Content is king

Rediger pour ranker (content is king)

Quoi, encore ce vieux sujet réchauffé ? Oui encore une fois une ode au contenu roi parce que ça marche !

Dans quasiment tous les cas, lorsque je conseille d'enrichir le contenu quand je fais l'audit d'un site et que cette recommandation est mise en place correctement, non seulement le positionnement s'améliore, mais les conversions aussi.

La vieille bataille « content versus linking ».

Les débats sur l'ascendant de l'un ou de l'autre me font toujours sourire. Chacun a ses exemples censés clouer le bec de l'adversaire. Sur le fond, personne n'a tord, ou plutôt, tout le monde, car se priver de l'un de ces deux leviers fait perdre beaucoup.

Les seo black hat sont un très bon exemple.

Pour la plupart des black hat, le linking est l'arme principale.  Spam à tous crins, linkwheel, réseaux pyramidaux,  la logique du lien est partout, oui, mais...

Oui, mais lorsque vous regardez les sites de premiers niveaux de ces apôtres de la balise a href, vous constatez à quel point la qualité du rédactionnel et de son organisation (arborescence) est généralement parfaite. Leurs sites principaux ont des contenus qui ont de quoi faire pâlir certains pros des thématiques visées.

Et pourquoi ? Parce qu'ils raisonnent SEO avec des objectifs clairs et précis en terme d'expressions-clés visées. Parce que leur money site est là pour convertir, pas pour se faire plaisir. Le mot d'ordre est : efficacité !

En ce sens, ils ne vont pas chasser sur 200 expressions-clés inutiles. Chaque page d'un site existe pour ranker sur une expression précise. Le contenu de chacune de ces pages est léché, fignolé, pour convertir, pour pousser à l'action recherchée. Ils pourraient d'ailleurs souvent donner des cours d'ergonomie à certains...

Comme le dit régulièrement l'un des plus connus d'entre eux, « donnez de l'amour à votre site ». Et bien cet amour, il passe par l'apport d'informations utiles à l'utilisateur, et celles-ci sont principalement constituées de mots, de phrases, de textes.

Désolé, je ne mettrai pas d'exemple ici pour leur permettre de conserver la tranquillité dont ils jouissent, mais je vous assure que certains possèdent de très beaux money site et une belle plume.

Restons basiques.

On sait que les moteurs de recherche prennent (entre autres) en compte le contenu textuel pour positionner un site. On sait aussi que ce rédactionnel fait la différence auprès du visiteur.

  • En effet, même sur un site e-commerce, je serai plus tenté d'acheter sur un site qui me rassure, qui répond à mes questions, plutôt que sur celui qui n'affiche qu'une photo et un prix.
  • Entre deux sites qui m'affichent des vidéos pompées sur youtube, je serais sans doute plus facilement tenté de revenir sur celui qui la commente, qui m'apporte des informations complémentaires
  • Ne parlons même pas de ces blogs ou vous ne trouvez que les débuts d'articles pompés ailleurs. Dans la plupart des cas, vous finissez par aller consulter régulièrement les blogs d'origine.

Ce n'est pas formidable ça ? En une seule action, on va satisfaire Google et le visiteur. Mais d'ailleurs, n'y aurait-il pas un effet boule de neige ?

Satisfaire le visiteur, prolonger la visite, diminuer le taux de rebond.

Apporter les avis ou conseils qui font la différence, détailler le produit ou le service, répondre aux questions supposées de l'internaute, ces éléments limitent fortement le risque de le voir repartir sur Google... chercher chez votre concurrent.

Google analyse très facilement ces effets, et va facilement modifier le classement de sites pour mettre en avant ceux qui semblent apporter plus de satisfaction à l'utilisateur.

Réfléchir à votre contenu vous oblige à vous organiser.

Encore une fois, c'est lors de suivi d'audit, lorsque mes clients commencent à cogiter sérieusement à leur rédactionnel que certaines incohérences apparaissent :

  • Vouloir se positionner sur des expressions-clés que l'on ne veut pas afficher sur le site.
  • Vouloir dire la même chose sur 5 pages différentes
  • Vouloir se positionner sans contenu textuel (classique chez les photographes)

Un constat s'impose alors, sans contenu, le SEO ne va pas être facile. En effet, il sera tellement plus facile de faire du linking vers des pages optimisées et identifiées.

Bien sûr, je ne renie pas l'indispensable linking.

Le contenu, c'est ce qui va constituer les fondations de votre site. C'est grâce à la qualité de ce contenu que vous allez convaincre, que vous allez convertir.

En revanche, tout seul, ce contenu sans apport de liens, c'est comme si vous vous étiez acheté l'avion de chasse de vos rêves, le 4 mats de vos fantasmes de navigateur, la Ferrari qui hante vos nuits.

Mais sans connaissance de pilotage, sans équipage ou sans moyen de payer l'assurance ou le carburant, ces magnifiques objets resteront à l'aéroport, au port ou au garage.

Le linking (l'apport de liens entrants), c'est ce qui va permettre à votre contenu de prendre son envol, de naviguer en haute mer, de briller sur circuit.

Mais une fois encore, vos liens vous allez tout faire pour les contextualiser, les placer dans un contenu thématisé.

Mais le linking a besoin des fondations du contenu.

Il n'y a aucun doute, avec des liens entrants équivalents, la page qui offre le contenu le mieux construit à toutes les chances de dépasser sa concurrente moins bien lotie.

Il me semble idiot de dépenser de l'énergie ou de l'argent à chercher à obtenir des liens qui pointeront vers des pages mal optimisées et ne possédant pas le contenu adéquat.

N'oublions pas non plus que le linking interne sera lui aussi énormément facilité avec un contenu riche.

Et puis avec Google qui annonce que le contenu frais va impacter 35% de la SERP, créer du contenu régulièrement va peut-être devenir indispensable.

En résumé :

En résumé, je vous donnerai le conseil que je donne à tous mes clients. Essayez de produire quasiment une page par expression-clé concurrentielle visée. Bétonnez le contenu textuel de chacune de ces pages.

Faites attention à la cannibalisation de vos pages. Et ensuite, vous pourrez attaquer un netlinking efficace sans y perdre la moitié de sa puissance. En prime, vous satisferez vos visiteurs et convertirez plus facilement

Faire du lien vers un contenu mal ficelé revient à rouler dans une voiture dont le réservoir n'est pas étanche. Ça coûte sacrément cher en essence, et Google risque un jour de déclencher l'étincelle fatale.

Et j'anticipe vos réactions... une voiture sans essence ne sert à rien non plus, on est d'accord 🙂 Mais lorsque l'on a QUE l'essence (les liens), on ne peut que s'immoler, pas rouler.

Articles connexes :

http://www.jambonbuzz.com/referencement/content-is-king-2011-01-19

http://blog.axe-net.fr/olivier-andrieu/  et la "qualité du contenu fourni"

http://www.redactio.fr/redaction-web-une-reflexion-strategique-s-impose.html

http://blog.axe-net.fr/referencement-optimisation-texte/

 

Notez cet article

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter Plein
Partager sur linkedin
Partager sur Google+

63 réflexions au sujet de « Content is king »

  1. Cerbere

    J'aimerais avoir ton enthousiasme.
    Bon il faut avouer que cela aide.
    Mais si le contenu était si important les sites qui produisent du contenu dupliqué seraient pénalisés, or je constate que ce n'est pas systématiquement le cas et loin de là.

  2. Sylvain Fouillaud

    Je connais actuellement le problème du client qui veut se positionner sur un mot clé sans en parler sur son site. C'est assez frustrant de répéter qu'il faut aborder la thématique quand le client ne veut rien comprendre. Surtout qu'en tant que "petit apprenti", il cherche à t'apprendre ton métier.

  3. Pignon_rue

    A la lecture de tes articles, on se dit toujours que finalement les choses sont simples.

    Pourtant, comme toujours, la simplicité est synonyme de rigueur : clarté des objectifs d'abord, maitrise des outils ensuite, et une bonne dose de talent.

    J'ajouterai qu'il faut aussi du temps à y consacrer car ces stratégies ne se mettent pas en place en trois coups de cuillère à pot.

    Les e-commerçants indépendants doivent donc ajouter ces chantiers à leur longue liste de points indispensables à traiter.

    J'ajoute une critique (constructive) : j'aurais aimé voir 2 ou 3 exemples de contenus bien intégrés dans des sites e-commerce. Car écrire un contenu c'est une chose, le placer de manière efficace et utile au consommateur en est une autre.

    Bon dimanche !

  4. Corteix

    Une petite piqure de rappel qui mettra du baume au coeur aux sociétés de rédaction web qui sont en plein essor depuis 2 ans. Jusqu'à ce que Google propose ce service...

  5. Arnaud

    Bonjour,

    Vous parler qu'il faudra certainement créer du contenu régulier depuis que google a annoncé que le contenu frais va impacter 35% de la SERP, j'aurais voulu savoir à quelle fréquence pensez-vous qu'il faille publier des articles ?
    D'après vous qu'elle est votre fréquence idéale ?

    Merci pour cet article qui rappel le plus important : créer du contenu pour l'internaute.

  6. alain

    Certains pensaient que sur internet il n'y avait de la place pour celles et ceux qui savent uniquement programmer.
    Le couple programmateur auteur a pourtant sûrement un beau avenir... D'un côté les liens, de l'autre le contenu...
    Savoir écrire, savoir présenter un sujet, même les écrivains doutent que la société s'intéresse à leurs compétences. Et pourtant, votre article, il faudrait que tous les écrivains le lisent : à ceux qui ne parviennent pas à vivre de leurs ventes, internet offre une véritable opportunité... Savoir donner un style à un site, aussi littéraire, pas seulement en ergonomie...

  7. olivier

    Merci pour ce rappel sur l'importance du contenu. Depuis l'apparition de panda et surtout au fil de ses mises à jour successives, je note une chose assez surprenante dans mon domaine:
    je vois monter dans les serp des sites assez jeunes, créés uniquement pour y mettre des publicités adsenses, sans aucun backlink de qualité (tous provenant d'annuaires sans aucun rapport avec la thématique), mais sur-optimisés au niveau des ancres des backlink et du contenu (deux fois le mot clé dans l'url, répétition du mot-clé à outrance dans le texte et les titres). Quand je vois ce genre de sites en bonne place dans les serp, je me croirais revenu au début des années 2000.
    Est-ce un épiphénomène (çà fait un moment que je voulais le placer celui-là...) sur ma requête ou constatez-vous la même chose? Panda serait-il plus permissif avec la sur-optimisation?

  8. Gazelle du web

    Bonjour Sylvain, encore un bel article qui revient sur les fondamentaux : le contenu de qualité reste LA matière première de tout référenceur. Pour prolonger un peu la lecture, je propose un petit article qui distingue pertinence et qualité du contenu : http://goo.gl/mW0ji.

    Bon Dimanche.

  9. Raph

    ça fait plaisir de voir que nous sommes plusieurs à penser ainsi.
    J'ai pour habitude de donner à mes clients une image:
    - votre site c'est comment une voiture. Ne pas l'optimiser (surtout le contenu) c'est comme si vous vous lanciez dans un rallye avec 2CV. Vous serez certes dans la course mais sans aucune chance de gagner sur un secteur concurrentiel. Autant commencer par la préparation, et transforme votre 2 CV en vraie voiture de course profiler pour monter dans les serps.

    En ce moment j'ai un cas typique d'un client pour une e boutique qui ne veut pas faire l'effort d'un contenu correcte. J'ai beau lui rabâcher de ne pas mettre le descriptif fournisseur, de le retravailler, de l'enrichir, qu'il en sortira gagnant vis à vis de la concurrence et des visiteurs. Mais rien à faire il repousse, repousse mais en revanche il n'oublie pas de rappeler régulièrement qu'il aimerait que son site monte encore plus vite et convertisse encore mieux;

  10. cdillat

    C'est certain que positionner une page sans contenu c'est plus difficile ^^.

    Merci quand même pour cette piqure de rappel 😉

  11. Maryse

    Malgré cette ode au contenu (et celles de Google), on s'aperçoit que les premières pages de google sont toujours truffées par des pages mises en place non pour le véritable contenu mais pour leur rentabilité.
    Il faut croire qu'il est bien difficile pour un robot de reconnaître le vrai contenu du truc réalisé avec un logiciel...
    Oui, le contenu, c'est ce qui devrait primer. Mais il faut encore un bémol, au sujet des résultats de google, non ?

  12. Mat

    A la première partie du post, j'ai cru qu'on allait relancer le débat content vs linking ...bref WH vs BH. C'est un faux débat, le contenu est roi 100% d'accord avec toi mais si il n'est pas popularisé par du linking c'est un peu dommage et tu le dis à juste titre : "la fondation du contenu est indispensable au linking".

    La difficulté du contenu aujourd'hui est justement le contenu lui même et sa surabondance. On arrive un peu a une saturation dans certain domaine et le "duplicate" n'est jamais très loin.
    Difficile d'être original sur un catalogue produit de plusieurs milliers d'articles....

  13. Emile

    Excellent article Sylvain, une nouvelle fois et c'est vrai que depuis quelques temps je regarde un peu plus attentivement la qualité de mes contenus... enfin j'essai. Tiens d'ailleurs tu cite l'exemple des photographes ... j'image que tu les invite a commenter leurs photos hitoire de produire du contenu textuel.

  14. Martin

    Il y a un côté pérenne dans le contenu qu'on ne retrouve pas dans les liens, du moins dans les backlinks externes. Ces derniers peuvent disparaitre ou passer en nofollow.

  15. Pierre

    Je suis plutôt d'accord sur le fait que le contenu est roi. Un site sans contenu avec des centaines de liens aura de toute façon du mal à ranker...

    Cependant, un site avec du contenu propre pour le visiteur (et google à la fois), même sans lien, pourra avoir la "chance" de ranker un jour. Les liens viendront naturellement avec le temps par les visiteurs si le contenu est pertinent.

    Il existe des thématiques où créer régulièrement du contenu s'avère être un réel défis ! Prenons les MFA par exemple, une fois les 15 pages rédigées avec 3 adsense par page, on a du mal à écrire de nouveau.

    Les BH ont l'avantage de maitriser toutes les clefs du SEO (contenu à volonté et liens par milliers).

  16. Alan

    Observé maintes et maintes fois en effet : pas de bras pas de chocolat. Même aujourd'hui on peut ranker un site sur des mots-clés compétitifs sans faire de netlinking agressif : ça implique d'une part d'accepter de ne pas être forcément sur la top requête rapidement (et donc d'avoir une long tail forte), mais aussi d'avoir un contenu qui génère un minimum de link bait

  17. Phil

    Billet très complet, j'ajouterai un soupçon d'AB testing pour optimiser le tout : CRO (optimisation du taux de conversion), rédactionnel d'accroche, boutons call to action et pictogrammes, éléments de rassurance, ergonomie web et usabilité !

  18. Erwan

    Pour moi, il est clair que le lien a une longueur d'avance. Maintenant travailler le contenu est indispensable :
    - qu'il soit unique / qu'il reste unique
    - contenu frais
    - un minimum de texte

  19. Shelko

    Sympa l'article 😉
    C'est vrai qu'avec les mouvements stratégiques effectués par GG ces derniers jours, il va devenir de plus en plus important de produire du contenu (de qualité ?) de quoi créer encore plus de liens 😉

  20. Emmanuelle

    Ahhhhh, suis bien contente : il fait vraiment du bien ce petit retour aux sources/rappel à l'ordre !

    Par ailleurs, ça m'a donné l'occasion de revoir aussi l'article sur Olivier Andrieu (http://blog.axe-net.fr/olivier-andrieu/), dont j'apprécie énormément le pragmatisme.

    Question subsidiaire : Comment fais-tu pour pondre des articles pertinents chaque semaine ? Aurais-tu des "nègres" (définition Wikipédia si nécessaire : "se dit d'un texte signé par une autre personne") ?

  21. LaurentB

    Irréprochable "on site" et ensuite tu peux faire des excès "off site".
    Maintenant, si t'es crade on et off, ben la jauge du facteur risque explose le compteur.
    Enfin bon, toute cette histoire du contenu est king doit aussi être relativisée lorsqu'on sait que le réf peut tout aussi bien se résumer à Title + BL & anchor.
    Tout le reste si situe dans des niveaux inférieurs - contenu y compris.

  22. Chiliconseo

    Cette logique est exactement celle que j'applique (un petit peu grâce à toi d'ailleurs 😉 )

    Le site de fin toujours clean. Quand tu as compris et mis en place ça, 50% du travail est fait. Après tout dépend de ton métier et des ambitions du site (affi/e-commer/e-reput/etc)

    Off site bien sur on part sur une autre histoire et la le talent du BH est vraiment appréciable.

  23. Thomas

    Bien d'accord avec toi Sylvain, surtout avec Panda. Après il ne faut pas non plus pondre un texte avec le mot clé qui apparait à chaque phrase. C'est pas très agréable à lire.

    Après je rejoins les avis des autres, on ne fait pas pareil chez soi qu'ailleurs 😉

  24. Sylvain Richard - AxeNet Auteur de l’article

    @ Cerbere
    On peut voir cela sous un autre angle. Il rankent en partie grâce au contenu, même dupliqué 🙂
    J'admets, c'est une autre histoire, Google reste très mauvais sur ce coup, et sanctionne encore souvent l'original.

    @ Sylvain F
    J'avoue que je vis une situation assez confortable dans laquelle je me permet de dire au revoir à ce type de client.
    D'ailleurs, certains ne veulent pas me quitter, et finissent alors par m'écouter.

    @ Pignon sur rue
    Si si, c'est simple techniquement, yapuka 🙂

    Bonne idée que les exemples, en voici :

    http://www.babystock.fr/conseil/vetements/bebe/nuit/82.html

    Dans les deux cas, ce contenu a permis d'aller ranker sur les expressions recherchées.

    @ Arnaud.
    Franchement, je n'en sais rien. Pour le moment, Google fait encore la part belle a des sites statiques dont le contenu n'a jamais changé depuis 6 ou 7 ans.
    A suivre...

    @ Alain
    Sans aucun doute concernant les écrivains.
    Mais un site réussi et efficace nécessite encore bien d'autres compétences (ergonome, graphste, en plus des développeurs, rédacteurs et SEO).

    @ Olivier
    Non, ce n'est pas nouveau, tous mes MFA rankent comme ça 🙂

    Mais leur contenu n'est pas si anodin que cela.
    D'ailleurs, qualité de contenu ne veux pas forcément dire quantité, mais plutôt bon champ lexical.

    @ Gazelle
    Je suis d'accord avec la conclusion de ton article.

    @ Raph
    Tu peux dire à ton client que je confirme que s'il ne t'écoute pas il va dans le mur.

    @ Maryse
    Il faut peut-être relativiser ce que tu appelles "véritable contenu". Un petit contenu bien pertinent peut être considéré comme bon s'il répond à l'attente de l'internaute. Quitte à ce que ce soit le clic sur la pub qui lui apporte la réponse définitive à sa recherche initiale.

    @ Mat
    J'admets que la tache est parfois ardue.

    @ Emile
    Oui, par exemple.
    La preuve que Google aime le texte même pour les images, clique sur la photo d'adriana ici http://bit.ly/vyprCa

    @ Martin
    Très juste !

    @ Emmanuelle
    Non, pas de nègre, je suis mon propre esclave 🙂

    @ Laurent
    Tu as raison, mais à titre d'exemple, c'est incroyable le nombre de visite reçues ici (sur ce blog) sur les contenus des commentaires.

  25. phil

    Les liens pour mener jusqu'au contenu et la pertinence de ce dernier pour mener à l'action la plus importante : Faire sortir au client sa carte de crédit.

    Travailler ses mots clés et ses liens c'est bien beau mais quand on se trouve dans un secteur d'activité à forte valeur ajoutée, faut convaincre pépère de la sortir sa black card.

  26. Hugo

    Les changements google privilégiant le contenu mis à jour, il ne suffit pas d'en créer il faut aussi que le site soit architecturer pour intégrer ces nouvelles pages avec une navigation et un linking interne toujours de même niveau.

  27. Raph

    Le problème Sylvain, c'est que j'ai beau lui donner tous les arguments il a toujours une bonne excuse.
    Pas maintenant, pas le temps, on va entendre pour voir, les autres font pas comme ça... j'en passe et des meilleures

  28. Fabien

    Comme exprimé dans l'article, c'est un bon netlinking soutenu par un contenu rédactionnel propre qui va propulser le site dans les SERP. Mais une fois en première position, c'est la qualité des contenus qui va jouer en faveur ou non d'une transformation / conversion. Pour les fiches produits d'un site e-commerce, rien ne sert d'écrire à la volée 5-6 lignes qui signifient plus ou moins la même chose sans grand pouvoir commercial. Il faut travailler le marketing de ces fiches produits afin de les rendre plus attirantes que celles du concurrent.

  29. yvan

    Salut Sylvain,

    Oui c'est vrai que ce bon vieux contenu, rédigé d'une manière originale et riche reste une arme efficace pour les serp, couplé avec bon linking externe. je pense que le contenu reste un critère fondamentale pour google (cf panda!). Après comme dit référencement vannes, la conversion implique d'autres facteurs: notoriété du produit, prix, autorité de l'auteur sur le sujet...

    Yvan,

  30. Marie

    Rien de bien nouveau, je suis assez d'accord avec Monsieur Bourrelly ! Rien n'est jamais Noir ou blanc on pourrait donc titrer "nothing is king". Le contenu c'est un élément à travailler et à soigner. Et effectivement c'est la base sur laquelle on vas investir en temps son référencement. Si cette base est mauvaise les actions menées seront moins efficace. Je vois un peu ça comme ça.

  31. Alexandre

    Quoi, encore ce vieux sujet réchauffé ?

    Bon plus sérieusement je n'ai rien a ajouté si ce n'est pour dire que je suis d'accord (mais ça devient récurrent sur ce site). Pour faire des tests c'est simple, essayez de monter un site avec uniquement du contenu (de qualité please), regardez comment il monte, puis faites du linking, regardez à nouveau comment il monte.

    Pour tout ceux qui pensent que le contenu ne permet pas de ranker, j'aurais juste un exemple à leur mettre sous le nez avec un "Money site" qui rank sans linking (pour ceux qui étaient au SEO CAMP Day de Nantes j'en ai régulièrement parlé).

    D'ailleurs un petit message pour les référenceurs qui ne font que répéter la même chose depuis des mois/des années, faites des tests sur vos propres sites et testez de nouvelles techniques/stratégies !

  32. Marc

    Le contenu est effectivement roi! Et comme tu le dis bien le contenu textuel. C'est souvent ce que je dis à mes amis photoblogueurs: mettre de superbes images en ligne dans une galerie n'amènera quasiment jamais de visiteurs via google même en remplissant consciencieusement l'attribut ALT. Paradoxalement, il faut écrire du texte pour montrer des images!

  33. Vincent

    C'est bien d'en remettre une couche, la bataille entre contenu et lien n'a pas lieu d'être sur la base du ref.
    Je pense que les deux écoles se font plus sur le long terme : une fois que ton site rank bien, vas tu passer une heure à créer du contenu ou une heure à créer des liens ? Et c'est là que les pensées divergent.

    Pour ma part, ça dépend de la stratégie, le contenu est idéal pour choper des recherches de longue traîne et les liens indispensables quand la bataille est plus rude sachant que l'un pousse l'autre vers le haut.

    Mais évidemment, comme ce qui est de la structure, le contenu est une base dont on ne peut se passer. Tu fais bien de citer les photographes d'ailleurs, je pense que tout SEO bossant avec s'est cassé les dents sur cette problématique ^^

  34. Marie

    Merci pour l'article, une sorte de retour aux sources.
    Je dis la même chose à mes clients. Une expression, une page.
    Je procède toujours de cette façon :
    1. Contenu
    2. Linking interne.
    3. Linking externe.

  35. Julien

    C'est comme une moto sans essence aussi 😉

    L'arborescence de votre site internet est aussi important que le contenu, si une bonne page de contenu est dans une page au fin fond d'un site internet alors il lui faut plus de liens .

  36. iphone 4S

    Contenu et lien sans oublier la structure du site sont les piliers majeurs du seo. Cependant lors du concours pandaranol, j'ai vu une page web avec une ligne de texte se ranker en 1ère position. Cela devait être un black hat qui a du booster le netlinking pour qu'elle soit arrivé à cette position.
    Si la base en terme de contenus n'est pas présente ou mal travailler ça va être difficile de bien se positionner.

  37. Christophe

    Je suis totalement d'accord avec cette analyse bien qu'elle ne favorise pas les sites vitrines.

    En effet et malheureusement, les sites vitrines sont dédiés à contenir quelques pages et à ne plus bouger pendant un certain temps. Du coup, il faut ruser en proposant un service qui ne sert à pas grand chose parfois dans le but de créer de nouvelles pages. C'est donc du boulot de se concentrer sur ces ruses.

  38. Christophe

    Tout simple à réaliser et pourtant rares sont mes clients qui suivent la préconisation suivante pour améliorer leur contenu, savoir ou ils en sont et créer intelligemment du contenu.
    sur un tableur :
    -> 1 url = 1 mot clé = 1 title = 1 h1 = plusieurs hx = 1 meta description

  39. Minhchau

    Bonjour,

    je ne pense pas qu'il faille sans cesse opposé le travail de netlinking avec la création de contenu d'un site. Les deux sont complémentaires et doivent être réalisés intelligemment.

    Effectuer un linking de masse est tout aussi foireux que de créer du contenu de m..de sur un site ou sur un blog.

    En tant que débutante, j'essaye de prendre les bonnes initiatives au détriment des mauvaises habitudes.

    Ceci étant, je n'ai pas énormément de concurrence non plus sur mon secteur d'activité.

  40. Guillaume

    La stratégie, une expression clé = une page semble en effet être une stratégique qui fonctionne surtout pour les secteurs très concurrentiels.

    Un autre bon moyen d'augmenter son contenu et si le secteur d'activité le permet, c'est de créer un lexique correspondant à l'activité où chaque définition correspondra à une page dédiée avec du contenu original bien sûr.

  41. steeve

    Pour ma part je dois encore faire des efforts pour éviter la "cannibalisation des pages"
    a force de vouloir créer beaucoup de contenu pour une même page, mon champ sémantique s'élargit et....je vois que je répète plusieurs expressions clés que je ne voulais pas utiliser dans la page

  42. David

    Mon commentaire n'a rien à voir avec le sujet mais je demande officiellement un concours pour gagner un audit SEO de Sylvain !

    Depuis que je m'intéresse au SEO, j'ai quasiment tout appris (et aussi désappris) sur ce blog, et à chaque lecture d'un billet de Sylvain je me la joue Socrates me disant que "la seule chose que je saches est que je ne sais rien". Dans mon Hall of Fame des articles SEO, derrière l'incontournable post sur "Comment constuire son Netlinking", ce dernier est en bonne place derrière.

    Et pendant que j'y pense, j'ai posé la question à mes autres mentors (LB et Didier Sampaolo) mais je me demande si l'utilisation de microdata "events" (Schema.org ou non) n'aurait pas un impact depuis le changement d'algo...

  43. Sylvain Richard - AxeNet Auteur de l’article

    @ David

    Je te rassure, moi de même, plus j'avance plus je vois l'étendue de ce que je ne sais pas encore... 🙂

    Pour les microdata, franchement, je ne sais pas du tout. Je ne vais donc pas raconter un truc pour faire celui qui sait.

  44. Le Juge

    LA base de la base de chez base... Souvent les gens oublie qu'Internet est une BIBLIOTHEQUE et en tant que tel on peut mettre de l'importance sur la popularité d'un site, la fondation elle restera toujours le contenu.

    On notera aussi au passage le lien entre SEO et ergonomie pour la convesion ...

  45. ploufside

    Les BH "pourraient d’ailleurs souvent donner des cours d’ergonomie à certains…"
    C'est bien vrai, mais il ne faut pas oublier que pour la plupart, ils font rédiger leur contenu et n'ont pas peur d'y mettre le prix quand il s'agit leur money site 🙂

  46. Fred

    Choyer son site, penser ergonomie, utilisateur, l'importance des espaces blancs, des couleurs, du design...
    On revient aux fondamentaux. Faire du linking vers une page merdique, non seulement c'est temporaire mais c'est même un signal antinaturel à mon sens pour Google.

  47. Jean

    @Le Juge "Internet est une BIBLIOTHEQUE" et Google son grand bibliothécaire ou archiviste qui classe tout pour nous 😉

  48. axel

    Bah moi je fais tout ça mais devant j'ai encore rue du machin et autres alors que y'a pas de contenu du tout... juste des produits! Et de vieilles vieilles pages.
    Content is king mais ça marche encore mieux sur de vieux kings bien connus 😉

  49. Eric

    Excellente synthèse de ce qu'il faut faire en référencement, limite même une conduite à tenir, comme d'habitude l'auteur et à la hauteur de sa réputation, réfléchi, analytique, avec une aisance dans l'écriture tout en gardant l'axe technique, ont peut le dire c'est complet!

  50. Robin

    Quand je vois qu'un "chien dansant 80's" (nom crypté) très connu de la blogosphère SEO Fr a réussi a placer un site en 6eme position sur la requête "sexe" avec un site d'une seule page cloakée... Je me dis que bon... parfois, la production du saint contenu, c'est certainement moins rentable que d'apprendre à utiliser de Xrumer.
    Je dis ça, c'est que cet article tombe pile le jour de mon hallucination en découvrant ce résultat dans google, qui contredit de manière grandiose cet adage.

  51. Sitenco

    Sujet toujours d'actualité, google est un "texte addict" il faut donc lui donner du contenu.
    En ce qui concerne le contenu frais, les site E-commerces vont rencontrés de réels problèmes de ce cotés la.
    Un blog sera quasi obligatoire. (même si c'est quasiment déjà le cas)

  52. amadou

    Bonjour à tous !
    Une question me préoccupe concernant cette histoire de contenu : Mieux vaut-il avoir plusieurs pages qui parlent d'un même sujet mais faiblement optimisées (mots clés et titres quasiment identiques à ceux des concurrents...) ou 1 page seulement mais super optimisée (bourrée de mots clés, + des liens etc....).
    Cette question prend tout son sens notamment pour les sites d'infos (Le Monde, 20 Minutes etc...). Plusieurs sites parlent des mêmes sujets. Par conséquent, il est très difficile d'apparaître en 1ère position sur Google....

    Merci d'avances pour vos réponses !

  53. Ben

    La difficulté, c'est parfois de faire cohabiter du contenu à vocation commerciale et du contenu à destination du SEO, surtout lorsque l'on a une boutique mono-produit.
    La canibalisation interne n'est pas loin...

  54. Marc

    @Ben je vous rejoins là dessus, c'est très difficile pour des petits site de tabler sur du super contenu car bien souvent on est obligé de s'éloigner (beaucoup trop) du sujet principal pour avoir quelque chose à dire !

  55. Kris

    Selon les articles que l'on vend il est très compliqué de faire un bon texte bien étudié pour le référencement je vous l'assure!
    Cela dit votre article est très intéressant, je suis bien d'accord avec vous, le contenu est Roi, les liens sont les valets 😉

  56. Sylvain Richard - AxeNet Auteur de l’article

    @ Kris
    Valets, je ne sais pas. Ils ont quand même une sacré importance. On va dire que le contenu c'est le fusil, et les liens les balles. Ils sont condamnés à coexister.

  57. Antoine

    Pour illustrer et confirmer cet article, je gère en ce moment 2 sites : sur l'un j'ai fait un gros travail de linking (en plus du contenu), et sur l'autre je travaille uniquement le contenu, et bien 6 mois après c'est le site sur lequel j'ai travaillé uniquement le contenu qui est en tête, et largement... Donc c'est possible que j'ai mal fait les campagnes de netlinking, mais pour moi maintenant c'est clair, je consacre 90% de mon temps au contenu du site, et 10% aux campagnes de linking.

  58. angkor

    Je vois le contenu comme un levier. Sur des requêtes concurrentiel et pour une une solution pérenne dans les serps, le contenu est indispensable. Enlever les requêtes concurrentiel OU la pérennité de l'équation, et une bonne campagne de linking (link wheel etc .) suffiront, peu importe ce qu'on en dit, cela se vérifie encore et toujours depuis maintenant plusieurs années ! Après dans le domaine ou on interviens le contenu peut être indispensable pour augmenter son ROI ...

  59. Tony

    Je ne peux que confirmer à quel point Google met en avant le contenu PERTINENT. J'ai vu moi même qu'un site esthétiquement réussi, plein de photos, d'animations, de backlinks, mais pauvre en texte, pouvait se retrouver loin derrière un petit site très simple mais riche en articles originaux et bien écrits. J'ai tout de même peur que Panda et son "seul le contenu frais compte" n'oblige de nombreux webmasters et éditeurs à proposer des contenus nouveaux très rapidement, mais de moins en moins pertinents. On risque de faire passer la quantité avant la qualité...

Partagez sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *