Non, vos visiteurs n'arrivent pas par votre page d'accueil !

Page couteau suisse

Evitez la page qui fait tout...mal.

Si parfois, je l'admets bien volontiers, certains de vos visiteurs découvrent votre site à partir de la page d'accueil. Mais si votre site est assez conséquent, si vous proposez plusieurs services ou produits, et site le travail de référencement a été correctement effectué, une bonne part de vos visiteurs ne découvrira pas votre site à partir de la homepage.

Pire, certains ne la verront même jamais, et pourtant, ce n'est pas pour cela qu'ils ne prendront pas contact avec vous, ce n'est pas pour cela qu'ils ne commanderont pas, mais souvent ils n'ont simplement jamais besoin de s'y rendre.

La homepage est une page très importante, mais pas au détriment des autres. C'est avant tout un guide.

C'est sans doute le point sur lequel nous avons le plus d'échange au départ avec nos clients quand nous concevons un site, et ensuite à chaque souhait de modification.

Dans de nombreux cas, cette page n'a pas d'utilité pour le visiteur. Prenons quelques exemples :

  • J'ai tapé « appareil photo » dans Google et je clique sur le résultat de Pixmania. Heureux, j'arrive directement dans la bonne rubrique. Je regarde plusieurs modèles, l'un d'eux me convient (mon fils va être content, c'est son anniversaire), banco je l'ajoute au panier. Je consulte ensuite les propositions de produits associés (une petite housse serait sans doute utile) et hop, je l'ajoute aussi.  Je fini en allant payer et franchement, la page d'accueil, je-m-en-fout !  D'ailleurs, sur celle-ci Pixmania me propose des promos sur le camping et les perceuses dont je me fiche éperdument.Pourtant, le site a convertit, j'ai passé ma commande sans jamais me préoccuper de la vitrine qu'est la page d'accueil.
  • J'ai tapé « idées team bulding » dans Google, car je cherche à motiver mes collaborateurs en les récompensant en même temps par une journée agréable hors de l'entreprise.Je clique sur le résultat de Meltis (je clique ou je veux c'est mon article), je vois une activité « creative car » qui me plaît, je consulte les autres idées, je reviens sur la première. Je regarde la page « qui sommes-nous ? » La société existe depuis 99, c'est rassurant. Je regarde les témoignages clients et je clique sur « Contact » pour demander les modalités de mise en oeuvre.  Ai-je vu la page d'accueil ? Non, je-m-en-fout !
  •  Je vois passer un Tweet avec un lien vers un blog sur un sujet qui m'intéresse actuellement. J'arrive sur l'article, j'apprends des tas de choses utiles, je visite deux autres articles grâce aux liens que le premier contient. Je cherche les boutons Twitter et G+ de l'auteur, car il est passionnant, je m'abonne.  Ai-je vu la page d'accueil ? Non pas eu le temps.

Je sais, je viens d'être un peu long, mais des exemples comme ça je pourrais en ajouter des centaines. Vous-même aussi d'ailleurs si vous réfléchissez un peu aux derniers sites que vous avez visités. Mais alors à quoi sert cette foutue page d'accueil si tout le monde s'en fout ?

Évitez la page d'accueil fourre-tout

Je me suis un peu fait l'avocat du diable dans la première partie de cet article. Bien évidemment, votre page d'accueil est extrêmement importante. Et bien c'est justement une bonne raison pour ne pas la négliger. Mais pensez plutôt à ce que vous pourriez retirer qu'à ce qui pourrait la compléter.

Allez à l'essentiel

Faites-vous une bonne raison, vous ne pourrez jamais tout dire ou tout montrer sur votre page d'accueil. C'est d'ailleurs pour cela que votre site possède des rubriques et des pages internes, non ?.

Votre homepage doit être un résumé de ce que vous proposez. Vous devez être capable d'y synthétiser vos offres principales de manière à donner envie d'aller plus loin. Vous devez vous concentrer sur votre cœur de métier.

Si vous êtes comptable et que la formation aux logiciels de comptabilité n'est qu'un petit complément pour vous, développez cela dans une page interne, mais ne noyez pas vos services essentiels au milieu de « bricoles » de ce genre.

Plus vous ajouterez des informations, moins chacune d'entre elles sera visible.
Focalisez-vous sur l'expérience de l'utilisateur. Pensez surtout à lui simplifier la vie plutôt qu'à déballer tout votre savoir-faire.

Soyez explicite

Pour les visiteurs qui arriveront par cette page, tenez compte du fait que l'on doit savoir en un clin d’œil ce que vous faites et ce que vous proposez. À ce sujet, j'étais assez surpris récemment quand un ami m'a demandé ce que je pensais de son nouveau site (un service web d'outils partagés).

J'ai eu beau lire 2 fois les informations contenues sur la homepage, je n'y ai rien compris. J'avais juste l'impression que l'on me poussait à m'inscrire alors que que je ne savais pas à quoi servait le site...
un simple slogan ou 2 phrases auraient pourtant suffit à combler mon besoin. Mais là, je n'avais pas envie d'aller plus loin, j'étais perdu, donc déçu.

La particularité du e-commerce

Le cas d'un site e-commerce est sans doute un peu plus complexe, car souvent ce sont des centaines ou milliers d'articles que l'on souhaite mettre en avant. Je n'ai pas de conseils définitifs sur le sujet, car chaque cas est particulier, notamment en fonction de la profondeur du catalogue.

On peut tout de même se dire que ce qui est le plus important, c'est le menu d'accès aux différentes rubriques. C'est lui qui devra être le plus visible pour guider le visiteur.

Un résumé rapide de "Qui-vous êtes" et de votre cœur de métier sera sans doute utile si vous êtes un petit acteur de votre marché. L'objectif est de permettre au visiteur de comprendre en un coup d'oeil votre offre et votre positionnement (marketing).

Une mise en avant de vos avantages concurrentiels sera un plus. Elle permet de vous différencier de vos concurrents.

Enfin traditionnellement, on y retrouvera les nouveautés et promotions qui intéresseront les visiteurs qui vous connaissent déjà.

D'autres informations comme l'accès aux CGV, les mentions légales et autres informations de ce type devront, elles, être présentes sur toutes les pages (dans un footer clair par exemple).

Exercices pratiques :

Envie de vous entraîner à faire simple et pratique ?

  • Résumez en 6 mots maximum ce que fait votre entreprise.
  • Listez les 5 à 10 gammes de produits ou services que propose votre entreprise, et n'en gardez que 3. Comme si vous n'aviez plus que ceux-là pour faire votre CA.
  • Résumez en 155 caractères et de manière vendeuse et alléchante votre offre de service.
  • Demain, vous avez l'opportunité de passer 5 secondes au 20 heures de TF1. 5 secondes, c'est court, très court. Imaginons que vous ayez le temps de placer le nom de votre entreprise et de citer sa raison d'être, que diriez-vous ?

En conclusion

Simple is beautifull – short is efficient...
Évitez la page d'accueil qui présente tout, mais mal.

Articles connexes : 

http://blog.axe-net.fr/conseils-pour-page-accueil-efficace/

http://www.adviso.ca/blog/2012/12/04/e-commerce-7-musts-a-presenter-directement-sur-votre-page-daccueil/

http://www.skeelbox.com/ergonomie-carrousel-page-d-accueil/

 

20 réflexions au sujet de « Non, vos visiteurs n'arrivent pas par votre page d'accueil ! »

  1. joris

    Hello,

    Je me suis rendu compte que tu avais raison en regardant mon google analytics, que sur mes 250 000 pages vue seulement 2% venaient de la page d'acceuil. Donc je pense faire comme tu as dis , "mettre l'essentiel" en homapage.
    un peu comme l'a fait Pat Flynn ici -www.smartpassiveincome.com

  2. Aurélien Berrut

    Très bon article dominical, comme d'hab ;) C'est vrai, beaucoup de personnes... enfin de clients mettent leur homepage sur un piédestal surtout quand il s'agit des liens entrants et du bourrage de la balise title. En plus d'être la vitrine synthétique du site et de la marque, la HP est très importante pour :
    - Le trafic direct, autrement dit ceux qui viennent dessus sans réelle intention de recherche.
    - Le search organique en visant les KW liés à la marque (brand), et le mot clé concurrentiel phare, voir 2.
    - Balancer du jus sur les pages les plus importantes (mais que le haut du panier).

  3. Samuel

    Salut Sylvain,

    Faire simple est loin d'être le plus facile à faire mais c'est passionnant ..une page d’accueil dans sa structure, son ergonomie, sa maquette avec ses zones importantes comme son contenu est un exercice d'autant plus important que le temps d attention de l internaute sur la home est très court, comme tu dis un éclair ..et ce temps visiblement a tendance a baisser vu que l'on est sollicité par les images en abondance sur différents supports et on zappe vite, très vite si on en trouve pas ce que l'on veut ou on n'est pas séduit ....
    Je pense personnellement aussi que la notion de hiérarchie de l'info a toute sa place dans cette page .. que veut on faire passer comme info, communiquer par ordre d'importance pour que l'essentiel soit à coups sur vu.
    Pour le e commerce le trio navigation horizontale, logo et baseline en dit long déjà ........et comme tu le précises les éléments de différenciations/avantages, l'offre et la manière, l'angle d'approche de la proposer sont importants.
    En rien de temps l’internaute doit comprendre ce que l'on vend, avec quelle valeur et sous quel angle et pourquoi en définitive il va acheter ici plutôt qu'ailleurs
    Le parcours que fait l'internaute régulièrement est d'ailleurs logique et intéressant à analyser : il arrive par la page catégorie (ou produit) va faire un tour par une page incontournable si besoin ( FAQ, guide des tailles, ....) puis s'il trouve son bonheur souvent le réflexe c'est home souvent > qui sommes nous parfois > cgv ou/et mentions légales >> transfo

    Merci pour le billet et bon dimanche

  4. Sandrine Khou

    Bonjour Sylvain, j'ai été plusieurs fois confrontée au dilemme optimisation technique - expérience utilisateur et j'avoue avoir dû y réfléchir à deux fois pour ne pas pénaliser l'utilisateur dans ses recherches on-site. Je pense qu'il est indispensable de s'identifier à l'internaute pour mieux comprendre les informations qu'il attend et leur présentation sur la page d'accueil. C'est effectivement essentiel, car après une landing page, l'internaute se retrouve ensuite, la plupart du temps, sur la page d'accueil pour chercher d'autres produits ou articles, donc si celle-ci n'est pas axée utilisateur, le taux de rebond s'en ressentira, à mon avis.

  5. Éric NIAKISSA

    Bonjour Sylvain,

    Merci pour ton article :-) Je trouve que c'est très clair et qu'effectivement, une page d'accueil n'est pas si visible qu'on pourrait le penser que l'on soit annonceur ou même agence.

    Toutefois, j'apporte un bémol quant à l'utilisation de la HP, notamment pour les marques lorsqu'elles sont exposées à la TV, à la radio ou dans la presse. Bien souvent, le réflexe des téléspectateurs, auditeurs et lecteurs est le même : taper la marque dans Google et arriver sur la page d'accueil. Dans ces cas, le taux de visibilité de la homepage est relativement important !

    ++

  6. BrunoT

    Bonjour Sylvain,

    Je pense que tu as dit presque tout, alors j'ajouterai simplement que la page d'accueil d'un site, c'est un peu comme la couverture d'un magazine ou un flyer: seul l'essentiel doit y être.
    Le plus important pour moi étant que l'internaute comprenne rapidement de quoi il s'agit et comment trouver tout de suite ce qu'il cherche.

    Amicalement,

    Bruno

  7. Sylvain Auteur de l’article

    @ Joris

    C'est assez variable selon les sites, mais il est vrai que très souvent cette page n'est pas vue. Un exemple avec les réseaux sociaux, la plupart des gens commencent sur leurs comptes, pas sur l'accueil de Twitter ou Facebook.

    @ Aurélien
    On est d'accord.

    @ Samuel
    Je te rejoins particulièrement quand tu parles du temps d'attention souvent limité et de l'importance de la hiérarchie des informations, ce dernier point étant souvent le plus mis à mal dans les homepages fourre-tout.

    @ Sandrine
    À part tenir compte du fait qu'elle va servir à envoyer du jus aux pages internes, et qu'il faut bien choisir auxquelles, je pense qu'il faut parfois mettre le référencement au second plan quand on raisonne sur la home. En tout premier lieu, c'est l'expérience utilisateur qui compte, car ci ce dernier ne rentre pas dans le site, s'être acharné à le capter sur cette page n'a servi à rien.

    @ Erick
    Je ne comprends pas ton bémol ?

    C'est exactement ce que je dis. Il faut tout faire pour que cette page ne soit pas un foutoir sans nom. Pour une marque connue, c'est encore pire.

    Un très bon exemple je trouve : Apple
    À l'heure où je te réponds, Apple communique uniquement sur 4 points
    Un point majeur sur lequel la marque concentre tout, l'iPhone 5 sur lequel il attire l'essentiel de l'attention comme si rien d'autre ne comptait pour eux. Le but est d’entraîner 100% des visiteurs dans la découverte de ce produit.

    Puis en petits encarts en dessous, un rappel sur l'environnement et la politique d'Apple sur le sujet, le Mac Book Air, le 5C et l'iPad Air, mais ces points sont clairement en retrait. D'ailleurs je ne les voit même pas sans scroller avec ma résolution d'écran.
    En fait, Apple pousse le concept à l’extrême, ils n'ont quasiment qu'un message (pour l'iPhone 5S)

    Bref, si tu vois une pub Apple à la télé et que tu vas sur la home d'Apple, tu n'auras pas 50 choix, ils ne communiquent qu'avec un message = un produit.

    En gros, exactement ce que j'explique. Si Apple te mettait en home des chargeurs de téléphone, des housses d'iPad, de la promo d'itunes, et 25 autres trucs divers et variés qu'ils fabriquent, cette page serait un gros foutoir inefficace.

    Je le répète, dans la mesure du possible, une homepage doit guider le visiteur vers les produits ou services principaux, pas vers tout le catalogue, il y a des menus pour ça.

    Ça donne ça :

    @ Bruno
    J'aime beaucoup ton image de couverture de magazine, c'est exactement cela. On n'y met que l'essentiel pour donner envie d'acheter le magazine et de lire ce qu'il y a à l'intérieur.

  8. franckwylliams

    Je comprends mieux à présent la notion "d'apporter du jus aux pages"
    c'est cela ? Plutôt qu'à la page d'accueil dont effectivement on se fou éperdument ...
    Enfin pas si sur… Ce n'est que mon avis de novice en matière de référencement, mais comment diable alors faire de la "pub", du lien, sans à chaque fois y mettre la page d'accueil de son blog surtout lorsque l'on a pas trop de contenu.
    Ceci dit en passant si l'on parle de wordpress il y a beaucoup de blogueur qui mettent en page d'accueil les derniers articles publiés! il semblerait alors que ce soit une énorme erreur pourtant beaucoup le font.

    Bref, ton article m'a donné à réfléchir sur finalement ce que l'on appelle aussi la sémantique (je crois qu'il faut que je digère tout cela, parce que j'ai un peu l'impression de me mélanger les crayons et surtout que pas mal de choses sont liées)
    Si j'ai un conseil à donner aux autres lecteurs, allez relire le dernier paragraphe, il est RICHE !
    Du coup je crois que je vais revoir tout cela … Merci !
    Amicalement

  9. Sylvain Auteur de l’article

    @ Franckywilliams

    Houla, ne va pas tout casser chez toi sans être certain d'avoir compris.

    D'abord, cet article n'est pas un article SEO (eh oui, ça arrive parfois ici :-)

    Mais pour aborder un peu ce sujet...
    La page d'accueil est généralement celle qui recueille le plus de jus, car c'est celle qui récupère le plus de liens. Donc à partir de l'accueil, on fait généralement des liens vers les pages internes les plus utiles pour son business.

    Ensuite, si je résume, tu dis, « je n'ai pas de contenu donc je suis obligé de faire des liens vers ma page d'accueil ». Aïe. Dans ce cas, arrête de penser SEO. Pourquoi voudrais-tu que tes visiteurs viennent voir du vide ? À mon avis, c'est ce problème que tu dois régler.

    Ensuite, pour un blog, c'est assez normal d'avoir les derniers articles en page d'accueil. C'est aussi le cas de tous les sites d'actualité, de news. Ce qui est nouveau doit se voir, donc être sur la homepage, c'est ce que le visiteur habitué vient chercher.

    Ensuite, quand on parle de sémantique, on parle de relier entre eux des contenus utilisant un corpus de mots communs. Pour simplifier, on dirait des contenus de même thématiques. Effectivement, pour le SEO, il est préférable de ne pas mélanger les choux et les carottes.

    Sinon, comme je le disais, je ne parle pas de SEO dans cet article, mais d'ergonomie et d'expérience utilisateur. Parce que faire venir des visiteurs c'est bien, mais si c'est pour qu'ils repartent de suite, c'est raté. Je résumerai en disant :
    - les pages internes devraient être aussi bien travaillées qu'une page d'accueil, car dans de nombreux cas le visiteur les visitera bien plus que la homepage.
    - la page d'accueil doit guider, elle ne doit pas servir à tout présenter sinon elle devient un bazar incompréhensible qui ne pousse pas le visiteur à aller plus loin dans le site.

  10. Laurent Bourrelly

    +1000
    Je dis souvent que la page d'accueil est la moins importante d'un point de vue SEO, en tant que landing page. Néanmoins, elle demeure vitale pour son rôle de redistribution du PR puisqu'elle a une énorme capacité à capter des backlinks.
    C'est même un gros souci lorsque je vois cette page capter un nombre important de requêtes.
    Comme tu le suggères, cette page a des objectifs radicalement différents à ceux du SEO et peut même s'avérer bloquante pour l'optimisation.

  11. franckwylliams

    Rassure-toi ... c'est une chose que je dois faire depuis un moment, en fait comme tu l'indique il ne faut pas distiller trop d'informations sous peine de perdre le visiteur.
    ;-) ça n'est pas du SEO, mais ça contribue à ce que j'appellerai une logique de blogging, c'est ce que je voulais dire.

    Pour le contenu je ne parlais pas de moi en fait, même si le lien vers G+ est un blog récent avec peu de contenu, mais des blogueurs en général, sans réel contenu ce sera la page d’accueil, qui est souvent celle des derniers articles !

    Au final, sauf cas particulier, si on a une marque, une ets, etc ... on aura une page d'accueil différente (confère toi avec "axe-net.fr" par exemple) car le but recherché n'est pas le même que ce blog (je viens d'ailleurs de remarquer que l'un est un wordpress l'autre en html ;-)

    Une logique de blogging qui combine bien sur l'UX et aussi l'UI, en fait et c'est ce qui m'interpelle, faire l'impasse ou se planter sur un seul de ces éléments suffit à rendre moins attractif un blog, mais ça c'est un autre sujet ...

  12. Régis

    Bonjour,

    article excellent. Pour ce qui est du cas du e-commerce, il est vrai que c'est plus complexe.
    Lorsque vous avez déjà de très nombreux liens, sur des mots concurrentiels vers la HP, il est difficile de se dire, la HP n'est pas la plus pertinente sur ce mot car telle catégorie est bien plus cohérente, et alors ne faire plus que des BL vers cette page de catégorie. Il peut y avoir l'impression de reprendre un travail à zéro et perdre l'opportunité de faire encore progresser la HP sur ce KW.

  13. Julien

    C'est très vrai que la HomePage est souvent mal adaptée : soit elle a un rôle de "table des matières" et croule sous les liens internes, soit elle a un rôle de "représentante de marque" et affiche une sobriété qui ne distribue que peu de jus... Le challenge est d'allier le côté "autorité" à l'aspect redistribution de linkjuice, donc de maximiser l'UX sans négliger le SEO ! C'est pour cela que je pense que chaque site à sa problématique de page d'accueil, en fonction de sa cible et des objectifs visés. Cet article apporte un éclairage essentiel sur les stratégies à adopter, bravo !

  14. Lilia

    Bonjour,

    J’adhère tout à fait à votre point de vu, c'est un excellent article !
    J'ai pu m'en rendre compte par moi-même en analysant mes statistiques sur google analytics et les résultats vont dans ce sens.

  15. Nicolas Breya

    C'est vrai que cela parait évident, et pourtant toutes les personnes qui vont créer leur premier site vont se concentrer sur leur page d'accueil au lieu de se focaliser sur leurs pages de contenus ou leurs principales catégories et section.

    Je crois que ce qui est assez marrant dans cette histoire, c'est de voir qu'au final les gens comprennent sur un article qu'il faut aller à l'essentiel et être ergonomique pour vendre. Mais dès qu'ils pensent à la page d'accueil, ils veulent tout mettre, même si cela n'a aucun sens.

  16. Bruno Gonzalvez

    Bizarrement (et je rejoins peut-être en cela certains autres contributeurs à cette discussion) j'ai du mal à considérer la page d'accueil comme autre chose que ce qu'elle est : un simple accès générique au contenu du site. D'une manière générale, chaque fois que je communique sur un billet de blog ou que je propose une offre commerciale particulière, j'utilise un lien direct vers la page en question et même le référencement naturel est renforcé en ce sens. C'est en tout cas ce qui me parait le plus logique.

    Une page d'accueil, oui, il en faut une et elle est utile lorsqu'on veut montrer son site à quelqu'un qui ne cherche rien de spécial en particulier (enfin, tout en restant dans le cadre de ce qu'on propose), mais ce n'est pas du tout la porte d'entrée principale de mes contacts qualifiés (oserais-je dire : "Au contraire" ?)

  17. Agence Monica Médias

    Bon, et si tout cela n'était qu'un subtil hommage aux concepts de longue traîne, tunnel de conversion, affordance des boutons et rassurance du prospect?
    Un concentré de fondamentaux plein Axe...

  18. Linkonexion

    Merci pour cet article très intéressant et complets. C'est vrai que l'on passe souvent trop de temps à travailler sa page d’accueil alors que c'est l'une des pages que les clients/lecteurs visitent le moins puisqu'ils sont intéressés par une seule catégorie de produit. Par contre, ce n'est pas toujours facile de travailler ses pages internes pour essayer de rediriger les lecteurs vers d'autres articles s'ils n'en ont pas envie :)

  19. Yann

    La page d’accueil n'est effectivement pas la seul page du site à travailler mais je pense aussi que le pourcentage de visiteurs arrivant par la page d'accueil diminue au fur et à mesure que le nombre de pages augmente.
    En effet, le site d'une boutique en ligne proposant des centaines d'articles devrait travailler son référencement de façon à ce que le client potentiel arrive directement sur l'article correspondant le plus à sa recherche.
    Mais un petit artisan qui souhaite promouvoir son activité à l'aide d'un site de quelques pages à quand même plus de chance de voir ces visiteurs arriver par la page d'accueil et devrait l'optimiser en conséquence.

  20. Sébastien

    Quand j'ai créé ma boutique en ligne j'étais persuadé que les visiteurs allaient passer par la page d'accueil. Mais et c'est quand même évident, plus on a de produits et moins il y a de chance qu'ils arrivent par la page d'accueil. Disons que ceux qui arrivent par la page d'accueil, se sont les visiteurs qui nous connaissent déjà. Merci pour cet article : il m'a permis de confirmer ces éléments !!

Partagez sur :

Les commentaires sont fermés.