Nettoyeur du net et e-reputation

Depuis quelque temps, au 20heures, dans les journaux, une profession fait beaucoup parler d'elle, les nettoyeurs du net.

Avant que les entreprises et le quidam ne commencent à se préoccuper de leur e-réputation, le seul nettoyeur que je connaissais, c'était Victor, dans le film Nikita de Luc Besson.

Les choses ont bien changé.

Aujourd'hui, les nettoyeurs du net ont pignon sur rue, ils font même une large publicité pour se faire connaître.

Leur rôle ? Supprimer, ou rendre moins visibles, les écrits, photos, documents qui disent du mal de vous ou de votre entreprise.

Un nettoyeur du net, c'est quoi ?

Bizarrement, peu de référenceurs se sont lancés sur ce marché. Je dis bizarrement, car au départ, les mieux placés sont sans doute ceux qui ont une très bonne expérience du référencement.

En effet, le principe est simple. Votre entreprise ou vous mêmes avez, indirectement ou pas, laissé sur le web des traces que vous regrettez aujourd'hui. Des photos sur Facebook, des articles de news relatant votre condamnation dans une affaire pas très claire, des avis de consommateurs très négatifs pour votre entreprise, etc.

Le rôle du nettoyeur du net est de vous rendre votre virginité, principalement sur la première page de Google, puisque celle-ci devient quasiment la carte de visite de chacun d'entre nous.

Un nettoyeur du net va référencer une personne ou une entité plutôt qu'un site.
C'est long, mais plus facile que de référencer un seul site puisqu'il aura de multiples domaines et plateformes pour effectuer son travail.

Arnaque, escroquerie et problème.

De nos jours, de plus en plus souvent, pour se faire une opinion à propos d'un fournisseur, le premier réflexe devient celui de taper son nom suivi du mot « arnaque » ou « problème » dans Google. En effet, fréquemment, si des clients d'une entreprise ou utilisateurs d'un produit ont eu des soucis,  ils ne se gênent pas pour en faire part à droite et à gauche.

Avec un peu de malchance, l'entreprise est même condamnée. Ce qui amène certains sites à publier la condamnation (legalis.net par exemple).

Le "nettoyeur" va donc avoir pour mission de faire "disparaître" tout cela.

Il est important de noter que Google à supprimé le mot "Arnaque" de ses suggestions de mots-clés à la suite d'un jugement rendu en janvier. Ce qui ne veut pas dire qu'une entreprise peut demander n'importe quoi, comme le démontre ce jugement dans lequel la société Cortix était déboutée de ses demandes.

Analyse d'un cas concret de nettoyage sur le net.

Des articles sur ces nettoyeurs, vous en trouverez plein. J'ai donc préféré prendre un cas concret. Le but est de voir comment procède une entreprise souhaitant retrouver une image proprette, après avoir subi des critiques très négatives.

J'ai choisi la société Ekinoxe Origin, une société de création de site internet. Cette entreprise a eu à faire récemment à une mauvaise publicité sur divers sites, blogs et forum.

Je ne renterai pas dans le détail de ce qui leur est reproché, ce n'est pas le sujet. Et cette entreprise vous renseignera sans doute bien mieux que moi sur ce point. Ce qui est intéressant, c'est de voir comment cette société pratique, pour noyer les différentes pages web qui nuisent à sa réputation, ou faire supprimer les contenus dérangeants.

A noter que l'on peut prendre de nombreux autres exemples.  Danone par exemple, voit le nom de son produit Actimel très souvent associé au mot "arnaque"  sur Google. Renault n'est pas mieux lotie. On pourrait aussi citer le cas de Nestlé, mais celui-ci à largement été débattu.

Faire supprimer des pages sur Google.

C'est sans doute ce qui est le plus efficace, faire disparaître les contenus compromettants.
Une bonne partie de ces contenus, ce sont des messages de forums. En France, les responsables de ces forums sont considérés comme responsables de ce qui est publié sur leur support. Tant que rien n'est jugé, ils peuvent donc facilement être attaqués pour diffamation.

Dans le cas d'Ekinoxe Origin, c'est la première chose qui a été mise en oeuvre. À ce jour, on ne trouve quasiment plus de messages « gênant » pour l'entreprise sur les forums.
À titre d'exemple, ce post ou la société a demandé la suppression du contenu désagréable. Le Forum "lesarnaques.com" a visiblement été aussi repris à l'ordre et ne diffuse plus aucune information.  Un autre exemple, avec cet autre blog qui a dû publier un droit de réponse. On constate aussi en parallèle une suppression de l'article de Wikipedia concernant la société.

Vous trouverez d'ailleurs ici un cas concret en cours sur un problème similaire.

On voit dans le cas d'Ekinoxe, qu'il reste tout de même quelques pages aux propos peu flatteurs lorsque l'on associe leur nom à d'autres mots-clés.

Le noyage de pages.

Une autre technique consiste à repousser les pages au contenu « désagréable » jusqu'à la 2e ou 3e page de Google.

Dans ce cadre, le principe est assez simple, il consiste à créer des contenus qui comportent votre nom ou celui de votre entreprise. Puis ensuite, booster le positionnement de ces pages pour leur faire prendre la place des pages peu flatteuses.

On voit que dans ce cas, Ekinoxe Origin s'est plutôt bien débrouillé.

En créant des pages sur divers sites d'actualités, ils ont judicieusement intégré des mots-clés complémentaires en communiquant sur les traditionnelles arnaques transmises par e-mail (par exemple). Ces articles renseignent utilement les utilisateurs d'internet. Les articles étant intelligemment signés du nom de l'entreprise, celle-ci occupe quelques places en 1re page.

La création de points d'appui internes

Une autre technique que Ekinoxe Origin a mise en oeuvre consiste à multiplier les noms de domaines comportant le nom de l'entreprise. S'il est ensuite très prenant en terme de temps, d'alimenter ces points d'appui, et de les positionner, le résultat est très efficace sur la durée.

Les leviers sur lesquels la société aurait pu aller plus loin.

Il ne faut pas négliger la capacité de certains services à se positionner relativement rapidement.
Des pages Facebook, des pages Netvibes, un blog qui sert de base, puis ses articles poussés dans les digg like...

On pourrait continuer par une présence efficace de Google adresses, l'utilisation d'un domaine en .tel,  des inscriptions dans de bons annuaires,  plus de présence sur les sites de communiqués de presse, la parution d'interviews, la publication de vidéo sur Youtube, etc.

La société a-t-elle bien géré le nettoyage de son e-reputation ?

On peut dire que globalement, même s'il reste quelques traces peu glorieuses sur Google. La société a fait un gros ménage.
Il semble qu'elle a visiblement décidé de gérer son image elle-même. Elle serait peut-être arrivée à de meilleurs résultats en confiant cette mission, ou en se faisant accompagner par des spécialistes du positionnement.
J'imagine que les sociétés spécialisées de "nettoyeur" du net auraient aussi avantageusement apporter leur expertise, à voir...

Bien sûr, cet accompagnement par des spécialistes SEO du positionnement Google coûte un peu d'argent,  mais avec un capital de 210.000 euros (bilans non publiés), je suis tenté de dire qu'elle en aurait probablement les moyens.

A noter :  Ekinoxe a mis en place un blog censé répondre aux questions relatives à ce sujet ainsi qu'un site de témoignages pour redorer son image. Deux choix judicieux pour occuper les résultats de Google.

La société AxeNet va-t-elle se lancer dans le nettoyage ?

Certains d'entre vous se posent surement la question en lisant cet article. Avec un nom comme le nôtre « AxeNet », on pourrait croire que nous avions déjà prévu le boom de cette profession de nettoyeur du net.

Dans la pratique, nous n'en ferons certainement pas notre cheval de bataille. Mais bien évidement, comme toute entreprise maitrisant le positionnement de pages sur Google sur des requêtes concurrentielles, nous sommes forcément aptes pour le faire, et traiterons d'éventuelles demandes.

Notre conseil :

N'attendez pas que les catastrophes arrivent. Personne n'est à l'abri de ce genre de situation. Dans certains cas, les allégations vous concernant seront même totalement fausses,  mais quand la rumeur est là...

Le meilleur moyen de se prémunir, c'est d'occuper le terrain en amont. Une fois vos outils en place et gentiment alimentés en contenu, il vous sera toujours plus facile de les booster si le besoin s'en fait sentir. Mais ce jour là, vos pages auront pris une longueur d'avance.

Bien évidemment, il restera difficile de combattre une page web du Monde ou de Voici,  mais ce sera pire si vous n'avez rien mis en place précédemment.

Et puis globalement, dîtes vous qu'une réputation, ça se construit, plutôt que de se nettoyer. Un "nettoyeur" ne fait que mettre la crasse sous le tapis.

Liens connexes :

http://www.slate.fr/story/23063/e-reputation-nettoyage-google

http://owni.fr/2010/06/25/le-nettoyeur-du-net-et-le-pagerank-malin/

http://www.roazhon.fr/2010/02/devant-le-juge-instruction-a-cause-affaire-credit-foncier/

http://www.spintank.fr/une-e-reputation-ca-ne-se-nettoie-pas-ca-se-construit/

http://www.culture-buzz.fr/rss/Acadomia-gere-sa-crise-a-sa-maniere-3648.html

http://caddereputation.over-blog.com/article-coquillages-crustaces-et-e-reputation-53626484.html

Et le beau David Degrelle en vidéo : http://vimeo.com/12905881

Merci par avance de rester généraliste dans vos commentaires, sans insister sur les pratiques des exemples concernés.

Notez cet article

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter Plein
Partager sur linkedin
Partager sur Google+

76 réflexions au sujet de « Nettoyeur du net et e-reputation »

  1. Aurélien-Alexandre

    Bonjour.
    Tout d'abord, merci pour cet article très intéressant sur une profession dont on parle beaucoup mais dont on sait parfois peu de choses concrètes.
    Dans les pratiques proposées, celle de produire des contenus plutôt élogieux et d'en booster le ranking me paraît la meilleure.
    Ce qui me dérange un peu, c'est l'effacement de messages diffamatoires. A vrai dire, tant que le Droit ne s'en est pas mêlé, ce n'est qu'une parole contre une autre. Le seul instrument que savent utiliser certaines boîtes est donc la menace juridique "effacez ce message, sinon on vous poursuit !" Je pense que cette pratique est désastreuse, en témoigne le malheureusement célèbre cas Nestlé sur Facebook. A mon avis, il y a des choses intéressantes à aller voir du côté du community management, dans une pratique consistant à se réapproprier le discours sur la marque. Il vaut mieux expliquer pourquoi tel message est faux et se rabibocher avec l'auteur du message néfaste plutôt que d'opter pour un rapport de force en effaçant tout bonnement le message.

  2. Chob

    Merci pour cet article très instructif. Tout le monde sera certainement d'accord pour dire qu'il vaut mieux prévenir que guérir. Il est bien sûr préférable de soigner sa réputation (et par extension son e-réputation) en privilégiant une attitude responsable et transparente. Sauf que la vie d'une entreprise n'est pas celle des bisounours et qu'elle doit savoir réagir en cas de pépin. Attention à choisir des solutions de nettoyage qui soient "propres" (et c'est le cas pour celles qui sont proposées ici) pour ne pas raviver les polémiques !

  3. LaurentB

    Ma première rencontre avec une opération de nettoyage se déroula en 2008 pendant mon long séjour à New York.
    Un bijoutier très connu que j'ai rencontré par le biais d'un ami a eu quelques gros soucis avec la justice.
    La prestation consistait à débarrasser les 3 premières pages de résultats Google des gros titres de journaux et blogs qui mettaient en avant les déboires judiciaires.
    Le tarif était de 12 000$ pour effectuer une veille et nettoyer les requêtes pendant 1 an.
    Le résultat était très bon pendant la presta, puis c'est devenu un mix de bons et "mauvais" résultats aujourd'hui (le bijoutier est en prison actuellement).
    En plus de créer de nouvelles pages "propres" et les propulser parmi les premiers résultats, l'agence a également entrepris de booster des résultats existants comme Wikipedia, blogs, pages people et communiqués de presse.

    Allez, je sais que vous mourrez d'envie de connaître la requête associée au bijoutier en question
    http://www.google.com/search?q=jacob+the+jeweler

  4. Gael

    C'est très dur de maitriser son e-reputation, surtout lorsque vous avez un concurrent qui joue avec ...

    D'ailleurs, je serai intéressé pour savoir comment nettoyer la negative SEO... J'ai eu des liens très douteux depuis un site lui plus que douteux

  5. Eric

    Je ne suis pas du tout d'accord avec Aurélien-Alexandre, j'ai eu récemment un client qui s'est fait allumé sur des forums, par un concurrent direct. Et tout ça anonymement.

    C'est peut-être une parole contre une autre certes, mais sur internet ça n'a pas la même portée...

    Par contre, Sylvain, quel est la dénomination de ces nettoyeurs du net ? Je me pose aussi la question de me lancer sur ce créneau, mais est-ce que la demande peut-être intéressante d'un point de vue financier ? je doute ...

  6. Sebastien

    L'impression que me donne tout ce buzz (ramdam pour ceux qui préfèrent ^^) autour de la "profession" de nettoyeur est une simple création marketing.
    On sait qu'il y a beaucoup de personnes qui se prétendent "référenceur" et qu'il est difficile pour ceux qui n'y connaissent vraiment rien de choisir. On sait également que de nombreuses personnes, si elles ne voient pas bien l'intérêt du référencement, ont très peur pour leur e-reputation. Donc on crée un métier au nom qui claque, qui rappelle en effet certains films, et ont fait buzzer avec les médias qui surfent un peu sur la vague technophobe.
    Dans le fond, ce métier est le même que référenceur. On fait monter des sites, on essaie d'en faire baisser d'autres.

  7. YvanDupuy

    Effectivement, je pense que cette profession d'un "nouveau genre" a un bel avenir devant elle. IL suffit d'être cité sur un blog ou une page web pour voir son "eréputation" souillée en quelques minutes. Mon opinion personnelle est que le genre de personnes utilisant ce services sont des personnes "bien placées" (ex: poste de cadres sup), pouvant être cirtiquées à gauche à droite sur leur méthode managériale, ou tel ou tel prestataire n'étant pas à la hauteur de ce qu'il revendique

    Cordialement,

    Yvan,

  8. Sylvain Auteur de l’article

    @ Aurélien-Alexandre

    La transparence produit un effet souvent bien plus efficace, c'est vrai. Surtout lorsque l'on est réellement "propre" et que le bad buzz n'est que le fruit d'une erreur.

    Dans le même temps, les griefs exposés sont parfois tout à fait justifiés. Dans ce cas, il peut être difficile pour une entreprise de tenter de se défendre. Les demandes de suppression de contenus sont alors une méthode assez efficace.

    Sinon, je suis tout à fait d'accord avec ton approche concernant un comunity management efficace.

    @ Chob

    C'est vrai, il est difficile de communiquer sans mettre d'huile sur le feu. D'autant plus qu'il est préférable de le faire rapidement. Ceux qui s'y sont préparés et ont de véritable plan de crise s'en sorte mieux que Nestlé (par exemple) qi a confié cela à des amateurs en ne leur donnant pas beaucoup de cartouches, face à une organisation hyper affutée.

    @ Laurent

    Merci pour cet exemple, et notamment le tarif. Quand on y pense, ce n'est pas très cher.

    @ Gael

    Je ne comprends pas le lien entre le négative SEO et la gestion de l'e-reputation. Tu m'éclaires ?

    Sinon, recevoir des liens à partir de sites "douteux" n'a pas grande importance tant que tu n'en fais pas toi même vers ces sites.

    @ Eric

    Le cas de messages non signés reste tout de même bien plus facile à gérer, notamment car le propriétaire du forum est directement responsable. Il ne peut se retourner contre personne dans le cas d'un message anonyme, en général, il le retire assez facilement à la moindre demande, non ?

    Pour la dénomination, je ne sais pas ce que tapes les internautes, c'est par là que je commencerais si je devais lancer ce type de service.

    Pour les tarifs, le commentaire de Laurent donne une bonne indication. Mais je pense que le prix dépend fortement du cas et du nombre et de la puissance des pages "désagréables" présentes sur Google.

    @ Sebastien

    Je trouve que tu résumes très bien ce qui se passe actuellement. En revanche, sur le fond, je crois que le besoin existe réellement.

  9. Chaussette

    Je ne savais pas que nettoyer ce genre de choses était un métier à part entière.

    Je pensais qu'il s'agissait d'une des nombreuses ligne de la fiche de poste de la personne en charge de la communication.

    Mais il est vrai qu'utiliser de "vrais" référenceurs pour exercer le boulot de nettoyeur doit faire son effet, SERPs domination avec tous les profils de réseaux sociaux et/ou des "fanblogs", il est évidemment aussi facile (en toute relativité hein !) de nettoyer son image sur la toile que de la falsifier.

    Bel article en tout cas.

  10. Crunch

    Très intéressant cet article !
    C'est avec des choses de ce genre que l'ont doit obligatoirement vérifier notre positionnement sur les moteurs de recherche mais aussi tout ce qui se dit sur l'entreprise car, se forger une place parmi les milliers d'autres entreprises et sites n'est pas si facile que ça de nos jours ! De plus, si besoin d'un nettoyage il y a, il ne faut pas user de méthodes douteuses afin d'éviter un scandale qui claque à la tronche ... 🙂

  11. Didier

    La réflexion sur les prix est importante. Laurent précise que la prestation courrait sur 1 an.
    A mon avis c'est un point clé car pour être efficace ce genre de nettoyage ne peut de faire que dans la durée.
    La mise en place des divers comptes et pages peut se faire rapidement, mais a mon avis, la gestion qui suit doit être faite par le client (sauf s'il est en prison).

  12. Djolhan

    Effectivement, c'est une profession peu connue mais qui doit rendre de gros services à certaines entreprises ! Maintenant, ca m'a l'air très intéressant, mais ca ne doit pas être super courant pour les petites entreprises de demander ce genre de services.

  13. Nicolas Pirson

    Pour des entreprises qui seraient diffamées, en principe un avertissement dissuasif devrait suffire.
    Si les choses vont plus loin, une plainte détaillée adressée à l'hébergeur devrait convaincre la personne de mauvaise foi.

    Si les rumeurs sont fondées, l'entreprise pourra faire ce qu'elle souhaite, la nouvelle sera relayée encore et encore sur différentes pages, et comme tu le dis, il y aura un créneau à prendre côté laveur de toile.

    Mais est-ce très déontologique de masquer les rejets des entreprises?

    Le plus efficace est de ne pas abuser des gens et assurer un service de qualité.
    Si le service offert par une société est correct, je ne vois pas ce qui ferait des mécontents.
    A part les concurrents, qui peuvent évidemment diffamer à loisir mais là c'est dangereux et illégal (Piouuuu! On ne va pas en arriver là quand même! ).

    Pour ne prendre qu'un exemple, j'ai contacté le service juridique d'overblog qui force ses utilisateurs à ouvrir les liens sur le blog dans un iframe en lieu et place d'un lien externe.

    Conséquence le beau axe.net compatible W3C s'il est mentionné en lien par un utilisateur overblog, affichera des erreurs chez eux.
    Certains javascripts provoqueront des erreurs de comportement et un bandeau overblog démolira ton design.
    l'adresse sera un truc genre : prefhttp://nomdublog.overblog.com/ext/http://blog.axe-net.fr

    voir http://copyright.over-blog.com/article-copyright-sur-overblog-52284410.html pour les "détaux".
    J'ai créé un blog chez eux pour comprendre comment fonctionnait leur interface.

    Évidemment, tu n'es pas prévenu et c'est en analysant tes stats qu'un jour tu tombes sur ton site affublé d'un horrible bandeau propriétaire! Et le pire c'est qu'il se trouve bien référencé à cette adresse!!!

    J'attends de voir comment vont évoluer les choses puis mettrai quelques liens de sociétés plus sérieuses afin que de gens de même stature règlent ça entre eux si un arrangement à l'amiable ne suffit pas.

    Plusieurs utilisateurs contactés déplorent cette politique de la part d'overblog ainsi que différent webmasters qui ont trop besoin d'audience que pour exiger le retrait du lien.

    Pour ma part, j'ai demandé le retrait pur et simple de liens vers mon site chez leurs blogueurs, trouvant que cette situation très limite pourrait ouvrir la porte à d'autres abus.

    Quid de l'avis des lecteurs?
    Bien à tous(tes).
    Nico

  14. Keeg

    C'est vraiment un domaine qui m'intéresse au plus haut point. Mais bon, trop petit, pas sur Paris et courte existence pour l'instant, donc ça attendra.

    Je pense que là, c'est le moment ou jamais de prendre le marché. Dans quelques temps, ce sera définitivement trop tard.

  15. Maxime

    Le problème avec la médiatisation de ce phénomène, c'est de donner des idées à des référenceurs malintentionnés pour profiter de la chose.

    On pourrit la réputation d'un client, puis on lui envoie gentiment un e-mail lui indiquant qu'il gagnerait à assainir son image numérique, avec un petit devis en pièce jointe 🙂 Même si je suppose que certains le font déjà

  16. providenz

    Vu l'actualité, y'a un paquet de clients à démarcher c'est temps ci 🙂
    Un autre volet, tout aussi important, c'est le communiqué d'explication où l'entreprise, tout en faisant amende honorable, tente de rasseoir son image.
    Certains réagissent directement sur les blogs qui les incriminent. (trouve plus les liens)

  17. Ludovic Passamonti

    Ha Sylvain, tu me scies !!! J'ai un article similaire sur la question en préparation, avec le même exemple !!! Tu m'as devancé 🙂

    De mon point de vue, ceux qui ont vraiment des "c..... en or" à se faire avec l'explosion de l'e-reputation, ce sont les avocats, et autre juristes qui défendent les intérêts de leurs clients.

    Moi qui n'ai pas la langue dans ma poche, j'ai l'impression que l'action de nettoyage (censure ?) devient un réflexe automatique dès lors que je donne un avis trop "prononcé" sur une société et ses prestations, ou que je dénonce une pratique douteuse (comme les inscriptions payantes dans des annuaires bidons sur internet).
    Dès que je mon article est repéré, un joli email d'intimidation sous couverture juridique arrive dans ma messagerie pour me forcer à changer mes propos, ou pour supprimer l'article purement et simplement.

    J'ai l'impression qu'on arrive a un point ou les arnaqueurs ont plus d'armes juridiques et techniques que les victimes. pour leur permettre de continuer leur activité en toute impunité. C'est le monde à l'envers, non ???

  18. Sylvain Auteur de l’article

    @ providenz
    Tu as raison concernant l'actualité de ces dernières semaines. D'ailleurs, j'ai omis de parler d'adwords pour occuper une place supplémentaire.

    @ Ludovic
    Juste retour des choses. Combien de fois me dis-je que j'aurais aimé avoir tes bonnes idées d'article. (mode vengeance) 🙂

    Pour ce qui est des avocats, tu as raison, ils seront certainement les grands gagnants de ce type de gueguerre.

  19. katsoura

    "la crasse sous le tapis" La crasse étant toutes ces personnes qui s'expriment librement sur un support public.

  20. Sylvain Auteur de l’article

    @ Katsoura

    Mouais. Moi je ne connais pas vraiment de support public sur le net. Tous les blogs ou forum sont privés par définition, et leurs propriétaires susceptibles d'être attaqués en justice .
    Mais quand je disais "crasse sous le tapis", je voulais surtout dire que les nettoyeurs ne font souvent que déplacer le tas de poussière. Je ne voulais en aucun cas donner le qualificatif de "crasse" au personnes qui se défendent parfois de certaines pratiques à juste titre.
    Cela te convient mieux ?

  21. lucie

    Je ne connaissais pas ce métier, c'est une nouvelle approche du référencement qui a de l'avenir, et qui créera sûrement de nouveaux emplois. Par contre je n'aimerais pas l'exercer pour redorer l'image d'une entreprise malhonnête, question d'éthique..

  22. Fabien

    Le meilleur moyen d'éviter de faire appel à ces super nettoyeurs du web c'est encore de prévenir la maladie au lieu de devoir consacrer du temps et beaucoup d'argent à la guérir :

    - anticiper les réels désirs des clients afin de leurs proposer le contenu le plus adapté possible
    - proposer ses produits/services de manière totalement transparente et pas (ou très peu) enjolivés
    - ne pas promettre n'importe quoi à ses prospects/clients (apprendre à dire non)
    - être réactif, courtois et respectueux dans les relations clients
    - last but not least, ne surtout pas prendre les gens pour des cons...

    Rien de bien folichon, juste une belle dose de bon sens et de bonne volonté !

  23. Wilfried

    @maxime,
    bien vu,j'aurai tendance à dire que c'est une pratique qui va en attirer plus d'un à l'avenir. il leur paraitra beaucoup plus facile de noyer le poisson sur des requêtes et des supports sur lesquels ils seront passé le mois précédent.

    @Ludovic
    oui effectivement il ne sont jamais a plaindre mais n'oublions pas qu'il existe quelques cabinets qui se battent pour faire les choses proprement et dignement sur internet. J'ai participé à une conférence du cabinet Haas très enrichissante a plusieurs niveaux.

  24. Seb

    le métier de nettoyeur du net est en fait un faux métier puisque cela constitue une partie seulement du travail du référenceur, c'est tout simplement du référencement de marque : le nettoyeur internet est passé plusieurs fois aux infos ces derniers temps comme s'il s'agissait d'un nouveau métier.
    Cela me fait perso bien rire surtout quand je vois le prix pratiqué par certains soi-disant pros du secteur genre 25 € la presta... mais bien sûr !

    Autre billet traitant du sujet : http://www.expertise-en-referencement.com/nettoyeur-internet-soigner-e-reputation-referencement.html

  25. fred

    Article tres intéressant, j'ai bien compris le systeme employé par cette société, grace a tes exemples, pour le résultat c'est comme en référencement, faut du temps je pense.

  26. Conseils webmarketing

    Bonjour,

    Ca fait un moment que je me demande si je me lance sur ce créneau. Peut-être pas tout seul... Pourtant, tu dis juste sur un point (les autres aussi... 😉 : les référenceurs sont a priori les mieux placés pour ce boulot...

    Merci.

  27. Léo

    Article intéressant Sylvain, j'étais tombé sur le billet de blog (en lien) il y a quelques temps.

    Comme d'hab, les compagnies qui ont les moyens se défont de l'image qu'elles méritent (probablement) à coup d'avocats.

    Il faut vraiment que je me renseigne sur le coté législatif des responsabilités des blogs / forums etc pour savoir si un blog hébergé dans un pays avec des lois plus réfléchies (aux vues des technologies actuelles ex. UK ou US) mettrait son auteur à l'abri de telles représailles, et cela même s'il habite en France.

  28. J'ai un cas de conscience

    Bonjour,

    [MODE BROSSE A RELUIRE]article intéressant comme à l'accoutumée[/MODE BROSSE A RELUIRE], et qui arrive à point nommé.

    On me propose de faire une presta de veille sur une marque, et en épluchant le bruit et les avis sur cette marque sur la toile, je me rends compte que sa réputation n'est pas des plus bonnes.
    J'ai donc un cas de conscience au regard des avis unanimes, des gens qui ont l'air de s'être fait "avoir"et qui m'ont l'air fondés.

    Le plus "dur" dans ce genre de presta, c'est de faire fi de son ressenti, et de se dire que l'on va se faire l'avocat du diable.

    C'est le première fois dans ce métier que je suis partagé sur l'utilité et le bien fondé d'une telle mission : dilemme...

  29. Mathias Poujol-Rost

    Globalement, je suis très d'accord avec toi, ces "nettoyeurs" sont avant tout des référenceurs. Il sont aussi très médiatisés, car on joue sur la peur, alors qu'il faudrait insister sur la veille, et l'ouverture au dialogue quand on est critiqué en ligne.

    Il y en a d'autres, mais Ekinoxe Origin est un bon exemple d'entreprise pratiquant le noyage pour "gérer" sa cyber-réputation.

    Il y a plusieurs mois, j'avais réalisé une petite analyse de leur stratégie de référencement, basée notamment sur un nombre important de sites Web et la production massive de contenu.

    Depuis, il ont créé encore plus de sites et de blogues, j'ai renoncé à faire l'inventaire. Mais cela est d'une ampleur démentielle : des dizaines de site et de blogues ! Je pense qu'au moins une personne à temps plein s'occupe de gérer et remplir tous ces espaces Web.

    Sais-tu comment on appelle précisément ce « détournement de pertinence » qui consiste à se référencer sur des mot-clés précis mais dont le but est de produire du contenu jouant sur de l'homonymie ou le champ lexical et ainsi faire en sorte que le contenu développe une autre thèse que celle cherchée par les internautes ? (J'espère avoir été assez clair.)

    Tu soulèves aussi un point important sur les compétences en référencement, moi je déplore de manière générale une frilosité de certaines entreprises critiquées à s'ouvrir au dialogue et à répondre directement au critiques, de même que celles qui refusent d'engager un gestionnaire de communauté. C'est dommage que certaines préfèrent intimider ou attaquer plutôt que de discuter.

  30. Olivier

    En complément, on aurait pu citer également BP qui a carrément mis en place une campagne de nettoyage de sa réputation en achetant...de l'Adwords et en ciblant des mots-clés autour de la marée noire. Il y en a qui ont les moyens !

    Il existe également un principe d'e-réputation par nom de domaine similaire que nous vivons actuellement. En effet, une société de vente en ligne chinoise dont le nom de domaine est très ressemblant au nôtre subit un certain nombre de mauvaises critiques sur les forums, et il arrive parfois que nos noms de domaines soient confondus par les consommateurs énervés de ne pas avoir reçu leur commande en temps et en heure.

    Nous sommes donc en veille permanente, afin de demander, par exemple, aux modérateurs de forum de mettre le bon nom de domaine, à savoir celui du grossiste chinois qui se fait descendre en flèche, et pas le nôtre. Pas glop !

  31. Martin

    Joli article bien traité malgré une cible difficile à traiter sans dérapage. Cela me fait penser qu'il est peut-être prudent pour toute entreprise d'avoir en stock des sites qui lui sont dévoués, qu'ils soient gérés en propre, comme c'est le cas ici, ou bien gérés par des tiers.

    Gardons à l'esprit que toutes les études d'impact démontrent que le consommateur se fie davantage au Net qu'à d'autres sources d'information, et que certains s'arrêtent carrément à la page des résultats des moteurs de recherche pour se faire une opinion parfois définitive sur la réputation de quelqu'un, d'une entreprise ou d'un produit. En somme, si l'Oracle Google, Yahoo! et Bing leur mettent quelque chose sous les yeux, c'est que c'est nécessairement vrai, avec tous les dangers que cela représente.

  32. jonat

    Très bon article!

    C'est un sujet auquel j'ai été confronté une fois.

    De mon point de vue, la chose primordiale est d'avoir une stratégie murement réfléchie, et bien sur du temps devant soi pour la mettre en application.
    De là, faire appel à une agence de référencement est logique, puisqu'elle mettra en œuvre son savoir-faire.

    Le faire en interne, oui, mais comme le temps c'est de l'argent, je pense qu'il faut bien spécifier les rôles de chaque personne qui intervient dans le processus de nettoyage.
    Et comme il y a très rarement référenceur dans une boite dont le SEO n'est pas le métier (ou dans les petites boites), et bien ça prend du temps et de l'énergie, qui n'est pas consacré à notre tâche principale...

  33. Bernard

    Il est fondamental de bien gérer son e-réputation aujourd'hui.

    Faire appel à des spécialistes permet à toute société de se concentrer sur son cœur de métier.

  34. Mapics

    J'ai déjà eu des contacts pour du nettoyage de réputation et généralement les clients sont dans l'urgence et veulent du résultat quelle que soit le prix.
    Par contre je suis d'accord avec toi avant de penser aux nettoyage il serait mieux de ne pas se salir.
    Par contre une société il y a des réputations que je refuse de la nettoyer, il faut savoir assumer ces actes aussi.

  35. Nicolas Pirson

    Bon, vu qu'il vaut mieux informer que nettoyer, j'ai réalisé un petit didacticiel pour blogueurs à qui les mode-d'emplois donnent des boutons et des nausées
    Comment virer les iframes d'over-blog.

    En plus tu pourras gagner un client aspirant au nettoyage. 😀

    Les blogueurs que j'ai contacté pensaient même que ce n'était pas possible de pratiquer un lien direct vers un site.

    A conseiller donc dans le cas où vous remarquez un affichage dans ce genre de votre site : http://blog.over-blog.com/ext/http://blog.axe-net.fr/nettoyeur-du-net-e-repuation
    Le lien n'existe pas mais il suffit de le taper tel quel dans le navigateur pour voir le résultat. Beurk!

    Je ne pense pas que Sylvain apprécierait de voir son site mentionné comme lien tel-quel, me trompe-je??? 🙂

    Comment expliquer la démarche aux blogueurs qui vous lient de cette manière?
    http://copyright.over-blog.com/article-overblog-droits-d-auteur-didactitiel-53795471.html

    Oui, c'est basique comme explication mais ça s'adresse au tout débutant!

    Nicolas

  36. xavier vespa

    Bonjour,

    Merci pour cet article.

    Je travaille pour une agence de réputation en ligne, je suis en charge de noyer le contenu. Cela n'a rien de très glorieux car on ne sait effectivement jamais si nous nous faisons le défenseur du bien ou du mal (imagé, bien sûr).

    Ce qui est marrant ici, c'est que personne ne se demande pourquoi les résultats négatifs sont tellement "sticky" en première page de Google.

    Pour moi, le référenceur traditionnel va échouer à 65% des cas dans sa mission de noyage car ses schémas de compréhension des dynamiques de moteurs de recherche ne sont pas en ligne avec les nouvelles problématiques propres à l'eréputation.

    Je pourrais me tromper, mais j'ai la tête dans le guidon 45 heures par semaine à analyser les comportements des moteurs de recherche sur des cas d'eréputation, et ce que j'observe ne correspond pas aux logiques de SEO classique.

  37. Reputation Squad

    Bonjour,
    merci pour cet article documenté.
    En tant que "nettoyeur du net" (même si je n'aime pas trop ce terme), je me permets quelques remarques/précisions terrain:
    -vous ne parlez pas beaucoup de l'aspect juridique, qui représente plus de 50% de l'activité;
    -"on" parle souvent des grosses sociétés qui nettoient leur e-reputation. Le gros des dossiers traités concernent (i) des sociétés à faible présence sur internet victime de peu de clients mécontents (parfois 1 seul) mais très motivés et (ii) de particuliers, pas forcément très riches, qui voient une vielle affaire ressortir ou un ennemi/ex-mari/etc. s'acharner sur eux (2 exemple parmi une multitude de cas).
    -je confirme que quand vous êtes un escroc (particulier ou entreprise), il n'y a pas grand chose à faire.

    A bientôt
    Fabrice
    Reputation Squad

  38. Sylvain Auteur de l’article

    @ Xavier, Fabrice

    Merci de vos interventions de pros du métier.

    @ Xavier

    J'ai tout de même un petit doute sur votre théorie.
    Je comprends bien qu'un contenu négatif soit relayé plus activement (on ne parle que des trains en retard).
    Plus de relais = plus de backlinks = plus de visibilité.

    En revanche, je n'ai jamais constaté de différence de traitement de la part d'un algo selon qu'un contenu soit positif ou négatif.

    D'ailleurs, le malheur des uns faisant le bonheur des autres, le contenu est souvent positif pour quelqu'un (concurrent, idéologue, etc.)

    En fait, j'ai déjà entendu votre théorie, mais justement de la part d'un "nettoyeur". J'aimerai beaucoup avoir l'avis de quelqu'un d'indépendant à ce sujet.

    @ Fabrice

    Je ne trouve pas le mot très joli non plus.
    Comment vous définissez-vous de manière plus sympathique ?

  39. Xavier Vespa

    Bien, sachez simplement que la théorie que j'avance, je l'observe, je ne la devine pas.

    btw, je travaille avec @Fabrice commentant au-dessus, nous avons écrit chacun notre propre commentaire en même temps sans nous en rendre compte.

  40. Batpsite

    Cette notion de nettoyeur du net me laisse dubitatif... Dans mon métier de CM j'ai été amené à supprimer certains commentaires allant à l'encontre de la marque mais j'aimerais bien savoir par quel biai l'agence "de nettoyage" arrive t'elle à supprimer l'ensemble des commentaires sur des forums sans l'accord préalable des internautes.... C'est de la magie ?? Si quelqu'un a réponse à cela ?

  41. Sylvain Auteur de l’article

    @ Baptiste
    La solution la plus simple me semble de contacter l'administrateur du forum et de le menacer de le poursuivre pour diffamation. Mais Xavier et Fabrice pourront peut-être nous en dire plus.

  42. Batpsite

    @Sylvain @Fabrice Quels sont les recours juridiques pour supprimer un commentaire non désiré sur un forum ou un site lorsque l'on ne peut joindre l'internaute concerné ??

  43. Sylvain Auteur de l’article

    @ Baptiste,

    je dirais l'hébergeur. J'ai souvent fait supprimé des contenus plagié de cette manière (L'hebergeur contact le propriétaire ou supprime l'accès au site, c'est radical).

  44. Laurent

    Très amusant ton article Sylvain car nous venons justement de spécialiser quelques collaborateurs dans l'e réputation en général. Tout va tellement vite sur le net, le bon comme le mauvais.

  45. Baptiste

    @sylvain. Ok je vois. Admettons que l'hébergeur refuse de supprimer un commentaire sous prétexte qu'il lui semble "légitime" et de ce fait qu'il ne me porte pas atteinte. Quels sont les moyens de pression dans ce genre de cas ?

  46. Sylvain Auteur de l’article

    @ Baptiste

    Des tueurs, la mafia 🙂
    Plus sérieusement, il y a des lois en France, et sur ce point précis, les hébergeurs ne prennent généralement pas de risque.

  47. Baptiste

    @sylvain T'es bien un mafieux !! 🙂 Tu restes assez évasifs sur le sujet. Je rencontre justement ce problème avec un site et j'aimerais sincèrement connaitre quels sont les textes de loi à ce sujet afin de les relancer.

  48. blackat

    Bonjour !
    bon résumé ...
    et pourquoi ne pas imaginer, un référenceur du coté obscur de la force, qui ferait exactement l’inverse ?
    faire ressortir des témoignages « mauvais » sur une société concurrente pour une certaine somme ?
    diffamation ? je ne penses pas, si c’est l’avis des gens (liberté d’expression) qui est relayé !
    L’arbre du référencement à de nombreuses branches, de jolies feuilles, de bien beaux fruits … mais certain sont pourrit.
    Une nouvelle activité lucrative ?

  49. Nicolas Pirson

    Heuuu, vu que les faits sont clairs et établis

    http://copyright.over-blog.com/article-copyright-sur-overblog-52284410.html

    et http://copyright.over-blog.com/article-overblog-droits-d-auteur-didactitiel-53795471.html

    Ce n'est pas de la diffamation quand même...
    Je ne les traite pas de réveil-matin, boites d'allumettes ou autre nom, je dis juste que leurs pratiques sont plus que douteuses.

    De plus comme c'est hébergé chez eux, ils ont le contrôle du contenu... Non?

    Vous allez me rendre pas rano mais presque!

  50. Sylvain Auteur de l’article

    @ Blackat

    C'est odieux, mais terriblement intelligent.
    J'imagine déjà la scène, pendant que l'un tente de nettoyer, l'autre produit et diffuse des contenus diffamants, les pousse à coup de backlinks en haut des serps.

    Tu imagines l'accroche sur un site web :
    "Ruinez la reputation de vos concurrents et faites leur déposer le bilan grâce à nous, nous sommes à vos cotés".

  51. Mathias Poujol-Rost

    À blackat (n°52) :
    ça serait sacrément risquée juridiquement comme entreprise : complicité voire bande organisée, réunion ou association de malfaiteurs... ! ? Je ne parle pas du côté malhonnête.

    Puisqu'on parle beaucoup de diffamation, je rappelle un guide reporter Sans Frontières sur les droits et devoirs des blogueurs, 11 pages (PDF) : http://fr.rsf.org/france-blogueurs-droits-et-devoirs-12-03-2010,36703

  52. RaphSEO

    Bonjour Sylvain, bien sympathique ce billet sur un aspect du référencement un peu particulier.
    Car contrairement à ce qui a été dit plus haut, pour moi ce n'est ni plus ni moins que du ref.
    Et les référenceurs dignes de ce nom ont largement les compétences pour entreprendre ce genre de contrat et sur tout le mener à bien.
    @blackat j'adore ta vision tordue des choses
    et de toutes façon je pense qu'il faut savoir faire le mal pour faire le bien encore mieux

  53. Michel

    "Et puis globalement, dîtes vous qu’une réputation, ça se construit, plutôt que de se nettoyer. Un « nettoyeur » ne fait que mettre la crasse sous le tapis."

    C'est une vision idéaliste à mon goût : pour certaines activités "borderline", on ne peut éviter la phase nettoyage (je pense notamment au secteur de la défiscalisation...) !

  54. patrenet

    Pour moi, il n'y a que les personnes où sociétés qui ont vraiment des choses à se reprocher qui ont besoin de nettoyage, c'est évident.
    C'est vrai qu'on est pas à l'abri d'un concurrent peu scrupuleux prêt à dire n'importe quoi, mais quand c'est faux, on a vite fait de rétablir la vérité en contre argumentant...
    La transparence est pourtant au goût du jour en ce moment ! ^^

    Si c'est quelques clients mécontent, autant s'expliquer en public et montrer sa bonne foi (à condition d'en avoir ^^)... c'est ca entre autre le travail du community manager.
    Pour le peu que je sache, une règle sur internet est de ne jamais mentir ; et effacer, ou pire, faire effacer sous la pression et la menace des messages qui ne nous mettent pas en valeur ne fait que prouver sa malhonnêteté...

    @blackhat : j'adore ta vision des choses, mais quand tu prône la liberté d'expression, des sociétés comme celle présentée dans l'article, et qui ont des bataillons d'avocats, vont vite te faire comprendre que ca n'existe plus en France...

  55. Bruno

    Très bon article pour changer.
    Pour apporter ma petite pierre à l'édifice, je pense que "nettoyeur du web" ça fait un peu métier avec trop de casquette, un peu comme "web marketeur".

    On distingue les vrais nettoyeurs au sens propre du terme qui comme tu le dis contactent les forums pour supprimer ce qui est désagréable (stratégie dangereuse, la SNCF s'y est brulée les doigts quelques années auparavant par exemple).

    On distingue également les référenceurs qui comme tu le soulignes relèguent ce qui fache en 2ème page.

    Enfin, on trouve les community manager, car après tout, le meilleur moyen de nettoyer sa réputation, c'est de changer de qui va mal et de répondre aux problèmes et ça c'est clairement une des casquettes du community manager!

    Au final il faut choisir, c'est souvent inutile de tout mettre en place en même temps et 99% des entreprises font appel à des community manager; à juste titre.

  56. julien

    Je me souviens de la crise crée par la société (par Dieu) elle-meme ^^, et la petite guerre en interne.

    Nettoyeur du net, une vraie mine d'or à exploiter.

  57. Mathias

    À Julien (n°64) :

    Il y a des souci d'ego dans cette société ? Quelle a été la guerre en interne ?

  58. Guillaume

    Comme quoi de nos jours, il vaut mieux éviter de faire des bêtises quand on est jeune ou moins jeune.
    Tout ce sait, tout se voit, tout se photographie ou se film...
    Et malheureusement, nous n'avons même plus le contrôle sur la diffusion, le net liberté de parole mais pas toujours dans le bon sens.
    Heureusement les référenceurs sont là pour cacher les vilaines choses 😀

  59. Paraselection

    Ce créneau est vraiment intéressant, je me demande si je ne vais pas me lancer dessus.

  60. Frédéric

    L'e-reputation ce n'est pas simplement "cacher les vilaines choses" mais c'est également mettre en avant les qualités de votre client, se construire Sa réputation sur le net. Un travail qui se fait déjà en amont afin d'éviter justement que des anonymes ou concurrents sur des forums ou autres viennent ternir l'image de votre client parfois et souvent sans raison.

  61. sylvain 2

    Certains nettoyeurs du net proposent même des services satisfaits ou remboursés.

    Si le nettoyage ne fonctionne pas, car il faut être transparent, certains nettoyages ne fonctionnent pas, ces nettoyeurs remboursent les sommes versées.

    Le risque est donc nul pour le client !

  62. coraline

    Bonjour,

    Niveau "noyade" j'en connais bien une autre qu'Ekinoxe : la société Cometik ! Cherchez un peu son nom sur Google, et vous tomberez face à des DIZAINES d'offres de postes de commerciaux, et aussi quelques techniciens.

    Cette agence qui se vante de faire de la "communication éthique", veut en faire reléguer en fond de classement ses méthodes révélées par un client via le blogue de Mathias Pujol-Rost, et aussi tous les procès qu'elle lui a fait : -http://blogue.mathiaspoujolrost.net/perso/index.php/post/2011/01/23/liste-mes-procedures-judiciaires-groupe-cometik .

  63. Yves

    Bonjour
    Je n'ai rien contre les nettoyeurs du net dans une certaine limite,car je suis victime sur mon blog de ces pratiques ainssi que deux autre blog amis car nous dérangons deux entreprises qui sont loint d'etres dans la transparence la plus total ,alors ou est la liberté

  64. Rodger

    très bonne question. Mais à y regarder de plus près, les mieux placés pour nettoyer ou encore noyer ce type de résultats, ce sont bien les référenceurs. Je demande d'ailleurs pourquoi ces derniers ne s'expriment pas souvent sur le sujet. Pour supprimer un contenu, certes un avocat est mieux placé pour rédiger une lettre à envoyer aux webmasters concernés. Mais malheureusement, face à certaines situation, il est impossible sur le court terme de tout supprimer. Il faut alors relèguer comme tu dis les résultats à 10ième place Google. Et ce n'est souvent pas très complexe à mettre en place.

    Un conseil : Lancez-vous. C'est une partie intégrante du référencement. Accepter ou non les prestations en fonction de la situation et de l'image du client en face.

  65. NY

    Article intéressant mais dans quelle mesure les articles repoussés en 2ème ou 3ème page de Google remontent au fil du temps ? Et surtout au fil des changements : comment prendre en compte les Google Dances ?

  66. Sylvain Auteur de l’article

    @ NY

    A priori, la dernière Google dance a eu lieu il y a au moins 4 ans, on devrait donc être tranquille 🙂

  67. Luc

    Juste un point pour préciser que ce type de prestation est de plus en plus demandée par des particuliers (changement de profession, nouveau job...). Le nettoyage de réputation ne se limite plus aux sociétés.

  68. Mathias,

    Il y a des gens que je ne comprendrais sans doute jamais.

    Par exemple, la société Cometik (agence «one shot») : elle m'a fait deux procès via leur avocat Eric DELFLY, puis m'envoie carrément des huissiers !

    Ses trois dirigeants ont-il vraiment pensé à leur identité numérique ? ! ?

Partagez sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *