Pensez à vos utilisateurs !

Pensez utilisateur !

Chaque site Internet a un objectif différent : il s'agit de présenter des services, vendre des produits, cliquer sur une bannière publicitaire, partager une passion, ... En d'autre terme, un site Web cherche à répondre à un besoin.

Malheureusement, l'approche d'un grand nombre de référenceurs consiste à réfléchir presque systématiquement en termes de trafic potentiel, de mots clés à cibler et de liens à créer.

C'est une erreur.

Et la raison en est tout simple : si vous centrez votre travail sur ces problématiques, vous risquez de perdre de vue l'essentiel : répondre au besoin de l'utilisateur. C'est la clé de la réussite de tout site Internet, quel que soit le ou les objectifs de celui-ci. C'est en répondant au besoin de l'utilisateur que toutes les actions du référenceur vont pouvoir être efficaces. Et cela commence dès la mise en place de votre stratégie SEO.

Les mots clés

Pour travailler efficacement, un référenceur va devoir en effet lister les mots clés et expressions pertinentes par rapport au site Internet qu'il veut référencer. Il peut utiliser pour cela de nombreux outils, comme par exemple :

  • Le générateur de mots clés Adwords
  • Google Insights
  • SemRush
  • Ubersuggest
  • ...

Chacun d'entre eux va dresser une liste plus ou moins exhaustive des mots clés pertinents au niveau du trafic potentiel. Et c'est justement là que le bas blesse : cette liste ne met jamais en avant les besoins de l'utilisateur, ni le potentiel de "désir d'achat".

Je vais prendre un exemple concret. Imaginons un utilisateur qui va taperla requête suivante dans Google : "Produits BIO". Les outils que nous avons listé vont avoir référencé cette expression et le trafic associé à celle-ci. Et pourtant, c'est un exemple typique où un même mot clé est corrélé à plusieurs besoins différents. L'utilisateur peut en effet vouloir différentes choses :

  • acheter des produits BIO en ligne
  • chercher un magasin BIO près de chez soi
  • en savoir plus le label BIO
  • connaitre les évolutions du marché du BIO
  • ...

Hors cette information est cruciale, même pour des mots clés ciblés. Chacune des expressions que vous ciblez doit être liée à un besoin précis. Sans cela, vous allez peut-être aller dans la mauvaise direction. Ce ne sera bien entendu par forcément le cas, mais travailler une liste de mots clés de cette façon va vous permettre d'adapter et d'améliorer tout le travail qui va suivre : vos publications.

Les contenus

C'est la deuxième étape obligatoire pour tout site Internet : la création de contenus. Là aussi le fait de centrer cette étape sur les besoins réels de l'utilisateur va vous permettre de créer le contenu le plus pertinent et surtout le plus percutant possible. Cela facilitera les inscriptions des internautes, les ventes, les téléchargement et ainsi de suite.

Nous avons déjà listé à l'étape précédente une liste de mots clé avec les besoins associés. Vous allez donc pouvoir maintenant créer un contenu qui réponde réellement à un besoin, tout en étant optimisé pour le référencement.

La clé ici réside à placer chaque besoin à côté de chaque mot clé, puis de trouver les mots clés ayant des besoins communs. Par exemple :

  • Mot clé A : besoin potentiel 1
  • Mot clé B : besoin potentiel 2 et 3
  • Mot clé C : besoin potentiel 1 et 3

Libre ensuite à vous d'adapter votre travail, soit en optimisant chaque contenu pour un mot clé, ou pour plusieurs mots clés et besoins à la fois. Vous aurez donc un contenu optimisé pour le référencement naturel, et qui va vous permettre d'atteindre réellement vos objectifs.

Design et Ergonomie

Chaque secteur d'activité est différent. Au delà même du sens de votre contenu, cela doit aussi vous amener à réfléchir à tout ce qui est autour et qui va impacter la pertinence de votre site.

Posez-vous la question suivante : qu'est ce qui motive de manière générale les internautes que je cible ?

A ce stade là de l'article, votre contenu a été créé autour d'une expression clé pouvant généré un trafic plus ou moins important. Celui-ci est optimisé pour le mot clé correspondant et il répond à un ou plusieurs besoins. Mais est-ce que votre site Internet dans son ensemble y répond réellement ? Je pense notamment à :

  • L'image de marque
  • La navigation et l'ergonomie

Vous allez me dire que l'on sort complètement de la sphère du référencement naturel. Et pourtant, je juge que nous sommes justement au cœur de celle-ci. Le fait de travailler ces points là de manière globale va en effet avoir un impact direct sur le référencement naturel, et non pas seulement sur les objectifs à atteindre par votre site web.

Là aussi, reprenons l'exemple de nos produits BIO, et imaginons que vous avez une page qui réponde aux différents besoins qui y sont liés. Étant donné que vous cette expression est floue, il vous sera difficile sur une même page de répondre efficacement à chacun d'eux. Si vous êtes un bon référenceur (ce dont je ne doute pas), vous aurez donc surement réussi à référencer une page ou une catégorie mère sur ce mot clé, qui doit ensuite amener l’utilisateur sur les contenus correspondants.

Pour cela, il faut commencer par travailler votre image de marque, principalement dans le but de rassurer les internautes. Si ceux-ci fuient votre site car celui-ci ne leur donne pas confiance, vous pouvez faire ce que vous voulez en référencement naturel sans parvenir à vos fins. Et en actions SEO, cela se traduit par des actions concrètes :

  • Un logo bien défini (avec la balise ALT qui va bien avec).
  • La suppression de tous les contenus annexes et inutiles qui vont perdre le lecteur (vous permettant de focaliser clairement vos contenus sur l'essentiel, pour l'utilisateur et le moteur de recherche) : rappelez-vous que ce n'est pas le nombre des contenus qui compte en référencement, mais la qualité de ceux-ci, leur popularité et leur "fraicheur". cela vous évitera aussi les problématiques de "cannibalisation de mots clés".
  • La mise en avant sans ambiguïté du contenu réel : celui que vous avez créé. Cela implique un titre H1 visible pour l'internaute et le moteur de recherche, des titres de niveaux pour segmenter le contenu, des médias mis en avant (images, vidéos, ...), une balise Title pertinente et explicite, ...

Et quand cela sera fait, il faudra vous attaquer à une autre partie des besoins de l'utilisateur : lui faciliter la vie avec une ergonomie et une navigation adaptée. Là aussi, cela va permettre d'augmenter la réussite des différents objectifs du site. Et une fois de plus, cela se traduit là-aussi par des concepts simples de référencement à mettre en place :

  • des contenus structurés de manière logique, sans duplication de contenu
  • un chemin de navigation
  • la mise en avant là aussi du contenu réel de la page actuellement affichée
  • une liste d'articles ou de produits relatifs
  • une page plan du site
  • ...

Et cela vous forcera à adopter une structure adaptée pour le référencement naturel. En d'autres termes, un contenu réellement optimisé pour le SEO et pour l'internaute.

La recherche de liens

Un référenceur peut chercher à créer des liens permettant d'apporter un maximum de popularité, et éventuellement de trafic. Il peut, et il le doit d'ailleurs, quelle que soit la thématique abordée par le site sur lequel on va créer le lien. Je ne dénigre absolument pas cette méthode, qui est efficace et pertinente et qui vous apportera des liens plus ou moins populaires et pertinents.

Mais vous devez également vous centrer sur le besoin utilisateur lors de votre recherche de backlinks.

Que cherche un utilisateur quand il n'utilise pas un moteur de recherche ? La réponse est pourtant simple : trouver les contenus qui vont répondre à son besoin. Et en général, il ne le fera jamais sur un annuaire, un site de communiqué de presse, une page d'un site .gouv ou sur un contenu qui a du PR à revendre. Il le fera sur des sites qui abordent la thématique de son besoin.

C'est donc là qu'il faut créer des liens : il seront contextualisés et pertinents. Et en plus, ils permettront d'apporter du trafic à votre site, contrairement aux autres types de liens où c'est plus rarement le cas.

Conclusion

Vous l'aurez compris : centrer l’être humain au cœur de votre démarche de référencement naturel est un des meilleurs moyens de réussir votre stratégie SEO. Ce n'est pas la seule bien entendu et il faudra toujours chercher ailleurs d'autres moyens de parvenir aux objectifs fixés (notamment pour la recherche de liens). Mais cela vous aidera systématiquement à répondre au besoin de l'utilisateur, et donc en rendant plus performant votre site Internet

Par Daniel Roch, spécialiste WordPress sur le site SeoMix. Dans le cadre de cette opération de Guest-Blogging. - Crédit image -

Notez cet article

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter Plein
Partager sur linkedin
Partager sur Google+

48 réflexions au sujet de « Pensez à vos utilisateurs ! »

  1. Orel

    Merci pour cet article très pertinent. Il est vrai que lorsqu'on fait du SEO tous les jours, on peut avoir tendance à oublier pour quelle raison on fait toutes ces optimisations. En effet, tenter de répondre le mieux possible à la demande des internautes restera toujours l'une des meilleurs stratégie. Tout à fait d'accord.

  2. tom

    Je suis tellement d'accord, il y'a aussi d'autres raison de penser à l'utilisateur, c'est tout simplement de pouvoir ensuite mieux convertir en lui simplifiant la vie, en ayant un design crédible... après certains MFA sont réalisés exactement au contraire pour être tellement pourris que l'utilisateur va cliquer sur les pubs, mais c'est une vision à court terme : l'utilisateur ne reviendra jamais ou évitera ce site. Simplifier, aider l'utilisateur, c'est le chouchouter et travailler sur le long terme : au final, celui-ci reviendra, pas par un lien, par par google, simplement parceque ce site utile sera devenu pour lui une référence, un bookmark, un lien qu'il va "liker" et aprtager à ses amis.

  3. Rodrigue

    Quand je demande à mes clients ce qu'ils attendent d'un référencement, la réponse qui me reviens souvent c'est:

    - "quand je tape le nom de ma société il faut qu'on me trouve"

    Soit je peux dans ce cas leur assurer qu'ils seront premiers ^^ Soit je leur dit:

    - "non ça c'est le minimum quand on fait un site ..."

    La définition des mots clés est très important. Tu préconises en conclusion le côté humain, je suis 100% d'accord, ne connaissant pas le BH je sais juste qu'il peut faire gagner du temps mais pour une courte période.

  4. Guillaume

    Une piqûre de rappel qui ne fait pas de mal je pense. Quand on veut lancer un site on pense surtout à vouloir générer un maximum de trafic. Mais si sur ce site on veut vendre quelque chose est-ce qu'il vaut mieux avoir un maximum de trafic ou plutôt moins de trafic mais plus de qualité... Je pense que l'on en revient encore et toujours à quantité Vs qualité. Peut être que dans certains domaines il vaut mieux avoir de la quantité plutôt que la qualité mais ça ne doit pas être le cas systématiquement.

    Comme tu le dis les mots clés qu'un référenceur veut cibler sont peu être parfois trop généraliste. Si jamais je veux lancer un e-commerce sur lequel je vend des canapés en cuir de mammouth vaut-il mieux que je concentre mes efforts sur une requête concurrentielle comme "canapé en cuir" sachant que ça reste assez vague. Dans la mesure où un visiteur veut acheter un canapé en cuir, il sait un minimum ce qu'il veut : la couleur, la forme,... Alors que si je cible directement la requête "canapé en cuir de Mammouth" j'obtiendrais directement des visiteurs intéressés par ce genre de canapé.
    Je pense que le choix quantité vs qualité est à prendre dès le début d'un projet et qu'il faut être conscient du choix que l'on a pris.

  5. sam

    Des fondamentaux qui replace aussi le SEO dans un projet plus global. Ne jamais oublier de remettre l'utilisateur à sa place c'est à dire au centre, c'est je trouve aussi une partie du travail plus intéressante parfois que le travail des mots clés, de lignes xls ou chiffres ...c'est s'imprégner de la thématique du site ou de la boutique, et souvent en définitive réaliser une vraie recherche ...Dans le cadre d'un e commerce cela permet aussi d'aller parfois plus loin pour mettre en adéquation le travail sur le réf, le trafic qualifié et aussi une offre qui doit être de qualité aussi... Il faut réellement que l'utilisateur soit satisfait de ce qu'il trouve et lui faciliter la tache ...

  6. RaphSEO

    Hello Daniel (et accessoirement Sylvain :p),
    je suis entièrement d'accord (ou presque) avec ton billet. Et pour une fois c'est en cohérence avec les reco de GG qu'il faut suivre.
    On ne peut plus passer outre l'utilité pour l'utilisateur.
    Si on répond à un besoin on est déjà sur d'avoir un site qui va tenir la route (le ranking).
    Faites ensuite un (seo)mix avec les requêtes draineuses de traf et vous avez un bon cocktail.

  7. Superman

    Oui une fois le client venu sur le site il faut lui donner envie de rester et lui permettre de trouver ce qu'il est venu cherché.

    Tout n'est pas "technique"...

    Pour la balise "alt" des images je ne mettrais pas des mots clés sur chacune d'elles...

    Dans la logique "on optimise mais pas trop car un jour cela va être l'objet d'une MAJ "pandi panda".

  8. Fred

    Je pense reellement que l experience utilisateur est ou sera prise en compte de facon encore plus impirtante dans les annees a venir par google. Pour apparaitre bien classe dans les serp les resultats du taux de rebond du nombre de page visitees et du ratio visites/visiteurs sera tres certainement tres important a l avenir.

  9. Nico

    Voila un article qu'il est bon ! Franchement ça fait du bien de reprendre la base de la base : L'utilisateur. C'est que lorsque l'on regarde les chiffres généré par certaines requête du Google Keywords Tools ça donne le tournis...

    Après j'avais entendu dire que si on travaillé son top keyword admettons "canapé" et que notre longue traine et par exemple "canapé rouge en cuire du buffle traité contre les mythes", le fait de traivaillé le TKW faisait remonté la long tail. Est ce vrai ?

  10. LaurentB

    J'ai cru que c'était Matt Cutts qui était invité "our advice for webmasters is to focus on creating high quality sites that create a good user experience"

  11. Nico

    Très bon article permettant de remettre les bases en place. Je partage parfaitement cette analyse, en mettant l'utilisateur au coeur de la stratégie, le site répondra à l'objectif. Ceci met en évidence que le référencement est avant tout une analyse en amont de bon sens afin que l'utilisateur trouve ce qu'il cherche

  12. Marie-Aude

    Bonjour Daniel,

    merci de rappeler ces vérités de base ! Effectivement, le SEO est un outil pour trouver du trafic qui fait gagner de l'argent et pas "juste du trafic".

    Et si l'ergonomie du site fait qu'on perd ce trafic avant la conclusion... on a bossé pour rien !

    L'analyse des mots clés est primordiale !

  13. Davy

    Merci sylvain pour ce retour aux sources, effectivement, je partage bon nombre de commentaire, Google doit forcement travailler à analyser la qualité de l'expérience utilisateur, pour savoir si un site répond mieux qu'un autre à une recherche et si il apportera plus de satisfaction à l'internaute.

  14. seb

    C'est clair qu'on a vite fait de tomber dans l'automatisation et l'optimisation à outrance au détriment de l'expérience utilisateur. Et souvent on n'y prend pas plus de plaisir. Je le vois sur mes sites persos sur mes diverses passions ou je ne cherche pas à optimiser plus que ça en faisant vraiment du SEO basique de chez basique pour parfois 2 ou 3 places de mieux dans les SERP seulement si j'avais vraiment travailler le ref a fond.

    J'ai assisté récemment à une conférence très intéressant de Virginie Cleve ( largow pour les intimes) qui voyait l'ergonomie comme une des évolutions majeures en terme de SEO ce à quoi j'adhère à 100%

  15. Seolius

    Merci pour ce rappel qui est très souvent nécessaire. Il faut garder à l'esprit que le site est un outil commercial, et seulement ensuite, il faut penser SEO 😉

  16. Rudy

    Ce n'est pas le rôle du référenceur de faire un site avec une excellente User XP à la base, toutefois tu as raison, cela va de plus en plus de pair avec la durée de vie (notion BH ça ^^) du site et la fidélisation.

  17. Yann

    Toute cette réflexion est primordiale mais ne s'applique pas de la même façon à tous les cas de figure. On en vient en effet à confronter deux approches différentes :

    PUSH > Je propose des produits ou services, fruits d'une réflexion particulière qui leur donne un avantage concurrentiel certain.

    PULL > Je suis opportuniste. Je vends des produits ou services qu'on peut trouver facilement ailleurs.

    Dans le premier cas, le branding est primordial. Ce sont les internautes qui vont venir à moi, en suivant tous les signaux qui me donnent une popularité "naturelle" (buzz, affect, niche...) Avec une stratégie de communication bien définie, je peux bénéficier d'une visibilité organique croissante.

    Dans le second cas, il me faut viser large et miser sur tous les moyens à ma disposition.

    Souvent, ces deux approches sous-entendent des moyens financiers très différents, et le cas n°1 a prévu de quoi financer/survivre les premières années, alors que le cas N°2 mettra la clé sous la porte au bout de 2 ans si rien n'a été concluant.

    Évidemment, tout le monde voudrait être dans le premier cas. Car l'originalité de ses produits, son positionnement, ses caractéristiques etc le rendent moins sensible à ce qui est énoncé dans cet article : le besoin potentiel est alors créé.

    Alors que le deuxième business sera directement impacté par tout ce que tu préconises : tout ce qui ne sera pas mis en œuvre le fragilisera.

    C'est un peu long comme commentaire, on pourrait le résumer par

    "référencer/vendre des pieds à coulisses sur le web est plus difficile (cas n°2) que des produits et accessoires bio, car c'est à la mode et bénéficie d'une bonne image auprès du grand' public."

    Or je pense que beaucoup de référenceurs se positionnent sur des stratégies opportunistes d'intermédiaires en achat/revente... D'où l'intro de ton billet 😉

  18. labisse

    Si on se place du point de vu de l'éditeur de sites, on ne peut-être que d'accord avec toi, la vision du référenceur est autre, d'un côté on va travailler le fond du site pour une meilleure " user experience" mais cela n'a que peu à voir avec le SEO (WH ou BH peut importe).

    Je refuse toujours l'idée qu'un site bien fait avec un bon contenu, une belle ergonomie va marcher sur le long terme, c'est a mon sens totalement faux, c'est sympa d'avoir une superbe boutique avec des beaux produits mais si tu es au milieu du Sahara et bien tu ne vendra rien. Le boulot de l'éditeur de site c'est de construire un vrai et bon site après c'est au SEO a créer les routes et les voies d'accès pour que ta boutique au milieu du Sahara ait des clients.

    Chacun son boulot ou sinon le job sera fait à moitié et finalement cela ne marchera pas ou peu. Mais comme je le disais au début, l'article est une bonne piqûre de rappel pour pas mal de monde.

  19. Sadaimmobilier

    Je vous remercie pour ces informations très instructives, je cherche actuellement à modifier mon site et je me rend compte de la difficulté à proposer site simple beau et ergonomique et générant un bon référencèrent naturel

  20. Evenstood

    Petit article sympathique sur l'importance de ne pas focaliser sa création de site internet que pour les moteurs.

    C'est un sujet plutôt courant qui revient sur le tapis de temps à autre mais qui a une forte tendance à être oublié.

    Le SEO c'est bien, le CA, c'est mieux 😉

  21. Tang

    Merci de cet article.
    J'apprécie particulièrement le fait de base que tu réanimes: la pertinence des publications faites sur un site ou un blog.
    Pour ma part, j'aurais une autre suggestion à réaliser.
    Lors d'une mise en place d'un site, et de son web marketing en général, nous sommes face à un entrepreneur.
    Si il n'a pas de connaissance particulière en référencement, il a cependant une expérience essentielle qui sert évidemment de ressources pour une bonne rédaction web. Si il connait bien son métier, il répond dans la vie réelle à des demandes spécifiques de ces clients. Fonctionnalités de ses produits et services, réassurance, prix, technicité.. sont au coeur des propositions qu'il leur fait.
    Tout cela pour dire que remettre son "client" au coeur de la stratégie de référencement, avec ses mots.. est peut être la première qualité que l'on doit observer.
    Son écoute de mon point de vue est essentielle!
    Il ne reste plus qu'à formaliser des ponts entre son activité et les métiers du web!

  22. Victor Lerat

    Sympa de voir Daniel sortir de sa zone de confort (WordPress) et d'aborder un thème qui n'aborde pas forcément sur son propre blog. C'est là qu'on voit l'aptitude du bon SEO à jouer sur tous les terrains.

    Après c'est du bon sens quand on fait un site. Personnellement j'aime qu'un site soit joli, que le contenu soit lisible mais plein de sites qui font du trafic n'ont pas forcément tous ces atouts. C'est donc franchement décourageant ...

  23. ebsarex

    Ca me rappelle un peu ce que je me retrouve à dire devant la plupart de mes clients:
    "Normalement, on ne devrait pas avoir besoin de SEO car notre rôle est de faire un site de qualité et réfléchi contrairement au webmaster du dimanche qui bourinne de l'HTML des années 2000".

  24. Assurancedecennale

    Je pense que Google pourrait sanctionner surtout les sites marchand à propos de leur expérience utilisateur car c'est réellement l'élément essentiel qui fait la différence d'un site à l'autre, au delà des prix et des produits qui ne sont pas qualifiables pour Google.

  25. Edo

    Je trouve les remarques sur le design et l'ergonomie très justes : quand le taux de rebond ou la durée des visites ne vont pas, il y a sûrement des choses à revoir au-delà du pur SEO.
    Là-dessus, j'ai trouvé le livre Ergonomie web d'A. Boucher très utile.

  26. Aurélien

    Quand on vends sur internet c'est sur qu'un trafic de qualité est préférable, mais un trafic en grande quantité peut également être bénéfique.
    En effet dans un magasin en centre ville, plus il y a de passage plus les ventes augmentent.
    Un juste milieu serait selon moi le meilleur compromis.

  27. Belkawired

    A l'heure actuelle cela va de paire, on ne se limite plus à la propre action du seo mais on va bien loin de cela. On rentre dans une démarche globale de webmarketing incluant design, ergonomie, au point de réfléchir jusqu'à comment et où poser un bouton de validation afin d'y réaliser une conversion.
    Le SEO n'est qu'un moyen/un outil de répondre à la finalité du site c'est à dire la conversion/le but du site web.

    @Edo il est très bien ce livre, je le possède c'est un gros pavé mais il en vaut le coup pour la lecture !

  28. Arnaud

    Bonjour Daniel,

    Très bon récap ! On ne le dira jamais assez mais en terme de SEO, il faut se mettre à la place de l'utilisateur et lui apporter une réelle qualité d'information et répondre à ses besoins, c'est dans ce cas que ce trouvent les meilleurs mots clés d'un site web 🙂

  29. Polo_SEO

    Salut comme toujours un très bon article.
    Je rajouterai que dans le cadre d'un site e-commerce par exemple il peut être pertinent de configurer un tableau de bord spécial "e-commerce" avec des widgets spécialement dédiés à l'analyse des ventes sur le trafic naturel.

    je prends pour exemple un widget :
    Format : Tableau
    Afficher les colonnes suivantes : Mots clés | Chiffre d'affaires | Visites
    Filtrer ces données : Type de trafic -> organic

    Ce dernier vous permettra de voir en un coup d'oeil les mots clefs qui convertissent le mieux par rapport aux requêtes utilisateurs.

  30. Baptiste

    Centrer l'utilisateur dans la démarche de référencement naturel, ça ne devrait même pas être une question à se poser. C'est le concept du site qui devrait suivre cet adage, le SEO qui en découle n'aura juste pas le choix de suivre ce précepte.

    Il reste néanmoins indispensable de bien marier ça aux petites astuces SEO, à l'architecture de l'information et au potentiel de link building ! Certains contenus ne sont intéressants à créer que parce qu'ils peuvent ramener du lien, on les créé en complément du contenu core.

  31. Creation site internet Lyon

    Très bon article, je suis assez d'accord avec l'auteur, certains webmasters ont tendance à penser un peu trop leurs sites en terme de mots-clés alors que la réelle montée en puissance se cache sans doute dans l'ergonomie, le design, la portabilité et bien évidemment le contenu.

    WordPress a récemment décidé de mettre en avant les blogs aux contenus "plus longs", et toute personne qui travail dans le SEO a forcément entendu parler de la règle du "Content is King". Ces contraintes apparentes sont pour moi bénéfiques car elles forcent les webmaster à revoir la qualité du contenu de leurs pages et articles à la hausse, personne ne s'en plaindra, et surement pas les internautes.

  32. Agence web marocaine

    Que de la vérité, la plupart des référenceurs du moment ne pensent qu'au fait de créer le max de lien (de qualité ou pas) avec une ancre contenant les mots-clés ciblés et ce même dans des sites sans aucune relation avec le thème du mot-clé et de ce fait on peut traduire ça par : On pense moteur de recherche et stop ça s'arrête là. On ne pense en aucun cas à l'utilisateur et à ce qu'il désire trouver en suivant un lien. Bref ton article Daniel est vraiment très intéressant et permettra d'ouvrir les yeux de plusieurs référenceurs(moi en tête de la liste) et leur vision des choses. Merci.

  33. Vivien

    Bonjour,
    Je partage parfaitement cette analyse, en mettant l’utilisateur au cœur de la stratégie, le site répondra à l’objectif. Ceci met en évidence que le référencement est avant tout une analyse en amont de bon sens afin que l’utilisateur trouve ce qu’il cherche.
    Merci !

  34. Le juge

    Alors c'est un peu bateau mais oui - effectivement mettre l'internaute au cœur de sa stratégie ca va aider a mettre en place quelque chose d'efficace ... ne serait ce que parce que les mots clés vont être mieux choisis - possiblement mois générateur de trafic mais plus ciblés et probablement moins concurrentiels -
    Sinon je plussois aussi avec certains commentaires - ce n'est pas mon job de faire de l'UX - même si bien entendu je vais donner quelques grandes lignes et /ou recos sur les choses a ne vraiment pas faire - l'UX ca reste un domaine bien spécifique.

  35. Sylvain Auteur de l’article

    J'aime bien la réflexion de Baptiste.
    Reste que la plupart du temps, les clients que je rencontre ont la sale manie de parler de leur produits ou services avec, soit des mots alambiqués qui ne veulent pas dire grand-chose dans la thématique du site. Soit des mots bateaux : solutions, conseils..
    Parfois je me dis que tous mes clients veulent vendre des solutions ou des conseils, on est bien avancés avec cela...

    @ Daniel, je trouve ton analyse très pertinente. Très difficile à mettre en place, car elle nécessite un temps pas croyable pour que le client comprenne les bénéfices qu'il retirera de cette pratique, mais tellement efficace durant la vie du site.

    @ Laurent
    Il y a sans doute de cela:-) Mais Daniel va quand même plus loin. Sur le fond, Matt Cutts n'a quand même pas toujours tort, notamment sur ces conseils de base. Combien de fois vois-je passer des demandes de linking à faire sur des sites tellement mal foutus que l'on a qu'une envie.. fuir.

    J'aime bien aussi la réflexion de Labisse.
    Elle démontre bien que d'un référenceur à l'autre, la prise en compte du projet sera très différente. Certains vont très au-delà du cadre du SEO, d'autres s'y spécialisent et travaillent avant tout sur le volume de trafic.

    Le cas des « mammouths » de Guillaume est aussi intéressant. Dans la pratique, je me refuse toutefois toujours à abandonner le fait de viser des expressions très généralistes. Bien évidemment, il est largement préférable de se positionner sur une expression ou le trafic rencontre une offre précise et très adaptée à la requête. Mais en revanche, même s'il est plus long d'obtenir la position, le trafic généraliste sert aussi à faire connaître un site, une gamme de produits, une marque.
    Dans le cas que tu donnes Guillaume, j'assurerais en effet la position sur les « canapés en cuir de mammouth », mais je ne lâcherai jamais le mot-clé « canapé ».

  36. Ovody

    ++ à cet article

    Quel qu'il soit, un site internet doit apporter de l'information à ses internautes, il doit mettre en valeur ces informations.

    Un beau site est d'abord un site où les internautes naviguent avant d'être un site PR8 ou Alexa 50.

    SEO et sens de l'utilisateur, est-ce vraiment si différent ? Normalement, à quelques compléments SEO près, si l'on pense utilisateur, on le SEO. Le SEO sur un contenu bien pensé, c'est remplacer des pronoms personnels par des mots clés et à ajouter des balises title et alt.
    Si le SEO demande de créer des paragraphes pour regrouper des mots clé, c'est qu'une question de l'internaute aura été oubliée dans la rédaction du contenu, vous ne croyez pas ?

  37. Expert Juridique

    L'approche est intéressante, néanmoins concernant l'ergonomie il y a beaucoup de choses inhérentes aux bonnes pratiques plutôt qu'au référencement. Cela dit, ca ne fait jamais de mal de revenir sur ce que devrait être les objectifs principaux d'un site web ;-).

  38. SamSEO

    Je vient du consulter le site " http://ubersuggest.org " ,pour la première fois , je le trouve un outil très intéressent aide beaucoup les webmasters dans la phase du recherche des mots clés . Perso je fait un marque-page pour ce site

  39. david

    Là beaucoup de personnes commente des blogs et utilisent des forums qui ne sont pas de la même thématique avec leur site web, mais comme ont dit souvent, mieux vaut avoir un lien de thématique différente et en dofollow qu'un lien de mauvait qualité. En générale, à part les sites traitant du SEO et de voyage, tous les autres sont à 95% en nofollow. Je pense que pour rester naturel, il faut obtenir des liens venant des sites de la même thématique et en nofollow, mais pour du jus, il faut du dofollow car comme vous le dites, tous les internautes n'utilisent pas les moteurs, mais y'a une grande partie qui le font cas même. Donc faut se ranker.

  40. Daniel Roch

    @tous : merci pour vos commentaires et avis, cela fait vraiment plaisir.

    @tom : le risque avec un site centré uniquement sur le pub, c'est le risque bein plus important de se faire shooter par Google.

    @Raph : j'aime bien ton jeu de mot

    @Superman : entièrement d'accord avec toi sur la balise ALT : il faut surtout qu'elle décrive l'image. Mais si celle-ci est pertinente par rapport à l'article, elle contiendra des mots clés.

    @Nico : théoriquement oui, à condition d'avoir des contenus qui abordent également les mots clés ciblés dans la longue traine.

    @LaurentB : lol ^^

    @seb : entièrement d'accord également avec l'avis de Virgine Clève sur ce sujet

    @Rudy : en soi, je suis entièrement d'accord avec toi. C'est un métier différent. Mais le référenceur doit notamment optimiser les contenus et la structure du site, et il peut faire cela avec quelques éléments basiques d'ergonomie comme un fil d'ariane, ne pas faire un lien vers la page en cours, une page plan de site, ... Pour moi, il faut que le référenceur se concentre sur son métier (qui a déjà bien des facettes), mais il doit être ouvert d'esprit sur toutes les autres problématiques et enjeux de son site (chiffre d'affaire, ergonomie, charge serveur, image de marque, ...).

    @Yann : tu as tout à fait raison

    @Labisse : tu as effectivement raison. Et c'est transposable au commerce traditionnel. On peut avoir les meilleurs produits du monde, cela ne servira à rien si la boutique est située dans un coin paumé.

    @Victor : j'aime ma zone de confort pourtant ^^

    @Polo_SEO : les tableaux de bord sont cruciaux effectivement.

    @Baptiste : tellement vrai 🙂

    @SamSEO : Ubbersuggest est pas mauvais effectivement.

  41. fred

    Effectivement on a des fois un peu la tête dans le guidon et on oubli de penser a l'internaute, et c'est mal 😉 plus sérieusement le design et ergonomie est très souvent négligé, dans le cadre de projet ecommerce c'est pourtant primordial car l'objectif de conversion en dépend grandement.
    @ laurent: j'ai bien ris 🙂

  42. Maude

    Excellent résumé de bonnes pratiques, se mettre à la place du visiteur est véritablement LE secret, que ce soit dans sa recherche ou dans la manière de visiter le site (même si plus difficile à voir objectivement en tant que webmaster). Concernant les requêtes je suis également d'accord et puis il sera généralement plus facile de se positionner sur les longues traînes "achat de produits BIO en ligne" plus pertinente que "produits BIO" il n'y a pas photo.
    Enfin + 1 également pour la thématique des liens faits aussi bien en terme de seo qu'en pertinence et intérêt pour le futur visiteur/client.

    Juste dommage que l'interaction du visiteur n'ai pas été abordé : dans certain cas cela peut s'avérer efficace que ce soit par le biais de témoignages, de questions réponses, de commentaires, de possibilité de partage via les plateformes sociales etc... ces paramètres peuvent avoir une valeur inestimable dans la décision final d'achat, mais je m'éloigne peut-être du sujet.

  43. Mikie

    Article très au goût du jour, surtout quand on voit certains sites (et pas forcément de petites entreprises!). Qu'un utilisateur arrive sur le site c'est déjà bien, qu'il y reste, qu'il trouve ce qu'il veut et qu'il revienne éventuellement, c'est tout autre chose. Je suis convaincue qu'actuellement beaucoup de sites proposent des produits très honnêtes mais qui n'inspirent pas confiance pour des raisons aussi bêtes qu'un design, qu'un contenu...

  44. richard

    Bonjour, excellent article qui au minimum, a le mérite de nous recarder dans les bonnes pratiques. Personnellement, je créé mon contenu en fonction des termes de recherches qui ont amené les visiteurs sur mon site. J'ai ainsi créé 5 ou 6 articles grâce à cela, et c'est bien pratique. Outre le fait que ce type de contenu répond à une demande ciblée, cela permet de créer des articles auxquels je n'aurait pas pensé. J'encourage aussi mes visiteurs à me proposer des sujets à aborder.

  45. Valentin

    En effet le trafic de qualité est crucial mais je crois qu'il faut aussi miser sur le volume car lorsque l'on a un e-commerce plutôt général c'est à dire que les produits mis en vente pourraient intéressé à peu près toute sorte de catégories de personnes alors le plus important est d'attirer un maximum de visiteurs.
    En revanche dans le cas d'un e e-commerce positionné sur une niche de marché je suis entièrement d'accord avec le principe de qualité et de SEO pour l'utilisateur 😉

  46. Xav

    Bonjour,

    Le travail du SEO doit se limiter (en plus de sa touche perso) à référencer la série d'expressions clés que le propriétaire du site aura fourni, les recherches de keywords sur les outils disponibles sont assez limitées.
    Si je monte une e-boutique sur le bio pour reprendre l'exemple, c'est que je suis du métier ou un acheteur régulier de ces produits sur le web.
    A ce moment il est plus facile de cibler les expressions qui "vendent" plutôt que celles qui sont généralistes et assouvissent uniquement la curiosité des internautes.
    Sans avoir une parfaite connaissance des mots qui vendent, c'est plutôt mal parti pour la boutique, on le voit bien avec celles qui tiennent 3 mois

  47. Monica

    En somme le problème est de savoir échapper 5 minutes (au moins) au système mathématique de variables conçu par GG. Trop de variables que ce soit en climatologie, en économie ou en SEO et c"est la théorie du chaos au pouvoir...
    La seule solution est de replacer l'humain, donc le client, au centre du jeu en sachant de quoi il parle, comment il en parle et pourquoi il en parle?
    N'est-ce pas d'ailleurs le même dilemme pour le maître du monde GG qui est obligé de créer des créatures abominables genre Pandouins pour maîtriser son monstrueux moteur? N'est-ce pas Cutts lui-même qui pour échapper à la surenchère du BH essaie de restaurer de la logique à visage humain en insistant comme un sourdingue sur les concepts de contenu frais renouvelé et de sémantique à tous les étages?
    Logique contre ésotérisme, l'Histoire se poursuit depuis toujours.

  48. Florian

    Enfin !!!

    En tant qu'ancien chef de projet Business Intelligence j'avais clairement un vision orienté user first et lorsque j'ai choisi de me lancer dans le web entrepreneuriat j'ai été choqué de voir que les méthodes SEO étaient totalement dirigée vers l'optimisation des mots clés, alors oui ca apporte du trafic à court terme et pendant que ces thématiques sont encore de mode, mais dans certain contenu on voit clairement que c'est SEO et on se fait chier comme un rat mort à la lecture de l'article. Et là vous pouvez être persuadé que votre super contenu SEO ne sera jamais partagé entre vos internautes.

    Je préfère faire un peu de SEO et vraiment bosser sur la qualité de mes contenus.

Partagez sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *