le conseil marketing de Barack.

La stratégie e-marketing de barack.

Bien sur, le nouveau président américain n'a pas gagné uniquement grâce à sa stratégie Internet. Ses conseillers marketing et communication n'ont toutefois pas laissé de coté ce média, majeur de nos jours, lorsque l'on envisage une communication marketing massive. Barack a d'ailleurs embauché, dès le début de sa campagne, Chris Hughes, le cofondateur de Facebook , c'est un signe.

Le conseil marketing de Barack aujourd'hui est donc clairement, « Ne négligez pas votre communication Internet »

Quelques chiffres illustrant ce conseil :

  • La requête « obama » donne 212 millions de réponses sur Google.com, « Mccain » 146 millions seulement.
  • Barack possède 872.274 amis sur sa page Myspace, contre 64.000  pour McCain, dont la page n'est d'ailleurs pas compatible sur le navigateur Firefox.
  • Sur Facebook,  victoire aussi éclatante avec plus de 3.037.000 supporters contre 617.000 pour Mccain.
  • Le plus fort exemple me semble être la création de son propre réseau social pour Barack qui a su fédérer plus de 1 million d'inscrits autour de my.barackobama.com en plus de son site officiel www.barackobama.com , rien de ce coté pour McCain qui n'utilise que le site www.johnmccain.com .
  • McCain n'a pas de chance avec deux réponses occupé par un « vendeur de frites » sur les 10 de la première page de Google.com, Obama n'a pas eu à subir cet écueil.
  • PR8 pour les deux sites (exaequo)
  • 703.000 vidéos sur Youtube pour Barack,  362.000 pour  McCain
  • En incluant les petits boutons « donate » sur ses sites, Barack à obtenu plus de 450 millions de dollars avec de petits dons, contournant intelligemment la limite des 2300 dollars par don, destinée à limiter l'impact des grandes fortunes sur la campagne.
  • 2.001.369 backlinks pour Obama - 903.986 backlinks pour John.

Barack n'a pourtant rien inventé en marketing politique :

  • Lincoln fut l'un des premiers à utiliser le média presse pour diffuser ses discours.
  • Roosevelt le premier à bien utiliser le pouvoir de la radio.
  • Kenedy le premier à comprendre le pouvoir de la télévision.
  • Barack Obama le premier à investir autant sur le net pour en avoir compris le pouvoir.

En parallèle, l'idée que McCain n'aime pas les ordinateurs et ne sait pas s'en servir n'a sans doute pas arrangé ses affaires si elle est exacte. Par contre, avec fightthesmears.com Barack a su gérer les risques de rumeurs,.

Au delà du web :

Obama à fait aussi très fort en s'incrustant dans plusieurs jeux vidéos (voir illustration ci-dessous). Ceci lui permettant de toucher une population jeune, peu enclinte à l'isoloir.

Quelques conseils que des référenceurs auraient pu donner  aux candidats :

Messieurs, sur vos sites officiels, vos balises title ne sont pas suffisamment différenciées d'une page à l'autre, vous auriez pu acquérir plus de visiteurs en soignant cet aspect.

Le balisage Hn de vos titres laisse franchement à désirer, surtout sur des titres non optimisés. Sur ce point aussi, vous auriez pu gagner des places et donc des visites sur certaines requêtes.

Vos backlinks auraient pu avoir des ancres plus différenciées, mais nous comprenons qu'il ait pu être difficile de gérer par vous même tous ces BL naturels (quelle chance de pouvoir se limiter à une seule inscription sur DMOZ en terme d'annuaire...). Par contre, on vous soupçonne tout de même d'avoir très largement fait spammer les blogs...

Quelques amateurs de blackhat SEO leur permettraient même d'avoir un PR10, parce que quand même, Barack, sous peu, tu sera l'homme le plus important de la planète, et avoir un PageRank inférieur à celui de la Nasa, ça ne fait pas sérieux.

Il reste quelques outils marketing en stock :

Les deux candidats ont dépensé de nombreux dollars pour assurer leurs campagnes, sur internet ou ailleurs. Il reste encore quelques souvenirs soldés dans les bacs. N'hésitez pas :
Le top du marketing Obama

La suite des aventures de Barack sur change.gov qui propose de suivre, en temps réel, la transition entre l'administration Bush et l'administration Obama.  Barack est vraiment le candidat qui aura le mieux compris le pouvoir du web marketing.

En résumé, le conseil marketing de Barack reste :

Que vous ayez des ambitions politiques, ou souhaitiez simplement communiquer sur votre structure ou produits et services, ne négligez pas le pouvoir du web. Yes, You can !

Notez cet article

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter Plein
Partager sur linkedin
Partager sur Google+

6 réflexions au sujet de « le conseil marketing de Barack. »

  1. Thierry

    Il est évident qu'Obama a tout compris en terme de communication sur Internet. Il est présent partout : flick, Facebook, Myspace, Youtube, Digg, Twitter, Linkedin, et d'autres réseaux que je connais moins.

    Selon la logique qui dit que plus on parle de vous, plus vous avez de chance de vendre, il est flagrant qu'il s'est bien vendu. J'imagine aussi que son programme a prévalu à sa communication pour le faire élire, mais sa présence sur le web a largement participée à la communication de ce programme et de ses idées. De la à dire qu'il a été élu grâce à sa magistrale présence sur le web, il n'y a qu'un pas. D'autant plus que l'argent collecté au travers du net lui a donné une puissance de feu considérable pour utiliser les autres médias.

  2. Edouard

    Excellent article sur la campagne américaine !

    J'ai appris énormément de choses en ces quelques lignes !

    Il faut savoir aussi que Barack a également beaucoup misé sur le mobile par des campagnes SMS pour inciter les électeurs à aller dans les urnes jusqu'à la veille des élections !

  3. Clic-Cheval

    Ne pas attirer l'attention sur cet exemple de réussite marketing aurait été "une faute professionnelle" ! 😉
    L'expliciter chiffres à l'appui évite non seulement la faute mais relève d'un supplément d'âme (professionnelle, bien sûr) ! 😉

  4. sebastien133

    Il ne faut pas oublier de préciser qu'une bonne campagne
    électorale se mène sur tous les fronts, celui d'Internet comme
    celui du contact dans le monde réel. La force du réseau social
    d'Obama aura été sa capacité à rassembler et à structurer les
    sympathisants, militants... autour de sa candidature et de sa
    campagne. Le réseau social et l'Internet a donc été plus un élément
    structurant qu'un outil de communication.

  5. Logiciel merchandising 3D

    Merci pour cet article, même s'il date de 2008, il reste d'actualité. Quel est l'impact du web marketing pour nos politiques français?

  6. Barron

    Selon la logique qui dit que plus on parle de vous, plus vous avez de chance de vendre, il est flagrant qu’il s’est bien vendu. J’imagine aussi que son programme a prévalu à sa communication pour le faire élire, mais sa présence sur le web a largement participée à la communication de ce programme et de ses idées. De la à dire qu’il a été élu grâce à sa magistrale présence sur le web, il n’y a qu’un pas. D’autant plus que l’argent collecté au travers du net lui a donné une puissance de feu considérable pour utiliser les autres médias.

Partagez sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *