Faux profil et SEO

Fake

La création de fausses identités est une pratique répandue chez les référenceurs.

Il ne s'agit pas bien sûr de vouloir escroquer qui que ce soit en prenant son identité, mais de créer un profil crédible qui pourra être associé à un ou plusieurs sites ou blogs. Ceci peut permettre de bénéficier de plusieurs avantages.

J'aborde ce sujet dans cet article car je me suis rendu compte que ces procédés étaient quasiment inconnus du public alors que c'est une pratique assez courante en référencement.

Une fausse identité... Pour quoi faire ?

Quand on s’appelle Gérard Pissdru, que l'on a 45 ans et que l'on a besoin de monter un blog de fille pour les besoins de son linking, il va être difficile d'être crédible avec son nom et sa propre photo.

Alors que Cloé Delaunay avec la photo d'une jeune femme de 25 ans va passer beaucoup mieux non ?

Cette identité pourra être utilisée comme nom d'auteur sur le blog, sur les réseaux sociaux ou tout autre support où elle sera un atout.

La méthode

  • Une jolie photo (pas trop sexy sinon vous serez grillé par tous les pros). On la trouvera sur le web, ou mieux, sur un magazine papier étranger, et on retouche un peu. Mais je rappelle que c'est très mal de faire cela !
  • Une bio qui tient à peu près la route. Date de naissance, ville d'habitation, parcours scolaire, etc. Tout cela et plus est à adapter en fonction du profil que vous voulez créer.
  • Des passions, un métier (on trouve aussi beaucoup d'étudiantes...) et tout autre renseignement que vous jugerez utiles (un chien, des enfants, un grand frère) et hop c'est parti.

Astuce : Intégrer ces données dans une page « à propos » du blog de « Chloé » permet de se souvenir de son personnage, c'est utile si vous en gérez 36 très disparates.

Se créer une identité sociale web.

L'étape suivante consiste à se créer une présence sociale. Les grands basiques sont le compte Twitter, la page Facebook et le compte Google+.

La création de faux profils sur ces plateformes constitue presque un incontournable, car ces outils permettront de démultiplier les impacts des publications.

Vous pourrez Tweeter vos articles, les liker, les plusser, Idem pour les autres pages ou vous aurez posé des liens. Bien sûr, au milieu de cette autopromotion il faudra aussi le faire pour quelques autres sites et pages dignes d'intérêt pour le profil créé, sinon vous passerez pour un(e) gros(sse) égoïste et perdrez en crédibilité.

Les plus pointilleux monteront même des profils Copains d'avant, linkedin, Viadeo, etc.

Alimenter tout le bazar

La première crainte de ceux qui hésitent à se lancer dans ces pratiques est rarement la morale, mais plutôt le temps qu'il faudra passer à entretenir le tout (On vit dans un monde ma bonne dame....).

Dans la pratique, tant qu'on limite à 4 ou 5 sites et identités associées, ça passe. Après, il faudra songer à automatiser tout ce bingz sinon vous risquez de perdre pas mal de temps. On en parlait ici.

Reste que les articles des blogs concernés devront être rédigés, mais il y a plein de bons rédacteurs pour cela. Ces articles serviront à poser vos liens vers vos sites ou vers ceux avec qui vous en aurez échangé vers votre money site.

Mais ce n'est pas possible, ça va se voir !

Je peux vous assurer que non, d'ailleurs Sylvain Richard n'existe pas (non je rigole), mais je peux vous assurer que la plupart des gens se font prendre face à ce type de mise en oeuvre.

D'ailleurs, même de grands noms du web en France le mettent en pratique et vous avez sans doute déjà sans le savoir parcouru des blogs perso dont l'auteur n'a jamais existé. Ces faux blogueurs sont d'ailleurs souvent plus vrais que nature.

A ce sujet, je vous invite à lire cet article du JDN qui va plus loin en expliquant comment certaines agences conçoivent de faux personnages dont les articles sont publiés sur des sites reconnus (edit du 16/09/2013, la suite de l'enquête du JDN).

Les difficultés à contourner

La difficulté la plus casse-pied concerne sans doute la validation de comptes FB ou G+ avec un numéro de téléphone. 25 personnes avec le même n° de portable, ce n'est pas très crédible. C'est sans doute le truc qui vous fera vous faire virer d'un réseau social un jour ou l'autre.

Pour le whois des noms de domaine (pour les blogs ou sites), le plus simple est encore le whois anonyme proposé par les registrars pour les particuliers.

En conclusion

Mentir c'est mal. Si vous êtes tentés malgré tout, regardez donc la télé pendant une campagne électorale et vos scrupules seront peut-être levés.

N'oubliez pas non plus que vous vous êtes forcément déjà fait prendre (moi le premier), car certains montages sont vraiment bien réalisés. Dans la pratique, s'ils sont bien conçus, les articles des blogs reçoivent même parfois des liens naturels, et les profils sociaux sont suivis par de vrais gens.

Certains diront que c'est beaucoup d'énergie que l'on pourrait consacrer à son propre site, d'autres y verront de très nombreux avantages, à vous de voir …

On me souffle à l'oreille que cet article est immoral...

"La nature n'est ni morale ni immorale, elle est radieusement, glorieusement, amorale."

Théodore Monod

Faux profil et SEO
4 (80%) 1 vote

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter Plein
Partager sur linkedin
Partager sur Google+

58 réflexions au sujet de « Faux profil et SEO »

  1. Simon

    Je gère une cinquantaine de faux profils quali via hootsuite et je confirme c'est beaucoup de taff pour la création dans un premier temps puis pour l'animation (trouvez les flux RSS qui vont bien et autres). Si j'avais à le refaire je pense que je me focaliserai sur 4 ou 5 profils ultra quali.
    Une alternative à la création de faux profil peut être l'échange de fan/tweet ou encore l'achat, mais bon une fois la machine lancé il est plus rentable de créer ses propres profils :).

    PS : facebook est ultra chiant pour la création de profil en masse, pas simple de le contourner comme tu dis.

  2. fleuriste

    Dans le monde réel du travail, il faut naviguer dans un véritable panier de crabes 🙂
    Masqué et en plus avec une fausse identité tous les coups sont permis.

    Merci pour la présentation abordée avec humour.

  3. Mric

    C'est un métier de Schizophrène !
    Perso je créé souvent les profils persos avec des ip étrangère (certainement mon côté parano)

  4. Zahio

    Un "profil" géré par plusieurs personnes, c'est pas mal comme configuration aussi, car quelques profils de qualité seront plus efficaces qu'un armée de bots amha.

    Certains faux avatars sont plus vrai que nature effectivement. Pour les faux profils fb, l'idéal est de racheter des comptes existants, idem pour twitter... et g+ aussi... heu, non en fait 😉

  5. Nouméa

    Ton dernier article était de taper sur tes collègues qui faisaient leur travail comme des kanards, je peux comprendre, mais aujourd'hui dans cet article tu invite à enfreindre des lois sur la protection des consommateurs, la falsification d'identité, la concurrence déloyale... Hum...

  6. Jessyseonoob

    Non c'est pas vrai y'en a qui font ça? Ah oui c'est vrai.

    Cet article me fait penser à la création de "personae" où l'on crée un profil, et l'on se pose la question de quel va être son parcours sur le site. Ils ont une vraie vie virtuelle et des intérêts et c'est normal qu'ils fassent un lien.

    Et puis dans ton cas perso te faire passer pour Adriana alors que t'es une pizza aux anchois, c'est assez gonflé

  7. Nicolas

    Pour le numéro de téléphone, une solution pérenne qui certes coûte un peu d'argent est l'achat d'un numéro sur skype - très pratique pour multiplier les sites et les profils surtout avec le renvoi d'appel gratuit

  8. Romain

    Se faire passer pour une femme quand on est un homme, c'est assez risqué je trouve car on peut se faire démasquer lorsque l'on écrit un article de blog par exemple (avec les accords lorsqu'on écrit à la première personne du singulier). Dans ce cas, il faut sûrement passer par une rédactrice pour éviter tout risque.

    Sinon, je suis assez d'accord. Je pense que beaucoup de faux profils circulent sur internet, c'est tellement simple à mettre en place. Par contre, comment ça, Sylvain Richard n'existe pas ? Attention, certains vont se rendre à Cergy pour vérifier :).

  9. Yann

    Dommage d'en arriver là.

    D'une : ça existe depuis les débuts et les fake les plus flagrants sont faciles à percer à jour (cf. lien signature avec capture d'écran de comptes twitter vraiment mal faits). Il faut donc monter en puissance, et peu de personnes ont les ressources matérielles et logicielles pour le faire.

    De deux : puisque ça devient une pratique mainstream, tout le monde s'y essaie, avec les dommages collatéraux que cela implique : dévaluation de la valeur des métriques, démultiplication des comptes pour avoir un tant soit peu d'effet levier si on a pas les ressources, pollution du web avec des comptes bidons, et à terme effet de saturation des internautes qui se font bananer.

    On en vient à des pratiques de tromperie multi-niveaux : tout le monde prend l'autre pour un pigeon, y compris dans la profession.

    Ce n'est pas parce que les "puissants" trompent le monde depuis la nuit des temps qu'il *faut* que les petits essaient de faire de même avec un cynisme sans égal. Le schéma ne se reproduit pas ainsi, laisser croire que les cerfs peuvent accéder au pouvoir aussi simplement, c'est du storytelling.

    Je n'en appelle pas à la morale tout comme je ne suis pas un preux chevalier, je modère juste ton billet car amha ce n'est pas / plus vrai :

    > prendre la date de création des comptes,
    > calculer le maillage des compte entre eux,
    > analyser les liens qui sont faits depuis ces comptes vers des sites (linkés entre eux #oupas),
    > pondérer par le nombre d'interactions "naturelles" et l'activité du compte (attention à l'automatisation à heure fixe, aux posts qui sont intemporels, impersonnels, etc)

    et il est tout aussi facile pour un algo. de griller un réseau de fake que de remonter une linkwheel semi-pro.

    Et le pire, c'est qu'on peut déjà entrevoir les dommages collatéraux à l'instar des liens désavoués pour les sites : imaginons qu'un vrai internaute soit piégé par un tweet et le RT ou republie sur son mur : sera-t-il lui aussi pénalisé lorsque le réseau artificiel tombera ? Je pense que oui, tout comme des sites totalement légitimes ont été entrainés dans la chute de sites spammy par effet de "mauvaise fréquentation".

  10. Hervé

    Arf, c'est la partie la plus chiante de notre job. Je déteste créer ces pseudos profils qui sont pourtant nécessaires pour que le blog ait davantage un aspect naturel. 🙂

    J'ai beaucoup aimé la comparaison avec les politiques. Tout de suite, on se dit que la moralité, ben on s'en carre quoi !

  11. Christophe Maggi

    La création de faux profil est quand même une pratique fort courante et pas seulement dans le milieux du SEO, les sites de ventes aux enchères en lignes en connaissent un rayon et ce depuis longtemps. Il y a même des trucs très simples pour créer des faux profils qui sont tellement vrais qu'ils respectent les cgv des sites qui en règle générale interdisent ce genre de pratique. Si vous créez un faux profil avec photo, soyez quand même très prudent de ne pas tomber sur quelqu'un qui existe vraiment, parce que l'usurpation d'identité est punissable.... Par ailleurs, il faut distinguer deux catégories dans les faux profils :
    Les faux profils qui permettent d'accéder à un service alors qu'on n'y a pas droit. Par exemple, deux compte eBay pour surenchérir l'un sur l'autre... Le client ne voit rien mais l'entreprise du site web non plus.
    Les faux profils qui sont de vrais profils pour l'entreprise mais des faux profils pour le visiteur ou les autres utilisateurs. C'est le principe des avatars, nom d'emprunt, etc .. etc ...
    Tout dépend de l'usage que l'on a de ses faux profils.

  12. Anne

    Aucune idée si c'est bien ou mal de nous ouvrir les yeux sur ces pratiques ?! En tout cas moi, petite (1m58 !) internaute, j'ai relu trois fois cet article et j'ai détesté ... Pas folle la guêpe sur ce genre de pratique mais ça me fait encore plus détester ces pratiques détestables, mais bon ... Chacun sait ce qu'il fait et est en paix avec sa conscience et tout ce qui va avec.

  13. Mikiweb

    Toujours assez complexe à réaliser quand on veux du quali les faux profils doivent être entretenu de façon semi-auto pour durer dans le temps car si tout est automatisé ça se fait griller rapidement.
    Le plus simple est de se mettre à la place d'un internaute lambda et de réfléchir à comment il pourrait gérer ces différents compte sociaux.
    A partir de là on va automatiser une partie des partages en gardant un contrôle manuel pour être plus crédible notamment pour répondre à des RT, mention, commentaire de post...
    Pour tout centraliser il existe quelques outils payants mais pas hyper complet (hootsuite est un des meilleurs mais il montre vite ces limites pour une utilisation plus poussée).

    Pour la validation par numéro de téléphone (facebook, compte google...) il existe des sites qui propose de faux numéro redirigeant vers un numéro unique à la manière des email temporaires).

    Petite astuce que j'ai testé pour limiter les coûts on peut également récupérer les comptes qui tweet en auto lorsqu'un mot en particulier est lancer dans un tweet. Avec un peu d'imagination ça permet de se créer un réseau de bot facilement (pas quali mais pas cher)

  14. Michel

    Sylvain Richard n’existe pas ?! Une fraction de seconde je me suis senti trahi, juste avant de me marrer un coup. Ouf !
    La citation de Théodore Monod est non seulement pertinente sur le fond, mais étalement au vu de l'actualité puisque son vieil ami nous a lui aussi quitté, tout récemment : Albert Jacquard.
    Tout cela pour dire qu'un mec qui nous cite du Monod, quand bien même entretiendrait-il plusieurs identités, ne doit pas être si mauvais que ça. 🙂

  15. franckwylliams

    # Nicolaseo bien vu le premier lien de ton article
    Un article qui me fait sourire ...et à la fois hérisser les cheveux

    En fait, je pense et ce n'est que mon avis,qu'il est très difficile de percer sans ce petit coup de pouce pour certaines thématiques ...
    Beaucoup de personnes qui sont dites reconnues aujourd'hui ont joué ou jouent encore
    avec ça, mais ne s'en vanteront pas (c'est en fait comme le spamco qu'ils vont critiquer à tout va en France mais qu'ils n'hésiteront pas à pratiquer sur des blogs étranger mais je m'égare là ...)

    Perso j'ai "un faux profil" qui finalement en est un réel, celui de ma femme qui n'est pas
    fan de tout ce qui est virtuel,alors disons quelle sous-traite ....en jetant un coup d'oeil parfois! J'ai déjà bien assez de mal avec 2 profils pour en créer d'autres ...

    Bien ou pas, arf tout dépendra du pour quoi c'est fait au final,relayer du contenu pourquoi pas, faire croire en d'éventuels suiveurs sur un blog pour faire monter la sauce ....pitoyable, mais tellement vrai !

    Comme le dit si bien Anne, on a sa conscience pour soi, mais certains seront prêt à tout
    et bien sans scrupules...
    Amicalement

  16. Renaud MG

    Comme le dit Mric, ça fait un peu schizophrène tout ça ... si on se fait prendre on n'a pas de risque de finir en cellule capitonnée ?

    Sinon c'est quand même black hat comme méthode (et surtout ça prend vraiment du temps) alors est-ce que le jeu en vaut la chandelle pour les petits ?

  17. Eric

    Et après, certains vont de plaindre des pénalités Google...
    Ce n'est pas parce que des "grands" font cela que c'est moralement plus acceptable. Avec cette pratique, on rejoint les pires aspects de la société de consommation moderne : être prêt à tout pour vendre encore plus.
    Tu l'auras compris, je ne suis pas du tout en accord avec ce type de pratique qui consiste à prendre l'internaute pour un demeuré que l'on peut berner à volonté.
    En plus, ce principe de faux profil me fait trop penser aux trolls d'extrême qui sévissent sur la toile à grande échelle.
    Pour finir, cela représente trop de risques lorsque l'on tient "réellement" aux sites que l'on gère.

  18. Cerbere

    Moral ou pas je ne sais pas, je n'ai pas fais les règles.
    De toute façon le début de ton article a le mérite de dire tout de suite. Raymond 64 ans amateur de foot est mal placé pour parler de la coupe menstruelle.
    A partir de là tu t'adaptes ou pas.

  19. Sylvain Auteur de l’article

    @ Nicolaseo
    Oui, je ne me suis pas étendu sur les outils, mais il y en a quelques-uns en effet.

    @ Simon
    Et bien tu n’y vas pas avec le dos de la cuillère.

    @ Nouméa
    Je crois surtout qu’il ne faut pas faire l’autruche, ces pratiques sont extrêmement courantes et j’ai été assez surpris qu’elles soient aussi peu connues parmi bon nombre de contacts que j’ai pu avoir dernièrement. Voilà pourquoi j’ai souhaité en parler.

    J’avoue aussi que les éléments révélés par je JDN m’ont plutôt scotché. Je ne pensais pas moi-même que cela pouvait atteindre une telle ampleur. Comme je le disais déjà, je suis sans doute le premier à m’être fait prendre.

    Je ne vais pas jouer la sainte nitouche non plus, j’ai forcément essayé, même si aujourd’hui j’ai très peu de comptes concernés (2 en fait), parce que lorsque l’on ne teste pas, on ne sait pas.

    @ Yann
    Quelque part, heureusement que l’on peut démasquer ces pratiques en fouillant un peu, mais bon, je crois quand même que cela passe dans beaucoup de cas.

    Après, il y a peut-être la manière. Quand on prend l’exemple du site unvraibijou.com et des comptes sociaux associés, le caractère virtuel du personnage est affirmé, il n’y a pas de volonté de tromper. Comme si Mickey ou Tintin avait des comptes.
    Mais comme tu le dis, tous les Mickeys sont loin de porter leurs oreilles distinctives.
    Sur le fond d’ailleurs, je me dis que c’est assez incroyable ce que Google fini par faire faire aux gens.

    @ Hervé
    Quand le profil n’est pas une personne, mais un site (page FB ou G+ ou Twitter qui se présente au nom d’une structure), on n’est plus vraiment dans la fausse identité non plus.

    @ Christophe
    Oui, tu as raison, la pratique est répandue pour bien d’autres utilisations que le référencement.

    @ Anne
    En fait, je trouve plutôt bien d’ouvrir les yeux sur ces pratiques. Je pense notamment à pas mal d’ados qui perdent tout sens critique sous prétexte que quelque chose est écrit sur un site.
    Et pas mal de ces ados grandissent avec les mêmes réflexes, alors …

    @Franckywilliams
    Si tu as une procuration de ta femme, tu peux peut-être avoir la conscience tranquille 🙂

    @ Philippe
    Merci pour cette info complémentaire. Je dois avouer que ça me laisse un peu sur le cul.

    @ Lionel
    En général on finit toujours par se faire prendre. D’ailleurs, la logique BH est d’intégrer ce risque…
    Tu as raison d’insister aussi sur les faux avis, c’est tellement courant.

    @ Eric
    Tu n’as pas tord. Maintenant, je ne voulais pas me placer en moralisateur, je voulais juste expliquer le principe et sans doute ouvrir les yeux à certains.

    @ Cerbère
    Ça pourrait être l’objet d’un très long débat…

  20. Anne-sophie

    Je pense qu'au-déla de 3 faux profils, cela devient difficile à gérer. Reste à voir si les méthodes d'automatisation peuvent bien jouer le jeu ...

  21. Mima

    La chose sûre est que les référenceurs honnêtes peuvent aller plus loin. Car, la corde du mensonge est toujours trop courte

  22. Mahjong

    Mis à part créer quelques profils sur des forum bien ciblés afin d'obtenir un lien ou 2 de plus, je n'aurai jamais pensé qu'une telle technique pouvait exister ! Surtout de manière intensive comme semble le préciser certains commentaires. Je pense que cela doit occasionner un surplus de travail énorme 😉 J'espère que c'est rentable pour celui qui met cela en place 🙂

  23. Monica Médias

    L'homme (internaute de surcroît) revenu à l'état de nature... bienvenue dans la période rousseauiste de Sylvain!
    Et bien moi, Monica, suis pas d'accord(e) du tout: les faux profils ça peut pas marcher, on est pas des pédé(e)s et la théorie des genres aux chiot(te)s!

    Je m'appelle Monica (avec un K ça aurait trop voyant), je ne suis pas allé(e) chercher mon avatar sur iStock (trop gratuit) et je pense que le marketing est la défense purement loyale du con(sommateur)-citoyen, d'ailleurs j'adore les masques aux anchois pour ressembler à Adriana.

    Hé les mecs, le travestissement ça peut-être aussi juste de l'humour, et donc de l'audience, bande de biscottes! Ou alors c'est de la contre-culture, mais là c'est gravement révolutionnaire docteur? Bon sérieusement, il ne faut tout simplement pas mélanger littérature et journalisme, pub et philo, n'est-ce pas Sylvain(e) Rousseau?

  24. Référencement Google

    Salut Sylvain,
    Je tiens tout d'abord à te féliciter pour ton excellent article mais j'ai l'impression que tu as oublié un petit détail très important par rapport à ton article "Faux profil et SEO". En effet il existe un autre moyen pour traquer les propriétaires des faux profils ce moyen c'est les IDs Adsense ou bien les IDs Analytics . (Au faite je m'appelle Salah)

  25. Juju

    Halala, ces faux profils. d'ailleurs, suis je réelle, suis je fausse, est ce que j'existe vraiment ? C'est vrai je rentre parfaitement dans le cadre décrit par cet article, jeune femme, 26 ans, qui se cache derrière son téléphone portable. Et qui se retrouve sur des sites SEO plutôt prisée habituellement de la gente masculine (clichés ?).

    Mais en même temps j'ai un peu envie de dire que c'est toute l'histoire d'internet, des pseudos, on peut se faire passer pour n'importe qui du super héros à la bimbo, du roi du pétrole au plus grand des mythomanes . Sauf que moi j'existe vraiment, je le jure !

  26. Aurélien

    J'ai fais quelques faux profils qui ont l'air réel mais c'est énormément de boulot, avec 2 pages de résultats sur un nom + prénom et des publications humaines c'est pas simple à mettre en place.

    A faire à la main c'est beaucoup trop long et en auto c'est un casse tête...

  27. Lise

    Donc un blog de mode doit forcément êre tenu par UNE bloggeuse? Qui plus est jeune? Mince, que les stéréotypes ont la vie dure, si même sur internet, on ne peut pas être "soi". UN bloggeur, voir un bloggeur hétéro, peut aimer et parler de la mode avec sens, si parfaitement !
    (oui, bon, ce commentaire n'a rien à voir avec le sujet évoqué, je sais)

  28. Alain

    La technique est intéressante. Ca me rappelle d'ailleurs l'affaire SEOlius avec pas mal de profils du Canada. Seulement voila, il faut le faire de manière subtile. Dans le cas de SEOlius, ça s'est transformé en un badbuzz assez mauvais pour la boite en question.

    J'en conclus qu'il ne faut pas être trop exposé. Ou alors, faire cela de manière très subtile.

    Enfin, quand on choisi un faux nom, il faut faire attention à ne pas usurper une identité par homonymie.

    En tous cas, superbe article, comme toujours.

  29. Nouméa@ref.nc

    @Sylvain
    La fin de justifie pas les moyens

    @Juju
    On ne parle pas vraiment ici de se cacher derrière un faux nom, mais de créer massivement de faux profils fantômes qui seront a terme laissé à l'abandon. Duper la société a travers ces fakes ne va pas améliorer la vraies natures des liens sociaux (avoir des centres d'interets commun).
    Les référenceurs ont inondés la toile ces dernières années d'annuaires et de CP, maintenant que Google les a tous tué, ils vont inonder la toile de faux profils, de faux Like, de faux tweeds... Simon dit lui même en avoir 50 !! La machine est lancé.

  30. Alwayn

    Bonjour.
    C'est juste que sa fonctionne mais moi je crois qu'on faisant des commentaires du valeur et pas hors sujet on peut réussir notre référencement parce que l'administrateur à mon avis cherche à enrichir la conversation en plus grosse priorité.

  31. Sylvain Auteur de l’article

    @ Monica
    Est-ce durable, je ne sais pas, mais ça marche.
    Si pour ma part je suis plutôt adepte de la transparence et du vrai (ou bien je communique clairement au travers d'un avatar déclaré - comptes de Lilyrebelle), on se rend compte que cela ne marche pas trop mal quand même...

    Tant que l'on y est, on peut aussi se poser la question de nombres d'écrivains femmes qui ont pris des noms masculins pour signer leurs œuvres. Que faut-il penser du faux profil d'Amantine Aurore Lucile Dupin ?:-)

    @ Lise
    Si si, tu es en plein dans le sujet même.
    Oui les stéréotypes ont la vie dure. Il suffit de regarder 5 minutes de pub à la télé et on s'en rend bien compte.

    @Nouméa
    C'est là que la morale entre en jeu.

    @Alwayn
    Et quel est le rapport entre ton commentaire et le sujet des faux profils ?

  32. hebergeur maroc

    Je ne suis pas d'accord, car personnellement, j'utilise des profils qui seront repris par les clients, des comptes gmail, des pages facebook, gg+, twitter, ca n'a rien de faux, ils seront repris par le client pour continuer à travailler lui même, animation dans les social media, les commentaires des blogs, participer aux forums,...

  33. Jguiss

    Pour ma part pour chaque nouveau projet web je crée un nouveau profil (FB, G+, Twitter, Tumblr, Pinterest, etc...) en adéquation avec mes internautes cibles. Ça permet d'avoir des suiveurs/suivis ciblés et d'avoir une thématique dans les sujets qu'on partage...

    Par contre je n'utilise pas de proxys pour la création et la mise à jour des profils et du coup je pense que je peux me faire démasquer à tout moment. Pas bien.

    Deuxième point important arriver à automatiser les publications car sinon on est vite déborder et le niveau d'automatisation varie selon les réseaux sociaux utilisés (dur dur d'automatiser sur G+).

    Pour ma part je ne vois pas mes faux profils comme une grande supercherie mais plutôt comme des employés fictifs 🙂

  34. Fausseidentité ;)

    Pour ma part, je trouve aussi ces pratiques limite-limite.

    Je ne suis pas bien sur que toutes ces identités soient un moyen simple, sans compter la liste d'infractions commises.

    Après,il faut gérer tout ça, et ça semble bien compliqué.

    Cordialement

  35. Jude

    Les fausses identités ont toujours sévit sur le web 🙂
    Je me rappelle de l'époque où on prenait des pseudos de filles pour les commentaires ou les forums. Je gère moi-même quelques faux profils facebook et twitter. C'est marrant de donner vie à des pseudos virtuels et encore plus marrant comment tu te fais des "amis" en partant de rien.

  36. Benoit Zorar

    De mon côté je pense qu'il est véritablement nécessaire de cacher son identité justement pour ne pas se faire "tracer" par la concurrence. D'autre part, il est beaucoup plus simple de se faire valider des liens sur des forums avec des profils féminins que masculins par exemple 😉

  37. Anthony

    En même temps, nous faisons tous le même calcul, nous sommes pire que des industriels, on se croirait revenu au temps de Ford. Nous calculons le gain (en termes de temps, la perte potentielle dûe à la schyzo, changement de compte, risque d'association etc...), et au final Cloé Delaunay devient une très très bonne opportunité. L'essentiel, étant, à mon sens, de ne pas usurper l'identité d'une personne existante, pour arriver à son but....

  38. samseo

    Perso j'ai oublié exactement le nombre de faux comptes Facebook que j'utilise dans la tâche de génération du trafic : D

  39. Ecig

    "Mentir c’est mal. Si vous êtes tentés malgré tout, regardez donc la télé pendant une campagne électorale et vos scrupules seront peut-être levés."

    Vu de cette façon il est claire que cela déculpabilise ! 😉

    "Certains diront que c’est beaucoup d’énergie que l’on pourrait consacrer à son propre site, d’autres y verront de très nombreux avantages, à vous de voir …"

    Le plus compliqué reste de mesurer la réelle efficacité de ce travail et il est vrai que pour des "petites structures" ou des gens peu experts (pour ne pas dire peu productifs), il me semble préférable de se concentrer sur le développement de son site, sa marque et son entité.

  40. Marie

    La méthode est bonne, l'idée aussi et les résultats peuvent-êtres très bon 😀 Mais la question que je me pose c'est pourquoi Gérard Pissdru aurait-il besoin de fournir tout ses efforts ?

    Après tout la majorité des internautes sont facile à dupé et la majorité d'entre eux n'irons jamais vérifié l'identité du blogueur ou de la blogueuse qu'il sont en train de lire.

    Moi par exemple je viens régulièrement sur ton blog et je n'ai jamais cherché à savoir si Sylvain était ta vrais identité.

    A méditer.. 🙂

  41. SEO Internet

    Je pense que c'est normal de ne pas donner son vrai nom de famille....
    Internet est tellement public qu'il pourrait y avoir des personnes mal intentionnés et se protéger un minimum est de rigueur.

  42. Sylvain Auteur de l’article

    @ SEO internet
    Notation de ton spam = 0/20
    - Tu n'as pas lu l'article et tu commentes à côté de la plaque
    - Tu me colle un mot clé en signature car tu n'as pas lu les conditions.
    Donc tu comprendras que ton URL saute...

  43. SEO Internet

    Si si j'ai bien lu ton article 🙂
    Mais j'ai voulu tout simplement faire une parenthèse et ne pas forcément associer les référenceurs à leurs pratiques.
    Perso je ne monte pas des faux profils mais je cache tout simplement mon nom de famille.
    Ensuite on peut (je pense) aisément trouver un nom lorsque l'on connait un tant soit peu l'informatique remonter au vrai nom puisqu'il y a toujours quelque chose qui traine sur le net avec son vrai nom.
    L'essentiel pour ma part n'est pas de faire du spam et d'ailleurs sur ce commentaire je ne mets pas mon site ou mes sites 😉
    J'espère ne pas t'avoir offusqué
    Bonne journée
    Chris et celui là est vrai 😀

  44. Sylvain Auteur de l’article

    @ Seo Internet
    Les choses qui m'offusquent sont plus grave que ça 🙂
    En revanche, je te défie de trouver l'identité réelle de certains faux profils FB, Twitter ou G+.

    @ Marie
    Disons que lorsque l'on communique sur la dernière petite robe noire que l'on vient d'acheter, Céline ou Nadège, ça passe mieux que Gérard 🙂

  45. tchat

    Pour les besoins du référencement, la création de faux blogs de faux profils sociaux est semble-t-il devenu une pratique très largement mise en place.

  46. Quentin

    Très très fort pour créer de faux profils. J'imagine le temps nécessaire à la réalisation et le suivi pour assurer une crédibilité auprès du public. Le jour ou le profil tombe c'est la désillusion totale. Plutôt dangereux comme technique. Perso J'évite!

  47. FromBdx

    Les noms de plume ont toujours existé. En plus de préserver un peu l'anonymat de l'auteur, ça lui permet aussi de choisir un nom qui "claque".Enfin, il pourra avoir autant de pseudo qu'il a de styles d'écriture ou de genres d'oeuvres à produire. Dans la musique, dans la littérature, journalisme et pourquoi pas dans le SEO, ça aide. Tant qu'il n'y a pas de démarche immorale derrière, tant que cela ne sert pas une arnaque comme une pyramide de Ponzi avec 50 "winners" virtuels qui témoigneraient de l'efficacité du programme, je ne vois pas où est le problème ?

  48. Marie

    C'est drôle de constater à quel point les référenceurs redoublent d'imagination pour se créer des liens rapidement et sans trop d'effort ! De toutes façons, cette technique est très répandue. Elle me rappelle les femmes qui vont de l'auto-stop sur les routes et qui en réalité ont leurs maris cachés...pour augmenter leurs chances d'être pris. Cette technique est vieille comme le monde !

  49. marc Annuaire Francais

    le problème sera le même qu'avec les liens sanctionnés par penguin toutes versions.

    C'est assez simple de prévoir l'avenir, il suffit de vous mettre juste un moment à la place de Google et savoir ce que vous allez faire pour empêcher les spammeurs de prendre le contrôle malgré vous de vos serps.

    Les réseaux sociaux sont professionnellement inutile dans une majorité de cas... je commencerais par là. L'huissier qui a une page facebook avec 1000 fan ...c'est louche non?

    Ensuite, avec Google+, même si ca ne marche pas terrible, Google a son propre laboratoire et base statistique... plus il est remplis, plus il y a de stats fiables. Même si Google a créé artificiellement des millions de comptes pour les pro (dont bcp on mis la clé sous paillasson ...), mais il connais ses propres créations et peut établir des stats sur ceux réellement créés.

    Donc, patientez encore un peu, mais la sanction des réseaux sociaux tombera un jour ou l'autre.

    Google sait que son principe de base de calcul de notoriété sur les liens est un avantage autant qu'un inconvénient qui incite au black hat, et finira par s'en éloigner le plus possible, sur des indicateurs de plus en plus fiables, et notamment le contenu.

    3 ou 4 comptes, ca passera toujours, des centaines ou milliers, il faut s'attendre a ce que la sanction tombe un jour, demain ou l'an prochain.

  50. Julien

    J'aimerais bien savoir comment vous gérez ça ?
    Ca semble impossible de retenir tous ces comptes et mots de passe + se loguer 15x / jour sur le même réseau social.
    On peut avoir un navigateur par compte, qui mémorise chaque login sur chaque site ; des machines virtuelles ; ??
    Y a-t-il des logiciels ou des plugins de navigateurs qui gèrent ça au mieux ?

  51. Kliff

    Pour répondre à Julien :
    Retenir ses mots de passe (et ses profils) est facile si on classe le tout dans un classeur excel bien organisé.
    PS : Je n'utilise pas les méthodes de cet article.

    Pour moi, créer de faux profils revient presque à la même chose que des faux avis clients, ce qui est strictement interdit.

    Les dernières phrases de l'article résume tout...

Partagez sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *