Google, une image qui se ternit ?

Image de Google

Il y a dix ans, Google encore jeune se forgeait une réputation exemplaire en France et bien d’autres pays. Des outils efficaces et gratuits nous étaient offerts régulièrement. La simplicité et les innovations apportées renforçaient sa présence dans nos foyers et entreprises, son image était au beau fixe.

Qu’en est-il en 2013 ? Google continue-t-il de véhiculer une respectabilité aussi parfaite auprès des utilisateurs et des professionnels ?

Une rengaine, protéger l’utilisateur

S’il y a un point qui passe mal auprès des possesseurs de sites internet, c’est bien la disparition progressive de la possibilité de connaître les mots-clés qui ont permis d’aboutir à la visite d’un site.

Il est fort probable que l’on arrive à 100% de  "not provided"  d’ici la fin de l’année, ce qui est loin de ravir les marketeurs et SEO de tous poils. D’autant plus que ces données permettent  essentiellement d’améliorer un site mais n’impactent en rien la connaissance « privée » que l’on peut avoir de l’internaute.

L’argument majeur avancé est la protection des données personnelles des utilisateurs de Google.

Pourtant, Google ne se gêne pas avec vos données personnelles…

À partir du 11 novembre, Google se permettra  lui d’utiliser vos données  de manière à promouvoir ses annonces publicitaires.

En effet, le moteur s’autorisera à afficher la photo de votre profil Google Plus dans ses publicités en tant que recommandation de votre part.  Il suffit que vous ayez apporté un commentaire  sur une page avec G+ ou approuvé un contenu par un +1 pour que votre trombine  s’affiche potentiellement  pour mettre en valeur un produit ou un contenu.

En gros, Google veut protéger votre vie privée, mais utiliser votre photo pour vendre de la publicité ! Drôle de logique…

Une véritable fronde s’est levée contre cette pratique, même s’il est possible de désactiver cette option qui est validée par défaut sur votre compte. Des utilisateurs ont remplacé leur photo par celle du patron de Google. La presse se mêle de cette histoire . Le web blague sur le dos de Google. L’image de Google en prend un sacré coup.

Méthode de désactivation : Rendez-vous sur cette page : https://plus.google.com/u/0/settings/endorsements (en étant connecté à votre compte Google) et décochez la case en bas de page.

Google ne s’est d’ailleurs jamais franchement gêné pour collecter des informations sans en avoir le droit. Il a d’ailleurs été récemment condamné pour cela.

Une image qui se dégrade aussi  pour des raisons fiscales.

Cette image de blanche colombe que Google a longtemps eue se dégrade aussi pour d’autres raisons. En période de crise et à l’heure où les impôts frappent toujours plus durement les ménages, l’optimisation fiscale qui permet à cette entreprise d’utiliser tous les moyens pour ne pas payer d’impôts a tendance à en énerver plus d’un.

Que ce soit les particuliers à qui on demande des efforts alors que les « gros » ne payent pas, ou les patrons de petites entreprises qui ont la sensation (justifiée) de payer plus que les grosses. Voir le sandwich hollandais par Google dont Eric Schmidt est très fier !

Autres affaires diverses

Quand on est gros, la moindre action se voit forcément beaucoup plus, Google a donc fait l’objet de nombreuses attaques qui ont fait parler d’elles ces dernières années.

Justifiées ou pas, ces plaintes montrent que l’hégémonie du géant commence à titiller de nombreuses personnes ou états. Les papiers peu valorisants pleuvent quasiment chaque jour dans la presse, la belle étole blanche des débuts a pris un ton grisâtre.

Mais rassurez-vous, Google va bien

Même si je viens d'aller regarder sous le tapis dans cet article, rassurez-vous, Google n'a jamais été en meilleure forme financière. L'entreprise fait quasiment 1 milliard de bénéfices (oui, de bénéfices, pas de CA) chaque mois maintenant. Mais c'est peut-être cette image de rouleau compresseur qui dérange... (pas les actionnaires).

Existe-t-il des alternatives ?

Oui, de nombreuses, mais systématiquement proposées par de petits acteurs qui ont bien du mal à faire le poids… quand ils ne sont pas rachetés par Google.

En conclusion

  • Google est-il devenu si important qu’il ne risque plus grand-chose à se faire quelques ennemis ?
  • Doit-il au contraire tenter d’arrondir les angles et restaurer une image qui se dégrade doucement ?
  • Êtes-vous prêts à vous passer de Google ? Pensez-vous avoir un quelconque poids pour convaincre d’autres personnes d’en faire de même ?
  • Google commence-t-il à vous faire peur ?
  • Vous vous fichez totalement de tout cela et comptez bien continuer à utiliser les services de Google ?

Vous avez la parole.

Noter cet article (1 à 5)

012345

43 réflexions au sujet de « Google, une image qui se ternit ? »

  1. Simon

    Il n'y a pas vraiment d'alternative solide à Google. Il abuse de leur position dominante c'est clair, en même temps d'un point de vue utilisateur google à révolutionner pas mal de chose et propose des services d'une excellente qualité.
    1) Un moteur pertinent (le meilleur)
    2) Google map (magique le streetview qd même ;))
    3) Gmail
    4) Youtube
    et la liste est longue...
    Mais bon je suis d'accord un peu plus de concurrence ferait du bien car un monopole c'est jamais bon sur le long terme...

  2. Christian Méline

    Dans les alternatives à Google, il y a aussi à Yahoo. Certains m’on dit qu’utilisé pendant quelque temps, c’était pas mal (moi, perso, j’ai tenu 2 h).

    Les internautes ne sont malheureusement pas au courant de tout.

    – Un truc qui serait bien serait d’avoir un macaron sur nos sites à tous « Non aux abus de Google » comme cela avait été fait à une certaine époque sur cette catastrophe technique qu’était IE6. Il faudrait que cela se décide et que tous les éditeurs de site jouent le jeu.

    – Un deuxième qui serait bien truc serait que les administrations françaises et la CNIL aient les c.. de taxer Google PAR infraction constatée sur le non respect de la vie privée, cela ferait tellement mal à Google qu’il devrait faire quelque chose, mais là, il faudrait avoir des gens forts aux commandes du pays, donc, ce n’est pas prêt d’arriver !

    Après l'apogée vient le déclin parait-il, alors, croisons les doigts !

  3. Laurent Bourrelly

    Il est fort possible qu'un jour des autorités de régulation s'en prennent à GG. D'autres bien plus gros et puissants en ont fait les frais par le passé.

    Ma pensée est assez divisée. D'un côté, je suis parfaitement lucide sur ce besoin gargantuesque de data. De l'autre, il faut bien avouer que GG nous met à disposition gratuitement de fabuleux outils et services.

    Au final, le plus gros souci est la domination de cette société, qui est trop grosse pour être privée. Des organismes indépendants ou publics devraient être en charge.

  4. Thomas

    Oui ca commence à faire peur. Surtout que fuire l'impot, ce n'est pas comme s'ils en avaient besoin. L'action a dépassé les 1000$ et le revenus sont au plus haut.

    Le problème c'est que je vois mal comment on pourrait s'en passer. Bing est loin d'être au niveau et les autres alternatives, personne ne les connait réellement.

    Un peu de concurrence serait une bonne chose pour Google !

  5. Julien

    C'est assez impressionnant quand on y pense de voir tous le services Google qu'on utilise dans notre vie de tous les jours: recherche, gmail, youtube, agenda, android, maps/street view, analystics, Drive, ...

    Google en connait certainement plus sur nous que n'importe qui d'autre. Il connait même ma liste de course grâce à Google Keep !

    Je ne trouve pas que c'est un problème que Google détienne toutes ces informations sur nous. Il suffit juste d'en être conscient lors de l'utilisation. Et globalement, si ça peut aider à m'afficher des pubs ou offres beaucoup plus ciblées, c'est tant mieux.

    Et n'oubliez pas, quand quelque chose est gratuit, c'est vous le produit.

  6. Johan Puisais

    Oui, on pourrait presque confondre Google avec internet tellement leurs outils sont présents. Et ils faut reconnaître qu'ils sont très bons. S'en passer c'est souvent se compliquer la vie et perdre un temps précieux lorsque l'on travail dans l'internet. La disparition de Greader et de iGoogle, le Not Provided sont autant de choses qui aujourd'hui me restent coincés au fond de la gorge et qui m'ont fait passer d'utilisateur satisfait et confiant à celui de contraint et suspicieux. Autant dire que si une alternative sérieuse se profile je n'hésiterais pas un instant.

  7. Aurélien

    Le meilleur service proposé actuellement par Google est gmail, le jour ou un concurrent sortira un webmail aussi abouti, je pourrais me passer de leurs services. Le seul autre service dur à remplacer est gmaps, le gps est très précis.

    Pour le search, bing remplace facilement gg et au niveau des autres services il n'y a rien d'indispensable amha.

    Je ne sais pas si vous avez un smartphone android mais si vous avez vu google now ( -http://www.google.com/landing/now/ ) ça risque de vous faire peur. Le téléphone vous recommande de laisser le wifi allumé h24 afin de mieux vous géolocaliser grâce aux SSID en wifi... Votre positon est également synchronisé avec votre compte Google et peut être partagé automatiquement avec vos contacts.

    Bref que du bon pour la vie privée...

  8. Yann

    Malheureusement, ce genre d'article est à double-tranchant : parler de Google augmente encore plus sa visibilité sur le web....

    Cela fait longtemps que je ne vois plus du tout GG comme une entreprise "sympa" mais force est de constater qu'une fois l'image installée auprès du grand-public, il est très difficile de faire évoluer les mentalités.

    Quand j'explique à mes clients la mainmise de cette entreprise sur le web, ils comprennent très bien les enjeux, et la nécessité de dépendre le moins possible de ses services qui peuvent être abandonnés, modifiés ou rendus payants selon son bon vouloir.

    Le problème se pose surtout pour les sociétés qui ont basé leur business-model PAR DESSUS des services de GG, comme tous ceux qui te demandent de partager ton compte Analytics pour tirer tout le bénéfice de leur outil. C'est pour ça que je suis Majestic SEO, qui dispose de son index propre.

    Enfin, concernant la pertinence du moteur de recherche, je crois qu'il n'y a plus grand'chose à prouver : malgré toutes les modifications de ces deux dernières années, il ne faut pas creuser longtemps pour tomber sur des Serps complètement farfelues ou spammées. J'ai l'impression que les services webspam et qualité font de plus en plus de nettoyage manuel, et que ce n'est pas prêt de s'arrêter, malgré leur recours à la collaboration des webmasters du monde entier (disawov et autres formulaires de dénonciation).

  9. Rémy Bigot

    Oui, Google commence vraiment à me gonfler sur pas mal de points. Cela fait un moement que je veux le faire, et ton article m'a donné envie de le faire maintenant : Je teste Duckduckgo (en FR) pendant 1 semaine à la place de Google !
    On va voir ;)

  10. Samuel

    Tout se connecte à tout progressivement et Google est et veut être partout afin de collecter le maximums de data possible ...c'est le web aujourd'hui ou de toute façon cette collecte ne vise qu'à nous faire glisser vers la conversion d'une manière ou d'une autre ...On est produit, client, prescripteur etc...Le plus terrifiant sera l'impact de l'utilisation de cette moisson de data dans la vie réelle couplées à de nouvelles innovations ...le luxe suprême sera alors d'être hors de sa portée ...

  11. Cyn

    Un bon récap de la situation concernant GG ! Les commentaires sont tous très intéressants et je rejoins notamment Christian Méline, Laurent Bourrelly, Yann et Julien. Ce que je pense a donc été plus ou moins dit dans les réactions mais j'aimerai ajouter que si tout le monde s'engage à ne plus utiliser Google pendant une période donnée, ça ne serait pas une si mauvaise idée. Après tout, l'union fait la force alors si nous nous unissons tous pour mettre un petit coup de pression à GG, ça ne lui ferait pas de mal !

    Maintenant, j'imagine que ce n'est pas aussi simple que ça mais tout est possible et ça mériterait d'être tenté :-) !

    Même si les services proposés par GG sont bien fichus, je pense qu'on est à même de renverser la donne à condition de s'y tenir et de s'unir.

    C'est "drôle" mais GG c'est un peu comme notre gouvernement. On est tous furieux et outrés, pourtant, on laisse couler. Allez, on se motive ? :)

  12. Seccus

    D'autant plus, qu'au Québec, Google ne perçoit aucune taxe à la consommation (TPS et TVQ). Dès le départ, ses coûts sont 15% plus bas que pour tout autre média concurrent, (journaux, tv, radio, etc...). Est-ce que les gouvernements lui accordent une zone libre franche de taxes?

  13. Benjamin Yeurc'h

    L'ambition de Google à vouloir conquérir le monde dans tous les domaines commencent doucement à me donner la nausée, mais tant que les services concurrents ne seront pas plus sérieux on a pas trop le choix...

  14. Romain Gillot

    Google possède un avantage par rapport aux concurrents, on est tellement habitué à utiliser ses services que changer tous nos outils seraient difficile. De plus, on aurait des outils sûrement moins bons et non gratuits.

    Personnellement, je pense qu'il faudrait un gros scandale pour faire changer les habitudes des internautes ; et encore, les webmasters et les référenceurs pourraient les changer mais les autres : pour beaucoup d'utilisateurs encore, Internet c'est Google...

  15. Aurélien

    Salut ! Je suis plutôt d'accord avec Simon : Google profite simplement de sa situation de monopole, c'est tout.
    Je pense que Google reste néanmoins une incroyable entreprise par les nombreux services qu'elle met à disposition de ses utilisateurs (maps, gmail, drive, etc.) mais comme pour tout, il y a un prix à payer : la monétisation de nos données.

  16. franckwylliams

    Un petit coup de gueule contre G ou bien contre tout ce qui se passe en général en France depuis quelque temps?

    G applique le principe du "qu'on parle de moi en bien ou en mal de moi, du moment qu'on parle de moi" ...G vu sa position financière se fou royalement de ses "ennemis", il a en fait les reins assez solides pour faire face et surtout dispose d'un atout de poids...il offre aux gens les services qu'ils recherchent et il fait ça très bien puisqu'ils arrive à les fidéliser en les rendant dépendant.

    Comme le dit Julien/Laurent, google ce sont des tas de services qu'on utilise régulièrement par habitude sans vraiment sans rendre compte, se passer de google c'est un peu comme demander à un fumeur de passer au tabac à chiquer ....;-)

    Cependant, il me semble qu'avec le not provided google joue avec le feu, car si une offre sérieuse venait à pointer son nez de ce coté là, il serait sans doute obligé de revoir ses copies ...mais en fait je ne vois pas qui pourrait le faire !

    Pour l'anecdote, expliquez aux gens pourquoi il faut éviter d'utiliser google analytics et vous allez vous heurter à des gens réfractaires et ayant peur d'être pénalisé de ne pas l'utiliser ...

    Il sera très dur en fait de faire prendre conscience que google est intrusif et complètement intéressé...
    Merci pour le lien vers Iron, je teste ...
    Amicalement

  17. Pierre

    Bonjour,

    Un coup de gueule de plus contre Google, ça devient une habitude sur ce blog ;-)

    Mais franchement je doute que l'image du Géant se ternisse à ce point. En réalité l'évasion fiscale des grands comptes est habituelle et de toute façon ces entreprises là utilisent leurs "impôts" pour financer d'autres choses qui les protègent au niveau politique.

    Il faut toujours renforcer sa position dominante.

    Ensuite, concernant les envies de chacun de boycotter Google, c'est parfaitement illusoire, puisque nous ne sommes qu'une poignée d'utilisateurs "insatisfaits" de certaines choses, même pas de la totalité des produits.

    Quand une entreprise est au rendez-vous de la qualité, on ne peut plus s'en passer, c'est ainsi.....

    Mais j'aime bien Duckduckgo :-D

  18. Nick

    Dans la continuité de l'image se ternit, les pubs Adsense en rade pendant une semaine, Sergei Brin fait des heures supp avec sa responsable développement des google glass (et il divorce), les cookies à la durée de vie hors norme, son implication dans le transhumanisme et l'école de la singularité, la difficulté grandissante de ranker et le coût qui s'en suit. Bref...Google agace !

  19. Marie

    Oui le "not provided" imposé par Google est un vrai problème ! J'arrive déjà sur certains de mes sites à presque 85% de not provided, ce qui est énorme. Mes statistiques sont complètement biaisées à cause de cette soi-disant volonté de protéger la vie privée des utilisateurs alors que de leurs côtés ils ne se gênent pas pour réutiliser des données personnelles à des fins publicitaires. La véritable raison : promouvoir et renforcer l'intérêt d'adwords pour les annonceurs... Maintenant, pour ce qui est de l'image de google en france et même dans le monde, cela ne me surprend pas du tout dans la mesure où cette marque est devenue incontournable dans le monde et donc forcément elle attire la jalousie et la convoitise (suivre l'affaire de la presse écrite par exemple). Merci pour ce billet très intéressant !

  20. My company files

    Bonjour Sylvain,

    Félicitation pour l'article! Une bonne analyse de l'emplacement de google sur le web. Personnellement je suis indépendant de google. C'est le leader des moteurs de recherche de nos jours; Pourtant, des référenceurs commencent à se plaindre des exigences de google dans la SEO.
    Plusieurs utilisateurs du web, voir la grande majorité, utilisent google pour toutes les applications, surtout la recherche. Comme vous l'avez dit, même avec les autres sites actuels, "Google va bien"; Je pense plutôt qu'il sera très dur de lui trouver un concurrent à hauteur.

    Bonne continuation et bravo pour l'article!

  21. Sylvain Auteur de l’article

    @ Christian
    En fait, Yahoo c'est Bing !
    Et bien je t'avoue que pour ma part j'en suis plutôt satisfait. Je ne vois pas de différence en terme de qualité des résultats par rapport à Google à vrai dire.
    J'utilise aussi Qwant de plus en plus souvent. Ce sont les résultats de Bing, mais j'aime bien le fait d'avoir l'actu et le social directement visibles.

    Qu'est-ce qui te fait dire que Google est mieux que Bing ?

    Pour l'union des webmasters contre Google, je n'y crois pas trop personnellement. En revanche, pour faire appliquer les amendes en cas d'infraction, je te rejoins. Le must serait aussi une certaine harmonisation fiscale pour que ces gros groupes n'échappent plus à l'impôt, mais ce n'est pas demain la veille, il y aura toujours un état quelque part pour tirer profit de ses différences.

    @ Laurent
    Je suis totalement d'accord avec ta dernière phrase, même si sur le fond je suis plutôt de l'avis que les états ne doivent pas mettre leur nez partout. Quand on arrive à un tel niveau de mainmise sur une telle quantité d'informations personnelles, Google est sans doute une entité à contrôler.
    Mais bon, quand on voit que les états eux-mêmes font la même chose (NSA, DCCRI, etc.) Ce n'est pas gagné.

    @ Thomas
    Je ne suis pas tellement d'accord concernant Bing, en quoi trouves-tu les résultats moins pertinents que ceux de Google ?

    @ Johan
    Je pense qu'il faudrait une sacrée rupture technologique pour qu'un concurrent fasse vraiment mal à Google, mais bon, c'est arrivé par le passé. Regarde Nokia qui était incontournable sur la téléphonie mobile.

    @ Aurélien
    En fait, je n'ai jamais utilisé gmail excepté pour des tests. Sans doute car je suis un peu parano.
    Les deux seuls services de GG que j'utilise vraiment sont le moteur et gmaps.
    Bien sur, il y a aussi analytics pour les clients qui ne veulent que cela, et webmaster tools pour faire lever les pénalités manuelles :-)

    @ Yann
    Tu me fais trop d'honneur, je ne pense pas que cet article renforcera la visibilité de Google sur le web.
    Sinon, je suis bien d'accord avec toi concernant la dépendance de certains vis à vis de GG, c'est extrêmement dangereux.
    Concernant la lutte manuelle contre le spamindexing, ça me rassure plutôt, je pense cela plus efficace que les actions algorithmiques. Malheureusement cela a aussi ses limites. Notamment le fait de dézinguer des sites parfaitement légitimes sur certaines requêtes, ou bien le fait que les humains couteraient bien trop cher pour faire cela de manière exhaustive.

    @ Remy
    Quand on teste d'autres moteurs de recherche on se rend compte que Google Search est avant tout une habitude plus qu'un outil incontournable.

    @ Samuel
    Mais ne devient-on pas un peu louche si on ne nous trouve pas grâce à Google ? :-)

    @ Cyn
    C'est toujours plus facile de laisser faire...

    @ Seccus
    Je découvre, je ne connais pas la réglementation au Québec. Ce que tu dis semble injuste en effet.

    @ Romain
    Comme tu le dis, un énorme scandale pourrait peut-être alerter, mais les petits (scandales)n'y font rien visiblement.

    @ Franckywilliams
    Non, ce n'est pas un coup de gueule. Je ne fais que constater que tout le monde râle pour des tas de raisons (vie privée, fiscalité, etc.) mais que malgré une image qui s'écorne cela n'empêche pas Google de se porter au mieux.

    Pour le notprovided, la seule solution serait que les gens n'utilisent pas GG comme moteur de recherche, ni les navigateurs qui cryptent en https, ce n'est pas gagné.

    @ Pierre
    Comme je le disais à Pierre, ce n'est en aucun cas un coup de gueule, juste un constat. C'est pourquoi j'ai essayé de documenter l'article avec des liens qui détaillent bien plus que moi chaque sujet.

    @ Marie
    J'avoue que le discours sur le notprovided est assez amusant quand Google veut utiliser nos données perso pour vendre ses pubs :-)

  22. Christian Méline

    @Sylvain, oui, je sais bien que Yahoo utilise Bing, mais l'utilise-t-il avec les mêmes réglages ?
    Je reste un peu déconcerté par Yahoo, par exemple, mon site de ref (qui est placé sur un gros paquet de requêtes sur Google), ne remonte pas sur les mêmes requêtes, mais sur d'autres, c'est curieux...

  23. Sylvain Auteur de l’article

    @ Christian
    Pour les "réglages" yahoo/Bing, c'est à comparer.
    Je ne sais pas si c'est curieux, mais c'est rassurant de savoir qu'ils n'utilisent pas le même algo que Google :-)

  24. Christian Méline

    @Sylvain Pas forcément rassurant, ils ont a priori une faiblesse sur les aspects sémantiques; c'est un aspect qui est très travaillé sur notre site et on dirait qu'ils ont du mal avec ça... Il faudrait que je fasse un relevé des positions sur les 3 moteurs pour comprendre le phénomène.

  25. Sylvain Auteur de l’article

    @ Christian
    Quand je disais "rassurant", je pensais plutôt au fait de ne pas avoir une seule entreprise qui dans le monde organise ce que l'on a le droit de voir sur le net. :-)
    Après, Bing donne par exemple beaucoup d'importance aux domaines en exact match. Et si tu fouilles, tu trouveras forcément des dizaines d'autres différences.
    Mais bon, vu la part de marché de Bing en France, ça n’excite pas trop les SEO.

  26. Valentin

    Je suis passé à Yahoo, depuis 1 mois la transition est dur mais une fois un cap passé l'on s'y fait très bien. Il m'arrive toutefois de revenir sur Google pour compléter une recherche pointilleuse. Sinon pour l'ensemble ça convient. Il me tarde de trouver une vrai alternative française à Google... Qwant gagnerai à proposer plusieurs type de page d'accueil (une moins foulli plus Googly pour faciliter la transition)

  27. Sylvain Auteur de l’article

    @ Valentin
    Je te rejoins. Je pense que c'est dans l'ergonomie que Qwant a le plus de progrès à faire, car sinon ce n'est pas mal.

  28. Adifco

    J'ajoute à la liste de navigateurs "discrets" Epic. Il est un dérivé de Chrome (basé sur Chromium), mais sans "mouchards".
    Sinon c'est clair, Google est un magnifique moteur de recherche doublé de la plus grosse régie publicitaire au monde, and business is business.
    Sa position est tellement dominante, que j'ai déjà vu des gens qui vont sur Google taper le nom de domaine du site qu"ils veulent visiter.
    Pour eux Internet "commence" avec Google...

  29. Maurel Archange

    Salut tout le monde,

    Je pense que c'est presque impossible de faire sans google de nos jours. La plus grande partie de mon trafic de recherche vient de google. Très peu viennent de Yahoo et de Bing. De plus avec l'évolution de la technologie, ta plus part des applications ont accès à certaines informations.

    Il est de plus en plus difficile d'utiliser toute la technologie nécessaire sans donner des informations en retour. La preuve je dois laisser mes informations pour commenter sur ce blog.

    Donc je pense que Google est là pour rester longtemps en tête. Peu importe ce qu'ils font, c'est à nous les blogueurs de trouver des alternatives pour avoir les données qu'ils refusent de nous fournir.

    Maurel Archange

  30. Monica Médias

    L'hégémonie de Google, dont l'image est à peine ternie dans l'oeil du consommateur moyen qui ne se doute de nada, prouve:
    - l'incroyable retard technologique du reste du monde au delà de la Californie.
    - l'arnaque intellectuelle du freemium menant aujourd'hui au tout payant.
    - la reddition économique européenne face à l'ultralibéralisme se jouant du fisc et de l'urssaf.
    - l'incroyable aveuglement face au miracle US naissant de rien mais écrasant tout.
    Il n'y plus guère que le café du coin pour résister à GG, et encore.

  31. grégory

    Article édifiant qui confirme qu'arrivé à une certaine taille, on est au dessus des lois, Edaward Snowden nous a prévenu sur la surveillance de nos moindres faits et gestes avec la complicité des grandes firmes IT microsoft-Apple-Google-Facebook, Google est la plateforme idéale pour récupérer toutes nos données personnelles et en faire ce que bon lui semble, en tirer des bénéfices publicitaires (L'action Google vient de passer les 1000$) ou les donner à la NSA. Dommage car Google à de bons cotés, mais son coté sombre devient de plus en plus insupportable.

  32. Butaz

    Absolument en accord avec ce constat, et très remonté par cette histoire de "not provided" qui ne donne plus fut la goutte de pixel qui a grillé le plasma, j'ai personnellement commencé à migrer tous les services dépendant de Google vers des alternatives, à commencer par Analytics puisque ce mouchard permet unilatéralement à Google d'avoir une vision complète de tout ce qui se passe, ou pas, sur un site, de manière radicale, avec notre consentement. C'est une position de faiblesse majeure pour les webmasters, dont le trafic vient de Google, est mesuré par Google, relayé par Google+, etc....
    A la fin, puisque Google scrape (de fait) nos sites vers ses data center, on se demande pourquoi ne pas héberger nos sites chez Google, directement dans les data center, et puis l'affichage aurait lieu dans les SERP, selon la bonne volonté de l'algo et du besoin de mettre plus moins en avant Adwords, histoire de remplir les caisses, pardon... de remplir la citerne. Bref, tout est gratuit, mais il va falloir payer très cher.

    Alors je remplace. Adieu Analytics. Terminé Google+. Fini Google News....
    Stop Google Search... Bon... et c'est là que ça se complique.
    La difficulté majeure c'est de trouver des alternatives à Google Search, là, la concurrence a du mal à tenir debout. Yahoo, quelle horreur... Bing... euh...
    Ca va être compliqué.

  33. Serge Lahondes

    Je ne vois pas bien concrètement comment est-il possible de se passer de google ... quant aux "not provided", je crois savoir que certaines personnes auraient développé des outils permettant d'avoir encore ces fameuses infos; je pens eque de nouveaux créneaux bizness vont se créer dans ce sens, d'ailleurs je suis éventuellement acheteur de ce genre de technologie, si quelqu'un a ça dans son tiroir ;)

  34. Sylvain Auteur de l’article

    @ Serge
    A ma connaissance, toutes les solutions au notprovided repose sur les pages de destinations et donc des hypothèses de mots-clés, mais en aucun cas cela ne permet d'obtenir ceux réellement tapés par l'internaute.
    Ce qui est logique vu le protocole https utilisé.

  35. Clark

    Bonjour,

    je m'intéresse depuis maintenant 1 an au référencement (mon activité m'y oblige quelque peu), et avant de me lancer dans ce domaine, j'adulais Google tout simplement car j'adorais leur mode de fonctionnement et que je trouvais que ce moteur de recherche est une véritable mine d'or.

    Je pense que je suis arrivé pile poil au mauvais moment, car à ce que je vois, ça a été plutôt calme en terme de changement d'algorithme pendant longtemps, et moi depuis que je suis là je ne vois que ça.
    Peu à peu, j'ai vraiment eu la sale impression que Google cherche à devenir maître du monde. C'est vrai quoi, comme vous le dites dans votre article, ils cachent toutes les données pour les exploiter derrière.

    Je les vois plutôt d'un mauvais œil maintenant. Surtout cette espèce de pression pourrie qu'ils essayent d'appliquer sur les référenceurs, en pénalisant tout ce qui bouge.
    Je ne comprends vraiment pas pourquoi Google persiste à vouloir éradiquer les référenceurs : ces derniers permettent justement d'améliorer les sites web, de les rendre plus fluides et meilleurs, et ils essayent d'améliorer le contenu etc...

    Personnellement, je trouve que les référenceurs (pas tous nous sommes d'accord) tirent vraiment vers le haut la qualité du web en se faisant concurrence.

    En plus de cela, maintenant j'ai peur de poster partout où je vais. J'ai lu un article super intéressant sur les annuaires : http://www.net-referencement.net/blog/annuaires-12-quelle-place-ont-ils-dans-le-referencement-naturel (vous pouvez retirer le lien si vous le voulez).
    Jusqu'alors, je composais mon référencement essentiellement d'annuaires car il faut le reconnaître, ça balance du jus assez rapidement.
    Maintenant, je ne m'étais pas du tout rendu compte de tout ce qu'ils avançaient. Je n'avais jamais réfléchi à l'impact que pouvait avoir le fait de poster sur des annuaires. C'est vrai qu'on est complètement dépendant de la façon dont le webmaster va utiliser son annuaire.

    D'après ce qu'ils disent, nous n'en sommes pas encore à la période où il faut bannir complètement les annuaires du référencement, qu'en pensez-vous ?

  36. fabien

    Ce qui m’embête vraiment avec google c'est plus les services proposés comme les horaires des commerçants les comparateurs de prix , les infos sur les monuments etc.. ca deviens le wikipedia live ce qui va devenir un problème pour tous les webmaster sur quelle branche se lancer est ce que google va venir sur cette niche enfin bref ca gave un peu .

  37. Ysabeau

    Ça fait un bout de temps que je me passe au maximum de Google, je dois dire que, question recherche cela ne pose aucun problème, le moteur étant devenu ce qu'il est, une machine à ne pas fournir des réponses pertinentes au début (j'ai d'ailleurs rarement eu des réponses vraiment pertinentes dans les tous premiers résultats).

    Le seul truc qui pêche, c'est la prédominance de Youtube. Là, difficile de trouver des solutions de remplacements. Mais c'est aussi à ceux qui alimentent Youtube (et qui les conseillent...) de diversifier les sites de partage de vidéos.
    Sinon j'utilise Ixquick, en français et efficace :
    https://ixquick.com
    Dommage qu'on n'en parle pas assez, et évidemment, mon navigateur est Firefox, absolument irremplaçable.

    Le problème c'est aussi que... pas mal de gens; au lieu d'utiliser les fonctions de Marque-page ou de taper l'adresse directement commencent par une recherche... ce qui est souvent une perte de temps pour les sites que l'on consulte le plus souvent ou dont on a l'adresse.

  38. Manal

    Peut-on se passer de Google ? En voilà une problématique sur laquelle il est difficile de trancher, surtout quand on est référenceur ...
    Il est vrai que Google, et à plusieurs reprises, a démontré qu'il ne se gêne pas pour user pleinement de sa position dominante ... que se soit en journalisme, publicité, exploitation des données personnelles, etc. mais peut-on bouder le moteur de recherche le plus puissant au monde pour autant? A la rigueur, on peut se passer de plusieurs de ses services connexes (les glass :D entre - plusieurs- autres choses) mais tant qu'il n'y aura pas une vraie alternative ... de taille ... je ne pense pas qu'un SEO sensé fera la gueule à Google !

  39. Jacques

    Pour le moment il n'existe pas d'alternative pour les mots clés not provided, du moins je n'en ai pas trouvé d'intéressante. Si Sylvain et vous autres mettez la main sur quelque chose de sérieux je suis preneur mais de toute façon cela ne sera très probablement que des estimations.

    Au fait concernant les alternatives à Google, j'ai personnellement du mal à m'en trouver une qui me convienne mais je constate autour de moi que quelques personnes s'y mettent. J'ai un ami qui s'est mis à Bing. Je crois que certains ont peur du monopole. Google devient peut être trop gros et cela fait peur. De toute façon tout dépend des utilisateurs finaux qui font la majorité des recherches sur le net et avec les masses et les effets de mode tout est possible à mon avis. Les tendances peuvent changer très vite, le passé nous l'a prouvé. On a vu par exemple myspace et msn mourir au profit de Facebook alors que cela nous paraissait très peu probable à l'époque, pourquoi cela n'arriverait-il pas à Google ? Qu'en pensez-vous ?

  40. Pro-web31

    Au Google tout-puissant soit à mes côtés que ton algorithme me vienne, moi pauvre spammeurs, que ta volonté soit faite (partout si possible) et que ton algorithme m'ouvre les yeux, augmentent mon positionnement, que ton règne arrive (mais je crois que c'est déjà le cas,) que ta volonté soit faite, fait nous connaître demain ta volonté et guéri les pauvre spammeurs.

    À ta gloire Google miséricordieux et tout-puissant Amen.

    Ci-après ça je remonte pas dans le classement la je sais plus quoi faire.

Partagez sur :

Les commentaires sont fermés.