Plagiat , liste de voleurs de contenu.

Plagiat de sites Internet, le retour !

Nous avions d'ores et déjà rédigé un article sur le vol de contenu sur un site web et les risques de duplicate content. Les voleurs sans imagination ni compétences rédactionnelles pullulent sur le web. Nous prenons aujourd'hui la plume (ou du moins le clavier) pour lister nos dernières découvertes chez ces adeptes du copier/voler.

L'article ci dessous liste quelques voleurs ayant pillé les textes de notre site. Nombre d'entreprises ayant pignon sur rue se cachent parmi eux.

Il est particulièrement facile de trouver les plagieurs sur internet, deux outils de base sont à votre disposition :

Google : C'est le premier d'entre eux. Il vous suffit en effet de copier dans le champ de recherche de Google une phrase de vos textes et de rechercher. Google vous affichera alors la liste des sites comportant les mêmes contenus que les vôtres.

Copyscape : Le deuxième outil prend la forme d'un site du nom de Copyscape. Il vous suffit d'indiquer votre URL et de vérifier dans la liste fournie qui sont les véritables plagieurs.

D'autres outils existent, mais nous gardons pour nous quelques petits secrets...

Les plagieurs du site de notre agence (liste non exhaustive) :

Cet article est édité en fonction des réponses reçues de la part des propriétaires des sites ayant plagié notre contenu. Malgré les réponses parfois édifiantes, nous prenons le parti de suspendre les actions juridiques auprès des webmasters ayant supprimé les contenus volés. Nous supprimons donc aussi les exemples concrets (copie des vols de contenu). Les réponses des différents plagiaires remplaceront, nous l'espérons, au fil du temps, les détails de chaque site.

Vous trouverez listées ci dessous les courriers de réponses :

site :
: Voir l'extrait de réponse
Nous n'avons pas la même définition de "ressemblance" qui semble être pour certain un synonyme de "copie conforme" . Le pauvre ne sait plus qui il a copié, et puisque les autres le font ... Monsieur se revelant être l'anonyme dans les commentaires de cet article.

site :
: Voir l'extrait de réponse
Danc ce cas, nous comprenons un peu mieux pourquoi monsieur copiait les textes...

site :
: Voir l'extrait de réponse
Ce n'est pas moi c'est l'autre, sacré rédacteur en chef. Le fait de prendre la première place sur Google.com sur son propre nom, nous a permis de faire réagir ce monsieur situé à l'autre bout de la planète. Comme quoi, si l'action judiciaire est parfois difficile, des solutions moins "gentleman" existent. Nous avions estimé que celle-ci était de bonne guerre.

Site :
: Voir l'extrait de réponse
Encore une fois, l'expression "pris pour modèle" ne correspond pas vraiment au complet copier/coller que nous avions constaté. Les rédacteurs professionnels apprécieront les "généralités" et "blabla commercial".

Site :
: Voir l'extrait de réponse
Cette fois, le copier/coller parfait (pas une virgule n'était changée) est qualifié de "ressemblance identique". Comme souvent, le responsable à du être brulé en place publique.

Site :
: Voir l'extrait de réponse
Surtout, ne jamais prendre de stagiaire, c'est toujours de leur faute. Ce qui est amusant, c'est aussi la petite phrase manuscrite concernant d'éventuels autres textes volés. A ce que nous avons vu, la plus grande partie du site est copiée à droite et à gauche, mais le stagiaire ne doit plus être présent pour dire sur qui 😉

Site :
: Voir l'extrait de réponse
Encore la faute du webmaster... Mais ce n'était pas de l'inspiration, c'était 6 pages de copier/voler pur et simple, sans une virgule modifiée. A noter pour ceux qui auraient les mêmes soucis, la société n'était pas joignable par mail et le WHOIS était faux. D'où le transit par l"hébergeur comme vous le constatez sur la réponse. Merci à 1&1 d'avoir fait son travail.

Site :
: Voir l'extrait de réponse
Ces belges là ont moins de fairplay que tous ceux que je connaissais (et j'en connais des géniaux). Sur ce cas, Madame est visiblement outré que nous la traitions de voleuse. Pour le ton "moqueur", il reste assez gentil à notre goût. Pour ce qui est de nous cacher, j'avoue ne pas comprendre, nos articles sont tous signés !

Ci dessous les sites pour lesquels nous avons parfois constaté des actions correctives, mais rien reçu comme réponse :

MTN concept

site : http://www.mtnconcept.com - whois

Une fois de plus, un champion du copier/coller. Il n'y est pas non plus allé doucement. Il a totalement copié de contenu de nos pages « référencement Google » et la plupart des contenus de notre rubrique « création de site ». (edit : notre site a été modifié depuis)

Copie d'écran PDF des pages volées (copie n° 1, copie n°2).
Monsieur, un retour nous serait agréable suite à notre courrier.

L'ensemble de nos soucis de plagiat est donc maintenant réglé, en attendant les prochains...

Le plagiat de site web, un fléau.

Il est à noter que sur la plupart de ces sites, les mentions de copyright et de droits réservés sont clairement indiqués.

Un point très inquiétant pour les clients de ces voleurs concerne leurs méthodes de travail.
Il y a fort à parier que ces individus appliquent pour leurs propres clients les mêmes méthodes que pour eux-mêmes. Ce qui expose ces clients à de nombreux risques tels que la désindexation de leur site pour « duplicate content », des attaques en justice pour non-respect des droits de propriété intellectuelle, etc.

Un petit mot à messieurs les plagieurs

Les excuses les plus courantes que nous recevons sont :

  • Je faisais un test
  • C'est un stagiaire qui a réalisé les pages, je n'étais pas au courant
  • Vous devriez être fier que l'on reprenne vos textes (bein voyons)

Si cette fois vous pouviez avoir un peu d'imagination et nous servir une excuse un peu originale.

Pour votre information car vous sembler ignorer quelques basiques législatifs, lisez ceci.

En résumé

Comme dans tous les précédents cas ou nous avons fait ces constats :

- une procédure légale est engagée à l'encontre de chacune de ces personnes.
- Un spam report est systématiquement adressé à Google accompagné d'un recommandé, afin de faire désindexer les contenus volés.

Vous souhaitez réagir à cet article ? Laissez-nous un commentaire.

edit : on ajoute un bel exemple avec Netissime

Plagiat , liste de voleurs de contenu.
4 (80%) 4 votes

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter Plein
Partager sur linkedin
Partager sur Google+

60 réflexions au sujet de « Plagiat , liste de voleurs de contenu. »

  1. Morgan JERABEK

    C'est rare de voir une société mettre ainsi au vue de tous ce genre de pratique, et c'est tres bien 🙂

    Cependant, je me demandais si vous ne vous exposez pas à certains risques en les citant ici, avec force détails... Mais je ne suis pas un juriste 😉

    Bon courage pour toutes ces procédures 🙂

  2. anonyme

    bonsoir,

    intéressant... mais franchement sans grand intérêt et à vouloir la jouer ainsi, vous prenez peut être des risques. Personnellement, recopier quelques phrases sur mon site pro ne me paraît pas bien méchant, on ne peut pas dire qu'il s'agit d'un contenu rédactionnel qui mérite cette attention, mais bon cela ne concerne que moi. Cependant de votre côté, petite question : possédez-vous toutes les licences et extension de licence nécessaire à la réalisation de vos travaux, notamment les licences typographiques par exemple ?

  3. sylvain Auteur de l’article

    Bonjour Monsieur l'anonyme... Nous ne parlons pas ici d'une phrase, mais plus généralement de rubriques complètes représentant dans certains cas l'intégralité du site du plagieur, qui ont été "copier/coller" sans la moindre modification. Je laisse les personnes dont le métier est de rédiger pour la presse ou le web répondre à votre vision de ces "petits vols sans importance"... Si j'écoute ce discours, il en est de même pour quelques notes du refrain d'une chanson, n'est-ce pas ? Ou bien d'un slogan publicitaire de quelques mots ? Je crains que, ni le législateur (code de la propriété intellectuelle), ni les clients qui achètent du contenu rédactionnel, ni les auteurs, ni moi, ne partagions cette vision des choses. En parallèle, l'utilisation de ces copies sur des sites professionnels (80 % de ces plagieurs ont un RCS) rend leur pratiques d'autant plus condamnables et les exposent à des risques légaux complémentaires que nous garderons pour nous dans le cadre de procédures auprès du tribunal de grande instance. Oui, nous-mêmes ou nos clients, possédons bien sûr les licences des outils et éléments nous permettant d'exercer légalement notre activité.

  4. emmanuel

    Les textes, c'est comme les images : on en trouve plein sur Internet ! Ils sont là, bien écrits, ils attendant le ctrl+a suivi du ctrl+c/ctrl+v... Pourquoi s'en priver ? Naaaan, j'déconne, bien sûr !
    Les plagiaires sont une plaie, ils ont un cerveau minus et une ambition qui ne tient pas dedans. Les plagiaires sont des minables et j'espère que vous passerez les vôtres à la moulinette.
    Vous avez l'air excédés chez axe-net.fr, et je comprends bien cette émotion qui vous assaille. Mais étaler leurs identités, c'est pas forcément une bonne idée...
    Quant à Anonyme, qui écrit benoitement "on ne peut pas dire qu’il s’agit d’un contenu rédactionnel qui mérite cette attention", je lui répondrais que la pompe c'est mal, et que pomper ds textes qu'on ne trouve pas très important c'est encore plus minable. Même les cancres savent qu'il faut copier sur ceux qui ont des bonnes notes.
    J'ajouterais que entre voler une phrase et voler 670 mots, je vois pas la différence.

  5. Seb

    Faudrait faire une action "exemplaire" en justice. Un truc groupé qui buzzerait un peu et dans lequel une grosse boite attaque une cinquante de ces sites pour plagiat, çà en calmerais quelques uns...

  6. Julien

    Belle pioche ! Découverts au hasard d'un duplicate content ou vous êtes toujours en veille sur ce point ? Mr Anonyme répondant avec une autre question/accusation serait il dans le lot des accusés ? Le plagia a toujours été un problème (surtout sur internet), et prend toute son importance en matière de référencement et de duplicate content...

  7. Nicolas F.

    Amusant...

    Et encore, on a pas vraiment d'outil pour capter le vol d'images 😀 et de designs.

  8. Mathilde

    bien vu le billet et merci pour le lien sur Copyscape que je ne connaissais pas. Cette pratique d'autant plus détestables quand elle émane de sites professionnels, vendant un service qu'ils ne sont même pas capables de décrire eux-même.

  9. Irmaz

    Moi je dis bravo Google, il a réussi à externaliser les soucis de duplicate content aux webmasters eux-mêmes qui se font maintenant la chasse les uns les autres... 😆

  10. Françoise

    C’est avec grand intérêt que je viens de lire cet article… et ses commentaires ! Est-ce parce qu’en tant qu’auteur (2 livres, un blog…) je me sens particulièrement concernée ?

    Déjà, je voudrais dire que je trouve très courageux d’oser porter nommément ces plagiats sur la place publique. Comme le suggère Seb, il ne serait pas mal de faire un buzz sur ces pratiques, ne serait-ce que pour éclairer ceux qui pratiquent le copier-coller machinalement. Le faire avant que cela ne se banalise trop. Ils ne sont pas tous forcément pleinement « conscients » du préjudice qu’ils causent, et de ce qu’ils perdent à ne pas faire travailler leurs propres méninges (porte ouverte à Alzheimer, dégénérescence précoce de leur cerveau (si petit soit-il), sans parler de l’estime qu’ils n’auront jamais d’eux-mêmes…).

    Cette rhétorique ironique vaut pour des particuliers ou des chroniqueurs pressés, mais j’avoue que, venant de professionnels, qui affichent en plus un copyright sur leurs pages, cela mérite en effet de ne pas en rester là. D’autant que, comme vous le dites, on se demande quelle prestation ils vont être en mesure de servir à leurs clients avec ce type de mentalité ! Alors, s’ils pouvaient ne pas rester sur le marché, personne ne s’en plaindrait.

    Quand à « anonyme », que l’on suppose être l’un des plagiaires concernés, il a plusieurs cordes à l’arc de ses talents ! Car en plus de s’approprier le travail des autres, il doit être un peu schizophrène ou pour le moins manquer de cohérence pour voir d’un côté « un contenu rédactionnel qui ne mérite pas cette attention », mais de l’autre, suffisamment pour le copier !

    Lot de consolation cependant, je trouve plutôt flatteur d’être copié comme ça… on ne pique que ce qui a de la valeur ! C’est finalement une belle référence professionnelle. Internationale, qui plus est !

  11. Thierry Dubois

    T'es cool toi. Le gars t'envoie un courrier ou il se fout de toi et tu en reste la.
    En fait, il ne t'a pas volé, il a volé ceux qui l'avait déjà fait, il se prend pour Robin des bois ? En plus il te dit que tu es tellement insignifiant qu'il te connaissait même pas. Dans mon boulot, on se dépouille pour ce genre de pratiques. Tu devrais prendre un avocat qui travaille pour l'édition musicale. Ils te font gagner 100 000 pour une demi phrase plagiée, ce sont de vraies hyènes. Votre problème dans le web, c'est que vous n'avez pas compris que Mickey n'est qu'une marionnette et que derrière il y a une très grosse machine commerciale. Si vous faisiez de vrais exemples avec publication judiciaire et le bruit qui va autour, vous calmeriez les autres candidats au plagiat
    Moi je te dis, un mec comme lui, tues-le financièrement. Dépouille-le, fais lui fermer sa boite, fais un exemple. La France est le pays ou les tribunaux sont les plus durs en ce qui concerne les droits d'auteurs, tu es 100% gagnant sur ce coup. Avec des parasites comme eux, il ne faut pas hésiter.

  12. Thierry

    Pas mal cet article !

    J'ai personnellement eu le déplaisir de voir certaines portions intégrales de l'un de mes sites entièrement recopiées et de voir le copieur se poser comme le créateur des pages volées qui a pensé à ajouter la mention du copyright (si, si) et là on devient vert de rage !!!

    3 alternatives (et qui peuvent très bien se compléter) :
    - si présence de pubs adsense, alerter google (qui ne peut légitimer la présence d'un plaggieur dans son programme adsense en tout cas)
    - envoyer une lettre avec AR
    - contacter directement le plaggieur qui, le plus souvent avouera platement qu'il n'y est pour rien, "c'est la faute de mon webmaster"

    et honnêtement, loin de me flatter, le plagiat est une honte pour ceux qui le pratiquent... Je n'ai jamais compris comment un créateur de site ou une agence marketing peut se trouver à tel point à court d'idées et se présenter comme professionnel de la création !!!

  13. Philippe

    Les "co----ds" [expression modérée par l'administrateur] ! Il n'y a pas d'autre mot.
    Sinon toutes mes félicitations Sylvain : tu figures dans ma blogroll depuis aujourd'hui même.

    Bien à toi,
    Philippe

  14. traducteur

    hier, je suis tombé sur un blog qui avait pris quelques une de mes photos, j'ai expliqué bien gentiment dans un commentaire sur ce blog (car bien sûr anonyme et sans e-mail avec plein de pub) que cela ne se faisait pas et j'ai demandé à ce qu'il y ait au moins la source de ces photos et bien en moins de 24 heures cela a été fait à mon grand étonnement.Mais la plupart du temps ce n'est pas le cas, beaucoup se servent sans aucun scrupule.S'il y a un grand tapage autour de vol de musique et de films sur internet, les petits créateurs d'images et autres rédacteurs sont pillés de toute part sans que cela souci grand monde, car nous n'avons ni le temps ni l'argent à consacrer à des procès.Le mieux est donc de tenter la conciliation avec les cop-colleurs.

  15. yves

    Bonjour,
    A titre d'information, est-ce que le fait de copier une page (sans parler d'un méchant copier/coller forcément) et indiquer la source de l'article original est considéré comme du plagiat ? J'ai déjà rédigé des articles en m'inspirant du contenu de sites ou de magazines et j'ai toujours indiqué mes sources (avec un lien vers l'original s'il s'agit d'un site). Est-ce que vous pensez que quoi qu'il en soit, je dois demander avant la rédaction d'un article inspiré d'un autre une autorisation ?

  16. sylvain Auteur de l’article

    @ Yves : L'indication de la source (et lien, si la source provient du web) justifie au moins ta bonne foi. Le code de la propriété intellectuelle dit toutefois que seul un extrait, plus mention de la source, est autorisé.

  17. sylvain Auteur de l’article

    @ Bdibill : Merci pour ce lien. 😉
    Pas seulement notre action, mais aussi une partie des textes de notre article d'après ton lien.
    Les messieurs de zerobugpro sont donc aussi des plagiaires. Vont-ils partir en guerre contre eux-mêmes ? La copie de la page de copyright de notre blog est aussi très bien réalisée...

  18. yves

    @sylvain : En ce moment c'est bien la mode des article "X façons de ..." mais l'extrait de l'article que j'ai repris contenait les "X" façons. Bien entendu j'ai cité la source et bien que j'ai reformulé ces X façons, je me suis libéré la conscience en me disant "au moins, c'est un backlink pour la source". En réalité, est-ce que j'ai fait du plagiat ? Votre article est excellent et m'a vraiment interpelé.

  19. webfan

    Bonjour, j'ai lu votre article avec intérêt ayant moi même été copié sur l'un de mes sites, et comme vous évoquez a un moment le plagiat de musique j'ai cette petite remarque : vu le nombre de notes disponibles, il n'est pas rare de pouvoir trouver des refrains très proches, voir avec les notes inversées ( do ré mi devient mi ré do ), partant de là et sachant que sur notre secteur d'activité nous utilisons tous les mêmes mots clefs ( création, site, web, référencement, stratégie,....)n'est-il pas un moment donné vu le nombre croissant de sites, "probable" de retomber sur des combinaisons déjà publiées ? doit-on systématiquement penser plagiat ? c'est sûr que sur les exemples que vous donnez c'est flagrant mais après un rédacteur un minimum inventif pourra utiliser une syntaxe différente....

  20. sylvain Auteur de l’article

    @ webfan : Retomber sur une combinaison de mots formant un paragraphe complet, voir même une phrase serait tout de même une sacrée coïncidence. Visiblement, les juges ne l'entendent pas de cette oreille, ils sanctionnent. Un simple slogan publicitaire de 4 mots est considéré comme une création originale, une oeuvre de l'esprit, ceci au même titre que 3 notes de musique composant un jingle publicitaire.

  21. MARION

    @Sylvain : Monsieur, je reviens vers vous suite à notre dernière correspondance, et tenais à vous réitérer publiquement mes excuses, je comprends que l'on doit régulièrement vous servir l'excuse du stagiaire, mais pour notre part nous prennons nos responsabilités, et avons publié sur notre site des excuses et le lien vers cette page...

    Nous vous souhaitons tous nos voeux de réussite dans vos projets, et espérant avoir le plaisir de vous recontacter dans un cadre plus "saint" nous vous renouvelons nos excuses.

    Pour Proxim@
    Stéphane MARION

  22. sylvain Auteur de l’article

    @ Marion,
    Belle preuve de courage que votre intervention. Au moins sur ce point, nous saluons votre honnêteté. Si vous finissiez de remplacer nos textes plutôt que d'effectuer un bidouillage syntaxique, ce sera parfait. Pour votre information, d'autres textes de votre site proviennent de familiclic.fr

  23. pierre

    Thierry Ardisson s'est fait cramer de copier/coller pour la plupart des bouquins qu'il a écrit...je crois qu'il s'en fout : « C'est une connerie, c'est vrai. J'ai piqué 70 lignes sur un bouquin de 300 pages [...], mais cela ne m'empêchera pas d'en écrire un autre.»

  24. Emmanuel de Saint-Bon

    Bravo et merci pour vos informations ; elles sont très instructives. J'espère que vous obtiendrez gain de cause ; je suppose que cela prend du temps.

  25. patrick de Tahiti

    Je parcours Internet depuis 1987, je code beaucoup depuis plus de 15 ans, mes bouts de codes se sont retrouvez à plusieurs reprise sur des sites, tant mieux, c'est un échange, celui qui code n'a pas peur de cela.
    Les plagieurs, sont pour la pluspart des débutants ou des personnes trop préssés.
    Pour mes sites je m'inspire de ce que je trouve, j'ai mon propre avis, mais Internet est un mélange de culture et de personnalités, c'est en regardant les autres qu'on grandit, et ce qui nous remet en cause, c'est l'expérience des autres.
    Ne nous sommes pas non plus inspiré de nos père ?
    Mais j'en conviens c'est très frustrant de voir du code dont on est l'auteur se balader sur des forums ou certain site commercial, et voir toto se l'approprier, mais ceux-ci dans les forums se voient à 15 000, et ne dure qu'un temps.
    Pour les sites Pro, bien souvent des sociétées prennent des soit disant WebMaster, qui pour faire croire à leurs bosse qu'ils sont bon, vont surfer et plagier, une société de taille moyenne, pour faire son site prend une seul personne en ignorant, qu'il y a plusieurs métier, comme le graphiste, le codeur, le référenceur, le modeleur de db etc..
    Généralement celui qui à eu cette place et qui copy sont petit, et sont au balbussiment de leur vie de webmaster, et pour palier au fait qu'ils sont seul à tout faire, ils copy, ce qui n'est pas top, mais qui peut ce comprendre.
    Et je pense que nous pouvons croire, quand un gérant d'entreprise répond :
    Nous n'étions pas au courant, nous avons fait confiance à notre WebMaster, sauf quand le gérant est le webmaster, ça arrive souvent.
    Maintenant, c'est aussi à nous de trouver des outils de protection, pour protéger ce qui est important.
    De plus nous savont très bien que ce qui fait la force d'un site, c'est la communication qu'on y met derrière, ainsi que ça mise à jours au quotidien.
    Pour finir:
    Je vous confirme que de mettre des emails de domaine privé en domaine publique, sans l'accord écrite des personnes, peuvent vous valoir quelques désagrément, j'ai eu mon lot d'expérience et ceci en 2000-2001, la lesgislation c'est renforcé depuis.

    Cordialement Patrick

  26. Sylvain Auteur de l’article

    @ Patrick
    De Tahiti ? Quelle chance.
    Pour ce qui est de protéger techniquement des textes ou des images, je suis preneur d'une solution si vous en avez une. En parallèle, la loi me semble assez claire, le plagiat est du vol et rien d'autre.
    Ce n'est pas parce que le nain dans le jardin du voisin me plait que je vais lui voler, il en est de même pour les textes ou images qui de plus sont utilisés à titre commercial. Même le rédactionnel des conditions de vente est protégé : http://www.legalis.net/breves-article.php3?id_article=2545
    Dura lex ced lex !

  27. marcel

    Attention BLOGONET est le plus gros voleur de contenu dans la lignée de Paperblog et Wikio, il a volé tout le contenu de mon blog, j'ai posté ma plainte sur tous les digg-like si je n'ai pas été censuré:

    -http://www.digg-france.com/INTERNET/ATTENTION-BLOGONET-SITE-VOLEUR-DE-CONTENU-COMME-WIKIO-ET-PAPERBLOG-DANGERS-BLOGONET

  28. Sylvain Auteur de l’article

    Bonjour Marcel,
    Vos propos me surprennent beaucoup. J'ai lu ce que vous avez déposé sur Digg-france et voici les réflexions qui me viennent à brûle-pourpoint.

    - Personne ne vous a obligé à ouvrir un compte sur Blogonet, si ? Ils ne vous demande pas une autorisation, ils font mieux que cela, ils vous obligent à vous inscrire. Que demandez de mieux ?

    - Vous reprochez à Blogonet de reprendre l'intégralité de vos articles. Vous êtes le seul à pouvoir y faire quelque chose en paramétrant correctement votre flux RSS. Blogonet ne fait que reprendre ce que vous voulez bien lui donner. On est loin des méthodes de Paperblog (si elles existent encore, je n'ai pas vérifié).

    - Vous reprochez à Blogonet de prendre VOTRE place de blogueur "innocent" 🙂 dans Google. En gros, vous dites que vous souhaiteriez qu'ils soient mauvais dans le référencement de leur outil. Mais à quoi serviraient ils alors ? Pourquoi ne cherchez-vous pas plutôt à vous occuper du positionnement de votre blog ?

    - Vous avez un problème avec Blogonet, mais vous postez dans les commentaires de blog en anonyme et empêchez Blogonet de pouvoir résoudre votre problème car vous ne voulez pas donner l'adresse de votre blog. C'est une attitude pour le moins surprenante !

    Vous donnez l'impression d'être un concurrent de Blogonet qui mettrait en place une campagne de dénigrement. Ce n'est pas très sérieux.

  29. marcel

    Je ne me suis JAMAIS inscrit sur Blogonet, ils volent le contenu SANS RIEN DEMANDER !!!

    Le problème ce n'est pas moi, c'est qu'ils volent le contenu de tous les blogs, si je dévoile mon blog maintenant il l'enlèveront et continueront à vous voler VOUS, et mes prochains blogs aussi !!!

  30. Sylvain

    J'ai tout de même du mal à suivre :

    - Le titre des articles mène directement vers l'article du blog de l’auteur (il n'y a pas de redirection !)
    - Ces liens sont suivis par les moteurs de recherche (pas de nofollow !)
    - Je ne trouve pas un seul article repris dans sa totalité sur Blogonet, seule l'introduction est reprise (à moins que vos articles ne fassent trois lignes).

    J'invite Blogonet à venir réagir ici pour éclaircir cette situation.

  31. Julien Guyomard

    Bonjour,

    Comme mentionné par Sylvain :
    - Le titre des articles mène directement vers l'article du blog de l’auteur (il n’y a pas de redirection !)
    - Ces liens sont suivis par les moteurs de recherche (pas de nofollow !)
    - Seules les deux premières lignes de l'article sont repris, pour amener le lecteur à poursuivre sa lecture sur le blog de l'auteur. Nous ne nuisons donc pas à votre référencement (d'ailleurs, nous sommes nous même blogueurs, et nos blogs sont inscrits sur Blogonet).
    - Nous n'obligeons aucun blogueur à participer, vous pouvez vous desinscrire à tout moment.

    Dans ces conditions, vos messages sont totalement erronés. Par hasard, ne seriez-vous pas l'auteur d'un digg-like concurrent ?

  32. Sylvain Auteur de l’article

    Je remercie Blogonet (Julien Guyomard) pour ces éclaircissements. Le blog AxeNet étant inscrit à Blogonet que je trouve, à ce jour, être un excellent outil, j'étais très surpris des affirmations de "Marcel". Je n'ai pour ma part constaté aucun des méfaits évoqués.

    A ce titre, cher Marcel, bien que je ne comprenne pas bien votre souhait d'anonymat, cela ne me gène pas si vous souhaitez le conserver. Toutefois, dans ce cadre, je précise que je n'afficherai pas de nouveau commentaires de votre part car cet anonymat empêche nos lecteurs de vérifier vos propos.

    En espérant que vous trouviez une solution directement avec blogonet que vous pouvez contacter puisqu'ils répondent visiblement aux messages adressés à partir de la page contact de leur site.

    Très cordialement

    [edit] 22/07 - Marcel, je ne vois pas l'intérêt de publier ici vos nouveaux commentaires injurieux. Pourquoi ne prenez-vous pas contact directement avec Blogonet? Vous perdriez moins de temps et règleriez certainement vos problèmes. Sincèrement.

  33. René Brodeur

    Bonjour,
    Je vous écrit du Canada. Je trouve très interressant vos articles. Je voudrais juste mentionner que mon site à été plagié par un site web de France, en fait...copié/collé même.
    xxxxxxxxx.fr (modéré par admin) dans la section matelas infos, reproduit à la perfection mes articles...images et tout. J'ai écrit à ces gens sans réponses...comment faire pour faire corriger la situation?
    Merci à l'avance.
    R.Brodeur
    webmaster

  34. Anceline

    un site qui va dans votre sens et là cela semble se structurer sévère : -www.touche-pas-mon-contenu.org

  35. referencement

    J'ai le meme probleme depuis plus d'un an:
    vol de contenu et code source, titres, descriptions, mes services, mes tarifs (nous sommes une sarl et elle une auto entrepreneuse) courriers, mise en demeure apres 5 constats d'huissiers, deux plaintes (une au pénal car nous sommes propriétaire de la marque déposé) une au commerce, car nous avons donnés les droits d'exploitation de la license à notre société (enregistré a l'inpi et contrats de license enregistré également) utilisation de marque, contrefaçon de marque, procces, rien n'y à fait. Elle à copié les plus grosses société de référencement, tout les gros groupes de presse sans rien citer, tout les articles de referencement (à raison de 1 à 4 / jour, on à prevenu tout le monde, rien n'y à fait, meme les gros groupe on laissé faire ! Et cette personne donne en plus des cours de droits sur internet (en reprenant les articles mots pour mots et fautes d'orthographes sans citer les sources. Chaque fois qu'il y a conclusion, son avocate demande des delais pour etudier les pieces et réfute, je produit de nouvelles pieces que mon avocat doit etudier (au passage je lache 4000 euros a chaque fois pour depassement d'honoraires) et ça continu de trainer, et pendant ce temps, je travaille pas (ou pour elle, car des que je change un truc, il est immédiatement repris et mes veilles sont juste la désormais pour la surveiller... Alors dans ce cas la, comment faire pour en finir une fois pour toute, vu que toutes les solutions ont déja été mises en oeuvre? Merci d'avance si vous avez une piste...

  36. Sylvain Auteur de l’article

    @ Référencement

    Comme vu l'avez vu, moi, je "balance". A ces gens de gérer ensuite leur réputation. J'en ai d'ailleurs un ou deux sous le coude que je vais gentiment mettre sous les feux de la rampe prochainement.

    Par contre, j'ai des doutes sur les compétences de votre avocat.

  37. referencement

    et pourtant, j'ai le cabinet Murielle Cahen, une spéciliste d'internet, mais comme je dit, en face, ça recule à chaque fois pour des demandes de délais, et pour produire des arguments, ce qui recule à chaque fois les échéances...
    Et puis comme je le dit aussi, mon adversaire donne des cours de droits sur un gros forum de conseils juridique, donc, elle sait comment faire reculer l'échéance. Quand à mon avocate, elle veut juste etre sure d'etre bien préparé car les procces liés à l'internet, c'est pas beaucoup de tribunaux qui sont compétants. De plus quand on sait que les plus gros sites ont été plaggié et ne veulent pas faire quoi que ce soit, on se demande vite si on à des chances...
    Cette femme à quand meme été acheter un nom de domaine qui reprend phonétiquement ma marque à l'envers, et elle annonce publiquement sur son site qu'elle s'est positionné sur mon nom de marque déposé ! C'est trop fort...

  38. Sylvain Auteur de l’article

    @ referencement
    En effet, Muriel Cahen est plutôt réputée.
    Je serais curieux de voir le site de cette personne.
    Peux tu me l'envoyer par mail à partir du site de notre agence ?

  39. referencement

    ha oui je peut t'envoyer ça ça te donnerai une meilleure idée. je vais te mettre aussi un dossier sur mon serveur avec des pieces au format rar, tu verra qu'elle touche tout le monde, mais personne ne dira rien... Moi je suis en train de conceder des contrats de license avec des partenaires, donc, j'ai pas le choix, il faut que je protege mes intérets et ceux de mes associés et collaborateurs. Je te prepare ça. On peut me joindre à tout moment par mail également, ou téléphone sur le site de la société (le point de contact est en ligne, mais je suis en train de tout refaire et de tout crypter car je commence à en avoir ras le bol la... merci de ta réponse, au passage, c'est un tres bon blog, d'ailleurs, c'est bizzare que je n'ai pas trouvé de passages chez elles qui ont été pompé chez toi 🙂 🙂 🙂 mais c'est peut etre passé au travers de mes recherches 😉 juste le temps de preparer ça et de finir mon audit clients a rendre en priorité et je t'envoi un mail 😉

  40. Petit Nuage

    Si je comprends bien que le plagiat soit particulièrement pénible pour les auteurs d'origine, j'avoue ne pas comprendre l'intérêt d'un constat d'huissier suivi d'une plainte. En effet, cela demande une énergie non négligeable qu'un simple email aurait souvent suffi à régler. Porter l'affaire en justice est-il donc rentable ? Car je crains que ces plagieurs ou d'autres n'en tirent aucune leçon. Si ?

  41. Emilie

    Le plus dommage dans le vol du contenu, n'est pas le vol en lui-même, c'est le tort que le plagieur peut créer à l'auteur qui est le plus grave à mon goût.

    De plus d'obtenir un contenu facile et de qualité (sinon le plagieur ne le volerait pas), il fourni ce contenu à ses lecteurs à son propre profit !

    Alors, si on en rajoute une couche pour le duplicate content, que le plagieur peut occasionner au site de l'auteur (si le site du plagieur est indexé avant celui de l'auteur -> rare cas, mais existants), c'est le comble...

    Le plagiat est vraiment une plaie pour les rédacteurs / auteurs !

    Il faudrait presque "interdire" le copier/coller sur les articles tout en laissant les moteurs de recherches les indexer!
    Ce qui n'est pas possible... et le javascript et "petites techniques" sont inutiles, le code source restera toujours visible pour les moteurs, donc... pour les plagieurs également.

    Par contre si quelqu'un a la solution à ça, je suis preneuse !!

  42. Mc-nageur

    J'utilise moi-même l'outil de copyscape que je trouve très efficace.
    Par rapport à votre expérience, il serait intéressant de savoir quelle part des conflits se règlent très vite à l'amiable et quelle part a nécessité des actions plus dures.

  43. Laurent

    Mouais, même si je peux comprendre l'ire des Créateurs dont on pille le contenu (je n'ai connu qu'une seule fois), je serais curieux de connaître les résultats des procédures engagées par axe-net et les divers commentateurs. L'huissier, l'ar, c'est quand même chronophage non ?

    Que celui qui n'a jamais piraté le moindre contenu-film-musique-ebook-soft jette la première pierre (moi j'ai jamais fait hein).

  44. Fabien

    Ah ah ! Excellent la méthode de la destruction de la réputation de ces prestataires sur leur propre mot-clé ! Je pense que cette tactique doit être largement plus efficace qu'une poursuite judiciaire. Mais pour appliquer ces contre-mesures draconiennes, il est nécessaire d'avoir une très grande popularité sur le net (PageRank, TrustRank et tout le tintouin) et ce mode d'action n'est pas permis par des auteurs dont le blog ne possède pas la popularité du votre par exemple.
    Honte à ces plagiaires dont l'humilité ne dépasse pas leur Q.I d'huitre

  45. sophieandre

    C'est ton ami Julien B.... ou quoi, que tu aies peur de l'attaquer ?

    Car c'est écrit PARTOUT sur le net que c'est un voleur de contenu, et toi tu continues à faire la sourde oreille...

    Remarque t'as pas l'air bien courageux non plus à cacher tous les liens et à censurer les commentaires, mais tu as raisons, c'est comme cela qu'on réussi au parti communiste...

  46. Sylvain Auteur de l’article

    @ Sophieandre

    Euh, Julien B ? Qui-est-ce ? je cache des liens ? Je censure qui ?
    Enfin, chere Sophie ou cher André : commentez en laissant une adresse mail valide, sans quoi, vous serez effectivement censuré.

  47. Hams

    Le vol de contenu est un vrai fléau... Cependant, qu'en est t-il des voleurs qui récupère du contenu afin de le reformuler... Es ce que ce type de pratique est détectable ?

  48. Franck

    je compatis et je trouve votre initiative très astucieuse, au moins les voleurs, s'ils visitent cette page, en seront pour leur frais.
    j'ai travaillé sur d'autres projets et des plagiats j'en ai rencontré, le pire, ceux qui non seulement copient le contenu sans vergogne et ensuite demande un échange de lien pour le référencement !

  49. Rangements

    Notre histoire de vol de contenu est presque amusante...

    Suivant les bons conseils de Sylvain sur l'importance du blog, nous avons embauché quelqu'un pour rédiger des articles. Et de fait, la publication régulière a des effets positifs sur le trafic.

    Je relis tous les articles publiés, et comme je fais de la veille concurrentielle, j'ai un beau jour un sentiment de déjà vu en lisant le blog de mon concurrent. Sensation renforcée dans un article suivant : il parle d'un produit en citant ses dimensions...et nous sommes le seul à le vendre !

    C'est tellement énorme que c'en est risible.

    Notre avocat a donné suite et la société nous transmet ses excuses : elle paie une grosse agence interactive lilloise qui a la charge de la rédaction des articles, de son référencement et de quelques autres actions.

    J'accepte bien volontiers les excuses.

    La prochaine fois, si cette agence peut aussi laisser le lien vers notre produit...

  50. David

    Pour ma part, je fais au moins l'effort de changer la signature en fin du texte copié pour le remplacer par la mienne...
    Toute plaisanterie à part, cela devient de plus en plus fréquent, et faire la chasse aux copier/coller devient un passe-temps... qui prend beaucoup trop de temps, donc d'argent.

  51. laurence

    Dans les commentaires les plus courants tu peux ajouter
    " j'ai mis un lien ça ne vous suffit pas ? "
    Ben non, un lien c'est déjà ça (car la plus part du temps le lien cliquable est absent) mais cela ne vous autorise pas à recopier le contenu de l'article protégé par la loi.
    Je peux témoigner que déloger le loup aussi sur les réseaux sociaux ça sert! la place publique est utilisée pour le faire sortie de sa tannière, si après des mails adressés personnellement il n'a toujours pas réagit. Et quand on s'y met à plusieurs, là il n'a plus le choix !
    Facebook réagit aussi très rapidement à la dénonciation de copies.
    Encore aujourd'hui je dois faire la chasse à la copie de mes articles sur un portail bio racheté par une boite qui a 152 salariés dans le gers ! Franchement elle n'a pas de quoi se payer un rédacteur pour publier du contenu unique ? Quand on se lance dans le bio sans éthique ça ne peut pas marcher !

  52. Hamid

    Bonsoir,

    article intéressant. J'ai eu la joie d’être victime de plagiat aussi alors que mon site ne comporte qu'une vingtaine de pages. Une personne ne s'était pas gênée pour copier textuellement sans changer un iota le texte de présentation de l'activité du site, autant dire la page principale. Il s'avère que ce site était placé dansles serps juste derrière le miens sur un mot clé principal. Le hic c'est que le site copieur est un site marocain et que pour intenter une action en justice c'est une autre paire de manche. Donc en conséquence, pour éviter le duplicat content, j'ai revu la présentation de mon site qui sera surement à nouveau plagiée...

  53. Anonym

    Bonjour Sylvain,
    Désolé pour l'anonymat mais je prépare un dossier pour le plagieur.
    Reste que je ne suis pas sûr à 100% que je vais gagner ou perdre mon temps et argent..
    Résumé: mon cas est assez particulier : un site internet copie la forme d'un de mes sites, en s'inspirant du contenu mais sans le dupliquer à l'identique (toutes les idées, oui par contre).
    Exemple: à 90% identique: titre du site, différentes sections, contenu de ces sections, structure seo du site (meme tags) etc..
    à chaque fois que j'ai sorti une nouveauté il a suivi. Le gars se cache derrière un .fr mais je pense avoir déniché son profil et sa photo.
    Ca fait maintenant 2 ans que ca dure (je m'en suis apercu l'an dernier seulement) et maintenant monsieur est monté très haut dans les SERPs...
    Est-ce que mon attaque est légitime ou bien le gars va simplement changer ses formulations et sections pour pouvoir rester bien placé sur le secteur ou bien je peux lui demander des dommages et intérêts?

    note: je ne suis pas en france et ce monsieur lui est en france. Il oeuvre même dans le webmarketing.
    Je commence par une constation d'huissier par internet et je lui envoie un avertissement d'avocat ou juste email?

  54. Cyril

    Je suis assez surpris de constater que dans l'ensemble,
    même s'ils sont des voleurs ils ne sont pas malhonnête pour autant. En effet, aucun d'entre eux ne nie la vérité. Un malhonnête, clamerait être propriétaire des textes en vous accusant de plagiat, ou prétexterait une coïncidence malheureuse.

  55. Manga

    Parmi les plus grands voleurs de contenu, je peux tout de suite situer les blogeurs (comme sur skyblog) en premier. Je constate que près de 9 skyblogs sur 10 ont des articles copiés-collés. Il y en a aussi beaucoup sur over-blog et eklablog... Les hébergeurs acceptent généralement de suspendre leur compte, sauf skyrock qui m'envoie toujours les même réponses : "par manque de preuve suffisante, vous devez vous-même entrer en contact avec le propriétaire du blog" . Bien sûr, la plupart ne répond pas parce qu'ils ont déjà abandonné leur blog. Normal pour un travail où ils n'ont même pas consacré plus de 5 secondes.

Partagez sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *