Comment optimiser la longue traîne en référencement ?

Longue traine

Un invité sur le blog aujourd'hui Mitsu (ou Mehdi), référenceur de profession, à lui la parole pour nous parler de l'optimisation de la longue traîne en SEO.

La longue traîne c'est une grosse partie de votre trafic SEO, souvent la plus grande partie, et si on s'y intéressait ? Les gens qui viennent sur votre site, qu'est-ce qu'il recherche, qu'est-ce que je leur propose ? Est-ce que je peux mieux me positionner sur cette masse de termes aux intentions multiples pour décupler mon potentiel SEO ? Autant de questions auxquelles nous allons tenter de répondre dans ce modeste billet.

Définition

La longue traîne (ou long tail), c’est le potentiel caché de votre site web, une mine d’or que vous construisez sans même le savoir en produisant naturellement du contenu. Ce sont bien évidement des mots-clés, mais différents de ceux que vous avez ciblés.

Imaginons que vous avez un site qui traite du seo justement, vous avez décidé de quelques objectifs en terme de positionnement. Disons que vous souhaitez être visible sur les termes SEO, référencement et moteur de recherche. À force de produire du contenu, de travailler la popularité etc.. Vous voilà avec des objectifs bien remplis, et un site qui génère un joli trafic en provenance des moteurs.

Seulement en regardant la search console, vous allez peut être vous rendre compte, que les mots-clés soigneusement choisit et travaillé ne rapportent peut-être que 20% du trafic et que les 80% restant proviennent de requêtes plus complexes et multiples telles que “comment choisir ses mots-clés pour google” ou encore “comment améliorer le seo de mon site”.

Indépendamment, chaque mot-clé a une importance négligeable, mais au global c’est bien cette masse de requêtes complexes qui est responsable de la plus grosse partie du trafic.

Je vous conseille la lecture de la page wikipédia sur le sujet de la longue traîne, elle explique très bien les caractéristiques de ce phénomène, c’est transposable au seo mais aussi au e-commerce et à bien d’autres sujets.

Quel est l’intérêt de travailler spécifiquement la longue traîne ?

Maintenant qu’on est d’accord sur la définition, voici quelques éléments permettant de vous convaincre de l’intérêt de ces termes là :

Les termes mots-clés de la longue traîne sont souvent plus long et donc plus pertinents

En effet : celui qui cherche iphone, difficile de comprendre son intention...
Il peut souhaiter acheter un iphone, consulter des critiques de l’appareil, s’intéresser à l’histoire de ce téléphone et de la firme Apple… Alors qu'en long tail, on aura des mots-clés plus précis tels que “acheter iphone 4S noir 16go”. Comme vous pouvez le constater : l’intention de l’internaute est limpide. Vous imaginez bien que le taux de conversion entre ces deux requêtes n’ont rien à voir !

Note : Évidemment, ce n’est pas une loi absolue, on peut trouver des expressions de longue traîne pas très pertinentes ou explicites, mais de manière générale les termes de recherche composés de plusieurs mots produisent un ROI plus intéressant.

La longue traîne est plus abordable

En plus de vous fournir un meilleur rendement, la compétition est généralement bien plus faible. Effectivement, comme ce sont des termes à plus faible volume de recherche, la compétition est moins féroce que sur des termes plus génériques. Là encore, on trouvera toujours des exceptions !

Quelles sont les optimisations possibles ?

Vous êtes sûrement convaincu de l’intérêt de travailler ces termes, la question étant : comment s’y prendre ?

Disons que vous êtes allez sur la Search Console de Google.

Vous avez devant les yeux un terme de recherche que vous trouvez intéressant vis-à-vis de votre business, manifestement vous êtes en position 14 (en moyenne).

Suis-je pertinent ?

La première information indispensable à récolter c’est : Où redirige ce mot clé ?

Est-ce que la page que je propose répond à ce besoin ? Est-ce que je suis légitime pour cette recherche formulée ainsi. Inutile d’essayer d’améliorer le positionnement du terme si vous ne proposez par un contenu pertinent et ça arrive souvent quand on fouille dans la search console.

Si le terme est “comment bien choisir son téléphone” et que l’utilisateur arrive sur votre noeud d’arbo “téléphone”, vous ne répondez pas au besoin.

Du coup, vous pouvez mettre en place un guide d’achat qui répondra à ce besoin et rediriger vers vos produits. Cette nouvelle générera surement d’autres termes intéressants auxquels vous n’auriez pas pensé.

En réalité, si vous travaillez sur Adwords, ce type de stratégie est très classique.

Vous achetez le mot “Téléphone” en large pour acheter de la donnée, ce terme redirige sur le nœud “téléphones”. Vous vous rendez dans les termes de recherches, vous voyez que des personnes recherchent “comment bien choisir son téléphone”, vous achetez ce mot-clé sur un autre groupe d’annonce en y appliquant une landing page et une annonce plus adaptée.

Il s’agit de reproduire cette méthode en SEO, l’avantage ici c’est que vous ne payerez pas au clic ;o).

Comment être plus visible ?

Vous voilà plus que pertinent... problème : vous êtes en deuxième page ! Vous n’allez pas récupérer beaucoup de trafic !

Sur de la longue traîne, la concurrence étant plus faible, parfois il ne faut pas grand-chose pour monter son positionnement.

Le premier levier, c’est le contenu

Le simple fait de caser dans le texte le terme tel qu’il est recherché peut vous faire faire un bon dans la serp. Vous pouvez le mettre en exergue (balise strong), voir le placer dans les titres (hx) ou le title de la page si vous avez la place).

Le maillage interne

Reprenons l’exemple du téléphone, faites un lien depuis la rubrique téléphone vers ce guide d’achat, si possible ancré sur la requête.

Par exemple “Vous êtes perdu ? Consultez notre guide d’achat qui vous explique comment bien choisir son téléphone”.

Netlinking

Le dernier des leviers : c’est le netlinking, qui peut être incroyablement puissant si vos optimisations précédentes n’ont pas porté leurs fruits.

Cependant : ne sortez pas l’artillerie lourde pour chaque petit terme, vous allez avoir beaucoup de mots-clés longue traîne à traiter, attention à l’énergie dépensée pour chaque !

Voici un petit schéma qui résume le tout :

Optimisation de la longue traîne en une image

Optimisation de la longue traîne en une image

Comment travailler dans la masse ?

C’est bien beau la théorie, mais le problème c’est qu’on parle d’une belle masse de mots-clés, comment on fait pour travailler dans la masse ? Je ne vous cache pas que c’est un travail de fourmi, pas de méthode miracle, mais une bonne méthodologie s’impose tout de même….

Travailler à la page : segmenter les mots-clés à la page

Pour ne pas vous éparpiller, travaillez à la page. En effet, plutôt que de récupérer toute la masse globale du site, faites-le par étape. Commencez, par exemple, par la page /index.htm puis /rubrique.htm, etc… prioriser selon le trafic de chaque page, ou du potentiel que vous lui attribuez. Ensuite vous ne regardez que les termes long tail de la page ciblée.

Une méthode de travail possible

Ci-dessous, une méthode de travail concrète et imaginable à mettre en place.

Préparation des données

  • Extraction des termes (Search Console)
  • Récupération de la position réelle et de la landing page (avec un outil de suivi de position)
  • Je vous conseil serplab.co.uk qui permet de suivre des milliers de requêtes gratuitement.
  • Récupération des volumes de recherche (Adwords Keyword Planner)
  • Regrouper les données avec la recherche V (vLookUp) sur votre tableur

Prioriser

  • Prioriser en fonction de la position
  • Prioriser en fonction du volume de recherche
  • Prioriser en fonction de l’intérêt (jus de cervelle)

Planifier et mettre en place les actions

Organisez le fichier Excel de manière à planifier une roadmap.

Exemple :

  1. Je filtre sur la page qui m'intéresse, je sélectionne mes mots clés.
  2. Je planifie mes actions d'optimisation de la page pour ma lite de terme à une date précise.
  3. Je planifie mes créations de landing page (si besoin)
  4. Je me laisse une date pour refaire un check et éventuellement m'orienter sur du netlinking ciblé à la page.

Analyses sémantiques

Pour plus de finesse, contrôlez et affinez vos optimisations à l’aide de 1.fr ou d’outils concurrents (Visiblis).

Suivi de position

Serplab est pratique pour suivre beaucoup de mots-clés, idéal pour la longtail.

Observez, continuez

Continuez à entretenir cette nouvelle hygiène de vie. Retournez sur les pages même déjà optimisés afin de mettre le doigt sur de nouveaux termes par la suite.

Pour conclure

Je vous conseille de mettre en place une routine permettant de travailler la longue traîne ainsi. Prévoyez, par exemple, une journée dans le mois pour vous occuper de ce genre de tâches et prioriser en fonction des métrics à disposition (landing page/volume de recherche et position actuelle). Il est primordial de définir une plage de temps et de prioriser, on peut rapidement se noyer dans la masse de termes existants. Au-delà de la simple optimisation de petits mots, l’idée étant d'adapter votre site à la demande des utilisateurs qui arrivent déjà dessus.

Vous pouvez retrouver Mitsu sur son site www.mitseo.net ou sur Twitter !

Comment optimiser la longue traîne en référencement ?
4.47 (89.41%) 17 votes

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter Plein
Partager sur linkedin
Partager sur Google+

9 réflexions au sujet de « Comment optimiser la longue traîne en référencement ? »

  1. Light on SEO

    Excellent Mitsu !

    J'insisterai bien volontiers sur un point. Abordez la longue traîne, par groupe d'expressions et non par expression. Parce que tout l'intérêt c'est de profiter des multitudes de variantes de recherche pour exprimer un même besoin, la méthode c'est de regrouper ces variantes par intent. Le propre d'une expression de longue traîne est qu'elle est peu recherchée, donc peaufiner une page pour mieux sortir sur une expression supplémentaire ça risque de faire beaucoup d'efforts pour gagner pas grand chose. En revanche reformuler in-page le même besoin de plusieurs manières différentes là c'est le bon combo long tail. C'est une stratégie SEO de masse pas de l'optim de sniper.

  2. ChDUP

    Sylvain, cet article est un test sur la prise en compte des fautes d'orthographe dans le positionnement d'une page ?
    Ça pique !
    (À part ça, contenu intéressant sur un sujet souvent évoqué mais que je n'arrivais pas vraiment à cerner)

  3. Alexandre Santoni

    J'aime bien le schéma, il donne une méthodologie d'actions simples et utiles. Aussi, ce qui peut être important dans certains cas aujourd'hui, c'est la longue traîne de la longue traîne. Je m'explique : Si on veut véritablement travailler au maximum, bien signifier les possibles requêtes pour optimiser le contenu même des pages longues traînes est un travail qui peut payer si une faible volumétrie peut être suffisante. Un travail de petite fourmi à effectuer si le morceau de chips ramené est suffisant pour avancer.

  4. rija

    Merci Mitsu, félicitations! J'apprécie bien ce que vous avez fait. Oui, je suis complètement d'accord avec vous en disant que le contenu doit être pertinent pour améliorer le positionnement. Et tout cela permet d'avoir une plus large audience en ciblant les demandes des internautes au plus près de leurs besoins.

  5. Mitsu

    @LightonSeo : Merci ! Totalement d'accord, faut pas y aller comme un sniper.

    @ChDUP : Effectivement, je me suis relu juste après avoir écrit et à pas d'heure, mea culpa. J'ai envoyé une petite liste de corrections à Sylvain ^^'.

    @Alexandre Santoni : Totalement d'accord, faut juste faire gaffe à ne pas se noyer et rester rentable.

  6. Rémi

    Article intéressant mais j'aurais rajouter "prioriser en fonction de l'intention commerciale du mot clé". En effet, bien souvent des gros sites ayant des dizaines de milliers de visiteurs uniques par mois génèrent quasiment pas de ventes car les mots clés de longues traines sur lesquelles ils se sont focalisés sont des mots clés informatifs, ce qui génèrent des visiteurs n'ayant aucune intention (ou peu) d'effectuer un achat.

    Une autre erreur fréquente, est l'oubli de fidéliser ces visiteurs (atterris grâce aux mots clés informatifs) via des formulaires opt-in (entre autre) pour les convertir en abonnés. Car ne l'oublions pas, les mots clés informatifs peuvent convertir également sur le long terme...

    Plus d'info ici : http://www.drujokweb.fr/blog/comment-determiner-le-niveau-dintention-dachat-dun-mot-cle-le-guide-ultime-47/

    Bonne journée,

  7. Detectimmobilier

    Super article,
    Il devient de plus en plus dur de trouver des outils de suivi de positionnement.
    Rankerizer ne fonctionne plus, SEO soft n'est plus maintenu....
    Merci pour le soft

  8. ArkeUp

    Très bel exposé. Ce qui est bien avec la longue traine, c'est qu'elle se fait naturellement. Je veux dire par là que c'est plus facile de mettre en place une long traine plutôt qu'une suite de deux mots-clés. Mais la combinaison est puissance N, donc il faut bien cibler, et c'est souvent là le plus difficile.

Partagez sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *