Conseils pour le référencement d'un site de photographe

Potographe sur son site internet
Le sujet du positionnement des sites des professionnels de la photographie est un véritable serpent de mer sur les forums de référencement. Pas une semaine ne passe sans qu'un photographe ne pose des questions sur son manque de visibilité sur Google.

L'objet de cet article est de rappeler les erreurs à ne pas commettre, même si ces conseils vont parfois à l'encontre des choix artistiques que ces pros de l'image feraient d'instinct.

Avant tout, n'oubliez pas que Google est une machine

Il existe un fossé infranchissable entre la sensibilité artistique, le savoir faire du choix d'un angle, d'un éclairage, des couleurs, bref, tout ce qui fait le talent d'un photographe et la capacité de Google à comprendre des documents que sont les images.

J'éviterai de trop parler technique, mais à titre d'exemple, Google a fait d'énormes progrès grâce à l'extraction des entités nommées, une chose très concrète pour une machine, mais comme nous l'avons déjà vu, il est parfois difficile pour lui de différencier une pizza d'une belle slovaque.

C'est sans doute une grande chance pour les pros de la photo, au moins il ne vous piquera pas votre boulot. Mais de votre côté, il faudra vous astreindre aux règles de celui sur lequel vous aimeriez être visible.

Un petit exemple

Je lisais dernièrement un petit appel au secours sur Webrankinfo de la part de http://www.dirtyharryphoto.com/  Vu que j'espère fortement qu'il modifiera son site, je fais deux copies d'écran pour que cet article reste compréhensible après coup.

La page d'accueil :

homepage

La page d'accueil actuelle

Une page interne :

page interne

Une page interne du site

En prérequis

j'éviterai  d'avoir 4 URL différentes pour la page d'accueil  www.dirtyharryphoto.com   www.dirtyharryphoto.com/index.htm et et  encore http://dirtyharryphoto.com/index.htm  car Google n'aime pas cela qu'il considère comme de la duplication de contenu. Mieux vaut rediriger (redirection 301 dans le fichier .htaccess du site) vers la seule URL que l'on souhaite garder.

Intéressons-nous à ce qu'en voit Google

Pour cela, j'utiliserai un petit outil en ligne très pratique : http://www.seo-browser.com/
Je tape l'URL et je clique sur « Simple »

Ça me donne ça :

Ce que Google voit d'une page wen

Le contenu de la homepage vu par un moteur.

Résultat pour la page d'accueil.... Le néant !
À part 9 liens qui se battent en duel au milieu d'un vide intersidéral, Google n'a strictement rien à se mettre sous la dent à part 12 mots (sur lesquels sont fait ces liens).

Quand on sait que ce moteur se base avant tout sur le contenu rédactionnel pour identifier la thématique d'un site ou en tirer ce qui lui permet d'afficher celui-ci dans ses résultats, on se dit que l'on est à des années-lumière d'une vague possibilité de se rendre visible.

Heureusement, il nous reste une balise Title que Google sera capable d'analyser.

Concernant la page interne dont je parlais, le résultat est presque identique :

Vision d'une page web pour un moteur

Une page interne du site vue par Google.

Des liens, pas de texte,  tout le site est construit sans aucun contenu rédactionnel, à part une page d'info qui n'est absolument pas optimisée. En clair, ou plutôt en pas clair pour Google : Ce site est vide. Mais pourquoi irait-il le présenter dans ses résultats ?

On reprend de zéro.

Messieurs les photographes, Google a besoin de mots, de phrases. Si vous ne lui en donnez pas, il ne comprendra jamais de quoi parle votre site. Je sais bien que ce n'est pas naturel pour vous qui pensez qu'une image en vaut mille (des mots). C'est vrai pour des humains, mais pas pour une machine.

Vous devez donc plutôt suivre ce mode de pensée pour construire votre site.
Voyons ce que vous pourriez faire...

La page d'accueil du site

Elle devra impérativement contenir un minimum de contenu rédactionnel. Bien évidemment, celui-ci devra reprendre des expressions-clés sur lesquelles vous jugez bon de vous positionner.

Je vous connais, vous allez vouloir mettre une belle grosse image dans celle-ci. Faites-le bien sûr, mais je vous conseille de mettre au moins quelques lignes avant. D'ailleurs, pour vos visiteurs, ce sera aussi plus agréable de savoir chez qui ils sont avant de prendre une photo en pleine figure...

Quant à Google, il préfère lui aussi voir autre chose que des images au-dessus de la ligne de flottaison (ligne fictive qui sépare ce que l'on voit avant de scroller une page de ce qui s'y trouve ensuite).

D'ailleurs, à la place d'une seule photo, vous pouvez même mettre un slider qui présentera un exemple des photos dont vous êtes le plus fier.

En revanche, profitez-en pour compléter d'un texte plus complet sous ce slider. Essayer de bien structurer son contenu. D'autres infos vous aideront beaucoup ici et ici.

N'oubliez pas non plus, Le Title de votre page d'accueil devra être particulièrement soigné (des pistes pour rédiger votre title), tout comme votre meta description. Si cette dernière ne sert pas au positionnement, elle doit donner envie de cliquer dans les résultats de Google.

D'ailleurs, vous ferez ce travail sur le title et la description individuellement pour chaque page du site.

La (ou les) page de présentation de vos travaux.

Je ne saurais que trop vous conseiller de créer plusieurs pages de galeries de photos.

Vous pourrez classer vos images par types ou sujets. Ce sera bien plus agréable pour vos visiteurs pour qu'ils s'y retrouvent, mais surtout vous donnera plus de chance d'être visible sur plusieurs expressions-clés différentes. En effet, chaque galerie sera optimisée pour une expression-clé principale et quelques secondaires.

Là encore, un Title ne suffit pas. Google veut du texte, alors faites impérativement l'effort de présenter chaque galerie par un contenu rédactionnel spécifique lié à son sujet.

Dans ces galeries, chaque image devra comporter un attribut « alt » qui décrit bien le contenu de la photo. Google et les personnes handicapés pour remercieront.

Vos (belles) photos.

Allez, on pousse l'optimisation jusqu'au bout.
Vous n'allez sans doute pas mettre les 100.000 images que vous avez faites sur votre site. Si chaque galerie contient vos 10 plus belles réalisations sur un sujet, n'hésitez pas à faire une page  pour chacune d'entre elles. Cette page sera accessible en cliquant sur une miniature

L'avantage d'avoir une page pour chaque photo c'est que vous allez pouvoir décrire en détail le travail que vous avez réalisé (eh oui, encore du texte). Faites toutefois très attention à ne pas dupliquer un texte d'une page sur l'autre. Chacun d'entre eux doit être unique.

Vous me remettrez un peu de texte en plus ?

Oui, ça serait utile. Pourquoi ne pas créer une page spécifique « Qui suis-je ? »  et puis une autre sur vos spécialités, et encore une sur les marques ou entreprises pour lesquelles vous avez travaillé. Vous l'aurez compris, chaque page est une occasion de plus de donner à manger à Google (mais aussi de renseigner vos visiteurs).

Le référencement local

Si vous travaillez plus spécifiquement dans une région particulière, n'omettez pas de vous créer un compte Google pour mettre en place une page Google adresses. Cela facilitera votre positionnement sur des requêtes qui comportent une donnée de localisation (par exemple : photographe Bordeaux ).

Et d'ailleurs, si c'est le cas, il ne serait pas bête d'indiquer votre adresse postale complète dans le footer (la partie basse) de toutes vos pages. Vous pouvez compléter avec le nom de la région ou du département, ce sont des mots-clés parfois saisis par les internautes en complément d'une requête.

Et si on ajoutait des articles de blog

Je sais, je vous pousse dans vos retranchements, mais je suis certain que votre métier est suffisamment passionnant pour que vous ayez des milliers de choses à dire. Pourquoi ne pas donner des conseils, décrire un shooting, parler de retouches, et bien d'autres idées que vous aurez sur ce qui rythme votre profession.

Chaque article est une occasion de plus de positionner votre site sur une nouvelle expression. Il serait dommage de vous en priver.

Un blog complémentaire sera un bon allié de votre visibilité.

Tant que j'y pense

Vous êtes des artistes et parfois non conformistes. Dans l'exemple du site que je donnais, sur certaines pages le choix a été fait de proposer de naviguer dans certaines galeries en jouant avec l'ascenseur horizontal.

Sans vouloir brimer votre créativité, c'est une chose que j'éviterai. Une bonne partie de vos visiteurs ne remarqueront pas cette possibilité et leurs visites se cantonneront uniquement à la partie visible, car le scroll horizontal est bien moins instinctif que le scroll vertical. Bref, si vous voulez vendre vos services, evitez de compliquer la vie de vos visiteurs.

Bien évidemment pour terminer, je vous invite à oublier une technologie comme le Flash, Google n'aime pas et les utilisateurs de tablettes et smartphones Apple ne pourraient pas visiter votre site.

En conclusion

Messieurs les photographes, je sais que ce que vous venez de lire vous est désagréable, mais malheureusement Google n'a pas votre sensibilité. Respectez ses règles si vous souhaitez que lui aussi apporte la lumière que vous souhaitez à votre site. Et puis si vous êtes bons, ce sont tout de même vos photos qui convaincront vos visiteurs, votre talent sera donc reconnu pour ce qu'il est, celui d'un artiste doublé d'un bon professionnel.

Ces conseils ne sont qu'un début, mais ils vous permettront d'avoir une base solide.

ps : par contre, en m’intéressant au sujet, j'ai vu que certains photographes bourinnent vraiment leur contenu comme des cochons. Le spamindexing a encore de beaux jours devant lui...

Avez-vous d'autres conseils à donner à nos amis chasseurs d'images ?

Conseils pour le référencement d'un site de photographe
5 (100%) 1 vote

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter Plein
Partager sur linkedin
Partager sur Google+

39 réflexions au sujet de « Conseils pour le référencement d'un site de photographe »

  1. Simon

    Sympa l'analyse gratos pour lui ;). Quelques idées supplémentaires :

    Il pourrait se créer une chaine Youtube où il pourrait donner des cours de photos.
    Il pourrait offrir un ebook et récolter des emails.
    Il pourrait vendre ses photos sur les market place.
    Il pourrait spam facebook en taguant ses potes ^^

    @Sylvain De manière générale est-ce qu'il y a un problème a ce que le title de l'image soit identique au alt ?

  2. Damien

    Encore un superbe article de bon matin ! 😉
    Il y a de très bons rappels même pour ceux qui ne font pas uniquement un site avec des photos.
    Il est clair qu'il faut créer du texte et encore du texte, mais il n'est pas toujours facile de trouver l'inspiration afin d'écrire un bon paragraphe, d'écrire quelque chose de potable et non pas pour faire plaisir à google ( et de plus en se forçant à le faire )
    Ecrire du texte de qualité se travaille. Ce n'est pas naturel pour tout le monde.
    Merci pour la petite idée du référencement local en footer !

  3. Pat

    Je découvre cet article et j'avoue qu'au delà les conseils et outils pertinents et avisés donnés par Sylvain, je le rejoins tout à fait sur la façon d'appréhender les choses par la plupart des photographes ou professions artistiques.

  4. Sylvain Auteur de l’article

    @ Simon
    Le Alt et le Title n'ont pas la même fonction
    Le Alt permet de donner une indication du contenu de l'image. Il est par exemple "lu" vocalement par les logiciels pour les personnes handicapés.
    Le Title à l'avantage de s'afficher au passage du curseur.

    En SEO, le ALT apporte du poids pour la page qui contient l'image.
    Le Title n'apporte rien à ma connaissance, sauf en cas de lien sur l'image, il donne alors du poids à la page qui reçoit le lien.

    Donc en gros, pas grave d'avoir les mêmes, mais pour ma part je mets plutôt des mots qui décrivent l'image et qui me servent en SEO pour le Alt. Pour le title, je mets plutôt une info de plus qui soit utile au visiteurs.

    @ Damien
    Je pense sincèrement que l'on peut écrire du texte utile sur n'importe quel sujet.
    Deux exemples :

    Une page sur un outil de levage : le transpalette. Au départ, on se demande comment on va en écrire plus de 5 lignes, et puis finalement ...

    Un dossier sur L'histoire de la mode pour bébé. Il y avait même sans doute de quoi en faire 10 fois plus.

    Je te rejoins quand tu dis qu'il faut avant tout écrire pour le visiteur, il faut juste penser quand même un peu au SEO en intégrant des expressions-clés utiles.

  5. Damien

    Bel article sur le transpalette, on imagine bien le travail que cela demande.
    Il faut bien préparer l'architecture de son article puis une bonne qualité rédactionnelle et ce pour tout article dans tous les domaines.

  6. Tony

    Je suis en train de créer mon site de photographe à Nancy et les places sont chères sur Google. Çà bataille sévère sur cette thématique. Il faut donc optimiser plein d'aspect de son site.
    Je vais de ce pas rédiger des textes et m'inscrire sur google adresse

  7. Stoff

    Je ne connaissais pas seo-browser.com merci Sylvain.
    Si çà peut servir à quelqu'un, voici un petit bookmarklet à ajouter dans votre barre de favoris:
    javascript:location.href='http://seo-browser.com/index.php?address='+encodeURIComponent(location.href) +'&button0.x=46&button0.y=11&button0=Simple'

  8. tom@blogmoteurs.fr

    Excellent article, et en effet suggérer à un photographe dont l'univers est visuel qu'il va falloir qu'ilécrive des descriptions, voire un blog, c'est lepousser dans ses retranchements, tous n'adhèrent pas... tant pis pour ceux là 😉

  9. amandine schmidt

    Bonjour,
    Je ne suis pas photographe, mais en tant que graphiste, je vais pouvoir appliquer vos conseils, merci pour cet article très riche. Je connaissais même pas Google adresse, je vais faire ça de suite 🙂

  10. MysterGuilloom

    Au delà de l'optimisation SEO, pour un photographe comme pour autre boulot artistique, il est important (et assez facile étant donné la matière première qui se partage...) d'avoir une présence dans les réseaux sociaux et réseaux spécialisés pour créer et générer des backlinks qui viendront booster le référencement du site principal.

  11. Emile

    Ah oui ... toujours le même souci quand on a affaire aux "artistes" qui veulent mettre leurs oeuvres en avant et c'est normal ma foi. Je m'occupais d'un site similaire ou le mec absolument un site full flash, etc... Moi aussi j'essai de mettre en avant mes musiques, mes graphisme etc... mais pour mon ami Google, grâce à un autre Sylvain, j'utilise un sliding panel souvent placé juste en dessous de avec déjà du bon texte bien comme il faut. Du coup l'essentiel de mes pages est bien a destination de mes visiteurs les humains, et Google a sa "gamelle" juste à l'entrée de la page... C'est une idée juste comme ça 😉

  12. Cerbere

    et bien sûr tu as rajouté en petites lignes tout en bas de la page que ceci n'est que le début 🙂

  13. Yann

    Salut Sylvain,

    Je me sens très concerné parce que j'ai plusieurs ami.e.s photographes.
    En soi, ce milieu est très segmenté : entre le/la photographe d'art, le/la photographe de presse, le/la photographe de mariage, etc : ce sont des cibles différentes pour lesquelles il faut adapter sa communication.

    Outre les bons conseils que tu donnes, j'adopterai une approche "mixte" :

    D'une part, oublier le site "trop original" si la notoriété n'est pas acquise et que le/la photographe compte sur son site pour amener un minimum de prospects. Et pour cela, TOUS les photographes que je côtoie sont des pros de logiciels comme Photoshop, Lightroom, etc Ils sont donc habitués à l'environnement logiciel, et peuvent tout à fait adopter un WordPress, comme mon amie Marion (photographe de presse/AFP) : http://www.marion-photographie.com/
    (Disclaimer : ce n'est pas moi qui m'occupe de son site/ref/WP; oui je sais il manque quelques bons plugins à installer - voir Daniel, Sylvain Tdm, Rodrigue and Co pour ça)

    D'autre part, les réseaux sociaux sont une complémentarité essentielle selon moi. Facebook pour le cercle d'amis, proches, etc mais également des réseaux plus orientés graphisme et image comme... FlickR ou encore Pinterest. Ne pas oublier We Heart It qui prend son envol. Après une bonne séance de Watermark et autres taggages Métadonnées/Exif, ce sont de très belles vitrines pour les photographes qui cherchent à élargir leur audience.

    Certains sites marketplaces permettent aussi de vendre ses prestations pour ceux qui font du packshot par exemple... Voir les coûts pour se faire référencer sur ce type de plateformes.

    Enfin, des liens entre collègues chasseurs d'images, par affinités, styles ou géographie permettront d'étendre un peu l'horizon 🙂
    Yann

  14. Cyn

    @Sylvain Je ne connaissais pas non plus seo-browser, merci pour le tuyau !
    Idem pour les divers articles que tu relies, je les ai préparé pour ma lecture du dimanche :-).

    C'est vrai qu'il faut du bon texte pour espérer charmer Google au-delà des jolies photos. C'est comme tout, on a rien sans rien mais j'imagine que tous les photographes n'ont pas forcément la plume qui va avec leur œil alors pas si simple de mettre en avant un site photographique (comme le dit également Damien).

    Les exemples que tu donnes pour produire du contenu peuvent effectivement donner de l'inspiration alors peut-être que je vais me tromper en écrivant ce qui va suivre mais le milieu de la photo est tellement concurrentiel que, d'après le peu de photographes que je connaisse, il semblerait que moins ils en disent sur eux, mieux ils se portent ...

    donc (aussi pour réagir au commentaire de Damien) :

    @Damien Je suis assez d'accord avec toi même si je pense qu'il y a toujours des solutions. Alors, quitte à faire du contenu de qualité pour accompagner de jolies photos, ils peuvent aussi parler des autres, c'est-à-dire des artistes qui les passionnent, les inspirent ...

    PS @Sylvain : merci pour l'info à propos de la différenciation Alt/Title.

  15. SandrineK

    D'excellents conseils seo d'optimisation on-site qui ne sont malheureusement que très peu exploités par de nombreux sites et qui produisent pourtant de formidables résultats pour le référencement d'un site. Selon mon humble avis, il ne sert à rien de passer à l'étape off-site si celle-ci n'a pas été conçue avec précision et perfection.
    Je pense que tous les conseils que tu donnes peuvent s'appliquer à n'importe quel type de site même si dans ton exemple on parle beaucoup de photos. Mais quand je parcours le web, je vois tellement de sites comportant une multitude d'images sur leurs pages et si peu de texte ! Merci, Sylvain, de nous rappeler, dans cet article, les fondamentaux du seo !

  16. Valbou

    De précieux conseils que pour ma part j'ai pris un soin particulier à prendre en compte lors de la création de mon site photo.
    Le mélange de deux passions le SEO et la Photo 😉

  17. Cédric

    Bonjour

    Petite précision sur le métier de "photographe", puisque sous ce terme existent plusieurs activités qui, si elles se basent sur l'acte photographique, n'en demeurent pas moins très différentes et donc doivent répondre à des besoins différents en matière de visibilité web.

    Le cas le plus courant est celui de l'artisan photographe (le terme "artisan" étant réservé aux personnes diplômées et/ou d'une certaine expérience) : c'est d'abord et surtout un prestataire de service, qui vend donc de la prise de vue (typiquement : mariage, portrait, baptême, photo dite sociale... Et parfois un peu plus : reportage, photo industrielle, etc.) et qui va donc avoir deux objectifs quant à sa visibilité web :
    - se positionner au niveau local sur ses spécialités, puisque sa clientèle sera localisée sur une aire géographique bien définie
    - se positionner sur ses qualités en matière de prestataire de service

    Le second cas (le mien) est l'auteur photographe : généralement spécialisé, il n'exerce pas comme prestataire de service mais cède des droits d'auteur, et "vend" donc sa photothèque, établie sur une ou plusieurs spécialités photographiques. Dans ce cas, on part plus sur un extrait ± vaste de la photothèque, balayant suffisamment large le spectre des sujets couverts afin d'établir un maximum d'expressions clés et axer sa stratégie de visibilité sur la longue traîne. Idéalement on aura une page = un sujet, voire une page = une photo.

    Donc pour résumer :
    - premier cas (artisan photographe, prestataire de service) : référencement local + petit portfolio
    - second cas (auteur photographe, travaillant sur son fond photographique) : référencement thématique + gros portfolio

    🙂

    Précision complémentaire : l’auteur photographe peut vendre n’importe où, là où ses images trouveront acheteur, puisque toute transaction est « dématérialisée » (envoi de fichier numérique) et ne nécessite que très rarement un travail de commande 😉

    J’ai déjà vendu des photos dans une quinzaine de pays grâce au web !

  18. Sylvain Auteur de l’article

    @ MisterGuilloom
    Je crois aussi qu'un photographe a une bonne dose de matière à partager sur les réseaux sociaux. Ceci d'autant plus que les images sont facilement sujettes au partage.

    @ Cerbère
    On va dire que c'est le socle indispensable à partir duquel on va pouvoir commencer à travailler proprement son référencement.

    @ Yann
    J'avoue que j'ai abandonné rapidement la visite du site de ton amie. À la maison, sur un écran en 1280x800, la saloperie de pub cache le contenu, (tout ça pour un outil de stats gratuit) on ne peut pas s'en débarrasser, le moindre clic génère des pop under. Bref, moi ça m'a fait fuir. J'espère que ce n'est pas le cas de tous ses visiteurs.

    Merci pour tes conseils relatifs aux réseaux sociaux et plus largement Pinterest & co.

    @ Cyn
    Ta réflexion sur la concurrence est intéressante.
    Je l'ai souvent entendue, mais je n'y crois pas vraiment. De toute façon, la concurrence a bien d'autres moyens d'avoir des infos sur quelqu'un ou sur une entreprise.
    Ça me rappelle (il y a longtemps dans un autre métier) quand je voulais avoir les tarifs de concurrents, et bien je les demandais à mes bons clients, pas la peine d'aller chercher chez le concurrent directement.
    En revanche, prendre en main sa communication permet de choisir ce que l'on met en avant sans laisser les autres le faire à sa place.
    Et puis sur le fond, je ne suis pas certains qu'il y ait tant que ça à cacher.
    Un peu comme sur ce blog, les conseils sont une chose, mais c'est ce que l'on en fait qui compte. Pour ma part le fait d'en donner ne m'a jamais joué de tour, au contraire.

    @ SandrineK
    Oui, ces conseils sont applicables plus largement en effet. Et de nombreux propriétaires de site en ont bien besoin...

    @ Cedric
    Merci pour ces compléments d'info.

  19. Nathalie

    2 autres conseils :
    - Ajouter un bouton PinIt sur les photos pouvant être distribuées en creative common. (toujours intéressant pour un Photographe de "donner" qques photos).
    - Créer une galerie sous deviantART, trop souvent oublié et pourtant si intéressant en terme de visibilité et l'ajouter sur le site sur une autre page (une de plus pour le SEO ^^).
    ps: je n'ai pas lu tous les commentaires, donc dsl si doublon.

  20. LunaCat Studio

    Je suis également en plein dans l'optimisation de mon site web de photographe et ces informations confirment mon état d'esprit. Comme on dit, y'a du boulot sur la planche mais ça donne toujours un petit coup de fouet de lire un si bon article 🙂 !

  21. Jérôme

    Sympa comme article.
    Perso, je passe par le cache de Google en mode texte pour voir ce qu'il voit, il n'y a rien de tel. Donc je découvre seo-browser.com 😉

    PS : voici le bookmark javascript que j'utilise :
    javascript:location.href='http://www.google.com/search?q=cache:'+window.location.href+'&strip=1';

  22. Bruno

    Bonjour Sylvain,

    Je partage pleinement ton analyse, mais comme tu l'as si bien dit, les photographes sont bien souvent anti-conformistes et n'en font donc qu'à leur tête.
    Ainsi, j'ai un client photographe à qui j'ai prodigué la plupart des conseils que tu donnes ici, mais sa réponse est inlassablement la même: c'est un site de photographe, pas d'écrivain!
    Il ajoute qu'il fait son affaire du référencement (tant mieux pour moi) par le biais de Facebook et d'autres sites qu'il a créés grâce des solutions gratuites (en gros, il s'éparpille).
    Le clou, c'est qu'il a tout de même fait 2 ou 3 pages avec du texte qui pourraient bien l'aider dans le référencement de son site, mais .... ce sont des fichiers image!
    Bref, comme il en fait son affaire, j'ai jeté l'éponge depuis belle lurette.

    Amicalement,

    Bruno

  23. Ysabeau

    Messieurs les photographes ! Dois-je en conclure que mesdames les photographes font du meilleur travail ?

    Ça me rappelle une séance de formation dans laquelle je présentais les bases d'internet, web 2, etc. à des personnes se destinant au métier de webmaster. Entre autres, j'évoquais la question des images en rappelant que les fichiers devaient avoir des vrais noms explicites, ce qui d'ailleurs est plus simple quand on doit les gérer, et des balises Title et Alt parce c'est indispensable pour des questions d'accessibilités (pour les personnes aveugles et mal voyantes, mais aussi pour celles qui ont, ça existe encore même en France, des connexions lente) et que c’est bon pour le référencement. Et là, un de mes stagiaires acquiesce "quand j’ai fait ça sur mon blog, j'ai eu tout de suite plus de visites". Ce qui est curieux, voire, choquant, c'est qu'il faille encore le rappeler aujourd'hui, en formation c'est normal, mais autrement...
    Cela dit, certains vous diront que ça fait du travail en plus, ben oui.

  24. Kilroy

    Comme Cédric est trop modeste pour s'auto-citer, je signale qu'il a rédigé un guide pour l'optimisation des sites d'images très complet.

    Ca s'adresse évidemment aux photographes qui ont déjà une réflexion "contenus textes".

    Il y a pas mal d'autres conseils qu'on pourrait donner : placer impérativement des boutons de partage sur les photos, avoir un compte Pinterest et l'animer, reprendre les dernières photos publiées dans un flux RSS intégré dans ses comptes sociaux...

    Le choix de l'appli pour la galerie est aussi important : je suis parti sur Zenphoto (sans être exagérément fan), mais WordPress + NextGen gallery est aussi très bien. Voir aussi iGalerie qui est efficace et bien fait.

    Et dernière chose, si on veut publier un gros volume d'images, il est vital d'utiliser les métadonnées (IPTC et EXIF) de ces images pour les titres, descriptions et mots clefs, localisation géographique. Les infos sont reprises dans de nombreux sites et applis (FlickR, 500px, Panoramio) ce qui facilite les publications multiples. Cela évite aussi de perdre toutes les données rattachées à la galerie.

  25. Yann

    @Sylvain : Merci d'avoir pris le temps d'aller visiter son site, ett merci pour ta remarque ! Car connaissant son travail, je n'étais jamais resté suffisamment longtemps sur une page pour avoir la pop-up; je vais lui faire part de ton avis (que je partage).

    +1 Nathalie : DevianART est également un sacré repaire de photographes 🙂

  26. Maurel Archange

    Salut Sylvain,

    Très bon article. Je ne suis pas photographe et je n'ai pas de site de photo. Mai j'ai un ami qui se lance dans le domaine et je suis sur qu'il serait très interessé par ton article.

    Maurel Archange

  27. Monica

    Le problème existentiel est qu'à propos du design d'un site arty on a toutes les chances de tomber dans un débat purement esthétique.
    Car sérieusement un photographe ou un cinéaste va-t-il intégralement baliser son Art comme une gondole de bricobouclar ?

    Godard se serait-il abaissé à pondre des métadescriptions pour expliquer ses collages de films? En revanche il aurait filmé, comme on peut écrire avec talent sur n'importe quoi, par exemple et au hasard la vie d'un transpalette.
    Dans ce cas il n'aurait pas nommé sagement son fichier image "transpalette-la-manutention-par-excellence" mais plutôt "filmsocialisme01H42"; et là pas bon 🙂 du tout.

  28. chris

    Bonjour,
    Votre article met en évidence les choses à ne pas faire sur un site pour photographes mais bon nombre d'autres thématiques sont concernées comme un designer, un site sur l'immobilier, sur la location de gîtes, etc... De belles et grandes images à haute résolution en slideshow, c'est toujours plus marketing, c'est certain mais malheureusement, pour les moteurs, les smartphones et tablettes... ça l'est moins !
    Faut trouver le bon compromis avec le client 🙂

  29. référencement suisse

    c'est pour ces même raisons de SEO que les beaux sites en flash on quasiment disparus de la toile

  30. marc

    "Google n’a pas votre sensibilité" haha j'adore... excellente preparation/explication pour les photographes qui font toujours des (beaux) sites en flash...rRrrr

  31. Maintenance WordPress

    Merci pour cette piqûre de rappel, ce n'est jamais simple de réussir le référencement d'un site basé principalement sur des images ou photos.

  32. Arnaud

    Oui c'est clair qu'il s'agit réellement d'un cas d'école en tout cas. Mais les sites pas ou très mal optimisés pour le référencement sont très courant dans le monde du SEO. C'est vrai que très souvent, c'est même les title qui ne sont pas optimisés : par exemple le title habituel qu'on peut trouver : "arnaud vous présente sa collection" => pas super pour un site d'un photographe !!

  33. Joackim

    A vrai dire pour les images et les photos j'ai toujours utilisé la balise Alt...et ça marche toujours aussi bien mais uniquement sur google images...une idée pour une présence sur le search?

  34. Arnault

    Le problème des sites de photographes c'est qu'effectivement souvent ça manque de texte. Je suis moi même un passionné de photos et j'ai été très agréablement surpris de voir l'impact qu'a eu le fait de rajouter un peu de texte sur mon site. J'ai rapidement gagné de nombreuses places en optimisant un peu mieux mon texte 🙂

  35. Paul Travail

    Merci, merci beaucoup pour cet article. J'ai rectifié beaucoup d'erreurs sur l'un de mes sites :). Sujet bien traité et article facile à lire... je mets votre blog en favoris !

  36. marianne

    Merci pour vos conseils! ça me donne un petit coup de main à améliorer mon site de photographie! Vraiment un article très riche!

  37. Sylv1

    Je partage les infos préconisées mais en effectuant une recherche google comme "photographe Bordeaux" par exemple 🙂
    il est surprenant de voir que les premiers résultats sont largement ceux qui on le moins fais de SEO et le moins de texte ..
    et on retrouve en page deux : -www.sylvain-photographe-bordeaux.com qui a le plus de texte.

    Je connais très bien se site qui est passé de premier sur la page 1 au mois d'octobre à la 15eme position aujourd'hui 🙁

    Mais que se passe t il ?

  38. LunaCat Studio - photographe mariage suisse

    Au final, il faut voir les choses du bon côté. Les photographes qui suivent un minimum les règles de base voient rapidement leur site dans les premiers résultats de google pour leur mot-clé ;).

  39. Hauteville

    Je suis d'accord Google n'a aucune sensibilité 😉 Merci pour tous ces conseils, j'essaie de mon coté de systématiser la mise à jour de l'attribut alt mais l'articulation des liens, notamment vers la "home" est un élément que je ne connaissais pas.

Partagez sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *