La chasse au lien parfait.

Tout référenceur qui se respecte sait que les deux mamelles du référencement sont le contenu et les liens entrants (backlinks). Pour ma part, j'ai pu expérimenter que pour un référencement durable dans le temps, le contenu est un socle indispensable sur lequel on construira ensuite son netlinking.

perfection

Mais tous les liens entrants ne se valent pas.

Bien sûr, le lien parfait est très difficile à obtenir, mais qui ne tente rien n'a rien. Voici donc la définition du lien idéal, le Graal, celui que je cherche inlassablement, pour moi-même ou mes clients?

Le lien est placé sur une page d'un site « reconnu » par Google.

On reconnaît ce type de site, car souvent :

  • Son PageRank est relativement bien distribué sur toutes ses pages.
  • Plusieurs de ses pages sont correctement placées sur ses requêtes concurrentielles.
  • Il possède des backlinks de sites reconnus dans sa thématique.

Difficulté : Très forte si votre site ne présente pas une forte qualité perçue par le webmaster partenaire.

Le lien est placé sur une page de qualité.

Qualité intrinsèque = qualité sortante :

  • La page émettrice est elle-même bien positionnée (par exemple sur des mots concurrentiels de son Title)
  • La page possède des liens entrants sur des mots-clés importants pour votre page.
  • La page émettrice ne fait pas trop de liens sortants vers des pages aux thématiques très différentes.
  • Le nombre de liens sortants reste raisonnable (moins de 50), sans quoi, il vaut mieux vous assurer un lien en début de page.

Difficulté : Les webmasters sont souvent très regardants sur les liens sortants qu'ils acceptent de faire sur leurs pages de grande qualité.

Le lien est placé sur une page dont le sujet est identique ou  très proche de celui de votre page.

À retenir :

  • Le vocabulaire utilisé permet d'identifier clairement le sujet.
  • Il est important d'obtenir des liens vers vos pages internes pour renforcer le poids global de votre site aux yeux de Google.
  • Il est préférable d'obtenir un lien d'une page interne dont le sujet est très typé et proche du thème de votre page, plutôt que d'une page généraliste.

Difficulté : Votre page doit apporter un réel complément au contenu de la page émettrice pour ne pas être perçue juste comme une concurrente directe pour l'autre site.

Le lien est totalement intégré au contenu éditorial.

L'emplacement fait une différence énorme.

  • Un lien placé dans le corps éditorial du texte de la page aura bien plus de poids qu'un lien situé en sidebar ou en footer
  • Google est tout à fait capable techniquement d'identifier l'endroit ou le lien est positionné dans la page. Il accordera un poids différent selon l'emplacement, car il est forcément informé des pratiques d'échange de liens (c'est lui même qui les a provoquées).

Difficulté : très importante, car le site émetteur du lien peut faire « partir » son visiteur à peine arrivé sur sa page. Ce type d'obtention de lien suppose que votre page soit jugée de très grande qualité par le webmaster. D'ailleurs, c'est souvent de manière très naturelle et sans échange que l'on obtient ce type de lien, en produisant un contenu de qualité élevée sur ses propres pages.

Le lien est placé sur une ancre à forte valeur ajoutée.

Le pouvoir de l'ancre thématique :

  • L'ancre est le texte sur lequel est effectué le lien.
  • Ce texte doit comporter des mots-clés importants pour votre positionnement.
  • Il faut toutefois diversifier les ancres pointant sur une même page, tout en restant dans le même environnement sémantique.
  • Bien évidemment, le lien est en dur et en dofollow.

Difficulté : Si le lien a été fait naturellement par un webmaster, il est assez difficile de demander la  modification d'une phrase pour améliorer une ancre sans passer pour « une canaille de SEO ».

Avis, pratiques et tergiversations :

On comprend aisément à la lecture des critères du lien parfait que celui-ci ne sera pas souvent facile à obtenir. En complément, la chasse aux liens nécessitera de faire de nombreux compromis en fonction des situations rencontrées.  Je vous livre donc ci-dessous quelques une de mes réflexions par rapport à des « vérités » lues ici et là.

« Il ne faut pas faire d'échanges de liens réciproques » :

Je dirais plutôt qu'il ne faut pas faire QUE cela, mais quelques liens réciproques ne sont absolument pas gênants si les pages liées apportent un réel complément pour le visiteur. D'ailleurs, si on oublie le SEO, les liens réciproques sont tout à fait naturels dans de très nombreux cas. Bon, allez-y mollo quand même...

« Il ne faut pas faire des échanges de liens en footer de page d'accueil » :

Encore une fois, il ne faut pas en abuser, mais si la page émettrice (la votre et celle du « partenaire ») fait des liens uniquement vers des sites de même thématique, ce n'est absolument pas gênant, car assez naturel, même en dehors d'une politique SEO.
Edit 2012: Gaffe quand même, les quality raters de Google semblent de moins en moins apprécier cette pratique.

«Il faut éviter d'obtenir des liens de pages  partenaires »

Le principe reste le cas par cas. Si de nombreuses pages partenaires ne sont que des fourre-tout, d'autres sont parfaitement construites et possèdent un pouvoir de transmission de « jus » très important. Voir cet article sur les pages partenaires de qualité.

« Il est préférable d'obtenir des liens vers sa page d'accueil »

Je ne crois pas. Bien sûr, il faut en obtenir, mais des liens obtenus vers vos pages internes apparaitront naturels. Si vos pages internes redistribuent le « jus » vers votre page d'accueil et que celle-ci aborde au moins partiellement le sujet de la page interne, vous avez toutes les chances d'obtenir deux réponses au lieu d'une dans les SERPs. C'est autant de visibilité gagnée.

En résumé :

Si le Graal du lien parfait n'est pas facile à trouver, il faut se rappeler que c'est la multiplication des liens de qualité qui renforcera le positionnement de votre site. Les compromis sont nécessaires et sont d'ailleurs très logiques. Sur la durée, la qualité de votre linking sera jugée par sa diversité  qui fera percevoir celui-ci comme naturel.

Il n'est donc pas inutile d'obtenir aussi des liens à des années lumières du lien parfait (lien nofollow, ancre sur le domaine, ancre « cliquez ici », ancre sur URL raccourcie, etc.), car ces liens participent à rendre votre site « Normal » aux yeux de Google. Pour l'avoir expérimenté, n'avoir QUE des liens parfaits sur un jeune site conduit généralement directement aux pénalités.

Et comme me disait dernièrement un vieux briscard du SEO, un lien est un lien, quel qu'il soit, je prends !

Allez, une petite séquence de Matt (juste avant sa rencontre avec son dernier coiffeur) qui confirme la différence de prise en compte entre un lien footer et un lien contextuel.

Image de prévisualisation YouTube

Et un nouvel article pour avoir des idées sur les procédures pour obtenir le backlink parfait.

Ainsi qu'un excellent article de SEOMOZ (an anglais) : http://www.seomoz.org/blog/10-illustrations-on-search-engines-valuation-of-links

Et vous, vous arrivez à en obtenir des liens parfaits ?

Notez cet article

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter Plein
Partager sur linkedin
Partager sur Google+

85 réflexions au sujet de « La chasse au lien parfait. »

  1. Françoise

    Le lien parfait ! Non, tel que vous l'avez décrit, ce n'est même plus le graal... c'est un fantasme ! Heureusement que l'on peut se rassurer un peu avec cette citation : "un lien est un lien" !comme celui que vous accorderez peut-être à ce commentaire, certes "à des années lumières du lien parfait" !!!
    En tout cas merci pour cette description claire de ce fantasme pour tous les non-SEO. On sait maintenant précisément ce à quoi rêver !

  2. Matthieu

    Et oui, le lien, parfait on le recherche tous !

    Le plus important n'est pas forcément d'avoir LE lien parfait mais le + de liens possibles qui s'en rapprochent.

    En construisant ses backlinks tout en essayant d'optimiser tous les critères que tu cites dans ton article, on arrive à avoir un netlinking qui a du sens et qui sera reconnu à sa juste valeur par les moteurs.

  3. Aurélien

    Alors, je m'insurge Paul, le tigre black hat est tatillon au niveau des liens et n'accepte pas forcément tout les liens, c'est plutôt moi qui dit un lien est un lien!

    Je vais encore être à contre courant, mais si mon site est bien fait ou relativement bien fait (en terme de contenu), pourquoi je ferais un lien vers un concurrent? Si j'ai un site sur les physalis, son développement, les différentes préparations culinaires, je n'ai pas forcément envie de faire un lien vers physalis-land.org et gateau-au-physalis.eu, mais plus vers bache-plastique.org pour protéger ma plante du froid.
    Bref, le lien naturel est pour moi bien relatif.

    Enfin, je suis totalement d'accord avec toi à propos des footers, Google connait la structure de notre site, alors que cela soit une sidebar ou un footer réhaussé, le bot sait que c'est la zone à lien, CQFD?

    Très très bon, article, le suivant sera comment réussir à y insérer son lien, dans ces pages où le lien est parfait?

  4. Nicolas

    Merci pour cet article très pertinent sur la « qualité d'un lien », « qu'est-ce qu'un lien de qualité ».

    Difficile d'obtenir de tels liens, effectivement, mais je pense qu'une règle importante pour cela est encore une fois de se montrer très *patient*.

    Si on travaille beaucoup le contenu d'un jeune site, en se donnant vraiment le temps pour l'obtention des backlinks. Et bien tout d'abord on obtiendra des liens de façon relativement naturels, ce qui ne sera pas plus mal dans l'historique secret de Google 😉 ensuite, ça nous donne plus de temps pour repérer les sites idéaux qui pourraient nous faire nos premiers liens (n'oubliez pas que Bloc-notes ou Textedit est très utile pour stocker les Urls de potentiels apporteurs de liens).

    Voilà, c'était ma petite contribution : pour obtenir un ou plusieurs liens parfaits, il faut *se donner le temps*.

    Les échanges de liens de type « contextuels » issu de vieux billets de blogs, etc. se démocratisent également, sur les forums SEO, il n'est pas rare de voir ce genre de proposition.

  5. Didier

    Ravi de voir revenir le patron sur ce blog. J'ai bien évidemment jugé très utiles certains articles de vos invités début janvier. Mais je ne sais dire pourquoi les vôtres ont ce petit arrière goût sucré en plus.

    Ce n'est pas tout, mais si on suit vos conseils, il va être utile de partir en chasse. L'idée d'Aurélien est intelligente, vous pourriez nous aider à faire sortir le lien parfait de son trou maintenant que vous nous avez expliqué comment reconnaitre ses traces.

  6. Sylvain Auteur de l’article

    @ Françoise

    Si si, il existe. Parfois, il est même parfois plus simple d'en trouver que de faire valider une charte graphique (private joke 🙂

    @ Mathieu
    Tu as raison, faute de grives, on mange des merles. Et beaucoup de merles finissent par nourrir leur homme

    @ Aurélien
    Ce que tu énonces est en effet une très bonne piste. Obtenir des liens contextuels à partir de pages à thématiques connexes est aussi excellent en terme de linking en limitant les freins relatifs à la concurrence directe.

    Aurélien + Mathieu : On dirait que ça chicore dur sur le concours superrefman 😉

    @ Nicolas
    Ce que tu dis est juste. Mais avec un jeune site, un ou deux "liens parfaits" dès le début apportent une énorme caution vis à vis de Google. Ils peuvent éviter des pénalités, ils est donc toujours intéressants d'essayer d'en obtenir. Bien souvent je l'admets, il faudra être patient (une qualité utile au référenceur)

    @ Didier
    Merci pour les fleurs. La recette est facile, il faut toujours mettre un peu plus de chocolat que ce qui est écrit dans la recette... et ne faire que les recettes que l'on aime 😉

    Aurélien + Didier : En effet, je me suis piégé tout seul avec cet article.
    Faire sortir le lien parfait de sa tanière fera donc l'objet d'un prochain article (Le retour du lien parfait).

  7. Nicolas

    @Sylvain (Réponse à : un ou deux « liens parfaits » dès le début apportent une énorme caution vis à vis de Google.)

    Effectivement, la qualité du premier lien, voir, des premiers liens est un "plus" considérable pour un site. Mais ça peut être vite loupé quand on ne procède pas à une ouverture officielle de type « buzz ».
    Avoir un excellent premier lien demande de déployer une grosse stratégie. Tu me corrigeras si je me trompe, il y a peut-être des techniques simples (hâte de voir l'article "Le lien parfait contre-attaque :)"). Avec un sous titre « votre premier lien, un lien parfait ».

    Mais je recommanderais donc à ceux qui auraient échoué l'acquisition de ce premier lien (parfait) d'acquérir plusieurs liens (de bonnes qualités et même un peu de moyenne qualité également) sur **peu de temps**, simulant ainsi un pseudo-buzz autour d'une ouverture officielle présumée.

    Évidemment, ça ne rattrapera pas le crédit qu'aurait un "1er lien" venant du cœur d'un des billets du blog axe-net 😀

  8. Alain

    Hello,
    Un seul point me semble contestable :
    au sujet du lien qui devrait est placé sur une page dont le sujet est identique ou très proche.
    L'ancre est plus important. Google ne maîtrise (pas encore ?) l'analyse par synonymes ou thème.
    Niveau chanson, j'ai vu que des liens sur des sites sans relation, genre édition ou rencontre, fonctionnait bien
    Alain

  9. Sylvain Auteur de l’article

    @ Allain
    Sur le fond, quasiment n'importe quel lien est bon à prendre. Même si la thématique n'est pas avoisinante, c'est toujours un lien. Et bien sûr, tu as raison sur la qualité de l'ancre.

    Mais je persiste sur la notion de thématique.
    Je t'invite à lire cette page d'un article de 4, qui tente une théorie à laquelle j'adhère.
    Le 2ème paragraphe sur l'indice de hilltop reflète bien mes croyances.

    A titre d'illustration, j'ai parfois appliqué des liens sans ancres (si si, un href sans rien comme ancre, pas même un espace) à partir d'un site très bien positionné sur une thématique. Il m'a fait décollé le site linké (même thème) de manière incroyable.
    Je ne conseille pas cette méthode de manière durable, c'était juste un test.

    @ Nicolas
    Je suis tout à fait d'accord avec ta recommandation. Le lien idéal étant difficile à obtenir, ce que tu proposes est une excellente stratégie de repli.

  10. Pinpon

    Bonjour,

    Et ne pas oublier que trop de lien trop vite tue le lien même si ils sont de qualité sinon c'est passage par la case sandbox....

    Sinon article très intéressant 🙂

    Bon dimanche

  11. Marie Pink Seo

    Le lien parfait, on en rêve tous 😉 Et tant qu'on ne l'a pas trouvé, il ne faut pas mettre de côté les autres liens, moins parfaits voire preque "imparfaits", que l'on peut trouver, qu'ils soient en nofollow, pages partenaires, sur une ancre "cliquez ici" ou dans des annuaires. Parce-que pour une bonne recette de cuisine, il faut toujours un peu de tout pour que ça soit bon 😉

  12. Djolhan

    Le fameux Graal ! Après, avoir de bonne relations avec des référenceurs, peut aider à aller dans ce sens. 😉
    J'adhère à 100% au discoure que tu tiens sur le lien graalique, néanmoins, il reste utopique et quasiment impossible à obtenir pour 90% des sites de la toile. D'ailleurs, dans certaines thématiques, autant dire que les chances sont proche du nul !

  13. film streaming

    merci pour les conseil mais je crois qu'il est devenu très important d'voir des liens de site de ta propre thématique même s'ils sont des concurrent

  14. Thierry Clermont

    Ah! Les liens parfaits, j'y rêve! Je rêve d'un lien de la BBC ou bien d'un journal bien connu. Malheureusement, cela ne s'est jamais produit pour moi. 😉

    En attendant, j'accepte avec beaucoup de plaisir les liens qui pointent vers mon site Web. Peu importe qu'ils soient en nofollow ou bien dans le footer.

  15. Sylvain Auteur de l’article

    @ Pimpon
    Je suis d'accord, attention à l'abondance de liens à l'ouverture.

    @ Marie @ Djolhan
    Tout à fait, c'est pourquoi j'évoque la nécessité de compromis.

    @ Thierry
    Même chose pour moi, tu te rends compte, TF1 et Adobe n'ont jamais voulu me faire de lien 😉 Je te jure...

    @ Olivier.
    OUI ! Je ne retrouvais pas ton article. Je l'avais trouvé très complet et truffé de judicieux conseils.

  16. Seb

    Le lien parfait n'existe pas je pense mais s'en rapprocher est possible.
    J'ai appris aussi, par expérience, que trop de liens parfaits mène à une pénalité.

    Bien qu'un lien reste un lien, il y a encore plein d'autres critères qui sont à prendre en compte comme l'hébergement du site, la langue du site, l'adresse IP, la nature et variété des sites (annuaire, blog, réseaux sociaux, forums, sites boutiques...) et surtout... la chronologie des liens !

    Le rythme d'acquisition des backlinks est surveillé de prés par Google : je crois d'ailleurs que c'est vraiment cet aspect qui est le plus difficile.

    Je persiste et signe : pour moi, le référencement est dôté d'une troisième "mamelle",comme tu le dis Sylvain, qui s'appelle la structure.

  17. Sylvain Auteur de l’article

    @ Seb
    Tu as totalement raison au sujet de la structure du site. Je l'avais volontairement zappée pour ce sujet, mais c'est même un pré-requis à la mise en place de tout le reste.

  18. Jean-Philippe

    @Seb : je partage ton avis sur le fait qu'avoir trop de liens parfaits conduit à être pénalisé par Google.

    Le truc que j'ai remarqué c'est que lorsque je laisse au repos certaines ancres, elles remontent toutes seules dans les 15 jours sans y toucher.

    Tant que ça monte, je n'y touche plus et je ne me soucie plus de cette ancre pendant 1 moment, le temps que le terme se stabilise sur Google.

  19. Dan

    Je suis en accord avec ta vision sur les liens. Un lien est un lien, je crache rarement sur un lien qui est fait vers mon site. Si l'ancre est ciblée tant mieux 😉 Le naturel c'est également l'imperfection. La perfection (photos de mode retouchées sous photoshop 😉 ) dans les liens je pense peut éveiller les doutes si elle est excessive.

  20. Trend

    Très bon article qui m'amène à me poser la question suivante : Google considère t-il qu'un pourcentage X de liens en nofollow est indispensable pour juger de la valeur d'un site ?

  21. Seb

    @Jean-Philippe : entièrement d'accord avec ta remarque, c'est aussi ce que j'ai coutume de faire.

    Le plus dur, c'est vraiment de jauger la limite entre "avoir assez de liens pour être number one" et "ne pas avoir trop de liens pour tomber dans le spamming" et le fait de monter dans les SERPS sur certains mots clés laissés "au repos" est un phénomène qui démontrent que Google dit, en quelque sorte, "ok, la popularité de ce sites me parait naturelle, allez, je le monte dans mes résultats".

    Par contre, il a toujours un aspect "flou" des liens que j'ai un peu de mal à cerner : le fameux effet yoyo.

    Je sais qu'il faut faire pas mal de liens en profondeur pour mieux répartir le link juice en internet et éviter de traiter de plusieurs thématiques sur le même site mais certains résultats restent vraiment... mystérieux !

    Euh Sylvain, cela te dirait pas de faire un billet sur l'"effet yoyo" des liens ? 🙂

  22. Sylvain Auteur de l’article

    @ Trend
    Je suis plutôt d'accord avec l'article d'Olivier.
    En fait, je ne pense pas que les liens nofollow apportent grand chose en tant que tel, mais je pense qu'ils sont utiles pour rester dans une moyenne qui évite d'avoir la tête qui dépasse.
    On évite donc comme cela d'allumer un voyant rouge dans l'algo de Google. En gros, pour vivre heureux, restons cachés. J'ai déjà fait les frais d'une trop belle visibilité obtenue par des moyens un peu chapeau gris fonçé. Ceci sur la thématique du rachat de crédit qui est archi concurrentielle. J'aurais sans doute dû me contenter d'une présence en 2ème page sur cette requête, je gagnerai alors encore ma vie dessus.
    En résumé, il me semble utile d'avoir des BL dans la moyenne des sites de la même thématique, en ayant tout juste le petit plus qui fait que tu es devant. Une fois ton site archi "trusté" (notion de confiance) par GG, tu peux alors jouer un peu plus.

    ... et les beaux "liens parfaits" aident à être reconnu comme un site de confiance.

    @ Seb
    Tu vas rire, je ne sais pas si c'est lié à mes méthodes, mais je ne subit quasiment jamais d'effet Yoyo, je ne l'ai jamais vraiment expérimenté, même si je l'ai constaté sur certains sites en suivant cela dans les forums.
    Je ne m'exprimerai donc pas trop sur le sujet.

    Par contre, j'ai un petit billet en préparation sur les galères pour faire grimper un site sur certaines requêtes.
    Parfois, même avec plus de 10 ans d'expérience, je me sens encore comme un newbie face à GG.

  23. Stéphane

    Hello
    Le fameux Graal, le lien parfait... même si ce n'est pas googelement correct, l'article en arrive presque... personne ne le dit : le lien parfait est... oui j'ose le terme : un lien payant !
    Oh !
    Hé oui, pourquoi accepterais-je le lien d'un concurrent potentiel ?
    Stéphane

  24. Keeg

    Bon article, qui finalement résume bien le référencement au niveau des liens. De tout, partout, sans abus.

    Par contre, Stéphane n'a pas tord, le "payant discret" à un bel avenir.

  25. Jean-Philippe

    @Seb : L'effet yoyo est compliqué à interpréter car il peut être du à cause du lien mais aussi de la vitesse du site.

    Même si le netlinking a son importance, il arrive que l'on redescende juste à cause de son hébergeur qui a des problèmes temporaires (c'est mon cas avec infomaniak en ce moment et ça arrive trop souvent à mon goût).Il me faut à chaque fois attendre 15 jours pour que tout revienne à la normale.

    A mon avis, il faut diversifier ses sources de liens en jouant la malice pour donner du poids où on les pose.

    @Sylvain : Bizarre que ça ne t'arrive pas. C'est un argument commercial pour toi 😉 Axenet - Positionnement longue durée sans yoyo

  26. séjours scolaire

    Bonjour à tous et à toi aussi sylvain, pour ton article rien à redire, même si j'ai lu la semaine dernière un autre article avec le même titre.
    Je souhaiterais plus m'attarder sur certaines interventions, tout le monde s'insurge de faire un lien de même thématique ou thématique proche car c'est faire un lien vers on ses concurrents. Je ne suis pas d'accord. ex: j'organise des voyages et un site blog ou autre proposant ds carnets de voyage me propose un échange de lien, c'est la même thématique et ce n'est pas un de mes concurrents
    il faut juste bien chercher et choisir
    enfin je répondrai la même chose que sur l'autre article:
    le lien parfait n'existe pas ou lors qu'à un instant T car c'est le dieu GG qui fait qu'un lien est bon ou pas. donc ce qui est vrai aujourd'hui ne le sera peut être plus demain

  27. Seb

    @Jean-Philippe : merci pour ta réponse, c'est vrai que j'avais sous-estimé l'importance de l'hébergeur.
    D'ailleurs, j'ai une hypothèse comme quoi, si la plage ip sur laquelle sont hébergés des sites, est jugée de confiance pour Google, alors cela va permettre de booster le positionnement d'un nouveau site. Qu'en penses-tu ?

  28. Baudat

    @séjour scolaire

    Dans une certaine mesure le lien parfait à un instant T restera le même longtemps (tant que Google existe et écrase le marché).
    Je doute qu'un jour, un Matt Cuts ébouriffé fasse une vidéo disant "faites des milliers de liens sur des pages partenaires sur l'ancre du NDD et en footer.

  29. Jean-Philippe

    @Seb : Je n'ai jamais eu l'occasion de tester, il faudrait que les pros du référencement y répondent 😉

    Je suis intéressé par le SEO mais ce n'est pas mon métier à temps complet. Je suis plus un béta testeur d'idées plus farfelues les unes que les autres 🙂

    Sinon, ton interprétation pourrait se valoir puisque l'IP est prise en compte par Google pour voir la provenance des différents liens. Par contre, il suffirait que l'on s'amuse à trouver des IPs fiables et des sites satellites qui en bénéficient pour booster l'importance du lien. C'est un peu réducteur à mon avis.

  30. Sylvain Auteur de l’article

    @ Seb
    J'ai déjà eu des sites hébergés sur des mutualisés et je peux te dire que le voisinage (serveur) était largement constitué de sites interdits aux plus jeunes.

    Cela n'a pas semblé impacter défavorablement le positionnement de ces sites.

    Par contre, obtenir des liens en provenance de plusieurs plages d'Ip est très certainement un plus, mais s'obtient assez naturellement. A moins de gérer soi-même des centaines de sites satellites n'ayant pour objectif que de booster le site principal, et de tout héberger au même endroit, le risque est faible.

  31. Seb

    @Sylvain et Jean Philippe : merci pour vos réponses. Pour ce qui est de varier les classes C des IP (les plages IP), je le savais mais ce que tu dis Sylvain est intéressant car, finalement, cela tendrait à mettre en branle ma théorie (approuvée par Jean Philippe) : puisque le positionnement des sites dont le voisinage était "mauvais" n'a pas été impacté défavorablement, il n'y aurait donc aucune raison pour que l'inverse se produise ?

  32. Sylvain Auteur de l’article

    Quand je parle de voisinage, je parle des sites hébergés sur le même serveur. Dans ce cas, pas d'impact à ma connaissance.

    par contre, si tu fais des liens vers des sites "mal vus" du type "fermes de liens, etc.", là, Google à toutes les chances de te sanctionner.

    Par contre, si de mauvais sites font des liens vers toi, il n'y a pas de souci, ce serait trop facile pour "virer" un concurrent.

  33. Pinpon

    Bonjour,

    A votre avis ce que beaucoup de liens d'un même site peut pénaliser ?? (Pour mon cas, un forum PR3 avec plus de 20000 pages m'a ajouté dans son footer et Yahoo par exemple m'indique 26 788 BL)

    Bonne soirée

  34. Sylvain Auteur de l’article

    Si l'afflux de lien est massif comme cela au tout début pour un jeune site, ce peut être pénalisant. Pour un site plus vieux, c'est un peu noyé dans la masse.

  35. Pinpon

    @Sylvain,

    Merci de votre réponse, après 2 mois d'existence Google indique 0 BL vers mon site et j'ai perdu mon PR3 alors qu'en effectuant une recherche sur mon domaine entre parenthèse dans google il y a bien quelques pages de résultats... Effet Sandbox ?

  36. Sylvain Auteur de l’article

    @ Pinpon
    La commande "link:" de Google est bridée et ne donne pas de résultats utilisables. Utilisez plutôt l'option lien entrant sur http://blog.axe-net.fr/seorapido/ (26000 BL)
    Pour la commande "site:" vous avez 2900 pages indexées.
    ...Si vous parlez de votre annuaire en signature.

    Le PR et la sandbox n'ont à priori rien à voir. Sur quelle requête pensez-vous être sandboxé ?

  37. Weborganique

    Le lien plus que parfait est celui que l'on ne croyait pouvoir obtenir, mais qui finalement a pu se poser. Je parle bien sur des outils permettant l'échange de liens triangulaires automatiques (ninjalinking entre autres), après l'auto c'est pas bien, mais tout dépend comment on s'en sert.
    Le truc c'est de garder sons sang froid et la tête sur les épaules, car face à la puissance de ces outils, les utilisateurs on vite fait de devenir trop gourmand et de ce planter.
    Parenthèse tout de même, je n'utilise pas d'outils de ce type.

  38. Pinpon

    Bonjour Sylvain,

    Je débute en référencement (à tire perso et depuis 2 mois) donc je m'emmêle surement les pinceaux dans les expressions et les mots 🙂

    Merci pour votre outil que je vais garder sous le coude.

    En fait mon site en signature fait le yoyo avec les BL et le PR, début janvier google m'indiquait 59 BL et un PR3, cela a duré une semaine et après 0 BL et PR -1 pendant 5 jours puis je repasse à 59 BL et PR3 quelques jours et hop re zéro à l'issue...

    En lisant le forum de WRI je teste des requête dans google et mon site apparait donc j'en déduit que mon site n'est pas "banni" de google (il n'a pas de raison de l'être même si les voies de GG sont impénétrables).

    Du coup c'est déconcertant sachant que je consacre de nombreuses heures au site et à son référencement.

    En tout cas merci de vos réponses/conseils & bonne journée !

  39. raph

    @ baudat je ne suis pas d'accord avec toi, il fut un temps où le lien parfait était juste un lien quelconque. regarde aujourd'hui les liens sont de qualités différentes, donc ce qui était vrai hier ne l'est plus aujourd'hui

  40. PumpUp

    Excellent article (comment souvent ici) qui couvre assez bien tout ce qu'il faut savoir pour créer un netlinking de qualité. Il faut effectivement de nombreux types de liens pour qu'un site semble naturel aux yeux de Google et il très important de ne pas oublier ceci.

  41. Ya-graphic

    Le lien parfait n'existe pas comme le dit Seb, le lien de qualité oui.

    Il faut avoir de bons bagages et de bons arguments derrière soi avant de proposer un bon échange.

    J'ajoute que tout lien est bon à prendre, sauf quand la réciprocité est demandée. Je ne dis pas qu'il faut se contenter d'inscrire son site aux annuaires.

    Voici un billet que j'avais écris à propos du Netlinking : http://www.ya-graphic.com/2009/10/il-vaut-mieux-100-backlinks-de-faible-qualite-plutot-que-10-de-qualite/

    Je ne suis pas tout à fait d'accord avec l'idée de feindre le naturel même si c'est une pratique sournoise que tout le monde s'est habitué à faire. Éviter la sur-optimisation on-page comme off-page, ça suffira.

    L'autre risque après avoir obtenu son lien de qualité, c'est de le garder. 🙂

  42. Dom

    Je vois souvent dans les formations SEO qu'il est conseillé de contacté des webmaster qui nous ont "linker" afin de leur recommander des termes pour les ancres, suis-je le seul à trouver cela ridicule? Il me semble que la grande majorité des personnes ne prendront même pas la peine de répondre, en restant dans le logique, il me semble que c'est déjà gentil de faire un lien vers un site, si la personne doit renommer ces liens il va arrêter... Perso je trouve que c'est un peu de l'abus.

  43. Flo

    Article très intéressant pour peu qu'on recherche à atteindre ce fameux "lien parfait", le Saint Graal du référenceur... Merci et bravo pour votre blog !

  44. Serge

    Excellent article !
    Dans le même genre, il y a l'excellente série d'articles sur le netlinking que propose gnoztik sur son blog,

  45. Marie-Micheline

    Je suis tout à fait d'accord avec votre article.
    Si on ne peux avoir la tranche de pain complète, alors il faut bien se contenter des miettes.

  46. Fabien

    Encore un article à très forte valeur ajoutée qui m'a appris beaucoup de chose sur la manière de visualiser un lien efficace. J'ai lu un jour sur un autre blog SEO que les liens "triangulaire" (je ne suis pas sur de la prononciation) étaient également super efficaces mais je constate que vous n'en parlez pas dans votre post ! Est-ce une pratique "border-line" ?

    En tout cas, encore bravo pour votre blog de référence.

    Fabien Le Beller

  47. mouahahahaha

    Moi je passe juste pour poster une bonne centaine de liens en commentaire juste ici, faut juste que je les prépare, je reviens lincké après :p

    Nan je plaisante, très interressant et très bon résumé, bravo !

  48. Manu

    Merci beaucoup pour cet article et les autres car à chaque fois que je lit un de tes post j'enchaine direct avec un 2 ème!
    Le lien parfait, comme tu dis, c'est galère à trouver mais je pense que plusieurs très bon lien sont tout aussi bénéfique.
    Ton article me rassure car il rejoint mes pensées et les complètes, je vais donc bosser mes liens internes à présent!

  49. Blacko

    Comme tu le dit je pense qu'il faut avoir des backlinks les plus variés possible, des bons et des moins bons, même des backlinks sur des sites d'une autres langues peuvent être bénéfiques

  50. marc

    Je suis carrément d'accord que le lien placé dans le corps éditorial du texte de la page sera un lien des plus important pour google et le positionnement de la page.
    Mais un lien comme ça sur un site partenaire est quasi de plus en plus difficile a obtenir.
    Et la on peu réellement appeler ça un bon lien naturel.

  51. x

    Et ne parlons des sites traitant de sujets de niches...

    Comment fait-on lorsque les seuls sites bien placés sur vos mots-clés sont vos concurrents ? ):

  52. horside.com

    Merci pour le point sur l'intérêt des ancres ! Je viens enfin de comprendre leur réelle utilité 🙂

  53. Martin

    @horside : Cela est rare de voir tous les sites bien placés sur tes mots clés comme des concurrents. Et quand bien même, dans ce cas, on étudie les liens de ces sites pour tenter d'obtenir les mêmes. Pour cela, tu peux utiliser l'opérateur « link: » de Yahoo!, qui est un bon départ. Sinon, SeoMoz et MajesticSeo (ou les services exploitant leurs BDD) sont d'autres sources de documentation à explorer.

    Enfin, tu peux aussi changer tes mots-clés pour opter pour des mots-clés peut-être moins volumineux, en termes de recherche, mais sur lesquels il est autrement plus facile de se positionner, car ces mots-clés sont délaissés par tes concurrents. Un avantage de taille des mots-clés à rallonge (requêtes composées de deux à quatre mots) : ils sont de plus en plus ciblés et qualifiés.

    En effet, il est certainement plus facile de vendre un complément alimentaire pour chevaux à un visiteur qui aura tapé « je veux un complément alimentaire aux plantes pour mon poney à n'importe quel prix » (1 recherche tous les 36 du mois) qu'à celui qui aura tapé « poney » (200 K recherches mensuelles). Encore faut-il trouver un juste milieu... 😉

  54. eric

    Je suis entièrement d'accord avec le dernier commentaire au sujet des mots clés trop concurrentiels et inabordables au niveau positionnement.
    Il vaut mieux ce positionné sur plusieurs mots clés peu concurrentiels voir un peu abandonnés par la concurrence,plutôt que de tout mettre son énergie inutilement sur un seul mot qui sera quasiment pas atteignable niveau résultat.

  55. olivier

    @sylvain:
    si un backlink est cliqué un grand nombre de fois par les internautes et ramène ainsi beaucoup de visiteurs sur un site, est-ce-que son efficacité pour le positionnent sur le mot clé utilisé comme ancre du backlink est améliorée ou est-ce-que celà n'a aucune incidence?

  56. Sylvain Auteur de l’article

    @ Olivier
    Si le résultats est souvent cliqué sur la SERP de Google et le taux de retour faible, cela aide surement.
    Su un site, je ne vois pas quelle incidence cela pourrait avoir.

  57. olivier

    @sylvain:
    ma première question n'était pas suffisement claire. admettons que je poste ce nouveau message dans le seul but inavoué de laisser un backlink supplémentaire vers mon site. mon site traite des detecteurs de metaux, je vais donc laissé un lien avec l'ancre detecteur de metaux.
    est-ce-que si beaucoup d'internautes cliquent sur le lien pour arriver sur mon site ce lien aura plus de valeur aux yeux de google?
    inversement si très peu de gens cliquent sur le lien celui-ci sera-t-il dévalorisé?

  58. Jonas

    @ Olivier
    Je suis assez d'accord avec Sylvain. Google n'a aucun moyen de connaitre la provenance d'un visiteur si celui ci arrive depuis un autre site que Google. A moins, que le site cible ait Google analytic ou encore que l'internaute ait installé la toolbar de Google, et encore, rien ne nous dit que ces informations sont utilisées par Google pour évaluer la qualité de votre site.

    Par contre j'aurai une petite question :
    Que pensez vous de liens provenant de pages dans une autre langue. Par exemple, nous savons tous, du moins ceux qui s'intéressent à ce qui se passe du coté anglophone, que les liens .edu et .gov sont THE liens parfaits.
    Croyez-vous que google se dise, vu la diversité géographique des liens qui pointent vers un site, que ce dernier doit avoir une notoriété mondiale et de ce fait lui octroyer une plus grande valeur que si il n'avait que des liens francophones pointant vers lui ?

  59. sctrick

    J'ai bien compris que les échanges de liens réciproques sont à éviter sauf pour des sites de même thématiques.
    Comment Google définit il la thématique d'un site et comment détermine t'il si les deux sites qui se font des liens réciproques ont une thématique proche ou non ?
    Nos sites sont ils classés dans des catégories définies par Google ? Ces catégories sont elles consultables quelques part sur le web ?

  60. Sylvain Auteur de l’article

    @ Sctrick

    Je ne connais pas l'algo, mais oui, Google classe les sites par thématiques

    Un bon moyen de s'en rendre compte est d'utiliser la commande "related:" suivi d'un nom de domaine.

    La roue magique (colonne de gauche de Google, est un autre moyen de s'en rendre compte.

    Le détail, je ne le connait pas, mais je t'invite à lire cet article qui va (je le pense) dans la bonne logique :

  61. sctrick

    Merci Sylvain de prendre le temps de faire des réponses construites.
    Effectivement avec "related:" tous les résultats trouvés sont liés à mon activité.
    Merci pour le lien donné ci-dessus, c'est complexe mais je crois avoir compris le principal.

  62. Jonas

    @ Sctrick

    Google utilise aussi ce qu'on appel des LSI (Latent Semantic Indexing). Cela lui permet de connaitre la thématique d'un site en analysant les mots connexes présent dans l'article.

    Par exemple nous avons deux articles qui parlent d'huile. En les analysants Google verra que dans le premier article les LSI sont:
    Cuillère, légumes, cuisine...
    Et dans le deuxième :
    Moteur, vidange, mécanique...

    Google peut maintenant faire la différence entre les deux et dire que le premier article parle d'huile de cuisson alors que le deuxième parle d'huile de moteur.

    Ce procéder permet aussi à Google à voir ceux qui font du Keyword stuffing.

    Voila j'espère avoir répondu à ta question Sctrick, mais je te conseil de faire une recherche sur "LSI" pour en savoir plus car ce que j'ai expliqué ne touche qu'une partie de ce que sont vraiment les LSI.

  63. Quinton

    @Sylvain MERCI !
    J'ai découvert related et la roue magique.
    Effectivement le sémantique arrive à grands pas, et si on rajoute aussi le local et les medias sociaux GG se rapproche vraiement de la varie vie.. et c'est tant mieux !

  64. RodgerObjets Décoration exotique

    C'est tout à fait logique qu'un lien en haut de page soit pris en compte différemment qu'un lien entouré de texte ou un lien en footer. De façon générale, on sais tous ici que les liens se trouvant dans les zones de navigation n'ont pas beaucoup de poids. Et oui, les moteurs de recherche c'est comme les internautes. D'ailleurs ils font le travail pour eux. Quoi de plus logique que de se mettre à leur place ? Un lien à plus d'importance si le moteur à l'impression qu'il est fait de façon naturelle.

    Maintenant je vais pas rentrer dans la problématique de la thématique. A savoir qu'un lien à plus d'importance s'il est fait depuis un site de la même thématique. Dans l'absolu oui. Encore faut-il examiner plusieurs autres critères pour en avoir la certitude.

  65. Caro

    J'ai certainement du faire une erreur car j'ai commencé à faire des backlinks de qualité et je suis passé de 100V/J à 500V/J en moin d'un mois. Et du jours au lendemain plus rien. Google à décidé de couper le jus. Pourtant j'ai du faire une 50 aine de lien à tout casser. Pas d'envoie automatique. Le texte de mes ancres comporte beaucoup de mots clé. donc ma question est la suivante :

    Dois-je continuer à créer des liens avec dilutions des anchor texte ou dois-je tout stopper le temps de sortir de la sandbox ?

  66. Djeby

    Une autre solution pour éviter de se faire taper sur les doigts par GG, c'est le triangle qui est plus naturel que l'échange.

  67. Younes

    Assez d'accord avec Sylvain.
    Google est tout a fait capable de détecter ce genre liens par contre je me demande comment les ingénieurs arriveront à faire la différence entre un lien naturel et un échange provoqué ?

    De tout façon quelques 3 waylinks n'éveilleront surement pas les soupçons, mais toute stratégie de linking agressive, peut importe sa nature, risque d'être facilement repérable par Google et pénaliser le site dont tu fait la promotion, à moins bien sûr que la thématique soit connexe et que la qualité des liens soit au rendez-vous.

  68. meuble cuisine

    les liens sont à double tranchant. ce qui compte c'est la vitesse d'acquisition des liens ...Surtout il faut toujours rester sur le même rythme si vous voulez pas être pénalisé

  69. Gilbert

    Les liens... je dors avec les échanges de liens, je me lève avec les échanges de liens. On lit tout (et parfois n'importe quoi) pour ces foutus échanges de liens.

    On veut toujours en savoir plus. Le drame est qu'à chaque fois qu'on lit un article on en sait un tout petit plus, mais, d'autres questions apparaissent...

    Merci pour cet article

  70. Crajkaro des

    Merci pour ce billet 🙂
    je cote : "Le nombre de liens sortants reste raisonnable (moins de 50), sans quoi, il vaut mieux vous assurer un lien en début de page."

    Tu penses réellement qu'un lien sur une page qui a plus de 5 ou 6 liens sortant a de la valeur ?

  71. Nicolas

    Toujours intéressant de lire ce genre d'article pour les pauvres quêteurs de liens qui parcourent la toile et qui voudraient bien trouver la pierre philosophale. Et de plus, un article sur le SEO attire forcément beaucoup de monde, alors bonne pioche de l'auteur.

  72. nova média

    toujours poster des liens ...qui au bout de 6 mois sont obselete...au moins les liens des mairies ne bougent pas car leur sites sont souvent figés dans le temps

  73. Justine

    Bonjour, j'aimerais savoir si l'ancienneté du lien à un rôle dans le référencement naturel, et si aussi le fait que les utilisateurs cliquent ou non sur le lien, influe.

  74. Delmotte

    Merci pour ces conseils !
    Le plus dur c'est de les mettre en application...

    Le plus simple ne serait-il pas de faire du contenu de qualité ?

Partagez sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *