Google m'a tuer. Changer de nom pour Google !

Votre vie privée l'est elle encore vraiment ?

Le web sonne-t-il le glas de celle-ci ?

Lorsque l'on s'intéresse au référencement, on fini par posséder un oeil critique affuté vis-à-vis de toutes ces informations qui circulent sur le web et dont bon nombre sont relativement personnelles.

Pour l'internaute lambda, l'utilisation de services tels que Facebook, Google, Youtube ou Gmail est allègrement rentrée dans les moeurs. Pour autant, peu d'entre eux ont conscience des informations personnelles qu'ils transmettent aux deux sociétés privées qui les gèrent.

Retour aux sources

Il y a dix ans, la régie publicitaire DoubleClick « infestait » déjà votre ordinateur à l'aide d'un cookie qui permettait d'établir votre profil comportemental. Ce petit espion était automatiquement déposé sur votre machine lorsque vous visitiez une page web contenant une publicité de cette régie.
Il permettait de connaître en détail vos centres d'intérêt en conservant la trace de vos surfs sur internet.

Puis DoubleClick racheta Abacus et sa base de près de 100 millions d'identifiants qui permettait d'associer une identité au profil, puis Google racheta Doubleclick.

Maintenant, Google dépose un cookie similaire au moindre passage sur l'un de ces services, moteur de recherche compris.

Évolution

Mais Google ne s'est pas arrêté là. Son marketing particulièrement ingénieux l'a amené à présenter comme gratuits de nombreux services (Gmail, Google Earth, Calendar, Google Finance, Chrome,  Desktop, Analytics, Google maps, Street view, etc.).

Cette gratuité affichée s'apparente plutôt à un troc puisqu'en utilisant ceux-ci, vous acceptez de livrer un très grand nombre d'informations qui peuvent ensuite très aisément être croisées.

Avec l'utilisation grandissante des services web à partir de smart-phones, on ajoute à cela la géolocalisation qui permet en prime de savoir très précisément ou vous vous trouvez lorsque vous utilisez un service ou faites des recherches sur le web (en ayant 6 mois d'historique).

Mais Google n'est pas le seul

L'autre grand collecteur d'informations de la planète, c'est Facebook. Avec son demi-milliard d'utilisateurs, Mark Zuckerberg, le fondateur, peut s'enorgueillir d'avoir compilé une des plus belles bases de données personnelles.

Le plus beau dans ce cas, c'est que les utilisateurs livrent pour la plupart eux-mêmes leur vie en renseignant le détail de leur identité et de leurs hobbies.

La force de Facebook, c'est aussi de savoir très précisément quelles sont vos relations avec les autres membres, et de croiser l'ensemble de ces données pour traiter des profils individuels, mais aussi des profils de groupes.

Pourquoi ces collectes d'informations ?

Parce que nous vivons dans une économie de marché. Et parce que ces données ultraprécises permettent de vous connaître mieux que votre propre mère. La technologie permet aujourd'hui de rendre réels les plus beaux rêves des publicitaires.

Très bientôt, vous aurez droit à la publicité pour le dernier monospace alors que votre femme viendra juste de vous révéler son test de grossesse positif.
D'ailleurs, y seront adjointes les adresses des concessionnaires situés à moins d'un kilomètre de l'endroit où vous vous trouvez précisément.

Faut-il avoir peur de ce recueil d'informations personnelles ?

Sur le fond, on peut se dire qu'après tout, si cela permet d'obtenir des services gratuitement, on peut bien livrer quelques informations aux publicitaires.

Dans les faits, on peut tout de même légitimement s'inquiéter de certaines déclarations des dirigeants de Google ou Facebook.

Éric Scmidt (PDG de Google) a dit :

  • « Je pense vraiment que la plupart des gens ne veulent pas que Google réponde à leurs questions. Ils veulent que Google leur dise ce qu'ils devraient faire »
  • « Les adolescents vont devoir sûrement changer d’identité dans le futur à cause de leurs erreurs de jeunesse »
  • « Pour que vos secrets ne traînent plus sur le Web, n’ayez plus de secrets »
  • « Si vous ne souhaitez pas qu'on le sache, mieux vaut encore ne pas le faire »

Mark Zuckerberg (Fondateur de Facebook) à dit :

  • « les gens sont de plus en plus à l’aise pour partager davantage d’informations, avec davantage de gens, et la norme sociale a changé »

On peut donc se poser des questions sur l'utilisation des traces que nous laissons partout sur le web, en témoigne cette histoire de webmaster condamné à mort.

On peut aussi se demander où s'arrête l'éthique de ces sociétés commerciales qui collectent ces montagnes de données nous concernant. Qui les empêchera de les revendre à qui elles le souhaite ?

On peut aussi s'inquiéter de la sécurité du stockage de ces données. Ce ne serait pas la première fois si des serveurs se faisaient pirater.

En parallèle, certains se battent pour le droit à l'oubli...

Et vous, êtes-vous parfois inquiet ?

Google m'a tuer. Changer de nom pour Google !
Notez cet article

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter Plein
Partager sur linkedin
Partager sur Google+

46 réflexions au sujet de « Google m'a tuer. Changer de nom pour Google ! »

  1. Aurélien

    J'ai trouvé une solution imparable, pas de femme, donc pas d'enfant et ainsi pas de publicité pour le monospace!
    Plus sérieusement, Facebook et/ou Google ne m'inquiète pas plus que cela, ils ne sont pas différents des sociétés et de l'Etat. L'être humain est normalement doté d'un cerveau, par conséquent il peut réfléchir.
    Rien ne nous empêche de limiter cela en rendant le compte Facebook privé, de vider les cookies...

  2. Julien

    Comme le dit Aurélien, les humains ont un cerveau, donc à eux de réfléchir et/ou de se former grâce à des spécialistes ou même à l'école.

    Plus de travail à l'horizon...

  3. Sylvain Auteur de l’article

    @ Aurélien et Julien

    Je ne m'inquiète pas pour les pros du web, nous baigons dedans à longueur de journée et connaissons bien ces aspects.
    Mais combien sont ceux qui n'en ont pas connaissance ?

  4. Nicolas L.

    Ça me fait penser au film Matrix que j'ai vu très jeune et à l'époque, ce film de science fiction m'avait déjà laissé un goût de « réaliste »...

    En lisant ton article, je me rend compte que fonce vers une « réalité » qui devient pour certains aspects similaire à celle du film, une réalité où l'on est en permanence connecté au système.

    Qui disait que Google allait dominer le monde ?

    /! Le pire c'est que moi qui suis un Jeunz :D, ça ne me fait pas peur du tout ! je ne contredirais donc pas Mark Zuckerberg :s (quel est le problème docteur ?)

  5. Pierre

    Bonjour (et welcome back !) !

    Pour nous (suis-je personnellement un pro au même titre que vous ? à voir...), évidemment on est plus au courant mais les enjeux et l'implication sur le web sont nettement différente.
    Je pense que la situation est différente dans ses caractéristiques mais pas dans le principe...

    A tous attention ! Même ceux qui sont au dessus de tout soupçon...

    Merci.

  6. Sebastien

    Personnellement, je m'inquiète beaucoup à ce sujet, en particulier pour des membres de ma famille qui sont en pleine adolescence et qui ne mesure pas bien ce qui restera des dizaines d'informations qu'il communiquent sur Facebook chaque jour.
    D'un point de vue plus global, cette logique de transparence portée par Google et Facebook risque avant tout de "normaliser" au maximum les personnalités. Ce qui représenterait probablement une grande perte de créativité. Mais bon, il parait que je suis un vieux has been lorsque je dis cela...

  7. Léo

    Le problème de cette situation c'est que nous même, en temps que "spécialiste du web", nous nous faisons parfois avoir alors imaginez l'utilisateur lambda.

    Et ces compagnies privées ont tout intérêt à rendre la collecte d'info le plus discret possible et l'opt-out le plus complexe / difficile à trouver possible afin de piéger le plus grand nombre. Parfois inquiet? Tous les jours mon ami!

  8. Djolhan

    En fait, le plus gros problème de ces services "gratuit", c'est qu'au départ, le moment ou l'on est le moins averti (newbi), on a d'office accès à tout, et il faut fouiller pour limiter les accès publique... C'est la ou la collecte d'info est la plus intéressante pour les régies.
    L'inverse serait plus logique, mais bien moins rentable. Toutes ces sociétés fonctionnent et s'enrichissent grâce a la méconnaissance des utilisateurs.

  9. LaurentB

    Les vacances sont terminées ?

    Pas besoin d'aller taper sur les habituels cibles telles que Google et Facebook.
    Nous avons des exemples bien de chez nous qui font un ciblage performant.
    Par exemple avec La Poste. Tu peux acheter du lead chez eux qui est assez impressionnant de précision. C'est par le biais d'inscription à leur portail Web, notamment avec le service d'email assorti dun questionnaire à l'inscription permettant de cibler l'internaute.

    Je suis aussi de ton avis car ce type de reco ne concerne pas forcément les pros du Web, mais le reste qui est loin de comprendre correctement les implications de tout cela.

  10. DrG.

    Lambda présent ! 😉
    Perso étant un peu parano de nature et assez soucieux d'en donner le moins possible sur ma famille et moi, bin j'en donne le moins possible.
    Lorsque je m'inscris qq part en général je donne faux nom, fausse date et lieu de naissance car rien qu'avec un n° de sécu on peut savoir bcp de chose par ex.
    J'efface aussi souvent mes traces de navigation même quand je ne vais pas sur des sites non recommandables 🙂
    Après c'est sûr qu'un pro du secteur trouvera bcp de renseignements en cherchant dans des secteurs que j'ignore mais il y a des parades pour ça : le droit.
    Si on fouille dans ma vie privée à mon insu et que je le sais, un bon avocat spécialisé devrait me faire gagner quelques sous.
    Il y a aussi les sites de commerce où on commande et à qui on est obligé de fournir au moins ses coordonnées, rien ne dit qu'ils ne les revendront pas, là c'est une question de confiance puis faut pas aller n'importe où.
    Bonnes vacances alors ? 😉

  11. Christophe

    Je rejoins le commentaire d'Aurélien et ce, de façon empirique, puisque depuis que j'ai déclaré la création de ma société en Mars de cette année, je reçois régulièrement dans ma bal des publicités très ciblées, comme des reduc pour des fournitures de bureau, des mutuelles santé, des forfaits mobiles pour les pros, etc.

    Comment ces sociétés ont pu avoir mes coordonnées sachant qu'il n'y a que l'URSSAF et le RSI qui y ont eu accés à ma connaissance ?
    Ou est l'opt-in ?

    Alors, oui, pour moi, même l'Etat est "dans le coup".

  12. Olivier

    Tout est question d'éducation, non ? Je pense en particulier aux jeunes, qui sont particulièrement friands des réseaux sociaux.

    A mon humble avis, nous sommes dans une période charnière. Si les jeunes ont accès à un système éducatif étayé pour tout ce qui concerne les thèmes majeurs tels que la sexualité par exemple, le sujet des données personnelles et privées n'est pas encore mis en exergue.

    Il est d'autant plus difficile de transmettre des recommandations sur des sujets de société récents, par des parents eux-mêmes dépassés (de façon générale).

    Il y aura certainement une génération sacrifiée à l'autel de la collecte des informations à tout va. Peut-être que nos enfants seront mieux armés pour avoir vécu cela, afin de sensibiliser leur propre progéniture.

    A moins que ces principes ne s'intègrent purement et simplement dans notre société de consommation, et deviennent "normaux" ?

  13. Julia

    Le plus inquiétant, c'est pour les nouvelles générations qui trouveront cela normal, comme nous aujourd'hui avec les bases de données d'ADN. Il y a 15 ans, stocker des informations sur l'ADN de quelqu'un était encore suspicieux, aujourd'hui c'est devenu normal. Plus personne ne s'en souci, car cela répond à des phobies sécuritaires.

  14. Sébastien Billard

    " L’être humain est normalement doté d’un cerveau, par conséquent il peut réfléchir". Qu'il en soit équipé certes, mais l'utilise-t-il ? c'est une autre histoire...

  15. Renardudezert

    Tout a fait d'accord avec les précédents commentaires et l'article bien sur.

    Personnellement lorsque j'utilise les services Google (oui je suis anti-facebook, du moins sur le plan personnel), j'utilise uniquement la mode "navigation privée" de FF (également appelé mode porno, allez comprendre pourquoi ...). Pas de cookies, pas d'historique donc aucun risque de voir apparaitre des résultats subliminaux dans les SERPs parce que je suis loggé sur mon compte gmail (et oui avec google accounts, on se connecte une fois et il se rappelle de vous sur tous les services GG).

    Après il est vrai que pour l'utilisateur lambda, les géants du web ne leurs font pas de cadeaux (mais ca chhhuutttt, ils ne le savent pas).

    @Aurelien : 100% d'accord avec toi sur le fait que les utilisateurs de GG et de Facebook ont un cerveau (plus ou moins fonctionnel). Mais penses-tu que la majorité des utilisateurs de ces mastodontes aient été avertis que les informations qu'ils fournissent lors de leur navigation sont stockées à leur insu ?

    Franchement je ne pense pas.

  16. Keeg

    @Aurélien : Un peu facile de dire qu'on peut rendre le compte priver ou vider les cookies... Je rejoins le commentaire de Sylvain, quid des non-pros du web ?

  17. Manu

    Nous risquons d'assister à un changement profond de notre société.
    L'e réputation va devenir une des préoccupation majeur de chacun.
    Les nettoyeurs sont déjà massivement utilisés par certains pour entrer dans de grandes écoles américaines.

    Il y aura toujours des secrets, et chacun va apprendre a gérer sa propre image, et cela des le plus jeune age.

  18. Tony

    Moi lorsque je vois la dérive des sociétés qui en veulent encore plus, je ne peux m'empêcher de penser à un épisode de Futurama (série qui se déroule en l'an 3000) où il y a de la publicité dans les rêves. Le protagoniste s'offusque qu'il y a déjà assez de publicité: à la radio, à la télé, au cinéma, dans les films, par email, sur les sites web, par courrier, sur des panneaux publicitaires, par prospectus dans la rue, dans les magazines, dans les journaux et la liste est encore longue.
    Personnellement, je suis inquiet et ces pratiques m'énervent. Mais je me résigne car la société s'oriente petit à petit vers ces pratiques et je ne vois pas trop comment il est possible de lutter.

  19. Aurélien

    Que de réactions!
    C'est une réalité, cela fait des années que nous sommes fichés, observés, classés et tout ceux qui réfléchissent un tant soit peu le savent. Pour Facebook, même TF1 en parle (compte privé & co), donc oui, n'importe quel idiot (aucune relation avec TF1, évidemment!) peut agir.
    Donc je maintiens mes propos et rejoins Olivier et Sebastien Billard, on en revient aux bases : éducation, réflexion.

  20. Sébastien Billard

    Au passage il existe aussi peut-être un phénomène inverse de celui de l'expression de toutes les fantaisies sur le net, qui est l'autocensure chez les personnes ayant une conscience des enjeux de l'identité numérique. Alors que le coeur aimerait communiquer la raison pousse à ne pas aborder certains sujets... au moins sous son identité principale.

  21. jb

    Ce qui me dérange dans ce sujet big brother, c'est que c'est désormais Google qui endosse le costard du grand méchant, comme Microsoft l'a été à une époque pas si lointaine où IBM il y a de longues années. Quid des banques qui savent tout de nous, notre salaire, nos achats ? Quid du pass navigo de la RATP qui peut nous fliquer dans tous nos déplacements ? Quid des nouveaux compteurs EDF "intelligents" ? Ad lib...

  22. le Juge

    Bah! personellement je ne suis pas plus inquiet que ca. dans le sens ou ils sont deja tellement nombreux a me prendre mes infos... et je dois dire que pour le moment ils font pas du super boulot quand il s'agit de me faire peter de la pub qualifiée!

    Et puis bon il faut voir la situation, je vis hors de france, je donne des news a ma famille via Facebook c'est plus pratique que les mails ou autres... Je fais confiance aux organismes de protection de la vie privée pour surveiller GG et FB et les autres ... quel autre choix ai-je?

  23. Maxime

    Un peu comme Le Juge, je suis pas vraiment inquiet de mon coté. En fait, je vois pas l'intérêt de cacher sa vie privée juste pour la cacher.
    "Très bientôt, vous aurez droit à la publicité pour le dernier monospace alors que votre femme viendra juste de vous révéler son test de grossesse positif."
    => J'ai hâte que la pub puisse enfin servir à quelque chose !

  24. Julien

    Flippant la seconde phrase du PDG de Google... Par contre moi je ne comprends pas comment on peut étaler sa vie sur le web. Avoir un compte facebook, y mettre des photos et y raconter sa vie, est-ce devenu un besoin primaire ? Moi je m'en passe aisément !

  25. julien

    Peut être que d'autres sociétés vont apparaitre pour la protection de la vie privé.

    Imaginez un soft qui supprime les cookies spécifiques, qui change virtuellement votre localisation, qui vous alerte quand vous remplissez une info personnel sur un site comme facebook...

  26. Vince

    Je déteste cette idée selon laquelle si on n'a rien à cacher, on ne devrait pas s'en faire... ça m'éneeeeeeeeerve !!

  27. LaurentCW

    Quand je travaillais chez un FAI de renom courant 2000, nous avions déjà mis en place l'analyse des parcours de navigation de nos abonnés afin de juger la pertinence des contenus que nous diffusions sur nos chaines thématiques et apporter ainsi des éléments pertinents à la régie pub.
    L'analyse des données combinait simplement le sexe, l'âge et la localité avec le nombre et la durée de visite sur la pages du FAI.
    L'approche "publicitaire" du retargeting était déjà née sans pour autant en avoir le nom !
    Bref, tant que les infos récoltées ne sortent pas d'un usage publicitaire, cela n'est pas trop problématique. Mais dès que la vie privée (qui sont mes amis, que fais je avec eux, ou vais je en vacances, comment je dépense sur le web...) est utilisée à d'autres fins qu'un usage publicitaire, alors la frontière privée n'existe plus sur le web.

  28. RaphSEO

    Salut Sylvain, t'as troqué la serviette de plage pour le clavier 😉
    Ton article me séduit d'un côté mais m'énerve terriblement de l'autre.
    Je m'explique.
    Oui dès qu'on va sur le net, on est traqué par plusieurs organismes pour des fins bien différentes. Le fait est que si cela ne suffisait pas, les personnes elles mêmes fournissent les renseignements.
    Donc forcément un jour ou l'autre on se retrouve confronté à un problème émanant de cette transmission/récolte d'infos personnelles. Mon souvenir le plus stupide pour illustré ceci, une fille ( n'y voyez là aucun machisme 🙂 ) a fournit sur une page de son profil les coordonnées exactes de sa maison. Cette même personne sur le même forum/blog a ensuite annoncée publiquement qu'elle partait pour deux semaines en voyage à l'étranger.
    Résultat à son retour maison pillée.

    Donc oui l'être humain a un cerveau, non tout le monde ne sait pas s'en servir correctement visiblement

    Je pense que l'on peut très bien se rendre sur le net tout en protégeant sa vie privée, mais une éducation de ce côté là me parait nécessaire, car je trouve que l'on avance de plus en plus d'un monde d'assistés.

    Désolé pour le roman

  29. Mapics

    Pour cibler pour de la publicité ça ne me dérange pas, la ou le problème devient pour moi gênant ça reste le détournement à des fin malhonnête ou bien intrusive dans ma vie privé, mais je suis conscient que se que si je ne veut pas que quelque chose de gênant soit sur le net je vais pas allez raconté sur un commentaire de blog que je ne possède qu'une testicule. 😉
    Le mot secret à un sens et internet n'est pas là pour garder nos secrets.

  30. olivier

    Personnellement celà ne me choque pas plus que celà, comme là dit un intervenant un peu plus haut, quand on a un cerveau en état de fonctionnement on a la présence d'esprit de ne pas étaler sa vie privée sur le web. beaucoup d'internautes ressentent le besoin de raconter leur vie il ne faut pas se plaindre ensuite. On pourrait facilement comparer celà aux accros du téléphone portable qui, assis à une terrasse de café, racontent leur vie aux trois tables alentour.

  31. Paul

    Quand je vois la quantité industrielle de Tumblr ayant été crée dans le seul but de partager sa vie privée, je me dis que c'est simplement dans la nature humaine que de raconter sa vie, ses faits et gestes, et ce quelque soit le support. C'est une mine d'or pour Google qui a su en profiter et qui n'en perd pas une miette.

    Pourquoi ces collectes d'informations ? Pour l'argent.

    J'ai eu le malheur il y a peu de regarder un site de vélo d'appartement, depuis je ne cesse d'être assaillie par des publicité à ce sujet… Et ça m'énerve :@

  32. Sylvain Auteur de l’article

    @ Tous

    Malgré quelques légères divergences, j'ai l'impression que tout le monde se rejoint sur le fond.

    Cependant, j'aimerai revenir sur deux aspects :

    Le premier.
    Dans mon entourage non-professionnel, la plupart des gens n'ont aucune idée du recueil d'information fait généralement à leur insu. Je dis à leur insu car aucun d'entre eux n'a jamais pris le temps de lire des conditions d'utilisation avant d'utiliser un service.

    Lorsque je leur dit que Google conserve 6 mois de leur historique de surf, certains me répondent "Tous les sites que je visite ?". Je vois d'ailleurs poindre certaines angoisses... "et si ma femme le savait"...

    Bien évidemment, on en parle à la télé, comme le dit Aurélien. mais j'ai l'impression que la plupart des gens ne se sentent pas concernés car ils ne réalisent pas la somme d'infos précises qui est compilée.

    En second lieu :

    Si j'ai écrit cet article, c'est plutôt en réaction aux 4 phrases d'Eric Schimdt, le PDG de Google.

    « Je pense vraiment que la plupart des gens ne veulent pas que Google réponde à leurs questions. Ils veulent que Google leur dise ce qu’ils devraient faire »

    « Les adolescents vont devoir sûrement changer d’identité dans le futur à cause de leurs erreurs de jeunesse »

    « Pour que vos secrets ne traînent plus sur le Web, n’ayez plus de secrets »

    « Si vous ne souhaitez pas qu’on le sache, mieux vaut encore ne pas le faire »

    Je trouve qu'elles en disent long sur la conception de la vie privée de cet homme très puissant.
    On a la quelqu'un qui nous dit qu'il sait mieux que nous ce dont nous avons besoin. Est-ce que cela doit s'apparenter à nous dicter notre façon de penser ?

    Faisons donc un peu de prospective. Si plus rien n'est privé, Google peut tout à fait décider de vendre ces informations.

    Imaginons que demain, vous retrouviez en accès public sur le web, associé à votre nom, adresse, coordonnées téléphoniques, mail, photo de votre famille, etc. la liste de tous les sites que vous avez visité, classés par genre...
    Sur 123people par exemple.

    Imaginons que demain, ces mêmes informations soit associées avec votre agenda, ou avec le parcours supposé que vous avez fait géographiquement durant ces 6 derniers mois (en utilisant Maps ou un service GPS, ou tout simplement le moteur de recherche Google ou Gmail à partir de votre mobile).

    Imaginons que la liste de vos achats en ligne soit publié de la même manière.

    Imaginons la pression que peut vous mettre une entreprise qui pense que vous attendez qu'elle vous dise ce que vous devez faire, penser, acheter...
    D'ailleurs, FB vous conseille déjà de nouveaux amis...

    Personnellement, la phrase de Schmidt concernant à terme le besoin de changement d'identité pour échapper un son passé web me fait frémir. D'autant plus qu'à mon avis, cela ne change rien, l'association de deux identité étant facile.

    Sur le principe, le simple fait que Schmidt pense cela me fait bondir.

    Bien évidement, il existait déjà bien d'autres sociétés qui vous pistaient, comme le font remarquer Laurent Bourrelly ou LaurentCW. La grosse différence aujourd'hui, vient du nombre ou du volume d'utilisateurs. Les fichiers d'un FAI ou de l'EDF n'ont rien à voir avec ceux de GG ou FB.

  33. Eric

    Cela fait longtemps que je fais attention à ce que je mets sur le net
    🙂
    Sylvain, tu as raison les pubs sont de plus en plus ciblées
    et vraiment pertinentes

    quand au déclarations du PDG de Google il parle déja comme si il controlait tout, ce qui n'est pas tout à fait faux,
    mais en continuant comme cela Google s'approche de plus en plus d'une loi anti trust
    ils ont trop de pouvoir et droit de vie ou de mort sur n'importe quel site web, ce qui commence à devenir très pesant

    un cas bien concret, probleme de radar très récemment, je cherche comment récuperer des points et savoir combien de
    points il me reste ?

    la recherche faite, l'après midi même je surfe sur d'autres sites qui n'ont rien à voir
    et que vois je dans les adwords de ces sites
    des pubs pour récupérer des points de permis

    !!!!

    je vidais les cookies très frequemment, je le fais maintenant automatiquement à chaque fois que je quitte le navigateur

    et attention à Chrome qui est, je pense un formidable spyware
    et que dire lorsque l'on aura un OS google à la maison sur son PC,
    ils sauront cette fois absolument tout

  34. Wilfried

    Pour ma part je rejoins plusieurs d'entre vous sur le fait qu'il faille une éducation (scolaire) du net, pour éviter certains dérapage ou déception. Et je bondis tout autant que toi, sylvain,quand je lis ce genre de divagation presque tyrannique( voix off google:"appuyer sur ce bouton et pour seulement 29$ nous effaçons tout vos historiques des 5 derniers jours, sur 12 datacenters...")

    un peu d'éducation, un soupçon de jugeote, un grain de retenue et tout ira bien... Au pire, vous n'aurez qu'a racheter vos données privées 😉

  35. Ingmar

    Pas d'accord sur la pertinence des pubs ... j'achète un écran fin juillet et j'en vois toujours partout, ou je regarde un modèle de lingerie pour ma femme et pareil, des pubs de lingerie partout ... du coup je n'ai pas acheté car forcément ma femme a remarquée, nos PCs sont côte à côte.

    Pour ma part et pour brouiller mes traces, j'utilise 3 navigateurs différents selon ce que je fais (de toute façon nécessaire quand je fais du dev). je garde les cookies dans un seul des 3. Maintenant s'il y a regroupement au niveau de l'adresse IP par google ... Analytics est sur tellement de sites qu'un recoupement est très probable. D'ailleurs le FAI, il pourrait facilement tout trauquer, sans compter le futur Hadopi spyware ...

    Tant que Google, Facebook et compagnie restent éthiques dans l'exploitation des données, je ne vois pas de problème. Mais l'histoire prouve que les multinationales hyper-profitables ne restent que très rarement éthiques dans le temps.

    Nous "experts" nous savons nous protéger, mais le surfeur moyen? Peut-être qu'une netiquette améliorée serait de bonne augure pour accompagner le Web2.0.

  36. Loli

    La problème résulte du fait que hormis les personnes adeptes du web: webmaster, référenceurs, agences commerciales etc... qui connaissent les travers potentiels de ces pratiques à l'éthique discutable, la majorité de la population, ne se rend tout simplement pas compte de cette intrusion massive.

    Exemple de la vie quotidienne: je suis sur mon android (google phone), dans le bus, au ciné, dans un resto, en récré etc...
    - j'envoie un mail: (gmail --> google --> récupération d'infos)
    - j'envoie un sms (des applications permettent de sauvegader en ligne leur sms --> cloud par une sté indépendante --> récupération d'infos)
    - j'utilise google map: (avec ou sans google latitude --> géolocalisation --> récupération infos)
    - j'utilise facebook (notre ami Mark --> rebelote)
    etc...

    Au final communiquer = dévoiler des informations. Il est donc important de filtrer ce que l'on divulge. Et comment voulez vous que des ados, qui se plombent leur "e-reputation" puissent y parvenir ? Déjà que des adultes "responsables" n'y parviennent pas.

  37. Julien

    Vu que personne ne l'a relever (oops, relevé), j'ai un doute mais "m'a tué" me semble bien plus correct que "m'a tuer"

    Et vive le web à l'école pour prévenir certaines personnes, ou plutôt la grande majorité.

  38. Nicolas

    Merci !

    (certes, ça parait court, mais cela pourrait résumer le commentaire qui va suivre...)

    Tout d'abord, en lisant tous les commentaires, j'ai pu voir que rare sont les personnes qui externalisait leur pensée (les 5/6em des utilisateurs du net s'y connaissent peu).

    Prenez un peu de recul et vous verrez dans votre entourage, amis, famille, que les pigeons sont bien là (sinon l'affiliation style landing page pourrit amerloc ne marcherait plus depuis longtemps...)

    Les deux choses qui aujourd'hui en effet font "peur", le recueil de donnée et le fichage informatique des internautes (les plus gros outils de webanalytics montrent bien cette dérive), quel boulot avez vous, votre niveau social, financier...Donc cela opéré par les analyses dans les moteurs de recherche couplé à nos produits acheter bref, les cookies merci...

    Deuxièmement, c'est le besoin pour des millions de personnes de passer par de tels sites pour ce sentir exister, la pierre est à jeter au créateur de tel concept (skyblog, FB qui ne sont que le recueil de voyeur et exhibitionniste) et celui d'une jeunesse malade, créer bien entendus par tous les acteurs consumériste !

    @Sebastien B : Je n'est jamais eu à me cacher derrière mes opinions ni mes dires, et je veux ne jamais avoir à le faire...dur dans ce milieu...

  39. sebastien

    La limite entre le référencement et la création de contenu (même personnel), la différence entre la marque et la personne... Il est difficile de les distinguer quand il s'agit des deux faces d'un même objet.

    Je m'intéresse beaucoup à la politique et je me souviens des mots d'un ancien candidat à la présidence de la république sur l'utilisation de son identité.

    Il gérait son identité comme une marque pour l'extérieur et sa vie privée restait du domaine de ces intimes et proches.

    Je pense que nous allons dans ce sens : une différenciation de la vie privée et de la vie publique.

    Mais combien de temps avant que les gens se rendent compte de cette réalité?

  40. Al Bundy

    Les gens sont libres, ils choisissent en relative connaissance de cause d'étaler leur vie privée. A eux d'assumer ensuite les conséquences.
    Par contre, étant donné que les enfants ne sont pas protégés de ces méfaits "cachés" qu'ils ne voient pas, et que leurs parents soit n'y comprennent rien, soit sont aussi à l'ouest que leurs enfants, c'est au législateur, censé réfléchir lui, un peu d'agir !
    Pour le moment on ne voit pas grand chose venir, c'est dommage.
    Il ne suffit pas d'être le lucky luke de l'expulsion pour renvoyer des afghans dans un pays en guerre ou des pauvres roms dans leur Roumanie natale ou vouloir karcheriser à tout va (dans les discours seulement, car sur le terrain, on a pas vu encore de différence entre aujourd'hui et y a 4 ou 5 ans !!!) il faut aussi traiter ce genre de dossier !
    C'est à ça aussi que servent nos impôts, pas qu'à payer des nouveaux gadgets téléphoniques hitech présidentiels ou des avions présidentiels pour mégalo égocentrique en mal de reconnaissance.
    Oui, c'est vrai, j'ai une dent contre ces politiques qui ne font que brasser du vent et ne font pas grand chose de concret si ce n'est tenir le discours qui fera mouche dans le cerveau de la plèbe et leur permettra de sauvegarder leur petite place grassement rémunérée !

  41. Canyon

    @sylvain Lorsque tu dis que "Lorsque je leur dit que Google conserve 6 mois de leur historique de surf" , je suis sur que tu te trompes parce que ça, c'est la version officielle, ma version : que google conserve une empreinte de tes recherches/sites bien au delà de 6 mois.... Dans quelques temps, je predis des beaux scandales... A titre personnel, je ne veux que l'on sache qui je suis, ce que je fais, me tracer, etc Mon côté français et grognon,peut être.

  42. Stage de pilotage

    Beaucoup de gens autour de moi me disent que c'est dangeureux, que Google et Facebook collectent des informations et qu'il faut faire attention. Mais quand je les interoge sur ce qui les dérange vraiment la dedans, il ne trouve pas vraiment de réponse, juste : "je sais pas, moi j'aime pas". Ces gens la sont pourtant tous utilisateurs de ces deux derniers.
    En fait, c'est socialement bien d'être contre masi par contre personne ne sait pourquoi.
    Etrange !!

  43. Antho

    Personnellement je suis tout à fait conscient que Internet donne accès à nos informations personnelles, mais il vaut mieux être présent au moins pour ne pas se faire "voler" son identité.
    J'adore le PDG de Google qui dit que "les adolescents devront changer d'identité"

    Tout le monde veut être présent sur la toile, mais personne ne veut qu'on sache que c'est lui ou elle. Il faut faire un choix. Au moins avec les renseignements généraux, on est moins embeter, ils savent tout et on y peut rien comme ça pas de problèmes.
    Sérieusement, merci pour cet article.

  44. Canyon

    @stage de pilotage
    Ce qui me dérange ... est la possibilité de m'identifier par rapport à mes habitudes et mes passions. La possibilité de me faire "marketer" me derange, d'autre part, je déteste être sollicité pour des trucs qui me plaisent ou pas. Dans une boutique, je supporte pas les vendeurs qui me demandent "si j'ai besoin d'un renseignement", c'est comme ça...
    Pourquoi? J'en sais rien ... mais ce que je sais, c'est que le naturel prévaut sur le marketé chez moi.

  45. Sitenco

    C'est clair que google et les réseaux sociaux prennent de plus en plus de place, les publicité, nos actions, nos choix sont toutes pré-selectionnées en fonction de notre comportement sur le web. Les novices peuvent se faire facilement avoir...

Partagez sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *