La formation MasterClass SEO et moteurs : mon avis

Loutre SEO

Loutre humant le flux sémantique sur son lit de liens.

J'ai suivi fin janvier la formation Masterclass moteurs et SEO des frères Peyronnet.

En résumé, cette journée fait revenir aux bases du fonctionnement de Google. Ce retour aux fondamentaux permet de remettre ses actions en perspective. On comprend mieux pourquoi certaines choses sont vouées à l'échec alors que d'autres se noieront parfaitement dans le traitement algorithmique sans éveiller l'attention.

Les frères Peyronnet

Si je présente tout d'abord les intervenants, c'est parce que ce sont eux qui donnent toute sa crédibilité à cette formation. Contrairement aux constats que la plupart des SEO font de manière empirique et souvent avec le doigt mouillé, la culture et le background de Sylvain Peyronnet c'est plutôt la rigueur scientifique *.

Sylvain est enseignant-chercheur à l'université de Caen. Alors quand il dit « Il est raisonnable de penser que », vous pouvez vous dire que le résultat est basé sur plusieurs études sérieuses et que vous pouvez parier la vie de vos propres enfants.

Le mauvais côté, c'est qu'il se sent obligé de vous balancer des formules incompréhensibles pour se justifier alors qu'on le croyait sur parole 🙂

Coup de chance, il sait aussi faire de jolis dessins pour vulgariser. Dans sa vie quotidienne, il se passionne pour des tas de choses compliquées, qui pour notre grand bonheur ont souvent trait...  aux algorithmes.

Guillaume, c'est le pragmatique qui teste en situation réelle sur de vrais sites, alors la boucle est bouclée.

Mais de quoi parle-t-on dans cette formation SEO ?

De crawl par les robots et d'indexation

On y réalise que le job d'un crawler n'est pas si évident que cela s'il ne veut pas perdre son temps sur des tas de pages inutiles. Que lorsqu'il vient sur vos pages, le crawler ne vient pas toujours chercher la même chose, une fois il découvre, la fois suivante il indexe, puis repasse pour analyser les liens, etc.

Si le robot veux commencer à ranger son bazar, l'index inversé lui sera d'un grand secours.

index inversé

L'index inversé, plus efficace et moins cher.

On conclura qu'il sera bien plus facile de référencer un site vivant et régulièrement actualisé.

De pertinence

Et c'est sans doute une des parties les plus intéressantes. On m'a confirmé que la lemmatisation n'avait rien à voir avec les lemmings, et que Salton aura beaucoup fait pour le SEO avec son cosinus.

Retenons qu'un lien même à partir d'une page PR8 pourrait ne pas vous rapporter tant que cela s'il provient d'un site à la thématique complètement étrangère à vos pages. Mais pas forcément...

Moi qui suis déjà un intégriste du contenu, je réalise que je peux pousser le bouchon bien plus loin en étudiant bien plus en profondeur le vocabulaire des pages concurrentes.

Le tout est bien trop complexe pour l'expliquer ici, mais rien que pour cela, cette formation vaut largement le coup (et le coût).

De Pagerank

Mais vu ce que l'on a vu avant, on réalise à quel point Google s'est éloigné du Pagerank des débuts, et surtout que celui de la petite barre verte est strictement inutile. On ne pensera donc plus jamais Pagerank sans parler de thématique et même de sémantique.

On retiendra que la structure des liens qui pointent vers votre site vaut bien plus que la force de ces liens. Et que les liens Spammy ne sont pas souvent vos amis.

De spam et de filtres

J'y ai appris comment Google pouvait se débarrasser de pages spammy sans même avoir besoin de détecter qu'elles l'étaient (bien sûr il en reste, mais bien moins que les millions produites chaque jour). Un ancien article de Sylvain sur le sujet.

On pourrait dire qu'un webmaster ou un SEO qui ne joue pas trop avec le feu n'a même pas besoin de s'en préoccuper. En revanche, les filous qui publient du Malgache pas cher ou qui rechigne à se planquer par tous les moyens (en y mettant le prix) ont en bout de course peu de chance de passer au travers des filtres.

On retiendra qu'il est assez facile de se faire flinguer si l'on a la tête qui dépasse sur plusieurs paramètres, et c'est potentiellement vite fait. Le pire, c'est que Google n'a pas besoin d'investir grand-chose pour y arriver.

De fermes de liens

En gros, ces jolis réseaux montés pour ranker.
On revient donc beaucoup sur les histoires de Pagerank (pas le TBPR) et comment en récupérer un maximum.  Ce qui est utile, c'est que ce que l'on apprend ici peut largement servir dans une logique d'acquisition de liens « quasi honnêtes » .

On retiendra qu'il ne faut pas être trop gourmand, que l'on a intérêt à ne pas reproduire ses schémas de liens, et que si on fait de l'élevage, on gardera ses réseaux étanches entre eux.

Sylvain est devenu super désagréable à ce moment en nous sortant ce genre de truc tellement évident pour lui :

Contrairement aux apparences, ceci n'est pas une formule à 6,25€

Contrairement aux apparences, ceci n'est pas une formule à 6,25€

Mais grand prince, il nous donne la méthode (pas facile à mettre en place) pour ne pas se faire prendre (merci Gephi).

En résumé

Si vous avez déjà des connaissances un peu solides en référencement, la Masterclass SEO est une journée de bonheur (même mieux qu'une journée avec Clara Morgane... pour une nuit, faut voir...).
Les tarifs sont très accessibles, surtout en regard de ce que vous tirerez des enseignements de cette formation.

Pour les dates, les prix, les lieux et tout le reste, c'est ici : http://www.peyronnet.eu/blog/masterclass-moteurs-seo/

Notons que Sylvain Peyronnet interviendra cette année au SMX.
Suivre Sylvain Peyronnet sur Twitter.
Suivre Guillaume Peyronnet sur Twitter.

* Et puis Sylvain Peyronnet a un joli prénom mais je soupçonne que vous vous en tapiez comme de votre première inscription à un annuaire.

Notez cet article

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter Plein
Partager sur linkedin
Partager sur Google+

21 réflexions au sujet de « La formation MasterClass SEO et moteurs : mon avis »

  1. Cédric

    Pour ma part, cette formation m'a aussi permis de voir que j'avais débuté le référencement sans même passer par la base, à savoir le fonctionnement du moteur. Rattrapage effectué 🙂
    Cette journée m'a également permis de comprendre pourquoi je m'acharnais parfois sur des techniques qui ne fonctionneront jamais et aussi (et surtout) d'imaginer de nouvelles choses à mettre en place 😉

  2. Frédéric J

    Une formation que je recommande également pour la qualité et la pédagogie de l'enseignement. Chaque concept est bien expliqué et l'on arrive à finalement mieux cerner quand fonctionne un moteur de recherche pour le crawl, l'indexation, et le traitement des informations.

  3. Sylvain

    On commence à trouver beaucoup de compte-rendus des masterclass des frères Peyronnet. Celle-ci m'a appris des choses, en plus de me donner envie d'y assister. Cela fait aussi partie de la formation j'imagine ? (ne pas redire la même chose que les autres)

  4. Internet Communication

    Un article qui donne vraiment envie de prendre pour une fois le temps d'aller plus loin. Une petite couche scientifique pour élever nos échanges et l'état de nos connaissances, bien au delà de la brève du jour de Matts ou du microcosme. Merci pour cet article ,)

  5. Nicolas Augé

    Qu'est-ce que j'ai hâte d'assister à cette formation le 10 février ! 😉

    Bon, je suis référenceur donc par nature je suis patient mais en lisant les différents articles, on sent bien tout le potentiel qu'il y a derrière.

    Bref, tu fournis déjà pas mal de choses dans cet article qui amène à réfléchir. Je suis sûr qu'avec un peu de recherche, on peut trouver l'essentiel de la formation.

    Mais, je pense qu'une vulgarisation par les frères Peyronnet n'a pas de prix et les détails doivent être croustillants.

    Sylvain, suis-je proche de ce que sera la formation ? 🙂

  6. Sylvain Auteur de l’article

    @ ngita
    La meilleure des formations ne sert à rien si on ne sait pas lire...
    Regarde en bas de mon article

    @ Nicolas
    Tu chauffes ! Et tu verras à quel point tu repartiras avec des tas d'idées à mettre en œuvre.

  7. katseo21

    Pour avoir participé à l'une de ces master-class, je peux affirmer que la force de cette formation repose en partie sur sa pédagogie, en plus de celle de l'autorité des sources utilisées.
    Je ne liste pas tout ce qui est bien hein :p , ce serait trop long !!
    Un travail rationnel de recherche en amont et une diffusion du savoir démocratisée par un binôme parfaitement complémentaire font de cette master-class une base solide pour comprendre l'environnement du référencement en général, à mon sens.
    Bref, un must, surtout pour ceux qui n'entendent pas grand chose à l’algorithmie.

  8. Christian Méline

    Je confirme que c’est une excellente formation.
    La journée passe même beaucoup trop vite 😉

    Je recommande les MasterClass sans retenue !

  9. Walid Gabteni

    Salut Sylvain,

    Vraiment elle donne envie cette formation, ça fait une plombe que je dis que je vais m y inscrire... et chaque fois il se passe un truc qui m'empêchent de le faire... je la ferai cette formation.... je le ferai !

    Franchement tu as dit un truc qui ne m'a pas échappé, je cherche pas à créer l'embrouille hein... mais quand même je pouvais pas ne pas te le dire....

    "Les filous qui publient du Malgache pas cher..."

    Sans entrer dans le débat sur la qualité des contenus, Qu'est ce que ça peut bien vouloir dire "du Malgache pas cher" ?

    C'est comme ci demain j'écrivais du "Cergyssois bon marché"... C'est très réducteur comme manière de présenter des êtres humains et les malgaches sont d'une gentillesse... je voulais juste rappeler qu'il y a sans aucun doutes beaucoup de Malgaches qui maîtrisent bien mieux que toi et moi le français et son orthographe. Je tenais à rappeler que l'équation (Malgache = Merde ) est fausse. D'autant que la merde Made in France... il en passe tous les jours.

    PS: Alors comme ça on veut se taper une star du x à la retraite ?

  10. Sylvain Auteur de l’article

    @ Walid
    Houla, je me suis mal fait comprendre alors.
    Pour la petite histoire, mon père est né à "Tananarive" comme on disait à l'époque. Il y a vécu jusqu'à 7 ans.
    J'ai donc une affection toute particulière pour les Malgaches. Je pourrais avoir un peu honte de ce que les Français ont fait là-bas, mais quand je compare à la situation actuelle et l'état de pauvreté des populations, je ne sais plus...

    Ce sont plus les donneurs d'ordres grippe-sous que je condamne. Facile de profiter d'une population qui crève de faim pour leur faire produire des contenus en étant sous-payé. Bon, je pourrai en parler une heure, mais ce n'est pas le sujet, je trouve ce mode de business exécrable.

    Comme tu l'indiques très bien, nos amis malgaches maitrisent souvent très bien le français. Je dirais même que je pense que la classe d'âge 16 - 35 ans fait sans doute 70% de fautes d'orthographe en moins.
    En revanche, comme toute population francophone ne vivant pas en France (Québécois, Ivoiriens, etc.) certaines tournures de phrases leur sont spécifiques. Le corpus de mots qu'ils utilisent n'est pas le même que celui habituellement utilisé en France métropolitaine. C'est justement sur ce point que Google va tiquer. Quand une grande part de tes liens proviennent de pages dont le corpus de mots est différent de celui des concurrents, cela sème le doute.

    Mais bon, comme tu le dis, fais-toi violence, va à la formation, et Les Peyronnet brothers t'expliqueront cela mieux que moi 🙂

    ps : Même à le retraite je la trouve encore sacrément appétissante ! Mais mon grand âge joue sans doute un peu^^

  11. Walid Gabteni

    Merci pour ta réponse Sylvain,

    J'étais certain que c'était pas méchant... surtout venant de ta part. D'ailleurs je ne suis pas du tout entré dans le débat "acheter ou non ses contenus à Madagascar ?" mais quand j'ai vu "du malgache pas cher", j'ai juste essayé de me mettre à la place du malgache lisant ton blog, (sans aucune considération de la qualité ou non des contenus).

    Pour ce qui est de Clara Morgan, bon 'es pas si vieux que ça quand même... si ?

  12. Sylvain Auteur de l’article

    @ Walid
    Que les Malgaches prennent conscience qu'ils engraissent des européens à leurs dépens ne me gène pas, au contraire. Mais tu as raison, ma manière de dire était abrupte.

    ps : elle est plus jeune que moi quand même 🙂

  13. Johan

    Très bon teaser de formation, par contre les teasers lâchent quand même un peu plus d'infos (au ciné c'est même trop) 🙂

    Mais bon pour vivre heureux vivons cachés semble de plus en plus vrai avec Google. Ne pas trop tirer sur la corde, généralement, cela suffit souvent.

  14. Nicolas IFDP

    Bonjour Sylvain,

    Ce qui est sûr c'est que la Masterclass des frères Peyronnet fait l'unanimité ou presque. C'était déjà sympa ce que l'on pouvait apprendre avec Sylvain Peyronnet, pourtant pas en très grande forme ce jour-là, en une heure pendant le dernier VLC, alors j'imagine accompagné de son frangin et pendant une journée entière ce que cela doit donner. De ce fait je ne suis pas surpris des témoignages post-formations. En tous les cas il me tarde de pouvoir la suivre !

  15. Axel

    Un article qui donne envie de participer à cette formation.
    Il y a juste un point qui a suscité ma curiosité : dans quel cas les moteurs de recherche tiendront t-ils compte d'un lien provenant d'une page PR8 (comme tu dis) d'une thématique complètement étrangère à notre site...

  16. Sylvain Auteur de l’article

    @ Axel
    En fait je ne sais pas répondre à cette question de manière générale.
    Selon le contexte du site, les liens que l'on peut envoyer vers cette page PR8 et les textes utilisés, etc. il faut se poser la question pour chaque cas et se demander comment en profiter le plus possible.

  17. Eddy malou

    Si qqun peut me dire le nombre de backlink de mon site internet -http://www.europnetwork.com, ca fait 1 mois que je travail le référencement et je vois aucun changement sur mon ranking

  18. Sylvain Auteur de l’article

    @ Eddy
    Étrange quand même ! Sur ton site il y a écrit ceci :

    "We do have the best experts in SEO in order to improve your traffic and your visibility on Internet"

    Et tu ne connais pas tes BL ?
    Tu devrais demander à un de tes experts de t'aider car en effet, tu n'as pas de BL. Le seo, ce n'est pas que des discours, c'est aussi du boulot. Surtout du boulot !

  19. Denis

    J'ai cette drôle de sensation que Google nous enferme dans une thématique centrale et que la longue traîne a vécu.

Partagez sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *