Liens réciproques : faut-il encore échanger ?

reciproque

Il fut une époque ou l'échange de liens était très à la mode. Assez facile à mettre en place lorsqu'il suffisait de faire une simple liste de liens dans une page partenaire, on assistait alors à des volumes d'échanges importants, la plupart du temps réciproques (tu me fais un lien et je te fais un lien).

Oui mais ça, c'était avant...

Un lien réciproque, Kesako ?

C'est simple :

  • votre site (A) fait un lien vers le site (B)
  • le site (B) fait un lien vers votre site (A)

Pourquoi faire des échanges de liens ?

Il y a très longtemps (oui je vieillis) on se faisait des échanges de liens parce que l'on appréciait de se renvoyer l'ascenseur en terme de trafic lorsque l'on avait un site dans la même thématique que son "partenaire". C'était en 1998. il y avait même des "webring" pour faire ça à plusieurs (mais non, ce n'était pas cochon). Une façon sympa de se partager des visiteurs.

Et puis Google a imposé son algo. On a alors "completement oublié le côté naturel" (pom pom pom) et continué à faire des échanges, mais plutôt pour manipuler les résultats, plus on recevait de liens, mieux on se positionnait.

Puis les choses ont évolué.

De la simple liste de liens empilés les uns au-dessus des autres, les pages partenaires ont changé, elles se sont vu agrémenter de contenu rédactionnel, d'images, de quoi montrer patte blanche à Google (genre regarde comme elle est utile et pertinente ma belle page).
Mais même sur ces jolies pages, le principe de réciprocité entre sites continue à demeurer.

Et je ne parle même pas de ces footers foireux ou les liens s'agglutinent toujours de manière réciproque avec les sites "amis"...

Google est-il encore dupe ?

On sait que Google est aujourd'hui capable de remonter des réseaux entiers de sites si ceux-ci ne sont pas extrêmement bien conçus et planqués. Alors pour lui, s'apercevoir qu'un lien est échangé, car fait de part et d'autre est un jeu d'enfant.

Et quand on voit à quel point Google pénalise des sites pour moins que ça (des liens de soi-disant piètre qualité parfois), on peut légitimement se demander ce qu'il en pense.

Il suffit de comparer ces deux schémas pour se dire que dans l'un des deux cas, Google n'a pas de mal à trouver un loup.

Linking naturel

Des liens pointent vers le site, d'autres en sortent, mais les cas où les deux sites ont un lien réciproque restent assez faibles en terme de proportion. C'est souvent le cas de sites gérés par des webmasters n'ayant pas particulièrement de volonté de travailler leur linking, des gens que Google adore, car ils ne cherchent pas à manipuler son algo chéri.

 

Linking réciproque

Autre schéma, le débutant SEO qui a compris que les liens entrants étaient un bon moyen de se positionner. Mais vu que l'on n’obtient pas facilement des liens contre rien, et bien notre débutant va faire des liens de retour, vers ses partenaires, vers les annuaires, etc. et son linking va ressembler à l'image ci-dessus.

Nan mais à l'huile quoi !  (Allo est maintenant une marque déposée...)

Franchement, même si vous êtes une machine (donc pas très intelligente par définition), le 2ème exemple vous êtes capable de l'identifier en quelques secondes (Oui, c'est bête, mais ça calcule vite une machine).

Alors avec votre cerveau de machine, vous allez vous dire : "Ho ho, il me prend pour une andouille celui-là". Dans le meilleur des cas, vous ne prenez pas en compte ces liens réciproques dans le calcul du positionnement, dans le pire, vous pénalisez carrément le(s) site(s).

Mon constat

Pour avoir vu des pénalités manuelles infligées pour cette pratique d'échanges réciproques, j'ai été totalement vacciné, je l'avoue.
Le rare site où j'ai encore le cas, c'est ce blog, et sa blogroll. Le pire, c'est que ces liens sont souvent réciproques alors que ce ne sont en aucun cas des échanges de liens, mais de vrais liens faits parce que les personnes estiment les sites et ont donc naturellement fait des liens (réflexe de copains).

Mon quotidien.

Comme tout référenceur, je passe une partie de mon temps à la recherche de liens pour mes clients. Et si je bloque souvent, c'est que mes clients n'ont aucun site tiers qui tienne la route pour proposer un lien d'échange à partir d'un autre site que leur money-site.

Le but étant de faire dans l'idéal :

  • (A) vers (B) contre (C) vers (D) quand vous-même et le partenaire avez deux sites.
  • Ou au pire : (A) vers (B) et (B) vers (C)

Si j'ai un conseil à donner pour votre linking

Vous avez un money site à ranker, vous allez pratiquer des échanges de liens, fuyez les échanges réciproques. Même si cela partait d'une idée naturelle, Google déteste.

Vous pouvez en avoir quelques-uns qui trainent, mais ce n'est pas une bonne stratégie globale. Dans l'idéal, si vous en avez, ils seront situés dans le contenu des pages d'éditorial, pas dans des pages partenaires ou des footers.

D'ailleurs, l'ami Google nous dit ici :

Support google

Donc un peu ça va, trop ça casse...

 Bon alors on fait quoi ?

  • Prenez le temps de vous créer un 2ème petit site (un blog par exemple), ou même plusieurs pour noyer le poisson.
  • N'ayez pas le même Whois que votre money site (on ne sait jamais).
  • Traitez une thématique seulement. la même que votre site principal de préférence, cela vous aidera à convaincre vos futurs partenaires).
  • Donnez-lui quand même un look assez pro (sinon les partenaires et vrais visiteurs n'auront pas confiance...)
  • Hébergez-le sur un autre serveur que votre money site (on ne sait pas ce que réserve l'avenir).
  • Ne faites quasiment pas de liens de ce blog vers votre money site (1 ou 2 maxi, n'en faites surtout pas une ferme de liens vers votre site principal)
  • Ce blog doit produire du contenu intéressant, pas des contenus au rabais.
  • Il ne doit pas comporter QUE des articles échangés, mais aussi des articles sans liens ou avec des liens vers des sites d'autorité dans sa thématique par exemple. Bref, de vrais articles quoi !

En conclusion

Grâce à ce type de site connexe, vous allez avoir un bel outil pour réaliser des échanges de liens qui ne seront plus directement réciproques.

Bien sûr, si vous en avez plusieurs, c'est encore mieux. Mais gardez toutefois toujours une chose à l'esprit. Lorsque vous réalisez un échange, demandez-vous toujours si cela sent le SEO à plein nez. Si la réponse est oui, il y a beaucoup de chance pour que Google pense de même.

Et puis vos sites/blogs thématiques connexes doivent être intéressants, utiles aux internautes qui doivent y trouver des informations qui leur apportent quelque chose. Ne les considérez pas QUE comme des outils d'échanges, Google ferait sans doute de même un jour...

D'ailleurs, sur ces sites connexes, posez vous la question de savoir si vous auriez posé le lien que vous échangez si ce n'était pas un échange. Si la réponse est non, il vaut peut-être mieux ne pas le faire.

articles connexes :

http://blog.axe-net.fr/la-chasse-au-lien-parfait/

http://www.lightonseo.com/strategie-netlinking/508-0316-negocier-lechange-de-liens-parfait-pour-le-referencement/

 

Liens réciproques : faut-il encore échanger ?
5 (100%) 1 vote

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter Plein
Partager sur linkedin
Partager sur Google+

91 réflexions au sujet de « Liens réciproques : faut-il encore échanger ? »

  1. vince

    Merci pour ces conseils nocturnes, on doit noyer le poisson au maximum comme pour le reste si je comprends bien. Un cas auquel je pense et qui m'échappe, ce sont les annuaires avec lien retour obligatoire : si on suit la logique de l'article pour le webmaster de l'annuaire ça ne revient pas au même que de se tirer une balle dans le pied?

  2. Avant J'étais Riche

    Personnellement je suis entièrement d'accord avec le point essentiel soulevé ici !

    J'ai d'ailleurs pour ça 2 sites dans la même thématique qui me permettent dans le pire des cas de faire du A vers B et B vers C !

    Merci Sylvain de confirmer mes opinions sur le sujet, je sens que je vais envoyé cet article aux futurs demandes de liens réciproque 😀

  3. Simon

    Deux petites questions concernant le Whois, d'après toi google peut-il voir de manière algorithmique les whois ?
    Caché son whois est il pertinant dans la mesure ou Google est registrar ?

  4. Grégoire

    Très intéressantes toutes ces remarques ! Suis dans la même situation que toi avec des liens réciproques qui se sont créés "naturellement" et sans aucune demande spécifique !

    Sinon, l'idée de faire un blog ou plusieurs comme des satellites du site marchand, c'est bien et je suis entièrement d'accord avec toi mais .....cela prend du temps et je ne suis pas certain que toutes les entreprises comprennent l'utilité de procéder ainsi ...elles risquent de penser que l'on s'éparpille !

  5. Guillaume

    Ah moi aussi ça fait bien longtemps que j'ai abandonné ou du moins fuit les échanges de liens réciproques. Je crois bien que ça va faire 1 an dans 3 jours, ce fameux Penguin m'a complètement remis en cause et j'en suis peut être devenu parano même.
    Mais au début je n'avais pas trop le choix étant donné que je n'avais qu'un seul site je ne pouvais pas proposer de faire un échange avec un autre site, mais au fil du temps le réseau se développe et on peut sortir de l'échange réciproque.

  6. cdillat

    Next step :

    "Quand tu as (A) vers (B) (nous) contre (C) vers (D) (partenaire) quand vous-même et le partenaire avez deux sites"

    Il y a de forte chance que A et B soient liés entre et C + D aussi ... Du coup big G {pourra "facilement" un jour|repère déjà} que (AB) (CD).

    Si on en arrive là il faudra alors créer un satellite par lien ... Les budgets SEO vont sérieusement augmenter :D.

    Pour les webring, j'ai ri ... c'est un truc qui revient périodiquement dans les forums sous la forme de : "j'ai un plugin génial qui..."

  7. Cédric

    Effectivement se construire quelques sites annexes pour les échanges de liens me semble être le meilleur compromis, cela dit, entre le temps passé à créer les sites, le temps ou le coût pour la création de contenu, le netlinking vers ces sites, le temps passé à négocier et suivre les échanges ... ne vaut-il mieux pas se concentrer sur de la création de lien plus naturel ? Et donc à priori plus viable sur le long terme ?

  8. Mickael

    Certains passages de ton article manquent de nuances amha.

    "Donc un peu ça va, trop ça casse", résume assez bien ce qui est pour moi, non pas une interprétation de ce qu'il est écrit dans les guidelines, mais une réalité.

    Sinon bon rappel des bases de l'EDL à ton lectorat, une publication complète et bien rédigée comme à ton habitude !

  9. Sylvain Auteur de l’article

    @ Vince
    Il faut surtout avoir du temps à perdre pour faire ce lien de retour vers l'annuaire. Personnellement, je fuis les annuaires avec cette condition.

    @ Simon
    Bonne remarque ! C'est pour cela que j'écris « on ne sait jamais », mais je pense qu'en effet, Google pourra nous traquer quand même. Après, je ne sais pas si un quality rater va jusque-là lors d'une review manuelle.

    @ Gregoire
    Si s’éparpiller évite de prendre des pénalités...
    En fait, j'essaie de penser sur un terme assez long.
    Je me souviens de personnes avec qui j'échangeais autrefois et qui me disaient « On s'en fout, telle technique marche, pas grave si GG le déconseille » et puis un jour ils ont perdu 90% de leur trafic du jour au lendemain, car un filtre était passé par là. D'autres se sont fait déclasser manuellement et ont bien du mal à en sortir.
    En fait, à chaque fois que l'on veut faire bien, cela prend du temps, mais évite de mauvaises surprises.

    @ Cdillat
    Lier le couple AB au couple CD serait quand même idiot puisque l'on fait cela pour éviter ce croisement 🙂

    @ Cédric
    Je ne dis pas qu'il ne faut pas aller chercher d'autres manières d'obtenir des liens, mais celle-ci est un moyen d'accroitre leur volume et potentiellement la pertinence en choisissant bien les thématiques des sites avec qui on échange.
    Les techniques « propres » (linkbaiting et cie) prennent aussi beaucoup de temps.

    @ Mickael
    On est d'accord, je dis bien que ce n'est pas une bonne stratégie globale, je ne dis pas qu'il faut les proscrire totalement. Mais quand on en fait, je crois que d'autres critères doivent être pris en compte, par exemple, différer énormément dans le temps le lien retour, faire attention à l'endroit ou sont placé les liens, etc.
    Bref, comme indiqué, un petit peu ça peut passer, trop ça casse.

  10. sam

    Merci Sylvain pour ce retour complet. En ce qui me concerne, comme dans toute variable isolée en SEO, je pense aussi que cela du contexte globale et du jus dans lequel baigne le site concernant les autres leviers liées au référencement naturel ... Un site à contenu pauvre type e commerce avec fiches produits DC car celle des fournisseurs + annuaires + que des liens partenaires réciproques + ... Si on abuse un peu sur ce type de lien cela risque de faire mal // et en même temps de vieux sites bénéficient d'une surveillance de Google beaucoup + légère....Encore une fois c'est du cas par cas ....
    Décaler dans le temps un peu cet échange de lien ne permet pas un peu de passer sous le regard du grand maitre ? quand penses tu de son analyse du facteur temps à ce sujet ?
    Bon dimanche

  11. Tang

    EN fait, pour les non pros du SEO, le plus simple est de créer du lien naturel sur le temps. Pour le reste aller s'adresser à des référenceurs qui travaillent proprement

  12. Alexis

    Bonjour, Sylvain!

    Toute (ou presque toute) méthode de netlinking est bonne si elle ne va pas à outrance. Et à mon avis, les liens réciproques y sont aussi. Google (comme toute autre moteur de recherche) devrait prendre en compte l'existence de réciprocité légale et naturelle: des liens fabricant-distributeur, des vrais liens amis etc. Donc, une partie de liens réciproques ne ferait que diversifier votre profil netlinking.

    Les problèmes commencent quand après les premiers effets positifs on se met à en abuser. Et là, ça pourrait être encore pire que les liens factices unilatéraux, parce qu'il y a une action de notre côté dont on est entièrement responsable.

    Merci pour rappeler une fois de plus les échanges entre plusieurs sites - un bon guideline à donner à certains échangeurs.

    Bon dimanche!

  13. Tiropcom

    @Cédric : très d'accord. Google nous pousse tous azimuts à nous poser la question suivante : doit-on investir notre temps et nos budgets à créer des liens artificiels ou doit-on "créer un contenu de qualité" sur notre site en attendant (Matt Cutts dixit) que les liens viennent tous seuls ?
    D'ailleurs tous les épouvantails que Google agite de temps en temps (p.e. Interflora) vont dans le même sens : voyez ce qu'arrive aux méchants qui ne respectent pas mes règles.

  14. bruno

    Si GG repère les échanges AB, ne va-t-il pas aussi repérer facilement A>B B>C?

    Il faut donc un réseau de sites assez important (10 ?)

  15. Chob

    Et bien voilà une bonne manière de plomber un dimanche, merci 😉
    Autant pour un site pro, on peut envisager de mettre en place un dispositif comme celui que tu décris, autant le blogueur moyen aura du mal à trouver le temps.
    Finalement, si un autre blogueur me propose un échange de liens en blogoliste, il faut que je l'envoie bouler ? Alors même que je suis fan de son blog ? Ou alors j'accepte et je vire mon lien réciproque au bout de quelques semaines comme une vieille chaussette... non mais à loque, ouah !

  16. WalooMaloo

    Les webring, j'en parlai il n'y a pas si longtemps avec l'impression de passer pour un papy du web 🙂

    Pour ce qui est des lien réciproques, j'ai, contre toute attente, eu des bonnes surprises pour un client avec un site en 4 langues, et 4 extensions de ndd, et des liens de chaque site vers les 3 autres.

  17. Thibaud

    Intéressant cette histoire de blog satellite..

    Encore faut-il avoir un deuxième serveur sous la main, mais c'est peut être pas indispensable.

    Perso je m'en sort très bien sans jamais faire de liens retour. Par contre je donne du poids aux liens provenant d'annuaires : digg, partages réseaux sociaux, et des CP dédiés à donner du poids aux meilleurs annuaires ou des liens entre les CP..

    Agréable à lire ton article

  18. Rodrigue

    Sur mon annuaire je n'oblige pas de lien retour, je demande par contre aux inscrits de pusher la page dans les réseaux sociaux.

    Mais j'applique la page partenaire afin que vous trouviez d'autres annuaires, je vais donc revoir la question, et mettre en avant la catégorie "annuaire" a la place 😉

  19. Aurélien

    Je suis complètement d'accord avec toi seulement les clients ne sont pas aussi ouvert en général. Quand tu leurs dis d'ouvrir un blog et de publier une fois par semaine mini un article intéressant on te crache dessus alors quand c'est pour publier de la qualité sur 4-5 blogs à coté (histoire d'avoir moins de chance de remonter un réseau) c'est assez difficile.

    Ca se fini avec du texte de "mauvaise qualité" et c'est assez dommage. Les 90% des demandent d'échanges de liens que je reçois c'est pour du réciproque en page partenaire, il y a encore du boulot...

  20. Christian

    salut Sylvain,

    Si l’échange est différé dans le temps, cela peut passer (exemple A vers B et 3 mois après B vers A), car GG horodate les liens.

    Mais dans tous les cas :
    – les « partenaires » manquent tellement de loyauté que c’est épuisant de devoir contrôler en permanence que le lien retour existe encore et de le retirer si c’est un « trouduc... » (même si on peut l’automatiser)
    – si c’est pour être en footer, merci, sans façon

    Sinon, si cela ne dépasse pas 5 ou 10 % des liens, cela fonctionne encore, mais la vraie question et que vu le temps que l’on y passe, cela ne vaut PLUS le coup, tout simplement.

    Curieusement, je reçois encore des propositions d'EDL en 2013 de sites soi-disant de la même thématique... et ce sont des SEO qui envoient ces propositions... je trouve cela grave.

  21. Sylvain Auteur de l’article

    @ Sam
    Ok pour le décalage dans le temps, c'est ce que je dis à Mickael dans le commentaire au-dessus du tien.

    @ Tang
    Que veut dire « Créer du lien naturel » ? J'ai comme l'impression de voir des mots antinomiques dans cette phrase 🙂

    @ Alexis
    J'ai vécu une pénalité manuelle alors que ces échanges représentaient environ 8% du linking. Le fait de supprimer tous les échanges a permis de lever la pénalité (demande de reconsidération).
    Le tout est donc de savoir où se place le taquet de l'abus ?
    En parallèle, j'admets voir encore des sites pratiquer cette technique à outrance, et parfois, l'un d'entre eux disparaît de la SERP.

    Pour aller plus loin, je me dis parfois que GG nous oblige a nous éloigner de ce qui serait fait naturellement s'il n'existait pas. Mais bon, as-t-on le choix avec sa prédominance sur la recherche ?

    @ Tiropcom
    Tu as raison sur le fond, mais ne compter QUE sur le linkbaiting ne suffit pas pour certains sites.

    @ Bruno
    Mathématiquement oui, mais concrètement, ça n'est pas A->B->C tout le temps puisque B change à chaque fois si tu as un site connexe.

    @ Chob
    En fait, et je sais de quoi je parle, c'est justement la blogoliste qui me fait peur.
    Pour un blogueur, il est très naturel de faire un lien dans un article quand tu veux permettre à tes lecteurs d'en découvrir plus sur un sujet ( comme je l'ai fait dans cet article vers lightonseo qui n'était pas au courant et va se demander pourquoi il a autant de visites un dimanche 🙂 )
    Dans ce cas, je ne lui demande rien en échange et peut-être un jour ferait-il un lien vers l'un de mes articles.
    Mais une blogroll qui s'étend à outrance avec uniquement des liens échangés réciproquement, je ne le sens pas trop. D'ailleurs, la mienne contient des liens sans retour. Surtout dans la mesure ou je mets ces liens sans jamais ne rien demander en retour, ils sont là parce que pour une raison ou une autre, le site ou la personne me plaise.

  22. jessyseonoob

    Je me demande si google se dit : ok je suis sur une page partenaire, ou si il se dit, je suis sur une page ou y'a des liens. ex : si je commente chacun de tes articles même ancre, même url sur tous les articles, et que tu en fait autant chez moi.

    Est-ce que google l'interprètera comme un lien réciproque ?

    Mais c'est sûr que d'avoir des linking qui n'ont rien à voir seront plus difficile à interpréter par google.

  23. Jacques

    L'expression est impropre @sylvain, tu as raison. Je sous entendais, prendre son baton de pélerin, aller échanger avec d'autres personnes cà et là. ( réseaux sociaux web, réunions thématiques pro dans la vie réelle). En deux mots, s'engager personnellement.

  24. Juan

    Dit donc, cela devient un vrai parcours du combattant, déjà qu'il n'est pas facile de s'occuper d'un site, de trouver les bonnes idées pour y mettre du contenu, en plus il faudrait faire tout en double. L'ami Google est bien gentil mais il nous mets de battons dans les pattes avec tous ses algorithmes et règles.

    De toutes façons nous n'avons pas le choix, heureusement qu'il a des gens qui prennent le temps d'analyser et comprendre ceci pour nous guider dans la jungle du web.

    Merci pour l'article.

  25. lereferenceur

    Google évolue et le référencement aussi. C'est comme beaucoup de choses, ce qui marchait avant, ne marche plus aujourd'hui, et il faut toujours rendre son profil le plus naturel possible, ce qui rend le linking plus difficile.
    Mais il faut se dire que c'est pour tout le monde pareil. Ok on arrive à moins récupérer de liens qu'avant, mais il en est de même pour votre concurrent.
    Ce qui est rageant c'est quand vous voyez vos concurrents qui sont devant avec un linking totalement pourri. Mais un jour ou l'autre il sautera, mais quand ...

    Donc fini les échanges de liens, maintenant le guest blogging est une très bonne méthode, sans en abuser totalement. Parce que je ne connais pas les techno Google, mais si Matt Cutts dit de ne pas faire trop de guest, c'est qu'un jour ou l'autre ils vont bien nous sortir une sanction là dessus.

  26. Davy

    Bonjour Sylvain, merci pour les conseils qui me semblent encore une fois très pertinents. Je me pose encore quelques questions, en particulier sur le coté automatique de la pénalité linking réciproque, je me demande si des liens parfaitement contextualisés et placé dans à des moments très différents ne sont pas perçu comme un linking de qualité pour Google.

  27. Sylvain Auteur de l’article

    @ Jessynoob
    Je crois que trop d'échanges réciproques ne plairont pas à un quality rater avant tout (du moins c'est ce que j'ai constaté. Après, en ce qui concerne cette prise en compte dans l'algo, je ne sais pas dans quelle mesure c'est fait ou pas. Mais c'est tellement facile à calculer qu'un filtre pourrait bien donner des sueurs froides à certains un jour.

    @ Jaques
    C'est sans doute la meilleure solution loin devant toute autre. Mais quand je vois la difficulté qu'ont certains de mes clients à rédiger 2 lignes... Ne serait-ce que pour résumer leur métier.

    @ Lereferenceur
    Comme tu dis. Tout est dans la mesure et dans la répartition des risques.

    @ Davy
    En fait, au cas par cas tout est possible.
    Si je résume les extrêmes :
    Un échange de lien réciproque en footer de page d'accueil le même jour : ça ne doit pas être bien perçu.
    Je fais un lien vers chez toi un jour dans l'éditorial d'un de mes articles et 6 mois plus tard tu fais de même : je pense que cela passe sans souci.

  28. Christophe Maggi

    Et que penser des liens en footer qui font office de lien de signature des agences de création de sites internet ? Je ne pratique jamais l'échange de lien et je ne l'ai jamais fait, cependant, je me demande ce que Google va mon lien en footer de chaque page de chaque site que je crée. Si on va par là, il va falloir aussi penser à les supprimer ...

  29. Christophe Maggi

    Soit dit en passant, prendre des noms de domaine et changer les whois à chaque fois, ok l'idée est très bonne mais pratiquement c'est pas super évident à faire. Il ne faut pas mentir sur les informations sinon vous risquez de prendre votre nom de domaine, de plus, il faut des adresses e-mails valides que vous administrez ... en gros, il faut prendre un nom de domaine à son nom, un au nom de son collègue un au nom de sa boite etc ... pas folichon folichon...

  30. Clément

    Bonjour Sylvain,

    Merci pour cet article. Mais j'avoue toujours ne rien comprendre. Google aurait-il perdu la tête ? Deux site qui se font des échanges de lien, dans ma tête, c'est surtout histoire de diriger ses visiteurs vers un site "ami" qui possède la même thématique.
    Le message décodé serait de dire "si vous avez aimé mon site, vous aimerez celui-là". Je trouve cette pénalité ridicule. Bien que google précise l'échange de lien "excessif". Bien, mais on peut en faire combien avant d'être pénalisé ? 5 ? 10 ? 20 ?

    Admettons maintenant que l'on possède un grand nombre de sites de niche tous sur la même thématique mais qui parlent de sujets "annexes". On a admettons 5 sites. A, B , C, D et E.

    Faut-il faire un linking dans ce style ? A -> B -> C -> D -> E -> A -> ect ?
    Ou bien vaut-il mieux faire un peu n'importe quoi pour noyer le poisson ? Parce que, c'est bien joli de faire un blog de qualité pour ne pas faire du linking réciproque directement, mais c'est compliqué déjà en terme de temps, de contenu, de prix aussi...
    Est-ce qu'il y'a une solution avec les sous domaines ? machin.truc.fr pour faire ranker truc.fr par un échange de lien indirect ? Je ne pense pas, mais peut-être que je me trompe ?

    Encore merci !

  31. Tony

    Comme toujours le référencement est une histoire de mesure. Il faut toujours bien doser pour éviter de faire déborder le vase et se faire épingler par Google.

  32. ZenSylvain

    Salut Sylvain,

    Merci pour ce billet fort complet qui répond non moins brillamment à une question que je me posais encore tout récemment au sujet des échanges de liens.

    Ce que j'en retiens : Hé ben on est pas dans la merde...

    Personnellement, je fais jamais de l'échange de lien réciproque juste pour le plaisir. Quand un échange de lien réciproque a lieu sur mon blog c'est que je l'estime pertinent pour mes visiteurs.

    Dernièrement, J'ai écrit un billet (celui linké à mon pseudo) sur mon blog et Stéphane de 4h18 a pondu une suite du feu de dieu : logiquement nous nous sommes "réciproquement linkés" histoire de faire profiter nos lecteurs de notre rocambolesque histoire.

    Et après avoir lu ton article, j'en conclus que j'ai pas fait plaisir à Google... Pas très juste tout ça...

    De même, quand un blogueur accepte de me recevoir pour un guest et que j'annonce cette publication chez moi à mes lecteurs histoire de rameuter du monde chez mon hôte : je nous fous tous les 2 dans la merde finalement, c'est ça?

    C'est bien ce que je dis : c'est vraiment mal fichu cet algo en carton de l'ami GG.

    Bon dimanche quand même et merci pour ces explications 🙂

    L'autre Sylvain 😉

  33. Aurèle

    Hello, merci pour l’exploration de cette thématique seo.

    Je me permets de rebondir sur la réflexion de Christian qui me semble tout à fait pertinente sur le coup. En effet, il me semble qu’il y a une variable (importante) qui a été mise de côté dans cet article : c’est la notion temporelle.

    Parce que, si l on suit ce raisonnement à la lettre de cet article, on se dit vraiment, " ça semble super dangereux de faire un lien vers une page qui vient de vous en envoyer un"

    C’est pour cette raison que je pense que l on doit prendre en compte beaucoup plus la notion de temps. En effet, il semble tout à fait naturel de suivre le modèle suivant:
    - un site trouve une page intéressante (sur mon site) et décide de faire un lien vers elle( pas un lien spammy genre sitewide)
    - si je suis un bon webmaster ne suivant pas l évolution de mon linking, il est probable que je remarque (tout de même) que de nombreuses nouvelles visites proviennent de ce site en question (trafic des sites référents).
    - du coup, je m’intéresse à ce site, je le parcours et tente de comprendre pourquoi cela s’est produit. Une chose tout autant naturelle.
    - puis quelques mois plus tard, étant donné que j’ai pris l’habitude de consulter ce site, je tomber sur un article que je trouve intéressant. Je décide alors d’explorer la même thématique d’un article, par exemple, et je fais un lien vers cette page (comme source)
    - on constate donc un échange de liens.

    Mais cela reste tout à fait naturel, et je ne pense pas que Google veuille prendre le risque de pénaliser cela.

    Je pense qu’il faut se souvenir que Google fonctionne encore et toujours beaucoup comme une machine. Et l’un des indicateurs d’un système informatique est l anomalie statistique. En gros, si les échanges se font trop rapidement et d’une manière systématique, cela indiquera très rapidement à Google que quelque chose cloche!

    Le clou qui dépasse appelle le marteau !

    Alors restons naturel, et prenons notre temps... 😉

  34. Me

    Il est certain que les échanges de liens réciproques se valent caduques. Il est trop simple de les identifier de manière automatique. Personnellement, je n'ai jamais aimé cette pratique (en plus, il faut vérifier que les liens sont toujours présents etc.).

    Par contre, le point soulevé sur ce blog est intéressant car finalement, on se rend compte qu'une blogroll peut être naturelle. C'est là qu'on voit les limites du problème. Après, peut être que Google estimerait que ce n'est pas le cas car le blog parle de référencement.

  35. Yann

    C'est un bon article pour quelqu'un qui chercherait à référencer un nouveau site aujourd'hui, mais comme le précisent (enter autres) Sam et Christian, tout est affaire de dosage : pour un site ancien déjà bien indexé, je pense que la réciprocité est OK si établie quelque temps après la pose du premier lien.

    Pour les liens réciproques déjà mis en place, ne surtout pas les enlever (sans autre raison que par crainte de représailles GG), ce serait un aveu de culpabilité.

    Que penser des fusibles comme les redirections 301 ou 302 ? Un lien réciproque qui passe par un bit.ly par exemple ?

  36. Nico

    Ca me parait tout de même étonnant que l'échange entre deux sites soit pénalisé directement. Encore une fois cela doit dépendre de différents paramètres (proportion, reste du linking du site..). En effet de nombreux sites connus ont des échanges de liens réciproques. De la même manière une page partenaire est pertinente sur le fond dans de nombreux cas (syndicat, association, fournisseur...). Encore une fois cela doit dépendre de la cible du lien et l'adéquation thématique entre les deux. Sylvain, as tu des exemples précis de sites qui sont tombés en ayant une page partenaire ?

  37. replicarter

    Je pense que le fait qu'un site qui renvoie vers des partenaires de manière réciproque, ça ne passe que si le site propose un contenu pertinent, dans le cas contraire où dès qu'on se dirige vers thématique concurrentielle, la sanction n'est pas loin à court terme où peut être même à long terme.

    Concernant le whois, comment procéder pour le masquer?

  38. Evenstood

    Alors moi je me pose pleins de questions concernant ce maudit échange de liens et je vais donc soumettre des questions à vos réponses 🙂

    - Mettre en place un échange de liens réciproques basés sur l'échange de trafic, est-ce mal d'un point de vue googleliens et comment cela pourrait l'être ?

    Ex : Moi internaute j'aime le sport, ce soir je consulte le site sportfoot (qui n'existe peut être pas) pour voir si le PSG à gagné. Sur la droite je vois une image pour regarder le résultat du top 14, pourquoi pas après tout j'aime le sport, j'y vais et je me retrouve sur sportrugby.

    La même chose est mis en place sur sportrugby ers sportfoot, les whois sont différents, leur webmaster également, ils ont juste fait un partenariat intelligent et qui rapporte du traf à l'un et à l'autre et de qualité.

    Pouvons nous réellement penser que Google pénalise ce genre d'échange ? J'en doute personnellement.

    Deuxième question ouverte :

    - Mise en place d'un échange de liens réciproques avec une référence étrangère dans votre thématique.

    J'ai un site de jeux de filles positionné dans le Top 3 du GG.fr. Comme je n'ai pas vraiment envie de faire des beaux bl's à me amis concurrents français, je vais voir les espagnols pour checker juegos de chicas. Et là, nous faisons un échange de liens réciproque avec un des mecs du top 3 ou plus 😉

    Est-ce que Google peut pénaliser ce genre d'échange là aussi...C'est une bonne question !

    A vos plumes si le coeur vous en dit.

  39. Keeg

    En réalité, le curseur de la précaution s'arrête la où la parano s'arrête elle aussi. C'est justement sur ce point là qu'il est difficile de soumettre une théorie générale applicable et valable maintenant ou plus tard. En plus de ce point là, il faut savoir si on cherche à se protéger envers une sanction manuelle ou un changement algorithmique.

    Pour les échanges (sujet de l'article), dans le cadre d'un A > B > C, c'est facilement détectable dans les deux cas (manuel ou algo). A > B + C > D est très largement plus secure.

    A > B > C est bien évidement ce que tout le monde cherche à mettre en oeuvre. Mais en réalité, c'est tellement facile a détecter que ça peut vite devenir bullshit.

    Sylvain, sur tes échanges A B, tu avais quoi comme type d'ancres ?

  40. Jerome

    @Aurelien : même des clients qui ont un petit site à côté du site principal c'est assez rare. La semaine dernière, en voulant être bien gentil car ce n'est pas un secteur trop concurrentiel, je lui ai dit de publier 1 fois par mois. Il m'a dit : "impossible pour voir, il y a moyen que vous vous en chargez ?" Un mec qui rédige un contenu ne fait rien d'autre à côté.

    @Sylvain : ce que tu dis dans la conclusion me fait un peu penser à ce qui a été dit au SEO Campus : il faut toujours se mettre dans la tête du mec de la Search Quality Team (qui lui même se met dans la tête du webmaster du site) et se demander si il va penser que le lien est naturel.

  41. LaurentB

    Perso, je préconise un délai de 6 semaines entre l'aller et le retour.
    Ainsi, chaque lien est qualifié de manière unilatérale.
    Jamais eu de souci en opérant ainsi.

  42. Rom

    Je suis bien d'accord avec l'article mais il y a quand même quelque chose qui m'intrigue. Sur le marché hôtelier, il n'est pas rare de voir un annuaire d'hôtel de la ville bien ranker sur la requête Hotel#ville. Pour en avoir analyser un certain nombre et en suivre 1 ou 2 de très près, je ne comprends par pourquoi ces sites ne tombent pas. J'ai le cas d'un annuaire bien placé dont la plupart des liens viennent uniquement des hôtels de la ville. C'est pertinent mais ça pourrait aussi être percu comme de l'échange de liens direct A->B et B->A vu qu'évidemment l'annuaire a un lien pointant vers le site de l'hôtel. Ca pourrait également être perçu comme une web ring vu que ledit annuaire a très peu de liens d'autres provenance que son propre réseau. je vous passe les détails sur les IP. et les liens footer x 3000 pages.... et même avec tout ça , ça passe encore ! J'ai du mal à l'expliquer et vous ?

  43. Sylvain Auteur de l’article

    Une petite réponse collégiale car beaucoup de commentaires se rejoignent.

    Comme indiqué dans l'article, je ne dis pas de bannir intégralement les liens réciproques, mais de les limiter au maximum. En complément quand on les fait malgré tout il est prudent :

    - de ne pas avoir une tartine de liens réciproques en footer de page d'accueil.
    (ce n'est pas mieux d'en avoir une pelletée dans chaque catégorie interne)
    - de ne pas avoir que des échanges de liens en page partenaire
    - d'espacer les dates de l'échange (6 semaines d'après Laurent)
    - mettre les liens dans des contenus éditoriaux plutôt qu'en sidebar ou footer
    - ne pas linker que la page d'accueil
    - ne pas récuperer que des ancres exact match

    Bref, à l'oeil, tout ce que je cite ci dessus n'est pas naturel, cela se voit (cela à pourtant été pratiqué à l’extrême dans le passé).
    On se rend compte que lorsque des liens réciproques sont fait « naturellement » ils sont souvent en dehors de ces exemples. D'ailleurs, dans ce que vous me donnez comme pratiques, vous n'êtes pas dans ces cas.

    Pour les questions plus spécifiques :

    @ Christophe
    Bonne question que je me pose...
    Sinon, pour les domaines, une adresse mail suffit.

    @ Yann
    Un échange qui passe par une redirection, je trouverai cela suspect, pas toi ?

    @ Nico
    J'ai donné cet exemple http://blog.axe-net.fr/levee-penalite-google/
    La seule chose que j'ai faite a été de supprimer tous les liens réciproques et la pénalité a été levée.
    Vu la récupération des positions, je me demande aujourd'hui à quoi servait ces liens finalement...

    @ Replicarter
    Dans mon exemple ci dessus, c'était totalement dans le même thématique et cela n'a rien changé à la sanction. Pour le whois, de nombreux registrar proposent de le cacher, notamment pour les particuliers.

    @ Evenstood
    Tel que tu le présente, ça paraît assez naturel 🙂

    @ Keeg
    Les ancres étaient très diversifiées.

    @ Laurent
    Merci pour ton retour avec exemple de période.

    @ Rom
    Il y a des tas de choses qui sont passé pendant longtemps puis on été sanctionné un jour...

  44. Arnaud

    Je rejoint le commentaire de laurent (je savais qu'il allait le préciser). L'idée c'est qu'un échange de liens naturels c'est un webmaster qui te fais un lien parce qu'il trouve ton site intérressant, ensuite il faut un délai (les 6 semaines de laurent) pour que tu découvres ce lien et décides d'en faire un en retour.

  45. Olivier

    C'est vrai que ça sens le SEO à plein nez ces liens réciproques. Perso j'ai arrêté de les faire depuis quelques temps.
    Ce billet est en tout cas bienvenu car les vieilles habitudes ont la vie dure. Certains ne veulent faire que du réciproque en footer d'une home pour profiter d'un PR important (nanméallokoi^^)
    De toute façon tous les aspects du SEO tendent à aller vers ce qui paraît vraiment naturel car l'algo Google devient de plus en plus sérieux. Les partenariats vont donc devenir de plus en plus subtils et le référencement naturel va reprendre sa vraie définition 😉

  46. Fabrice

    Ce que j'aime c'est le fait que Google revisite la notion de naturel. Tout cela à cause d'abus. C'est un chalenge pour chaque web-master, du coup, de trouver des parades pour arriver à faire naturaliser ses actions 😀

  47. Robin

    Très bon résumé, merci Sylvain !

    Et du coup, j'élargirai avec ta préconisation de bosser sur deux sites distincts : le money-site et un site complémentaire, par exemple un blog. Oui, mais le blog n'est-il pas justement un bon moyen de produire du contenu frais et pertinent pour le money-site, et donc d'améliorer le positionnement de celui-ci ? Or séparer le blog et le money-site, c'est priver le money-site de ce contenu non ?

    Ou alors tu parles ici d'un autre blog bien distinct du money-site (sur lequel on trouverait également un blog), tant sur le design que sur le contenu (et que sur le Whois et que sur l'hébergement) ?

  48. Ben

    Pour les schemas a=>b, b=>c, c=>a, qu'en est-il si les 3 sites sont sur le même serveur et partagent par conséquent la même "classe A" (pas la bagnole) d'adresse IP ?

  49. thérapie comportementale

    Merci pour votre résumé. J'ai commencé à enlever quelques liens, mais est-ce que cela concerne aussi les annuaires?

  50. Lionel Miraton

    Deux sites qui traitent du même sujet ont toutes les raisons du monde de faire des liens entre eux. C'est l'essence même du lien. Je ne crois donc pas qu'il faille s'interdire les liens réciproques.
    Après, pour se prémunir du zèle d'un quality rater mal embouché, tu peux t'attacher à rendre la raison d'être du backlink évidente : "le site de mon pote Robert", "le meilleur site après le mien", "le site pour tout savoir sur..". Bref, faut se creuser la tête un peu ^^.

  51. Sylvain Auteur de l’article

    @ Fabrice
    C'est tout à fait ça, le vrai naturel est parfois sanctionné

    @ Robin
    Dans l'idéal, c'est plusieurs blogs qu'il faut avoir, j'avais abordé le eujet ici http://blog.axe-net.fr/repertoire-sous-domaine-ou-domaine-pour-blog/

    @ Ben
    Il est quand même rare qu'un partenaire soit sur le même serveur que toi.
    Une fois par ci-par là, ça ne doit pas être mortel, j'espère.

    @ Thérapie comp...
    Franchement, les liens vers les annuaires dans une page partenaire...
    C'est la première chose que je commencerai à virer.

    @ Lionel
    Quand tu commences à avoir 50 copains, ça devient louche 🙂
    En tout cas, j'ai vu un site pénalisé pour moins que ça, et d'autres tiennent encore avec des footers remplis de liens. Pour combien de temps ?

  52. Alex

    Entièrement d’accord avec ce post. Je me suis longtemps passé d’échange de liens, cherchant plutôt à construire un réseau de sites pour échanger des liens avec … moi-même ! Lol. Mais les liens provenant d’autres constellations de sites apportent un jus nouveau et permettent de casser des linkwheels en les ouvrant vers l’extérieur. Que du bon.

  53. Daniel Roch

    Excellent ce rappel. L'échange de liens est effectivement une technique dépassé et peu performante.

    Mais comme tu le dis si bien, elle ne nuit pas systématiquement au référencement du site concerné, comme avec l'exemple que tu cites si criant de vérité avec la blogroll. Mon avis, c'est qu'il s'agit d'un signal de sur-optimisation. Seul, cela ne gêne pas le site, mais cela peut effectivement faire empirer la situation du site et provoquer une pénalité.

    Et les conseils donnés pour se créer un autre site pour faire monter son réseau est une excellente idée.

  54. Arnaud

    Cool cool cool, on se rejoint. Je propose très souvent à mes clients (mon passé d'éditeur de réseaux de sites sûrement...) de créer des petits sites satellites qui serviront à l'échange de lien, mais qui peuvent également servir à ranker sur des requêtes de niche et à attirer donc de nouveaux prospects. C'est pour moi évidant qu'une stratégie de visibilité web doit être accompagnée de petits satellites simples mais efficace. Mais il est vrai que cela à un coût pour le client, qui peut (et je le comprends) refuser au début.

  55. Robert

    En effet je crois aussi que les échanges de liens réciproques ne sont plus vraiment valables. Je ne fais plus que des échanges de type triangulaire. Je pense également qu'il faut éviter les liens en footer et les listes de liens. Le top c'est un lien placé au sein d'un article comme les fiches wikipedia...

  56. Florian

    Ce qui est dommage au final c'est que l'on doit toujours se méfier des pratiques que l'on applique même lorsque c'est réalisé de façon naturelle sans réel volonté SEO. Simplement j'ai un super pote qui monte son site web, j'ai un gros trafic que veux lui en faire profité, et bien ce n'est pas en accord avec les principes de Google.

    Bien entendu si c'est à la marge comme dans mon exemple ca n'aura aucun impact mais ce que je veux dire c'est qu'on est en train de détruire le coté communautaire du web au profit d'une bonne place pour un moteur de recherche de plus en plus exigeant.

    Au final je finis par me dire que la meilleure façon de faire du référencement c'est de ne pas en faire....

  57. Laurent

    Merci pour cette article Sylvain, mais plutot que faire des échanges de liens qui au final finisse par servir les concurents du client quand la personne avec qui vous avez fait un échange le fait aussi avec les concurents je préfére de loin monter des mini-sites et linké le site principale, ça coute un peu mais au final pas besoin de devenir parano à surveiller sans arret les échanges de liens.

    Expérience qui mais déja arrivé le site d'un partenaire est vérolé et sanctionné par Google qui le classe dans le site dangereux, le clients perd toute ces possitions en même temps, la panique à bord. Au final le client arretté de faire une simple redirection d'une page qui recevais le lien du site vérolé et le site du client retrouve ces possitions.

    Sait bien choper des vieux domaine mais encore fait t'il évaluer leur réputation qu'il avais avant de faire une redirection en aveugle.

  58. Aurélien

    Il est même dit que de simple liens non réciproques en dofollow sur des blogs n'auront plus le même effet qu'avant. Il faut maintenant trouver des liens en dofollow non réciproques dans du contenu de qualité. Tout à fait logique évidemment, mais frustrant de l'apprendre un peu trop tard (enfin pour mon cas).

  59. Maxime

    On aura beau dire, mais Google fait quand même bien son boulot. Pour être bien placé, il faut de plus en plus ne penser qu'à une chose : délivrer un contenu unique et intéressant sur l'internaute, et le faire souvent. Et par-là obtenir par linkbaiting des liens entrants « naturels » !
    Cela dit, certains échanges de liens peuvent être naturels, je suis donc persuadé qu'il n'ait pas besoin de monter des structures A => B contre un C => D si on reste modeste dans le nombre d'échanges.

  60. Sebastien

    Je me suis aperçu que parfois, selon la thématique des sites et de la volonté de Google, il y avait deux poids deux mesures. J'entends par la que certaines fois cela marche, parfois pas. Pourtant c'est pas faute d'avoir essayer.
    En ce moment je m'occupe d'un site de petites annonces, et mon linking été régulier. A un moment j'ai eu un peu la flemme de m'en occuper et surprise 1 semaine après celui commencé à générer plus de visite du moteur de recherche... parfois cela me laisse sans voix!

  61. Eric

    Autre chose : ce sont surtout les échanges de liens "ancrés" (avec des mots-clés) qui ont pris une belle pénalité par Google. Un lien derrière une image ou une url sera moins sanctionné.

    Et si le partenaire colle parfaitement à ta thématique, que son site est "propre" et que l'échange est dans du rédactionnel (et pas en footer), alors je pense qu'il y a peu de risque et que cela peut encore être bénéfique dans l'envoi de jus thématique.

    Effectivement le cas des blogrolls est plus mystérieux, mais comme par hasard il y a peu de lien ancrés, seulement le titre des sites... Et Google est toujours plus bienveillant avec du vrai contenu éditorial.

  62. Victor

    C'est tout simplement impossible, qui peut croire que l'échange de lien entre deux sites puisse être pénalisé. De nombreux sites le font, il suffit de le faire de manière intelligente et pas à la bourrin comme la plupart des petits sites (voir même des gros).

    Il faut bien sur que ça ait un sens sinon Google pourra facilement voir ce genre d'échanges, mais comme pour tout, le référencement doit être qualitatif, s'il ne l'ai pas on verra tout de suite qu'il y a un soucis.

    Les pages partenaires, on constate qu'il y en a de moins en moins, mais c'est vraiment peu pénalisant.

  63. Julie

    Salut Sylvain,

    J'ai un blog adossé à mon money site et je m'en sers pour publier du contenu frais mais je fais toujours 2 ou 3 liens vers mon money site (1 catégorie + 1 page profonde). Quand je lis ta rubrique " Bon alors on fait quoi ?" et que tu dis qu'il faut faire 1 ou 2 liens max vers le money site, tu parles des liens contenus dans un seul billet rassures moi ?

    Les liens vers des sites de référence ou de sources sont-ils bien vu par Google. J'ai un peu lu tout et son contraire la dessus.

    Merci d'avance pour tes lumières.
    Julie

  64. vivalatina

    Bonjour,
    en lisant l'article je constate que j'ai déjà enfrein certaines règles de google, échange de liens et page partenaire de base sans contenu, par contre je n'ai pas constaté de sanction de la part de google.
    Le volume de liens échangé (en plus du pourcentage) est-il pris en compte dans la l'application d'une sanction?

  65. VIvien

    Merci pour ce retour d'expérience et pour ces conseils.
    Malheureusement, je trouve qu'on est toujours dans la mise en place d'astuces, de pirouettes voir de "fraudes" pour essayer d'augmenter plus ou moins artificiellement sa popularité non ?
    Proposer des contenus intéressants, uniques et utiles oui, mais à quel prix :p

  66. François

    Je me rends compte que j'ai trop souvent fait l'erreur de linker réciproquement la plupart de mes sites alors que j'aurais pu mettre en place un netlinking plus subtil.

    Pour ce qui est des partenariats, j'en fait beaucoup moins qu'avant, et lorsque j'en fait ce sont souvent des échanges triangulaires, un peu plus naturels.

    En tout cas je suis d'accord avec ton analyse. Détecter un netlinking artificiel est au final assez simple pour Google. Les échanges réciproques sont à éviter au maximum.

  67. Julien

    Bonjour,

    Merci pour cet article.

    Ok pour des liens A vers B et B vers C. Mais si j'ai 30 liens de mon site connexe vers mes partenaires, qui eux-même renvoient vers mon money site ca va aussi se voir, non ?

    Par ailleurs les échanges de liens à (très) grande échelle ont l'air de bien se porter, puisque le numéro 1 de mon secteur n'a fait QUE cela pour se positionner (certes avec un réseau de 30 sites) : à pleurer quand on s'e... à faire du beau contenu.

  68. Simon Tripnaux

    Probablement que tout est question de dosage dans le paysage du linking, comme d'habitude ...

  69. Baptiste

    Ça peut être risqué, mais aujourd'hui encore on voit des réseaux de site se positionner facilement avec un gros réseau de sites qui sont tous liés entre eux. Certains de ces réseaux commencent à être âgés (2009 - 2010), et on peut penser qu'aujourd'hui ça ne marche pas aussi bien - voire pas du tout.

    J'en ai tout de même observé assez récemment qui utilisent cette technique, toujours avec succès, c'est un peu écoeurant !

  70. See

    Article très intéressant car de bons conseils y sont inscrits. Les échanges de liens sont toujours un moyen d'avoir du BL, à partir du moment où cela est "naturel", c'est à dire que les sites liés sont dans une thématique proche. Il faut bien entendu désormais éviter le lien en footer en en toute page.

  71. Bruno

    Bonjour,

    C'est comme tout: il ne faut pas en abuser!
    Personnellement, je pense que les pages partenaires doivent exclusivement être réservées aux vrais partenaires, idem pour les pages liens utiles.
    C'est valable pour le référencement, mais également pour votre crédibilité vis-à-vis des internautes qui visitent votre site.
    Enfin, les échanges de liens sont bien souvent pratiqués aujourd'hui par des webmasters qui n'ont aucun scrupule et qui les supprime au bout d'un certain temps ou les publient sur des pages fantômes!

    Amicalement,

    Bruno

  72. Dwizer

    Il est vrai qu'on tergiverse sur les présumés nouveaux algos de Google and co. Et que beaucoup de pixels sont noircis (encre) sur le sujet.

    En tant que référenceur comme la plupart d'entre nous sur le sujet, je constate au moins deux contre-exemples sur lesquels j'aimerais bien avoir l'avis de confrère :
    - les sites que j'ai référencé il y a quelques années, avec uniquement de l'inscription dans des annuaires "à l'ancienne", sont et reste très très bien classés. Toujours dans les premiers, même sans jamais plus s'en occupé.
    - les meilleurs annuaires actuelles, à fort PR et bien mise à jour par des pros du genre très informés, demande systématiquement un lien retour obligatoire ?!

    Donc, comme vous, je fais maintenant du référencement avec plein de techniques à nom anglais (ça fait plus intelligent paraît-il). Mais souvent je me dis qu'au final, les débats sur le référencement sont un peu de la masturbation de cerveau. Les bonnes vieilles techniques, y compris avec lien retour, sont toujours très très très efficace et reste aussi la base.
    Les autres techniques sont un peu la cerise sur le gâteau.

  73. Sylvain Auteur de l’article

    @ Dwizer
    Totalement d'accord avec toi sur les vieux sites qui semblent accrochés à leurs positions.

    Moins pour les annuaires, à quelques exceptions près, les bons annuaires n'imposent pas de liens de retour.

    Sur ta conclusion, quand tu te bas contre des géants (amazon, pricminister, laredoute, rueducommerce, etc. La cerise sur le gâteau c'est ce qui fait que tu es en première page au lieu de végéter en seconde. A mon avis, c'est donc indispensable.

    Quand aux liens retours, j'ai deux clients à qui cela a valu une pénalité, je pense donc que cette technique bien trop facile est a ranger aux oubliettes.
    Bien sur, sur des activités non concurrentielles, tu ne gênes pas Google, il n'y a pas de souci. Mais dés que tu commences à très bien ranker sur des expressions qui valent très chères en adwords tu es certain qu'un quality rater passera un jour, et là...

  74. Be-manager.fr

    Bonjour, tout d'abord je tiens a te féliciter pour ton article, qui est simple et bon.

    En effet, je pense que vouloir promotionner son site, en bon père de famille, est quelque chose qui au final rapporte bien mieux que toute stratégie purement SEO.
    Du bon contenu, en parler sur le web, échanger, au final, ces méthodes m'ont permise de mettre des sites en première page google.

    Je me permets juste de rajouter un point, en plus d'avoir des blogs sur différents serveurs, il est aussi très important de prendre en compte la domiciliation du serveur, son adresse IP. En effet, j'ai remarqué que en terme d'impact, il vaut mieux héberger un site de vente français, sur une IP française, ça ne change pas le monde, mais ça permet d’améliorer les choses.

    Merci

  75. Sylvain Auteur de l’article

    @ be-manager
    Moi je préfère promouvoir les sites plutôt que les promotionner, mais à chacun ses techniques 🙂

    Pour les IP c'est peut-être utile, dans mon mode parano c'est ce que j'adopterai, mais sur le fond je ne sais pas si c'est vraiment si impactant que cela. Je parle des IP des sites connexes par rapport au money site.

    Après, pour le money site, il est évidement préférable d'avoir une IP du pays que l'on vise en terme de marché c'est évident.

  76. Be-manager.fr

    Promouvoir, plutôt que promotionner, effectivement 🙂 , 8h11...le café n'a pas encore fait son effet 🙂

  77. Eric

    pfffff
    ça devient vraiment galère pour pouvoir se faire connaître.
    finalement, je serais assez pour que Google se fie essentiellement sur le comportement des visiteurs lorsqu'ils arrivent sur notre site: voir si le taux de rebond est fort, voir combien de temps ils y restent, combien de pages ils ouvrent.
    ça permettrait à Google de voir si effectivement le site est pertinent par rapport aux motcs clés qui ont été tapés en recherche.

    Sinon, ça favorise des réseaux de sites qui ont les moyens de faire des "tournantes" en n'ayant aucun liens réciproques.
    comme expliqué dans cet article.

  78. agence web à rabat

    Tellement est devenu difficile d'obtenir des liens de qualité, la meilleure solution qui se présente désormais reste le guest blogging ou encore le linkbaiting = contenu de qualité = sites de qualité. Je t'aime Google 😀

  79. Sabine (site de voyages en Mongolie)

    Merci de cet article très intéressant pour les personnes comme moi qui gèrent directement le site web de leur entreprise sans être une pro du SEO...
    J'ai encore des pages de liens sur mes sites (oui, je sais, ce sont des fossiles datant de la préhistoire du web...), est-ce qu'il vaut mieux que je les enlève car ils risqueraient de me pénaliser, ou je les laisse comme ça, pour éviter de perdre quelques précieux backlinks ?
    Merci de votre aide !

  80. david eichholtzer

    Tout d'abord bon résumé de l'état de l'art 🙂 !
    En fait, c'est une fois de plus une affaire de dosage.
    Je fais beaucoup d'échanges de liens avec des sites qui répondent à une "grille d'indicateurs de qualité".
    Dans la mesure où vous diversifiez les canaux de communication de votre marque (et donc que l'on mentionne votre marque, avec des liens autant que possible...), l'échange de liens réciproques est parfaitement recevable et produit d'excellents effets sur le positionnement.
    Le tout est de ne pas faire que cela.
    David

  81. Frédy

    Bonjour,

    Je dois dire que je devais faire partie des pénalisés sur pas mal de mes sites alors, je suis resté à "l'ancien temps", et je pensais indispensable les liens réciproques...

    Voilà qui va changer ma façon de travailler en tout cas, c'est bon à savoir, le référencement (et surtout google) va très vite, je vois qu'il faut vraiment se mettre à jour!

    Frédy

  82. materiel golf discount

    Bonjour,

    Pour avoir fait le test le bon deal c'est d'avoir un blog en sous-domaine comme çà cela permet de faire des liens vers son money site avec du contenu pertinent et en plus j'ai ma page partenaire sur le blog aussi. L'intérêt du sous-domaine c'est que je ne pénalise pas mon domaine principal en diluant son PR avec trop de liens sortant et en plus comme j'ai vraiment des bons partenaires (Même thématique) et avec des bonnes ancres et description cela permet d'être clean d'un point de vue google je pense. C'est mon expérience je serais curieux de savoir si vous confirmez ou pas ?

    Merci.

    Tang

  83. Light On SEO

    Salut Sylvain

    je reviens sur ton commentaire numéro 21 et ta réponse à Chob, j'ai souri car tu disais "un jour il fera peut être un lien en échange" 🙂 Qu'est ce qui te dis que ce n'est pas fait depuis longtemps ? Depuis le mois de décembre, mais vu qu'en termes de visites c'est assez désert sur mon modeste blog, tu ne t'es surement pas rendu compte de l'impact 😉

    Bref, l'échange de liens c'est tout un art, mais en même temps un lien spontané ça ne mange pas de pain surtout dans une thématique comme la nôtre où toutes les ressources peuvent avoir un intérêt.

    Si les webmasters faisaient plus de liens externes spontanés, peut être que le web serait plus propre déjà, et plus intéressant sans doute.

  84. Sylvain Auteur de l’article

    @ Light on Seo
    En effet 🙂

    Mais bon, sur du vrai naturel comme cela, je ne m'inquiète pas trop.

  85. mika

    Très bel article, pourtant des plateformes d'échange de lien fleurissent partout sur la toile, pour ma part, j'utilise 2LinkTo depuis plusieurs moi et pour l'instant aucun souci de pénalité, j’avoue également poster énormément sur des blogs en dofollow et cela fonctionne bien, puisque je grignote systématiquement des places en 1 ère page. En revanche pingouin 2.0, ma fait du tord les 3 premiers jours de sa sortie et cela est revenu en place normalement après.

  86. agence web paris

    Article très intéressant, encore merci pour ce blog très agréable à lire avec un contenu toujours percutant.
    Donc au sujet des backlinks, j'ai bien compris il faut éviter les liens réciproques mais du coup j'ai bien peur d'obtenir plus de liens sortants que de liens entrants, quels en sont les risques pour le positionnement de mon site par Google ?

  87. Vincent

    Bonjour,
    Blogueur amateur, ne connaissant rien au referencement.
    Je m'y suis quand même intéressé grâce à une formation d'Olivier Andrieu.
    Et je pense avoir frappé au bon endroit. Du coup je consulte régulièrement le site abondance.
    Là, j'y ai acheté un livre plus adéquat pour mes petits neuronnes.
    "Referencement WordPress". Et depuis que je suis les conseils de cet ebook :
    J'ai jetpack, et petit à petit, j'ai vu les stats se déchaîner. Bon moi ce n'était pas mon but initial. Mais ça fait plaisir quand même de voir son travail récompensé. Ma niche n'est pas vraiment populaire, j'y parle entre autre de batteries nomades, de répéteurs et pont cpl...
    J'ai retourné ma veste, rassurez-vous, quand j'ai vu que la doublure était en vison.
    Depuis je reçois de + en plus de demande de sociétés me demandant de tester leurs produits, l'avant dernier était Liveoptim. Maintenant c'est 2linkto, cité plus haut.
    En recherchant avis sur 2linkto, je suis atterri sur cette page.
    Pensez-vous que c'est une bonne idée, ces échanges de liens ?
    Je vois qu'il y a débat. J'aurais aimé avoir vos avis.
    Merci
    Vincent

Partagez sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *