Petit site et super référencement, ça va être difficile.

Vie difficile pour les petits

Un petit site vitrine de 5 ou 10 pages pourra-t-il bénéficier d'un excellent référencement dans Google ? La réponse est non !

Comment ? Mais pourquoi ? Pourtant, nous sommes les meilleurs dans notre domaine d'activité ! Google devrait le prendre en compte ! Et puis nous sommes très connus sur la place de {Paris|Marseille|Lyon|New York}

Alors expliquez-moi donc pourquoi nous ne pourrions pas être en première page de Google sur toutes les expressions-clés qui définissent nos produits et nos services ?

Être bien référencé, c'est quoi ?

Avant de soulever un tollé, je tiens à préciser mes propos. Je définis un site bien positionné dans Google par une bonne présence sur :

  • les requêtes génériques concurrentielles liées à son activité directe.
  • Les requêtes plus spécifiques, liées à ses services ou produits

Ceci représente donc de 10 à plus de 50 expressions-clés selon les cas. Sans compter la véritable longue traine.

Ce type de positionnement permet de drainer un trafic important et ciblé. En revanche accéder à ce type de visibilité est quasi impossible à ma connaissance pour un site contenant très peu de pages.

Être bien référencé, pour quoi faire ?

Tout d'abord, il n'y a pas de mal à être " mal positionné ". Il faut relativiser vos besoins.
Si vous êtes boulanger et que vous souhaitez apparaître sur les mots  boulangerie / boulanger + ville et accessoirement votre nom + ville, il n'est nul besoin de vous embarquer dans un site complexe. Les 4 ou 5 pages initiales suffiront bien.

En revanche, se positionner sur des requêtes très concurrentielles comme : cabinet de recrutement, architecte, plombier, formation continue, etc. sera quasi irréalisable, excepté peut-être pour la recherche locale.

Pourquoi est-il si difficile de positionner un petit site ?

  • À moins de vouloir se positionner sur des requêtes très très peu concurrentielles, il est probable que vous ayez déjà de nombreux concurrents en place. Certains d'entre eux ont sans doute travaillé leur référencement depuis longtemps. Parmi eux, certains ont des sites de belle envergure possédant un contenu très riche.
  • Votre concurrence sur Google est bien plus importante que dans le monde réel. Au delà de vous battre contre les mêmes concurrents que dans la vraie vie, vous devrez probablement y ajouter les sites tels que Wikipédia, Commentçamarche, une multitude de sites de passionnés qui traitent du même sujet (sans compter leur temps), des référenceurs et leurs MFA, etc.
  • Votre faible nombre de pages va rendre très difficiles les possibilités d'optimisation interne du site. En effet, dans l'idéal, pour chaque requête concurrentielle, on optimise une page spécifique du site. Il est même parfois nécessaire de concevoir 2 à 3 pages de soutien qui vont consolider la page principale sur une requête.
  • Le manque d'apport de contenu frais va limiter vos possibilités d'alimenter le site pour créer ou renforcer ses positions sur de nouvelles expressions-clés. Vous limitez donc vos perspectives de positionnement.

Comment pallier tous ces écueils ?

La première question à vous poser est celle de votre stratégie web. Si vous voulez vraiment être visible sur Google sur des requêtes concurrentielles, il vous faudra sans doute y mettre au moins autant de moyens que vos concurrents.
Il est probable que le petit site vitrine imaginé initialement ne suffise pas. Mais si vous vous obstinez, voici ce que vous devrez probablement mettre en place.

  • Créez au moins une rubrique FAQ. Celle-ci vous permettra de multiplier à moindre coût les pages que vous pourrez optimiser pour vos différentes expressions-clés
  • Cogitez à la mise en place d'une rubrique d'actualités. Les contenus produits faciliteront le positionnement sur un plus grand nombre d'expressions.
  • Réfléchissez au fait de créer un blog qui facilitera lui aussi la création de contenus complémentaires optimisés. Mais vous devrez y passer du temps en rédactionnel.
  • Travaillez comme un fou votre netlinking. Tout ce que vous n'aurez pas investi dans le contenu, il faudra le faire sur l'acquisition de liens. En revanche, avec un contenu maigre, la tâche ne va pas être facile. Si vous n'avez pas peur de prendre des risques, les techniques blackhat pourront peut-être venir à votre secours.Mais là encore, celles-ci sont de préférence appliquées sur des "sous-sites" destinés à booster le site principal. Dans votre cas, étoffer le site principal semble être un pré requis plus durable.

En résumé :

Lorsque des prospects nous contactent avec le souhait de réaliser un site de 5 à 6 pages et de le positionner sur des requêtes très concurrentielles, je leur conseille de revoir leurs ambitions ou leur stratégie. À moins qu'ils n'utilisent Adwords, mais ce n'est qu'un déplacement de budget.
Sinon, comme partout dans la vraie vie, les gros mangent les petits.

Pour completer :

http://blog.axe-net.fr/premier-sur-google-pourquoi-pas-moi/

http://blog.axe-net.fr/credit-viagra-sexe-poker-soyez-patient/

Notez cet article

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter Plein
Partager sur linkedin
Partager sur Google+

68 réflexions au sujet de « Petit site et super référencement, ça va être difficile. »

  1. Mat

    Merci pour ce post.
    C'est un peu pas nouveau tout ça, le référencement a toujours nécessité du contenu (original), des liens, du temps, bref du travail...
    Comme dans tous systèmes, des petits malins arrivent à le contourner (MFA et autres), Google Panda risque de modifier encore pas mal de choses. Rien n'est acquis en matière de référencement, c'est un éternel recommencement...un danger, une vraie galère ou le charme de la discipline selon les avis...

  2. apwn

    Je suis d'accord avec toi. Après il est possible d'avoir un mini site et de générer du trafic très ciblé, qui restera faible mais suffisant pour l'activité en question. Chercher le trafic le plus qualifié possible ou encore jouer sur la geolocalisation s'il s'agit d'une entreprise physique.

    Une plateforme d'actualités, peut-être simple à mettre en place et un bon levier !

  3. jérôme

    Intéressant comme article. Cela montre une chose, c'est que sur le net c'est comme dans la vraie vie, c'est le plus gros qui gagne. Ce qui est un peu dommage car dans certains cas, ce n'est pas parce que l'on est une plus grosse société que l'on fait du meilleur boulot.
    Dommage qu'il n'existe pas encore un système qui permette de noter la qualité du contenu non pas en fonction de la quantité mais de la qualité. Je pense que nous en arriverons là lorsque les réseaux sociaux commenceront à être complètement intégrés aux moteurs de recherche.

    D'un autre côté il n'y a pas que Google pour se faire repérer sur le net, et heureusement.

  4. Christophe

    Avez-vous vraiment dans votre agence des prospects qui ont des ambitions nationales en terme de référencement et qui ne souhaitent qu'un simple site vitrine ? Si c'est le cas, effectivement il faut qu'ils revoient leurs copies et on en revient au besoin permanent d'éduquer le client.

    En général, même pour des acteurs locaux ou régionaux, je conseille de coupler un site vitrine à un blog (idéal pour le positionnement sur la longue traine + e-réputation) ainsi qu'un encart actualités. Je note l'idée d'une FAQ ou d'un glossaire qui peut effectivement apporter facilement du contenu au site.

  5. sam

    merci pour ce billet ...
    j ai souvent rencontré ce souci ...les clients ont du mal a comprendre l importance du contenu, des mises à jour, de la richesse éditorial d'un site ...on retombe sur l'éternel sujet de le mettre un peu au travail...
    Bon dimanche à tous

  6. Philippe

    Il est certain que le fait que Big Brother ne puisse pas juger de la qualité intrinsèque d'un site :"on est les meilleurs !", ne va pas faciliter la montée sur le podium.

    Il faut des preuves (bien) visibles au moteur de recherches qui ont de moins en moins à voir avec la qualité, ce sont des signes extérieurs (trop) visibles de pertinence.

    Plus qu'une recette clé en main c'est un long processus qui attendent les détenteurs d'un petit site vitrine...

  7. Christophe

    Sylvain,
    J'ai un contre-exemple ! Forcément !
    Forcément quelqu'un allait sortir une exception mais qui confirme peut-être la règle !...
    Le petit site bien référencé car ancien... et sur un domaine moins concurrentiel que la création de sites web.
    PAROLIER.
    Mais bien sûr, pour être référencé sur "devenir parolier" ou "profession parolier", j'ai dû ajouter un forum.
    http://www.parolier.info/forum.html
    Un petit site de quelques pages peut permettre d'être bien référencé sur quelques mots mais effectivement quand on a besoin de "plus de 50 expressions-clés", c'est impossible en quelques pages... ce qui est finalement très logique ! Même le web a une certaine logique...
    Christophe

  8. Phil

    Comme Google indexe des pages et non des sites, il est tout de même possible de ranker sur des expressions clé, et même avec un one-page site. Après bien entendu, sur des mots clés et des requêtes ultra-concurrentielles, il est nécessaire d'optimiser un "gros site" en interne et en externe tel que décrit par tes soins.

    PS : Un résumé du Barcamp SEO BH à Toulouse : http://goo.gl/oUryH

  9. Mayline

    Du contenu, toujours du contenu.
    Mais la grande étape de google, ce qu'il souhaite visiblement avec sOn opération Panda, c'est discerner le VRAI contenu de la copie ou des mots automatisés.
    L'importance du nombre de liens ne va-t-il pas avoir tendance à diminuer ?
    Un contenu original et correctement écrit (google doit travailler dans les vérificateurs de grammaire ?) pourrait alors supplanter des liens sur du contenu de peu de valeur ?

  10. Daniel

    Je suis resté sur ma fin en lisant cet article, est ce qu’un site de 10 pages est difficile à ranker parce que c’est un petit site vis a vis de Google?
    Tu as l’air de dire qu’un faible nombre de pages induit un faible nombre de requêtes potentielles, d’accord, mais j’aimerais savoir pour un nombre de requêtes données (disons 10), c’est plus facile facile de positionner un gros site sur ces 10 requêtes que le petit site? c’est ça que j’aimerais savoir.

  11. Erwan

    Je voulais faire un site simple mais je me suis rendu compte que les 10 pages indexées par Google ne suffisait pas à rendre le référencement performant et ce malgré un gros netlinking.

    J'ai donc augmenté mon nombre de page et créé des pages spécifiques SEO ayant pour title les requêtes principales que je vise et aussi, comme tu le suggères, des déclinaisons de ces requêtes.

    ps : tu devrais arrêter les conférences BH car tu commences à le vanter.

  12. nicolas

    Hum Sylvain, considères-tu qu'être 15em sur "agence referencement" c'est avoir un on positionnement ?

    e-seo.fr, one page, que du référencement commentaire en gros, 8 liens sortants, 7 de poker/casino 😉

    Autrement oui je suis globalement d'accord avec ta vision 😀 😀

    C'est pourquoi je bataille pour la conception de contenu pour les clients, et parfois c'est franchement difficile...

  13. wilfried

    Je ne suis pas totalement d'accord avec cet article.

    Il n'est pas impossible de générer du trafic en étant bien positionné sur des requêtes concurrentielles. Le tout est de respecter certains points:

    - ne pas s’éparpiller
    Pour un petit site quelques petites requêtes suffisent bien pour générer assez de trafic. Se spécialiser et fidéliser par rapport à sa spécialité. Le blog est sans conteste un super appui pour cela.

    - Penser local
    S’inscrire dans le paysage local en contactant toutes les entreprises ayant un rapport avec votre secteur, y compris les concurrents. Créer du lien. Contacter les administrateurs des blogs et sites de vos villes, des asso de commerçants, etc.…

    - Fidéliser ses clients
    Encore plus que pour une grosse boite, il faut chouchouter ses clients. Si vous disposez d’un magasin physique c’est idéal pour récompenser la fidélité, communiquer non seulement sur votre plateforme en ligne mais aussi sur votre blog. Vos clients doivent savoir que vous apporter des conseils sur la toile.

    - Organiser votre temps
    Réservez vous une matinée par semaine pour blogguer, remplir des annuaires, écrire des CP.

    - Faites vous aider
    Demander a vos amis, vos parents, vos clients comment ils décriraient en 10 lignes, votre boutique, votre vitrine ou votre blog, tout simplement.

    - Rien n’est impossible : il faut bosser
    Là tout est dit ! De petites boites sont devenu grosse ; pourquoi pas vous ?!

    Seulement attention:

    - Nenni nenni, pas de gourou ici
    Maintenant n’attendez pas tout de votre référenceur, il ne fait pas de miracle, il est juste méthodique, dispose de bons outils et possède un cerveau qui carbure au kawa.

    - ne pas être trop gourmand
    Beaucoup de petits sites qui arrivent sur la toile, désirent être bien positionné sur des requêtes de malade.
    Le souci est que si le site se retrouve bien positionné comme ils le désirent, ils n'auront souvent pas les moyens d'assurer les services que cela induit.

    - Penser à ses objectifs et se donner les moyens, ou bien penser ses objectifs en fonction de ses moyens ?
    Ce n'est plus la gourmandise que je critique là, mais bien un état d'esprit général. Beaucoup d'agence acceptent les petits budget pour finalement dire à leurs clients qu'"il en faut plus" ou "on a fait tout ce qu'on a pu" :s. Donc on se fixe des objectifs mesurés

    M’enfin c’est que mon point de vue
    Je me plante peut être 😉
    Amitiés
    Wilfried

  14. yvan

    Article pertinent. Malheureusement, de nombreux artisans ou tpe ont du mal à se positionner face à des structures plus importants disposant d'une part d'un contenu beaucoup plus imposant (donc plus de contenu de qualité, et de pages indexées). il convient donc de viser la "longue traîne", bien qu'encore j'ai vu des cas ou des mots clés par ville étaient "squatés" par de gros sites...Reste les campagnes de référencement payant...

  15. bruno

    Sur la première page, il n 'y a que 10 places...
    En travaillant cette première page, ne travaille-t-on pas aussi toute la longue traine?

  16. Richard

    Bonjour, excellent article comme toujours.
    Ceci dit, on peut aussi avoir un petit site et être très bien positionné sous Google. Mon site vitrine qui présente mon activité d'intermédiaire de vente eBay, ne fait que peu de pages, mais est très bien positionné puisque qu'il oscille entre la première position et la 5e en fonction des mots clefs.
    Mon mot clef principal est 1er devant mes concurrents et pourtant, leurs moyens sont sans commune mesure avec les miens. J'ai sans doute aussi beaucoup de chance, mais il est vrai qu'on ne fait pas de référencement en comptant sur cette dernière...
    Bon dimanche, Richard

  17. sebastien133

    Richard, il y a aussi la mesure du positionnement qui peut poser problème.

    Si tu analyses le positionnement de ton site uniquement en regardant sur Google, tu le verras probablement en première position mais ce ne sera pas le cas pour les autres visiteurs.

    Les moteurs de recherche renvoient souvent une position qui prend en compte les sites visités/partiqués... précédemment.

  18. nicolas

    @Bruno : Hum je réagis sur ta notion de LT qui semble ne pas être en accord avec l'article ici présenté...

    Le problème ici est que l'on a pas de contenu à présenté...
    Donc sans contenu, pas de longue traîne, c'est purement mathématique...

    Mais effectivement dans le cadre d'une boutique en ligne par exemple, il est intelligent de travailler par catégories etc...La structure du site et le maillage faisant le reste pour les fiches produits qui serviront de longue traine.

    PS : Ceci était un exemple de commerce en ligne, les sites d'informations auront les commentaires, etc...

  19. Tanguy

    En fait, je ne suis pas totalement d'accord. On peut placer sur google n'importe quelle page sur des expressions même difficiles. Même pour un site qui n'a qu'une page.

    Par contre, la vérité est que moins il y a de pages internes, moins la longue traîne sera efficace. Et puisque la longue traîne amène la majorité des visites d'un site, l'efficacité du référencement d'un site de quelques pages sera toujours limité.

  20. Antoine

    Je pense aussi que rien n'est impossible, et que ce soit par le black hat ou le white hat il sera toujours possible de se rapprocher de la première position. Maintenant, l'intérêt pour un petit site vitrine d'être en première position, au vu du travail que cela demande, n'est pas forcément évident. C'est un peu comme les cartes de visite: ce qu'il faut surtout c'est qu'elle soit claire et jolie, mais ensuite vous n'allez pas distribuer vos cartes dans toutes les boites aux lettre et sur tous les pare-brise...

  21. Pierre

    Bonjour,

    Je pense que l'on peut raisonner autrement.

    On ne peut pas effectivement être bien positionné avec un petit site vitrine. On le pouvait il n'y a pas si longtemps (à la création de mon site, en 2005, en 6 mois, j'avais atteint la 1ère page !).

    Par contre, le site internet est indispensable pour beaucoup de professionnels pour informer et rassurer les clients sur leurs capacités, leurs productions, bref, leur savoir faire. Les prospects ont bien le réflexe actuellement d'aller sur internet après avoir eu une adresse d'un professionnel. Si celui-ci n'en a pas, mais ses concurrents si, il y a de grandes chances pour que les clients ne fassent pas affaire avec lui.

    Il ne faut donc pas vouloir un site vitrine pour être trouvé (bien que ça puisse arriver), mais bien pour rassurer le client et lui donner des informations complémentaires.

  22. Marc

    J'ai un peu de mal à comprendre le fil rouge de cet article, Sylvain. Est-ce que tu veux juste mettre en garde les prospects sur la difficulté d'être bien référencé et la nécessité de prévoir des moyens en ligne avec les objectifs ? S'agit-il au contraire d'un constat désabusé de la lutte gros vs petits et de l'issue prévisible ? En es tu à baisser les bras en pensant que travailler avec un petit site ne te permettra pas de ranker et d'avoir un joli trafic contre la concurrence d'un gros ? A moins que tu ne veuilles plus travailler qu'avec des multinationales intergalactiques 😉 ?
    Je parierais bien sur la première question mais ce serait bien que tu précises le fond de ta pensée. Merci d'avance.

  23. nico

    Article intéressant. Néanmoins je pense que le nombre élevé de page permet surtout d'augmenter son trafic longue traîne et aide aussi à optimiser son maillage interne. Si parmi toutes les pages du site, certaines profitent d'un netlinking solide, on pourra s'en servir pour alimenter d'autres pages, etc.

    Pour les requêtes concurrentielles, génériques, quoi qu'il en soit c'est un travail de longue haleine qui demande du budget, du contenu, du lien, du temps... Et pour ces requêtes là, il faut dans tous les cas une stratégie à long terme, puisque l'âge du site sera important pour grimper dans les SERP.

    Mais je pense qu'on peut se positionner sur des requêtes concurrentielles avec peu de pages, si celle-ci sont riches en contenu, mise à jour, travaillées, léchées... Avec derrière bien sûr le budget SEO qui va bien 🙂

  24. Martin

    En fait, en lisant le titre qui place « petit site » et « super référencement » dans la même phrase, je me suis dit : « tiens, Sylvain va parler de MFA ! » Mais alors qu'un MFA (pour Made for Ads ou même Made for AdSense) peut se positionner de manière impressionnante dans les résultats de recherche, ce positionnement est habituellement limité à une poignée de mots-clefs, alors que ta définition ici parle bel et bien de « vrais sites ».

    J'ai eu le cas récemment avec un prospect dont le site ne faisait qu'une page. Oui, une seule page, un titre obscur pour vendre un produit de niche des plus étonnants. Il était déçu qu'après deux jours d'AdWords, il ne vende rien, alors que ses responsables s'étaient contentés de taper une expression dans l'outil de suggestion de mots-clefs de Google, et de la copier-coller dans la liste d'achats. Une centaine de visites, mais aucune vente. Normal.

    Bref, AdWords permet d'acquérir du trafic, mais si Google conseille de rajouter du contenu, ce n'est pas juste pour se faire plaisir. C'est que c'est bel et bien ce que les gens recherchent et s'attendent de voir sur un site. C'est même ce dont ils ont besoin pour acheter un produit, un service. C'est indispensable.

    Pour faire du business sur le Net, il faut mettre en phase contenu et référencement. Et non croire qu'il suffit de faire appel à un référenceur génial, mais payé des clopinettes, pour apparaître premier sans rien faire.

  25. Sylvain Auteur de l’article

    @ Daniel
    Il sera forcément plus simple à un gros site de ranker, même sur 10 expressions-clés seulement. Chaque page dédiée à une expression pourra en avoir des dizaines en soutien pour la "pousser".

    @ Erwan
    CQFD ! 🙂

    @ Nicolas
    Hum... 15 ème, c'est la 2ème page, dont pas encore "bien positionné". (Mais ça va venir 🙂

    @ Wilfried.
    Je nous trouve assez d'accord, pour ranker, il faut du contenu. Quand tu parles d'un blog, je suis d'accord. Celui-ci permettra de créer des centaines de pages.
    En fait, sur la partie "positionnement", j'ai l'impression que tu dis la même chose que moi.

    @ Bruno
    Si, en travaillant sur le concurrentiel on impacte forcément aussi la longue traine. Le souci, c'est qu'avec un site de 5 ou 6 pages, travailler plusieurs requêtes concurrentielles va être quasi impossible.

    @ Richard
    Heureusement, et tant mieux pour toi.
    Mais sur des requêtes réellement concurrentielles ce ne sera pas aussi simple.

    @ Tanguy
    J'ai des doutes, je n'y suis jamais arrivé. Si quelqu'un a un exemple de site de d'une page (et même de 7 ou 8) correctement positionné sur une vingtaine de requêtes concurrentielles, je veux bien voir.

    @ Pierre
    Je trouve que tu as bien résumé les choses.

    @ Marc

    Je vais prendre un cas réel pour faire simple.
    Un client me téléphone en me disant qu'il veut un site de 6 pages, et qu'il veut être bien positionné (5 premiers résultats) sur : cours de la bourse, conseil boursier, conseil investissement, investissement en bourse, rendement boursier, bourse et cotations, formation bourse, analyses financières et une dizaine d'autres expressions de ce type.

    Il ne prévoit aucun ajout de contenu (rien, juste les 6 pages d'origine et basta).

    Je lui répond donc que ce n'est pas possible, et je défie quiconque d'y arriver. Le but de cet article est d'expliquer que ce type d'attentes correspond à de la science-fiction 🙂

    @ Nico
    Y'a pas, je n'y crois pas. L'exemple ci dessus est-il plus clair.

    @ Martin
    Bonne description d'un mythe qui a encore de beaux jours devant lui 🙂

    @ Tous
    Merci pour vos interventions.

  26. Christophe

    Un de nos prospects rencontré récemment a une incroyable chance : il possède un produit innovant et capable de générer du buzz. Et malgré son site d'une dizaine de page ça marche. Un vrai bonheur de référenceur.

  27. Nicolas

    Les petits sites ont généralement moins de facilité à se positionner c'est vrai. Par contre la multiplication des petits sites peut être un atout si elle est utilisée afin de pousser un plus gros.

  28. Mc

    Merci pour cet article! C'est vrai que ce n'est pas facile de référencer correctement un petit site ( ou du moins un site en voie de développement. La création de contenu optimisé est souvent la premiere étape il me semble. A moins d'avoir beaucoup de backlink... Mais qui voudrait linker un site sans contenu? D'ailleurs je me demande si Google ne détecte pas ce genre de cas?

  29. Samuel

    Ca devient d'autant plus compliqué que les annuaires commencent à faire une vraie sélection sur les sites qu'ils ajoutent, il est loin le temps où il suffisait de spammer sa page sur 600 annuaires pour être en première page, mais les sites datant de cette époque peuvent être bien placés sur quelques requêtes !

  30. auteur2

    Sylvain,
    Au delà du maître du web google, il semble logique qu'un site grossisse régulièrement... nous avons tous quelque chose à dire en plus chaque mois quand ce n'est pas chaque semaine ou jour !
    Si un site est figé c'est qu'il n'avance plus !... et alors, google se devant de réfléchir logiquement, il est normal que son classement se dégrade... non ?
    Sénecte

  31. Sylvain Auteur de l’article

    @ Auteur 2
    Je suis totalement d'accord. Mais on trouve encore de nombreuses PME ou l'on pense que mettre 10 pages en ligne et ne plus y toucher suffira largement...

    Je comprends cette attitude pour ceux qui souhaitent juste une "petite plaquette" en ligne pour rassurer des prospects ou clients acquis, mais les possibilités de positionnement et de visibilité seront réduites à leur plus simple expression.

  32. Matthieu

    Je pense que la prestation de référencement peut se diviser dans ces cas la et la création de contenu est une technique comme une autre pour commencer un référencement.
    Beaucoup de clients ne savent pas quoi raconter sur leur site internet, on peux les aider, les guider et mettre en forme leurs textes pour augmenter le volume de contenu du site et partir après sur une prestation de netlinking plus classique.

    Pour les actualités/blog par contre c'est plus compliqué... il faut souvent être derrière eux pour qu'il tiennent un rythme de publication correct..

  33. Sebastien

    Je pense qu'on touche encore une fois au mythe d'internet avec le "petit site créé dans son garage dont le créateur est trop fort donc qui bat les gros sites". Mais il faut être réaliste, ça n'existe pas. Toutes les success stories de ce genre ont été en mode "petit site qui devient un gros site", avec pas mal de gens pour le contenu, etc. ^^

    De toute façon, soyons logique, plus on a de pages et de sujets différents mais proche de notre sujet cœur, plus on va faire de longue traine, mais sans faire de liens. Et on s'approche également de l'idée de "ferme de liens" en interne, puisque les liens sur les pages annexes envoient du jus vers les pages importantes et augmenter l'autorité du domaine.

  34. Nicolas

    Il est clair que pour les petits sites comme pour les gros d'ailleurs, le contenu est la clé de la réussite. j'aime beaucoup le petit paragraphe "Comment pallier tous ces écueils ?" .
    Cependant, je pense qu'il est possible de se positionner sur des requêtes assez concurrentielles avec peu de pages. Si tous les leviers du référencement naturel sont utilisés de manière assez poussés (netlinking, backlink, réf on page etc...) Sur quelques mots clés, il sera possible de faire du bon boulot. Mais cela va prendre tout de même pas mal de temps !

  35. Daniel Roch

    C'est d'autant plus vrai que la plupart des petits sites sont en plus mals codés, avec par exemple des images à la place du texte ou un footer rempli de liens et de mots clés tous aussi inutiles les uns que les autres....

  36. Grym

    Bonjour Sylvain,

    Si je suis assez d'accord pour la longue traine, mais pour moi il reste possible de venir concurrencer de très gros sites "en local", même avec 1 à 2 pages.
    Cela ne se fait pas sans un gros travail d'écriture, d’optimisation et de netlinking qui est conséquent pour seulement un mini site.
    Maintenant, ce n'est pas dit que ces pages perdurent dans le temps, notamment avec des ajustements tels que ceux de notre ami le panda nous promet (obligation de volumétrie pour un site).

  37. Anthony

    Merci pour cet article très intéressant que je ne manquerais pas de faire lire à mes clients qui ne comprenne pas mon discours, ou plutôt qui ne le trouve pas recevable.

    Après tout dépend aussi de la concurrence ! Si elle est moindre il peut être très simple de référencer même une simple page sur google.
    J'en ai la preuve avec une simple page créé sur un sous domaine qui remonte avec deux liens sur la première page de google et pourtant, je ne m'en occupe plus depuis des années.

  38. Nick

    Marrant, je vois cet article tourner sur Twitter en même temps que des tweets parlant d'un nouveau site qui justement fait des articles pas trop mal foutus pour référencer votre site (avec plusieurs liens, balises alt, tags, balise title, ils twittent l'article et le publie sur leur Facebook).

    Ils font ça si on leur "paye l'apéro" faut donc laisser un peu de son paypal dedans, mais les prix ont l'air correct puisque certains petits sites ont déjà passer commande, et même wizishop (et eux ne s'y trompent pas en matière de SEO)

    C'est

    Et pour ne pas faire que leur pub, j'ajoute qu'être premier sur Google c'est parfois simple si on est réactif, l'ancienneté compte beaucoup pour google : Un blogueur publiant un article sur, par exemple, la cover pour l'iPad, alors que Steeve est encore en train de jouer avec pendant sa keynote, sera surement très bien placé quelque soit la grandeur de son site 🙂

  39. Xavier

    Il est peut être parfois facile de "faire croire" qu'un petit site va apparaitre rapidement en tête des résultats de Google grâce à la "prime de fraicheur" attribué aux nouveaux sites mais sur le plus long terme sans nouveau contenu ces positions risquent fortement de reculer.

  40. stéphane

    mon propre site est plutôt bien positionné avec la requête hypnose ericksonienne pourtant de nombreux autres sites sont en concurrence, y compris des instituts de formations avec des webmasters professionnels alors que mon référencement, je l'ai fait moi-même... avec mes dix doigts sur le clavier quand j'avais du temps...

    on dit souvent "le contenu est roi", c'est vrai, mais de mon point de vue, ce n'est pas suffisant d'avoir un bon site, il faut aussi le faire savoir....et ça, ça demande du travail.

    Donc pour répondre à l'article, oui, petit site et super référencement, c'est difficile, mais encore une fois, c'est une règle générale et le résultat va dépendre du contexte !

    Pour faire suite à :"Un petit site vitrine de 5 ou 10 pages pourra-t-il bénéficier d’un excellent référencement dans Google ? La réponse est non !"

    je dirais effectivement plutôt non, sauf si vous êtes prêt à y passe beaucoup de temps et y mettre beaucoup de vous même...

    Stephane

  41. Sylvain Auteur de l’article

    @ Stéphane

    Mouais... "hypnose ericksonienne" c'est quand même pas "rachat de crédit" 🙂

  42. Ramenos

    Salut,

    Je ne suis pas tout à fait d'accord avec cet article. J'ai déjà réussi à optimiser des petits sites sur des secteurs de niches qui ressortent bien mieux que certains monstres industriels.

    Bien sur, il faut que la cible visée soit spécifique et que les requêtes qui définissent le site ne soit pas trop concurrentielle, mais c'est possible, je l'ai réussi avec un site de location d'appartement dans un pays étranger :).

    Reste qu'évidemment, le site de Jean-Jacques qui vend des pneus aura bien du mal à se positionner face aux mastodontes présents dans les résultats...

  43. Eliza

    Au moins, la démonstration est claire ! J'espère que cette volonté d'évangélisation pourra au moins éveiller des consciences... Et quelle jolie conclusion, en rimes en plus !

  44. stéphane

    @ sylvain

    "rachat" de crédit"? j'en sais rien, je ne connais pas le rachat de crédit...
    je sais juste qu'à lyon, là où j'étais le 2me inscrit ds "google adresses" il y a 3-4 ans, on est 8 maintenant...
    je profite de mes efforts antérieurs mais je ne suis pas sûr du tout qu'un nouveau venu y arriverait avec la même somme d'efforts maintenant.

    en tout cas, très bon article documenté comme d'habitude.

    un article à faire lire à tout nouveau client j'imagine....

    un truc à dire aux clients : "le but ce n'est pas d'être bien référencé, mais d'avoir suffisamment de clients." !!!!

    Stéphane

  45. Lionel

    Bonjour Sylvain,

    Je suis globalement d'accord avec le contenu de ton article.
    Même si il existe toujours des contre exemples, il n'empêche qu'il devient extrêmement difficile pour un site de 10 pages de se positionner sur des expressions-clés ou la concurrence est forte et nombreuse.

    Ceci étant, la création de contenu n'est pas l'unique paramètre pour assurer un positionnement optimal dans les moteurs de recherche.

    amicalement

  46. kiwi

    Je me retrouve confronté actuellement à ce problème. Un de mes clients se trouve sur une requête ultra violente. la concurrence ? Les portails d'annonces, pas moins de 40 portails différents, que la concurrence utilise exclusivement pour promouvoir les produits.

    Les portails d'annonces contiennent chacun des milliers de pages et spam comme des cochons, naturellement, Google dit rien, car se sont pas des entreprises. Tous font de la quintuplette de barbare (mention à la triplette du bourrin).

    Exploiter le social ? Dangereux, très dangereux. Plus c'est social, plus t'as d'infos sur l'entreprise etc. Dans le pays où je bosse, c'est conseillé à moitié. C'est un pan du référencement nouveau à prendre en compte pour moi.

  47. Mad_max

    c'est pas plus mal, ça sert à rien un site de trois pages, il est temps que les grands monopoles s'emparent de la toile. Quand on a pas les moyens d'être grand, bah on reste à sa place (sa place de petit).

  48. alain

    Bonjour Sylvain,

    Une fois encore tu fais le point sur un sujet difficile.

    Comme l'a dit un de tes intervenants
    'Rien n’est acquis en matière de référencement'
    je me permets d'ajouter, ' et c'est heureux '.

    L'espoir doit conduire l'action multiforme des professionnels, comme toi
    en aidant les prospects à définir leur réel objectif
    sans les laisser se bercer d'illusions, comme tu l'écris
    ' Sinon, comme partout dans la vraie vie, les gros mangent les petits. '.

    Telle (à mon sens) est la philosophe de l'actualité du sujet.

    Mes amitiés (reçois un peu de soleil depuis l'Espagne où je suis actuellement)
    Alain

  49. alain

    Je confirme qu'il est très difficile de positionner un site qui a peu de page sur un mot clé quelque peu concurrentiel ... Pour preuve mon site sur les imprimantes qui depuis 6 ans se balade entre la 2em et la 10em page de recherche Google sur son expression clé... Pourtant s'il n'a que 3 ou 4 pages, ce site est une référence qui m'a valu pas mal de compliments de spécialistes du secteur .. Et la, je dis que Google n'assure vraiment PAS en plaçant devant, des sites marchands et des forum beaucoup moins intéressants ..

  50. site internet

    Référencer un petit site où les contenus restent longtemps (très longtemps) sans de nouveaux contenus est difficile. C'est bien possible mais nécessite bien-sur un boulot de fou et du temps.

  51. Jean Marot

    Merci pour cet article Intéressant j'ai aussi le même problème toujours avec les petite site j'ai toujours l’impression que mon travail est inutile.

  52. nadia

    Il faut des preuves (bien) visibles au moteur de recherches qui ont de moins en moins à voir avec la qualité, ce sont des signes extérieurs (trop) visibles de pertinence.

  53. nico

    @Sylvain Moi j'y crois, dans le sens où la page qui rankera, rankera pourquoi ? Parce qu'elle profite du jus de la home, du jus des liens directs qu'elle reçoit et de son contenu. Toutes les autres pages du site vont servir à la consolider grâce au maillage interne, donc distribution d'ancres et de jus. Mais concrètement, Google traite le SEO page par page.

    Maintenant, sur les grosses requêtes ultra concurrentielles, si on a le budget pour ranker dessus, c'est qu'on a le budget pour alimenter un site régulièrement, chercher encore et toujours de la longue traîne, de la croissance de trafic, etc...

    Ranker sur une grosse requête avec un petit site, l'un dans l'autre ça ne sert pas à grand chose et c'est incohérent. Si on a un gros budget, on fait du SEO et un vrai site régulièrement alimenté.

    Donc quelque part, je suis d'accord avec toi sur la finalité. Mais, dans l'absolu, avoir un grand nombre de pages n'est pas une obligation, même si ne pas en avoir est une aberration ^^

  54. Sylvain Auteur de l’article

    @ Nico

    Franchement, ranker sur 25 requêtes concurrentielles liées à la bourse avec un site de 10 pages. Je n'y crois pas.
    Surtout quand le client pense que le SEO va pouvoir faire des merveilles d'un coup de baguette magique.
    Pour moi, c'est du rêve, c'est impossible.
    Bien sûr, dans ces cas, le client n'a pas un euros pour du ref offpage, il pense que son petit site vitrine va aller concurrencer boursorama et boursier.com juste par enchantement.

    Cet article à juste pour but de dire qu'il faut mettre des moyens lorsque l'on a certaines ambitions.

  55. John

    Oui vraiment difficile de bien référencer un petit site de peu de pages, le problème c'est qu'il y a peu de pages à optimiser donc on peu pas optimiser le site sur un grand nombre d'expressions et mots clés... Donc tout ce joue sur le netlinking ou il faut vraiment mettre le paquet...

  56. Régis

    Bonjour,

    Il est vrai que pour bien se positionner, sur des concurrentielles ou "bien" concurrentielles, il faut au moins 15 - 20 pages minimum avec un bon contenu ( > 1000 mots ) bien optimisé.

    J'en ai fait l'expérience avec un site sur les antivirus ( top 5 en quelques mois sur cette requete + variantes ).

    J'avais lancé en parallele un autre site avec moins de pages et moins de contenu, pour tester, avec le même style de ref. Et il n'y a pas eu photo !

    Le site avec plus de contenu à été bien positionné. Donc un conseil pour ceux qui voudrait tenter l'aventure de la première page : du contenu !!!

    Bon on peut aussi parler de petits sites qui sont en first sur de très grosses requêtes mais on risque de tomber dans du black hat ^^ Et ce n'est pas le sujet 😉

  57. hdmi

    Ca devient autrement plus compliqué que les annuaires commencent à faire une sélection sur les sites qu’ils ajoutent, le temps où il suffisait de spammer sa page sur 600 annuaires pour être en première page est révolu, mais les sites datant de cette époque peuvent être bien placés sur quelques requêtes !

  58. Loïc

    C'est toujours une entreprise plus difficile qu'il n'y parait de positionner convenablement un "petit site".

    En plus de compenser le manque de contenu par du linking, on peut jouer sur les réseaux sociaux tels que facebook pour essayer d'apparaitre sur davantage de requêtes.

    Bref, quand on a pas à sa disposition le contenu nécessaire pour exploiter tous les mots-clés interessants, il faut essayer d'être visible via d'autres sites !

  59. David

    C'est dommage car on doit faire des pages, faire du contenu presque UNIQUEMENT pour etre referencé. en esperant que le +1 de google contrebalance tout cela...
    Quand je vois des sites archi nul avec plein de page du style "rencontre senior paris,rencontre senior lyon" et qui sont en premiere page de google, y'a de quoi se poser des questions

  60. nova média

    on bataille tous les jours pour avoir du contenu et le jour ou le client nous envois du contenu c'est du duplicate car il n'a pas eu le temps de s'en occuper..j'ai vu ça une fois. concernant les 5 pages, c'est vrai que les plombiers sont moins bavards que les électriciens.

  61. creation sites web haute savoie

    Bon, le SEO local amène quelques nuances à cet article mais on peut considérer que les entreprises locales qui se positionnent sur des requêtes géolocalisées ne rentrent plus non plus dans un contexte qu'on peut qualifier d'hyper compétitif.

  62. guitare

    Cette article est démoralisant pour les débutants comme moi mes j'ai bien compris qu'il faut enrichir le site au maximun pour avoir un référencement correct. merci du tuyau.

  63. Hamid

    Bonsoir,

    je prends note des conseils de l'article et vais donc me concentrer sur les mots clès de la longue traine en créant des nouvelles pages prochainement. Merci.

  64. olivier

    @sylvain:
    quand tu dis "Il est même parfois nécessaire de concevoir 2 à 3 pages de soutien qui vont consolider la page principale sur une requête", est-ce-que tu entends par là l'utilisation des liens internes avec une ancre? il me semblait que les liens internes avaient très peu d'influence?

  65. Sylvain Richard - AxeNet Auteur de l’article

    @ Olivier
    Oui, c'est ça.
    Et les liens internes ont beaucoup d'influence. J'ai parfois juste optimisé le maillage interne de certains sites pour leur faire gagner de très nombreuses places.

  66. Elise

    Je me suis posé aussi beaucoup de questions sur la capacité de positionnement d'un petit site ayant environ une dizaine de pages comparé aux "gros sites possédant des milliers de pages...

    Cela dépend peut être et sûrement des secteurs car il me semble que dans certains secteurs comme par exemple les sites de rencontres/dialogues il n'est pas forcément obligé d'être positionné sur beaucoup de mot-clés (j'ai constaté que 5 ou 6 mot-clés importants et bien positionnés étaient suffisant pour avoir un trafic important et ciblé)

    La longue traîne peut en effet apporter quelques visites en supplément, là encore à mon avis tout dépend dans quels secteurs les sites s'y trouvent.

    Pour ma part ayant un "petit site" avec peu de pages je m'appuie principalement sur quelques pages internes pour "renforcer" les 5 ou 6 requêtes du site et effectivement un gros travail de netlinking et j'arrive à obtenir de bonnes positions.

  67. Sitenco

    "Content is king" donc effectivement il faut du contenu sur un site pour être positionner en short et long tail.
    Googlebot est un text addict ( et non un sex addict 🙂 )

    Enfin bon, bonne article qui devrait en faire réfléchir quelqu'un

  68. olivier

    Mon conseil serait donc d'associer à une boutique en ligne des pages explicatives du ou des produit(s) vendus, de leur origine, des fournisseurs pourquoi pas (si produits étrangers par exemple)... d'ajouter du contenu à la boutique en ligne sans dénaturer ses fonctions de vente.

    En particulier, le plus simple : créer une FAQ pour rediriger ses visiteurs, créer du lien interne et des pages manuscrites.

Partagez sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *