9 conseils d'experts en référencement pour 2009

Référencement 2009, quoi de neuf ?

2009
Voilà maintenant huit mois que l'agence Axe-Net vous propose des informations au travers de ce blog, principalement sur le référencement. Pour vous souhaiter la traditionnelle bonne année, nous avons décidé de laisser la parole à nos confrères, collègues ou concurrents.

Pour rester pragmatiques et vous rendre service, ils vous proposent plus qu'une bonne année, ils vous donnent les moyens de la réaliser en vous apportant leur conseils de référencement.

Nous les remercions pour ces interventions et vous invitons à lire attentivement leurs recommandations.

Soignez vos contenus !

Aujourd’hui plus que jamais, le contenu devient la pierre angulaire de toute stratégie de visibilité. Il conditionne les stratégies des marques, seulement il ne doit pas être imaginé en pensant uniquement aux moteurs. Désapprenons la culture du mot clé, pensons sélectivité éditoriale, intérêt pour les utilisateurs et fidélisation. L’arrivée de Google SearchWiki ouvre la tendance : que votre contenu soit UN signal unique et utile dans cet océan de bruit.

Je terminerais en disant ceci :

Si votre concurrent passe 10 minutes à écrire un contenu Web, passez-y une heure. S’il y passe une journée (infosourcing, écriture, réécriture et structuration), alors passez-y une semaine !

Arnaud Briand – Consultant SEO au sein de l’agence webmarketing Intuiti

--------------------------------------

Des articles plus compréhensibles pour les moteurs

Les « algos » des moteurs de recherche rendent désuètes nombre de techniques qui ont pu fonctionner au siècle passé (le contenu de la balise meta keyword par exemple, les pratiques bourrines du bourrage de mots-clés).
Les référenceurs professionnels seront tous d'accord avec moi sur ce point, enfin je l'espère.

Les robots cherchent aujourd'hui par l'analyse ontologique du texte à en extraire le propos (la règle communément admise étant qu'une page Web ne doit comporter qu'un sujet).
La rédaction pour son indexation nécessite donc de l'aider à cerner (pas de comprendre, il n'en est pas capable encore) le thème par la richesse du contenu que vous allez lui proposer.
Si l'utilisation des synonymes est souhaitable pour ne pas rendre indigeste la lecture par l'humain, la cooccurrence de mots-clés (c-a-d l'association de mots différents dans un même contexte) rendra plus facile l'appréhension du sujet par l'algorithme des moteurs de recherche.
Ceux-ci utilisent en effet la proxémie pour mesurer les distances sémantiques entre des termes différents et leurs interactions.

Mon conseil (parmi d'autres sur la rédaction de pages Web) pour disposer des meilleurs résultats en terme de classement dans les SERP sera donc d'agrémenter vos articles d'un vocabulaire plus « généreux » encore.

Philippe Le Mesle, rédacteur web :

--------------------------------------

Un contenu unique, de qualité et "frais"

Le contenu de votre site est une des trois pierres angulaires de votre référencement et plus globalement de votre réussite sur internet.
Pensez à rédiger des contenus de qualité, qui colleront au mieux à vos activités ou services. En effet, c'est ce contenu qui sera indexé par les moteurs de recherche et qui vous permettra de vous positionner à votre avantage dans les résultats affichés.
Oubliez le copier-coller, qui produirait un effet néfaste sur votre stratégie de positionnement.
Privilégiez un contenu unique, rédigé par vous ou par un rédacteur au fait de votre métier ou sujet, pour obtenir des résultats de qualité.
Il est également important de proposer du contenu frais régulièrement, pour pousser les visiteurs et les moteurs à revenir visiter votre site régulièrement.
N'oubliez pas également deux choses primordiales, entourez-vous de conseillers compétents et soyez patients, le positionnement web est un travail de longue haleine.

Rémy Bigot, consultant en référencement - http://www.ecommercial.fr

--------------------------------------

3 conseils référencement d'Antoine Leroux


Référencement et Accessibilité, des cousins pas si éloignés…

Le référencement, nul besoin de rappeler que ce n’est qu’un concours permanent dont le seul juge est Google, sauf que Google et les autres moteurs de recherches se basent sur l’expérience utilisateur pour évaluer la qualité et la popularité d’un site web. L’accessibilité n’est-elle pas justement une façon de répondre au mieux aux attentes d’une majorité d’utilisateurs en termes d’accès aux informations ? Se baser sur les instructions de l’accessibilité (RGAA, Accessiweb, WCAG, …) c’est rendre son site lisible par TOUS : vous, moi et surtout les personnes handicapés dont les malvoyants. Ne faisons-nous pas assez souvent ce parallèle en affirmant que les robots des moteurs de recherches sont aveugles ? Dans ce cas, autant faire d’une pierre deux coups et se baser sur les règles de l’accessibilité qui ne feront qu’améliorer le crawl et l’indexation des pages : séparer les styles du contenu, les alternatives textuelles, les titres, les liens, le contenu rédactionnel sémantiquement correct, etc. Il y a vraiment beaucoup de points communs entre les optimisations pour le référencement et l’accessibilité. Très White Hat certes, mais au final optimiser son site web pour l’accessibilité, en plus d’avoir optimisé son code pour les utilisateurs, c’est également le faire pour les moteurs … et vous y aurez gagné une prestation commerciale supplémentaire ;-). Attention toutefois à ne pas confondre complètement les deux pratiques, l’accessibilité via les directives WCAG est essentiellement destinée pour les personnes handicapées ce qui signifie que beaucoup d’autres directives d’accessibilité sont extérieures au référencement.

Tester et vérifier

Débutants en référencement, n’ayez pas peur de mettre la main à la pâte, les forums de référencement sont là pour vous aider, vous trouverez des livres et des sites pour apprendre le SEO mais le meilleur apprentissage c’est de mettre en pratique et tester soi-même ce que l’on apprend pour mieux se préparer aux problématiques de ses clients et détecter les freins à l’indexation. Mais bien évidemment, on ne le dira jamais assez : créez du contenu. Préconiser de l’url rewriting/un sitemap juste parce que vous l’avez lu n’est pas intéressant : il vous faut comprendre le fonctionnement, le pourquoi de la mise en place et les erreurs possibles pour pouvoir aller plus loin. Nous sommes dans le monde de l’informatique où les maitres mots sont : sauvegarder, sauvegarder et sauvegarder. En référencement le principe est le même : lorsque vous faites une modification pour le référencement de votre site web, faites un état des lieux du site et de son référencement actuel pour pouvoir par la suite visualiser la progression, comparer et surtout revenir en arrière si besoin. En effet, la mise en application de certaines optimisations en référencement peut entrainer de nouvelles erreurs de fonctionnement comme par exemple suite à une erreur d’url dans le sitemap, un bug suite à la mise en place d’UR, un oubli de redirection après la mise en ligne d’une nouvelle version de votre site : vérifiez chacune de vos modifications car Google va vite, très vite ! Ce serait dommage que votre site perde son référencement parce que vous n’avez pas mis de redirection ou utiliser la même règle d’écriture de vos Urls, non ? Testez et Vérifiez.

Le référencement en amont : c’est ce qui est bon !

Vous préférez quoi : vous laver les dents ou aller chez le dentiste pour une carie? La réponse est évidente, eh bien il en est de même pour le référencement : il est préférable de voir le référencement et la mise en place d’optimisations lors de la création du site internet plutôt que devoir intervenir 6 mois trop tard et jouer au docteur pour réparer les erreurs et les oublis car cela prend moins de temps et surtout les optimisations sont encore possibles sans problèmes. Surtout que  soyons francs, faire travailler un référenceur avec l’équipe de développement coute moins cher que rappeler 6 mois plus tard l’équipe de développement pour mettre en place les modifications données légitimement par le référenceur. Pour aller plus loin, je vous conseille de lire (entre autres) Quand doit intervenir une agence de référencement ? Ainsi que  cet autre article sur  le référencement en amont mais ne vous faites pas non plus avoir en choisissant votre référenceur.

Antoine Chargé de référencement

--------------------------------------

Que penser du Duplicate content ?

"Duplicate Content" est probablement un des termes qui aura été le plus entendu en 2008.
A tort ou à raison, il est considéré comme l'un des fléaux ayant entraîné les vagues de pénalisations (ou simples déclassements) qu'on voit depuis plus d'un an maintenant. Le duplicate content est caractérisé par la répétition d'un même contenu, ou de portions caractéristiques de contenu, sur plusieurs pages (URLs) d'un même site, ou de sites différents.

Google a communiqué au sujet du duplicate content, précisant qu'aucune pénalité pour duplicate content n'existe. Cela n'exclut néanmoins pas les nuisances et les pertes de performances, qui ne sont pas des sanctions à proprement parler, mais des effets de bord plutôt indésirables.

Le duplicate content peut s'avérer nuisible dans les deux cas précités (interne/externe).

Dans le cas "interne", on a pu constater, du temps où Google fonctionnait sur plusieurs index ("main index" + "supplemental index"), que les pages qui présentaient un trop fort niveau de similarité avec d'autres pages d'un même site se retrouvaient souvent reléguées dans le "supplemental index". Google fonctionne aujourd'hui sur un principe "mainstream", mais il y a fort à parier que la logique algorithmique n'ait pas changé, et que le contenu en double soit déprécié.

Dans le cas "externe", la question qui se pose est une question de concurrence, et un rapport de force entre sites.
L'exemple le plus flagrant de duplication de contenu se trouve chez les agrégateurs de flux: un même contenu est publié par son propriétaire -un petit site- et par un ou plusieurs agrégateurs -plus puissants. Les agrégateurs seront crawlés plus rapidement, et il y a fort à parier que si ceux-ci n'offrent qu'un maillage sortant faible (nofollow, ancres non optimisées, boutons "images", etc...), ils seront considérés pendant plusieurs jours comme la "source officielle" de l'information, reléguant le site moins performant dans le bas du classement. Pour des sites d'actualité, c'est extrêmement pénalisant: leur apparition dans les SERP étant tardive, ils perdent tout le bénéfice de la fraîcheur de leur information.

L'adage "Content is King" reste vrai, et plus que jamais: il est impératif de contrôler son contenu et de lui offrir toutes les chances de se positionner.

HawkEye
Administrateur de l'annuaire indeXweb.info

--------------------------------------

2009: surveiller son cholestérol et procéder à une angiographie.

C'est bien connu, le cholestérol bouche les artères. La circulation sanguine peut s'en trouver affectée et c'est tout l'organisme qui en pâtit, générant des risques de sténose voire d'anévrisme.

Alors que beaucoup de webmasters restent aveuglés par l'optimisation OffPage (acquisition de backlinks et de PageRank affiché), il est temps, en cette nouvelle année, de se (re)concentrer sur l'essentielle optimisation OnPage, et plus précisément sur la structure générale d'un site web, càd sur le linking interne qui laisse souvent à désirer lorsque l'on observe certains sites à la loupe.

1. Libérer la circulation

Webmasters, libérez la circulation et optimisez la crawlabilité de vos pages. Distribuez efficacement votre "juice" via les liens internes, débouchez vos artères, et apprenez à manipuler le cholestérol de synthèse (l'attribut nofollow) à bon escient: n'hésitez pas à castrer les pages "inutiles" (contact, mentions légales, espace membres etc.) afin de canaliser la circulation vers les pages importantes de votre site.

Supprimez tout ce qui pourrait ralentir ou obstruer la circulation (poids des pages, performances serveur, splash pages, flash, etc.), multipliez les passerelles (sans les dédoubler toutefois), rapprochez vos pages les unes des autres par des liens internes, chaque page devant être accessible par n'importe quelle autre via un nombre minimal de clics.

Faites la différence entre les liens internes des menus et les liens internes des articles, mais aussi entre structure de page et structure de site. Choisissez judicieusement les ancres de vos liens internes. Votre site y gagnera en crawlabilité mais aussi en ergonomie: côté visiteur, un bon "internal-linking" peut faire baisser les taux de rebond et augmenter le nombre de pages vues par visite.

2. Si besoin, revoir la structure

N'hésitez pas à vous munir d'un crayon, d'une bonne vieille feuille de papier et d'un peu de temps, et essayez de dessiner la structure de votre site, en partant de la home que vous placerez au centre de votre feuille de papier. Répétez l'opération en analysant la structure de plusieurs sites concurrents qui "marchent", et comparez: vous diagnostiquerez rapidement l'origine des problèmes.

Ce qui est certain en ce début d'année, c'est qu'une bonne structure suffit largement à propulser des milliers de pages sur Google mais aussi sur Yahoo, le tout avec (très) peu de backlinks, et même sur de "grosses" requêtes.

Excellente année à tous.

Carole.

Pour notre part, nous remercions vivement, Carole, Arnaud, Philippe, Rémy, Antoine et HawkEye pour leur participation sur ce blog.
Après ces fêtes, nous nous contenterons de vous laisser digérer tous ces conseils particulièrement utiles et vous souhaitons une excellente année 2009.

Tiger, Maxime, la nouvelle deadline est pour 2010 😉

Notez cet article

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter Plein
Partager sur linkedin
Partager sur Google+

18 réflexions au sujet de « 9 conseils d'experts en référencement pour 2009 »

  1. Campagne

    Merci pour cet excellent article qui recadre bien les choses de façon pertinente.

  2. Maxime

    Voici un lien sur les pénalités Google, en complément de ce billet :
    -http://www.vaisonet.com/e-commerce/actu/index.php/post/2008/12/17/Les-p%C3%A9nalit%C3%A9s-Google-%3A-Guide-des-probl%C3%A8mes-de-chute-du-classement

  3. Morgan Jerabek

    Je vois qu'on commence bien l'année sur axe-net 😉
    Merci pour ces judicieux conseils en ce début d'année 2009, que celle ci nous apporte trafic, transformation, tout ça sans pénalité 😉

  4. Gwaradenn

    N'oubliez pas les liens les amis, spammez, négociez des partenariats, trouvez des annuaires de derrière les fagots, les liens les amis.

    Joli article, merci aux participants.

  5. Blog referencement d'Oscar

    Excellente idée cet article, et bien vu pour le duplicate content.
    Je m'attendais cependant à ce que l'on parle aussi de recherche universelle, de personnalisation des SERP et du web mobile !?

  6. Caly

    Ca confirme la tendance depuis un peu plus d'un an, ca va remettre les compteurs à zéro sur certaines thématiques.

  7. refpowa

    Très bon article,
    si ça vous dis je suis en train de faire une batterie de teste sur le blog de mon concours de ref refpowa.

    Texte écris pour google à partir de contenu dupliqué.
    Tout est automatique,on va voir si il va réussir à ranker

  8. Location et vacances

    Très bon article, dans le secteur de la location de vacances, beaucoup ont adopté ces conseils depuis plusieurs mois.

  9. Poème

    Merci pour cet exellent resume, en même temps google est de plus en plus incomprehensible, peut etre faut il juste agir de maniere tres naturelle

  10. SBG

    Excellent ! Le sujet du "duplicate content" m'a le plus intéressé. Car j'utilise essentiellement des articles libres de droits sur mon site. Pour "palier" en partie, j'ajoute une note éditoriale dans chacun de ses articles d'information. LesReponses.com (mon site) touche tous les domaines donc assez généraliste et plus difficile pour les moteurs de bien le "classer". D'où l'importance des hiérarchies de catégories.

Partagez sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *