Comment optimiser un article de blog ?

Rédiger pour le web

Comment dois-je écrire mes articles sous WordPress ? Quelles sont les bonnes pratiques pour faciliter le positionnement de mes articles de blog dans Google ?

Écrire pour le web, ce n'est pas difficile avec un peu de méthode. Voici un résumé pratique pour vous aider à structurer et écrire un article qui réunira les conditions pour améliorer votre référencement et satisfaire vos lecteurs.

Préambule : définir l'objectif de l'article

Rédiger pour rédiger n'a aucun sens à moins que vous n'ayez du temps à perdre.
On vous serine depuis longtemps que le contenu est incontournable pour le SEO, mais encore faut-il que cela vous rapporte. Les objectifs d'une publication peuvent être très variés : renforcer votre image, orienter vers une prestation ou un produit, pousser d'autres pages de votre site avec un maillage interne efficace, générer du trafic ciblé...

Dans tous les cas la rédaction est rarement "gratuite", elle doit favoriser l'atteinte de cet objectif. Dans le cas de cet article, mon but est principalement de pouvoir donner à nos clients un lien qui résumera les bonnes pratiques de rédaction et de mise en page. Je gagnerai alors du temps dans mes explications téléphoniques à venir.

Trouver le sujet et recenser les mots-clés

J'ai rédigé tout récemment sur le site principal de l'agence un dossier pratique sur la manière de choisir un sujet et d'optimiser la pertinence d'une page web en y intégrant un corpus de mots-clés efficace.

Je ne vais donc pas m'étendre à nouveau sur ce point (lisez l'article concerné), mais simplement le résumer :

  • Le sujet doit répondre à des attentes concrètes de vos cibles.
  • On évitera de traiter plusieurs sujets dans la même page, mieux vaut faire plusieurs articles.
  • Vous devez identifier les mots-clés qui renforceront l'unité sémantique de votre rédactionnel.
  • Vous devez écrire en intégrant ces mots-clés et synonymes dans votre contenu.

Structurer l'article sur le plan technique

On se concentre maintenant sur l'organisation technique de l'article. Les recommandations ci-dessous ne sont pas immuables, mais elles représentent un bon guide structurel.

Le titre (balise title)

Le titre est la première chose que l'on voit de votre page quand on effectue une recherche sur Google. Ce titre a deux objectifs :

  • Aider votre page à se positionner : on sait que Google accorde beaucoup d'importance à la balise Title. Votre titre principal contiendra donc impérativement les mots-clés sur lesquels vous souhaitez vous positionner.
  • Donner envie de cliquer : dans la SERP, votre titre doit convaincre l'internaute qu'il va trouver une solution à son attente. Pour vous démarquer, vous pourrez aussi travailler votre titre pour le rendre accrocheur.

L'introduction

L'introduction de votre article est primordiale pour :

  • Convaincre votre visiteur d'aller plus loin
  • Convaincre Google de la pertinence de votre article en regard de la recherche effectuée par l'internaute.

Cette introduction pourra être précédée d'un titre différent de celui de la balise Title. Dans ce cas, il sera codé avec la balise <H1> (c'est le cas dans cet article). Ceci permettra de varier les mots-clés (différents de ceux de la balise Title) et d'éviter la sur-optimisation aux yeux de Google.

L'introduction sera une sorte de résumé qui présentera au visiteur les avantages qu'il a à poursuivre sa lecture. Ce paragraphe de 2 ou 3 phrases contiendra les expressions-clés que vous avez jugé les plus utiles pour renforcer votre positionnement sur Google. Les mots doivent "confirmer" l'environnement sémantique de votre article.

Je ne le fais pas souvent (mais je vais me soigner), cette introduction pourra être complétée par un sommaire (à la mode des pages Wikipédia) qui permet d'accéder directement aux différentes parties de votre contenu. Ce n'est pas indispensable, mais pour le modèle, je l'ai fait dans cet article.

Les paragraphes (et sous titres) suivants

N'oubliez jamais que votre visiteur ne va pas nécessairement lire votre article "logiquement" de haut en bas. Il est probable qu'il le scanne tout d'abord en scrollant comme vous le faites en lisant la première page d'un journal.

  • Vos sous-titres (plus visibles dans votre rédactionnel) doivent le rassurer sur votre manière de traiter le sujet. Le visiteur pourra très bien lire un paragraphe interne qui l'intéresse particulièrement, avant de revenir en début d'article.
    Ces sous-titres devront contenir des mots-clés-repères qui rassurent.
    Ils seront balisés par le HTML adéquat (h2, h3, etc.)
  • Vos paragraphes devront être structurés et déroulés logiquement dans le cadre du sujet traité. Leur contenu devra impérativement contenir les expressions-clés que vous aurez identifiées pour construire vos corpus.
  • Pour rendre la lecture d'ensemble agréable, vous penserez à aérer, faire plusieurs phrases courtes plutôt que de longues phrases pesantes, créer des listes à puces qui captent l'attention et résument. Évitez une présentation de texte "justifiée" plus difficile à lire à l'écran (même si c'est plus joli graphiquement).

La qualité en ligne de conduite

Ces paragraphes internes à l'article sont son cœur, sa moelle. Lorsque l'on insiste sur la qualité du contenu, c'est ici qu'elle doit se ressentir. C'est ici que vous devez "donner" à vos lecteurs, leur apporter des informations utiles qui répondent à leurs besoins.

De la qualité de ce contenu dépendront : L'engagement des visiteurs, les partages de votre article, le fait que votre contenu pourra recevoir des liens à partir d'autres sites grâce à la manière dont vous avez traité efficacement une problématique. C'est votre crédibilité que vous jouez avec chaque article.

Quelle longueur doit faire l'article ?

Les lignes ci-dessus répondent indirectement à une autre question : "combien de mots pour un article de blog ?"  Et bien si vous visez la qualité, l'article doit avoir la longueur nécessaire pour dire ce que vous souhaitez, c'est tout. 500 ou 1200 mots, peu-importe. Ne faites pas du remplissage, mais explorez votre sujet en profondeur. Je vous invite à lire cet article avec lequel j'adhère totalement.

Si certaines références utiles et pertinentes existent sur d'autres sites, vous pouvez faire des liens vers celles-ci.

Conclusion et appel à l'action

Le dernier paragraphe d'un article pourra revêtir la forme d'une conclusion. On profite généralement de cette partie pour appeler à l'action (commenter, s'inscrire quelque part, poursuivre vers d'autres articles, aller voir des produits, etc.).

Finaliser avant publication

Avant de publier, certains points restent à réaliser pour plus d'efficacité.

  • Rédiger une meta description efficace.
  • Choisir la catégorie dans laquelle se trouvera l'article : évitez les catégories multiples sauf si très justifié.
  • Finir le maillage interne: votre article aborde peut-être très brièvement des sujets que vous avez déjà traité en détail, faites des liens vers ces anciens contenus. Dans le même ordre d'idée, vous pouvez faire des liens à partir d'anciens articles vers ce nouveau contenu.
  • Illustrer si c'est utile, en introduction et dans l'article si c'est opportun. Dans ce cas, des balises « alt » adéquates peuvent être un plus pour votre référencement.
  • Si vous ne traitez pas de l'actualité chaude, laissez reposer votre article, puis revenez dessus ultérieurement pour relire et corriger (idées, tournures de phrases, fautes, etc.) avant de publier.
  • Vous publiez ? Votre premier réflexe doit être de partager votre article sur vos comptes sociaux.

Pour conclure

Finalement, ce n'est pas si difficile d'écrire un article efficace. Avec un peu de méthode et un petit guide comme celui-ci, on devient tout de suite plus performant.

Contrairement à ce que l'on pourrait penser initialement, il est très rentable de passer un peu plus de temps sur sa préparation et son rédactionnel, car le retour sur investissement sera bien supérieur à celui d'un article bâclé juste pour "faire son quota de contenu".

Cet article vous a été utile ? Vous avez d'autres réflexions à apporter ? Alors partagez et commentez !

Pour continuer sur certains sujets abordés dans cet article :

 

Comment optimiser un article de blog ?
4.58 (91.58%) 19 votes

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter Plein
Partager sur linkedin
Partager sur Google+

12 réflexions au sujet de « Comment optimiser un article de blog ? »

  1. Jeremy

    Très amusant. Je suis revenu sur ce principe de rédaction cette semaine sur un de mes forums. Suite justement à une question et à un lien vers un de tes articles toujours pertinent.

    Je vais pouvoir te renvoyer quelques visiteurs 😉

    Jérémy

  2. Christian Nadeau

    Merci Sylvain pour cet article très complet en ce qui concerne la publication d'articles sur le Web.

    Bonne idée que celle de publier des articles qui présentent les explications qu'une entreprise doit fréquemment donner à ses clients. Chez -http://www.diffusio.ca , une agence Web du Québec, nous avons poussé ce concept jusqu'à restructurer notre site internet pour y exposer nos services de la même manière que nous le faisons verbalement à nos clients. En procédant ainsi, nous offrons un visuel pour supporter nos explications. De plus, les clients peuvent approfondir ultérieurement les aspects qui les intéressent davantage en consultant les infos sur notre site.

    Cette façon de présenter nos services constitue un excellent investissement. En effet, le temps passé à rédiger ces explications s'est traduit rapidement par des économies de temps à répéter ces explications à chaque client.

  3. Sylvain Auteur de l’article

    @ Jeremy
    Merci ! Tes visiteurs sont les bienvenus 🙂

    @ Christian
    Le client peut aussi revenir dessus lorsqu'il souhaite se remettre en mémoire quelques points spécifiques.

  4. Rudy Viard

    Bonjour, tes articles sont toujours aussi agréables. Je ne suis pas complètement d'accord sur ton point de vue concernant la longueur des posts. Si broder pour atteindre un quota de caractères n'a aucun intérêt, malgré tout les articles longs ont plus de chance de prendre des positions sur Google

  5. Sylvain Auteur de l’article

    @ Rudy
    Merci pour ton excellente réflexion.

    Théoriquement, tu as entièrement raison :
    C'est d'ailleurs logique, plus on a de mots, et si l'article est bien structuré, on a plus de paragraphes.
    Donc mathématiquement plus de chance d'avoir creusé plus en profondeur divers aspects d'un sujet, et par conséquent plus de chance de voir son article positionné sur une expression de plus.

    Dans la pratique :
    D'une part cela ne me choque pas d'avoir des articles longs et des articles courts sur un même blog. Comme tu en conviens, on ne va pas faire du remplissage pour arriver à un nombre de mots prédéfinis.
    Et pour Google, j'ai des doutes. Une fois qu'un domaine a acquis une autorité suffisante aux yeux de ce dernier, j'ai pu constater très souvent que la longueur des articles (dans le cas d'un blog) ne comptait plus vraiment. Voir par exemple ce test sur la qualité du contenu.
    Ceci n'est qu'un test, mais je fais le constat sur de très nombreuses pages du web. Les bons exemples sont les sites "people" dans lesquels certains articles sont réduits à peau de chagrin et pourtant rankent très bien.

    Je dirais pour résumer :
    Si on fait des articles courts ( moins de 250 mots), mieux vaut alterner avec des articles de fond très étoffés. Ou bien, attendre d'avoir un domaine très apprécié de GG, et là, les petits contenus passent très bien.

  6. Sara

    Les sites webs engrangent des profits par le nombre de visites. Dans ce cas-ci, chaque fois que quelqu'un s'en va visiter le HuffPo, il contribue à valoriser le modèle d'affaire en question en faisant profiter AOL. Le mal est fait avant même d'avoir pu analyser la qualité de l'article comme tel.

  7. Sylvain Auteur de l’article

    @ Sara
    Je ne comprends pas le lien entre ton commentaire et l'article. Ou il est assez éloigné.
    Je parle ici de rendre un article plus facile à positionner dans Google et de faciliter les conversions en satisfaisant le lecteur. Regarde les articles du Huff, ils respectent assez bien ce que je décris.

    Quand tu dis "Les sites webs engrangent des profits par le nombre de visites". Pas toujours. Ce sont plutôt les conversions qui génèrent des profits.

    Je ne vois pas du tout ce que tu entends par "le mal est fait..." Quel mal ? Le but du Huff n'est pas que l'on analyse ses articles, mais que les lecteurs visites plusieurs pages (revenus CPM) ou cliquent sur des pubs. En ce qui les concernent, ça leur fait plutôt du bien au porte-monnaie.

  8. Julien

    Tu as ecris ce meme type d'article, il y a quelques années ;).

    Toujours aussi complet avec une bonne mise en forme.
    Selon le type de requete, nous pouvons aussi penser à intégrer la bonne image et la bonne vidéo pour ressortir sur les différents moteurs Google.

    Bon week.

  9. Guillaume

    Bonjour Sylvain,

    Je suis ton blog très régulièrement depuis pas mal de temps (Plus de 2 ans, depuis que je blog en réalité) mais c'est la première fois que je commente.

    Je voulais te remercier pour tes articles qui m'ont bien aidé à progresser dans le positionnement de mon site (blog spécialisé dans l'électricité).

    Quand je lis ton article, je me rend compte qu'au début, je n'appliquai pas forcément les bonnes techniques (travail du corpus de mots clés etc...) et j'ai donc une question:

    Qu'en est il de la modification d'article après coup, en appliquant les mêmes méthodes que pour un article nouveau?
    Est ce qu'il est possible de faire "progresser" l'article dans les SERP?

    Merci encore

  10. Sylvain Auteur de l’article

    @ Guillaume

    Merci. Pour ta question, oui, d'ailleurs, sur certains blogs ou sites il m'arrive fréquemment d'aller faire des modifications de contenu pour améliorer le positionnement sur une requête qui génère du trafic et que je n'avais pas forcément identifié initialement.

  11. Olivier

    Bonjour,

    merci pour cet article concret et très intéressant comme toujours. J'utilise sensiblement la même méthode que vous, d'ailleurs lors de la lecture des articles "concurrents" et la recherche de mots-clé j'utilise ^cette étape pour éviter le duplicate content ou tenter de me distinguer un peu. Pas toujours facile puisque par définition on cherche plus ou moins tous à se positionner sur les mêmes termes.

    J'ai une question à laquelle votre article n'a pas donné de réponse : combien de temps estimez vous nécessaire pour la rédaction de ce type d'articles ? Personnellement il est fréquent que je prenne entre une demi-journée et une journée entière pour toutes ces étapes. En y revenant en plus les jours qui suivent pour peaufiner le contenu et rajouter des idées qui me sont venues par la suite. A chaque fois je me fais la réflexion que c'est trop long. Qu'est ce que vous en pensez, ca vous semble une durée "normale" pour ce travail ?

  12. Sylvain Auteur de l’article

    @ Olivier
    Je n'ai pas de réponse, c'est très variable.
    Quand on maitrise bien le sujet et que l'on a la plume facile, ça peut être très rapide (1h à 1h30). Quand on s'embarque sur un sujet qui nécessite beaucoup de recherche en amont car on n'y connait rien, c'est rapidement 3 heures de plus ou pire.

Partagez sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *