Killduplicate : j'ai testé, ça déménage !

Comment choper les voleurs de contenu ?

Le duplicate content (définition du contenu dupliqué) peut faire très mal à un site. J'en ai parlé 100 fois sur ce blog. En terme d'outils pour détecter le duplicate content je n'ai jamais été vraiment satisfait. Pourquoi ? Parce que ce qui m'intéresse c'est ce que Google connaît. Je m'inquiète moins sur le plan du SEO de savoir qu'un livre à repris un paragraphe d'un de mes sites.

Et bien j'ai finalement trouvé la perle. Killduplicate renvoie Copyscape et consorts à la préhistoire pour les besoins SEO.

Détecter le contenu dupliqué connu de Google

Mon avis sur Killduplicate

Google est l'incontournable en France sur la recherche, c'est principalement ce moteur qui nous intéresse en terme de référencement naturel. Voici pourquoi cet outil m'a principalement séduit, il recherche automatiquement qui vous copie en scrappant directement les résultats de Google. Il propose aussi d'autres moyens si vous le souhaitez, mais sa cible reste Google.

Plusieurs méthodes pour analyser vos URLs

Plusieurs méthodes pour analyser vos URLs

Comment l'outil trie le contenu dupliqué externe ?

Une fois lancé le scan, l'outil va vous afficher la liste de toutes vos pages pour lesquelles il a trouvé tout ou partie du contenu dupliqué sur d'autres sites présents dans l'index de Google. Et je vous assure qu'il trouve, incroyable tout ce qu'il va chercher !

Pour chaque page, un indicateur vous précise le pourcentage moyen de duplication et le nombre de pages concernées. Les signes + (ou -) vous permettent de rentrer dans le détail pour chacune de vos pages.

Liste des pages dupliquées

Liste des pages d'un site ayant un contenu dupliqué externe

Le détail des contenus copiés par page

Si j'adore surtout l'outil pour sa capacité à trouver le contenu copié, c'est en arrivant dans le détail des pages concernées que se trouve la cerise sur le gâteau.

Pour chaque page de votre site, la liste de vos plagiaires s'affiche, avec en détail :

  • Son URL
  • S'il vous fait un lien ou pas, dofollow ou nofollow.
  • Le pourcentage de duplication spécifique de votre page pour chaque page externe trouvée.
  • la possibilité de voir précisément le ou les morceaux de textes copiés.
  • Un petit outil de gestion de solutions pour mémoriser ce que vous avez fait.
Liste des pages plagiant une des nôtres (extrait)

Liste des pages plagiant une des nôtres (extrait)

Détail du texte copié pour une page de plagiaire

Détail du texte copié pour une page de plagiaire

Attention ! Parfois le plagiaire c'est vous !

Eh oui, avec votre site e-commerce par exemple, est-ce que vos descriptions de produits ne sont pas intégralement pompées chez le fabricant ? Est-ce qu'un rédacteur web indélicat ne vous aurait pas refilé un super texte copié collé chez son véritable auteur ?

Dans ces cas, à vous de revoir votre site, car il est probable que le contenu dupliqué vous pénalise, et là vous saurez précisément qu'elles sont les pages concernées.

Ensuite, je fais quoi de toutes ces informations ?

Plusieurs solutions possibles :

  • Le site qui a pris votre contenu vous fait un lien normal et ne se positionne pas mieux que vous sur vos requêtes, vous faites un bisou à son propriétaire 🙂
  • Le site vous a volé l'essentiel d'un contenu et ne vous fait pas de lien ou a plus d'autorité que vous et se positionne sur vos requêtes, voici les options :
  1. Vous envoyez un mail (ou un tweet, etc.) ferme mais sympathique, ou passez un coup de fil pour demander, soit un lien vers la source (votre site), soit la suppression du contenu.
  2. Si vous n'avez pas de réponse, passez au courrier recommandé (exemple de lettre pour plagiat) puis équivalent à l'hébergeur si nécessaire. Je rappelle que si c'est un concurrent, il y a peut-être de l'argent à gagner en justice...
  3. Le propriétaire du site est à Marrakech ou Dakar, et son hébergeur en Corée... Difficile d'agir. Faites alors une plainte DMCA auprès de Google
  4. Le site est sur wordpress.com déposez une plainte DMCA auprès d'Automattic (ils sont d'une rapidité bluffante à réagir).
  5. Rien ne marche ? Pourrissez la réputation du plagiaire sur le web ou sur Twitter, parfois c'est le seul truc efficace (ou au moins ça défoule), mais les réactions peuvent être déconcertantes...

D'où vient cette bonne idée ?

Comme souvent, les meilleurs outils sont conçus par ceux qui en ont un gros besoin. Et cette fois, c'est notre cher Paul Sanches (@seoblackout) qui en est l'instigateur. Je ne vais pas lui faire l'affront de rappeler à quel point il assure en SEO. Alors, croyez-moi, si le contenu dupliqué l'inquiète c'est que c'est important. Au mauvais endroit, la duplication peut être mortelle pour votre site.

Compléments utiles ( ça parle de tarifs...)

Les prix... sont ce qu'ils sont, mais je vous donne une petite astuce. Si vous avez plusieurs sites à analyser, vous n'avez pas besoin de prendre un très gros abonnement (à moins que vous vouliez conserver les données sur killduplicate). Il vous suffit de supprimer le dernier site analysé sur votre dashboard, et d'en mettre un autre à la place.

Pour les petits malins qui prennent le petit abonnement, vous pouvez traiter 100 URL, récupérer celles qui vous intéressent, puis recommencer avec vos 100 URL suivantes, etc...
Et même, si vous n'avez qu'un site à auditer une seule fois, vous prenez un gros abonnement, mais vous l’arrêtez au bout d'un mois 🙂

Donc en gros, pour 19€ vous pouvez déjà faire pas mal d'analyses.

Pour conclure

Vous l'avez compris, je suis un super fan de cet outil, c'est la première fois que je trouve quelque chose d'aussi efficace et je me demande comment je pourrais m'en passer maintenant. Les outils qui existaient auparavant sont relégués à la préhistoire du SEO.

J'insiste, je n'ai pas été payé, Paul n'a pas couché pour cet article et ceci N'EST PAS un article sponsorisé

Découvrir l'outil : https://www.killduplicate.com/

Articles connexes :

Killduplicate : j'ai testé, ça déménage !
4.3 (86.4%) 25 votes

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter Plein
Partager sur linkedin
Partager sur Google+

7 réflexions au sujet de « Killduplicate : j'ai testé, ça déménage ! »

  1. Véronique Duong

    En tout cas, l'article m'a donné l'envie de tester KillDuplicate ! J'ai regardé le site, et il me semble beaucoup mieux (déjà rien que l'interface) que Copyscape ou les autres outils dans le genre ...

  2. kategriss

    En effet sacré outil ! Il faut que j'y jette un oeil.
    Car je gère plusieurs blogs où j'ai ouvert la possibilité de poster des articles invités et du coup parfois c'est vraiment utile pour vérifier que personne ne fait de duplicate content. Et le faire à la main, peut devenir chronophage quand on a plusieurs sites et plusieurs propositions par semaine...

  3. David

    Bonjour Sylvain,

    Suite à la lecture ce cet article, sachant que j'accorde toujours beaucoup de crédibilité à tes (si je peux me permettre le tutoiement ?) écrits, j'ai voulu essayer l'outil dans la foulée... Après utilisation, le constat est clair : les propos tenus sont parfaitement conformes à la réalité.

    Merci beaucoup Sylvain pour cet article, car il met en lumière un excellent outil !

  4. Sylvain Auteur de l’article

    @ Veronique
    C'est surtout la capacité à trouver le contenu dupliqué qui rend cet outil bien supérieur à Copyscape. Côté interface, après 15 minutes d'utilisation, elle est limpide.

    @ Kategriss
    Idem pour les sites de mes clients, à suivre à la main c'est un enfer et je ne parle même pas des miens en plus:-)

    @ David
    J'accepte même les bisous:-)

  5. Jimmy

    Extrêmement intéressant ! Merci pour le partage. Le contenu dupliqué c'est la bête noir des petits sites artisanaux qui ne font pas le poids fasse aux gros sites qui copient.

    Il y a un vrai problème éthique à ce sujet. Je trouve ça écœurant, la manière dont Google gère le duplicate content...
    Les gros sites ont tous les droits et les petits sites ferment leurs gueules.

  6. Yann

    Merci pour ce test d'outil. Pour un gros site comme le notre qui totalise plusieurs milliers de pages, dont une partie toujours croissante de contenus éditoriaux au travers de rubriques magazine, fiches pratiques et autres articles, il est indispensable de suivre la diffusion de ses textes sur le web.

  7. Pascal CAMLITI

    Bonjour,
    C'est une pure folie cet outil... Le créateur a du travailler des heures pour sortir une interface et un checker de duplicate aussi pointu.
    Merci pour le partage... je vais certainement utiliser ce site.

Partagez sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *