Levée de pénalité Google, retour pratique

Pénalité Google

Vous avez peut-être déjà vécu ou vivrez peut-être un jour la sanction d’une pénalité manuelle de la part de Google.  Cette sanction est matérialisée par un message reçu dans Google Webmaster Tools.

Comment réagir face à ce type de pénalité ? Quelle attitude adopter ?
J’ai vécu cette épreuve pour le site d’un client dernièrement, voici donc mon retour d’expérience.

Il y a deux manières de percevoir une sanction manuelle.

La manière optimiste

Le référenceur optimiste se dira que cette sanction est une vraie reconnaissance de son travail. En effet, pour qu’une pénalité manuelle soit appliquée, il faut que les techniques mises en place n’aient pas pu être sanctionnées par l’algorithme.
Une sorte de victoire face à la machine dont se réjouiront ceux qui ont lu Big Brother d’Orwell.

La manière pessimiste

Le SEO pessimiste se dira que le ciel lui est tombé sur la tête. C’est maintenant un vrai humain qui va scruter son site. Toutes ses manipulations les plus spammy vont donc être percées à jour, le moindre trick est susceptible d’être découvert. Il se sentira nu comme un vermisseau face au poisson goulu qui veut le manger.

La vérité est probablement un mix de ces deux perceptions. Cela dépend de ce que vous aurez mis en place sur votre site.

Quel message reçoit-on ?

Dans votre interface GWT, vous aurez un message de ce type

message Google webmaster Tool

Le message qui annonce la pénalité

Ce message de webmaster tool est plutôt une bonne indication finalement. En effet, il est adressé aux sites plutôt propres (sur le plan SEO) mais qui ont franchi la ligne jaune.  Donc si Google vous l’adresse, c’est qu’il souhaite que votre site soit corrigé, il ne veut pas vous tuer.
Si vous êtes un cochon fini qui a mal utilisé des tonnes de techniques BH (cloaking, Blasts, Linkwheels mal conçue, etc.) il y a de fortes chances pour que vous passiez à la trappe sans recevoir aucun avertissement.

Mon cas

Le site date de 2008, c’est un e-commerce qui a doucement acquis sa notoriété au fil du temps. Il a bénéficié de linking, mais de manière très raisonnable. On parle de lui naturellement dans de nombreux forums et blogs thématisés (liens naturels).  À noter, les requêtes sur son nom de marque représentent près de 10% de son trafic (sans doute un bon point aux yeux de Google).

La requête phare en [exact] (singulier sans accents) fait 22200 recherches mensuelles, et cela monte à 36800 avec les déclinaisons (avec accents et pluriel). La concurrence est plutôt rude ! Les concurrents sont pour la plupart des entreprises 20 à 100 fois plus grosses que celle de mon client.

Au fil du temps, mon client avait effectué des échanges de liens réciproques. Ils étaient très visibles en footer de homepage ou footer de pages internes, ainsi que sur des pages partenaires. Pour certains échanges, ceux-ci apparaissaient sur toutes les pages de partenaires, soit 5 à 8000 liens d’un coup à partir d’un même domaine.

Les étapes

  • 9 aout : Je reçois le 1er message (en anglais) , je pars en vacances le lendemain, mon client aussi. Panique à bord ! Je préviens les partenaires pour lesquels les échanges sont les plus flagrants, les suppressions sont faites réciproquement dans la journée (environ 5 sites), j’adresse ma demande de réexamen le soir en priant pour que cela passe.
  • Retour de vacances le 21 aout : C’est une période très creuse de l’année, les stats montrent une baisse de 2500 visites quotidiennes en moyenne à 1000 visites ! Difficile de dire ce qui est dû aux vacances ou à la pénalité. Je vois des baisses significatives sur certaines grosses expressions concurrentielles, et de petites sur une multitude d’autres. Visiblement, c’est la homepage qui est viséeen terme de pénalité depuis le 3 ou 4 aout, c’est elle qui a perdu le plus de trafic.J’avais joué sur un changement de title le 9, et une des pages internes récupérait partiellement le trafic perdu par la home.
  • 31 aout : Nouveau message dans GWT (les googlers prennent plus de vacances que moi).
    Voici la teneur du message.
message 2

Le message de refus de suspension de pénalité

je creuse bien plus loin et contacte bien plus de sites. C’est le genre de trucs que l’on fait la mort dans l’âme je vous jure. On continue dans la valse des suppressions de liens. Je vise essentiellement ceux ayant le plus petit PR et étant connexes en terme de thématique. Les échanges faits avec de vrais partenaires sont maintenus en place. Il reste 3 liens en page d’accueil et 8 en page partenaire. Je fais une demande de réexamen le 6 septembre.
Pour ne pas trop pénaliser le CA, le client joue de la newsletter (entre autres).

  • 24 septembre : Rebelote, même message de refus « votre site n’est toujours pas conforme aux consignes Google relatives à la qualité« .  Échange avec le client, j’explique la situation, le googler en face ne lâchera rien. Si nous souhaitons en sortir, la meilleure solution est de montrer une bonne foi flagrante en supprimant TOUS les échanges. C’est ce que je fais en contactant tous les sites restants. La page d’accueil ne présente plus aucun lien, les pages partenaires n’ont plus que de vrais liens réellement informatifs et utiles pour les clients.J’adresse une nouvelle demande de réexamen le 1er octobre. Elle est archi détaillée.
  • 9 octobre : YESSS ! Meilleure journée de la semaine, devant GWT le matin mon café à la main, je saute de joie sur ma chaise. J’informe tout le monde dans la maison, tout juste si je ne le crie pas à mes voisins par la fenêtre. Le message dans GWT est : « retrait de la sanction manuelle appliquée pour cause de spam« .
Acceptation des corrections

Acceptation des suppressions de liens

Notons que Google précise bien que c’est une intervention manuelle qui avait été effectuée pour pénaliser le site ; et surtout qu’il faut un « certain temps » avant que le classement reflète cette levée de sanction.

Si c’était à refaire

La prochaine fois que ceci arrivera à l’un de mes clients dans une configuration similaire, je ne jouerai pas au plus fin avec Google. Je mettrai un gros coup de serpillère sur les pages. Il n’y a pas photo, ce qui est visible par un simple visiteur et contraire aux guidelines Google doit être éradiqué, sinon, vous faites perdurer la pénalité.

Déjà qu’il est particulièrement long de faire supprimer les liens entrants (argh, rien que le dire me fait mal), ce n’est pas la peine de se prendre en prime le temps d’analyse par Google.

Dans mon cas, les échanges de liens étaient flagrants (même si parfois justifiés). Heureusement, Le googler ne m’a pas demandé de supprimer d’autres types de liens entrants. En effet, cela peut paraître tordu, mais les liens les plus suspects (blogroll, forums, etc.) étaient des liens naturels faits par de vrais fans. Allez leur expliquer que Google sanctionne leur « gentillesse ».

Le site avait bénéficié de CP, mais très clean, avec de la vraie info, des images, bref, une vraie communication à chaque fois.

Que se passe-t-il chez les ex-partenaires ?

Au fil du temps, certains d’entre eux ont fini par avoir des footers comprenant 20 à 40 liens. Il semble pour l’instant que cela ne gêne pas Google. Je me demande si les googlers profitent du fait que l’on précise les sites avec qui les liens étaient échangés ou pas. Pour le moment, je n’en ai pas l’impression. Il faut dire que certains concernés dans mon cas sont parmi les plus gros acteurs du e-commerce français… deux poids deux mesures ?
D’autres, plus petits n’ont visiblement pas subi non plus de pénalité, j’attends de voir sur la longueur ce qu’il en sera.

Précisions sur mes demandes de réexamen.

J’ai suivi les conseils donnés sur certains blogs, et notamment ceux de Sébastien Monnier, un ex-googler repenti qui pénalisait nos sites ! Surtout dans ma dernière demande, j’ai détaillé les URL des sites concernés, précisé que les liens avaient été retirés chez les partenaires après vérification. J’ai promis qu’on n’y reprendrait plus mon client (pas de souci, il est vacciné). Bref, j’ai montré une patte plus que blanche en me faisant tout petit. Et pour vous dire la vérité, il est probable que ce site aura un profil de liens plutôt clean à l’avenir :-)

Attention, il est à noter que la demande de re-examen ne doit pas dépasser 5000 caractères, sinon, le surplus est coupé.

L’impact sur le trafic et le CA du site.

C’est sans doute le point le plus difficile à analyser.

En effet, c’est quasiment le jour du 1er message que nous avions lancé une nouvelle version. Le site devenait bien plus rapide à l’affichage (en gros, nous sommes passé de parfois 3,5 secondes à moins d’une seconde et demie). L’amélioration de l’ergonomie, le design plus jeune, etc. ont sans doute fait que la baisse de trafic a été rattrapée par le fait que les visiteurs commandent plus facilement.

La période est aussi assez difficile à analyser. Nous travaillons avec d’autres acteurs du e-commerce, dont certains plutôt gros, et les mois de vacances et de rentrée sont très très loin d’avoir été leurs meilleurs mois…

Difficile aussi de comparer par rapport à la même période de l’année précédente. Mon client est en progression constante depuis 4 ans. Et même avec cette sanction, le trafic n’a pas tant baissé. Il a quand même été moindre sur quelques requêtes très concurrentielles, mais bizarrement, le passage d’une 3ème position à la 10ème n’a pas fait baisser tant que cela les stats ( c’est très différent selon les thématiques).

Autre véritable enfer, le fait que de nombreuses recherches sont aujourd’hui en « not provided » dans les stats (18%) alors que ce n’était pas la cas l’année précédente. Quelles étaient les requêtes ? Nous n’en savons rien.

Le véritable gros trou, nous l’avons vu sur la période du 8 aout au 1er septembre. Le site faisant mieux que l’année précédente en septembre, alors qu’il était pénalisé.

aout-2012-2011

Baisse flagrante en aout 2012

keyword concurrentiel

Évolution significative sur une expression concurrentielle

Epilogue

J’enregistre maintenant une véritable remontée sur quelques grosses requêtes concurrentielles sur lesquelles la homepage avait vraiment perdu des positions. Je précise que le site n’a pas du tout été touché sur d’autres requêtes assez difficiles, mais sur lesquelles il rankait avec des pages internes. Globalement, c’est majoritairement la homepage et 2 à 3 grosses pages de rubriques qui avaient été touchées.

En fait, cette pénalité n’avait pas fait tant de mal que cela, et sa levée ne redonne donc pas de coup de fouet particulier. Reste à savoir quel est le mix entre les retraits de liens entrants (et donc une « baisse de popularité ») et la suppression de la sanction. Les deux s’équilibrent sans doute ?

Inutile de dire que c’est une phase de linking bien plus « intelligent » qui va démarrer, ceci en privilégiant la qualité et l’imagination pour bannir les échanges réciproques.

Contenu connexe

Les slides plus générales de Sébastien Monnier concernant les pénalités de Google (SMX 2012)

Et vous,avez vous déjà subi ce type de sanction ? Vous êtes-vous sorti du trou ? Comment ?

Edit 29 octobre : Yes ! 1ère position sur ma grosse requête depuis 2 jours, pourvu que ça dure…

92 réflexions au sujet de « Levée de pénalité Google, retour pratique »

  1. Valery

    Vu l’intro, j’ai d’abord cru à l’exposition d’un trophée en voyant la première copie d’écran du fameux message google, puis je me suis vite mis à ta place en me demandant comment j’aurais réagis. En tout cas bien vu, je n’aurais pas pensé tout de suite aux banales échanges de lien, je ne pensait pas que cela devenait spammy aux yeux de google de faire un échange dans le footer d’un site qui vend la même chose que moi.
    J’ose demander un petit conseil : comment doit-on faire les échanges de liens maintenant ? Dans des articles rédigés spécialement dans une page blog pour les liés au contenus et qu’ils ne soient plus isolés en Blogroll ou Footer ? Ou ne doit-on plus en faire du tout ?

  2. Eric

    Excellent retour d’expérience sur quelque chose qui peut nous arriver à tous.
    Ah la petite sueur froide et les 5 mn de solitude le matin en découvrant la pénalité, et l’explication à donner au client en panique.

    Comment cela s’est passé pour faire retirer les liens ?
    Facile difficile !!
    ce qui m’étonne un peu c’est que le site de ton client ait été attrapé par le « radar Google » alors que des gros sites font bien pire que ce que tu as raconté.

  3. Simon

    Ca doit faire vraiment bizarre de demander la suppression de lien, l’impression de faire du SEO à l’envers… Il est bon de savoir que Google est réactif. D’ailleurs quel était le délais moyen de réponse du GWT ?
    Excellent article merci

    Simon

  4. Littlebuzz

    Chouette retour d’expérience ! Et c’est la qu’on se rend compte qu’au final, la réception d’un message dans GWT est une chance, et que même si ça crève le coeur il y a moyen d’agir.

    En revanche, dans le cas d’une pénalité sans message, ben la c’est une autre histoire et bien plus galère. En tout cas, je n’ai pas trouvé de solution. Je vais certainement tester un grand coup de ménage, comme tu la fais … on verra.

  5. lereferenceur

    Quan d tu parles des partenariat, quels sont les types d’échanges ? Echanges de liens simple, tu pointes vers moi je pointe vers toi ?

    D’un côté il est normal que Google n’aime pas les partenariat avec des liens en jeux. Puisque quel que soit le partenariat c’est non naturel. Il y a une volonté d’améliorer son classement.

    Merci pour ce retour concret. Ca pourra surement en aider quelques un :)

  6. Harold

    Excellent article ! Merci beaucoup ! Je n’ai encore jamais eu le cas de sanctions particulières par Google. Néanmoins, je ne suis pas un aficionados particulier des échanges de liens… Cela m’est arrivé par le passé, mais honnêtement, ce n’est pas courant. Bref, j’ai bien compris qu’il fallait se méfier et ne pas tomber dans le piège de la grosse artillerie. ^^

  7. lord

    Très intéressant tout ça, comme quoi quelle que soit la technique utilisée il ne faut pas en abuser. Moi j’ai un autre cas, où mon site semble pénalisé mais la pénalité n’est pas officielle avec un message GWT. Pourtant c’est assez similaire à ce que tu décris, baisse sur le home significative, mais pas sur les autres pages. Alors pénalité ou simple baisse de position? Dans ce cas, est ce que le retrait des liens n’augmenterait pas la baisse? Je vais me lancer dans un nettoyage je pense, mais pas forcément radical..

  8. Guillaume

    Merci pour ce retour d’expérience partagé !
    Les quality raters ciblent des sites au hasard ? Des gros sites ? Des sites se plaçant sur des requêtes concurrentielles ? Ou peut être que l’algo de Google provoque certaines « alertes » mais qui ne doivent être vérifié par les googlers…
    Et les échanges de liens en footer étaient réciproque entre le site du client et ceux de ses partenaires ? S’ils n’avaient pas était réciproque cela n’aurait pas permis au quality rater de prendre sa décision si ?

  9. Sylvain Auteur de l’article

    @ Valery
    Et bien pour ma part, plus de A vers B, B vers A.

    @ Eric
    Mails, téléphone, courriers postaux en fonction des sites. C’est parfois long.
    Tout a fait d’accord avec toi sur cette perception d’injustice. Quand je vois ce qui est pratiqué par certains…

    @ Simon
    J’ai mis les dates exactes,je ne sais pas quoi te répondre d’autre.

    @ Littlebuzz
    En effet, le fait d’être prévenu est plutôt positif.

    @ Lereferenceur
    Certains auraient surtout dû être en nofollow (quand on recherche réellement l’échange de trafic, pas forcément de PR). Mais bon, ce principe va maintenant être appliqué aux newsletter.

  10. Yassine

    Merci beaucoup pour le retour sur expérience, finalement, si la sanction est manuelle il faudra « se repentir » ….

  11. Simon

    C’est vrai qu’il suffisait de compter ;) 2 semaines en moyenne c’est un peu long mais convenable.
    Sinon en technique d’échange de lien blogroll, mettre les partenaires sous forme de « il parle de nous » peut être une solution discrète non ?

  12. Christian

    Salut Sylvain,

    Concernant les pages partenaires :
    Il y a un truc que j’ai remarqué sur les pages d’échanges de lien thématiques, c’est que si une partie des liens est en nofollow, la page ranke mieux que si tous les liens sont en dofollow.
    La plupart des pages d’échanges ne comprenant que du dofollow passent en index secondaire…
    Je ne sais pas si cela fait cela pour d’autres sites.

    Ton cas :
    Quoi qu’il en soit, dans ton cas, combien y avait-il de liens échangés et quel pourcentage cela représentait ?

    Christian

  13. lionel

    Bonjour Sylvain,

    Ton étude de cas est passionnante et constructive. C’est toujours bien de constater qu’une pénalité infligée par Google n’est pas irréversible, qu’il existe toujours une possibilité de corriger les erreurs commises et de faire machine arrière même si cela doit faire mal à la tronche comme tu l’as évoqué dans le billet. Bref, ta démarche est très intéressante.

  14. fred

    et bien si c’est ca … ya des concurrents qui vont passer à la moulinette héhéhé !

    Comme quoi la création de réseau de liens que je considère comme artificielle
    - ex. un lien en footer qu’apporte il au visiteur ? – est maintenant sanctionné.

    Pareil pour la page partenaire, sil elle n’est pas rédigée correctement, je vois pas trop l’intérêt pour un visiteur … (meme si ca depend des domaine d’activités).

    Pour cette raison que désormais, les liens vers les partenaires sont partiellement réciproques (article texte lien vers A > footer vers B) voir pas du tout A vers B.

    Je m’interroge quand meme sur les footer et les signatures de webmaster / agence de communication qui vont de ce fait être sanctionné ! Pour ma part, je laisse un paragraphe dans les ML à ce jour.

    Enfin bon nous verrons bien, merci pour le retour !

    Fred

  15. Romain BOYER

    Ce qui me pose question, ce sont les liens entre sites du groupe. Doit-on mettre un « rel » particulier ? Car ces liens ont toute justification et dans le cas de mon groupe sont réellement complémentaires… Article intéressant en tout cas

  16. Sylvain Auteur de l’article

    @ Simon
    Hum… je pense qu’il ne faut pas prendre les qualityraters pour des idiots.
    En même temps, si tu regardes ce blog, les liens dans ma blogroll ne sont en aucun cas des échanges, mais les retours de liens se sont fait naturellement.
    Je n’ai jamais posé ces liens pour manipuler le pagerank, mais je me demande comment cela pourrait être considéré par un quality raters pointilleux.

    @ Christian
    Les pages partenaires du site étaient bien foutues, elles rankaient.
    85 % des liens étaient des échanges (ou de vrais partenariats pour le trafic).
    Pas idiot ton truc du nofollow ponctuel !

  17. Garry

    Merci pour le retour d’expérience. je pensais honnêtement que supprimer des liens revenait à se tirer une balle dans le pied. Du genre « je préviens Google que je fais des liens non naturels ». Mais visiblement ça marche.

    Mais qu’en est-il pour l’outil de désaveux des liens ?

  18. Emile

    Merci pour cet article Sylvain… comme souvent et toujours très enrichissant même si personnellement je ne commente pas toujours. Il y a juste un petit quelque chose qui me… enfin… c’est cette phrase ou tu écris ici : « On continue dans la valse des suppressions de liens. Je vise essentiellement ceux ayant le plus petit PR et étant connexes en terme de thématique ». J’ai le souvenir d’un autre article à toi ou tu parle pratiquement du l’inutilité du PR. Dans ce cas pourquoi s’en préoccuper puisque je crois savoir que PR n’est pas forcément synonyme de gros linkjuice. Pourquoi ne pas avoir priorisé avant les liens depuis les sites les moins porteurs de jus… j’espère être claire dans ma question. Merci

  19. Erwan

    merci pour cette belle explication. Maintenant je pense que ce retrait massif de liens ne peut avoir qu’un effet négatif sur les positions antérieures et même que le retrait de liens pourraient avoir un impact négatif aux positions du site pénalisé. Faudrait nous faire un retour dans 6 mois ou 1 an.

  20. Sylvain Auteur de l’article

    @ Garry
    L’outil de désaveu n’était pas encore disponible, à quelques jours près. Et je n’en aurait pas eu besoin puisque les partenaires ont supprimé les liens.
    D’ailleurs, désavouer certains d’entre eux aurait été ridicule, ces sites ont une popularité importante. Je ne suis pas certain que cela aurait été pris en compte, ça aurait été du foutage du gueule.

    @ Emile
    Bravo, au moins tu suis :-)
    En fait, la plus grande partie des sites étaient dans la même thématique (c’est vraiment ce que je privilégie avant tout). Du coup, le critère suivant était le PR.
    Pour être plus clair, je ne dis pas que le PageRank ne sert à rien, la preuve, Google ne pénaliserait pas pour liens abusifs s’il ne jouait pas. Je crois juste qu’il est plus utile d’avoir un lien à partir d’un site de même thématique que d’un qui n’a rien à voir.

    Concrètement, je préfère un lien sur une page PR 4 de la même thématique, que d’un PR 5 d’une autre.

  21. pronostique

    Merci pour le retour d’expérience. C’est mieux d’avoir un vrai cas…du concret. J’arrête pas de lire des articles style « fait ça, fait comme ça » mais ça n’aide pas vraiment.

  22. Alexandre

    Bonjour Sylvain.

    Merci pour le partage de ce cas intéressant à étudier.

    Depuis Google pingouin 3 l’un des sites de mes clients à perdu des positions sur ces requêtes principale.

    Mais nous n’avons pas reçu d’alerte dans google outils pour Webmaster.

    Cependant la nous savons que c’est du au fait des ancres peu différentes

    Alexandre

  23. Philippe

    Témoignage très enrichissant qui peut servir d’appui, si l’on rencontre une situation similaire. A ce titre merci pour cet article. Même si je constate une sorte de méthodologie pour mettre et enlever des liens … plus ça va, plus nous travaillons en aveugle. Certains nous dirons que ceci fut toujours le cas ! Je répondrais que non, car il y a encore pas si longtemps, nous savions pour la plupart d’entre nous, ce qu’était le backlinks idéal : ancre optimisée, dans le texte, page de même thématique, avec un bon PR etc. Tout ceci est désormais résolument révolu … Ainsi, je finirais mon commentaire en citant la conclusion de Sébastien Monier qui dit : « Aux SEO de se débarrasser de leurs vieilles habitudes « . Difficile à se le mettre une bonne fois pour toute dans la tête.

  24. JB

    Et bien je suis bien content de n’avoir jamais fait d’échange de lien. En tout cas ce retour d’expérience est vraiment intéressant et peut s’avérer très utile le jour où on se prend une pénalité.

  25. Nicolas

    Tu as vraiment eu de la chance, quand je vois la réactivité de google suite à tes messages, j’ai eu le même problème avec mon site il y a quelques années, Google m’avait envoyé un seul message puis aucune réponses aux messages que j’avais envoyé. J’ai supprimé tous les liens comme toi et j’ai attendu… Jusqu’à oublier mon site et 1 ans plus tard je suis retourné dessus, il était repassé en première page pour ses requêtes habituelles. Jolie ta courbe Google Webmaster Tools :) Félicitations

  26. olivier

    Merci pour ce retour d’expérience. Je compatis, faire retirer des liens à tour de bras, çà doit piquer un peu au début…
    Par contre je suis surpris car j’ai toujours pensé, à tord visiblement, que des échanges de liens entre sites de même thématique étaient utiles aux visiteurs, et donc pas vu par google comme artificiels.
    @sylvain :
    à ton avis, le soucis venait de la position des liens dans la page (footer), d’ancre trop optimisée, du grand nombre de lien provenant d’un même site, ou du simple fait que ce soit un échange de lien?

  27. Stephane

    Bonjour,

    Article très intéressant.
    Il y a une chose qui m’intrigue .
    La dernière demande de réexamen a été faite après un ‘épurement’ de la Home et tu avais noté une baisse sur la Home….
    La baisse sur la Home ne concernait pas le nom (marque) , mais la requête phare ?

    « Reste à savoir quel est le mix entre les retraits de liens entrants (et donc une « baisse de popularité ») et la suppression de la sanction. Les deux s’équilibrent sans doute ? »

    Si le site continue sa lancée malgré la sanction en ‘perdant’ de la popularité, il y a bien quelque chose qui permet la continuité de la montée.
    Outre le fait que tu avais travaillé sur le site(l’ergo, le temps de chargement…), est ce le travail continuel fait auparavant ou un phénomène du aux newsletters ?

  28. Sylvain Auteur de l’article

    @ Philippe
    Quand tu dis  » le backlink idéal : ancre optimisée, dans le texte, page de même thématique, avec un bon PR », je pense que c’est toujours le cas.
    Il faut juste varier un peu quand même les ancres optimisées.

    @ Olivier
    Je pense que c’est cette conjonction de facteurs qui n’a pas plus.

    @ Stéphane
    J’avais déplacé un peu le problème en optimisant une page interne (déjà présente depuis plusieurs années) sur la même expression que la homepage. Mais globalement, on le voit sur les stats du mois d’aout, il y a quand même eu une grosse baisse sur cette période.

  29. Yoann

    Merci pour ce retour d’informations…

    Ayant perdu du trafic sur des pages importantes depuis Pinguin, j’ai également commencé à supprimer des échanges de liens. (1er retrait = -300 000 liens !)

    @Sylvain : As-tu une idée du pourcentage de liens que tu as supprimé ?

  30. Florian

    Toujours sympa d’avoir un retour d’expérience, je ne pensais pas que Google serait aussi sévère et surtout aussi longtemps : 3 mois quasiment pour sortir de la pénalité… Je parle par rapport à d’autres gros sites…

    Tu n’as parlé que de liens partenaires, les autres liens créés de façon « artificiel » ont-ils un impact particulier ? Le message Webmastertools est différent ?

    Les liens du footer étaient-ils optimisés, sur une ancre « seo » ou bien juste le nom/marque du site ?

    En gros, il vaut mieux une belle page partenaires optimisée et bien foutue !

  31. Nicolas Augé

    Salut Sylvain.

    Super retour d’expérience et merci pour ce partage très instructif car je n’ai à l’heure actuelle aucun de mes sites qui a été touché bien qu’ayant déjà utilisé à maintes reprises de l’échange de liens réciproques …

    Donc, clairement pour moi, il y a 2 poids 2 mesures dans la sanction manuelle.

    D’ailleurs, en y réfléchissant c’est logique : La seule sanction qui est « juste », c’est la sanction automatisée.
    A partir du moment où tu fais entrer le facteur humain, la décision sera quoi qu’il arrive empreint de nuance et subjective quoi qu’en disent les Googlers ! ;-)

    Bref, encore une fois un grand merci.

  32. koyote

    J’ai lu votre article. Intéressant… même si j’ai un petit doute de compréhension :

    Google a décidé de sanctionner le site de votre client, car celui-ci comportait trop de liens vers des sites externes ? C’est bien cela ?

    Si c’est le cas, cela veut dire que les sites externes en question, n’étaient pas de qualité / en rapport direct avec le site de votre client (ex : site client : e-commerce de nourriture pour animaux / site externe : e-commerce de pièces détachées automobiles) ?

    Hésitez pas à me dire / apporter des précisions … si je n’ai rien compris !

    Merci d’avance pour vos réponses.

  33. Sylvain Auteur de l’article

    @ Florian
    Bien vu ! Oui, les ancres étaient optimisées (à mort même) :-)

    @ Nicolas
    Je pense que cela dépend aussi des requêtes sur lesquelles tu es présent. Il y a sans doute une surveillance bien plus forte sur des requêtes très concurrentielles.

    @ Koyote
    Le site ne comportait pas trop de liens externes (heureusement que ce n’est pas sanctionné), mais avait visiblement trop d’échanges de liens trop visible, surtout en footer de la homepage. Les échanges étaient fait avec des sites de même thématique.

  34. koyote

    Merci pour cette précision…

    Mais… j’ai toujours un peu de mal à comprendre. Qu’est-ce que tu entends par « trop d’échanges de liens trop visible » ?

    Les liens étaient dans le footer, mais :

    - Il ne s’agissait pas de liens externes (cf ta réponse > ce type de liens ne sont pas sanctionnés par Google)

    - Il ne s’agissait pas de liens internes : car tu précises bien que les échanges étaient fait avec des sites de même thématique, puis ça serait pas cool que Google sanctionne des liens internes.

    Dans ce cas, je ne vois pas ce que tu entends par un « échange de liens trop visible ». Concrètement, il s’agit de quoi comme liens / spécificités ?

    J’ai jamais entendu que l’on pouvait catégoriser des liens : visible, pas assez visible ou encore invisible ?!

    J’ai l’impression d’être c** ! :’(

    A+

  35. Elvic

    Excellent article, mais la question qui se posent en premier quand on reçoit un avertissement de GG est comment savoir le (les) liens qui les gêne.
    Vous avez eu le bon reflex et surtout le sang froid de supprimer seulement les échanges de liens et de renvoyer la demande.
    Mais y a une question importante : comment savez-vous que c’était un avertissement manuel ? à voir le message de GWT j’aurais l’impression que c’est automatique.

  36. Sylvain Auteur de l’article

    @ Koyote
    Le problème n’est pas de faire des liens externes, sinon ce blog et tous les annuaires seraient pénalisés.
    Le problème est que ces liens externes étaient des échanges réciproques A vers B, B vers A.
    Et quand un footer contient 80% de liens échangés, le quality rater n’aime pas, surtout qu’en retour, il y avait parfois 5000 liens vers le site de mon client puisque le lien du partenaire était en footer de toutes ses pages.

    @ Elvic
    A ma connaissance, il n’y a pas de message dans GWT pour une pénalité algorithmique. Du moins je n’en ai jamais entendu parlé.

  37. olivia

    merci pour ces conseils plus qu’avisé… un client s’est fait piqué son FTP et un bout de code malicieux s’etait propagé…cela a mis le site a plat… il faut etre donc etre réactif mais comme vous dites : google veut pas forcement nous pénaliser mais nous indiquer qu’il y a un pb a régler au plus vite si des liens sont jugés comme mauvais car le but de google n’est pas de nous blacklister mais plus de nous montrer qu’on peut faire du ref nat + ref payant.

  38. Annuaire Francais

    Merci Sylvain de ce partage très détaillé ainsi que les slides de Sébastien Monnier .

    Je suis dans la dernière ligne droite des tests sur les vitrines et communiqués, et j’ai déjà pris la mesure de mettre tous les liens externes en nofolow (…). Pour résoudre le soucis des liens sortants, le sitelink est gratuit, et tout ce qui est payant fait un transit par la page individuelle en interne, liens en dur donc pouvant êtres par dizaines de milliers sur une thématique, pour apporter le jus a cette page interne, jus qui est ensuite redistribué.

    Je pense que la sanction manuelle est très rare et surtout dans des excès flagrants, il est bien plus inquiétant à mon avis d’être coincé dans des filtres automatiques, et qui plus est sans le savoir …

  39. Jérémy

    Merci Sylvain pour ce retour d’expérience.

    Par contre, tu comptes mettre en place une phase linking plus intelligent, mais même en étant plus white que white, n’as-tu pas peur d’être maintenant surveillé par Google ?

  40. Sylvain Auteur de l’article

    @ Jeremy
    Si on part du principe que tous les SEO sont déjà bien pistés par Google, je le suis déjà depuis un moment c’est certain :-)

    Concernant ce site en particulier, je pense en effet qu’il sera plus surveillé qu’auparavant, c’est à mon client et à moi d’être imaginatifs.
    On peut obtenir des liens de manière « propre » je pense, d’ailleurs, Matt Cutts n’arrête pas de dire que c’est ce qu’il faut faire :-)

    Et puis cela pousse à tendre vers la qualité des liens, ce n’est pas plus mal.

  41. Rom

    Bonjour Sylvain,

    J’ai bien compris que l’échange de lien entre sites est interdit par Google, et c’est ce qui semble avoir posé problème.

    Qu’en est-il des annuaires demandant un lien retour? Si google t’a fait retiré la totalité des « liens échangés » sortants de ton site, cela inclut-il des liens retours d’annuaires?

    Quel était le PR du site pénalisé par Google? (Je me demande si les pénalités manuelles ne serait pas exponentielle au vue du PR)

  42. Sylvain Auteur de l’article

    @ Rom
    Sauf de rares exceptions pour quelques copains annuairistes, je fuis les annuaires qui demandent des liens de retour, je ne sais donc pas.

    Le site a un PR5

  43. Le Juge

    Dis donc l’ami tu m’as l’air d’y avoir été pas mal fort quand meme avec les echanges de liens pour qu’au final ton site ait été pénalisé… non?

    Bon petit tuto en tout cas – je suis un peu du meme avis je connais 2 Ex-googlers repenti et ils m’ont donné plus ou moins les memes conseiles quand on discuttait de la levée de pénalité et croyez bien qu’ils voient beaucoup beaucoup de choses les p’tits gars du SQE – faut pas les prendre pour des fruits.

    Autres chose sur laquelle je suis d’accord – si vraiment le site est rempli de technique BH mal foutues (parce que sinon tu te fais pas chopper) – a priori le site tombe et c’est tout – tu recois rien, pas de notice, pas d’avis, nada)

  44. Sylvain Auteur de l’article

    @ Le Juge
    Beaucoup moins que certains des partenaires, crois moi. Mais peut-être avec des résultats plus visibles. Je n’exclue pas la dénonciation tu sais.

  45. Louis

    Bonjour Sylvain,
    Je vous remercie pour votre partage d’expérience qui est très intéressant.
    Je note que vous conseillez d’éviter la stratégie de liens réciproques et plutôt miser sur des liens croisés avec d’autres sites.
    Donc selon vous pour essayer d’être le plus proche des attentes de Google, tout en ayant la possibilité de ranker sur des expressions concurrentielles, il est au moins obligatoire d’avoir plusieurs sites pour mettre en oeuvre des échanges de liens efficaces ?

  46. Sylvain Auteur de l’article

    @ Louis
    Je ne suis pas certain que ce soit pour être plus proche des attentes de Google, mais c’est un moyen de rendre ses échanges moins visibles.

  47. nicolas

    Bonjour a tous,
    je souhaite partager mon expérience avec les pénalités Google. En effet 2 de mes sites ont été pénalisés et sandboxés par google avec la mise a jour Penguin. La raison n’est pas l’échange de liens mais les titres des liens trop répétitif et en trop grande quantité.
    Attention à la sur-optimisation !

    En voulant en faire trop on se retrouve souvent sans rien….

  48. Mathilde

    Salut,
    Merci pour ce retour d’expérience assez intéressant. Tes conseils peuvent être assez utiles pour éviter d’être pénalisé. Après peut-être qu’un trop grand nombre d’échanges de liens a été pénalisé par Google ? :)
    Cela étant, si la sur-optimisation est également pénalisée, comment on va pouvoir faire correctement son référencement ?

  49. Géraldine

    Merci d’abord pour cet expérience probante quant à l’intérêt d’établir une politique intelligente de linking ;-) et bravo pour la levée de sanction…
    Cela me pose quand même pas mal de questions sur ces fameux échanges de liens, qui jusque-là étaient considérés comme pertinents par Google. Comment établir des liens si ce n’est plus par le biais de l’échange et/ou du partenariat ? Peut-on encore miser sur ce type d’échanges, mais avec parcimonie ? Pfiou, ça devient compliqué ces histoires de lien.
    Point trop n’en faut !

  50. Sylvain Auteur de l’article

    @ Geraldine
    Avec le recul de cette expérience, je ne suis pas certain qu’ils aient été considérés comme pertinents par Google. Peut-être plutôt tolérés, jusqu’au jour ou…

  51. Géraldine

    @ Sylvain
    Je ne comprends pas tout moi non plus :-). Pourquoi GG n’aurait pas considéré ces liens comme pertinents alors que les contenus étaient « raccord » ?… En fait, il ne faut pas d’échanges réciproques ? Juste d’un site A vers B, sans ou avec peu de retour ?

  52. DirectOsteo

    Super cet article. Je ne savais pas que Google pouvait en arriver la. En revanche, j’ai du mal à capter quel est l’élément déclencheur. Est-ce réelement un nombre d’échanges de liens trop élevé ?

  53. Jean-luc le campagnard

    Tiens c’est drôle, je me demande comment Google en est arrivé à pénaliser le site, un spam report d’un concurrent pas content ?
    J’ai déjà eu à faire face à un blacklistage en règle de la part de Google pour des contenus cachés sur une page d’accueil, à l’époque où personne ne s’en plaignait… (genre 2004).
    Une petit message dans GWT après avoir supprimé les contenus incriminés et hop, 2 jours plus tard le site est revenu. À l’époque, Google ne disait pas ce qui était à supprimer, il fallait le deviner…

    Que pensez-vous qu’on doive faire pour une sanction comme Penguin : dans ce cas ce n’est pas manuel. Si on corrige les liens trop spammy, est-ce que c’est utile d’écrire à GWT ?
    Parce que ma première idée était d’attendre la mise à jour Penguin, mais il ne s’est rien passé pour mon site enpenguouiné…

  54. Mes Ancêtres

    Oh oh! J’ai tousjour fait des trucs semblables sur mes sites. J’avais aucune idée qu’ont pouvais ce faire pénaliser pour si peu.

  55. Alex

    Joli récit des faits et qui permet de bien se rendre compte de ce qui s’est passé réellement. De quoi éviter pour le futur certaines erreurs que quasiment tout les SEO ont pu faire. Moi compris. Par contre, je n’imagine même pas comment tu as du galérer pour faire retirer les liens en cause…. Rien que d’y penser cela me fatigue déjà. A priori cela sera plus aisé à présent avec l’outil de désaveux des liens de Google non ?

  56. Sylvain Auteur de l’article

    @ Géraldine et Directosteo
    On peut tout imaginer.

    @ Jean-Luc
    Ce serait sans effet, dans le cas de pingouin ou panda, il faut corriger et attendre l’update suivant c’est tout.

    @ Alex
    Je ne crois pas qu’il soit très intelligent de désavouer des liens qui proviennent de très gros sites reconnus.
    Le quality rater se dirait que tu te fous vraiment de lui.
    Et en prime, pas très cool pour les gens avec qui ses échanges ont été négociés. Il est aussi simple de les contacter.

    Bref, l’outil de désaveu, je ne m’en servirait qu’en cas de négative SEO.

  57. masternaut.com

    Bonjour,
    Merci pour l’article.
    Merci pour ce retour d’expérience partagé !

  58. West Valley High

    Super intéressante l’expérience, et inquiétante car le site concerné ne paraît pas si gros… moralité même les sites discrets qui jouent border-line peuvent avoir ce genre de surprise !

  59. Alex

    @Sylvain
    En effet, cet outil est peut-être à double tranchant… Bref, je vais suivre ton conseil (très sage) qui est de n’utiliser l’outil qu’en cas de negative SEO.

    Merci.

  60. david

    Bonjour Sylvain,

    Merci pour ce retour d’expérience très instructif, as-tu utilisé, excepté les stats du webmaster tool, un autre outil de vérification de backlinks du type ahrefs ou majestic seo?

    Cordialement,

    David

  61. Lolosky87

    Merci pour ce retour d’expérience.

    En ce moment ,je teste la remontée d’un site non pinguoiné qui a chuté suite à la suppression de nombreux liens footers – (la suppression n’était pas prévue et semble vraiment avoir influé sur le positionnement) – Avez vous déjà réussi un retour de position suite à une suppression ? le retour des liens ou est-ce un plus mauvais signal ?

    J’hésite à faire une demande considération sachant que je n’ai rien reçu dans GWT

  62. coque iphone 5

    Article très intéressant, je ne savais pas que l’on pouvait être notifié d’une pénalité sur webmaster tool !

  63. Sylvain Auteur de l’article

    @ David
    Oui (ahrefs)

    @ Lolosky
    Désolé, je n’ai pas compris.
    Sinon, une demande de re-examen ne sert à rien pour une pénalité algorithmique à mon avis.

  64. Tristan

    Bonjour la communauté Axe Net,

    J’ai lu ton article (merci d’ailleurs pour les conseils et la mise en garde) et je suis resté sur les deux manières de percevoir une sanction manuelle : Même si c’est dur sur le coup tu en ressors grandi.

    En effet, beaucoup de personnes ici se demandent comment tu as pu te faire pénaliser pour si peu. Je pense (et c’est assez triste) que tu faisais justement parti du collimateur de GG, et comme tu l’as souligné quasiment tous les SEO sont suivis par Big G.

    Mais une fois la dose de travail fourni, tu arrives quand même au point le plus important ; tu lèves la sanction, et, je suis peut-être dans un monde de bisounours mais, tu accrois ta crédibilité envers Google. Non ?

    En gros il t’envoie un avertissement mais si il voit que tu es réactif et que tu corrige tes erreurs, il te laisse tranquille pour un moment.

    La question que tout le monde se pose ; c’est comment les gros site blindés de liens en footer font-ils pour survivre ? Est-ce que le dossier est encore en cours d’examen chez Google et que la sanction en sera d’autant plus grande ? Est-ce qu’ils doivent sortir des grosses sommes d’argent pour que GG ferme les yeux ? (je ne pense pas, sérieusement)

    Dernière chose pour finir sur une touche d’humour : Tu aurais pas pu proposer au Googler un petit échange de lien vers son site pour faire passer l’affaire ? :)

    Bonne continuation

  65. Charles

    J’ai une question, est ce possible d’avoir une page qui soit dans la sandbox ? Uniquement cette page. Donc si c’est elle qui pose problème :
    1- comment peut on repérer que c’est cette page ?
    2- si on supprime cette page pour copier coller le contenu, sans aucun lien cette fois juste du texte, dans une nouvelle page, Google dépénalisera le site ?

    Merci pour vos éclairages.

  66. Sylvain Auteur de l’article

    @ Tristan
    J’aurais plutôt tendance à penser que le site deviens plus surveillé qu’avant. Il faudra la jouer fine et communiquer intelligement pour obtenir des BL sans échanges directs maintenant.

    Pour le côté injuste quand on compare avec de gros sites reconnus qui ont des footers longs comme le bras et remplis de liens échangés, c’est une bonne question, je n’ai malheureusement pas la réponse, mais il y a visiblement deux poids et deux mesures.

    @ Charles
    Oui, il est possible d’avoir une seule page pénalisée.
    Si elle ne ressort sur aucune requête, c’est vite repéré.
    Avant de jouer à l’apprenti sorcier, il vaut peut-être mieux comprendre pourquoi elle est pénalisée (trop de liens avec la même ancre par exemple).

    Sinon, je ne comprend pas ta dernière question. Si une seule page est pénalisée, le site ne l’est pas.

  67. Charles

    Sylain, merci pour ta réponse. Pour la question 2, admettons que c’est parce qu’il y a trop de lien ou de l’achat de mot clé. Du coup, est ce qu’il est mieux de supprimer ces liens ou mots achetés et attendre ou alors, supprimer la page, en recréer une autre identique sans ces liens ? lequel est le plus rapide ou le mieux ?

  68. Sylvain Auteur de l’article

    @ Charles
    Toujours difficile de répondre sur de la théorie sans avoir le cas précis sous les yeux.
    Mais si tu veux aller vite :
    - Supprime la page
    - Fais des redirections 410 sur l’URL
    - Créé une autre page, mais avec un contenu différent.

  69. Nicolas Augé

    Sylvain,

    Désolé de poser la question mais je ne comprend pas pourquoi tu préconises d’effectuer des redirections 410 dans ton commentaire n°70…

    La 301 n’est pas une meilleure idée ?! ^^a

    Merci de ta réponse. ;-)

  70. Sylvain Auteur de l’article

    @ Nicolas
    Oui, la 301 aurait été mon 1er reflexe, mais on a vu des 301 qui transmettaient visiblement des pénalités avec pingouin, alors dans le doute…

    D’ailleurs, je me suis trompé, ce n’est pas une redirection 410, mais une erreur 410, qui dans ce cas sera préférable à la 404 car on dit clairement à GG que la page n’existe plus.

  71. Jacques

    Bonjour,

    Merci beaucoup pour cet article et de partager ce retour d’expérience !.. Les cas de sortie de pénalité comme celle-ci reste visiblement rare, c’est sympa de partager… d’autant plus que je suis moi-meme sous le coup d’une pénalité et m’aprête à faire une demande de reconsidération. Cet article tombe donc à point nommé !…

    Petite question bête… mais la demande de reconsidération doit-elle être rédigée en anglais ? As tu fourni des éléments « annexes » à ta demande (autre que la démonstration qu’un nettoyage de liens avait été fait) ?

    Merci.
    Jacques.

  72. Sylvain Auteur de l’article

    @ Jacques
    Tu peux rédiger ta demande de re-examen en français, pas de souci.
    Non, j’ai juste détaillé les liens supprimés.

    Bonne chance !

  73. vizion-studio

    Merci pour le partage de cette expérience au travers de cet article…Il est vrai que c’est nettement mieux d’avoir connaissance d’un fait réel et d’un expérience vécue que de se tourner vers les articles purement théoriques et orienté vers des instructions parfois incompréhensibles.

  74. Assistance informatique 76

    j aimerai faire partager cette triste expérience …. a cause d un flu Rss je me suis pris une petite sandbox par google … Rss include …j ai créé un compte via une boite mail jetable afin de pouvoir bénéficier gratos du trial (code javascript a renouveler toutes les semaines)je susi en train d en sortir doucement j ai demandé a google d examiner l indexation de mon site web j en ai profité pour faire un peu de ménage sur le footer … j espère sortir de ce merdier rapidement ….google ton univers impitoyable euhhh

  75. Julien

    Bonjour,

    Après des années de seo impeccable ou presque, envie de plus > du coup échange de liens un peu bourrin (une 20aine dans la semaine, rien de dingue non plus, mais ancre peu diversifiée), résultat : – 2 à – 5 systématique sur les mots clés majeurs.

    Ma question : quelle est la définition d’une pénalité ? Si le site est encore indexé, sans message de GWT, avec une perte sèche systématique (ou presque) de quelques places du jour au lendemain JUSTEMENT sur les requêtes sur lesquelles on a appuyé un peu trop fort : comment savoir si c’est-ce juste une grosse actualisation des SERPs ou une pénalité ?

    Merci.

  76. Emilie

    Bonjour,
    Je suis peut être chanceuse de ne pas recevoir une pénalité de la part de google, mais je pense que ceci revient essentiellement aux techniques que j’utilise lors du référencement ou plutôt à la diversification des outils utilisés. Le référencement même s’il n’est pas naturel il doit être perçu par google comme spontané.
    Emilie

  77. Eric Belet

    Bonsoir Sylvain désolé de remonter cet article mais il m’intéresse beaucoup, j’ai un réseau de site de rencontre qui a été plombé par google , j’ai déjà tenté 7 reconsidérations et je reçois toujours un message en anglais, le premier que tu as cité dans l’article.
    J ‘ai reconstruis le site, désavoué +de 5000 liens et là j’attend la 8ème réponse… je te tiendrai informé si çà bouge de mon côté, je lis souvent ton blog je suis un dés »axé » complet. @+ ax6.fr.
    Ah oui j’en profite pour parler de Blogle pour ceux qui lisent le blog il monte bien et vous permet de faire un blog et poster des liens (en gros) vous comprendrez :)

  78. Pop’s Car

    Bonjour,

    Moi aussi, je peux m’estimer heureuse de n’avoir jamais eu de sanctions de la part de Google. Mais j’aimerais comme meme lui dire : Google, aussi gigantesque que tu sois, laisse-nous grignoter un peu avec toi ;)

    Marie.

  79. Nathalie

    Bonjour,
    Samedi, mon site créé il y a un an et demi aurait subi une grosse pénalité Google. (Je n’ai reçu aucun message d’alerte de leur part). Résultat, un site tjrs indexé mais introuvable sur Google à partir des mots clefs principaux et du nom même de mon site.
    Je me tourne vers des entreprises spécialisées en référencement qui sont unanimes à ne pas comprendre les raisons de cette action, n’ayant jamais rien fait d’illicite en matière de référencement. Aujourd’hui, des demandes de réexamen ont été demandées mais aucune indication de temps d’examen et aucune certitude apparemment qu’on me fournira un jour une explication sur le pourquoi du comment.
    Seule et à la tête de nombreux investissements, je ne sais comment imaginer l’avenir pour ce site qui commencait tout juste après un travail acharné à me laisser entrevoir des possibilités pérennes et qui s’était placé en 1ère page 2ème place sur la requête principale « costume danse orientale ».
    Je vous sollicite donc pour obtenir vos conseils sur les démarches à effectuer avant que cette situation s’enlise et que je ne puisse m’en sortir. Comment obtenir des réponses claires de Google et personnalisées (en dehors des mails automatiques) ds un timing raisonnable pour comprendre au moins pourquoi et mettre en place des actions? Comment se retourner contre Google si comme selon moi on se sent victime d’une injustice ou d’une erreur sans même en connaitre les causes, ou pour dénoncer justement ce manque de feed-back humain qui ns laisse totalement dépourvu face à ce type de situation? (Justice ?, Presse ? Tv ?…)
    Voilà toutes ces démarches peuvent paraitres peut etre grotesques pour un « petit » comme moi face à au monstre Google mais ce st les seules qui me viennent pr tenter de sauver mon affaire face aux discours désarmants que j’ai aujourd’hui « On ne sait pas pourquoi vous avez été dégradée de manière aussi violente », « On ne peut rien faire, on doit attendre la réponse de Google si toutefois elle arrive un jour et avant qu’il ne soit trop tard », « Il y a une chance sur 2 pr que votre site ne retrouve jamais son positionnement initial ».
    Je précise que je passe par une solution Clicboutic et qu’une dizaine de sites de leur plateforme dont le mien auraient été rétrogradés en même temps de manière abrupte. Merci infiniment pour votre aide

  80. Sylvain Auteur de l’article

    @ Nathalie

    Si tu as un compte Google webmaster tools et que tu n’as reçu aucune alerte, ta pénalité n’est pas manuelle mais algorithmique.

    Dans ce cas, Google donne rarement une réponse, mais bon à ta place, je retenterai la demande de ré-indexation. En revanche, elle doit impérativement être faite à partir de GWT si tu veux une réponse, un simple mail n’aura jamais d’écho.

    Je ne connais pas ton site, il m’est donc difficile d’en dire plus, mais en fonction de la date ou tu as vu la baisse de trafic, tu pourras en déduire si c’est du panda ou du pingouin et donc peut-être trouver des pistes de correction.

    A titre d’exemple, j’ai un client qui était surpris de ne pas voir son site positionné dernièrement, nous avons constaté que tout le site avait été indexé sans www par Google puis ensuite avec les www et aucune redirection n’était faite.
    Cela vient d’être corrigé et nous attendons de voir l’impact.

    Une autre fois, 95% des pages ne contenaient pas plus d’une ligne de texte, Panda n’a pas aimé.

    Attention aussi au site hacké qui comporte par exemple des centaines de liens viagra et co bien cachés avec du cloaking.

    Bref, je sais que c’est rageant et que l’on a souvent l’impression de se battre contre un mur, mais il y a souvent une raison (valable ou pas) aux pénalités.
    Maintenant, je comprends que la recherche de celle-ci ne soit pas forcément simple.

  81. tunisie annonce

    Article très important, mais la question qui se pose : est ce que GooGle va bien lister les liens qui les gêne.
    aussi comment savez-vous que c’était un avertissement manuel et non pas automatique ?

  82. Nathalie

    Avec un peu de retard, un grand merci Sylvain ! Retour à la normale 3 jours après, ouf !!! Aucun signe de vie de Google ni aucune explication sur le pourquoi du comment, une erreur de leur part semblerait-il. Effectivement, rageant lorsque l’on n’a rien à se reprocher et vu la perte de CA même si ce n’était « que » 3 jours. J’espère simplement que ça ne se reproduira pas et je souhaite bon courage à tous les commerçants qui le vivent que ce soit par simple erreur comme moi ou parce qu’ils n’ont pas fait les bons choix… car tout est remis en question d’une seconde à l’autre…

  83. hams

    Hello Sylvain…

    Petite question concernant cette levée de pénalité :)

    Est ce que les liens entrant qui pénalisaient le site de ton client, contenaient des ancres optimisés type expression clé (uniquement), ou est ce qu’elles contenaient le nom du site en ancre (mode branding)?

    Dans l’attente de te relire…

  84. hams

    Donc en gros, on peut être pénalisé si on bénéficie d’un lien en footer, ou en page partenaire avec le nom du site en ancre (si c’est une marque) ?

    Par ailleurs, il y a quelques lignes de ton article qui m’ont surpris :

    « Le googler ne m’a pas demandé de supprimer d’autres types de liens entrants.  »
    Tu avais des échanges personnalisés avec le Googler ?
    Avais-tu reçu des exemples de liens à supprimer ?

    « En effet, cela peut paraître tordu, mais les liens les plus suspects (blogroll, forums, etc.) étaient des liens naturels faits par de vrais fans.  »

    Est ce que tu as supprimé des liens en Blogroll ou sur des forums pour sortir de la pénalité ?

    Au plaisir d’avoir des réponses… Mon site est pénalisé par Google, et j’ai du mal à en sortir… Merci d’avance pour tes réponses, et pour tout ce que tu fait en partageant tes expériences…

  85. Sylvain Auteur de l’article

    @ Hams
    J’ai supprimé tous les liens échangés, peu importe l’endroit où ils se trouvaient et peu importe leur ancre.

    Les échanges que j’ai eu avec le googler sont affiché dans l’article (messages automatisés) et vu que le site a été revalidé une fois tous les échanges de liens retiré, je ne suis pas allé plus loin pour d’autres types de liens qui pouvaient pointer vers le site.

    Mais ce qui a marché pour ce site ne fonctionnera peut-être pas pour le tien.

  86. dépannage informatique à domicile Rouen

    hams tu risque une penalité de la part de google si tu as des centaines de liens en footer

Partagez sur :

Les commentaires sont fermés.