Le netlinking reste dangereux, mais tellement efficace.

Le netlinking, une cerise sur le gateau
Voilà un bon nombre d'articles que je fais en vous parlant de tout sauf du netlinking. Avec les pénalités et filtres que notre cher Google inflige à tour de bras rien que le mot fait peur.

Pourtant cet acharnement de Google à pénaliser tout ce qu'il peut dès qu'un lien ne lui semble pas naturel est un signal très fort du poids que peut représenter ce levier dans l'algorithme.

Les liens, une grosse cerise sur le gâteau.

Et Google est gourmand, il adore les cerises. Le pouvoir des liens (pagerank) est inscrit profondément dans son ADN.

Une fois que vous avez tout bien fait (quand je dis tout, la liste est longue : arborescence, contenu qui répond à de vraies attentes des internautes, vrai boulot sur le SMO, ergonomie, rapidité d'affichage, mobile, etc.) les liens naturels devraient finir par arriver.

Je me paraphrase pour bien me faire comprendre, un vrai lien, il arrive quand tout le reste tient la route, parce qu'à un moment un webmaster a trouvé très {bon|utile|pratique|amusant|énervant|sympa|pédagogique|etc.} l'un de vos contenus. Il faut donc qu'il l'ait trouvé (pas forcément par Google...) et séduit par celui-ci il s'empresse de vous faire un lien.

Ce lien est donc un aboutissement, une récompense pour un excellent boulot fait en amont sur votre site, et si de cette manière des internautes jugent votre site excellent, et bien Google vous donne une belle prime de visibilité.

Où cela peut-il déconner ?

Quand vous vous appelez Shakira ou le National Geographic et que vous publiez n'importe quel truc sur votre site, ceci va forcément générer des liens naturels, des liens en masse, qui viennent de partout, de tous types de sites, de bons liens et de moins bons. Mais à ce petit jeu, les très bons liens annihilent les bouses, votre site en sort grandi aux yeux de Google.
Dans l'environnement de votre site, vos concurrents bénéficient des mêmes schémas de liens.

Mais voilà, vous votre business, c'est de vendre des poignées de porte. Vu que votre imagination n'est pas votre meilleur atout, vous n'avez jamais rien publié qui donne envie de partager et de faire un lien vers vos contenus. Du coup, quand vous vous êtes lancés dans le netlinking, votre profil de liens à deux balles s'est sacrément éloigné de celui de vos concurrents, et là, ce fut le drame.

Google, roi de la pénalité

Le lien est donc un Graal,  mais chacun d'entre eux peut se révéler une épée de Damoclès qui déclenchera un jour l'application d'un filtre voir une pénalité manuelle pour liens factices entrants.
J'insiste, je n'ai jamais vu de pénalité à cause des liens appliquée à quelqu'un qui n'avait jamais fait de netlinking (sauf NSEO). Les sites qui n'ont que des liens naturels ne sont jamais pénalisés (ceux qui n'en ont pas non plus, ils ne rankent pas...).

En général, les pénalités sont infligées à cause de profils de liens qui sentent le SEO de très loin.

Comment repérer un profil de liens « SEO ».

De manière quasi systématique, je trouve plusieurs critères ci-dessous pour chaque site que j'ai vu pénalisé d'une manière ou d'une autre.

  • Liens d'annuaires sur des ancres optimisées
  • Liens optimisés sur des sites de CP (vous les avez faits il y a 6 ans, mais ils peuvent encore se retourner contre vous).
  • Liens à partir de sites faisant visiblement régulièrement des liens sortants dans un objectif SEO (beaucoup de blogs thématisés dans ce cas).
  • Liens à partir de sites faisant beaucoup de liens sortants, mais en recevant eux-mêmes très peu ou pas du tout.
  • Liens en signature de commentaires sur les blogs (pire si optimisés).
  • Liens vers des types de pages habituellement peu linkées naturellement (du genre la rubrique « poignées de porte » d'un site e-commerce).
  • Liens à partir de sites montés en réseaux.
  • Liens avec une « intention du lien » très discutable (mais pourquoi un article contient-il un lien vers votre rubrique « pneus de vélo » alors que votre entreprise n'est même pas citée).
  • Liens à partir de site « signé » par des auteurs reconnus comme SEO alors que la thématique du blog n'a rien à voir (ne rigolez pas, j'ai découvert des pépites dernièrement).
  • Beaucoup d'ancres de liens « exact match ».
  • Pas de liens en provenance de forums ou de sites d'avis (bref, des supports ou les gens linkent naturellement).
  • Aucun lien naturel (je vous assure que certains sites ont des contenus tellement insipides qu'il s n'ont aucune raison d'en recevoir – la thématique de la serrurerie est amusante sur ce sujet), mais uniquement des liens tels que décrits dans les exemples précédents.

Les solutions pour faire du linking efficace

  1. Identifier des sites non pollués par le linking SEO.
  2. Imaginer quels contenus pourraient être linkés par ces sites.
  3. Contacter les sites pour valider la possibilité de publier une information contenant le lien vers votre site (et éventuellement vers d'autres pour noyer le poisson).
  4. Produire des contenus qui justifieront que des liens soient faits sur ceux-ci : Comparatifs, infographie, tuto, test produit, récapitulatifs historiques, études, avis sur un sujet, explication technique, guide, livre blanc, etc. (en prime, ces bons contenus pourraient même générer de vrais liens naturels...)
  5. S'assurer que le contenu publié sur le site externe soit d'excellente qualité pour générer du trafic et des clics sur votre lien. J'insiste sur ce point, le contenu externe doit être aussi bon que celui que vous avez publié chez vous, c'est un gage de qualité pour votre lien.
  6. Varier le type de site contacté, s'il est préférable que le contenu de la page soit proche de votre thématique, il n'est pas obligatoire que le site complet le soit.
  7. Varier systématiquement les ancres, faites très attention à l'exact match (je limite généralement l'ancre exacte à un seul lien vers une page, mais sur un très bon support).
  8. Ne pas faire trop de liens vers une page interne de votre site à moins que cette page ne reçoive aussi une caution sociale avec des partages humains (Twitter, FB, G+, etc.)
  9. S'assurer de la pertinence de vos liens. Ils ne doivent pas tomber comme un cheveu dans la soupe. Le lien doit être justifié, cautionné par le contexte dans lequel il se trouve, utile pour le cliqueur qui accédera réellement à ce à quoi il s'attend.

Concernant ce blog et ses liens sortants

J'ai gardé la news pour ceux qui arriveront jusqu'ici dans cet article.
Voilà très longtemps que je me pose la question de conserver ou pas les liens de signature de commentaires en dofollow sur ce blog.

Depuis 2 ans, je demande d'ailleurs à ce que les liens de signature soient faits vers des profils sociaux (marre d'être spammé par des cochons). Depuis 1 an, je traite beaucoup de demandes de suppression parmi les milliers de liens faits en signature. J'ai donc pris la décision de passer ce type de liens en nofollow avec effet rétroactif.

Très franchement, je ne suis pas persuadé que ces liens que vous avez faits ici dans le passé soient aujourd'hui très bons pour vos sites. Souvent complètement hors thématique, noyés au milieu d'autres liens tout aussi peu pertinents, bref, des liens de sagouins que je ne ferais pas pour mes clients ni pour moi, je vais donc vous simplifier la vie  pour assainir votre propre linking 🙂

Les liens contenus dans les commentaires restent eux en dofollow. D'une part parce qu'ils sont généralement parfaitement thématisés dans le cadre des articles ou vous les insérez dans le commentaire. Et parce que vu que je vais voir de quoi vous parlez dans ce lien, je peux donc juger de l'utilité de celui-ci pour les visiteurs dans le contexte de l'article ou vous déposez le lien.

Où placer ses liens ?

Il n'est pas toujours possible de choisir,  mais quand ça l'est, je vous invite à consulter cet excellent schéma en provenance directe de Htitipi. Il est très logique et je le pense assez fiable concernant la manière dont Google prend en compte l'emplacement des liens. Variez, tout ce qui est vert est bon...

Où les liens sont-ils le plus efficaces ?

Où les liens sont-ils le plus efficaces ?

Pour conclure

Les liens restent un levier extrêmement efficace pour apporter du trafic et améliorer les positions et la visibilité de vos pages. Les techniques 2005-2010 pour les acquérir sont devenues très dangereuses, mieux vaut ne plus prendre de risques avec celles-ci (même si je vois des agences qui continuent à proposer du linking hyper risqué pour leurs clients... je suis bien placé pour le savoir, c'est moi qui passe derrière avec la serpillière pour faire lever les pénalités).

Mais ceci ne veut pas dire qu'il ne faut plus chercher à obtenir des liens, il faut juste bosser un peu plus pour créer les contenus qui les justifieront. Mieux vaut aussi obtenir un petit nombre de liens à partir de sites ayant une réelle autorité que des tas à partir de sites qui vous font avant tout prendre des risques. Donc les cerises, sans noyau SVP 🙂

Documents connexes :

 ps: je pars en congés en fin de semaine alors je fais une petite pause sur ce blog, mais en cadeau, je vous donne une astuce seo de saison qui vient d'être publiée sur le Baume 🙂

Le netlinking reste dangereux, mais tellement efficace.
4.52 (90.43%) 23 votes

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter Plein
Partager sur linkedin
Partager sur Google+

20 réflexions au sujet de « Le netlinking reste dangereux, mais tellement efficace. »

  1. Manaf

    Salut,

    Merci pour cet article.

    J'avoue que le SEO est l'une des choses qui me prend le plus de temps.

    Pour un entrepreneur, c'est tellement compliqué de gérer le biz dév, le marketing et le référencement.

    Si vous avez les moyens, laissez le SEO pour des experts, vous gagnerez du temps et surtout vous ne ferez pas n'importe quoi.

  2. Pascal CCBB

    Salut Sylvain, pas mal l'article, c'est juste de la logique, par contre franchement dur à vendre !!! va expliquer que pour avoir des liens qualité c'est 2/3 jours de boulot pour générer un super contenu et lui trouver une stratégie de diffusion.... et il faut en faire plusieurs....

    Perso j'ai totalement arrêté et je mets ça plutôt dans une démarche marketing digital et conseil plutôt que SEO.

    D'ailleur j'ai un cas à la con : Un client qui se retrouve depuis quelques années avec des liens automatiques sur des supports très moyen, genre 2 liens tous les mois. Il a du s'inscrire à un tools de génération auto y a belles lurettes... et je sais pas comment stopper ça. As-tu déjà été confronté à ça?

  3. Bruno Tritsch

    Bonjour Sylvain,

    Ca fait longtemps qu'on dit que les liens dofollow en footer sont à éviter, mais sont-ils dangereux si on prend la peine de les paramétrer en nofollow?
    En effet, si le but recherché n'est pas d'améliorer le positionnement sur les moteurs de recherche, mais plutôt de faire connaître un site aux visiteurs de nombreux autres sites, est-il judicieux d'y mettre des liens nofollow en footer?
    Enfin, qu'en est-il des liens footer présents uniquement sur une seule page?
    Merci d'avance pour tes réponses.

    Cordialement,

    Bruno

  4. Maurice

    Cette histoire de liens est devenu le serpent qui se mord la queue. Les critères de Google sur ce qu'est un bon ou un mauvais lien ne sont pas transparents du tout et très aléatoires. En clair, un lien optimisé sur un site ayant une forte autorité sera moins suspect que le même lien sur un nouveau site.

    Idem pour les pénalités : presqu'aucune transparence. Tu te prends une pénalité sans savoir ce qu'on te reproche. Ou plutôt si, on te reproche ce qu'on t'a encouragé à faire pendant des années parce que tu l'as pas fait comme ils ont décidé qu'il fallait le faire aujourd'hui. C'est un peu comme si au bout de 15 ans dans un boulot, on te disait : "quoi tu bosses comme ça depuis 15 ans? mais ça va pas du tout, hop je te pénalise et tu arrêtes tout de suite!". Ou plutôt non, en fait, on te dit rien mais tu ne reçois plus que 10% de ton salaire et donc tu en déduis qu'il y a un problème. Lorsque tu te tournes vers Google sur les forums pour les webmasters, tu tombes la plupart du temps sur un pseudo guru du SEO qui écume le forum jour et nuit pour faire la leçon à tout le monde et empêche tout échange ou contact constructif avec des personnes de Google.

    Là où Google se plante complètement, c'est qu'il oublie que le net vit en partie par le SEO et les webmasters. Le jour où les gens auront des alternatives à Google, il n'aura plus que ses yeux pour pleurer et alors les webmaster lui diront : "quoi? tu as fait ton moteur de recherche comme ça? Mais ça va pas du tout! je t'envoie plus de requêtes et tu arrêtes!". Chbing!!!

    Sinon, pour finir sur une note positive, on peut vivre sans Google. Aujourd'hui, 80% du trafic de mon site vient des réseaux sociaux. Cela m'a demandé du temps mais au moins, je ne suis plus Google dépendant. Et je m'en tape si je ne ranke pas.

    Enfin, concernant qu'il faut avoir du bon contenu pour attirer des liens est vraie quand tu as un gros site déjà bien positionné. Mais un nouveau site avec le même contenu n'a aucune chance car pour linker, le webmaster a besoin du couple bon contenu + bon site... Sinon, au mieux ça semble louche, au pire, il fait même pas attention...

  5. Sylvain Auteur de l’article

    @ Manaf
    Tu as sans doute raison. Mais même si tu travailles avec un pro, si celui-ci fait bien son job, il te fera travailler aussi. L'avantage, c'est que tu comprendras pourquoi certaines choses sont mises en œuvre.

    @ Pascal
    Le SEO doit s'inscrire dans un environnement plus global, normal de vendre aussi ce qui va autour.
    Après, si tin client ne comprends pas que pour avoir de bons liens il faut qu'il fasse lui aussi des efforts...

    Sinon, le cas que tu cites est vraiment bête. Ton client ne sait plus ce qu'il a fait dans le passé ? S'il est tête en l'air, il n'a plus qu'à désavouer les nouveaux liens au fil des semaines. Mais globalement, avec un système pareil tous ces liens doivent provenir d'un réseau identifiable, à partir de là il est possible de remonter à la source.

    @ Bruno
    Avec du nofollow, tu ne crains plus rien.
    Maintenant, je ne suis pas certain qu'un footer soit le meilleur moyen de convaincre des gens d'aller visiter un autre site. À moins qu'il n'y ait un minimum d'explication autour du lien, et là, ça ne rentre plus dans un footer.

    @ Maurice
    Je ne suis pas d'accord sur tout.
    Sur le fond, les guidelines de Google n'ont pas beaucoup changé. Simplement, tout le monde a profité pendant des années du fait qu'il n'y avait pas de contrôle. On va dire que la fête est finie, mais Google n'a jamais cautionné la plupart des pratiques de linking hardcore.

    En revanche, je te dis bravo pour avoir réussi à te passer de Google. Je citais dernièrement le site Vente Privée qui se fout pas mal de Google et qui fait son biz sans avoir besoin de SEO. En revanche, Jacques-Antoine Granjon à sacrément bossé son marketing pour en arriver là, ce n'est pas de tout repos non plus.

    Pour ta dernière remarque, je ne suis pas forcément d'accord non plus. Le premier article d'un blog peut générer des milliers de liens s'il vaut le coup et si un seul « influenceur » en parle. Mais la « qualité » de cet article doit être hors pair ! Bref, pas facile, mais avec une vraie stratégie marketing, c'est jouable.

  6. Julien

    "Très franchement, je ne suis pas persuadé que ces liens que vous avez faits ici dans le passé soient aujourd'hui très bons pour vos sites. Souvent complètement hors thématique, "

    Et si on est sur la même thématique : référencement, seo, webmarketing, etc ?

    "Les sites qui n'ont que des liens naturels ne sont jamais pénalisés (ceux qui n'en ont pas non plus, ils ne rankent pas...)."
    Pas d'accord Sylvain. Cela fait un moment que tu trouves des sites en serp 1 qui ont 0 "zéro" lien ou alors une poignée de liens alors que les concurrents (sur la même page 1) en ont entre 100 et 300 liens honnêtes et variés... Je ne parle pas d'une niche, je parle de résultats métiers géolocalisés comme "référencement angers" (c'est pour l'exemple)

    Bon, sinon pour le fait que tu passes les liens de commentaires en nofollow, cela faisait un moment que ça te trottait dans la tête c'est vrai.

  7. Sylvain Auteur de l’article

    @ Julien
    J'admets que c'était mieux pour ceux qui avaient des liens dans la même thématique, mais je t'assure que ce n'était pas la majorité. Même les SEO m'ont longtemps collé des liens de mutuelles et autres voyants 🙂

    Sinon, sur des requêtes réellement concurrentielles, tous les sites qui rankent ont des liens. On trouvera forcément toujours quelques exceptions pour confirmer la règle.
    Contrairement à toi, sur « referencement angers », tous les sites que je vois en première page ont des liens entrants.

    Oui, pour les liens sortants en nofollow, ça fait bien 2 ans que je me pose la question ! Et bien c'est fait. Et je t'avoue que je n'aurais jamais pensé faire ça il y a 4 ou 5 ans.

  8. SylvainV

    Concernant le No Follow, y'a quand même une stat intéressante dans l'étude WebSpam des frères Peyronnet : +70% des sites identifiés comme SPAM (si ma mémoire me trompe pas) font du NF, et cela semble logique, car qui, à part un SEO, va aller coller du NF sur son site ?

  9. Sylvain Auteur de l’article

    @ SylvainV
    Je ne sais pas dans quel mesure Google pondère ce critère. La plupart des sites WP ont les signatures de commentaires en nofollow d'origine. La plupart des plateformes de blog font de même, tout comme les forums.
    En fait, les gens ne collent pas du nofollow sur ces sites, il y est d'origine et au contraire, il faut bidouiller pour le retirer (quand c'est possible).

    D'ailleurs, depuis que Google a inventé ce truc, leur conseil à toujours été le même : "Contenu non fiable : si vous ne pouvez ou ne souhaitez pas garantir le contenu des pages vers lesquelles renvoient les liens inclus dans votre site (par exemple, des commentaires d'internaute ou des articles d'un livre d'or peu fiables), vous devez utiliser l'attribut nofollow pour ces liens".

    Bref, pendant 8 ans j'ai considéré que c'était à Google de se dépatouiller avec le calcul du pagerank et la gestion des liens entre les sites. Aujourd'hui, je suis de moins en moins sur qu'il y arrivera un jour. C'est aussi pour cela que je préconise du linking le plus propre possible qui ne fait pas prendre de risques inconsidérés.

  10. Maurice

    Cette histoire de nofollow/dofollow est vraiment une bêtise inventée par Google. Je me rappelle il y a dix ans des débats sur le page rank sculpting où des pseudos experts expliquaient qu'il fallait mettre certains liens en nofollow pour que le jus du page rank ne s'échappe pas sur des pages inutiles, aussi bien en interne qu'en externe. On voit ce qu'il en reste aujourd'hui... De toutes façons, il ne faut pas se leurrer, Google a été fait par des gros pour les gros. Aujourd'hui, ils poussent les gros sites, ceux qui achètent régulièrement du adwords et enrichissent la bête. Les petits n'ont qu'à se brosser ou nicher sur des domaines n'intéressant pas les gros...

    Google entretient depuis des années une espèce de brouillard autour des critères pour faire ranker une page (soit disant plus de 200). Pourquoi pas plus de 300 ou plus de 1.000 aussi? On sait tous que l'algorithme est loin d'être parfait et qu'en matière de tri et de classement des informations, c'est vraiment pas ce qui se fait de mieux. De toutes façons, ce modèle de recherche est en train de mourir petit à petit au profit des réseaux sociaux où l'on trouve une information déjà trillée et proprement rankée. Google l'a bien compris mais n'a jamais réussi à s'imposer avec G+ qui a été un cuisant échec, preuve qu'en matière d'innovation, Google a encore du chemin à faire. Heureusement, grâce à Adwords, ils ont du cash et pourront donc maintenir leur leadership en rachetant des boîtes innovantes, c'est encore ce qu'ils savent faire de mieux...

  11. Lud00

    Salutations,

    Merci pour l'article, j'ai appris quelque chose d'intéressant aujourd'hui. Etant à la base plutôt développeur back-end plutôt qu'autre chose, la SEO ce n'est pas ma tasse de thé :p !

    Bonne continuation,
    Cordialement, Lud00

  12. Francisco

    Bonjour à tous,

    L’article est très intéressant de même que tous les commentaires.
    Le netlinking en particulier et le référencement en général, déclenchent depuis des années énormément d’analyse. Alors que, Google s’obstine justement à nous imposer une méthode et à nous forcer à laisser la spéculation des premiers résultats à sa guise. En gros il veut être le maître de son jeu. C’est pourquoi la tendance est de choisir une alternative pérenne sans risques de pénalisation à court terme. Je me rallie à @Maurice et je conseille le buzz social. Le but est d’attirer de l’audience (idéalement qualifié) et il faut aller la chercher là où elle est, c’est-à-dire, sur les réseaux sociaux.

    Cordialement,
    Nuno Francisco

  13. Sylvain Auteur de l’article

    @ Fransisco
    Je te rejoins, mais partiellement seulement.
    Penses-tu qu'une personne qui veut remplacer des interrupteurs ou des poignées de porte ira demander des avis sur les réseaux sociaux ? Ou mieux, suivrait depuis longtemps un compte qui traite spécifiquement de ces sujets sur Twitter ou FB ? Je ne pense pas.
    Honnêtement, si c'était mon business, je préférerais largement être parmi les premiers résultats sur ces mots-clés dans Google search...

    En résumé, tous les canaux sont bons pour aller chercher de la visibilité, à adapter selon son activité.

  14. Maurice

    @Sylvain : j'ai envie de te dire "oui"! si tu parles de poignées de porte mais aussi d'autres choses dans le domaine du bricolage et de la rénovation et que tu fais référence, alors tu vas être suivi. Le tout est d'avoir de l'influence et d'être pertinent. Si tu es trop niché, c'est sûr que tu auras peu de suivi mais en étant assez spécialisé et en offrant une bonne valeur ajoutée, tu peux décoller sur les réseaux sociaux même si Google te boude. Et surtout, c'est bien plus rapide!

  15. Celine

    On a déjà vu avec Penguin que Google cherche à assainir de plus en plus les liens et fait la chasse à tous les liens de mauvaise qualité.
    Maintenant, est-ce que l'on peut s'en passer? Je ne pense pas. Ca reste quand même un moyen pour Google de comprendre la "thématique" d'un site en voyant dans quel environnement le site cible se trouve.
    Je rejoins complètement l'article sur le fait que la qualité et le type de liens restent essentiels.
    Par contre, je me pose toujours une question à laquelle je n'ai jamais trouvé de réponse claire: les liens no-follow sont-ils pris en compte par Google?

  16. kristof

    Bonjour Sylvain,
    Je suis en train de rédiger un papier sur les « articles invités » comme technique propre à condition d’appliquer une certaine éthique.
    Il comprend spontanément certains de vos points.
    J’y mentionne qu’envoyer du lien est bon pour l’article qui l’envoie, parce que cela crédibilise et renforce son discours, j’y dis aussi que la parano du lien bas de gamme est une chose, mais que Google continue dans ses guideline à recommander d’être actifs dans les forums et les commentaires de blogue.
    Je pense que le profil de lien d’un site NE PEUT SE PASSER DE NOFFOLOW c’est pourquoi j’attribue de la valeur à ces liens malgré tout ce qui se dit de négatif à son égard.
    Quant aux commentaires de blogues, j’y participe quand j’ai quelque chose à dire et me fiche de la qualité du lien

  17. Samuel

    Bonjour Sylvain,
    Je viens tout juste de découvrir votre site web grâce à cet article très pertinent concernant le linkbuilding.
    Selon moi les backlinks auront toujours une certaine importance pour le référencement et ne doivent pas être ignorés, le plus important est d'avoir un profil de netlinking naturel sans spam avec des textes d'ancrage naturel (pas de exact match).
    Mais tout comme vous, des sites web pénalisés et spammés de liens qui ne sont pas du tout naturels, j'en vois très souvent.
    Je suis impatient de lire vos prochains billets au sujet du référencement.
    Merci beaucoup.

  18. Cécile

    Bonjour Sylvain.
    Merci pour cet article très intéressant (un de plus !).
    Il me reste une question après la lecture de cet article : qu'en est-il pour les sites qui font ces liens pas tout à fait naturels à la demande de e-commerce. J'entends par là, par exemple, les blogs thématiques qui font des test produits ou des articles sponsorisés avec liens (parfois sur-optimisés). Est-ce risqué pour leur référencement ? Dans quelle mesure ?

    Depuis l'affaire Buzzea, certains blogueurs recommandent de passer ce genre de liens effectués à la demande de marque (ou de leur agence de com') en nofollow... Je me posais la question de l'intérêt de cette démarche.

  19. Sylvain Auteur de l’article

    @ Cécile
    De nombreux liens sortants optimisés sur ce genre de site leur fait forcément courrir le risque d'être pénalisés pour vente de liens.
    Une fois en nofollow, plus de risque d'être chopper par Google mais le trafic est conservé... si trafic il y a.

  20. Mickael

    Bonjour,
    En lisant l'article, je me suis dit que ce n'est vraiment pas un boulot de tout repos de faire ce job. On apprend à faire du référencement web mais on a toujours des lacunes. Plutôt des mis à jour à faire parce qu'avec le zoo de google on n'est jamais à l'abri. Je viens de lire un article qu'il faut maintenant penser à diminuer la longueur du title pour mieux passer sur les mobiles. Et en lisant votre article, j'apprends encore des trucs alors que je suis dedans depuis un bon bout de temps. Qui dit que le seo c'est un jeu d'enfant? Bref, je pensais que vous trouveriez une réponse quant à votre dernière question: où mettre les liens et vous l'avez, merci beaucoup, j'en prends note en espérant que google ne changera pas son algo.

Partagez sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *