Les dangers de l'externalisation web

Il y a quelques semaines, une cliente pour qui nous avons réalisé une boutique en ligne nous a alertés en nous indiquant que sa page Fan Facebook avait été désactivée.

Cette page tout juste lancée bénéficiait déjà de 120 fans, et pour cette cliente, le début de stratégie visant à communiquer au travers de ce canal s'écroulait.

Si les choses se sont arrangées, cette expérience démontre le danger de confier une partie de sa communication ou de son business à des services externes gratuits, sur lesquels vous n'avez aucune maîtrise.

Externaliser techniquement ses services web

De nos jours, de nombreux fournisseurs vous proposent de multiples services « gratuits » vous permettant de diffuser de l'information sur le web. Mais cette gratuité « relative » n'est-elle pas dangereuse ?

Gratuit, mais sans obligation ni assurance.

Nombre de prestataires proposent des offres vous permettant de créer votre site internet gratuitement. La panoplie est large. Vous pouvez aujourd'hui créer des sites, des boutiques en ligne, des blogs, en utilisant ces services gratuits.

Passons sur le fait que votre site va souvent se trouver truffé de publicité non maitrisée...

Au-delà de certains inconvénients relatifs à l'obligation de se conformer à un outil qui ne correspond pas tout à fait à vos besoins, le plus dangereux reste la propriété des informations que vous diffusez, ou la responsabilité et les obligations techniques du fournisseur de ce service.

Si vous avez basé votre business sur ces services, que risque votre entreprise en cas de disparition du prestataire ? Allez-vous déposer le bilan ?

Quand le service subit des modifications.

Un autre point important est relatif à la modification du service fourni.

Les exemples pullulent sur le web :

  • Vous souvenez-vous de la modification des URL des pages perso orange, le changement de structure des URL à ruiné des années de travail de référencement pour certains utilisateurs professionnels.Bien sûr, vous me répondrez qu'il faut être fou pour confier la base de son activité à un service de ce type, et vous avez parfaitement raison. Mais malgré tout, nombreux sont ceux qui ont fait cette erreur.
  • Combien d'utilisateurs ont vu leur page Fan Facebook désactivée sans raison ?
    Lorsque l'on parle d'une petite page utilisée de manière très connexe et comportant moins de 500 fans, ce n'est pas très grave. Mais quand une page avec 10.000 fans servant à communiquer* de façon majeure sur l'entreprise est mise à mal, quelles en sont les conséquences en terme de CA ?
    * quand on arrive à communiquer...
  • Combien d’utilisateurs ont vu la super offre d’hébergement gratuit disparaître du jour au lendemain car le prestataire a fermé boutique ?
  • Qui se souvient de ces hébergements gratuits qui un jour se sont vu affublés d'une Iframe empêchant l'indexation du contenu?
  • Combien de personnes se sont fait « éjecter » de Myspace lorsque leurs conditions d'utilisation ont brusquement changées.

Éviter les services gratuits en imaginant le pire.

Ces modifications du service fourni peuvent facilement rendre caduques des années de travail. C'est pourquoi je préconise généralement d'éviter ces services externes comme base de votre activité.

Bien évidemment, certains ont l'air sérieux, comme la plateforme de blogs OverBlog par exemple. Mais êtes-vous certains que certaines options ne deviendront pas payantes un jour ? Etes-vous certains que des modifications majeures n'interviendront pas, mettant à mal ce que vous aurez mis tant d'années à construire ?

Limiter l'utilisation à des activités sans risques

Bien évidemment, j'utilise moi aussi certain de ces services. AxeNet a sa page Facebook, j'utilise Twitter de manière régulière, je stocke des flux sur Netvibes. Mais dans tous ces cas, si ces services s'arrêtaient du jour au lendemain, ceci ne mettrait en aucun cas en péril notre activité.

Ce blog, par exemple, est hébergé par nous, avec un domaine propre. À aucun moment, je ne souhaiterai compiler autant d'infos sur un service externe susceptible de s'arrêter n'importe quand. Bien sûr, certains ont l'air stable. Sébastien héberge bien son blog Seo chez Free depuis la préhistoire. Mais de quoi demain sera-t-il fait ?

Et vous, dans quelle mesure confiez-vous votre business à des services gratuits ?

lien connexe :

http://www.ziserman.com/blog/2010/10/11/linevitable-changement-de-strategie-de-magento/


Notez cet article

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter Plein
Partager sur linkedin
Partager sur Google+

35 réflexions au sujet de « Les dangers de l'externalisation web »

  1. Marc

    Merci pour cet article! En ce qui me concerne, j'externalise le stockage de mes photos sur Picasaweb et je suis chez Free! J'ai sûrement faux sur toute la ligne mais comme tu le sais sûrement impossible de quitter Free sans perdre mon référencement (pas de redirection permanente possible...)

    Alors pour ceux qui veulent se lancer, même s'ils pensent que c'est juste pour tester leur site, évitez ce genre d'hébergement. Si ça marche... on est coincé!

  2. Philippe

    Le choix d'une entreprise d'externaliser ou pas ses activités est aujourd'hui l'un des choix stratégiques majeurs.
    Plus l'activité est stratégique pour l'entreprise, plus je conseillerais de gérer ces activités en interne.
    Il en va d'ailleurs de même pour les compétences.
    Former ses salariés ou externaliser certaines compétences représentent des risques dans chaque cas.
    Cela mérite une analyse des risques rigoureuse de la part du chef d'entreprise pour lequel ce choix peut être très lourd de conséquence pour la suite...

  3. christophe

    Tout a fait d'accord, c'est un grand risque que d'heberger ou stocker des choses importante sur des reseaux dont nous n'avons pas la maitrise.

    Il aurait fallu expliquer aussi que beaucoup de site web ont un buisness plan construit autour de la gratuité des services pendant 1 ou 2 ans afin de développer une clientèle d'habitués puis tous doucement quand les utilisateurs sont "accros", les services passent en payant.

  4. Marc

    Hou la, mais c'est qu'on est très loin du cloud computing là !
    Je suis tombé sur un nid de fanatiques de la maîtrise des données ?
    Et moi qui croyais être paranoïaque...ça me rassure d'avoir trouvé un club !
    Plus sérieusement, le minimum c'est bien sûr d'avoir du boulot fait correctement et qui ne risque pas de disparaitre du jour au lendemain. Mais pour une entreprise ce type de raisonnement peut s'appliquer à chaque secteur : diversifier les fournisseurs, les canaux de distribution, les clients, éviter d'avoir un seul banquier etc...
    Le bon sens paysan appliqué aux NTIC, ça c'est du concept paradoxal !

  5. Wilfried

    J'ai plusieurs amis qui ont leur site hébergé dans leur ville et dont les créateurs leur laissent très difficilement la main; il n'y ont accès que via une interface. Si ce "partenaire" venait à mettre la clé sous la porte, il se retrouveraient le bec dans l'eau...

    Il n'est pas facile pour beaucoup d'entreprise, d'avoir à gérer leur serveur dans leurs bureaux et externaliser (avec toutes ses offres) devient très tentant.

    Je rejoins ce que dit Philippe, c'est un facteur à prendre en compte et dont il faut analyser les risques de chaque orientations.

  6. CWM Consulting

    Bonjour Sylvain !

    Avec le titre de cet article, j'ai cru que vous alliez "dénoncer" l'externalisation de prestations web comme le community management par exemple...
    Je sentais déjà la polémique pointer mais je sais votre avis plus nuancé que ce qu'on trouve bien souvent sur le web...

    Finalement, je me suis trompé... Oui, vous avez raison. Pour autant, votre article manque un peu de contre-exemples... Oui, il ne faut pas mettre tous ses oeufs dans le même panier mais il faut bien les mettre dans quelques paniers 😉
    Google est gratuit (pour nombre de ses outils de référencement naturel) et l'investissement est pourtant considérable. Peut-être parce que la puissance financière et innovatrice de l'entreprise assure une stabilité minimale...

    Ce sur quoi il faut axer, je crois, c'est plutôt la "prise de conscience" de cette "fragilité". Si l'on au courant, si l'on prend les mesures nécessaires, si l'on ne met pas tous les oeufs dans le même panier... ya pas de raison...

    Cordialement.

  7. Christophe

    Certe, externaliser ses services ou contenus peuvent comporter des risques. Comme on dit, il ne faut pas mettre tous ses oeufs dans le même panier. Toutefois, l'externalisation du contenu et sa multiplication peuvent être très importants afin de donner du spectre à sa marque ou ses services et lui donner plus de lisibilité. J'ai écris sur mon blog un article au sujet de la pollinisation du contenu et je vous invite à le lire pour avoir un autre point de vue, ou du moins à voir un avantage à l'externalisation, du moins en partie, de son contenu.

  8. nicolas

    J'ai aussi une page facebook et un blog gratuit, je n'avais pas prévu qu'ils prendraient une place si importante dans ma communication.
    Ca fait un peu peur de voir toutes ces pages fan désactivées, d'autant que je ne considère pas le service comme totalement gratuit, étant donné la quantité phénoménale de données personnelles que l'on fournit à facebook...
    Mon blog est chez blogger, plateforme que je vois mal disparaître, mais en tous cas cet article fait réfléchir effectivement : si un de ces services devenenait inutilisable, ça ne mettrait pas vraiment mon activité en péril, mais ce serait quand même une belle épine dans le pied !

  9. fred

    concernant les sites hébergé sur free j'ai fait aussi cette erreur quand je commençais. Les inconvénients sont multiples : nom de domaine en .free.fr, problème d'exécution de certains scripts, au niveau référencement j'ai l'impression que c'est pas top non plus.

  10. Sylvain Auteur de l’article

    @ Marc
    En effet ! Moi aussi, j'ai de vieux truc chez Free, mais ce n'est que du perso sans importance.

    @ Philippe, Christophe 1
    Je rejoins vos points de vue

    @ Marc (appart)
    Loin de moi l'idée de faire mon pain moi même ou de m'acheter une vache pour avoir du lait, hein ? 🙂
    Je suis pour la sous-tratance et l'externalisation de nombreuses choses. Je dis juste qu'il est dangereux de bâtir l'essentiel de sa stratégie sur un socle que l'on ne maîtrise pas.

    @ Wilfried
    Je n'ai pas poussé le vice à dire qu'il faut héberger son site soi-même. Peu de gens ont les compétences pour. Mais de là à miser sur des services gratuits, il y a un gouffre.

    @ CWM
    Tout à fait d'accord avec ta conclusion.

    @ Christophe 2
    Concernant sa présence web, j'adhère forcément a ton article. On pourrait prendre en exemple (idiot) inverse, de miser tout sur un seul BL d'excellente qualité. Ce serait risqué, non ?
    La multiplication de contenu externe est une clé du succès, et va dans le sens de ne pas mettre tous ces oeufs...

    @ Nicolas
    Quand on en prend conscience assez tôt, il y a de nombreuses parades.

    @ Fred
    On ne peut pas tout demander à du gratuit, en effet.

  11. Sebastien

    Je serais tenté de dire qu'on ne peut pas complétement se passer des services gratuits (le fait d'être référencé par google en est un, non ?) mais que la réduction des risques passent par la multiplication des sources de navigation.
    Et si google décide de déréférencer axe-net demain ? Et bien ça ne changera rien pour moi puisque je viens via mes flux rss ou facebook. Si Facebook supprime axe-net, de même. Si je perds mes flux rss, j'aurai facebook.
    Sylvain, tu m'as vraiment accroché à ton service, je ne rentre pas dans le cadre de cet article !

  12. Olivier

    Pas besoin d'être sur des plateformes gratuites pour voir son travail de référencement s'écrouler. J'ai personnellement fais les frais de voir tous mes backlinks internes supprimés à cause d'un changement de structure d'un cms payant. Heureusement je possédais mon nom de domaine. Maintenant je comprend mieux pourquoi les cms peuvent être dangereux et que l'intégration html/css est la solution la plus stable.

  13. David

    Quand on crée son site, avoir un nom de domaine propre paraît évident. Par contre, nous avons tous tendance à sous traiter la partie hébergement (OVH en ce qui me concerne...) Et si demain mon business fonctionne? Dois-je me poser la question de constituer une équipe fiable, d'acheter des serveurs et d'héberger moi-même mon business avec le risque d'un mauvais choix sur le matériel, les personnes embauchées pour le faire et leur disponibilité H24? Ou faut-il contacter OVH et établir un partenariat spécifique??? Je pense que je préfèrerais tout de même externaliser...

    Pour le reste, comme tout le monde encore une fois, je dépend de Google, Facebook, Twitter (dans une bcp moindre mesure) et de leurs conditions générales d'utilisation. C'est le risque, mais en est-ce encore un aujourd'hui? Ces services dépendent également de ceux qui les utilisent...

  14. Julien

    j'évite de mettre mes sites chez des hebergeurs, mais il est difficile de faire autrement avec peu de moyen.

  15. Sylvain Auteur de l’article

    @ Julien, David
    Je précise que je ne parlais pas d'hébergement dans mon article. Heureusement, chez les (bons) hebergeurs, il y a quelqu'un en pleine nuit pour rebooter un serveur planté. Pendant ce temps là, moi, je dors 🙂
    D'ailleurs, je ne produit pas non plus ma propre électricité, je fais confiance à EDF 🙂 .

  16. Jean

    Hello,
    je pense que le tritre du post n'est pas approprié au contenu. Il s'agit plutôt de conseiller de se méfier des sites/hébergements gratuits. Aujourd'hui un site ne coute pas cher à héberger et à mettre en place, pour une société ou un projet commercial il vaut mieux éviter les plateforme de blogs et compagnie.

    Je connais un ami qui vendait sur over blog, du jour au lendemain il s'est fait virer et s'est vu son blog...supprimé. Un nom de domaine + un hébergement est la base, le reste c'est un plus sur lequel il ne fait pas se reposer.

  17. athlete endurance

    Je dirais qu'il ne faut jamais mettre tous les œufs dans le même panier de facon à ne pas se retrouver le bec dans l'eau si un des services utilisés disparait ou change.

  18. YvanDupuy

    Pour bien connaître le domaine des achats, c'est toujours le problème que me rappelle le "make or buy". Il faut choisir entre conserver la maîtrise totale de ce que l'on fait, et en assumer la charge de travail inhérente, ou, confier le bébé à l'extérieur, en perdant la maîtrise.

    Une page facebook désactivée est aujourd'hui très embêtante en terme de référencement social.

    Yvan,

  19. Nicolas

    Je pense que l'externalisation est indispensable pour certaines TPE ou certaines personnes souhaitant être sur le web simplement par "nécessité" de rester "IN", dans le cas d'un réel développement d'économie basé sur le web, l'internalisation semble en effet la meilleure solution afin de pouvoir tout contrôler et de ne pas être soumis à des problèmes que l'on ne peut remédié en interne.

  20. Christophe LE vrai

    Bonjour.
    @Marc : tu m'apprends qqchose, je ne savais pas que l'on ne pouvait pas faire de redict. permanente sur un hébergement Free.
    J'avoue n'avoir jamais essayé, intéressant...

  21. sebastien133

    L'internalisation de certains services a aussi un coût qui peut représenter une contrainte importante pour l'entreprise.

    Je pense à Facebook, notamment.

    Cela permet à une petite entreprise de mettre en place son petit "réseau social" sans avoir à investir dans une nouvelle application.

  22. Berengere

    Je suis d'accord que nous ne pouvons pas stocker des données dans un même panier.. mais nous ne pouvons pas passer à côté de la gratuité d'un outil tel que Google et l'ampleur des investissements faits pour être le meilleur.
    Personnellement dans mon travail de référencement quotidien, je travaille sur Google sans oublier les autres.

    Concernant la gratuité des hébergements il est vrai que ce soit un blog ou un site, il ne peuvent pas être mis dans le même panier.
    Un domaine et un hébergement sécurisé en interne ou externe est la base. Le choix de l'externalisation n'est qu'un choix financier et de la réalité des compétences.
    Un blog peut aussi très bien se faire via des CMS et être hébergé en interne ou externe...

    Le tout dans tout ca c'est de savoir ce que l'on veut maintenant et après;

  23. Francois

    Un article de référence à montrer aux quelques clients souhaitant faire des économies de bout de chandelles à court terme.

    Concernant les redirections depuis free, pour ceux qui utilisent la plateforme wordpress, elle est possible via des plugins de redirection 😉

  24. kat

    Je pense que pour écrire sur le web et pour être crédible il faut avoir une orthographe irréprochable, donc quand j'ai lu la phrase suivante, je n'ai pas pu continuer la lecture de l'article :

    Combien d’utilisateur on vu la super offre d’hébergement gratuit disparaître du jour au lendemain car le prestataire à fermé boutique ?

    phrase corrigée :
    Combien d’utilisateurs ont vu la super offre d’hébergement gratuit disparaître du jour au lendemain car le prestataire a fermé boutique ?

    3 fautes dans une seule phrase, il faut le faire quand même ! 😉

  25. Sylvain Auteur de l’article

    @ Kat

    Oups, Oups, et Re oups. A croire que je tentais un record.
    Merci pour votre intervention.

  26. damien

    J'ai entendu une rumeur (infondée ?) faisant état d'une offre payante pour Google Analytics. Au final, est ce qu'un outil gratuit plébiscité par un grand nombre d'utilisateurs peut le rester éternellement ?

  27. Le Juge

    C'est pas faux tout ca.... bon petit rappel de ce qui peut arriver tres vite avec ce genre de services. Je vais l'envoyer a spec's ton article 😉

    Un Exemple récent qui finalement a fait du mal a pas mal de monde c'est le passage en mode payant de Ning et qui a mis pas mal de monde a la porte / ou dans l'obligation de payer

  28. jonat

    Externaliser ses services web oui, mais bien choisir le prestataire avant et surtout en avoir l'utilité !
    J'ai l'exemple d'une boite qui a sous traité la création d'un blog pour truster quelques MC bien précis (+ apport de popularité pour un site principal), alors qu'elle avait les capacités en interne.

    Résultat : Un blog nickel chrome, avec des bons articles intéressants, mais pas du tout mis à niveau côté référencement. (Et sur un autre domaine qui plus est). Du coup le site principal n'a bénéficié d'aucun apport de popularité via ce blog... Avoir la main sur ce que fais un sous-traitant c'est quand même bien, histoire d'en tirer un maximum de profit, surtout quand le sous traitant à d'autres blogs à créer...

  29. jb

    Article nécessaire tant on est dépendant des solutions gratuites sur le web, parfois sans s'en rendre compte. Il faut donc faire le point sur son business le plus souvent possible et voir ce qu'il est prudent d'externaliser ou pas. J'ai 5 vidéos à héberger pour mon site web, je les place sans sourciller sur la première plateforme gratuite. Si j'ai 500 vidéos à héberger, vais-je les mettre sur Dailymotion, un service gratuit certes mais qui semble très fragile ? Sans doute est-il plus pertinent de chercher une solution qui à un coût mais aussi un contrat si la vidéo est mon cœur de métier.

    Récemment je me posais la question d'un plug-in pour une boutique Prestashop pour remplacer le système de commentaires par défaut pas satisfaisant. Le hic, les commentaires sont hébergés sur un serveur distant que je ne connais pas, quid du duplicate content ou si la boite ferme ou décide de bombarder de publicités du jour au lendemain ?

    Toutes ces questions sont à se poser dans plein de domaines : référencement, web analytics, etc.

  30. eric

    Cela me rappelle un site sur free.fr

    j'avais réussi à la placer sans faire vraiment exprès " à l'époque, les années 2000 2001" sur des requetes concurentiels
    et un jour plus de site

    votre espace perso utilise trop de ressources
    ah j'avais un peu la rage sur le coup

    depuis je fais attention
    🙂

  31. Vemeo

    L'article traite plus particulièrement des services d'externalisation gratuits.
    Je suis entièrement d'accord sur le fait qu'il faut être fou pour confier un site pro à un service gratuit. Cependant on est toujours obligé d'externaliser. Par exemple, si on gère soi même son site sur son propre serveur dédié le problème reste entier. Que se passe t'il si le prestataire d'hébergement (Ovh, Netissime etc...) plie boutique (je doute que beaucoup de PME hébergent elles même leurs serveurs) ?

    Vous allez me dire qu'il est impossible qu'une société comme ovh plie boutique du jour au lendemain et qu'au pire les clients seraient rachetés. A ce moment là je vous retourne l'argument en vous disant qu'il est impossible qu'une société comme Facebook ou Overblog ferme.

    En bref, j'irais dans le sens de l'article. Puisque on est obligé à un moment ou à un autre d'externaliser autant le faire avec pragmatisme.

  32. externalisation

    Pour une entreprise, l'externalisation paraît nécessaire pour un domaine dont on ne maîtrise pas. Mais externalisation rime avec contrôle, de plus la gratuité des prestations n'apporte pas de garantie pour une entreprise.

  33. Patricia

    L'idée de l'article est parmi les sujets qui suscitent en effet beaucoup de débats. Personnellement, je trouve le terme "gratuit" inapproprié dans ce sens où les sites proposant des services "gratuits" en tirent des bénéfices conséquents grâce à la publicité. Ce qui revient à dire que ces services leur sont profitables. Ils basent leurs business sur la vente des espaces publicitaires.Donc ils ont bien intérêt à maintenir leurs services gratuits.
    Et puis, je ne pense pas qu'il y a plus de risque de disparition d'un site "gratuit" qu'un autre payant. En effet, j'ai vu des sites d'entreprises réputées et gérés en internes qui ont été attaqué par des virus dangereux et du coup tout s'était écroulé du jour au lendemain.

  34. société danielle

    Entièrement d'accord. J'ajouterai que l'image d'une entreprise, c'est 75% de son chiffre d'affaire.

    Ces services gratuits peuvent permettre de créer un site, mais surement pas d'apporter une image professionnelle au dit site Web.

    Une entreprise qui ne se donne pas les moyens d'un prestataire de service en création de site cours à l'échec.

    C'est du travail de faire un site pro et seule une agence web en a la compétence, car elle-même a su très bien s'entourer: programmeur, designer, chef de projet...

    Un consommateur d'une boutique en ligne appelle la société avant d'acheter s'il la voit pour la 1ère fois. Un site qui fait site fait gratuitement, le consommateur n'ira jamais consommer...

  35. Nico

    Surtout qu'on peut s'assurer des hébergements de bonne qualité à des prix très raisonnables : pour une entreprise, même qui démarre, c'est pas la panacée de payer 150 euros pour un hébergement.

Partagez sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *