Faut-il impérativement adapter son site web au mobile ?

Affichage compatible mobile

Question récurrente, "Faut-il rendre compatible son site internet à la lecture sur smartphone ou tablette ?".

Depuis le temps que le sujet est abordé, on pouvait penser qu'il était clos et la réponse "OUI" validée, mais de la théorie à la pratique le chemin est parfois long... encore en 2014.

Deux grandes options sont possibles : la version mobile dédiée en plus du site "standard" ou la mise en œuvre d'une version responsive qui va s'adapter à l'écran de l'utilisateur, ça, c'est pour la technique, mais dans les deux cas le développement ou la refonte vont générer un coût non négligeable, alors quand faut-il passer à une version mobile-friendly ?

Pourquoi décliner un affichage mobile ?

Je ne vais pas m'étaler 107 ans. Il est évident que certains sites sont quasiment invisitables sur un smartphone dans leur version web standard. Les contenus sont illisibles, toutes les fonctionnalités ne répondent pas, les menus ou boutons sont si petits que cliquer avec un (gros) doigt est presque impossible et le temps de chargement est infernal.

Une version adaptée aux téléphones va résoudre tous ces problèmes et permettre une navigation confortable pour vos visiteurs, mais votre cible est-elle composée de geeks accros aux smartphones ou de fonctionnaires bloqués sous Windows XP ? Ceci peut encore influencer votre choix.

Avez-vous un auditoire mobile ?

Aux clients qui me posaient la question de l'utilité d'adapter leur site internet pour un affichage optimal sur un terminal mobile, j'ai longtemps répondu d'analyser leurs statistiques pour en tirer les bonnes conclusions. ET encore aujourd'hui, selon la situation du client...

Bien sûr, il est toujours préférable de proposer aux internautes une version la plus compatible possible avec l'outil qu'ils utilisent. Mais malgré le discours ambiant des agences, marketeurs et techniciens de tous poils, la réalité du coût s'impose.

Si 2% de vos visiteurs accèdent à votre site à partir d'un smartphone, et ceci sur des requêtes "exotiques" qui ne convertissent pas, même en 2014 je peux comprendre que le propriétaire d'un site se concentre sur d'autres investissements.

Si 20% de ceux-ci (ou plus) utilisent un mobile pour vous rendre visite et qu'une partie d'entre eux convertit (passe commande ou réalise l'action que vous souhaitez), vous devez légitimement vous poser la question du gain que vous pourrez tirer à leur proposer une expérience plus pratique...

Quelques exemples :

Je ne cite pas les sites, mais les cas sont réels.

  • Ce blog :  On pourrait se dire que son auditoire est composé d’incorrigibles geeks, et pourtant, le trafic à partir d'ordinateurs de bureau représente encore 87% du trafic, les tablettes 5%, les smartphones 8%. Quand on sait qu'un site classique est quand même assez lisible avec une tablette, la part de visiteurs à qui nous rendons la vie plus simple  (car le blog est en responsive design) représente moins du 10e des utilisateurs. Est-ce rentable ? La question ne se pose pas pour nous, nous devons avoir un site compatible pour des raisons d'image, mais je ne sais pas si c'est rentable.
  • Un e-commerce dont la cible est la jeune maman : Changement de discours ! La cible est majoritairement composée de jeunes femmes entre 19 et 26 ans, et certaines n'ont même pas d'ordinateur à la maison ! 29% des visites proviennent de smartphones ainsi qu'une part de commandes non négligeable, 20% de tablettes et 51% d'ordinateurs. Faut-il passer à une version mobile ? Oui, la question ne se pose même plus (c'est d'ailleurs ce que nous faisons actuellement pour cette cliente).
  • Un site présentant des produits pour les collectivités : Typiquement le site pour lequel la réponse n'est pas facile. Les smartphones ne représentent que 6% du trafic et aucune conversion. Sachant que le site reste acceptable pour les 10% d'utilisateurs sur tablettes, et que 84% utilisent des desktop, en combien de temps l'investissement nécessaire à une version mobile sera-t-il rentabilisé ?  La question peut encore se poser.

En gros, je vois une grosse différence en général entre les business BtoB et BtoC :

  • Si votre cible est constituée de particuliers, je pense que vous n'avez pas le choix, penchez-vous sérieusement dès maintenant sur la question.
  • Si votre cible est exclusivement composée d'entreprises, vous avez sans doute encore 1 à 4 ans de répit. Vous perdrez des conversions, mais la perte est probablement encore limitée à l'heure actuelle. Voyez quand même le rapport entre celle-ci et le coût d'une refonte...

Bref, malgré tous les beaux discours, et même si je sais que le sens de l'histoire est tout tracé, je comprends parfaitement que certaines personnes soient encore frileuses. La période de crise n'aidant pas, la notion du retour sur investissement le plus rapide possible se pose forcément.

Pourquoi la transition est-elle difficile ?

J'entends déjà les chantres du "c'est facile" et "c'est pas cher" et du "pugin-qui-fait-tout" me dire que le passage est aisé.

Mais quand je vois concrètement les demandes de nos clients, les problématiques d'ergonomie, la difficulté (encore) à faire comprendre qu'une version mobile fera disparaître tous les froufrous tant appréciés des propriétaires de sites, ce que je vis au quotidien est plutôt une forte résistance au changement qu'une volonté d'aller gaiement en avant.

Et je ne parle pas du fatras de trucs spécifiques qui ont été installés sur certains sites et qui ne survivront pas à une version smartphone.

Évidemment, ces problèmes ne se posent pas quand la refonte est initiée pour d'autres raisons, ou lors de la création pure et simple. Même si la mise en place d'un site compatible mobile génère parfois un surcoût, celui-ci reste acceptable et il me semble fou de nos jours de ne pas y passer quand on part d'une feuille blanche.

Version mobile ou site responsive ?

La question a été débattue sur de nombreux blogs, en résumé :

  • La version spécifique mobile évite de se poser des questions sur la refonte ou le look de la version web. En revanche, ceci veut généralement dire qu'il faudra quasiment gérer deux sites. On s'expose aussi potentiellement à de sérieux problèmes de contenus dupliqués que Google ne va pas aimer.
  • La version responsive a pour gros avantage de n'avoir qu'un seul site à gérer donc un gain de temps en création et en gestion. On supprime aussi les problèmes de duplication de contenus. En revanche, le design général demandera souvent de la simplification et la question de versions spécifiques pour les images peut se poser (maintenant, l'évolution des débits mobiles étant ce qu'elle est, est-ce que cette question persistera?).

Pour notre part, nous avons pris le parti du responsive design que nous considérons comme le meilleur rapport coût/performance.

Et si on parlait de référencement ?

Quel peut-être l'impact d'un site mobile sur le trafic d'un site ?

Encore une fois, je pense que lorsque l'on pense mobile, on doit avant tout se concentrer sur l'expérience utilisateur et sur la conversion, mais au fil du temps, on commence à voir poindre des avantages en terme de référencement.

Autant je n'adhère pas vraiment encore au discours de Google sur le HTTPS, autant celui sur la compatibilité mobile me sensibilise. La logique est simple. En considérant que la navigation avec un téléphone sur un site non compatible est souvent un enfer, Google compte privilégier (lorsque l'on surfe à partir d'un mobile) les sites qui offrent cette possibilité.

J'avais pu constater quelques tests faits par Google. Et même si la version définitive de la mise en exergue des sites mobiles prend une autre forme dans la SERP, il me semble indéniable que le taux de clics sera renforcé vers les sites compatibles.  Vu que je pense que le CTR finit toujours par influencer les positions, je crois fermement à un réel avantage à terme pour les sites qui offriront cet agrément de navigation.

En conclusion :

Je ne me souviens pas avoir lu un article qui remette en question la nécessité de passer à un site compatible mobile là-tout-de-suite-maintenant-c'est-urgent-t'es-fou-si-tu-le-fait-pas.

Et pourtant, mettons-nous dans la peau d'un petit e-commerçant qui se dégage péniblement 1000 euros de revenu net mensuel pour sa poche personnelle au bout de 3 ans. Combien de temps lui faudra-t-il pour revenir à ce niveau de salaire s'il réinvestit dans une nouvelle version de son site ?
Reste que s'il ne le fait pas, au fil des mois et années à venir, il perdra des clients qui privilégieront ses concurrents qui ont fait le pas. Dur dilemme non ?

En revanche, pour ceux qui sont en phase de réflexion sur une refonte ou ceux qui souhaitent faire réaliser leur premier site je pense que la question ne doit plus se poser. La compatibilité mobile ne représentera pas un surcoût très important et votre site ne sera pas has been dans 2 ans.

Annexes :

Faut-il impérativement adapter son site web au mobile ?
5 (100%) 2 votes

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter Plein
Partager sur linkedin
Partager sur Google+

29 réflexions au sujet de « Faut-il impérativement adapter son site web au mobile ? »

  1. Florian UGHETT

    Bien vu ! Du coup c'est vrai que les sites vitrines que l'on sort via Joomla ou WordPress pourront sans mal être responsives. Par contre dès que l'on attaque du plus gros site ... En tout cas la question mérite d'être posée

  2. koogar

    C’est un vieux sujet. Déjà en 98 nous avions remarqués avec des collègues que Google remontaient plus facilement dans ses pages de résultats les sites avec des largeurs à 100%. Nous ne pensions pas à l’époque que la lecture d’un site dans un téléphone serait possible seulement 15 ans plus tard. Nous cherchions seulement à rentrer sur toutes les largeurs d’écran, il n’y en avait pas beaucoup à l’époque. C’est l’arrivée des écrans 17’’ qui a changé la donne, l'arrivée des écrans plasmas. Tant que nous étions sur du 13/15’’, en 800px de large, les sites en 100% passaient bien, en 1000px ca devenait affreux. Mais ce changement en 1000px de largeur a permis d’avoir une montée en puissance de thèmes magnifiques (ayant été annuairiste pendant un temps, j’en ai vu passé des thèmes, limite œuvre d’art pour certain.
    Aujourd’hui l’arrivée du mobile met à mort ces thèmes, si ces proprios de sites n’ont pas les moyens de fabriquer un site mobile sur une url annexe, car ces sites sont impossible a responsiviser, ils vont tous perdre en visibilité, et ce sont des millions de sites qui s’apprêtent à partir à la poubelle dans les années à venir. Si j’ai bien retenu l’info : 90% des internautes seront sur internet via leur mobile d’ici 2020. Dans 2 pays, ils ont commencé à diviser des trottoirs en 2 avec une ligne, les passants avec un mobile d’un coté et les passants sans mobile de l’autre coté de la ligne. Nous rentrons brutalement dans une nouvelle ère de l’internet.

  3. Thomas Cubel

    Hello Sylvain,

    Merci pour ton article, je suis tout à fait d'accord avec toi.
    Cela ne sert à rien de dépenser son énergie et son argent si le mobile n'est pas le cœur ou une grosse partie de notre business actuellement. S'il y a des priorités devant, surtout en référencement, mieux vaut se focaliser sur ces priorités, sauf éventuellement si l'on doit faire une refonte du design, autant faire "une pierre deux coups".

    A terme, je pense qu'on va tous devoir travailler nos sites pour le mobile à la vue du nombre de smartphones et tablettes qui explose, mais pour l'instant, on doit encore se poser la question suivante : Est-ce que cette action est celle qui va me rapporter le plus tout en limitant les coûts ?

    Enfin, merci beaucoup pour cet avis constructif ! Bonne fin de week-end !

  4. cédric

    Bonjour,

    merci, c'est une réflexion que je mène actuellement.

    Par contre ta remarque suivante m'interpelle :
    "On s'expose aussi potentiellement à de sérieux problèmes de contenus dupliqués que Google ne va pas aimer."

    J'ai un site mobile et un site pour pc. La version mobile remonte tres bien dans les résultats naturels sur mobile. Google sait tres bien identifier quand une page à sa version mobile si cela est bien fait.
    Je n'ai jamais eu aucun problème de duplicate content.

    Pour l'instant nous avons décidé de conserver la version mobile. Passer en responsive design représenterait des mois de travail (site de 2000 pages et au moins 30 templates) sans savoir si le taux de transfo augmenterait.
    La version mobile nous donne satisfaction : référencement, transfo, design...

    Sincèrement je suis ne pas sur qu'on puisse afficher mieux notre offre complexe sur un smartphone avec du responsive par rapport à un site mobile.

    Sinon on a posé également la piste de faire du responsive jusqu'au format tablette et sur les formats smartphone on passe en version mobile.

  5. Carine

    Contente d'enfin lire un avis plus nuancé que le traditionnel "Il faut un site responsive en 2014". Dit autrement, je suis totalement d'accord avec ton analyse, Sylvain.

    Néanmoins, lorsque tu dis "En revanche, pour ceux qui sont en phase de réflexion sur une refonte ou ceux qui souhaitent faire réaliser leur premier site je pense que la question ne doit plus se poser", sans doute est-ce vrai en théorie. Mais même en partant de zéro, un site responsive représente un surcoût pour le client. Chez la plupart des prestataires, d'après ce que j'en sais, celui-ci est généralement de 30%. Ce qui implique que parmi les petits indépendants ou les TPE que je rencontre, rares sont ceux qui sont prêts à investir ce supplément.

  6. Didier

    Très honnête votre article comparé au discours de la plupart des agences qui tentent de fourguer du mobile a tout prix.
    Mais si je devais faire construire un site aujourd'hui, le responsive ma paraitrait indispensable.
    Il faut se rendre à l'évidence, les smartphones sont devenus incontournables.

  7. Sylvain Auteur de l’article

    @ Florian
    Quand je vois certains sites, même fait sous WordPress, la transition en responsive n'est pas forcément si aisée que cela 🙂
    Et comme tu dis, sur certains sites c'est un gros chantier à mettre en place.

    @ Koogar
    Bon, en même temps, un site fait en 2000 a peut-être des tas de raisons d'être refait 🙂

    Sinon, je me méfie un peu de certaines études qui ont tendance à démontrer une très forte utilisation du mobile. Souvent, le détail de ce que font les gens sur mobile n'est pas très clair.
    Je connais des ados connectés 10 heures par jour sur Facebook avec leur mobile, mais qui font le soir des recherches avec leur PC tout en continuant de facebooker avec leur téléphone.
    Alors c'est certain, au global chez eux la part d'utilisation mobile est énorme, mais si on se concentre sur leur utilisation hors application, elle baisse drastiquement.

    Bon, malgré tout il ne faut pas se leurrer, de manière générale le trafic mobile vers les sites web continuera à aller en s'accroissant, surtout qu'avec des écrans de smartphones qui grandissent à chaque version, le surf devient de plus en plus confortable.

    @ Thomas
    C'est en effet tout le sens de mon article. Il peut y avoir d'autres leviers que le passage au mobile pour améliorer son trafic, et le tout est de mesurer le ROI de chacun. Même si le passage mobile-fiendly est sans doute un facteur important, parfois il y a d'autres choses à faire avant.

    On peut aussi se dire qu'il est possible d'attendre 1 an ou 2 pour avoir un budget qui permette de faire quelque chose de bien, plutôt que de foncer tête baissée avec des moyens qui ne correspondent pas avec ses ambitions.

    @ Cedric
    Si ta version spécifique aux mobiles est en place, loin de moi l'idée de tout refaire en responsive. Si les URL sont bien gérées, pas de souci pour Google.
    Mais pour celui qui part de zéro aujourd'hui, le responsive est sans doute le meilleur compromis en terme de coût et de maintenance.

    @ Carine
    Bien sûr, il y a ce coût supplémentaire.
    Maintenant, ceci dépend aussi des cibles visées. Pour un e-commerce destiné aux particuliers, je pense que les 30% seront rapidement compensés par des visiteurs qui resteront sur le site.
    Pour un extranet destiné aux marchés publics, je ne suis pas certain que la version mobile serve à grand-chose, même de nos jours.

    @ Didier
    Je pense que les clients sont lucides face au discours commercial un peu hard de certaines agences...

  8. Fabrice

    Toute question débutant par "faut-il ?" est en général vouée à une réponse de Normand... Je suis d'accord sur le fait qu'adapter son site au mobile comporte un coût non négligeable et pas toujours en adéquation avec le lectorat.
    Mais il faut aussi connaître sa cible et ses usages. Le responsive a un aspect "marchand" qui me gêne parfois : tout est fait pour inciter au clic (et transformer le visiteur en acheteur). Pour moi c'est un peu comme la grande mode du passage en HTTPS : ça ne s'applique systématiquement à tous les sites, et pourtant certains qui n'avaient rien à y gagner (autre que le prétendu gain de position dans les serps) l'ont fait immédiatement.

  9. Lucas

    Moi aussi je préfère les sites en Responsive, un seul site à gérer c'est plus simple...
    De plus un webmobile est souvent allégé en page, du coup on ne peut pas faire de redirection d'un mobinaute vers une page correspondante sur le site mobile et Google n'apprécie pas qu'on redirige un mobinaute d'une page interne d'un site classique vers la home d'un site mobile ! Et du coup le référencement du site classique prend une claque (expérience personnelle) et je ne parle même pas de la duplication de contenu à gérer !

  10. Ava Amara

    Bonjour,
    Bien contente que vous abordiez ce sujet. J'en ai ras la casquette d'être prise pour une débile par vos confrères agence web de tous poils qui pratiquent via phone le fameux : "là-tout-de-suite-maintenant-c'est-urgent-t'es-fou-si-tu-le-fait-pas" parce que l'on dit NON à la mise en place là tout de suite dans l'heure d'une version responsive de notre e-commerce !
    Alors oui, comme vous le rappelez très justement dans votre billet, l'histoire ne se retourne pas, au fil du temps, tout le monde ira vers le responsive (Et vos confrères auront leur os à ronger). Et oui, les chefs d'entreprises de TPE ne sont pas que des abrutis finis qui n'y connaissent rien. On vous lis, la preuve, d'un pc 😉 .
    La question du retour sur investissement est une problématique primordiale en tant que chef d'entreprise, si petite soit 'elle.
    Par exemple, en ce qui me concerne , mes clientes passent encore beaucoup de temps sur leurs pc (+ 40 ans), en conséquence je ne vais pas précipiter les choses en matière "responsive". Et en ce qui concerne l'aspect diabolique du SEO qui nous serait fatal parce que non responsive, et bien, si j'ai bien suivie vos conseils, je ne mets pas tous les œufs dans le même panier. Je veille à ce que mes clientes me connaissent autrement que par le biais de Google. Et les vaches seront bien gardés.
    A bons entendeurs...
    Ps : je profites de ce message pour vous dire combien j'M vous lire. Belle continuation. Ne m'appelez pas pour me vendre du responsive, je vous enverrai paître dare dare....

  11. Thierry

    Une expérience client plus pratique sur le mobile !
    Oui , mais le défi est de savoir ce que font vraiment vos visiteurs sur le site et comprendre pourquoi leur expérience peut laisser à désirer.
    Des solutions de Gestion de l'expérience client digital comme UserReplay permettent de rejouer (comme une vidéo) les sessions Web des visiteurs et donc comprendre les soucis d'ergonomie, les erreurs technique et les soucis de performance.

  12. Sylvain Auteur de l’article

    @ Fabrice
    Par définition, le site responsive n'est pas plus marchand sur téléphone que sur ordi 🙂
    Regarde ce blog, il est responsive, et n'est pas plus marchand que ça, si ce n'est que "bien évidement", il y a un lien vers le site de l'agence.
    Pour le gain SEO du https, je pense qu'on en est loin, d'ailleurs, je ne connais aucun site SEO qui y y soit passé, c'est dire !

    @ Lucas
    Il est certain que le responsive est plus facile à gérer et simplifie les problématiques SEO. Sur ce point (SEO) c'est d'ailleurs la technologie conseillée par Google.

    @ Ava Amara
    Promis, je n'essaierai pas de vous vendre du mobile 🙂
    Et je rebondi sur votre reflexion, développer son trafic en dehors de Google est une excellente chose. Sinon, merci pour le compliment.

  13. Fabrice

    C'est vrai que je suis allé un peu vite en besogne, et que responsive ne veut pas dire marchand ! Par contre pour les blogs SEO passés en HTTPS je ne suis pas d'accord, car même si les plus connus de la blogosphère sont encore en HTTP, certains comme 1m30 ont fait la migration une semaine après l'annonce de Google. Et qu'on ne vienne pas me dire qu'ils ne sont pas SEO car j'ai suivi toute l'affaire sur le blog de lumière de lune où on voit clair(de lune)ement qu'ils se sont bien servi de tout le monde avec leur branle-bas-de-combat médiatique faussement innocent.

  14. Sylvain Auteur de l’article

    @ Fabrice
    Rhôôô, 1mn30 ne fait pas de SEO, ils l'ont clamé assez fort, il font de l'inbound marketing 🙂 🙂
    Reste que pour le https pour le SEO, même Google est revenu en arrière pour dire que finalement le gain serait de moins d'un pouième. Bref, je n'en vois pas l'utilité sur la plupart des sites, ni pour les visiteurs, ni pour le SEO.

  15. Phoenix13

    @Sylvain

    "Pour le gain SEO du https, je pense qu'on en est loin, d'ailleurs, je ne connais aucun site SEO qui y y soit passé, c'est dire !"

    Yoast y est passé (il s'en explique dans un de ses posts) et il y en a d'autres...

  16. koogar

    @Sylvain
    Tu es optimiste en pronostiquant un passage en douceur, je le suis nettement moins, car les études prennent en compte l'usure du parc PC, son non renouvellement dans les années à venir. C'est la fin du PC. Internet rentre dans une nouvelle dimension 🙂

  17. Stéphane

    Bonjour,
    Merci beaucoup pour ce très bon article.
    Effectivement, si on considère le mobile comme central dans toute stratégie de marketing digital il est incontournable d'avoir un site responsive mais ce n'est plus très compliqué avec les CMS courants.
    J'ai écrit un post sur mon blog qui parle des outils pout checker la compatibilité mobile et l'acceptation de Google, ravie d'échanger des liens si tu veux.

  18. Sébastien

    Perso, je pense que oui, le format mobile est devenu selon moi un incontournable aujourd'hui. De plus en plus de gens utilisent des tablettes et smartphones. Quand j'ai analysé mes statistiques la dernière fois, j'ai halluciné sur le pourcentage d'utilisateurs en provenance d'un terminal mobile, tournant sur Android principalement bien sûr.

    En plus, les nouveaux sites sont développés en responsive maintenant. Cela me semble être indispensable pour s’adapter à la diversité des supports.

  19. Parmentier

    Responsive oui ! Mais en ce moment j'ai l'impression que c'est la seule réponse de certaines agences web quand on parle SEO.
    Je viens encore de vivre le cas d'un site parfaitement optimisé, où l'on avait parfaitement géré toutes les redirections lors des mises à jours précédentes.
    Le responsive a été l'argument choc qui a permis à une agence de refaire entièrement un site sans rien récupérer de l'acquis. D'ailleurs ils n'ont même pas remplis les balises title.

  20. Sylvain Auteur de l’article

    @ Parmentier
    Que dire si ce n'est que le client est une buse sur ce coup là. J'ai toujours du mal à comprendre pourquoi certains chefs d'entreprise sont à côté de la plaque à ce point là en ayant été sensibilisé au SEO auparavant.

  21. yann

    Bravo ! Enfin quelqu un qui dit quelque chose de censé sur le mobile... étudiez vos stats (ca prends 2 secondes) et faites le bon choix... arrêtez de vous faire berner par les beaux discours du style plus de 50 pour cent des mails sont ouverts depuis un mobile .. posez vous également la question de savoir si vous avez besoin d une application ou d un site mobile ... ce n'est pas la même chose... si pour vous c'est la même chose, c'est que vous n avez pas besoin des 2 !

  22. Marc

    Bien dit, responsive design ou appli mobile, à mon avis le responsive design l'emporte toujours.
    Mais il sert à rien de polémiquer la dessus, chacun fait son choix, en terme de cout et de productivité.
    a+++++

  23. wenogeek

    Google experimente l'affichage d'un pictogramme (un téléphone barré) indiquant qu'un site proposé dans ses résultats, n'est pas "mobile friendly". Pour rappel, google possède un googlebot-mobile spécialement dédié à l'indexation des site mobiles et il est fort probable que les sites n'affichant pas une version optimisée pour mobile seront, à terme, pénalisés dans les serp… Bientôt la majeure partie des requêtes se feront à partir dun périphérique nomade,alors, à la question : "Faut-il impérativement adapter son site web au mobile ?" (qui ne devrait plus se poser) la réponse semble claire !

  24. Sylvain Auteur de l’article

    @ Wenogeek
    Je ne suis pas du tout d'accord.
    Pour le picto, on ne sait pas encore, il y a plein de versions (voir le lien que j'ai mis à ce sujet).
    Et pour un certain nombre de sites, c'est complètement inutile et représente une lourde charge qui ne rapportera rien d'ici peut-être 2 à 4 ans. Ils ont donc largement le temps d'attendre.

    Je me demande si tu as lu l'article ?

  25. Yann

    pour google, moi ce que j'ai vu c'est qu'il prévient lorsqu'un site est en version Flash et que l'on fait sa recherche depuis un mobile ... c'est juste un message d'avertissement : Ce site est en flash, il ne s'affichera pas bien (un truc comme cela) mais il donne quand même possibilité d'aller sur le saite ..; après c'est sûr qu'en terme d'image / marketing, c'est pas top top d'avoir ce message ... mais dans ce cas il s'agit de l'utilisation de flash et non du fait que le site n'est pas responsive ... je suis peut être hors-sujet ...

  26. devis création de site internet

    Réflexion faite, je pense qu’il est à la fois sage de prévoir une version responsive et standard de votre site web pour être efficace dans les deux sens. Cependant, le budget pour ce projet reste un os, alors, le mieux serait de faire un point en fonction des objectifs fixés et des prospects ciblés.

Partagez sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *