Le B A ba du référencement

Comprendre le référencement sur Google, les bases.

Que les lecteurs habituels de ce blog m’excusent cet article niveau débutant est plus destiné à nos prospects et clients. C’est un  résumé à l’issu d’un premier entretien téléphonique. Il pourra toutefois servir de repère à toute personne souhaitant comprendre le référencement sur les moteurs de recherche, et plus spécifiquement Google.

Pour les anglophones, cette excellente vidéo de Google vous aidera aussi à comprendre le fonctionnement de ce moteur de recherche.

Image de prévisualisation YouTube

La logique abordée est celle de l’agence AxeNet qui intègre les leviers relatifs au référencement dès le début d’un projet de conception de site web.
Ceci évite d’avoir à revoir profondément les éléments constitutifs du site une fois celui-ci réalisé. Le coût global du site s’en trouve nettement allégé, et les chances de succès fortement améliorées.

Le référencement, c’est quoi ?

Dans le langage courant, c’est la mise en oeuvre de techniques et de pratiques visant à  positionner votre site dans les moteurs de recherche. Mais surtout, le placer sur des termes susceptibles d’être tapés par les internautes qui recherchent vos services ou produits.

Inutile en effet d’être uniquement premier sur le nom de votre société, tous ceux qui ne la connaissent pas n’aboutiraient jamais sur votre site.

Architecture, contenu et liens, sont les clés de voute du référencement.

Un moteur de recherche fonctionne avec des algorithmes mathématiques. Aussi puissants soient-ils, ils ont des lacunes. Il est possible de leur faciliter le travail de compréhension de votre site afin de vous permettre d’obtenir un meilleur classement sur les expressions-clés utiles à votre positionnement.

Les trois principaux leviers du référencement sont :

Le contenu textuel de votre site impacte son référencement.

Les moteurs de recherche sont quasi aveugles aux images. Les textes sont le meilleur repère qu’ils aient pour comprendre le sujet de vos pages.

Il est donc important de bien définir, en amont de votre projet, ce que sont les expressions-clés qui seront recherchées par les internautes.

Vos textes devront impérativement intégrer ces expressions (ainsi que des synonymes et des mots du même univers sémantique). L’agence vous fournira un guide rédactionnel, vous conseillera et vous corrigera afin de réaliser des textes qui seront affichés de manière à optimiser le poids des expressions choisies grâce à un codage spécifique et la bonne utilisation de synonymes et reformulations.

À quelques erreurs flagrantes à éviter (site en Flash), le plus gros du travail de référencement est quasiment fait à ce stade. C’est du moins ce qui représentera les fondations de votre présence sur les moteurs de recherche.

L’architecture du site

Lorsque l’on aura défini les expressions-clés et réparti celles-ci par grands thèmes (le rédactionnel  aura pu commencer), il faudra définir la manière dont on regroupe les pages au sein de votre site.

Il est possible par exemple, qu’un thème de votre site nécessite 7 ou 8 pages pour être complètement abordé, car chacune des pages précise dans le détail de l’un de vos services.

Pour un autre thème, une explication simple suffit, une seule page et c’est fait !
Attention toutefois. Si ce thème est très concurrentiel (sur Google), il pourra être utile de le segmenter en plusieurs pages pour augmenter vos chances de voir l’une d’entre elles mieux correspondre à une requête spécifique des internautes.

L’agence vous aidera alors à finaliser ce que l’on nomme l’arborescence du site, c’est-à-dire la manière dont les pages sont reliées entre elles, souvent par un menu d’accès, mais aussi par des liens contextuels à l’intérieur de vos pages.

D’une manière générale, il est préférable de pouvoir accéder aux pages importantes du site dès la page d’accueil. Disons que plus les pages sont positionnées loin dans l’arborescence, plus les visiteurs du site auront du mal à les trouver, les moteurs de recherche aussi.
Bien évidemment, il existe des tas de solutions pour y pallier pour les moteurs, mais si c’est possible, autant éviter d’avoir à y recourir, pour faciliter la navigation à vos visiteurs.

Les liens en provenance d’autres sites renforcent votre référencement.

Ce point est l’un des principes fondateurs de l’algorithme de Google.
Votre site est terminé, il possède un contenu bien structuré, mais il est perdu au milieu de l’immensité du web.

Google a considéré que si votre site est intéressant aux yeux des internautes, il obtiendrait des liens faits naturellement par d’autres sites web.  La qualité et le nombre de ces liens vont impacter directement votre classement dans les pages de résultat.

Pas facile lorsque l’on est une société commerciale d’obtenir naturellement des liens vers son site.
Après avoir optimisé votre site, l’agence va donc travailler à l’acquisition de liens entrants ( backlink ) pour votre site.

Elle recherchera des sites partenaires, à la thématique complémentaire, pour échanger des liens entre les sites en mesurant bien votre bénéfice, si possible sans faire de liens réciproques (A vers B et B vers A). Elle réalisera manuellement quelques inscriptions dans des annuaires thématiques sélectionnés (et vous évitera certains pièges).

Pour compléter cet aspect, AxeNet, ou plutôt vous même dans le cadre d’un transfert de compétences, pourrez utiliser habilement les médias sociaux pour promouvoir encore plus fortement votre site.

C’est Tout ?

Non, ce n’est pas tout. Les notions de qualité et de satisfaction de l’utilisateur sont sans doute des critères qui seront de plus en plus pris en compte par les moteurs de recherche.

  • On pourrait par exemple avancer les notions de rapidité d’affichage d’un site. Pris en compte par Google, ce critère est indéniablement un plus pour le visiteur.
  • Un autre exemple concerne le taux de rebond. C’est le pourcentage de visiteurs qui ne visitent qu’une page de votre site puis retournent sur le moteur de recherche (il n’ont peut être pas trouvé ce qu’il cherchaient).

Il faut donc en retenir que la qualité perçue par vos visiteurs impactera votre présence dans les moteurs.

Mais alors, c’est simple le référencement ?

Oui, techniquement, le référencement n’est pas si compliqué que cela. En fait, quand on maitrise, tout est toujours simple.

Malgré tout, de nombreuses agences web ne possèdent pas l’expertise nécessaire à la mise en oeuvre de ces techniques. Si votre site est initialement conçu sans prendre en compte le référencement en amont de votre projet, il vous restera deux solutions.

  • La première consiste à acheter directement vos positions à Google en enchérissant sur des mots-clés. C’est l’achat de liens commerciaux.
  • L’autre solution consistera à faire appel à une société de référencement. Souvent, elle vous fera modifier votre site de manière importante (arborescence, textes) et pratiquera le référencement en aval. Au total, site + référencement, l’addition sera plus élevée, et le résultat pas toujours aussi bon que si le site avait été initialement bien conçu pour être positionné. Mais dans ce cas, vous n’avez plus le choix.

Pour résumer :

L’approche ci-dessus vous permet de mieux comprendre comment s’organise un projet web lorsque votre présence dans les moteurs de recherche est indispensable.

Bien évidemment, la réalité est un peu plus complexe, et de nombreuses actions complémentaires non détaillées ici contribueront à renforcer votre trafic.
À titre d’exemple, pour un site dont vous gèrerez vous même les contenus que vous actualiserez, une petite formation à la rédaction web sera très utile.

Si vous lisez cet article trop tard

Votre site est terminé.  Il n’a pas été conçu en étant optimisé pour le référencement. Il vous reste donc à pallier à cette déficience. Une nouvelle aventure commence pour vous. Nous vous conseillons alors vivement de faire très attention dans le choix de votre référenceur.  Rassurez-vous, il en existe de très bons.

Pour aller plus loin :

http://blog.axe-net.fr/un-blog-pour-ameliorer-son-referencement/
http://blog.axe-net.fr/referencement-google-et-le-jardinage/
http://blog.axe-net.fr/etapes-realisation-site-referencement/
http://blog.axe-net.fr/juste-pour-etre-dans-google/
http://blog.axe-net.fr/zero-astuce-referencement/
http://www.axe-net.fr/actualites/referencement/referencement/mots/cles/90.cfm
http://www.axe-net.fr/actualites/referencement/referencement/longue/traine/17.cfm
http://www.axe-net.fr/actualites/referencement/referencement/reputation/166.cfm
http://www.superbibi.net/referencement/quand-et-par-ou-commencer-son-seo

50 réflexions au sujet de « Le B A ba du référencement »

  1. Nicolas

    Cher, Monsieur,
    Je reçois une lettre d’excuses provenant de votre site concernant un article au sujet du référencement.
    J’aurais plusieurs questions…

    La première étant par définition celle qui m’est passée par la tête directement :

    Pourquoi vous excusez-vous?
    Non, mais!
    Je me suis inscrit à votre lettre d’information alors pourquoi, oui, pourquoi ne serait-elle pas bienvenue.
    Je l’ai demandée et y ai droit!

    C’est de plus gratuit et me fourni des conseils utiles…
    Mais peut-être ne souhaitiez-vous pas qu’un concurrent en congé prolongé lise cet article utile.

    C’est petit, Monsieur Sylvain, je vous le dit tout de go, comme cela me vient à l’esprit!

    Mis à part ce point 1, j’arrête de faire de l’humour à deux balles, et je me pose une stupide question à laquelle je n’ai pas reçu de réponse suffisamment pertinente :

    1/ Il s’agit du nom des URLs : le fait que mes mots clefs dans celles-ci soient séparés par des « _ » au lieu de « - » est-ce important?

    2/ Ma page d’introduction ne renvoie QUE vers ma page d’accueil et de là, le contenu est réparti sur moultes pages.

    3/ Une surprise de l’algorithme de GOOGLE : j’ai deux oou trois page ou lorsque l’on clique sur un lien un div apparaît affichant une citation (pour ne pas embêter d’emblée les utilisateurs).
    Et en cherchant ma page sur google pour mon CV pas de problème mais le lien contient la variable demandant d’afficher la citation? KESAKO?
    la variable ajoutée en fin d’url est ?fake=xxxxxx qui est un nombre aléatoire pour forcer à rafraichir la page.
    je peux donc m’amuser à contrôler en plus si ce nombre est bien celui qui a été généré au moment du clic, nom de nom, le « wouèbe » c’est pas si simple nom de nom!

    Bien à toi.
    Nico Tine ou SEO j’y comprendrai jamais rien…
    nicolas at tatactic dot be au cas où tu préfères m’envoyer ta réponse en privé pour ne pas polluer la page…
    Merci d’avance.

  2. Nicolas

    Et bonjour « l’autre au grave »! Quand on écrit en vitesse sur un vieux Notebook les lettres soit se perdent, soit se rajoutent Pffffff quelle vie! Au Diable Robert (qui était si petit, si petit, si petit que ses cheveux sentaient le pied), Larousse et autre petit Littré (la blague peut s’adresser à lui aussi).

    Nico – Tatactic

  3. fabien

    Il est intéressant de bien définir les pistes de travail en référencement car dans le monde du travail, il y a beaucoup de ces « débutants » qui ne demandent qu’à être guidé le plus simplement possible.
    Merci encore pour cet article de qualité.

  4. Didier

    Très bon résumé, pas forcément pour les débutants. Quand on voit la quantité de sites pro mal constuits et mal optimisés pour le référencement.

    Le plus difficile est certainement de comprendre la manière dont l’algorithme de Google peut synthétiser la notion de satisfaction de l’utilisateur.

    Tous les clients devraient lire cet article avant de faire réaliser leur site. Ils éviteraient bien des déconvenues et comprendraient les prix annoncés par de vrais pros.

  5. BreiZh SEO

    Petit résumé sympa sur le référencement. Pas grand chose à ajouter. Je crois que tout y est pour avoir un site optimisé pour le référencement.

    C’est le genre d’article que je ferai lire aux clients. Ca m’évitera de me répéter sans arrêt. :-D

    En tout cas, cela montre bien qu’il n’y a rien de sorcier dans le référencement. Un peu de connaissances, une qualité dans la rédaction, une bonne organisation, de liens entrants de qualités et le tour est joué.

  6. Pierre

    Comment ça ??? Avec 25 euros, le référencement de mon site n’est pas parfait et terminé ???
    Ma voyante ne m’avait pas parlé de ça… ;)

    Merci !

  7. Nicolas L.

    Eh ben oui, il faut bien y passer aux bases et quand c’est bien écrit, ce n’est jamais inintéressant. En tout cas, on peut dire que pour le prospect qui veut s’informer… «mettre un pied dedans», il commence à y avoir de la lecture ici :) d’ailleurs j’ai moi-même pas mal de billet à lire pour rattraper les quelques mois de retard que j’ai pris quand je ne connaissais pas encore ce blog, mais ça… c’est une autre histoire.

  8. kevin

    Je me souviens qu’au début je pensais qu’il fallait avoir du contenu, des mots clés en gras, ancre. Je ne comprenais pas pourquoi google aimait les pages sans contenu et moi ne m’aimait pas. J’ai appris plus tard que les liens avaient une très grande importance dans le positionnement. Je pense que si j’avais lu un article de ce type ça m’aurait surement évité de faire fausse route, mais c’est bien aussi d’apprendre par soi même…

  9. Sylvain

    Concernant le taux de rebond, je nuancerais quand même un peu. En effet, de plus en plus, les visiteurs sont amenés directement vers la page la plus pertinente pour eux via les réseaux sociaux par exemple.

    Un visiteur qui ne verra qu’un billet sur votre blog, peut très bien être arrivé sur votre site via twitter, facebook ou vos flux RSS.

    Au final, c’est quand même une visite très ciblée avec quelqu’un qui s’intéresse à votre contenu, mais qui sera comptabilisé dans le taux de rebond qui est censé être un indicateur de l’intérêt porté à votre site.

  10. Sylvain Auteur de l’article

    @ Nicolas
    Pour ta première question, je privilégie des tirest « - » aux underscore « _ » malgré les déclaration de Matt Cutts qui dit blanc ou noir selon le sens du vent.

    2 / Pas tout compris, mais d’une manière générale, mieux le maillage interne permet aux robots des moteurs de vadrouiller facilement, mieux c’est, tu as donc sans doute des choses à améliorer.

    @ Kevin
    Oh que oui, les liens sont primordiaux (et surtout les ancres de ceux-ci). C’est d’ailleurs le principe du Google bombing qui permet d’indexer une page sur un terme qu’elle ne contient pas.

    @ Sylvain (joli nom ;-) )
    Ta réflexion sur le taux de rebond est très juste. Mais le temps est une notion importante. Une visite de 30 secondes, voire 2 minutes avant un retour sur Google ne vaut pas la même chose qu’une visite d’une seconde.

  11. Cédric

    Bon bah au moins, quand on me demandera « c’est quoi ? », « qu’est-ce qu’il faut faire ? », je répondrai par l’url de cet article !
    Et pas mal du tout cette petite vidéo, matts m’y parait presque sympathique …

  12. Julien D.

    @Kevin : Je crois quand même que le contenu reste un élément primordial ^^

  13. Sebastien

    Très bon article pour cadrer les choses pour les débutants tels que moi. J’ai deux questions sur lesquels j’aimerais avoir l’avis de référenceurs confirmés :
    - Pour ce qui est des liens entrants, suffit-il d’en avoir vers sa page d’accueil (et cela va se « déverser » sur les autres pages) ou faut-il chercher à faire des liens entrants vers toutes ses pages, en particulier pour cibler d’autres mots clefs (dans mon cas, si je fais un échange de lien avec un site sur les estampes, dois-je lui donner le lien de ma page d’accueil ou de la page de mon site sur les estampes ?)
    - Pour les images, selon l’article, les moteurs de recherche sont quasiment aveugles sur les images. Mais la recherche google image n’est-il pas aussi un moyen d’attirer des visiteurs sur un site ?
    Merci d’avance pour vos réponses !

  14. Sylvain Auteur de l’article

    @ Sebastien
    Sachant qu’il est préférable de recevoir un lien provenant d’une page à la thématique proche de la sienne, un lien entrant vers une page profonde permet de mieux renforcer son positionnement si cette page interne est très ciblée sur un sujet..
    La page d’accueil n’est donc pas toujours (voire pas souvent) la meilleure pour recevoir un BL.

    D’ailleurs, pour bon nombre de requête, tu remarqueras que Google ne propose pas forcément, dans ses résultats, les pages d’accueil des sites, mais des pages internes.

    Pour les images, le positionnement dans Google images se fait majoritairement en fonction des mots clés contenus dans la page (+ balise ALT), et bien évidemment, être bien placé dans GG images peut être très intéressant dans certains cas.

    @ Julien
    Le contenu est sans doute ce qu’il y a de plus facile à maitriser, par contre, même si c’est plus difficile, les liens ont autant d’importance. Encore une fois, le principe du Google bombing le démontre.
    Il n’y a qu’à voir comment l’ami « Jan » se place devant Renault sur son slogan « changeons de vie changeons l’automobile » ;-)

  15. frank

    le référencement est le maitre mot de la bataille du web, le positionnement de mon site s’améliore au fur et à mesure du travail et surtout du temps fournis.
    mais j’ai en héritage un site qui n’a pas été optimisé à la base pour le référencement, ainsi j’espère que toutes les actions de référencement naturel vont avoir les résultats attendus.

  16. Nicolas

    @ Didier : C’est clair, quand on voit certains sites qui se disent pros, et le nombre d’erreurs, on peut constater que tous ne jouent pas dans la même cour…

    c’est là que le boulot me dégoûte un peu.
    Il y a pros pour riches et pros pour petits et moyens clients hélas.

    On n’y peut rien c’est clair mais si on a des clients comme (je ne peux pas dire leurs noms). on aime les garder…
    Si on en perd un ça représente quelques millions annuels de C.A.

    Professionnel veut simplement dire que l’on vit de son activité, pas que l’on est bon hélas.
    Et le client est souvent perdu du coup malheureusement.
    Certains ont une rotation de clientèle énorme et se foutent pas mal de la satisfaction finale ou du produit fini.

    Le client lambda va voir au budget plus serré et y perdra parfois beaucoup. Genre : Ah, je ne savais pas que les fichiers sources je n’y avais pas accès (ben non, c’est logique, on ne donne pas les sources où on compte le double dans ce cas), et que pour un update c’était autant à la longue les gens commencent doucement mais c’est encore très récent à comprendre ce genre de problème. Ouf!

    C’est là que ce sujet est intéressant il dépasse de loin le simple problème de référencement et de la demande du client, il introduit aussi la notion de confiance client-prestataire et la notion de communication interne à la boite.

    Pour les amateurs de photo, comment comparer un CANON EOS 1D MARK IV à un Powershot même de bonne facture?
    M’en fout c’est pas un client à nous, donc j’aime, j’utilise en plus mais au moins je peux en parler.

    un « event » que nous avions couvert dans une ancienne boite (il y a prescription mais pas de marque vu que je donne un prix)faisait 100 000€ pour un site évènementiel (5 mois online je pense) : la sortie d’un modèle de bagnole, pas une grosse mais sympa. ;-)

    Ben c’est une somme…

    Par contre je me verrais mal refuser de conseiller un client et l’aider à l’aiguiller vers de plus petites structures compétentes.

    Le client va flipper à mort et n’osera en général pas se tourner vers une agence orientée « Above the line » vu les prix, mais je ne pense cependant pas qu’ils seraient mal accueillis.

    Non, on ne bossera peut-être pas pour eux c’est démesuré question différence de budget, mais un coup de pouce, si on a un moment pour dire ce qu’il faut exiger de la part du prestataire, ça peut être du WIN-WIN.

    Quand je vois la taille de mes poissons perdus dans mon 270 litres il y a deux ans et le petit bocal de mes requins maintenant… Une bonne communication à son importance c’est clair (là je fais dans la comparaison pour « aquariophile »).

    ATTENTION : Il n’y a pas de « petit » client!!!
    Et si on veut le penser, qui dit ce qu’il deviendra au fil des ans, quelles sont ses connaissances (là j’essaye de convaincre les moins sympas à se montrer aimables avec les gens qui n’ont pas énormément de moyens, si c’est ça leur motivation… POGNON, POGNON c’est malheureux mais au moins ils auront une carotte pour soigner leur job de façon plus systématique).

    Il faut savoir aider les gens et dans ce domaine ce n’est pas toujours une priorité pour certains (à nouveau prestataire-client , project-manager, responsable-commercial, product-manager du projet)…

    Des noms de collègues? J’en donnerais bien deux trois pour le fun mais je me mordrais les doigts par la suite et je n’aime pas trop balancer c’est moche et anti-déontologique.

    J’ai une très grande gueule et les problèmes internes se règlent en un ou deux mails avec moults quidams en « copy »).
    Et s’il faut passer par la maison mère je ne vais pas me gêner si ça peut contribuer à une bonne ambiance de travail.

    genre entre développeurs tout simplement : Le mec part en vacances et il a tellement pourri son code pour se rendre indispensable qu’il faut être assez doué pour s’y retrouver. Pas sympa ça! L’individualisme dans une grosse boite ça sent aussi mauvais qu’une boule puante dans un WC exigu! Il n’a plus jamais bossé comme ça depuis son retour ça j’en sais quelque chose ;-)

    Moi, je documente tout, et je laisse même des « comments » dans la source « online »…

    Ceux qui utilisent des méthodes genre « code-obfuscation » de quoi ont-ils peur?

    Si quelqu’un a besoin de perdre son temps à craquer du code pour faire son job, il ne comprendra pas grand chose à ce qu’il va récupérer. Et bonjour la perte de temps, et d’argent du coup.

    @ frank le terme « la bataille du web » sort un peu de la netiquette.
    Au départ il s’agit de partage d’informations et ce même en pub j’aime le concevoir comme ça.

    Qu’est ce que ça peut être énervant quand on cherche une information d’avoir une bulle de prévisualisation pour un lien qui n’a pas grand chose à voir la plupart du temps.

    @ Sebastien : oui pour les images ça peut être très embêtant si tu as une proposition vers tes photos plus que vers ton contenu… Grrrr parfois ça me met hors de moi.

    @ Sylvain : « quel joli nom », ok, mais l’ex de ma compagne s’appelle Sylvain aussi et ma foi, du coup je relativise.

    En conclusion pour ma part je laisserais de côté la mention débutant vu e nombre de sujets que ce billet implique.
    Mais clairement, je conseillerais aussi ce message à des gens qui veulent se lancer dans la création de leur site.

    Je suis tombé ici par hasard et j’ai déjà renvoyé pas mal de gens vers ton blog Sylvain…
    Tu condenses bien les choses et j’ai parfois un peu peur de polluer cet espace avec mes « grands principes ».

    Pour la vidéo, pas eu le temps…
    Aujourd’hui gros examen à l’hosto et ce sera la plus longue semaine de ma vie. début de la 24ème semaine de traitement sur 48. Gueule de cadavre et tout et tout.
    En fonction des résultats (les premiers qui seront clairs depuis le début de cette aventure) je pourrai savoir si on me garde ou pas dans l’étude.

    Ce qui veut dire :
    1/ Ça semble fonctionner et je finis le 24 semaines restante avec une bonne probabilité de survie ou…
    2/ Plantage et on arrête tout avec l’assurance de ne plus être pris dans aucune étude.

    1 à deux semaines d’attente pour savoir s’il reste entre 1 an et 3 ou 10-20ans avec un bonus éventuel. Je vais flipper un peu là… Donc tant qu’à m’étendre, autant le faire avant de m’enfermer dans un potentiel mutisme de longue durée.

    Un rappel mais j’espère que tu comprendras c’est que le 19 Mai est la Journée mondiale des hépatites.

    Je n’ai rien à voir avec ce site mais autant signaler le lien : http://www.aminumber12.org/ La presse oubliera sans doute d’en parler…

    Les liens vers les actions en Belgique sur le site officiel de Carrefour Hépatites aide et contact (CHAC asbl) sont mentionnés ici http://tatactic.be/v2_hepatites_virales_accueil_comparaison_chiffres_historique_virus_decouverte.php

    Lien direct : http://www.chacasbl.be/ (je n’ai rien à voir non plus avec ce site)

    ET PAR PITIÉ 1 PERSONNE SUR DOUZE EST CONCERNÉE ALORS FAITES AU MOINS LES TESTS HVB et HVC POUR VOUS ET VOS PROCHES.

    Que vous soyez client, développeur, directeur d’agence…
    Je vous jure que au delà du référencement il y a aussi la VIE qui prime quand même!!!

    Bien à vous tous bon boulot et… La vie n’a pas de prix (ça semble commun… Jusqu’au jour où on vous annonce votre propre date de péremption).

  17. JB

    Bon article qui devrait permettre de remettre les idées au clair pour certains SEO (moi y compris.Y a pas mal de choses qui sont maintenant une routine et à force de faire ces routines on a tendance à ne plus leur attribuer l’importance qu’elles requièrent (le contenu par exemple ou personnellement je ne passe pas assez de temps).

    en tous cas merci pour ce post :) ça donnera des idées pour remettre à jour le petit speach SEO face aux clients :D

  18. Le-Juge

    Non mais il est pas mal ce petit article!

    Bon c’est vrai que le niveau est plus light que d’hab mais entre nous combien de SEO blogguent pour les autres SEO?

    Mes articles sont destines au débutants comme nombre d’entre nous donc pas la peine de s’excuser.

  19. Raph

    Bonjour Sylvain, il est vrai que cet article est un peu plus orienté « non SEO connaisseurs ».
    Il est reflète toutefois très bien les principes du référencement et a pour bon point de désacraliser et démystériser le métier de référenceur.
    Cependant j’aimerais attirer ton attention sur l’une de tes dernières phrases traitant du taux de rebond tu dis et je te cite:
    « Un autre exemple concerne le taux de rebond. C’est le pourcentage de visiteurs qui ne visitent qu’une page de votre site puis retournent sur le moteur de recherche (il n’ont peut être pas trouvé ce qu’il cherchaient). »

    étant de nature taquine, je peux dire que l’inverse est vrai également.
    Si ta page est hyper pertinente, et que l’internaute a trouvé exactement ce qu’il cherchait sur la page retournée par google, il ne visitera que celle-ci, donc taux de rebond de 100% et pourtant l’internaute est heureux comme tout, il a trouvé toutes les réponses à ses questions et n’a pas perdu de temps.
    Penses-tu que cet indice soit aussi révélateur que cela?
    personnellement j’ai un doute.

  20. Sylvain Auteur de l’article

    @ Raph

    Ta réflexion n’est pas taquine, elle est très lucide au contraire.
    D’ailleurs, j’y répondais partiellement ici : http://blog.axe-net.fr/le-b-a-ba-du-referencement/#comment-14275
    à Sylvain (l’autre) ;-)

    En fait, c’est certainement à prendre avec des pincettes, je suis tout à fait d’accord avec toi. Maintenant, quand on voit à quel point nous sommes trackés à partir des SERP de GG, je me dis que Google le prend forcément en compte d’une manière ou d’une autre.

    On pourrait imaginer que la durée de la visite de la page est corrélée avec la taille du contenu (ex : gros contenu + visite très courte = pas pertinent).

    On peut aussi le pondérer avec le nombre et la qualité des backlinks, et leurs ancres.

    Je t’avoue que je ne fais que supputer sur ce point et que je n’ai bien évidemment pas de certitudes.

    Ces exemples étaient avant tout destinés à mettre en avant la notion de satisfaction de l’utilisateur.

    D’ailleurs, une page mal codée et longue à charger n’est pas forcément moins pertinente qu’une page qui n’apporte pas l’info recherchée. J’admets qu’il est donc difficile de trouver des explications mathématiques à cette notion de satisfaction.

  21. Mamzelle Print

    Article très plaisant à lire, expliqué de façon simple et imagée.

  22. Arnaud

    Même si l’article n’est pas aussi poussé que d’habitude il n’en n’est pas moins interessant.
    Quand on se perfectionne en seo plus on arrive à en oublié les bases et une petites piqure de rappel est toujours utile.

  23. kevin

    Bonjour

    @ Sylvain
    Je me dis à chaque fois que c’est un mini google bombing que je suis en train de créer. Mais en fait Google fonctionne presque comme un etre humain qui ne met en avant que les personnes qui ont une notoriété, des contacts, des relations. Google nous encourage à se faire pistonner, pour appartenir à une élite, celle de la première page. Alors il nous encourage à nous faire passer pour ce que nous sommes pas.

    @Julien D.
    Oui le contenu reste primordiale, pour un catalogue c’est un peu compliquer d’avoir au moins 500 caractères pour chaque pages, mais j’en fais pour mes celles qui sont stratégiques.

  24. Adixel

    Comme d’habitude, bien résumé, avec des vrais morceaux de bon conseils dedans.

  25. Bruno

    Alors là, chapeau car j’ai tout compris et pourtant j’ai souvent du mal à pas me mélanger les pinceaux.
    C’est vraiment pratique ce genre d’articles qui dégrossit des infos qui paraissent souvent compliquées mais qui, présentées comme ça, paraissent tellement plus simples.

    Malheureusement j’ai bien peur d’en avoir oublié une bonne partie dans les heures qui vont suivre, mais pas de problème, je sais maintenant où regarder :)

  26. antoine

    Tres bon site que l’on vient de décrouvrir! Pour répondre a une des question de Nicolas

    1/ Il s’agit du nom des URLs : le fait que mes mots clefs dans celles-ci soient séparés par des « _ » au lieu de « – » est-ce important?

    L’underscore orl’hyphen n’a plus aucune importance dans le referencement des URL… Cela etait sans doute vrai il y a 10 ans…Depuis la valeur des deux est similaire et la reconnaissance des mots- cles se fait tres bien…(on en a la preuve tous les jours!)

    Les reponses sur le net qui disent le contraire sont soit tres vieilles, soit eronnées.

  27. Sylvain Auteur de l’article

    @ Antoine

    Mister Matt Cutts à « clarifié » lors de son passage à paris que par ordre de facilité pour les robots de Google, c’était l’ordre : tiret « - », puis underscore « _ », le pire étant pas de séparation du tout.

  28. YvanDupuy

    J’entends certain référenceurs dirent qu’ils faut des liens a PR élevés, mais aussi des liens avec des PR moins élevés, bref, un peu de tout; qu’en pensez-vous ?

  29. Référencement annuaire

    Article très intéressant.
    Le pr n’est pas le critère principal mais il aide bien pour un échange de lien.

  30. Santé

    @ YvanDupuy Je pense que cela dépend de chaque cas et surtout de la concurrence. A mon avis, le PR est un faux cadeau de la part de google :
    -je vois des sites à fort PR qui ont peu de visiteurs,
    -je vois des sites à faible PR qui ont beaucoup de visiteurs.

  31. Laurence

    Salut,

    Sympa votre article, c’est le premier que je comprends, et encore pas en totalité. Juste, ce genre d’article est très difficile à lire car il est émaillé de links vers d’autres de vos pages, ce pourquoi l’intérêt en termes de SEO me parait évident, mais la lisibilité en pâtit.

    Alors, si le contenu est roi, les excès de maillage interne nuisant à la lisibilité, on peut perdre des lecteurs.

    Et si le maillage interne prime sur le contenu, peut être serait il possible de proposer aux personnes « fans » et abonnées ou offrant des BL un contenu plus linéaire?

    Qu’en dites vous SVP ?

  32. Sylvain Auteur de l’article

    @ Laurence

    Bien vu !

    En fait, je proposerai plutôt une lecture linéaire de l’article. Et seulement si vous voulez plus d’éclaircissements sur un point précis, vous cliquez sur les liens qu’il contient.

    Pour ceux qui resteraient sur leur faim, les liens de bas d’articles permettent eux d’approfondir selon ses souhaits.

    Enfin, c’est une réponse qui vaut ce qu’elle vaut, c’est en fait ma manière de lire sur les blogs qui m’intéressent. Je comprends très bien votre point de vue, mais je n’ai pas vraiment de solution.

  33. Laurence

    Merci pour votre réponse, en l’occurrence j’évoquais un besoin de linéarité pour que votre lectrice dévouée puisse récupérer une forme de Tutoriel pour se lancer.

    Je crée avec mon associé des petits sites internet (avec d’autres activités), et pour le moment la partie SEO est gérée par les réseaux sociaux, une paire de plugins WP, des mots-clés bien placés dans le texte, et c’est à peu près tout…

    Ce que je voudrais pouvoir trouver, c’est une méthode pour orienter la création du site autour du SEO, et une méthode compréhensible pour les débutants.

    Si vous aviez une idée de où chercher, ce serait merveilleux !
    A vous lire ;o)

  34. Elise

    Après avoir lu le titre je pense qu’il n’y a pas de raison de rougir.Comme cité plusieurs fois l’article en lui-même n’est peut être pas détaillé mais il me semble assez complet pour aider plus que les débutants voire toujours bon pour les webmestres « non pros ».

    Il est toujours bien de se baser sur de bons supports ou sur un tutoriel pour avancer ;)

    Ensuite c’est à chacun de chercher son bonheur et de fouiller dans les multiples informations que fournit Google (décidément il est partout Google…Hé oui que ferait-on sans lui hein ^^)

  35. pierreolivier

    Bonjour,
    Je découvre petit à petit votre blog et j’ai comme l’intuition que je vais y passer quelques heures de mon temps ! Je commence à m’intéresser au référencement et je dois dire que ce blog semble être une sacré mine d’or, je sais plus où donner de la tête ! Pour un débutant comme moi, c’est PAR-FAIT :)

  36. Fred

    Ce qu’il ne faut pas oublier, c’est l’aspect statistiques.
    Il a été montré récemment par SeoMoz que, le CTR sur les SERPs, le taux de rebond ainsi que le temps passé sur le site influençait le ranking.

  37. Sitenco

    Les bases du référencement sont posées, reste à savoir les mettre en place.
    Personnellement, j’essaye de rendre mon contenu lisible pour les robots ainsi que pour mes visiteurs.

    Attention, un site trop optimisé référencement naturel peu faire baisser de façon considérable le taux de conversion.

  38. Marie

    Niquel.
    Un bon explicatif des 3 principes de base du référencement : On Page, maillage, off page. Je n’arrivais pas à l’expliquer à mon client.

  39. Mathieu

    héhé pas mal cet article ça permet de remettre les pendules à l’heure…c’est pas mal ça pour expliquer au client qui ne veulent pas croire ce que l’on peut leur dire…

    C’est d’ailleurs fou de voir que les mythes ont tous les pouvoirs en SEO, parfois quasi impossible d’expliquer à qqun que la balise meta keywords ça n’existe plus…

Partagez sur :

Les commentaires sont fermés.