Comment rédiger des titres qui augmentent le trafic ?

Le titre est l'élément principal que l'on visualise lorsque l'on accède à un contenu écrit.
Si vous entretenez un blog, vos titres seront d'ailleurs noyés au milieu d'autres titres, surtout dans le cas ou vous avez intelligemment inscrit celui-ci dans des sites agrégateurs ou des digg like.
La rédaction de vos titres est donc primordiale pour attirer l'attention des lecteurs.

Rediger des titres

Comment rédiger des titres accrocheurs ?

  • Votre titre doit répondre à un besoin de la cible à laquelle il est destiné.
  • Votre titre doit  faire une promesse (promesse d'un résultat)
  • Votre titre doit susciter l'intérêt, pousser au clic

La règle indispensable est que le contenu qui suit ce titre doit réellement tenir la promesse de celui-ci. L'internaute déteste être dupé. Si une seule fois il constate que votre titre accrocheur n'est pas suivi d'une véritable réponse étayée, il cataloguera votre blog ou votre contenu comme du baratin et ne se laissera sans doute plus prendre. Vous aurez perdu un lecteur.

Venons-en aux exemples de titres et aux formulations possibles.

Pour vous familiariser ensuite avec cette technique, n'hésitez pas à éplucher la presse, vous y trouverez de très nombreux autres exemples

Comment --- (promesse d'un résultat)
Comment rédiger des titres qui augmentent le trafic ? C'est le titre de cet article. On pose une question en proposant un résultat à venir attendu par la cible. Cette formulation est courante. Comment maigrir en trois jours ? Comment être en première position sur Google ? Comment séduire Jenifer Lopez ? Comment j'ai réussi à comprendre l'algorithme de Google ! ...

10 moyens de --- (attente du lecteur)
10 moyens pour monter dans les SERP. 10 astuces pour booster votre référencement. 10 secrets de référenceurs. De manière générale, le lecteur aime les itérations, les listes dans lesquelles il va pouvoir piocher ce qui lui convient. Encore une fois, on promet au lecteur des solutions à ses attentes.

Un truc infaillible pour --- (attente du lecteur)
La méthode est similaire à l'exemple du dessus. Un truc infaillible pour gagner des positions dans Google. Une astuce méconnue pour  gagner de l'argent sur Internet. Une méthode infaillible pour blaklister vos concurrents. Les lecteurs adorent les astuces et trucs qui sont assez nouveaux pour ne pas avoir été utilisés par de nombreuses autres personnes.

Faites (attente du lecteur) comme (le héros)
Faites du référencement efficace comme AxeNet 😉 . Jouez au rugby comme Sébastien Chabal. Perdez des kilos comme Karl Lagerfield. On prend là un héros reconnu du sujet concerné et on propose au lecteur d'acquérir les mêmes compétences.

Qui veut (attente du lecteur)
Qui veut gagner des … (vous voyez que vous la connaissiez). Qui veut gagner 10 places sur Google ? Qui veut réduire ses coûts de création web ? Là encore, on titille, on joue sur l'espoir d'une solution à une attente forte de la cible que l'on vise.

Comment font --- (modèle pour la cible)
Comment font les meilleurs référenceurs ? Comment Bill Gates est devenu milliardaire ? Comment Google est devenu le leader des moteurs de recherche ? Dans ce cas, on choisit un modèle de réussite pour susciter l'attention du lecteur, et on promet de détailler la méthode utilisée par cet exemple reconnu.

Supprimez --- (souhait du lecteur)
Supprimez vos concurrents de Google. Éliminez vos kilos superflus. Massacrer vos adversaires au scrabble. On joue ici sur la cupidité, quels que soient les moyens employés. Si le titre n'est pas toujours très moral, ceci lui assurera d'autant plus de taux de clic.

Vendre sa femme aux enchères !
Soudoyer un employé de Google ! Arnaquer sa femme de ménage ! Revendre son bébé !
On joue ici sur un titre totalement immoral afin d'attiser la curiosité. Il est globalement plus difficile d'assurer un contenu tangible derrière ce type d'accroche et l'exercice est un peu périlleux, mais le taux de clic est quasiment assuré.

Pour aller plus loin, épluchez les titres des magazines à scandale, surveillez les pubs pour gogo, vous y trouverez de très nombreux exemples pouvant servir de base à vos réflexions.

Attention ! À moins que vous ne gériez un blog people, ce type de titre accrocheur ne devra pas être utilisé systématiquement pour tous vos articles. Surtout dans le cas ou vous souhaitez fidéliser votre lectorat (oui, pour obtenir des backlinks bande de canailles). Il est préférable alors d'alterner avec des titres plus standards.

Et le référencement, et l'insertion de mots-clés ?

Bien sûr, l'insertion dans le titre, de mots-clés sur lesquels vous souhaitez vous positionner sera très important. Une fois de plus, ce n'est pas forcément l'objectif systématique, mais de manière ponctuelle, il ne faudra pas hésiter à glaner quelques places sur les moteurs de recherche en utilisant cette technique.

| edit du 6 mai | Articles connexes :
http://unearaigneeauplafond.fr/audience-titre-racoleur
http://www.my.epokhe.com/2007/12/26/titres-ennuyeux-google/

Cet article vous a aidé ? Vous avez d'autres exemples utiles ? Partagez vos réactions dans les commentaires.

Comment rédiger des titres qui augmentent le trafic ?
4.6 (92%) 5 votes

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter Plein
Partager sur linkedin
Partager sur Google+

24 réflexions au sujet de « Comment rédiger des titres qui augmentent le trafic ? »

  1. Referencement

    Bonjour,
    Je suis d'accord avec l'ensemble de l'article, même si je rédige plus mes titres pour optimiser le site que pour plaire aux visiteurs :p

  2. Gaël

    "Un truc infaillible pour gagner des positions dans Google" ??

    Mon Dieu, que je suis en désaccord avec cet article !
    En fait, tout dépend du public que vous visez. Mais si par exemple votre site cherche à attirer des donneurs d'ordre, alors ce genre de "trucs", ou pour le dire plus clairement, d'attrape-gogo, ne fonctionnera sans doute pas.

    Dans les exemples que vous donnez, je croirais lire les titres de ma boîte spam...
    Un public habitué à l'internet ne lit même plus ce type de promesse tellement caricaturale qu'elle décrédibilise celui qui la profère.

    Bref, ce type de rédaction peut effectivement attirer du trafic non qualifié, et surtout qui ne reviendra plus une fois qu'il comprendra qu'il a été berné...

  3. Détoxification

    Très bon article qui reprend pas mal de choses vues dans "comment écrire pour le web" de Joel de Ronez. Toujours très bon d'avoir des exemples.

  4. Sylvain Auteur de l’article

    Bonjour Gaël

    Vous aurez sans doute compris que le titre que vous citez est un exemple extrême destiné à faire comprendre une technique rédactionnelle 😉 . Il n'est pas à prendre au pied de la lettre bien évidemment. Ahh, si seulement quelqu'un connaissait le truc infaillible pour gagner des places sur Google : http://blog.axe-net.fr/zero-astuce-referencement/
    Il est bien sûr conseillé d'être un peu plus subtil.
    Je vous rejoins sur le fait de ne pas abuser de ce type d'artifice, c'est d'ailleurs ce que je précise dans cet article. Cela ferait perdre votre crédit auprès de vos visiteurs. C'est pourquoi j'indique clairement :

    "La règle indispensable est que le contenu qui suit ce titre doit réellement tenir la promesse de celui-ci."

    Dans la pratique, ces titres très exagérés permettent toutefois à de nombreux magazines de vendre beaucoup de papier à des lecteurs très fidèles (le magazine Voici fait beaucoup plus de chiffre d'affaire qu'AxeNet, même si ce n'est pas notre tasse de thé).

    Je résumerai donc globalement en disant qu'il faut adapter vos titres (et vos contenus) à votre lectorat. Un blog de conseils informatiques n'utilisera sans doute pas le même registre qu'un blog de potins de star.

    Qu'en pensez-vous ?

    Pour ce qui est de notre titre, il vous a visiblement fait lire cet article avec intérêt 😉

  5. arnaud

    Salut Sylvain.

    Cela faisait longtemps que je n'avais pas lu un article sur la rédaction des titres... merci pour ce rafraichissement de mémoire...

    @Gaël: je comprends le désaccord mais si on prend les 2 premiers exemples cités, (comment? et la liste), force est de constater que cela marche très fort même si la liste est en train de lasser car trop répandue. Le "comment" est au contraire en plein boom. Il y a même des sites éditoriaux qui ne font que des articles "how to"

    @ refernecment : j'ai écris un jour un article (cliquez sur mon nom pour le consulter) avec un titre sur le principe "mots clés" + "formule choc" --> vacances à la derniere minute : où acheter moins cher. Il s'est super bien positionné(1ere page sur "derniere minute" source de trafic important). Il y a plein de raison pour ce résultat mais le titre y est pour quelque chose. Comme quoi on peut parfois allier accroche éditoriale et SEO... en fait cela est rudement conseillé !

    @+

  6. Dan | Blog référencement

    De bons exemples. Derrière tout cela il ne faut pas oublier une donnée essentielle : arriver à rendre ce titre visible aux internautes en étant dans les 1ères positions 😉

  7. Wilfried Mbouenda

    Salut je trouve l'article interessant et assez bien redigé, le ton blagueur de l'auteur qui fait toujours plaisir.
    Dedicaces aux smiley 🙂

  8. Gaël

    OK pour les contre-arguments à ma réaction : effectivement, les "comment... ?" et autres liste des "10 meilleurs trucs pour rédiger un titre", ça reste soft et ça peut fonctionner.

    Quant à "adapter le titre et les contenus au lectorat", Sylvain, ma foi ne serait-ce pas là... la base de la com ?
    Enfin, ça vaut effectivement le coup de le rappeler, tant nous avons tous tendance à rédiger sans penser à ça...

    Et d'ailleurs, il m'arrive souvent de faire des titres clairement non optimisés, en conscience, simplement parce qu'une formulation me fait marrer, ou que j'ai envie d'écrire ça ce jour-là.
    Car c'est sans doute aussi ça la force d'un blog, le fait de dire des choses sans aucun but de positionnement, marketing ou autre forme de prostitution.
    Juste pour les dire, quoi.

    Mais là n'était pas le sujet de ton billet, évidemment - je digresse je digresse...

  9. Sylvain Auteur de l’article

    @ Gael
    Un blog permet aussi d'éventuelles digressions dans les commentaires 😉
    J'ajouterai que ce matin, mon agrégateur me propose sur Sphinn.com des topics tels que : 2 ways to..., 4 tips to..., 5 steps to..., 17 ways to, How you can...
    On dirait que la méthode est largement utilisée.

    En tout cas, merci de ta participation, tu es le bienvenu.

  10. Gwaradenn

    Il faut aussi savoir jouer la désoptimisation quand on a été un peu trop loin.

    J'aime aussi mettre des titres un peu à côté de la plaque, voire provocateur, mais il faut aussi adapter le titre à son public.

  11. Olivier de Light In Box

    Bonjour,

    Si effectivement on peut discuter longuement sur le principe du titre racoleur (et donc à connotation péjorative), cet article met en exergue l'importance de la tournure d'un titre du point vue de l'impact sur le lecteur, ce qui apporte un peu de frais puisque c'est habituellement l'optimisation en vue de son référencement qui est prônée. Et lorsque l'on arrive à faire les deux, on a tout gagné (?).

    Bien sûr, tout est question de mesure sur la formulation d'un titre, et je rejoindrai Gaël sur le principe du titre "attrape-gogo" qui risque à moyen terme de désengager le lecteur. Mais lorsqu'un titre est mesuré dans son accroche, il doit certainement être gage d'un afflux de lecteurs ciblés.

    Une formule largement employée et qui manque à mon humble avis à la liste pourtant très complète des titres accrocheurs de cet article, est celle de la formule qui prend à parti le lecteur à s'adressant directement à lui, que ce soit sous la forme interrogative ou impérative.

    Ainsi, on préféra peut-être "Savez-vous planter des choux ?" à "Comment planter des choux ?" et à plus forte raison à "Planter des choux".

    De même, "Augmentez votre impact publicitaire" est au moins aussi percutant que "Comment augmenter l'impact publicitaire" et sans comparaison par rapport à "L'augmentation de l'impact publicitaire".

    On voit bien que dans ces derniers cas, il ne s'agit nullement de berner le lecteur, mais de l'interpeller et de faire en sorte qu'il soit simplement concerné personnellement par l'article.

    Pour finir, merci pour cet article complet. J'avais relevé moi-même l'intérêt du titre introduisant l'article à itération il y a peu de temps, certainement parce-que nous en sommes bombardés, mais l'ensemble des formulations proposées ici sont certainement à explorer... et à utiliser avec modération !

  12. Sylvain Auteur de l’article

    @ Olivier
    Je vous rejoins en tous points.
    Merci de votre commentaire étayé... et pour le lien.

  13. Emmanuel de Saint-Bon

    Bonne réflexion. Merci.
    Mais il n'est pas toujours facile de donner une accroche rédactionnelle à ses titres quand on sait l'importance qu'ils ont pour le référencement naturel (surtout que les premiers mots du titre comptent plus que les derniers !).
    Ainsi, on devra parfois choisir entre style rédactionnel efficace et accrocheur et optimisation du référencement naturel.
    Certains s'arrangent de cette quadrature du cercle en retravaillant la rédaction de leur URL avant publication...

  14. savon alep

    J'ai pu remarqué que ces derniers temps, la technique du "10 moyens de" était utilisé à outrance par certains sites SEO / Geek. Du coup, cela perd de son attrait...

  15. Harmonie

    Les conseils présentés dans votre article sont vraiment utiles et importants..
    Personnellement ce sont les titres ayant ces caractéristiques qui m'intéresse le plus...
    merci d'avoir posté un tel article

  16. Mapics

    Moi qui ne suis que un simple lecteur de blog j'étais loin de me douter que j'étais manipulé par les titres des articles.

    Je suis abonné à plein de flus rss et certain blog font du titre leur priorité car ensuite le contenue n'a plus aucun rapport ou même fournie l'information contraire du titre.

    Généralement ces blog là ne voie que le court termes.

  17. Erwan

    Génial cet article !

    Tu n'as pas fait une inversion dans ces deux phrases ?
    "Comment séduire Jenifer Lopez"
    "Perdez des kilos comme Karl Lagerfield"

    C'est vraiment bête quand même que les titres stupides qui nous annonce la gloire, la richesse et le sex marchent si bien.
    Comment se porte crédit, sex, viagra et je ne plus quoi ?

  18. Olivier

    Je pense que le titre peut être bon pour les internautes tout en étant bon pour les moteurs de recherche.
    Dans l'exemple "les 30 meilleures visites en alsace", si on s'intéresse à la région alsace, on aura sans doute envie de voir de quoi parle la page et ce titre est également optimisé pour les moteurs.

  19. olivier

    Il faut aussi noter que le titre de l'article devient le titre de la page web et donc que le titre doit répondre aux exigences du SEO. Des mots-clés dans un titre s'imposent, au détriment parfois de la lisibilité du titre. D'un autre côté, sur ma thématique, il faut se souvenir que les recherches "Comment devenir auto-entrepreneur" "Quelles démarches effectuer pour créer une société"... demeurent importantes avec peu de concurrence. Aussi, pourquoi se priver d'un titre aussi clair ?

  20. Sylvain Richard - AxeNet Auteur de l’article

    @ Olivier
    Le titre de l'article ne devient pas systématiquement le title de la page, nombreux sont ceux qui le modifient, par exemple avec des plugins sous WP.
    Mais sinon, c'est vrai, c'est d'ailleurs bien précisé dans l'article, ne pas oublier l'insertion de mots-clés.

Partagez sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *