui, ayant fait ça s'est fait pénaliser par google.

  8. Christophe

    En fait le titre de cet article est faux. Ce cher monsieur fait du référencement ! 😉 D'ailleurs il emploi des termes propres aux SEO, la preuve qu'il sait à minima que ça existe et ce qui se fait ou non.

    En somme que des bonnes pratiques que certains se disant SEO feraient bien d'appliquer.

  9. Avant J'étais Riche

    Je suis de temps à autre 4h18 et je dois dire que les articles sont souvent intéressant, je dois dire que cette technique de Non référencement m'a plus ou moins sympathique pour revenir aux bases et surtout à un bon contenu.

    Honnêtement beaucoup ont oublié que le BL et tout le reste sont du bonus une sorte d'essence. Car si le moteur de base ne tourne pas, ça ne marche pas...

    Sinon je pense qu'il y a une erreur de frappe :

    "J’ai donc optimisé une partie de mes tires"

    edit (corrigé)

  10. Sébastien

    Ce non référencement a un curieux goût ... de référencement, non ?

    Backlink qualitatif, recherche mots clés performants, optimisation structure et maillage interne, optimisation on site, élimination des agents bloquants ....

    Serais tu un référenceur white hat qui s'ignore ?

  11. Christophe

    Même dans les thématiques concurrentielles, le bon sens et un contenu de qualité peuvent être efficaces.

    En 2012, j'ai proposé à deux clients (assurance et crédit) de publier 2 à 3 articles par semaine sur leur site. On a pris beaucoup de temps de définir une belle ligne éditoriale (thèmes, spécifications des textes, style, planninfg, ...) et le client a été intégré dans le processus de création des contenus. C'est quand même lui le pro

    résultat : 30% d'augmentation du CA pour le courtier en assurance et deux fois plus de demandes de crédit pour le courtier en crédit.

    Je reste donc sur mes choix : un bon SEO + un contenu pro qui intéresse les internautes est un moyen efficace pour plus de visibilité ... mais de là à oublier le netlinking ... pas pour maintenant 🙂

  12. raklink

    pour moi je trouve qu'il ne faut pas négliger les deux, ce concentrer sur le contenu et oublier le seo est une faute grave aussi et vis versa

  13. Wilfried

    Bonjour,
    j'ai beaucoup apprécié la lecture de ce post dont je rejoins chaque point. La phrase qui me rappelle le plus mon travail au quotidien n'est ecrite qu'entre entre parenthèses 😉
    Je luis redonne donc un peu plus de poids ici:

    Les pros dans votre secteur, c’est vous !

    Rien ne vaut un article d'expert dans un site bien construit.
    Merci pour le partage de cette expérience et merci à Sylvain pour ses (excellents) choix de guest.
    Amitiés

  14. lereferenceur

    Je lis souvent que ce n'est pas la quantité des articles qui compte sur un blog mais sa qualité.
    Je dirais que c'est vrai pour la qualité. Si on veut accrocher des lecteurs, et les fidéliser un contenu pauvre sans valeur ajoutée sera néfaste.

    Mais il ne suffit pas de créer des contenus de qualité de temps en temps. Si on veut vraiment travailler son SEO avec une stratégie de contenu, je pense que la quantité de contenu de QUALITE joue un rôle pour la longue traine. 2 sites identiques, dont l'un a 3 fois plus de contenu qu'un autre, recevra beaucoup plus de trafic grâce aux mots clés sur lesquels ses articles seront positionnés, et surtout grâce à sa longue traine.

    Mais écrire des articles de qualité en grosse quantité n'est pas donné à tous le monde, et c'est là qu'on voit que le blogging n'est pas un travail facile.

    Félicitation pour ton travail sur 4H18 🙂

  15. FrancoisL (Mitambo)

    Et bien merci Stéphane pour la référence à notre collaboration sur l'outil Mitambo.

    Comme avec Fabrice de WPFormation.com, vous avez joué le jeu à fond, ce qui a bien mis en valeur, vos contenus.

    Ton processus de travail est bien expliqué. Et les résultats obtenus (trafic, visibilité) à la hauteur de tes efforts 🙂

  16. Christian

    Oui, bien sûr le contenu est roi, tout simplement parce que sans contenu, il n'y a tout simplement rien à référencer !
    Heureusement qu'il y faut du contenu...

    Pour ceux qui imaginent que le Netlinking suffit à référencer un site sans contenu, faites une expérience : arrêtez de faire des BL et regardez ensuite en combien de temps votre site plonge... C'est simple, les BL sans contenu au bout, ce n'est pas naturel, donc, cela ne tient qu'artificiellement, que si vous alimentez constamment en BL.
    La même expérience avec un site avec du contenu réel : le site ne perd des positions que si des concurrents sont passés à l'offensive... et au fond, c'est logique.

    Par contre Stéphane, d'après Majestic SEO tu as quand même 720 domaines qui pointent vers ton blog, et 83 371 BL !
    Euh, si ce n’est pas du SEO ça, faut me dire... 😉

  17. Sylvain

    Bonjour tout le monde,

    J'aime bien ton billet Stéphane et l'idée générale qui ressort : faire les trucs le plus naturellement possible aux yeux de google.

    Je pense aussi que les 2 extrêmes en terme de SEO sont loin d'être la solution.

    Autant celui qui bourrine que celui qui fout strictement RIEN pour son réf...

    J'étais dans ce cas ces 2 dernières années avec mon blog. J'ai absolument rien fait pour mon SEO. Pas d'optimisation, 10 commentaires à tout casser en 2 ans et aucune stratégie de netlinking.

    En fait, je comptais exclusivement sur mon contenu et les backlinks "naturels" que des lecteurs emballés par ma prose pouvaient potentiellement me faire.

    Super stratégie : 2 ans plus tard, mon blog est une quiche (au poireau) au niveau du réf nat.

    Depuis 3 mois, j'essaie de changer tout ça : + de commentaires (pas difficile de faire mieux d'ailleurs), des titres d'articles et des mots clés plus ciblés, quelques aménagements au niveau du code, l'installation de SEO by yoast et ça décolle tranquillement.

    Alors le truc "je me soucie de rien et je mise tout sur le contenu" c'est bien beau, ça fait bien de l'écrire mais c'est l'échec quasi assuré selon moi en terme de SEO. Assez d'accord avec Geekpress pour le coup.

    Et d'accord aussi avec les autres qui disent que tu fais en fait du SEO 😉
    Là tu la joues modeste parce que t'es chez Axe-net mais tu taquines l'algo un peu quand même à tes heures perdues hein 😉 🙂

    Bon dimanche cordial et affectueux à tous 😉
    Sylvain

  18. Mikie

    Je pense qu'on peut arriver en quelque chose en misant tout sur la qualité et en laissant un peu de côté le référencement, mais pas l'inverse.. Au final c'est l'humain qui fait que ça marche bien ou pas, même si on peut l'orienter vers son site plus facilement avec l'aide du référencement =)

  19. Samy Berkani

    Sympa le retour d'expérience. Mais au fil de l'article, le non-référencement est devenu référencement (avoir recours aux annuaires et aux cp ...).
    Je pense que beaucoup peinent à créer du contenu de qualité. Ce n'est pas toujours facile, c'est un (des) métier(s). Et au final, un site avec beaucoup de bon contenu fait du trafic mais laisse filer une grande partie de son potentiel, un potentiel qui ne sera révélé que par des liens, de la popularité.
    Donc quand on n'est pas le meilleur rédacteur du monde, qu'on vient de lancer son entreprise et que le temps se fait rare ? on fait comment ? C'est la situation que je croise le plus souvent

  20. franckwylliams

    Il y a différentes écoles, car chacun pense avoir “la solution”

    Certain prêche que « Le contenu est roi » pour d’autre ce sera 20% de contenu et 80% de SEO…

    Ce qui me gène un peut dans tous ces bons conseils, c’est que ce sont des conseils parfois un peu trop catégoriques dans le style fait ce que je vous dis, mais ne faites pas ce que je fais vraiment …

    Certains se base sur du contenu ciblé, sur le PR, alors qu’il n’y a rien de significatif, d’autre sur le trafic qui compte finalement bien plus (surtout pour les blogs/bizness …)
    Il semble que maïstor Google prenne en compte votre trafic, votre notoriété sociale et vos backlinks en priorité…. Faite le tour des certaines pages où certains sites sont référencés N° 1,ils ont bien souvent 3 pages de contenues et zou…l’affaire et faites.
    Assez écœurant non pour certains blogueurs qui restent patients en ce disant que le référencement naturel est roi !

    Qui a raisons ? Aujourd’hui je ne sais plus vraiment !
    Mais il me semble qu’un blog avec du contenu basic et un SEo béton à plus de chance d’être N° one qu’un site avec un contenu béton qui espère du référencement naturel sans se préoccupé de rien comme beaucoup de blogueur le préconisés auparavant.

    C’est quoi un site optimiser SEO ? Rien de plus facile à déceler …. Cherchez le bouton de recherche ou bien le plan du blog………il n’y en a pas ! Le blogueur a décidément décidé de vous garder le plus longtemps possible….
    Amicalement 😉

  21. Fred

    C'est une très bonne vision des choses. Celui qui pense trop "référencement" va droit dans le mur (post 2012) selon moi...

    Le contenu est roi mais il ne faut pas non plus devenir parano et ne penser plus qu'au contenu, chose que beaucoup d'agences prennent un peu trop au pied de la lettre ces derniers mois.

    Je ne connaissais pas Liveoptim. C'est bien ?

  22. Edo

    Chapeau pour la modestie de l'auteur, qui semble loin du niveau débutant - intermédiaire ! Malheureusement, du bon contenu, même si c'est important, ne suffira jamais à bien se positionner.

    Je suis bien d'accord avec la capacité de wp à créer des pages dupliquées ; parfois la commande site: fait apparaître des pages qu'on ne soupçonnait vraiment pas...

  23. Victor Lerat

    On est plus dans une stratégie webmarketing que SEO dans le cas de 4h18. Ce bloggueur réalise des articles de qualité bien supérieur à la plupart de ces concurrents dans son domaine. Il connaît du monde, il gère bien sa communauté, ... Bref, son SEO se fait tout seul en fin de compte.

    Malheureusement, on ne peut pas proposer cette solution à M. TOUTLEMONDE. C'est finalement la meilleure des stratégies mais les entreprises n'ont parfois pas le potentiel de réaliser un tel blog ou tout simplement pas le temps.

    Donc oui la technique de je suis ce que Google demande est la meilleure mais sous certaines conditions. Et elle n'est certainement pas simple comme on pourrait le laisser penser ... 😉

    Toujours aussi sympa cette suite d'article en Guest Blogging

  24. Rodrigue

    Ca fait plaisir de te voir ici Stéphane.

    Te suivant depuis quelques semaines maintenant, je constate une mutation de ton site.

    Je suis le même régime actuellement, j'espère que les résultats vont se sentir sous peu.

    J'ai déjà pris un peu de masse, mais uniquement grâce aux recommandations de grands coach, et je te rejoins sur le fait que travailler seul n'apporte rien de bon.

  25. 4h18 - Stéphane

    Merci pour vos retour et remarque.

    Alors, est-ce qu'aujourd'hui je fais du SEO. Oui. Pour autant, je ne me prends pas pour ce que je ne suis pas. Je pense avoir encore du chemin avoir d'avoir les capacités de Sylvain dont c'est le job. Je me contente de travailler sur mon site. Point.

    De là à dire que je maîtrise mon sujet ? Sur mon blog, oui, le contraire serait triste d'ailleurs, puisque j'ai la prétention d'aider/former des débutants. Alors, il vaut mieux pour moi avoir un minimum de connaissance/compétences sur le sujet.

    Quand je parle de "non référencement", je fais référence aux premières années de vie du site. Je ne savais pas trop ce que j'allais en faire, ni où j'allais. A ce moment là, inutile de faire du SEO, cela aurait été peine perdue.

    Comme mentionné dans l'article, je m'occupe réellement de l'aspect SEO au sens professionnel depuis quoi, deux à trois mois. Au préalable, j'écrivais, avec toujours en tête un minium d'optimisation de mon article pour les moteurs. Hé oui, avoir fréquenté le forum Webmaster-hub et des gens comme Laurent Bourelly, ça laisse des traces. Je ne cire les pompes de personnes, mais de telles lectures quand on débute, ça vous pause forcément sur de bons rails.

    @franckywilliams : les conseils que tu peux lire sur la toile, il faut les adapter... Il n'existe aucune recette à suivre.

    @Victor leRat : peut-on vraiment dissocier les deux en 2013 ?

    @Christian : Beaucoup de commentaires depuis 3 ans, et par chance, beaucoup de liens en linkbaiting, ça aide aussi.

    @Doc Rama : Ma maman m'a bien dressé comme elle dit...

    @romagne : le PR4, c'est le minimum quand tu bosses régulièrement sur on site, enfin de ce que j'ai compris. Mais je sais aussi que le PR, cela veut tout et rien dire.

    @Simon : tu pars là dans un trip pur SEO, ce qui n'est pas mon truc à moi ((:

    @GeekPress Avec ton contenu, tu ne devrais pas trop avoir de soucis

    @Mahady Dans le blogging, si tu veux rester en haut, mieux vaut publier régulièrement, mais pas de la merde, c'est mieux.

    @Benjamin Les conseils sont à adapter à tes propres besoins, sinon, gare aux mauvaises surprises.

    @Christophe @Sébastien Non, pas au sens strict du terme. Comme indiqué plus, j'en fait réellement depuis 3 mois, pas plus. Mais la base était saine, donc, j'ai pu placer 4h18 à peu près là où je le souhaitait.

    @Christophe Je n'ai jamais dit qu'il fallait se passer du netlinking, d'ailleurs, je fait régulièrement des commentaires, des cp, etc...

    @Wilfried Effectivement, le client, ou blogueur, est celui qui est (normalement) le pro dans son secteur. Mais ce n'est pas toujours le cas (:

    @lereferenceur L'équilibre en remplissage et qualité n'est jamais évident à trouver. Merci (;

    @FrancoisL Ton outil est une tuerie ! Je pense qu'il devrait passionner les purs pros dans les mois à venir. Bravo pour le boulot !

    Merci à vous, et à Sylvain pour le guest. D'ailleurs, Sylvain, j'ai détruit (presque) toutes les preuves à charges que j'avais contre toi 🙂

  26. Evolve

    Malheureusement, la plupart pense uniquement au référencement sans soucier du contenu jusqu'à parvenir à une désinformation au lieu de l'information. Ou va-t-on réellement ? Je reste pessimiste malheureusement 🙁

  27. Tyseo

    Si le produit est bon, il se vend mieux que s'il est mauvais.
    Si le contenu est intéressant à lire, il se positionne mieux que s'il est mauvais.
    Ce qui est vrai sur Google est vrai avant tout dans la vie offline.
    Avec la complexification du SEO technique, un retour aux basiques (identifier cible, profiler produit/service pour répondre aux attentes) (re)devient un vecteur de croissance rentable.
    La boucle est bouclée, le SEO est mort encore une fois.

  28. Marc

    Je suis d'accord avec la plupart des arguments. Il est cependant vrai que partir d'un blog offrant un contenu intéressant et pas forcément 100% SEO est un vrai plus. Il est aussi vrai que 0% ou 100% SEO ne veut absolument rien dire, du moment qu'un contenu est intéressant il possède forcément une part de SEO, intentionnel ou non. Si on trouve le contenu dans un premier temps c'est bien qu'il est connecté au monde des moteurs de recherche. Un site 0% SEO est un site 100% déconnecté des moteurs de recherche, accessible seulement pas une URL non-intégrable.

    Un site offrant une belle information, plus ou moins désintéressée est une bonne base pour décoller dans les SERPs de la même façon qu'un site construit par un pro qui a un objectif est une bonne base. La seule différence entre les deux est que le premier sera écrit à la base par un vrai passionné.

  29. Arnaud

    Hello Stéphane,

    Je suis pas étonné par ton article et ton profil, on va dire que j'ai cerné le personnage 🙂
    Mais de toute façon en référencement, il n'existe pas de solution pré-définis à l'avance, ni de solution miracle.
    Un bon référencement on-site et surtout un contenu parlant et qui va répondre à certaines problématique de ton lectorat et c'est déjà une bonne base à mettre en place.

  30. Uty

    Bien intéressant. 🙂
    Du référencement, j'en fais officiellement depuis un peu moins de deux ans, avant je m'en fichais. Au fur et à mesure, je me suis rendue compte que je faisais déjà du référencement alors que je pensais que j'ignorais tout de ce domaine.
    Au final, ma petite conclusion personnelle, est de me dire que le rôle du SEO est aussi et surtout de ne pas oublier les bonnes pratiques et le bon sens qu'on peut perdre lorsqu'on a les yeux dans le guidon.
    Les SEO sont un peu comme les médecins de la visite médicale obligatoire au travail, ça peut être vexant, on se dit que ça ne sert à rien, mais on sait très bien que dans le fond, c'est du pur bon sens.

  31. Linda

    Un bon contenu mais sans apport de SEO, c'est dommage, et à l'inverse des sites sur lesquels on bourine niveau SEO mais avec un contenu très pauvre, c'est dommage aussi. On ne peut pas se passer des deux mais il vaut mieux quand même commencer par avoir une bonne base de contenu, qualité et quantité, et une fois qu'on a un site qui tient la route et qui aura tout pour avoir du succès auprès des internautes, à ce moment là passer à l'action sérieusement niveau référencement.

  32. Eric

    Merci Sylvain pour avoir laissé @4h18 s'exprimer aussi naturellement et spontanément 😉
    Que dire... un retour aux sources comme on dit. En foot on parlerait de "réalisme". L'approche de @4h18 est intéressante car finalement elle interpelle tout le monde !

    Je m'explique. L'article aune double dimension. Pédagogique car il va intéresser les newbies qui veulent s'attaquer en solo au référencement naturel de leur site. Les conseils basiques et les fondamentaux sont là et les petits nouveaux vont pouvoir se les approprier !

    Et parallèlement à cela, cet article rappelle aux plus expérimentés l'absence de contrôle qu'ils peuvent avoir vis à vis de Google. Rester humble, concentré, travailleur et en pas oublier les basiques avant de se lancer dans du BH ou autre.

    Je crois que c'est un peu la vraie leçon : il est possible de ranker en appliquant les guidelines de Google. Apres, devenir 1er sur une requête est une autre histoire 😉

  33. Yann

    Beau linkbait ici 😉

    Tout comme Christophe et Christian, je pense que Stéphane de 4h18 est loin d'être un débutant, qu'il s'agisse de bloguer/rédactionnel, de webmarketing ou même de SEO.

    Si dans le fond je suis d'accord avec presque tout ce qui est dit (le contenu de qualité est primordial, etc), dans la forme je trouve ce billet trompeur par omission : le temps passé à faire naturellement des CP, optimiser son site, déposer des commentaires, animer des communautés, etc revient à combien d'heures par jour ?

    Il faut que le lecteur comprenne que oui, il peut commencer son SEO tout seul, s'il dispose du temps nécessaire pour réaliser toutes ces actions, en plus de celle de produire du contenu de qualité, ciblé et qui réponde à une demande, adapté etc

    Donc si je m'appuie sur le chiffre de Majestic donné plus haut par Christian, en ref.nat, 80 000 liens venant de plus de 700 domaines en 3 ans, tu n'as pas du chômer.

    J'intitulerai plutôt cet article en "Comment je ne fais pas de référencement en passant mes journées sur internet". 😉

  34. GNeyret

    'Comment je ne fais pas de référencement'...mouai.

    J'aurais plutôt appelé cet article "Qu'est-ce que le référencement minimaliste", à partir du moment où les titres sont optimisés dans l'optique de séduire Google et que des liens sont posés intelligemment j’appelle ça du SEO moi. Du SEO à minima mais du SEO quand même ^^

    "Pour passer un cap, la présence d’un vrai connaisseur est [..]indispensable"
    Tellement vrai. 😉

  35. LiveOptim

    @Stéphane - 4H18 - , Merci pour la mention dans ton article. Tu va pouvoir tester en priorité et très prochainement des évolutions carrément sympas 😉 - On te tient au jus - Bye. #LO

  36. Régis

    Angle intéressant. D'accord pour dire que le contenu est roi.
    Néanmoins, ensuite, lorsqu'il faut obtenir des liens, cela peut devenir difficile d'avoir du lien naturel suivant la thématique. Pas évident si vous vendez des sacs poubelle, il faut se montrer imaginatif, encore plus pour obtenir du partage social.

  37. iggOne

    Je suis totalement d'accord sur toute la ligne sauf sur un point précis.

    « Je n’ai jamais au grand jamais cherché le « dofollow » (quelle belle connerie d’ailleurs). »

    Je ne comprends pas en quoi la recherche du dofollow est une belle connerie. Le création de contenu est reine mais si l'on crée du contenu lien dofollow, les efforts deviennent inutiles.

    Exemple : J'écris un article de Guest Blogging sur un blog. Si je ne mets pas de lien, je ne profite pas de la popularité de cet article (je grossis le trait).

    Après, on peut être linker directement vers son site ou indirectement mais il faut quand même qu'il y ait un lien.

    Sans quoi, le temps consacré à l'écriture devient inutile.

  38. Sylvain Auteur de l’article

    @ Stéphane (4h18)

    Moi ce que j'aime dans ce que tu as fait, et qui me fait d'ailleurs penser aux méthodes de Mathieu http://blog.axe-net.fr/mettez-du-marketing-dans-votre-seo-cest-comme-un-mentos-dans-votre-soda/ c'est que tu t'es d'abord attaché à fournir quelque chose qui plaise à tes cibles.

    Je me fais souvent la réflexion lorsque des prospects nous téléphonent pour améliorer leur visibilité.
    Et dans certains cas, je leur réponds "Donnez moi une seule bonne raison pour qu'un utilisateur trouve votre site plus pertinent que les 10 en place sur la première page. Il n'a pas de contenu ou celui-ci est totalement à l'ouest comparativement à vos concurrents".

    Le SEO est un levier de visibilité important, mais il ne sert à rien si le site ne tient pas la route. Nombreux sont ceux qui l'oublie, pas toi !

  39. 4h18 - Stéphane

    @iggOne Salut, ne faire que des commentaires en dofollow, ce n'est en rien naturel. MAis chacun fait ce qu'il veut. Perso, je trouve que c'est une connerie, parce que c'est aussi se priver de commenter sur des billets pertinents. Après, chacun voit midi à la porte de lui-même (:

    @Regis, rien n'est facile. Il faut se creuser les méninges en permanence, et ce quelque soit la thématique.

    @Sylvain Le Big Boss Bah que dire de plus, hormis merci ! Venant de ta part, ça me touche (vous emballez pas les gens !!), sincèrement. Ceci étant, ce fût presque par obligation. A l'époque, le SEO était pour moi une sorte sorcelerie, alors, n'entendant rien à Harry Potter, je me suis concentrer sur mon contenu. CQFD.

    @LiveOptim : Je le dis et redis : quand c'est bon, faut faire tourner ! Un vieux relent de l’adolescence sans doute :p

    @Eric : gagner 1-0 ou 7-1, c'est toujours 3 points de pris :p

    @Yann @GNeyret : voir ma précédente réponse (:

    @Ceux que j'oublie : merci pour vos remarques et commentaires.

  40. Le Juge

    Un phrase résume plus que bien l'esprit de l'article - "Il vaut mieux faire simple que de faire n'importe quoi" - A la fois tellemetnt simple et vrai et a la fois tellement oublié par les gens.

    Vous n'avez pas de budget et vous voulez faire en sorte que votre site soit plus visible - créez un blog, augmentez sa taille, faite un peu de lien basique (annuaire, commentaire) restez simple et dans l'esprit du web et au final ca finira toujours par avoir un impact positif

  41. Art

    Alors là! Ton article me ravi et me réconforte dans ce que je fais^^ Par contre, il y a un truc que tu ne dis pas, du moins tu n'y fait pas allusion. Encore une fois, je trouve un post intéressant mais qui donne l'illusion du "tout facile" (arrhhh le relou). Ce n'est pas une critique mais juste une remarque.
    Tu dis que pour ton SEO il suffit d'écrire du texte intéressant et appliquer quelques règles de bases SEO... mais c'est justement là le plus compliqué ^^ Pour son site à soi, on a le temps, on trouve l'inspi, ça nous passionne car c'est notre bébé! Mais quand t'as un client qui vends des bretzel en ligne, va trouver des trucs intéressants à dire toute l'année? C'est d'ailleurs ça qui nous pousse à travailler non pas "pour" le client mais bien "avec" le client, qu'il puisse trouver l'inspi avec nous et pondre des pistes de contenu sympa et original.

    Il aurait été intéressant ici d'avoir des pistes pour pouvoir pondre des trucs intéressants.
    Quelle est justement ta marque de fabrique? Comment trouves-tu les idées? Comment tu trouves l'inspi pour réaliser tes textes? T'imposes tu un sujet et tu de débrouille pour le rendre intéressant? Ou travailles-tu uniquement sur des sujets qui t'inspirent d'emblée?

  42. Louis

    Encore un article rafraichissant, merci Sylvain pour ces invités qui amènent une vision différente du seo et merci Stéphane de partager ton expérience.
    Je vais finir par me dire que c'est une erreur de trop penser linking et qu'il faut essayer d'autres orientations.
    Finalement le référencement devient de plus en plus un amalgame de connaissances et j'ai peur que celui qui maîtrise les serps à terme soit multicartes, il est de moins en moins possible de référencer un site sans s'appuyer sur les leviers traditionnels du marketing, sans envoyer un signal fort sur les réseaux sociaux, sans montrer à Google que nos visiteurs sont heureux sur notre site et qu'ils y restent sans nous faire un taux de rebond dégueulasse.
    J'espère que nous aurons à lire d'autres articles qui ouvrent un peu notre esprit à de nouveaux moyens d'arriver à nos fins 🙂

  43. Géraldine

    Je suis tout à fait d'accord avec tes préconisations. Mais (eh oui, il y a un "mais), le SEO est un petit (tout petit) monde. Et comme tous les petits mondes, il faut bien se croire important ! Le référencement naturel ne passe pas forcément pas des méthodes ultra compliquées. Chacun peut s'en sortir... avec du jus de cerveau ! Pour preuve, le livre "Google : arriver 1er par les mots clés" (de Pascal Maupas) qui donne bien des pistes à explorer pour remonter dans les classements. C'est simple, il faut bosser ! (Sylvain, tu coupes si tu ne veux pas citer le bouquin !)

  44. Nom

    Le contenu, le contenu,le contenu , voila ce que je retiens.
    C'est plutôt agréable aussi de se dire qu'il ne faut pas faire trop.
    Je vais aller consulter les sites évoqués.Merci.

  45. Christelle

    Merci pour cet article ! Cela confirme ce que j'avais compris sur le SEO : du contenu, du contenu et toujours du contenu ! Surtout si comme moi, on n'a pas les moyens de payer un spécialiste du SEO et qu'on est en plus sur un secteur très concurrentiel... Je trouve en plus que c'est la partie la plus intéressante du SEO de faire du bon contenu (le reste des techniques, il faut bien admettre que c'est assez ennuyeux, les annuaires, tout ça...)

  46. Christelle

    Et j'ai aussi une question : quand vous rédigez vos articles, est-ce que vous faites attention à la structure H2/H3..., au alt des images, des urls et à mettre en gras les mots clés comme il est parfois indiqué dans les règles de rédaction web ?

    Merci.

  47. Maude

    On en revient aux bases "la richesse du contenu" qu'il soit optimisé pour le référencement ou créé de manière simple, il aura toujours un impact très important auprès des moteurs. Ensuite viendront forcément s'ajouter le linkbaiting, le SMO rentrera aussi en compte pour un contenu riche vu qu'il sera relayé. Même si il est vrai que des conseils de pro et des optimisations SEO sont toujours nécessaires, n'importe qui peu, si il s'arme de patience et de travail acharné, réussir avec son site. Merci pour ce très bon rappel.

  48. plaisirs

    Le naturel, c'est bien beau, mais parfois ça ne fait pas tout. J'ai toujours basé mes sites sur ce concept mais pingouin m'a tué et a pas la même occasion amputé mon biz d'une bonne partie des visiteurs. Aujourd'hui je m'essais au blackhat et j'espère trouver le bon concept car pour le moment je patauge!

  49. LiveOptim

    @ Stéphane et @ Commentateurs : Le site de notre agence (pas de pub) est dans le TOP 10 sur l'expression "referencement naturel" et ce, depuis 8 ans. Tout ce qui est dit ici, concernant le contenu, est souvent assez juste.

    En revanche même si le contenu est bon, la stratégie de maillage interne dédiée aux robots l'est tout autant. Elle est sa continuité. L'un sans l'autre c'est ne pas construire les saines fondations d'un SEO.

    En la matière, l'état de l'art, depuis l'origine, a toujours été manuel et empirique. L'optimisation "On Page" est le premier critère qui permette de mettre en valeur le contenu. S'en priver est absurde et le pratiquer manuellement n'a plus aucun sens (sauf à faire état de son seuil de compétence).

    Nous lisons souvent que seul "l'humain" et son "jus de cerveau" serait capable de réaliser un maillage performant. C'est amusant. En fait le jus de cerveau sert à déployer des outils performants, issue de la connaissance de la matière, pour ceux qui sont capables de s'en servir. Dans ce contexte, lorsque l'on utilise un outil comme Mitambo ou LiveOptim (par exemple) on colle directement à l'état de l'art dévoilé par des experts. C'est comme un livre blanc mais en application directe…. Alors, oui, dans ce cas on a tout le temps de se consacrer au plus important : La qualité du contenu !

    Merci @ Sylvain et Axe-Net pour ce partage et @ Stephane - 4H18 pour son test et ses retours…

    Bon courage à tous. Retrouvez notre TL @LiveOptim si vous avez des questions. 🙂

  50. Semara

    "Je n’ai jamais au grand jamais cherché le « dofollow » (quelle belle connerie d’ailleurs)."
    On entend vraiment de tout à ce sujet. Entre ce qui dise de ne fait que du "dofollow" car le "nofollow" ne sert à rien et ce qui annonce des "ratio dofollow/nofollow", bref, on ne sait plus ou donner de la tête.
    Sinon,pareil, je commande lorsque j'ai à commenter, je ne me force pas ni cherche que du dofollow. Peut importe le follow, si l'article me donne envie de répondre je le fais.

    Sinon, c'est vrai que ce n'est pas évident sans un pro SEO, il faut juste se prévoir l'investissement pour, mais c'est normal ça.

  51. Elsa

    Bonjour et bel article original pour le contexte 😉
    C'est vrai que débutante depuis peu dans le référencement je vois de plus en plus de personnes qui disent que le référencement naturel est le meilleur et je pense que c'est vrai.
    Au début faut quand même se faire remarquer par google et après oui il faut être naturel on ne peut pas contrer le maître et il le verra bien si quelqu'un fait du Dofollow sans arrêt sur des hauts PR..
    ce n'est qu'un petit avis de débutante

  52. Pascal

    Super article que j'ai pris beaucoup de plaisir à lire, de mon sens on est tout de même sur du "non référencement optimisé" CAD une stratégie "à la cool" ou on pense tout de même à optimiser un minimum sans en devenir obsédé. A mon sens c'est une stratégie très honorable puisque on sait pertinemment qu'elle n’aboutira que très longtemps après son lancement.

    Coté référencement externe, en effet penser au annuaire et au CP à petite dose est obligatoire, sans quoi il n'y aura aucune montée...

    étant totalement contre les référenceurs qui font des sites de niveaux 2 et 3 pour optimiser le référencement d'un seul site niveau 1 (pollution massive de la web sphère) je me suis plutôt bien retrouvé dans cet article.

    J'espère juste qu'un jour le backlink perdra de la valeur au profit d'une vraie analyse qualitative de la construction et des contenus d'un site par GG (et de son positionnement local ou national)

    Merci pour ces guest blogging, c'est au top!

  53. fabien

    Super intéressant comme point de vue. Ca fait plaisir de voir qu'on peut obtenir de bon résultats en restant logique et concret, en étant concentré sur la qualité de son site avant tout, loin des petites astuce seo que l'on trouve partout.

  54. Pit

    Un article aussi surprenant qu'il est intéressant.
    Ce concept de non-référencement et optimisation inpage only, tombe vraiment à pic vu les évènements de 2012 dans le petit monde du référencement.

  55. Quentin

    Roulement de tambours, acclamations, mais que fait cet hurluberlu ? Ma foi, de nombreux référenceurs doivent se retourner sur leurs chaises !
    Merci à vous pour cette démonstration, même si cela ne m'empêchera pas de courir après les backlincks etc, voila de quoi démontrer le réel intérêt du contenu !
    En gros, le but est de donner du contenu à l'internaute pour qu'il nous référence, et du contenu à google par les moyens de référencement classique pour qu'il nous référence également. Logique ? Pas pour tous, or c'est un point à ne pas oublier.

    Merci à vous pour cette piqure de rappel !

  56. Mélanie

    En même temps, Google a passé ces dernières années à amorcer un virage "100% naturel" ; c'est-à-dire des sites qui ne recherchent pas forcément l'optimisation mais plutôt une bonne production de contenu. Je le vois avec mon blog perso. Je n'ai fait aucun effort et je dirai même qu'il y a des soucis structurels mais il n'empêche que petit à petit je détrône des blogs de 10 ans d'âge sur des requêtes pourtant concurrentielles. Le métier de référenceur va forcément être amené à évoluer. Certainement sur des problématiques plus proches de la production de contenu (rédaction web) que sur des questions d'optimisation technique.

  57. lineacuisine

    Très bien résumé, c'est exactement ce que je fais et ça marche plutôt bien.
    Des bonnes balises h1, h2..., des bonnes meta title et description, des bons noms de pages, des images nommées comme ça va bien avec des alt et title, du contenu naturel avec un bon maillage interne et la recherche de bons backlinck, ça occupe déjà son homme.
    Peut-être qu'un jour je stagnerai et je passerai du côté blackhat !

Partagez sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *