Ça serait juste pour être dans Google !

Voilà une petite phrase que nous entendons souvent lorsque nous décrochons le téléphone.
C'est « JUSTE » pour être sur Google...en première page de préférence.

  • « Voilà, nous sommes : 1. Conseil en recrutement  2. Hôtel à Paris  3. Agence de voyage » (rayez les exemples inutiles), nous venons de faire un site et souhaitons qu'il soit sur la première page de Google  sur notre activité»
  • « Bien sûr monsieur »...suite et fin entretien... première analyse concurrentielle... estimation des actions sur le site... estimation des actions OffPage... envoi du devis (niveaux selon actions).
  • Réception du devis par le client. « ARRGH ! Comment, je ne comprends pas, c'est trois fois plus cher que le prix de notre site ! Et en plus, il faut en refaire la plus grande partie ! »

Votre beau site

Même si de nombreuses explications ont été fournies lors de l'entretien initial, c'est à ce moment-là que commence le plus gros du travail d'éducation pour faire comprendre un minimum de choses sur le référencement à ce malheureux prospect.

J'aime bien les analogies pour expliquer le référencement ...

De Triffouilly les clafoutis aux Champs Elysées

En gros, vous venez de faire construire un superbe panneau publicitaire dans un matériau High tech du plus bel effet. Il brille, il clignote, il est superbe. Vous y avez intégré une affiche 4 mètres par 3 splendide, une pure merveille de graphisme. Le message est accrocheur, il suscite l'intérêt du client, c'est parfait ! D'ailleurs, vous avez dépensé une fortune pour le tout.

… et vous êtes allez implanter votre panneau au bout du chemin vicinal de Trifouilly les clafoutis !

C'est dommage, à part le cantonnier et quelques randonneurs l'été, personne n'y passe.

Le travail que vous me demandez aujourd'hui, c'est de :

  • Me rendre à Tifouilly les clafoutis (au pire, je ramènerai des gâteaux au passage)
  • Comprendre comment démonter le panneau (analyse concurrentielle poussée, analyse des besoins techniques de modification)
  • Déménager  ou refaire le panneau, on garde l'affiche (étudier la pertinence des mots-clés que vous avez choisis et vous conseiller, effectuer les modifications, souvent proches de la refonte complète. Et oui, pas de chance, entre le site quasi entièrement réalisé en Flash *, le contenu textuel inexistant, les quelques pages HTML possédant des balises "Hn" sur des images ...)
  • Vous convaincre de m'aider à transporter certaines pièces détachées, car il n'y a plus de place dans le camion ( Non, je ne peux pas tout faire, vous allez devoir mettre la main à la pâte, parce que votre nouveau zyglotron écologique, je n'y comprends rien, il va falloir me faire un texte explicatif compréhensible pour les internautes)
  • Réimplanter le panneau au sommet de l'Arc de triomphe, place de l'étoile à Paris (la première page de Google – refonte de l'arborescence, des contenus textuels, maillage interne des liens, etc.)
  • M'assurer que le nouveau panneau ne va pas se casser la figure à la première bourrasque (travail de fond, net linking, linkbaiting, intégration de contenus, …)
  • Et m'assurer d'avoir les moyens d'accéder à cet emplacement (l'Arc de triomphe), car je ne sais pas si vous avez remarqué, mais vous n'êtes pas tout seul, tous vos concurrents veulent le même et certains sont déjà bien implantés depuis plus de 5 ans (1ère page de Google).

Forcément, cela coûte plus cher que si nous avions nous-mêmes construit le tout au bon endroit et dans le bon matériau du premier coup.

J'en discutais d'ailleurs avec un commercial/référenceur qui travaille dans une entreprise qui ne fait que cela, du référencement. Il me disait la difficulté qu'il a à faire comprendre au client que pour 2000 euros, bien sûr, ils peuvent faire quelque chose, mais cela ne sera pas optimal, ils limiteront les dégâts, ils mettront les rustines ou il faut, ils rattraperont le coup,  en gros, ils feront sérieusement leur travail, mais sur le fond, ils ne feront jamais gagner le Paris-Dakar à une formule 1. Elle n'a pas été construite pour cela.

On essuie ses pieds avant d'entrer

Oui, parce qu'une fois arrivé au canapé en ayant mis de la boue partout, le travail à mettre en oeuvre pour tout nettoyer est bien plus important que d'avoir consciencieusement frotté ses chaussures sur le tapis en entrant. De même, le référencement en amont permet d'éviter les désagréments du "nettoyage".

Et le lièvre et la tortue ?

Non, celle-ci vous la connaissez, je vous l'épargne, mais celle du banquier ne va pas forcément vous plaire non plus au début.

Ce que vous auriez dû faire au tout début de votre projet, c'est intégrer en amont les aspects liés au référencement. En vous adressant à une agence web qui maîtrise cet aspect, ou en intégrant dans le processus, un référenceur qui vous aurait donné les conseils nécessaires, et aurait suivi le travail effectué par l'agence.

Bien sûr, ce travail complémentaire vous aurait couté un budget supplémentaire (je savais que vous n'aimeriez pas),  mais sur le total des prestations, vous auriez un site qui ne serait pas construit de manière à mettre des bâtons dans les roues des moteurs de recherche.

Au contraire, votre site serait réalisé de manière à aider ces machines, à leur faire comprendre ce qui est important dans votre contenu, à les aider à parcourir vos pages pour mieux les indexer, à mieux vous connaître pour vous envoyer les internautes intéressés par votre offre, c'est facile pour les moteurs de recherche, ils savent ce que l'internaute cherche, à vous de les aider à comprendre ce que vous proposez.

Un petit tour à la mer

Quand Joyon a pulvérisé le record du tour du monde à la voile en solitaire en janvier 2008, il avait préparé son bateau, et il connaissait bien ses concurrents et leurs points forts ou faibles. Il n'est pas non plus devenu un navigateur confirmé en quelques semaines.

Revenons sur votre activité : 1. Conseil en recrutement  2. Hôtel à Paris  3. Agence de voyage » (rayez encore les exemples inutiles ou choisissez votre propre expression-clé).
Avez-vous vu combien de réponses donnent ces requêtes dans Google ?
Avez-vous regardé l'age des noms de domaines occupant actuellement la première page ?
Avez-vous regardé combien de liens pointent vers ces sites ?
Avez-vous analysé l'optimisation de ces sites ?

Ce ne sont que quelques caractéristiques de base, mais dîtes-vous bien que ces sites ne sont pas là par hasard. Leur place, certainement méritée, ils ne l'ont pas gagné en deux mois.

Même si quelqu'un vous construit le bateau de course le plus efficace, il va falloir le tester, apprendre à le barrer (nom de vos produits, titres de vos articles ou actualités),  le prendre en main (renouvellement de vos contenus textuels en respectant certaines règles), trouver des sponsors (obtenir de bons liens entrants), etc.

Avant de titiller Francis Joyon, il va être nécessaire de prouver à Éole (Google) que vous êtes digne de son aide (un bon positionnement).

Mais que font Ora, Cauchan, Larrefour ou Ceclerc ?

Une fois que la machine de guerre est construite, on l'alimente...

Ce n'est pas parce qu'ils ont squatté les meilleures places en périphérie des villes avec des magasins et rayons dignes de pièges à carte bleue qu'ils en restent là.

Nos grands distributeurs continuent inlassablement de nourrir assidument nos boites aux lettres  de flyers et autres catalogues de promos pour nous pousser à acheter toutes ses choses dont nous nous passions si bien. Et vous, gentiment, vous laissez votre site en l'état, sans action complémentaire, et vous vous étonnez que d'autres viennent vous piquer VOTRE place.

  • Pendant que les Galeries Farfouillettes me proposent une carte de fidélité avec un cadeau à la fin de l'année, vous, vous ne m'avez même pas offert de fleurs alors que j'ai dépensé...beaucoup chez vous.
  • Pendant que « Les jouets c'est nous » me propose de gagner le Noël de mon petit dernier à un jeu, vous, vous ne lui avez même pas souhaité son anniversaire.
  • Pendant que « Le tribun » me propose d'être abonné gratuitement à son journal pendant 6 mois, vous, vous ne me dites même plus bonjour le matin
  • Pendant que...  Ce n'est pas la peine, j'arrête, de toute façon, après 3 ans de fidélité, vous ne me regardez même plus !

Après ce genre de discours, je n'ai pas intérêt à oublier mon anniversaire de mariage, moi.

Et proposer une newsletter d'information à vos visiteurs, pour les fidéliser, vous y avez pensé ?
Et proposer un jeu, un sondage pour recueillir des infos, faire un concours, vous y avez pensé ?
Et lancer un blog sur lequel vos clients pourraient intervenir pour partager des idées, voire des attentes au sujet de vos services, vous y avez pensé ?

Bref, une fois obtenu votre bon positionnement sur Google, arrangez-vous pour que vos visiteurs reviennent sans avoir besoin de Google. Au moins, vous commencerez à maitriser votre trafic sans dépendre des autres.

C'est juste pour être sur Google, disiez-vous ?

Vous venez sans doute de faire le pas vers une belle et grande aventure, celle de la notoriété.
Vous avez réalisé que votre beau site ne sert à rien, car personne ne le visite.
Vous réalisez que devenir visible va vous couter des sous.
Vous réalisez, en mangeant votre chapeau,  qu'en vous y prenant autrement, cela aurait couté moins cher.
Vous n'avez pas les moyens de MEETIC, de faire de la publicité à la télé.

Même pas grave, c'est encore jouable !

Bien sûr, vous allez recommencer presque à zéro, mais vous venez d'acquérir une chose extraordinaire, l'expérience !

Vous allez voir, en vous y prenant mieux cette fois-ci, vous allez jouer aux quilles dans le classement Google de vos concurrents. Bien sûr, ça coute un peu... Non, un peu plus que cela...Sur le net, ce n'est quand même pas 1000 fois moins cher qu'ailleurs, mais au moins, cette fois-ci, vous ne jetterez pas votre argent par les fenêtres avec un site qui ne sert à rien.

Et puis on vous avait prévenus tout de même, et on se répétait .

Ils vous avaient prévenus eux aussi :
http://www.antoineleroux.fr/referencement/intervention-agence-referencement/166

http://www.hiseo.fr/marketing/strategie-web-artillerie-et-chevaulegers/

Et si même nos concurrents le disent :
http://blog.aeronet-referencement.fr/index.php/veille-referencement/pourquoi-prevoir-le-referencement-en-amont-de-la-creation-du-site-internet-55/

http://www.1ere-position.fr/referencement-naturel

 

* Plus d'informations sur le FLASH, ces éléments montrent les besoins de mise en oeuvre de techniques efficaces...mais couteuses :
http://oseox.fr/referencement/flash-referencement.html

Allez, en 2009, on va faire les choses de manière organisée parce que changer les murs de la maison en conservant le papier peint n'est pas des plus aisés. D'ici là, l'équipe Axe-Net se joint à moi pour vous souhaiter d'excellentes fêtes de fin d'année.

Notez cet article

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter Plein
Partager sur linkedin
Partager sur Google+

37 réflexions au sujet de « Ça serait juste pour être dans Google ! »

  1. Didier

    Oui, très amusant et très vrai. Une source de plus ici :
    -http://www.journaldunet.com/solutions/expert/moteurs-referencement/22741/le-referencement-naturel-doit-faire-partie-du-processus-de-creation-d-un-site.shtml
    Merci pour cette pause humour sur ce sujet très sérieux.

  2. oelmekki

    Marrant,

    je vis régulièrement exactement la même chose, mais en tant que développeur qui doit se débrouiller avec un design déjà tout fait et dont l'auteur a fini définitivement sa "part" du projet 🙂

    J'avoue n'avoir pas réalisé qu'il y aurait *encore* quelqu'un derrière quand j'aurai fini mon propre travail.

    Pour résoudre ce problème, nous avons aujourd'hui recourt aux techniques de développement agile, qui consistent à procéder par itérations tous ensemble (développeurs, designers et retour client) plutôt que chacun notre tour, une unique fois.

    Manifestement, il y a aussi une de la place pour les SEO dans ce processus.

  3. Françoise

    Et si cette logique d'anticipation ne valait que pour le référencement... la vie serait plus simple !

    Mais, pour me faire avocat du diable, je dirais juste que le référencement est un "truc" tout neuf au cœur d'une jungle virtuelle, impalpable pour le chef d'entreprise ou le consultant free lance. Pour lui, ce n'est pas que facile parfois de tenir la tête hors de l'eau, alors lui demander d'imaginer les abysses de ce site dont il a rêvé un design chic ou choc !... En plus, il a peut-être déjà dû se laisser convaincre par quelques apôtres inconditionnels qui lui ressassent depuis des mois, voire des années... que sa présence sur le web est devenue incontournable pour son business !Alors, imaginer qu'il faut commencer par penser à inviter dans la soute un animal qui décidera quasiment à lui seul si le pavillon du navire sera ou non visible... qu'il faut aménager pour cette drôle de bête des petits recoins pour observer confortablement les balises qui vont bien ; choisir les bons petits mots-clés sucrés-salés pour satisfaire sa gourmandise de robot gourmand ; renouveler souvent son contenu pour éviter que l'animal ne s'ennuie à jouer avec les mêmes "backlinks" et autres trucs pas clairs qu'il jette en pâture à ses algorithmes !

    S'il vous plait, Votre Honneur, je plaide donc pour un peu d'indulgence à l'égard de qui aura manqué de cette clairvoyance que vous prônez à juste titre !... Pensez qu'il y a seulement 10 ans, on pouvait encore vivre "presque" normalement sans ce média étrange pour véhiculer notre image... ce truc bizarre qui s'impose par écrans interposés sans très bien savoir s'il tombe du ciel ou s'il surgit du ventre de la terre a de quoi laisser cois nos meilleurs réflexes, non ?

  4. Guillaume

    Excellente l'analogie, ça aiderait bien certains client à comprendre la mécanique derrière notre travail de référenceur 🙂

    De très bonne fêtes de fin d’année également à toute l’équipe Axe-Net !

  5. sylvain Auteur de l’article

    @ PHilippe
    J'ai hésité pour voir si j'aurais la 1ère page de GG sur ces requêtes. Mais en pensant aux box diverses, j'ai eu peur http://blog.axe-net.fr/penalites-google/ (je tente tout de même le coup sur " Charrette à bras " 🙂

    @ Clem
    C'est un oubli, tant mieux pour eux 🙂

    @ oelmeki
    En effet, sauvons les baleines et les bébés phoques, mais aussi les SEO

    @ Françoise
    1 avé, 3 paters et un chèque, c'est le prix du salut

  6. Philippe

    B?rdel à c?l !
    Charrette à bras !*

    C'est qu'il est dans une sacrée forme Sylvain !
    Excellent article plein de perles.

    Itou à tous : joyeuses fêtes !
    Et n'oublions pas les indigents.

    * je n'écris ces « gros mots » rien que pour le plaisir de savoir qu'ils vont être censurés. 🙂

  7. Clem

    Oh My God, c'est vraiment bien vu.
    Si seulement tous les clients passaient lire cet article !
    Je me demande d'ailleurs si je vais pas en aiguiller quelques-uns (les réticents) vers cette lecture.

    Ah ouais, au fait, la seule marque non-écorchée c'est MEUHTIC dot fr ! Copinage ? 😉

    Continuez comme ça les gars, et bonnes fêtes !

  8. Jerome

    Vous évoquez avec beaucoup d'humour un sujet qui me semble grave.

    Ce que je déduis de votre intervention, c'est que l'on trouve trois types d'agences web.

    Les premières qui maîtrisent le référencement, ou au moins l'optimisation d'un site en amont. Dans ce cas, les clients sont plutôt correctement pris en charge et conseillés.

    Les secondes qui ne le maîtrisent pas en interne. Parmi celles-ci certaines font appel à un professionnel du référencement à l'externe. Il fera l'interface entre l'agence et le client. Ce dernier bénéficiera alors aussi d'une prestation honnête.

    Les dernières, qui ne maîtrisent pas non plus les aspects de l'optimisation, et qui par incompétence ou par peur de perdre un client, ne lui disent rien et le laissent se débrouiller ensuite avec sa visibilité.
    Comme vous l'indiquez, dans ce dernier cas, la facture sera bien plus salée pour le client.
    J'ai bien peur que ce cas soit celui que l'on rencontre le plus souvent.
    La réflexion de CLEM est instructive à ce sujet.

  9. Franck

    Il est pourtant évident qu'en intégrant l'optimisation d'un site en amont, on gagne du temps d'une part, mais surtout, on organise le site de manière à favoriser le crawl des robots. Surtout, on optimise les balises et les liens internes selon ses propres attentes.
    Forcément, lorsque l'on passe quand tout est déjà (mal) fait, on reprend tout à zero et c'est un gros boulot.
    Je ne parle même pas des sites en flash impossibles à optimiser.
    je colle à 100% à ce que vous dites.

  10. Developpeur Songeur

    [ ARRGH ! Comment, je ne comprends pas, c’est trois fois plus cher que le prix de notre site ! Et en plus, il faut en refaire la plus grande partie ! ]

    Et oui "ca" serait moins cher si cela avait été bien fait au début, mais il fallait acheter un site pour faire des sous pas un truc qui clignote ...

  11. Adrien

    A l'attention de tous ceux souhaitant faire réaliser un site, recopiez 100 fois :
    JE PRENDS EN COMPTE LE REFERENCEMENT AVANT TOUTE CHOSE !

    Si seulement votre article pouvait être lu par tous les clients, mais je sais bien que je rêve.

  12. Voyager autrement

    Vous aviez tout dit en parlant de la tâche la + longue : l'éducation au référencement ...

  13. Inf Auvergne

    Une perle, une perle cet article.

    Je trouve le passage Un petit tour à la mer totalement vrai et explicatif.
    Quand certaines personnes sur des requêtes générales comme dragée, ou autre ne comprennent pas qu'il existe la concurrence, que les sites la 1ere page ont par exemple 5 à 10 ans, possèdent entre 200 à 3000 pages, et un nombre de backlinks supérieur à 3000, et que venir se loger dans les premières places demandent du temps.
    Je dis cela, exemple vécu...

    Je renverrais pleins de personnes sur votre article, merci à vous

  14. Andre

    merci pour ce post, c'est très amusant. C'est difficile parfois d'expliquer bien comme fonctionne le SEO à un client qui appelle pour savoir le prix d'etre sur la premiere page. Il faut que à la fin de la conversation il parte avec une bonne impression. Ces deux articles de SEOMoz parlent de différents types de clients et sur comment établir un prix correct pour le projet (en anglais seulement):

    http://www.seomoz.org/blog/10-different-types-of-clients

    http://www.seomoz.org/blog/how-to-price-an-seo-campaign

  15. Nicolas

    J'avais déjà remarqué :
    dans cette histoire de
    lièvre et de tortue, je suis... oui la tortue.
    Sans SEO je suis pourtant bien classé, devant les prestataires de service... comment osez-vous ? J'ai été le premier à fournir l'info sur ce domaine...
    ETRE LE PREMIER DANS UN TRUC c'est aussi un bon moyen... trouvez le bon truc !
    Nicolas

  16. Ben

    Ton article est très intéressant!
    Je suis tombé aujourd'hui sur ton site par hasard, et je le parcours maintenant avec intérêt!
    L'humour est bienvenu dans tes exemples... car on sait qu'en réalité, il faut surtout beaucoup de patience! En particulier pour le problème de communication avec client dont tu parles dans cet article, que je rencontre aussi pas mal de mon côté!

    Bonne continuation!

  17. Patrick B.

    Excellent...

    Dommage que se soit sous copyright, j'en aurais bien parlé.

    ::

  18. Le-Juge

    Chapeau bas... du grand art cet article, j'adore l'analogie avec le panneau dans le larzac ... d'ailleurs je vais m'en servir de cet article .. je vais juste l'assaisonner a la sauce ketchup ...

  19. olivier

    C'est tellement vrai je vais l'envoyer a mes clients car certains comprendront mieux pourquoi nous ne proposons pas de referencement pour 50 euros par mois.

  20. annuaire gratuit internet

    voila comment gagner quelques places dans l'index google , avec un bon annuaire , je vous conseil celui ci qui index gratuitement vos sites dans la journée sans liens retour

    bon referencement 🙂

  21. Sylvain Auteur de l’article

    @ Annuaire....

    Franchement, un annuaire sans contenu, avec 4 sites indexés, qui n'est pas encore fini (en gros, dézippé il y a une heure), je n'appelle pas cela un bon annuaire, du moins pas encore.

    Je ne doute pas que cela viendra un jour si tu t'en occupe très sérieusement pendant de long mois, je me ferais alors un plaisir de présenter ton annuaire dans un article de ce type : http://blog.axe-net.fr/10-annuaires-de-qualite-pour-inscrire-votre-site/

    Du coup, tu comprendras j'en suis sur que je ne mette pas ton url dans ton commentaire car le ne cautionne pas pour le moment.

    A bientôt avec un annuaire sérieux, étoffé, apportant un réel plus aux utilisateurs.

  22. David

    ...et puis ce qui est rassurant c'est que Google n'évolue pas (Jazz, référencement des images...), n'a pas de concurrents (facebook, bing...) et leurs algorithmes ne changent jamais (mayday, cafeine...). Donc comme ça on est sur de faire un bon investissement durable et sur du très long terme.

    Merci pour l'article et pour l'humour.

  23. marc

    Je viens de lire ton article qui il est vrai, même carrément vrai en plus avec beaucoup humour.
    Je pense qu'en changent quelque tournure ( a ma sauce je vais essayer d'expliquer a certain client de ta façon avec un humour réaliste mais qui fait remettre le client les pied sur terre.

  24. horside.com

    Article rondement bien mené !

    C'est étonnant comme l'humour suscite l'envie d'aller jusqu'au bout et de ne pas en perdre une miette 🙂

    Tu sonnes juste et tu ne tombes pas dans le lourdage.

    So perfect !

    Félicitations !

  25. Paul

    Superbe article, mais d'un autre coté si les informaticiens savaient faire des choses correctes dès le départ....il n'y aurait plus de boulot pour les seo...
    Ceci dit, référencer un site ce n'est pas mon job, je donne un coup de main à un ami...(ps ne pas oublier de mettre l'heure du commentaire, je ne suis pas payé mais je pense avoir mérité un repas...)
    Mon job c'est l'assurance et je peux vous assurer que c'est exactement le même combat :
    Des formules 1 avec des contrats d'assurance vie de plus de 200 gestionnaires de fonds réputés soit plus de 1500 FCP disponibles, laissées dans les mains d'un mec qui ne sait même pas conduire une 2CV...
    Résulat 4 heures de discutions interminables pour faire comprendre une chose évidente...
    Conclusion: suis arrivé en retard au repas préparé avec amour par ma femme, me suis fait râler dessus (rien d'extraordinaire, question d'habitude) mais le pire, c'est que j'ai du tout manger, sans pouvoir dire que c'était pas vraiment bon !!!
    Simple question c'est quoi un anniversaire de mariage ? (merde encore une occasion de me taire...)

  26. Pierre

    Je devrais recommander la lecture de cet article à tous mes clients ! J'aime beaucoup la tournure de l'article. Je pense qu'expliquer les choses sous forme d'analogie aiderai mes clients à mieux comprendre les mécanismes du référencement. On peut également illustrer ca sous forme d'un petit dessin (qui vaut toujours mieux qu'un long discours !).

  27. Arnaud B.

    😉 l'article est bon comme à votre habitude! Étant web designer plus que référenceur/SEO je note une chose : les budgets référencement dont vous parlez sont en gros le budget que pense consacrer les potentiels créateurs de sites !!!

    Il serait bon de faire tomber certains tabou déployés par des "Voleurs du web", ou escrocs qui vendent le rêve d'un site efficace pour de budget de 400 ou 600 € !! "Site original A l'image de votre entreprise" soit disant alors que c'est un simple wordpress et un template acheté 15€ voir gratuit : et ont appelle ça du Low Cost !! Moi je trouve ça cher pour ce que c'est : 1 mâtiné de travail à 600€

    Bref partant de la : comment peut on expliquer à un client que pour son SEO c'est 2000€, pour la charte graphique c'est 1200, pour le développement de son appli métier c'est 8000, ... et pour le suivit de tout ça on compte les 15 réunions , les 200 mails, les 350 coups de téléphone 😉 reste le contenu et les photos ... Bon ben ont y est au 20.000 euro pour démarrer !!!

    Bonne seo à tous 🙂

  28. Hamid

    Bonjour,

    en cette période de jeûne je suis réveillé depuis 4 heures du matin et travaille pour optimiser le référencement du site d'un ami (ecommerce) et ce à titre honorifique bien sûr. J'en ai profité pour lire les articles sur ce qui ne change pas en référencement et comment dire cela fait plaisir de sentir un peu de soutien dans ses efforts de travail.

    Je m'explique, cela fait trois que je travaille sans relache pour essayer de comprendre et améliorer un tant soit peu le positionnement du site sur une vingtaine de mots clés environs. Je ne suis ni webmestre, ni référenceur pro et travaille donc avec les moyens du bord, à savoir le cms joomla qui est pratique et permet d'avoir des résultats plausibles globalement. Cela dit il reste des contraintes notamment pour l'optimisation du temps de téléchargement des pages qui restent très longs. Devant ces efforts déployés et le nombre encore limité de visites que génére le site il y a de quoi se démotiver parfois et en lisant vos articles sur les secrets du référencement, j'en suis arrivé aux conclusions suivantes :

    - il faut toujours travailler sans relache pour pouvoir gagner des places et sortir de la périphérie pour se rapprocher du centre ville.

    - Jusqu'à présent, je n'ai pas fait de trop grosses fautes d’ergonomie.

    - Que le référencement professionnel a un cout à ne pas négliger.

    Je vais d'ailleurs faire suivre cet article à cet ami pour qu'ils comprennent un peu mieux pourquoi il faut du TEMPS, du TRAVAIL et de la patience pour enfin obtenir des résultats.

    Merci à vous pour vos articles de très bonne qualité.

  29. Carlos

    Première fois que je commente ici, même si je consulte assez régulièrement.

    J'ai envoyé un client ce jour même vers cette page, car suite à un de ses mails je ne pouvait pas trouver meilleure "pédagogie":

    "...en fait ce que je souhaite savoir faire c'est uniquement comment arriver par des mots clés, en tete de google..."

    Et oui, le "tout gratuit" du web à encore frappé !!

    Merci pour vos articles et bonne continuation 🙂

  30. Antoine

    L'analogie est plutôt judicieuse et montre une fois de plus combien le travail de SEO est ingrat. Il devient aujourd'hui difficile de facturer à un client des prestas SEO (en mode white) qui donneront une forte visibilité sous 6 à 12 mois. D'une, parce que ça coûte cher, et de deux parce que les clients veulent du résultat tout de suite. La tentation est grande alors d'aller jeter un oeil du côté des black hat où ces résultats peuvent être plus vite obtenus pour un budget parfois équivalent.

  31. Chauss'petons

    Votre article est amusant mais surtout très clair et compréhensible pour tout le monde. Il donne envie d'approfondir la question. Le référencement ou l'optimisation d'un site n'est pas une mince à faire. Je sais de quoi je parle. Merci pour ces infos en tout cas.

  32. Mathieu

    je vais me faire l'avocat du diable mais je pense que nous sommes tous un peu responsable dans cette histoire...

    D'un côté le client veut toujours tout, tout de suite...nous sommes tous un peu comme ça non ?
    Il est sur que le client ne connaissant pas le référencement ne comprendra pas pourquoi il doit payer si cher pour si peu.

    De l'autre, le référencement est un milieu encore petit et je pense que les acteurs du référencement ont un peu de travail pour expliquer au client que tout n'est pas si simple. Il est sur que dans ce genre de situations ce n'est pas toujours agréable car le client va se braquer.

  33. Méridienne convertible

    Bonjour,

    Votre article est intéressant. En effet l'optimisation d'un site n'est pas une chose simple et requiert de nombreuses compétences.

Partagez sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *