En 2013, le web ne sera pas gratuit

Web is business

J'ai été une fois de plus assez surpris dernièrement en lisant l'article d'un blogueur qui s’insurgeait contre le fait que la gratuité de Facebook semblait remise en cause.

Bien sûr, j'adhère à certains avis quand on voit la différence entre le discours de Facebook "C’est gratuit (et ça le restera toujours)"  et la mise en œuvre d'options payantes. Mais la naïveté de certains utilisateurs (dans les commentaires) me déconcerte tout de même un peu.

Retour sur terre

À moins de vivre dans une des rares tribus amazoniennes ou le grand sorcier n'a pas encore de téléphone portable (s'il en reste) chacun d'entre vous a sans doute constaté ces dernières années que nous vivons dans un monde dirigé principalement par la finance.

Je ne dis pas que c'est bien (je trouve même que c'est très loin de mon idéal), mais c'est un fait.
Et bien dans ce monde ou nous vivons, je veux bien que l'on m'explique comment un service quel qu'il soit peut fonctionner sans financement.

Quand c'est gratuit... c'est vous le produit.

Je ne sais pas de qui est cette maxime, mais c'est un reflet exact de nombreuses stratégies web.

  • Pensez-vous vraiment que Google ou Microsoft vous propose des boites mails gratuites seulement par bonté d'âme ?
  • Croyez-vous que le réseau social Google Plus (totalement gratuit à ce jour) vous propose de consommer de la bande passante (qui coûte cher !) juste pour vous amuser à échanger avec vos contacts.
  • Avez-vous jeté un coup d'oeil sur ce que valent ces sociétés en bourse ?

Dans tous ces cas, vos profils, vos préférences, vos goûts, vos habitudes, votre réseau de connaissances, vos achats, sont des informations qui valent beaucoup d'argent. Des millions de sociétés commerciales sont prêtes à les acheter une petite fortune pour rendre toujours plus efficace leur communication. Pour toucher une cible hyper qualifiée.

Mais parfois, la pression des actionnaires est plus forte.

Alors bien sûr, Facebook nous a laissés faire joujou sous une apparente gratuité pendant des années.
Google nous laissera utiliser ses services gratuitement sans doute encore quelque temps. Twitter nous laissera gazouiller encore un moment sans nous demander de participer.

Pourquoi ? Parce que ces services comptaient et comptent encore sur l'utilisation ou la revente de vos informations personnelles pour faire du chiffre.

On constate toutefois (au moins pour Facebook pour le moment) que cela ne suffit plus. La pression financière devient trop forte, il faut cracher du cash, sinon les actionnaires quittent le navire. La solution est donc de faire payer l'utilisateur pour continuer à lui fournir la totalité du service auquel il s'est accoutumé pendant des années.

Mais au fait, vous travaillez gratuitement vous ?

Dans les commentaires de l'article suscité, je lisais même : "Je disais justement hier qu’il nous faudrait absolument un Facebook français ! Et gratos bien sûr !"

Bein oui hein ! Des paquets de serveurs, des centaines de personnes pour les faire fonctionner, parer les attaques, assurer la continuité du service 24h/24h, créer une application, en corriger les bugs, la faire évoluer, et tout cela gratuitement !

Et bien j'ai du rater un truc, car lorsque je regarde les infos, quand j'écoute mes salariés, j'ai plutôt l'impression que les gens ont besoin de salaires pour vivre. Je ne vous la jouerai pas à la façon "geonpi", mais vous devez aussi savoir qu'une entreprise paye des tas de charges même si elle ne gagne pas un sou.

Alors on les trouve où les sous pour fournir un service qui soit gratuit pour l'utilisateur ?

Ce doux rêve de la gratuité sur Internet

Depuis sa création, Internet avec un grand I à laissé croire que tout pouvait être gratuit. Je créer mon blog gratuitement (ou mon site pas cher), je fais des rencontres gratuitement, je discute avec mes amis gratuitement.

En revanche, dès que je quitte internet, je paye ma baguette, je paye mon loyer, je paye mon essence, je paye les fournitures scolaires de mes enfants...

C'est fou ça, mon boulanger, mon assureur, mon facteur, mon opérateur téléphonique ne veulent pas travailler gratuitement !

Allons ! Vous pensez vraiment que de grosses boites privées américaines vont sacrifier leurs profits au nom de l'idéologie de la gratuité sur le net ?

Back to the roots

Pour revenir à Facebook, je vous donne un petit conseil. Vos vrai(e)s ami(e)s, payez leur une bière ou un thé, envoyez leur une vraie carte postale en papier pour Noël (c'est vintage), passez-leur un coup de fil pour leur dire que vous pensez à eux, mais ne comptez pas sur une boite cotée en bourse pour leur dire indéfiniment et gratuitement que vous les aimez...

Sur ce, même si 2013 ne s'annonce pas comme une année gratuite sur le web, notre agence vous la souhaite excellente, pleine de réussite et d'amis (des vrais).

On vous retrouve l'année prochaine !

PS : parce que l'on vit dans un monde ou tout se paye, pensez à eux restosducoeur.org

92 réflexions au sujet de « En 2013, le web ne sera pas gratuit »

  1. Pascal

    on le voit au niveau du référencement avec de nombreux sites qui sont payants. Y a de plus en plus d'annuaires payants et je vois mal des bons rester gratuits à part de rares exceptions

  2. Fabien

    Je suis parfaitement d'accord.. et j'étendrais même cette réflexion à tous les produits pas chers. Cela doit être agaçant de voir des concurrents afficher des prix ridicules parce qu'ils ont des pratiques "douteuses" ! Ca existe bien dans le monde SEO non ? Tout comme ces opticiens qui vous offrent des paires de lunettes gratuites... mon oeil ;)

  3. ppactol

    Bonjour,

    J'adhère totalement au fait que rien n'est gratuit dans ce bas monde. Cela se saurait. Le soucis c'est que maintenant, nos enfants pensent que tout est gratuit, musique, vidéo, ... Pour le passage en payant, pour Facebook ou d'autres il va falloir le faire de manière progressive et astucieuse. Google le fait déjà avec ses services tournés vers les entreprises et as surtout une manne importante avec les adwords et les adsense. Pour Facebook, c'est plus compliqué car les liens sponsorisés sont chers et non rentables. Je n'ai jamais eu aucun ROI avec ce genre de pub. Les gens sont sur Facebook pour passer du temps et pour échanger et pas nécessairement pour aller ailleurs dépenser de l'argent. Donc le modèle économique pour Facebook n'est pas évident à trouver et je comprends les actionnaires qui ont surpayer l'action qu'il veuillent eux aussi avec un ROI rapide.

    Bonnes fêtes à tous dans ce monde virtuel.
    Patrice

  4. Simon

    J'adore la phrase "Quand c’est gratuit… c’est vous le produit.". Je vais paraitre gnan gnan mais les plus belles choses de la vie sont gratuites. Google est gratuit et on y trouve plein de chose dedans quand on cherche bien.

    C'est assez flippant de voir à quel point le ciblage évolue et est plus précis. C'est donc ça facebook et twitter capitalisent sur les informations récoltées :)

  5. Eric

    Salut Sylvain
    et oui ce n'est pas gratuit, cela ne l'a jamais été même,seuls les
    utopistes pensent que cela est gratuit.
    en allant plus loin je suis pas sur que Google ne nous fasse pas payer
    même le fait de faire une recherche sur leur moteur de recherche
    allez bonne fête à toute et tous

  6. Conseil d'écriture

    À mon humble avis, lorsqu'une société a basé son modèle sur la gratuité, elle ne peut pas changer ce principe sans tout perdre et qu'un autre concurrent prenne alors la place. Cela dit, rien ne l'empêche de créer des filiales sur certains de ses services, sans dire qu'elle est derrière.

  7. Guillaume

    Oui ça fait bien longtemps que des rumeurs circulent comme quoi Hotmail allez devenir payant, maintenant c'est au tour de Facebook.
    Mais est-ce que le fait de faire payer les utilisateurs serait plus rentable que la publicité et tout leur business model actuel ? Car si çà devient payant je doute qu'il y ai autant d'utilisateur. Certes dans la vie rien n'est gratuit, mais payer pour qu'au final on utilise en plus nos informations privées et tout çà pour être en contact virtuellement avec ses amis. Autant payer pour se retrouver autour d'une petite bière :)

  8. Greg

    On a tellement habitué les utilisateurs au tout gratuit qu'il me semble désormais difficile de rendre ces services payants. Une offre de type fremium sur FB n'aurait aucun sens pour les particuliers, par plus que sur twitter. Je pense surtout que facebook a encore de la marge (en fait, beaucoup de travail) dans l'optimisation de ses espaces publicitaires et que c'est de là que viendra son salut. Et puisque ce commentaire n'aura une chance d'apparaître qu'en janvier, je souhaite à tous les lecteurs de blog axe ainsi qu'à son auteur, une excellente année 2013, une bonne santé ainsi qu'un bon business!

  9. Massages

    Qui peut croire que quelque chose restera gratuit indéfiniment, la stratégie de Facebook en est la preuve. Atteindre un seuil de popularité tel que le recours à la publicité devient incontournable. De mon point de vue c'est de bonne guerre et normal, pour financer d'autres extensions, développement... Un article très intéressant.

  10. Arobasenet

    J'ajouterai autre chose à cet excellent état des lieux. Non seulement ces plateformes nous proposent des services gratuits avec tout ce que cela coûte en maintenance et diverses charges, mais en plus on intente des actions contre elles pour x ou y raisons. Notamment pour des histoires de monopole. Alors que c'est gratuit.
    Pour se défendre, ces plateformes ont des avocats et des assurances qui coûtent très chers. Alors, il faut bien qu'ils trouvent les moyens de faire tourner leur business, surtout quand on sait comment les actionnaires sont voraces.
    Il faut donc admettre qu'un jour, on passera à la caisse parce qu'ils auront su se rendre indispensables à notre vie au quotidien pour le business ou les loisirs.
    Oui, Il n'y a de gratuit que le nom. L'utilisateur étant le produit puisqu'il fait partie de la valorisation de ces plateformes. C'est au nombre des utilisateurs qu'on dit qu'une plateforme vaut tant et qu'elle lève des fonds pour se développer.

  11. Maupas

    Entièrement d'accord Sylvain,

    N'oublions jamais que pour mettre à dispo tout service gratuit digne de ce nom il faut engager des frais de personnel, d'hébergement informatique, de licences logicielles, de maintenance... Qui les paie ?

    À Hypertexte, nous nous apprêtons a lancer un service gratuit très novateur en SEO. Il a déjà coûté 1500 €.
    il sera gratuit... À condition de remplir un formulaire de coordonnées. On a rien sans rien !

  12. lereferenceur

    Le net n'est pas gratuit. Je paye déjà 30€ par mois pour y avoir accès.
    Bien sur on me dira qu'il y a des endroits gratuits comme le macdo où les bibliothèque, mais ca serait jouer sur les mots...

    Je pense que Google, a déjà réfléchi à cette hypothèse, mais tout dépend ce qu'ils font payer. Qu'est ce qu'ils peuvent faire payer sans risquer de perdre une grosse partie de ces utilisateurs ? Ils ne peuvent pas toucher au noyau, c'est à dire visite des profils des amis, publications sur les murs des autres, etc...
    Enfin tout dépend du prix. Mais il risque de perdre des utilisateurs, et moins il y a de gens qu'on connait plus on se lasse petit à petit avant d’arrêter facebook.

  13. Tang

    Parfaitement d'accord avec toi sur le contenu. Ce qui m'irrite, c'est le fait que les boss de Facebook tournent autour du pot.
    Qui parmi les entreprises s'offusqueraient d'un abonnement payant pour sa Page?
    Allez mesdames messieurs de Facebook, annoncez des règles claires plutôt que d'aller poser des rustines sur un modèle économique qui ne vous convient plus?
    C'était le sens, Sylvain, de mon propre papier http://jacques-tang.fr/facebook-or-not-facebook2-ce-soir-not-facebook/.
    Joyeuses Fêtes à tous!

  14. Elisa

    Je rebondis sur cette phrase qui m'a quelque peu fait tiquer :
    "Alors bien sûr, Facebook nous a laissés faire joujou sous une apparente gratuité pendant des années.
    Google nous laissera utiliser ses services gratuitement sans doute encore quelque temps."
    Si on regarde du côté de Facebook, je vois parfaitement bien à quoi tu fais allusion, les services payants ont déjà fait leur entrée: quiconque possède une page fan facebook a pu s'apercevoir que depuis quelques temps on nous propose de promouvoir notre contenu virtuel, nos posts, auprès du public contre des espèces bien réèlles celles ci. On est pas forcé d'accepter, mais on a moins d'exposition du coup.

    Par contre concernant Google, j'ai un peu de mal à voir dans les faits comment la firme pourrait inciter l'utilisateur et non plus uniquement l'annonceur ou le gestionnaire de site à mettre la main à poche ? De quoi parles tu, d'un abonnement ?

    Ne serait ce pas suicidaire pour eux au niveau du business plan ?
    Dans les faits demain si Tatie Danielle qui cherche une recette de cuisine doit payer Google en espèce sonnante et trébuchante pour qu'il lui fournisse un résultat... je pense qu'elle ira simplement chercher son bonheur sur Bing ou yahoo :)

  15. Yann

    C'est un des aspects les plus insidieux du web que de donner l'illusion de la gratuité. Le virtuel que chaque internet expérimente repose sur du concret comme c'est décrit ici, mais les écrans court-circuitent la réflexiojn.

    Pour beaucoup d'utilisateurs, internet c'est un peu magique, car tant que ça marche en appuyant sur un bouton personne ne pousse la reflexion de chercher à comprendre comment ça fonctionne.

    Merci pour les voeux et bonne annee 2013 également !
    C'est surtout, à mon avis, l'âge d'or de la facilité qui pousse de plus en plus de foyers à s'en remettre complètement à l'internet (recherche d'informations : fini le dico, le quid ou l'annuaire / courses en ligne : fini le supermarché / réseaux sociaux : fini le téléphone et les lettres)

    Et ça, à mon avis, les pays riches vont en payer le prix d'ici quelques années...

  16. Soul

    Super article même si je pense que le gratuit rapportera toujours plus que de proposer un contenu payant, tout le monde est habituer au gratuit et je pense qu'une bannière choque moins qu'une demande alopass ;)

  17. Jérôme

    intéressant tout ça, c'est vrai qu'il y a une conduite du changement à faire pour expliquer à toute cette génération (j'en fait parti) que tout n'est pas gratuit dans la vie..ce n'est pas la première fois que l'on voit ce problème, les gens avaient râlé avec Deezer, ibazar....

    j'irai dans ton sens surtout pour le fait de revenir sur une terre physique où l'on peut discuter avec des vrais gens, voire même les toucher !
    Mais attention, ne sociabilisons pas trop on risquerait de perdre tous nos avantages d'une société individualiste :-)
    c'est un tout autre sujet, mais un sujet qui m'inquiète....

    Jérôme

  18. geekschweiz

    ça me rend des fois désagréable lorsque j'entends les gens se plaindre du fait que tout n'est pas gratuit. C'est comme l'histoire du commerçant qui parce qu'on le connait doit nous faire des super remises. Ce pauvre monsieur paye également ces factures et n'a pas moins de frais qu'un autre commerçant. Ilf aut quand meme se rendre à l'évidence, Internet à ouvert une porte pour pas mal de choses dites "Gratuites" comme certain logiciel ou certaines informations, et les internautes ont de ce fait un peu trop souvent généralisés le phénomène. Chose que je trouve bien dommage...

  19. Vivien

    Je te rejoins complètement sur le sujet, il fallait bien que cela arrive tôt ou tard ! Pour ma part, je trouve très bien le concept de gratuit/payant parfaitement adapté au web.

    Un autre exemple : mieux vaut il bénéficier d'une prestation SEO automatique gratuite ou à 10 euros qui spamme des milliers de sites et qui finissent par pénaliser un site, ou investir dans un vrai service SEO de qualité qui est plus cher mais qui au moins portera ses fruits.

    C'est applicable à tout, on ne peut pas bénéficier du meilleur gratuitement !

  20. Pantone Universe

    Payer un servie sur le web est une bonne chose pour préserver la qualité de celui-ci...A condition bien-sur que ce service en vaille la peine.
    Concernant Facebook, je ne pense pas que ce servie vaille vraiment la peine de débourser de l'argent pour y avoir droit...!

  21. Rodrigue

    N'empêche que quand on voit comment Google évolue, ça fait flipper, comme je le dis dans un de mes post, ça me fait penser au film "idiocraty" ou la pub prend le dessus sur l'information pertinente, ou alors ça doit être plutôt "la pertinence deviens payante..." je suis dans le flou...

  22. 4h18

    La douce utopie du gratuit, ou du pas cher du tout. Mais, de toutes les façon, internet n'a jamais été gratuit, il faut payer un abonnement pour y accèder. Donc, dire que le net est gratuit, c'est faux depuis le début.

    Alors, si le net permet d'avoir accès, via des méthodes détournées, à des contenus "gratuitement', cela reste des produits dématérialisés (musique, logiciels), mais tout le reste, tu le paies.

    Il existe une chose tout de même qui elle, reste gratuite, depuis toujours (dans bien des cas) : le partage de connaissance, le savoir. Et pour moi, Internet, c'est ça, avant d'être un supermarché en ligne.

    C'est pour cela que PAIE mon abonnement depuis plus de 20 piges, pour échannger avec d'autres sur des des sujets divers et variés. Sans cela, le net serait aussi morne qu'une galerie marchande.

  23. Daniel Roch

    Un article plein de bon sens pour la fin d'année.

    Comme tu le dis si bien, Facebook et tous les autres grandes firmes d'Internet comme Google, Twitter ou encore Instagram ne sont pas là pour faire une œuvre caritative mais pour générer du profit. Rien n'est jamais gratuit, tout du moins pas sans concessions.

    Donc suivez les conseils de Sylvain et allez boire un verre chez vos amis, ce sera toujours mieux qu'une bière virtuelle envoyée par Facebook...

  24. Nina

    Le net était gratuit à la base, Google était gratuit, mais voilà il a fallut de l'argent pour commencer, les banquiers ont commencé à donner de l'argent, puis voyant que ça marchait bien, ils l'ont prêté. La publicité rapporte, mais elle permet aussi de faire avancer les choses grâce à son argent. Au internautes de prendre ce qui les intéressent et de faire attention à ce qui est faussement gratuit et qu'ils devront payer un jour d'une façon ou d'une autre. Pour ma part, je ne fais pas payer la traduction russe de quelques mots russes, voir d'une phrase traduite en russe..

  25. bruno

    "Quand c’est gratuit… c’est vous le produit" : j'adore cette phrase!
    Malheureusement bon nombre de personnes croient encore qu'internet est gratuit et se font berner.
    C'est comme "devenir riche en travaillant 2 par semaine"
    L'éducation au web est loin d'être finie

  26. Julie

    Le mythe de la gratuité a volontairement été entretenu pendant des années par Facebook afin d'attirer toujours plus d'internautes. Sa croissance de nouveaux profils ayant ralenti depuis plusieurs mois, Facebook peut commencer à rentabiliser ses (lourds) investissements en facturant de nouvelles fonctionnalités. Ils auraient tort de s'en priver, les scientifiques décrivent l'addiction générée par Facebook comme étant similaire à celle d'une drogue dure !

  27. Géraldine

    Merci pour ces conseils plein de sagesse. Rien de tel que les fondamentaux que tu mentionnes : un petit mot dans la boîte aux lettres, un pot de confiture qui arrive par la poste de la part de ceux qui sont loin. Du concret, enfin ! De la vraie vie en 3D, qui a un peu tendance à s'estomper avec ces réseaux sociaux... gratuits ! Car je suis sûre que quand ils seront payants, ils auront nettement moins de succès ;-) et nombreux sont ceux qui retrouveront alors le goût du vrai.
    Joyeux Noël et très belles fêtes de fin d'année. Et bonnes vacances bien sûr ;-)

  28. Laura immo

    Depuis l'ère du web, les gens ont tendance à trouver normal que tout soit gratuit, et si c'est l'inverse, ils râlent. C'est curieux en effet.

  29. Christophe

    Être le produit n'est pas grave à partir du moment ou on le sait et ou on l'assume. Peu de gens en ont simplement conscience (aussi bien chez mes élèves de BTS que chez les adultes que je côtoie en formation WordPress).

  30. Le Juge

    Tres bon cet article - oui les intyernautes "lambda" comme ma maman par exemple,ont souvent une fausse idée du web - raison pour laquelle ma mama m'innonde de demande Facebook pour participer a tel ou tel jeu - Maintenant comme tu el dis on sent les actionnaires de moins en moins patient et il faut cracher - d'ou le passage de certains services Google en payant de maniere assez... comment dire polémique.

  31. Arnaud

    Malheureusement ceux qui n'ont pas une bonne connaissance du web pense que tout est gratuit du fait de payer un abonnement déjà chez un fai... il y en a qui ont déjà du mal à savoir qu'il existe plusieurs navigateurs web.

    Très bon article et une très bonne année 2013 à vous.

  32. Cedric

    A l'heure actuelle rien n'est gratuit et internet part pour arriver dans la même optique du tout payant. Les grosses sociétés présentent sur le net essayé de profiter de cet esprit de liberté pour vendre encore plus par derrière.

    Nous sommes dans une société de consommation et internet ne peut échapper à se phénomène!

    Est-ce une bonne chose ? j'en suis pas sur.

    Notre eldorado qu'était notre bon vieux web, ne sera bientôt que nostalgie!

  33. Devient meilleur que toi même

    Excellent article. Par contre il y a une exception : wikipedia :) que des bénévoles ! et aucune pub

  34. Mathieu

    J'aime bien cette maxime, "Quand c’est gratuit… c’est vous le produit.". C'est vrai pour les site web comme ceux qui tu énonces dans ton article mais c'est également valable pour les journaux gratuits du style "metro" ou "20 minutes" et la quantité de pub au milieu d'article sans grande valeurs finalement. Et je suis sur quand cherchant un peu des exemples comme ça, on en trouve à la pelle !
    Donc non le web n'est pas gratuit, et ne le sera pas non plus en 2013...

  35. evenstood

    Si le gratuit existe, c'est bien qu'il y a un payant. Il faut certes démontrer que tout ne peut pas être gratuit sans quoi nous ne réussiront pas à vivre dans ce monde d'argent.

    Néanmoins, quand Laurent nous annonce que le gratuit est forcément de mauvaise qualité, je dis non. Est-ce que le travail d'un bénévole des Restos du coeur est mal fait car il n'est pas payé ? Est-ce que des associations d'entraide regroupant pleins de secteurs et de métiers manuels font du moins bon travail lorsqu'il donne de leur temps, je ne crois pas.

    C'est la société actuelle qui nous fait dire que le gratuit est impossible ou utopique, mais il existe dans certaines conditions et il ne faut pas le réduire à néant pour autant.

    Je ne remet par contre pas en cause le faites que sans CA, je ne vivrais pas non plus :D

  36. davy

    Des lors que l on comprends qu un site qui a une audience a besoin de beaucoup de fonds pour le faire tourner, on peut affirmer que le web n a jamais été gratuit. Le mode de payer pour visiter un site web a toujours existé. Nous payons en gonflant le nombre de visiteurs ou d inscrit sur un site web, en ajoutant du contenu gratuit sur les sites ( questions, commentaires ),.. Nous payons toujours la différence sera peut être le mode de paiement qui risque de changer dans les prochaines années. 2013 me paraît trop tôt

  37. Au-bercail

    Oui le fait qu'un service soit gratuit pose toujours question. De nombreux exemples prouvent que derière la gratuité il y a forcément une démarche commerciale.
    Toutes les grandes sociétés du net travaillent sur le même principe, notoriété + collecte d'information = mise à disposition d'un potentiel client.
    Mais ces sociétés "gratuites" n'obligent personne à prendre les options proposées.
    Si certains optent pour ces services c'est qu'ils y trouvent leur compte.
    De plus derière chaque service gratuit il y a forcément du personnel, ne serait-ce que pour le développement, donc il est normal que ceux-ci soit rétribués.
    En revanche la question du profit à outrance est un autre sujet. Mais ces sociétés sont toutes issues du capitalisme américain alors il n'y a même pas de raisons de s'étonner.

  38. Gabriel

    C'est vrai qu'il faut arrêter de vivre dans le monde des bisounours, tout finit par se payer un jour. Moi facebook je fais un peu mumuse avec, mais de moins en moins, donc à partir du moment où il faudra payer, je pense que je m'abstiendrai, cela ne m'empêchera pas d'avoir toujours les même rapports avec mes amis "réel" ;-)

  39. Thérapie comportementale.

    Je suis d'accord avec vous pour payer une bière à mes amis, envoyer une vrai carte postale et sortir un peu du virtuel.
    Le jour où Facebook sera payant, ce ne sont pas les actionnaires qui quitteront le navire, mais les internautes en tout cas je serais le premier à me jeter à l'eau.

  40. Youri

    Entièrement d'accord avec cet article.
    La plupart des internautes pensent que tout est gratuit, tout est facile, ... sur internet.
    Comme dit dans l'article, il faut bien penser que derrière un site web, il y a des personnes qui y travaillent en permanence. "Tout travail mérite salaire", j'ai envie de dire.

  41. Arvel

    Salut,

    Comme autre service gratuit dirigé par des bénévoles : Dmoz. On voit de quelle façon l'annuaire à terminé. Quoiqu'il en soit, je suis d'accord avec le fait que tout à un prix. La plupart du temps, lorsqu'un service est proposé, il y a des salariés derrière.

  42. petite annonce rémunérée

    Devient meilleur que toi même dit :
    26 décembre 2012 à 15:01

    Excellent article. Par contre il y a une exception : wikipedia :) que des bénévoles ! et aucune pub

    +1

    Par contre financièrement pour wiki c'est dur (souvent des appels au dont)

  43. Florent

    Je pense que le gratuit n'est pas mort, au contraire. L'essentiel est de ne surtout pas proposer QUE du gratuit. Le gratuit peut, dans certains cas, être un formidable outil, par exemple pour créer une liste de prospects.

    L'essentiel lorsque l'on propose du gratuit, est, dès le départ, de réfléchir comment pouvoir rentabiliser ceci.

  44. Centre d'appel

    il vaut mieux être le produit et ne pas payer, lol, il y a toujours des alternatives comme...rester vigilant

  45. Jeremie

    Eh oui, rien n'est gratuit et tout se paye d'une façon ou d'une autre. Article très pertinente et qui fait vraiment réfléchir. Mes meilleurs voeux pour 2013.

  46. Thomas

    Le prix du service gratuit sur Internet. Ca c'est une vraie question ?

    Aujourd'hui Internet est payant avec des allures de gratuit.

    Et si Tous les services web devenaient vraiment payants ? Et s'il fallait payer pour lire la totalité d'un des articles très intéressants de ce blog (je le pense franchement, ce n'est pas pour passer de la pommade).

    Quelles conséquences ?

  47. Lamine TALAKELA

    Bon article. Il est vrai que la gratuité complète n'existe pas réellement, mais après tout dépend du business modèle du site/média-social, et ça c'est normal qu'il y est des évolutions plus ou moins importantes.

  48. frederic

    très bon article, j'ajouterais que tout le monde devrait savoir que cette stratégie typiquement Américaine d'investir lourdement pour lancer de nouveaux projet soit disant gratuit et en train de trouver ces limites. Je pense sincèrement que ceci est une fraude de type madoff car si on y regarde de plus pres combien de startup on basé leur business modele sur le succés de facebook. la prochaine bulle financiere cherchez pas elle est la car comme tu le dis dans ton article il faut bien payé les nouveaux serveurs, la maintenance HW et SW, le dev, le marketing etc... ou est l'argent? dans la poche de l'utilisateur, maintenant la fete est fini il faut cracher! Si les gens ne sont pas prêt a payé c'est que le service proposé n'a pas de réelle valeur ajouté, point bare. Avec l'introduction en bourse de facebook il fallait pas s'attendre a autre chose, monétiser quelque chose qui est gratuit depuis plusieurs années sur le marchés du b to c c'est mission impossible. par contre en b to b y a du pognon a se faire en revendant la techno facebook. Un exemple de reussite en la matiere est netvibes par exemple.

  49. vincent

    Je suis assez d'accord avec le fait que le produit ce soit nous.
    Les sites gratuits utilisent les données de l'utilisateur à des fins commerciales car nous avons accepté ces conditions en cochant les conditions générales mais sans les avoir lu

  50. Bruno

    Bonjour,

    Enfin quelqu'un qui tape du poing sur la table et qui prétend comme moi que la gratuité n'existe pas!
    Ce n'est qu'une illusion et certains savent bien s'en servir pour arriver à leurs fins!
    Alors oui, tout a un prix et le danger de la gratuité, c'est l'abus!
    En effet, il y a d'abord les profiteurs qui vont abuser de la gratuité (c'est pas leur faute, c'est dans leur nature!) et ensuite il y a ceux (et ils sont nombreux) qui sous prétexte qu'ils ne paient pas en font le moins possible. Il n'y a qu'à voir les petites annonces gratuites: quand c'était payant sur les journaux (gratuits!), les gens faisaient plus d'efforts pour rédiger leurs annoncent et ne publiaient certainement pas des photos pourries! Aujourd'hui, la plupart des sites de petites annonces ressemblent à des torchons plus qu'usagés!

  51. Olivier

    C'est rigolo comme article, c'est vrai qu'avec le net on a tendance à penser que tout est gratuit et ça se ressent avec les nouvelles générations qui ont vu que ça du gratuit. Je me fais un peu l'avocat du diable mais d'un côté ça peut se comprendre.

    Les gens ne savent pas ce qu'ils se passent derrière un Google ou un FB donc ils ne se rendent pas compte des business models qui tournent derrière. C'est un peu normal , ils consomment et ne se préoccupent pas de savoir comment ça tourne le net. D'un côté c'est normal ce n'est pas leur job.

  52. Jules

    Dans ce monde, rien est jamais gratuit, et quand on essaye de me faire croire à la gratuité cela met mes sens en éveil, et je commence à chercher le piège pour voir si c'est pas moi le pigeon à la fin.

    Pour tout savoir sur les bienfaits du karité, essayez mon blog : (edit, les commentaires ne sont pas un espace publicitaire)

  53. Ruban

    Très bon article et encore beaucoup de choses à dire.
    Pour répondre à un commentaire plus haut GG n'est pas gratuit lorsque vous voulez acheter un produit sur le net, vous êtes peut être amené à cliquer sur le comparateur GG ou une annonce ADWords, vous payez indirectement via l'annonceur si vous concrétisez votre achat.
    La notoriété a un prix.

  54. eric belet

    La gratuité a un prix et elle coûte très cher. Bon là on parle de web mais on le voit tous les jours, on est tous plus ou moins dans l' optique d'un prêté pour un rendu. Faire du bénévolat n 'est pas forcément aisé pour tout le monde. Ainsi je vais citer en exemple le secours catholique et emmaüs qui subviennent à leurs ressources entièrement grâce aux dons. Rare aujourd' hui sont ceux qui contribuent à une bonne cause ce qui est dommage, l' homme est eu peu égoiste, ouvrez vos coeurs et vos esprits et offrez de votre temps gratuitement vous verrez comme c'est si bon de faire plaisir à des gens très simplement.
    Je vous souhaite à tous une très bonne année 2012.

  55. Anthony

    J'avais justement parle de ce sujet du "gratuit" dans un article sur mon blog, car j'était surpris du nombre de requète sur les mots : site web gratuit.

    Bel article qui rappel bien que le gratuit ce paye, d'un façon ou d'une autre et puis je suis fan de cette citation : Quand c’est gratuit… c’est vous le produit.

    Bonne année et santé à l'équipe d'Axe Net.

  56. Eric

    Merci pour l'article et Bonne Année 2013 à tous avec les 3S : Santé, Sexe et SEO :)

    Pour revenir sur le sérieux de l'article, malheureusement le gratuit est ancré dans la culture Internet grâce (à cause...?) à deux grands principes que sont : le Piratage et le Service.

    Le premier, pas besoin de s'étaler, la dématérialisation des médias a entraîné une explosion du téléchargement illégal. Et ce n'est pas près de s'arrêter, loin s'en faut.

    Le deuxième est plus vicieux car c'est celui-ci qui nous a transformés en "produit". Les coupables sont Google, Yahoo, Microsoft qui ont fourni des services de grande qualité...gratuitement...tels Gmail, Analytics, etc... Ainsi ils ont habitué la masse à ne rien payer et ont contribué grandement à cette illusion de gratuité avec moultes contreparties (utilisation des données personnelles et fichage principalement).

    Résultat les petites PME du Web qui veulent logiquement facturer leur service, se retrouvent confronter à des mastodontes qui fournissent des services de qualité gratuitement...

  57. Valentin

    Je suis choqué par ce que j'ai lu dans les premiers commentaires : "en allant plus loin je suis pas sur que Google ne nous fasse pas payer même le fait de faire une recherche sur leur moteur de recherche"

    Vous pensez vraiment que faire une recherche sur Google ou Bing est gratuit ? "Quand c’est gratuit… c’est vous le produit" Oui en effet quand vous faites une recherche sur Google (entre autres) vous êtes vendu aux annonceurs qui paient pour apparaitre dans les résultats !!! Où est la gratuité ?

    Je suis choqué de voir ce type de commentaire sur un site spécialisé dans la connaissance des moteurs de recherche.
    Mais ca me rassure, cette connaissance des moteurs est un véritable métier ;)

  58. Carine

    Okay, le Web n'est pas gratuit, ne le sera jamais est c'est un peu inquiétant de voir que les gens, utilisateurs quotidiens d’Internet ne savent pas de quoi il en retourne.

    Cependant, pour en revenir à la question de Facebook, je pense qu’un article un peu plus approfondi voire ‘pédagogique’ serait nécessaire. Je ne jette pas la pierre aux utilisateurs de Facebook qui s’insurgent tout simplement parce que tout comme nous avons tendance à oublier que nous payons pour le Web, nous avons souvent l’illusion que Facebook nous appartient car nous en sommes les générateurs de contenu. C’est une grave erreur certes, mais cet article aurait pu traiter plus en profondeur des bons aspects d’une offre payante sur FB et expliquer pourquoi Facebook, l’entreprise se doit d’offrir des services payant (exemple avec le test qu’ils font actuellement sur les messages payants) pour maintenir le meilleur produit gratuit.

    C’est aussi aux acteurs du Web d’expliquer cet Internet qui va extrêmement vite. Résumer par ‘c’est un monde cruel ou tout le monde cherche à faire du fric, et voilà tout’ c’est caricatural. Vraiment je ne pense pas que les gens soient idiots de ne pas comprendre : le web va plus vite que nous, et tout le monde n’est pas équipé en termes de connaissances pour appréhender les changements de services, surtout sur des plateformes carburant au UGC comme Facebook.

  59. isabelle

    Bon, la gratuité du net ...
    elle va perdurer un bon bout de temps : juste un chiffre, après la fermetrure de MEGA UPLAOD, en france, la fréquentation du net, a baissé de 8%.
    Alors, en tout cas, en France, le gratuit, c'est ce qui marche le mieux !
    En tout cas, dans leur tete,pour les français, on paye un abonnement, mais pas la consommation, comme on ne paye pas la conso, cela fait comme si c'etait gratuit !
    le modèle éco français est différent du modele éco américain.
    @++

  60. Priximmo

    Moi ce qui me fait le plus peur c'est que des boite comme Google qui cachait jusqu'ici bien leur intérêt éco sont en train de ne plus se poser de question et font évoluer profondément leur système pour faire plus d'argent quitte à laisser du monde sur le bord e la route. Mais bon c'est le business et c'est tout...

  61. matt

    Merci pour ce partage. Je me suis poser des questions depuis des années. Comment facebook peut-il subvenir à ses charges pour une service gratuit. C'est aux consommateurs aussi de comprendre que les réseaux sociaux n'ont que leurs informations pour faire vivre leur site... Donc soi on sacrifie nos vies privés et rester sur facebook, soi on préserve nos vies privés et ne jamais s'inscrire sur facebook.

  62. Will

    C'est pas gratuit, mais la façon dont ils nous font payer internet pour le moment reste raisonnable, n'oublions pas que nous en sommes aussi les acteurs et qu'e ce fameux web nous permet de manger à nous aussi :-)

  63. marc

    Je suis lionuxien et j'ai que de l'open source! Gratuit avec des emplacement pour la disponibilité du cerveau et de la pub, du "marchant"... et du payant avec de la qualité? Franchement je ne pense pas. Peut être un web à double vitesse, avec les "geeks" qui s'en sortent très bien, et les autres qui s'engluent!

  64. Maxime

    C'est souvent le problème sur le web : plus le service semble simple, plus l'utilisateur va réclamer la gratuité. Facebook est devenu banal ; on ne demande pas à quelqu'un s'il a Facebook, on lui demande son Facebook.

    Cela dit, il est intéressant d'essayer de trouver une parade. J'ai lancé dernièrement Meetserious, un site de rencontre de célibataires, directement au restaurant, sans passer par la case tchat comme Meetic ou consort. Et la question s'est forcément poser : va-t-on faire payer un abonnement ? Finalement, pas d'abonnement, pas de repas plus cher, c'est sur le restaurateur que l'on prendra une petite marge. On lui apporte des clients, il nous donne une commission. Alors on peut penser que les utilisateurs sont des produits, on peut aussi le penser comme étant une plateforme de promotion comme peut l'être LaFourchette. C'est le genre de choses vers lequel le web tend aujourd'hui : tout service est forcément, il faut juste trouver celui qui a tout intérêt à payer, et épargner ceux qui ne devrait pas. Pour mon cas, un restaurateur peut payer pour acquérir des clients, alors qu'il est moins normal de payer pour une chose aussi naturelle que de rencontrer ; c'est donc le choix qui a été retenu.

    Enfin, le freemium reste tout de même une option satisfaisante. Ceux qui veulent plus, obtiennent plus moyennant une petite contribution. Que des boites comme Google ou Facebook s'y mettent, ça ne me choque pas tant que ça. Ça fonctionne depuis longtemps pour Evernote et plein d'autres applications... Seule ombre au tableau il est vrai, la fin de la gratuité de Google Apps même pour les petites entreprises, c'est tout de même rude à avaler...

  65. Maxime

    Salut Sylvain, bonne année 2013 tout d'abord.

    Très bon article il est vrai que le "gratuit" ne restera pas très très longtemps encore sur internet. Pour moi la plus grosse part de revenu c'est la publicité. Facebook à commencé à le mettre en place, et je pense que cela va empirer. Pour moi Facebook restera toujours gratuit mais feront payer la publicité et les fonctionnalités. Pas simple...

  66. Etienne

    En effet, beaucoup ne comprennes toujours pas que rien n'est gratuit surtout venant de société commerciales. L'utilisation du mot "gratuit" est même étrange lorsque l'on vend quelque-chose. Le web gratuit fonctionne sous certains aspects comme les communauté, mais ceux qui travaillent grace au web tirent des revenus soit de la publicité, soit de la vente de produits, soit d'abonnements. En effet, il existe beaucoup de personnes très naïves qui croit encore à l'internet gratuit sans publicité, c'est un peu comme croire à la deuxième pizza offerte, sans se rendre compte que le prix de la première est surévalué !

    Longue vie au web, il faut juste comprendre que les règles du commerce traditionnel s'appliquent aussi au web depuis sa création... et nombreux ceux qui ne connaissent pas les règles simples du commerce.

  67. Justream

    Ce que je ne comprend pas, c'est les pubs dans les sites alors ? A quoi elle servent ? Ne finance t'elle pas assez ?

  68. Philippe

    En soit même on ne peut pas dire qu'Internet soit gratuit : La preuve étant qu'on paye un fournisseur d'accès.

    Facebook, pour reprendre l'exemple, restera toujours gratuit. Ce serait signer son arrêt de mort que de le rendre payant. Il est donc normal pour une société qui se veut proposer des services gratuits, de proposer en complétement des services payants. Il n'y a rien de choquant à cela.

  69. Didier

    Un article plein de bon sens, n'empêche que les gens aujourd'hui plus qu'avant ont le réflexe de rechercher les services gratuits qu'il peuvent obtenir sur internet, avant de débourser pour un qui soit payant. La gratuité n'a plus mauvaise réputation comme avant, et je suis sur que beaucoup de services web gratuits qui essayeront de se faire des sous sans vergogne subiront les déboires que connaissent actuellement une boîte comme Instragram.

  70. jude

    @justream : la balance entre le coût d'un site comme Facebook et les revenus publicitaires est totalement déséquilibré. La pub finance des sites mais tout le web ne peut reposer que sur ce système.
    En terme de monétisation, j'aime bien les sites qui proposent différents types d'accès free|intermédiaire|premium ; au moins la couleur est annoncée : "you get what you pay for"

  71. Allan

    Facebook restera gratuit, vu le nombre de publicité qui commencent à arriver sur mobile leur CA devrait encore grimper en flèche. Surtout que celles-ci sont super bien cilbées !

    Dans la vie rien n'est gratuit, enfin on gagne de l'argent grâce à la pub comme partout presque.

  72. Loïc

    Le gratuit à tout de même un bel avenir sur le web je pense, mais pas dans tous les domaines et sous différentes formes. Il suffit de voir le succès des jeux vidéo free to play qui offrent une expérience complète et gratuite, avec comme source de revenu des options "de confort" uniquement.

    Dans tous les cas, le net est encore très jeune et tout reste à créer en terme de monétisation, de modèles économiques.. et pourquoi pas, de services publics (gratuits) exclusivement web ?

  73. Cyrille

    Comment un service pourrait-il être gratuit ?
    Rien que de maintenir un service en ligne pour facebook doit oûter des sommes astronomiques, il ne faut pas se leurrer.
    Pour avoir un service de qualité il faut toujours en payer le prix, il n'y a pas de secret.

  74. Sébastien

    Un article plein de bons sens. On y trouvera toujours du gratuit (ou du pas cher), le gratuit (ou à petit prix) c'est un symbole de liberté hors du pouvoir capitaliste. Le Net fait encore rêvé, mais jusqu'à qu'en ?

    Une pensée aux Américains de l'année 1889 où il courut follement pour gagner leur terrain (gratuitement) pour y bâtir une nouvelle vie. Eh bien leur terrain n'est plus gratuit (même pas à petit prix) et c'était le début des USA. Où est le rapport certain diront, le fait du parler gratuit m'a inspiré de cette histoire mythique. Le payant arrive au galop ... regardez derrière vous !

  75. offre d'emploi

    Articles vraiment intéressant. Et la fin donne à réfléchir. C'est pour ces raisons que j'ai quitté Facebook. Trop de contacts virtuels, trop peu de véritables échanges. Le pire c'est que plus on se connecte pour interagir et moins on a d'interaction avec le monde réel. Enfin ce n'est que mon avis. Vivement que Facebook devienne payant et au moins on pourra retourner aux vraie échanges !

  76. Guillaume

    Encore un article de Sylvain plein de bon sens.

    Effectivement on se rend compte que la publicité ne finance pas tout. Mais le recul de Free par rapport à sa dernière maj anti-pub laisse croire qu'on a encore un peu de temps devant nous...

  77. Francky

    Le problème à mon avis n'est pas gratuit ou payant mais plutôt : est-il encore possible de fournir un service gratuit ? A cette question la réponse est certainement oui. Le meilleur exemple c'est quand même bien Google qui arrive à proposer toujours plus de services de qualité en se finançant par la publicité. Le modèle est même plus que rentable pour eux.

    Ensuite est-il possible de conserver ce modèle ? A mon avis ceux qui font tout pour le conserver gardent leur indépendant vis-à-vis des utilisateurs. Je suis même persuadé que les utilisateurs sont prêt à donner beaucoup (sans s'en rendre compte parfois) pour conserver un service de qualité gratuit.

    Et puis un service gratuit est le meilleur endroit pour promouvoir des services payants. Ce blog est même une très belle vitrine pour cela ;)

  78. Ben

    Leur façon de nous faire payer le web pour le moment n'est pas scandaleuse, on peut meme en profiter donc cela reste équitable et ca me va :-)

  79. Dextarian

    Etant donné les longues discussions sur la gratuité du net que j'ai eu il n'y a pas longtemps, j'adhère complètement à cet article.

  80. Alain de AutoEcologique

    D'une façon comme d'une autre, la notion même de gratuité est un leurre. Toute chose gratuite a une VALEUR, qu'elle soit matérielle ou intellectuelle. A l'arrivée, il y a toujours quelqu'un qui finance cette valeur... un cadeau reste payé par celui qui nous l'offre, une prestation gratuite est financée par ceux qui payent d'autres prestations...

  81. Karim

    Bonjour,

    Internet n'a jamais été gratuit.
    Pour se connecter au web un abonnement auprès d'un fournisseur d'accès n'est il pas nécessaire?

    Comment peut on croire donc qu'Internet a été ou est gratuit?

  82. Hugo

    Je pense que d'un point de vue général, les utilisateurs sont maintenant prêt à payer pour ne pas être submergé de publicité. je me rappel de Beezik par exemple, au début j'en entendais parler de partout autour de moi puis j'ai l'impression que le système à perdu en puissance. Enfin c'est mon impression.

  83. Pascal

    Le gratuit n'existe pas à proprement parlé.
    Pour que certains profitent d'une "gratuité" il faut que d'autres payent à un moment donné.
    Bon article qui remet un peu les pendules à l'heure ! :)

  84. Laurent

    Comme l'évoque Guillaume un peu plus haut, le "Freegate" aurait pu, aurait dû, permettre des débats sur la question de la gratuité car comme le dit Pascal, pour le coup dans le commentaire juste au-dessus du mien ;-), rien n'est jamais gratuit. C'est la même chose vis-à-vis de l'Etat, lorsque vous considérez qu'un médicament doit être totalement remboursé "parce qu'il aide des gens" : gardez toujours à l'esprit que ce sont vos impôts qui le paient et que, même si vous n'êtes pas imposable, vous payes des impôts tous les jours, ne serait qu'en raison de l'existence de la TVA !
    En réalité, le freemium est une excellente chose car il permet de se faire un avis sur un produit sans s'engager pour autant. Si le produit est bon et qu'on en a réellement l'usage, il est évident qu'à un tarif modique on va volontiers payer les auteurs.

  85. site de rencontre lesbienne

    Bonjour,

    Votre article est très pertinent! J'ai me suis moi même heurtée à certain commentaires désagréables de clients qui ne trouvaient pas normal que mon site devienne payant ... En effet, certains(en l'occurrence certaines) trouvaient normal que je payes les serveurs, la programmation, ... pour qu'ils puissent faire des rencontres gratuites! On m'as même demandé de mettre moins de pub :p
    Enfin, tout ça pour dire que je suis tout à fait d'accord avec vous, et que je préfère demander une petite contribution aux utilisateurs plutôt que de revendre leurs informations personnelles!

    Fabienne

  86. Pierre

    « Quand c’est gratuit… c’est vous le produit. », effectivement. Mais ce n'est pas pour autant un mal (pour certains, on dirait que ça l'est), tant que les règles du jeu sont bien comprises. Après, c'est sûr, confier ses données à une entreprise américaine sans la moindre modération/réflexion est plutôt à éviter...
    Et puis avec le gratuit, c'est pas forcément vous le produit si derrière il y a un modèle freemium, où on vous incitera à un moment à sortir le porte-monnaie.

  87. france

    Merci pour ce billet. Moi aussi, je me trouve toujours en décalage avec les "bien-pensant" du web qui voudraient que celui-ci reste propre, gratuit, dénué de Pub... vous n'avez jamais noté le paradoxe ? C'est souvent dans les boites qui vivent de la pub que l'on trouve le plus d'utilisateurs d'ad-block...

Partagez sur :

Les commentaires sont fermés.