Negative SEO... relativisons

Le negative SEO, ça fait mal ?

Il ne se passe pas une semaine sans qu'un webmaster vienne crier au loup sur ce sujet dans les forum de référencement.  Le Negative SEO ( SEO négatif) serait la cause de dizaines de déclassements chaque mois si l'on en croit les victimes autoproclamées.

Alors, oui, le negative SEO existe, mais sa mise en œuvre n'est pas des plus simples. Rares sont les cas avérés. Ce n'est pas parce que vous vous prenez une méchante claque dans vos positionnements qu'il en est forcément le responsable.

Désolé du déjà vu pour les vieux briscards du SEO, cet article est plutôt réservé aux débutants pour démystifier quelques légendes et parce que certains de mes clients s'y intéressent. Profitons-en quand même pour voir ce que sont les méthodes de négative SEO car des cas existent tout de même.

L'attaque DDOS

Celle-ci, pas trop dur de la repérer, votre serveur tombe sous la multitude de requêtes. Votre site affiche donc en permanence une page d'erreur. Si on vous fait cela pendant 3 mois d'affilé, il y a de fortes chances pour que Google n'apprécie pas.

S'il existe peu de moyens de s'en prémunir, sa mise en œuvre n'est pas si simple non plus, elle est assez rarissime. Si l'attaque ne fonctionne que 2 ou 3 jours, votre site s'en remettra généralement très vite.

Le hacking

L'injection de liens :

Sans doute la méthode la plus efficace et la plus pernicieuse. En effet, un hacker qui fait bien son travail se fera le plus discret possible et sera d'autant plus difficile à contrer. Rappelons tout de même qu'il a sacrément intérêt à l'être, discret, car l'intrusion sur un système informatique est répréhensible par la loi.

La méthode « classique » consiste à injecter des liens cloakés dans vos pages. Ceux-ci ne seront visibles que par les robots des moteurs, pas par les visiteurs (un bon exemple ici ). Il y a de fortes chances pour que Google n'aime pas les centaines de liens que vous allez faire vers des sites qui vendent de la contrefaçon de Viagra. Le déclassement est radical.

La modification du site

Plus simple, mais pas instinctif en terme de recherche et donc efficace, la modification de votre htaccess avec un bon vieux noindex.

Et puis une fois que l'on a accès au site, on peut tout faire, de manière plus ou moins visible. Mettre du nofollow partout sur les liens internes, modifier les headers, le robots.txt, ajouter du contenu dupliqué en hidden et tout ce qui pourrait pénaliser le site. C'est plus bourrin et visible, mais ça peut passer chez certains.

Ce genre de méthodes est souvent utilisé sur des CMS qui ne sont pas mis à jour, et notamment au travers de leurs plugins gratuits faillibles et ne bénéficiant d'aucun support. Les thèmes gratuits de WordPress sont réputés pour être une foire aux backdoor permettant ces intrusions.

Faites attention à la sécurité du codage de votre site pour vous en prémunir.

Le duplicate content.

Google n'aime pas les contenus dupliqués. Si tout le monde s'accorde à dire qu'il sanctionne un peu au pif, cette arme peut être utilisée pour du negative SEO.

La méthode est difficilement applicable sur un site bien installé, mais peut faire de gros dégâts sur un très jeune site. Le principe consiste à copier le site et à aller l'installer sa réplique sur des plateformes ayant déjà une bonne autorité. Celles-ci prendront l'ascendant et le jeune site se verra déclassé au profit de ces dernières.

Mon renard préféré avait donné une autre astuce similaire ici.

Les jeunes sites qui publient l'intégralité de leur contenu au travers de flux facilitent aussi la tâche de ceux qui voudront les dupliquer automatiquement en multiples exemplaires.

Surveillez fréquemment la duplication de vos contenus pour vous en prémunir au lancement d'un nouveau site.

L'afflux puis retrait de liens

Rendue populaire lors de concours de référencement (qui sont devenus des concours de BH), la méthode consiste à envoyer des milliers de liens vers la cible pendant une à deux semaines, les laisser murir durant 15 jours à deux mois, puis supprimer tous ces liens en une seule fois.

Google n'aimera pas cette perte massive de BL et sanctionnera (parfois) la cible.
Notons que cette méthode est peu fiable sur un site bien installé. Elle risque même de lui être bénéfique s'il était lui même en phase d'acquisition de liens. Je sais de quoi je parle, je l'ai vécu sur un site interdit aux enfants sur lequel je ne m'étendrais pas ici. J'en remercie encore le zigoto qui m'a fait grimper d'un coup, je ne suis jamais redescendu lorsqu'il a supprimé ses liens.

Pas évident de s'en prémunir sur un jeune site si ce n'est de travailler régulièrement sur votre linking.

Le social engineering

Ca, c'est du canaillou de chez canailleplus. Vous possédez le site superbien.com, votre concurrent adresse un mail aux sites avec lesquels vous avez échangé des liens à partir d'un mail @superbiien.com (par exemple) en leur disant que vous êtes désolé, mais que vous ne pourrez plus afficher leurs liens dans le cadre d'une refonte de votre site. Que pariez-vous qu'ils vont faire ?
Et vous voilà avec des dizaines de liens perdus, de quoi mettre à mal votre positionnement.

Surveiller vos backlinks régulièrement pour vous en prémunir.

Cacher du contenu dans votre contenu

Certains formulaires de commentaires peuvent permettre de glisser du code html en l’exécutant. Dans ce cas, il est facile de planquer du texte invisible dans des commentaires très propres sur eux.
Alors, si ce texte est typé porn, Google risque de ne pas très bien accueillir votre nouvelle ligne éditoriale et vous faire passer du côté X de la force.

On peut aller plus loin en glissant en iframe un site hébergeant un virus.

Regardez ce que l'on peut faire avec vos formulaires pour vous en prémunir.

L'argent

Mais oui, vous ne le saviez pas, c'est le nerf de la guerre. En proposant aux sites qui vous faisaient des liens de les supprimer puis de les faire vers un autre site contre rémunération, combien parions-nous que certains accepteront sans souci ?

S'en prémunir ? En surveillant vos BL.

Faire des liens à partir de sites « pourris »

Mouais, là, à tester (pas sur moi hein 🙂 ). On en entend souvent parler, mais jusqu'à ce jour,je n'ai jamais vu un site perdre des places parce que des sites blacklistés (j'ai essayé, j'ai honte) ou de mauvaise réputation lui envoyaient du BL.

C'est sans doute possible si ces BL sont très nombreux vers un site très jeune, mais s'estompera vite avec un travail de linking classique. Bon, j'avoue que se prendre 1 ou 2 millions de liens pourris en 1 mois ne doit pas faire du bien quand même...

Quelqu'un a-t-il une expérience concrète sur le sujet ?

edit 2013 : Bon, je n'ai plus vraiment de doute, les cas avérés commencent à être légions. Exemple :  http://searchenginewatch.com/article/2290087/Negative-SEO-Case-Study-How-to-Uncover-an-Attack-Using-a-Backlink-Audit

edit 2014 : Une confirmation, un cas vécu de negative SEO par un de mes clients.

En résumé

Avoir un site bien codé et surveiller son linking suffit généralement à voir venir les attaques. Pour ceux qui voudraient s'en prendre à un concurrent, dites-vous quand même que vous risquez d'y passer autant de temps qu'à optimiser votre site ou votre propre linking. De plus, vous risquez même de lui faire gagner des places.

Bref, la pratique du negative SEO n'est pas simple et finalement peu mise en œuvre. Avant de crier au loup, commencez donc par vous demander si vos concurrents ne sont pas simplement meilleurs que vous.

Le cas des concours de référencement est un peu différent, même si la part d'intox est forte, le negative SEO peut fonctionner d'autant plus que les domaines sont jeunes, car montés pour le concours.

Et vous, avez vous pratiqué ou subit du negative SEO ?

Negative SEO... relativisons
5 (100%) 1 vote

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter Plein
Partager sur linkedin
Partager sur Google+

65 réflexions au sujet de « Negative SEO... relativisons »

  1. lereferenceur

    Mieux vaut s'occuper de son site que d’essayer descendre les concurrents ...
    En tout cas, c'est un bon récap des méthodes de negative SEO.

    - edit Sylvain : merci pour la correction 🙂

  2. Nicolaseo

    Bon résumé comme d'hab 😉

    pour ma part j'ai testé le "Faire des liens à partir de sites pourris" et ça n'as rien donné (pendant pandaranol...).

    cependant "L’afflux puis retrait de liens" j'ai testé sur moi même ca marche 😀

  3. Cyril

    Non, jamais subit ni essayé, pour être honnête, je n'en avait pas entendu parlé non plus. Les méthodes de hacking sont celles qui me font le plus peur parcequ'il est vrai que les autres méthodes me semblent moins radicales, et l'effet sur le positionnement n'est pas garanti.

  4. Romain

    Moi qui ne suis pas un vieux briscard du SEO, j'ai beaucoup apprécié ce récapitulatif très clair! Merci pour toutes ces précisions.

  5. Mickael

    Merci pour ce post.
    Encore une fois, ta conclusion est très bonne 🙂
    Le social engineering, c'est quand même bien vicelard ! D'autant que ce genre d'attaque est "accessible" à tous contrairement au hacking...
    Concernant le "Faire des liens à partir de sites pourris", perso je pense comme toi. Ça ne fait pas de mal si bien sur à côté il y a un vrai travail de fait.

  6. Arnaud

    En lisant c'est article, je ne peux que citer l'ami Seoblackout au Seocampus qui à dis que vu le temps que cela prennais et le risque de voir l'effet inverse se produire lorsque l'on fait du nseo, il vaut mieux bosser sur ses sites que de jouer à l'apprentit sorcier pour faire descendre ceux des autres ...

  7. Aurélien

    Le NSEO se trouve au même niveau que Panda, de nombreux webmasters en parlent, peu le comprennent et surtout presque personne n'est touché par l'un ou par l'autre.
    Outre le fait que la concurrence devient plus importante, les bases du referencement sont rarement acquises. On remarque souvent des problèmes liés au site lorsqu'un webmaster se plaint d'une baisse de positions/trafic.

  8. Lionel

    Bonjour Sylvain,

    Ce récapitulatif est très intéressant. J'ai appris des choses en lisant ce billet. Je ne connaissais pas le plan du "social engineering". Il faut vraiment en vouloir pour faire ce type d'action.

    amicalement

  9. olivier

    je n'ai jamais eu à subir de telles pratiques, même si je me doute bien que ça existe. Il y a aussi autre chose qui peut arriver, c'est de carrément se faire voler son nom de domaine, avec comme première étape le piratage de l'email associé au nom de domaine, d'ou l'intérêt de toujours masquer les email dans le whois.

  10. Rémi

    J'espère ne jamais à faire ça ! En tout cas pas à mon plein gré !
    Entre autre me voir imaginer faire du BL sur des sites avec des mots-clés cassant la e-réputation de quelqu'un ce n'est pas très cool 🙁
    Cela étant sa démange de le faire pour certains, mais cela serait peine perdue et un peu immature.

  11. David

    plus ou moins d'accord,
    Evidement tout dépend des facteurs environnants;
    si un site est très bien optimisé, parfois une de ces attaques peut faire tomber dans la suroptimisation...
    Si le site est jeune, on peut aussi le faire tomber pour diverses raisons.

    Par contre, je ne sais quoi penser du "surveillez vos BL" ... Finalement que peut on faire de plus si ce n'est repérer la cause ?
    remplacer les backlinks morts ? demandes au webmasters ?

    Je me demande bien si justement cet effet yoyo de Bl ne sera pas plus défavorable, que de simplement perdre ces liens ...

    Cordialement, david.

  12. Sylvain F

    Je me souviens la première fois que j'ai entendu parler de Negative SEO (qui ne date pas tant que ça, c'était pendant le pandaranol), je me suis dit que c'était génial et j'avais sûrement un petit rire machiavélique. Maintenant je me rends compte que ça prend déjà assez de temps de travailler sur ses propres sites avant d'aller essayer de pourrir les autres.

    En tout cas merci pour cette explication sur le NSEO. On remarque qu'il y a plusieurs versions de NSEO en fonction de la personne qui le balance : celle de celui qui a un gros bagage technique, celle du fourbe, celle de celui qui fait tout avec son argent, celle e celui qui profite de ses grosses plateformes, etc.

  13. Farncois

    Merci pour ce récapitulatif qui aussi met un bémol à la NSEO.

    Je vous propose dans ce commentaire d'envisager la NSEO a posteriori du classement en SERP. Le but n'est pas de modifier une position mais de provoquer l'absence de clic de l'internaute.

    Qu'importe finalement qu'un concurrent soit devant vous si l'internaute fait une rétention de clic de lui vers votre site.

    Dans cette optique, la NSEO par le biais de commentaires défavorables peut être appliquée. Bien sur les commentaires défavorables sont difficilement applicables dans le site concurrent lui-même du fait de la modération, pourtant des interfaces de comm comme les Avis Google ou les Avis Qype ont leur intérêt dans le NSEO.

    Donner une mauvaise image du site mieux positionné pour amener l'internaute à scroller plus bas dans les résultats.

    Mes propos ne sont pas d'inviter à faire ceci (nous nous l'interdisons) mais de réfléchir sur le moyens de s'en prémunir.

    Bon dimanche
    F.

  14. Marc

    Google a quand même beaucoup progressé dans la détection du contenu dupliqué qui permettait de disqualifier un site. Il a su reconnaître les voleurs en actualisant rapidement son index, en "horodatant" le contenu.
    La moralité de cet article, pour un débutant, me semble donc être qu'il faut éviter WordPress qui permet de fabriquer un beau site rapidement mais peut avec ses plugins gratuits complétement plomber tout le travail !

  15. Janine

    Une question...
    Est-ce que les béhergeurs mutualistes (les plus connus, inutile de noter des noms, je crois) ont un système permettant d'empêcher la modification du
    fichier htacess ?
    Une autre !
    Et à part regarder son htacess si on constate un déréférencement, que peut-on faire ?
    Merci

  16. Michaël

    La pratique du négative SEO est vraiment une perte de temps inutile, je ne savais même pas que ça puisse exister.

    "S'amuser" à essayer de détruire une campagne de linking d'un concurrent est petit, il est préférable de se focaliser sur la bataille de requêtes concurrentielles.

    Pour les attaques, il existe un script nommé CrawlProtect qui devrait répondre en partie à la problématique sécuritaire dans son ensemble.

  17. BeTrash

    Aaaah voilà un article très intéressant.
    La NSEO dans la pratique, si on veut rester dans la légalité, doit se limiter à certaines petites choses. Le duplicate content volontaire déjà peut être légalement puni (vol de contenu).
    Il y a certaines petites choses marrantes à faire que tu ne cites pas, comme faire indexer 10 000 pages de résultats de recherche du CMS wordpress, des pages pour des recherches comme "." ; ".." ; ".!" ; etc.

  18. Faustine

    Je ne connaissais pas cette pratique de SEO négatif... une approche différente du référencement ! Assez impressionné par la diversité des techniques mais il vaut mieux travailler sur son site plutôt que de tenter de descendre ses concurrents. Moins de risques tout de même 🙂

  19. Soul

    Je trouve que le NSEO c'est amusant, après l'utiliser tous les jours, je vois pas comment. C'est plutôt la recherche de "failles" qui m'amuse.

    Le hack c'est le plus dangereux mais plutôt compliqué à faire, vaut mieux le dc interne 🙂

  20. Emmanuelle

    Oui, suis assez d'accord avec le "Mieux vaut s’occuper de son site plutôt que d’essayer de descendre les concurrents"...

    C'était d'ailleurs l'objet d'un mini-débat vendredi au SEOCampus : la conclusion était, sauf erreur, qu'il sera plus rentable de passer du temps à faire évoluer son site que d'essayer de plomber les concurrents.

    Sympa l'article du dimanche (as usual) !

  21. Sébastien

    Ca, pour le coup, ce sont des "techniques avancées". ^^
    Mis à part le hack, est-ce vraiment utilisé en dehors des concours? Parce que ça a vraiment peu d'intérêt par rapport au fait de travailler son propre site. Et lors qu'on est capable de faire cela, on a beaucoup, beaucoup d'autres possibilités pour faire monter son site.

    Donc pour moi, le NSEO, c'est fun en concours, ça permet de faire des tests pour mieux comprendre l'algo de Google, voire de se faire connaître dans la sphère SEO parce que c'est "sexy" (^^), mais dans le "réel", c'est peu utile. A part vraiment si un de tes concurrents a couché avec ta femme, mais là, ça devient plus une affaire personnelle qu'une affaire de SEO ! ^^

  22. pain bio

    Que penser du formulaire mis en place par google pour signaler du spam, des liens payants, des logiciels malveillants et d'autres problèmes à Google ? Cela peut-il nuire à un site un peu trop bien placé dans les résultats de requêtes et qu'on souhaiterait descendre?

  23. Auditeur

    Que dit la loi la dessus ?

    Une jurisprudence ?

    Si un juriste traîne dans le coin je serais curieux de connaître ce qu'encourent ceux qui se font attrapés (si ils se font attrapés).

  24. Alekseo

    Bonjour, Sylvain et merci bien pour l'article!

    Egalement comme Emmanuelle, je suis d'avis qu'il faut concentrer tous les efforts plutôt sur votre propre site, sans aller chercher à nuire à un concurrent. Je suis persuadé qu'au fond (bon, dans beaucoup de cas) la NSEO n'est qu'un accès de désespoir)

    Je reste aussi sceptique qu'on peut pessimiser le site d'autrui en y pointant des liens en masse. Mais pour les examples concrets, je crois, il vaut mieux donner la parole aux BH.

    Bonne journée!

  25. Nicolas

    Hum, j'avais moi même fait quelques tentatives de Negative SEO à très petite échelle et j'ai jamais rien eu de concluant...
    Je n'étais pas allez bien loin, simplement du lien crade et pourrit...

    Je pense quand même qu'il y a des techniques qui fonctionnent, mais que de dépense d'énergie alors que l'on aurait pu semer ses concurrents en bossant son site, sans parler de l'avantage que l'on prend sur une stratégie de domination des SERPS ensuite avec la création d'un 2nd ndd.

  26. Antoine

    Merci pour ces informations. Le fait de faire plusieurs liens (spam) vers un site peut-il vraiment influencer son positionnement ?
    Si cela marchait cela serait trop simple d'impacter un concurrent. De plus, il faut que tous ces liens soit scannés par Google ce qui n'est pas forcément le cas des plateformes hébergeant du spam ...
    Sinon à partir de quel âge/PR un site est il considéré comme "solide" ?

  27. Maximilien

    Je suis bien d'accord avec tes affirmations et les conclusions que tu as pu tirer. La Negative SEO est une légende urbaine qui peut être comme tu l'as bien souligné rarement efficace et uniquement pour un site jeune.

  28. Yann

    En effet, il est important de connaître ces techniques pour les éviter.

    Personnellement, les liens en masse et pourris je n'y crois pas, car google sait depuis longtemps que des dérives peuvent exister. Comment être responsable des liens que l'on reçoit ?

    Le vrai problème des liens en masse, c'est si on ne reçoit plus aucun lien sur une grande période et si on travaille sont netlinking c'est impossible.

  29. nalex

    J'ai jamais fait de NSEO et je n'en ferais jamais sauf en concours, là c'est pas pareil.
    Par contre des amis ont déjà été victime de l'injection de liens.

    Le site référencé sur des termes assez concurrentiels à plongés dans les moteurs du jour au lendemain, ils m'ont demandé si je voyais pas ce qu'y avait pu se passer.
    En regardant le code source j'ai vu direct les liens.

    Je peux vous dire que la vengeance à été terrible, parce ayant fait parti d'une board quelques années plus tôt et bien actif, j'ai donc contacté tous mes anciens collègues avec des compétences un peu particulières^^
    On a supprimé le hack attendu qu'il le relance topé son ip + tous ses tools et bien sur bouché la faille.
    On a tout supprimé, changé tous les accès, on a remplacé la backdoor par une image avec un bras d'honneur.

    Vu qu'il avait laissé son blason de HK, on est remonté sur son forum, on a aspiré toutes les ip de ses zombies(pc de scan), que l'on a réhacké en parti et retourné contre son forum .
    Et bien entendu posé un message d'explication sur le forum.
    On a plus jamais entendu parlé de lui... ^^

    Pour les curieux la faille venait d'un plug jquery de test que le développeur avait oublié de supprimer.

  30. Erick

    Merci beaucoup pour cet article très intéressant! moi qui suis un petit débutant essayant de référencer mon site, j'ai beaucoup apprécié ce récap...

  31. Witamine

    Hello,

    Assez d'accord avec Sébastien pour le coup.
    Merci pour ce récap assez complet qui pourrait s'avérer très utile !

    Pour l'aspect juridique je vous renvoie aux différents comptes-rendus sur le SEO campus 2012 dont notamment :
    http://www.partouzedeliens.info/compte-rendu-du-seo-campus-2012-227/

    Me Claisse en parlait aussi très bien lors de sa conférence au SEOcamp day à Toulouse le 21 janvier dernier : http://claisse.org/?q=conferences/optimisation-juridique-du-referencement

    à suivre ^^

  32. Sylvain Richard - AxeNet Auteur de l’article

    @ David
    Je pense quand même que récupérer ses liens sera utile, surtout s'ils étaient sur des sites à la thématique similaire à son site.

    @ Farncois
    En effet, on attaque là l'e-reputation, c'est une autre technique malsaine qui peut faire beaucoup de mal à un concurrent.

    @ Janine
    Un site ou l'on ne peut pas modifier son htaccess ne serait pas très pratique en SEO.

    @ Betrash
    OUi, bonne technique additionnelle.

    @ Witamine
    Nombreuses sont les techniques citées qui mènent en prison 🙂

  33. Olivier

    Le négative SEO, voilà un sujet dont j'entends régulièrement parler, sur sur lequel je ne me suis jamais réellement penché. Merci donc pour ce récap bien utile, je pense qu'il faut garder ça en tête comme piste de réflexion au cas où son site commencerait à chuter sans explication.

  34. Matthieu

    Je suis assez d'accord avec ton article. Bien que la NSEO existe, il reste assez rare de subir de telles attaques (sauf en concours SEO...).

    Mais il est toujours bon de connaître à minima ces techniques pour être capable de les identifier le jour où elle arrive (en espérant que ce ne sera jamais le cas).

  35. pierre

    Il est déjà bien assez long de travailler son ref alors se lancer dans le NSEO, il faut rien d'autre à avoir à faire...

    Néanmoins je ne connaissais pas toutes ces techniques ! De là à les utiliser...

  36. Mathieu

    Article très intéressant, à partir de maintenant je ferai plus attention. Il faut dire que certain sont prêt à tout, simplement parce que Google nous pousse à bout avec leur multiple changement de règles et d'algo.

  37. monteale

    Je viens de voir la cas sur deux sites de rédaction web. Un site malgache a fait un pur copier-coller du site original et le diffuse tranquillement sur son blog.
    Le pire, c'est qu'ils ont changé mon commentaire pour le tourner à leur avantage, en écrivant le contraire. Comment peut-on se dire rédacteur web et copier les autres !!!!!!
    Pour info, ce site tricheur et usurpateur, c'est [Biiip ! édité - désolé, je vous comprends, mais je ne peux pas faire de délation ici, d'autres le font si vous le voulez, tapez "chasse au plagiaire" dans google] ! Ecoeurant !

  38. breizh

    Article intéressant qui me pousse à vos pose deux questions. La première:est-ce-que le terme "Negative SEO" peut aussi être appelé "Sandbox" puisque ces méthodes listées peuvent pousser Google à blacklister nos sites. Et ma seconde question c'est par rapport au duplicate content que certains référenceurs ont du mal à respecter, ces derniers utilisent souvent des textes spinnés.Ces textes spinnés peuvent-ils nous apporter du Negative SEO. Merci

  39. Julien

    Merci pour le rappel Sylvain.
    Au delà de la perte de temps que cela peut engendrer, j'imagine que ces pratiques sont légalement répréhensibles et que cela ne vaut pas vraiment le coup de s'y pencher au vu des faibles bénéfices que l'on peut en retirer.

    Petite question cependant : Les redirections 301 peuvent-elles, si on joue avec, influer négativement sur le positionnement d'une page ?

    Bien à toi.

  40. sylvain

    Résumé plutôt rassurant je l'avoue ! On a eu une pénalité GG courant décembre (annoncée dans les GWT) sans plus d'explication, et on a forcément un peu pensé à ça ... C'est humain non ? 🙂

  41. Fred

    Les graphs de majesticSeo permettent de check assez vite la volumétrie de lien vers un domaine.

  42. Valentin

    Bon résumé, mais autant s'occuper de son référencement qui est relativement long que de plomber son temps et le référencement de son concurrent.

    S'il est devant, vous savez pourquoi et donc... il faut aller retourner travailler ;p

  43. Le Juge

    Bonne petite liste et bon petit rappel: "le negative SEO c'est pas si facile que cela a mettre en place d'une, et de deux cela comprends des risques pour celui qui mets en place les actions (promotion du site concurrent au mieux, possible peine de prison et grosses amendes au pire).

    Je m'etais bien taté moi meme a pourrir le site de mon ex boite (meme pas besoin de hacker j'ai toujours les acces - il y a tellement de turnover qu'ils ne changent meme plus les MDP ces C*ns!) et puis je me suis dit a quoi bon hein, je vais pas salir mon Karma pour ces gens la et puis le jeu en vaut il la chandelle... Sinon je confirme qu'il y a un certains temps la technique du duplicate marchait encore (je l'ai fait pour la bonne cause et contre un vilain - promis)

  44. LaurentB

    Tiens le linking agressif et crade peut marcher contre un site tout neuf.
    Quasiment à chaque coup, le site est bien optimisé avec ma triplette favorite. Suffit de faire tourner des ancres relatives à la title sur du mass linking.
    Suropti on et off page, zou sandbox.
    Faut vraiment agir dans les premiers jours de la vie du site.

  45. Keeg

    @Julien @Sylvain : Oui pour les 301, mais il faut faire attention de ne pas faire n'importe quoi, genre liens de plusieurs sites vers le site puis redirection 301 en masse. Il me semble avoir entendu il y a peu une problématique de ce type avec pénalité potentielle. Sinon, avec une 301, ça roule.

  46. monteale

    "Biiip ! édité - désolé, je vous comprends, mais je ne peux pas faire de délation ici, d'autres le font si vous le voulez, tapez "chasse au plagiaire" dans google"
    Merci pour cet info !!! Le site vient d'être soumis !

  47. France

    Le problème du contenu dupliqué qui casse le référencement, c'est aussi quand il est réalisé visiblement sans mauvaise intention ! Je m'explique : un site écrit à 90% en marocain reprend en intégralité une de mes pièces de théâtre visiblement parce que le webmaster l'a aimée. Et sur ce site aucune page de contact...
    Comment contacter le webmaster ? Je n'ai pas trouvé... Si vous avez une solution... Merci
    France

  48. TiPi Com and Web

    Bonjour Axe et bravo pour ce petit billet qui donne beaucoup de billes, permet aussi de rafraichir un peu la mémoire et de débroussailler quelques légendes urbaines.
    J'espère que ce petit bilan personnel avec des liens pour aller plus loin servira à tout le monde pour surveiller son site et faire attention aux signaux.

  49. sha

    Je ne suis peut-être pas un expert mais je n'avais jamais entendu parlé du négative SEO.
    Pour ma part j'ai déjà beaucoup à faire pour mes sites, je ne vais pas en plus passer du temps sur les sites des autres !

  50. Xavier

    Effectivement la technique de social engineering est plutôt maline en tout cas je n'y avais jamais pensé mais ça parait tout à fait crédible.

    En faisant en sorte d'être assez froid et incorrect dans le mail la personne en face va se vexer et enlever le lien en 2 secondes et pourra ne même pas répondre, sinon il pourrait se rendre compte que l'adresse email n'existe pas et donc chercher à contacter le vrai webmaster du site.

    Toujours est-il que je n'ai jamais eu à subir ce genre d'attaque et je ne m'en porte pas plus mal ^^

  51. Rhum

    Je suis d'accord sur le fait que beaucoup de mauvais liens n'est efficace que sur un site très jeune. Dès qu'il commence à y avoir un bon backlink, c'est trop tard.

    Par contre, même si ça ne rentre pas forcément en negative SEO, il y a un point qui n'a pas été abordé dans l'article, mais que François a titillé :
    dans certains cas, google et google suggest peut être utilisé afin de faire du tort à un concurrent. Par exemple, j'ai un site qui vend du NegaSeo. Un concurrent est devant moi. Plutot que de l'attaquer sur le positionnement via mon site, pourquoi ne pas écrire des avis négatifs. Avec un peu de chance, une page comme ciao se retrouvera en tête des recherches. De même, si son site ramène une suggestion arnaque, avec une page fabriquée par nos soins, on peut récupérer une partie de sa clientèle.

    Je n'ai jamais testé cette méthode, mais certains de vous l'ont peut être déjà fait?

  52. axel

    Merci pour cet tour d'horizon. J'entends de plus en plus parler de hacking, c'est un peu flippant...
    Sinon pour faire tomber un site, un blast de quelques milliers de liens à tendance "enlarge moi" ça peut faire l'affaire aussi non?

  53. TiPi Com and Web

    Tu pourras supprimer ce commentaire mais je sais très bien chez qui je suis. J'attendais de voir tomber des anges à la suite de mon précédent commentaire mais je n'ai rien vu arrivé. Alors, de dépit, je suis allé m'acheter un déodorant. Toujours pas de filles en vue mais, au moins, je sens bon 🙂

    [edit AxeNet] Les jolies ce sont couchées tard, attend un peu elles arrivent 🙂

  54. Romain

    Très bon récap' ! Quelqu'un pourrait m'expliquer pourquoi notre site peut gagner pleins de place si il perd tout un tas de liens d'un coup ? J'imagine que pour faire gagner puis perdre tous ces liens on ne peut y arriver que par BH alors je ne vois pas comment google pourrait passer au travers de cette méthode :/

  55. jeremy

    @nico, j'ai testé "afflux de BL + retrait en masse" sur concurrents et moi-même !

    Ben jamais réussi a faire couler les sites, le contraire en revanche, c'est un plombage a la première place sur la requête. Me suis grillé sur ma requête principale d'ailleurs en fixant un concurrent indétrônable pour le moment ^^

    J'ai testé sur : annuaire payant ! Mon nikotine après retrait est toujours en tête ...

    Test en cours sur Expert marketing: Mon blog perso monte en flèche et quasi certain qu'il restera en place un pti moment !

    Bref, Sylvain, tu as bien récapituler les quelques techniques de Nseo, mais comme dans quelques commentaires, a quoi bon virer les concurrent lorsqu'il est plus simple de bosser sur son propre positionnement 🙂

    Bon j'ai encore choppé un lien ^^, john Doe commence a grimper, ça vient bon ^^

  56. diaporama

    C'est quand même fou ce que les gens sont prêt à faire pour grimper dans les serps. Je n'ai jamais subit le phénomène mais je vais surveiller pour voir si mon site n'est pas victime d'injection de liens (pourris) ou injection sql ce qui dégrade bien entendu la qualité 😉

  57. Chloé

    Bonjour Sylvain,

    Merci pour le partage de cet article qui est fort intéressant notamment pour les débutants. Cela permet d'avoir une vue d'ensemble sur le NSEO et donc de se prémunir contre ses "attaques" douteuses et malhonnêtes.

  58. rapid

    En bref, en compétition, tous le coups sont permis. Perso, je préfère m'occuper de faire monter mon site que de descendre les autres... Merci pour cet article.

  59. Love Presse

    J'ai un site qui à été plombé par google depuis peu. Je cherche toujours les raisons de cette chute brutale. En parcourant les BL depuis google webmaster tools, je constate des liens de mauvaise qualité sur des sites suspects. Des sites d'analyse de sites web à l'occurrence et des sites à l'étranger. Environ 25 BL de domaines suspects, qui ne sont ni des liens que j'ai fait, ni des liens naturelles... Serais t'il possible que ce sois la cause de la chute de mon site, ou c'est bien trop peu pour faire tomber un site?

Partagez sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *