Ranking et nombre de résultats. Le 42 (test SEO).

On entend souvent ici et là que la difficulté de positionnement d'un site sur les pages de résultats de Google dépend du nombre de résultats affichés par le moteur.

Si cet indicateur est un élément parmi d'autres, il ne conditionne en rien, à lui seul, le travail que vous aurez à fournir pour obtenir un bon classement sur Google.

42

Le choix du 42.

Afin d'illustrer nos dires, nous avons choisi une requête pour laquelle notre présence ne devrait pas gêner trop d'acteurs réels sur Internet. Cette requête est : 42
Un nombre pas tout à fait pris au hasard, car il fait parler de lui depuis l'oeuvre de Douglas Adams.
Du coup, il y a quand même quelques poids lourds dans les premières positions.

Comme beaucoup de requêtes courtes (4 caractères ou moins), cette recherche renvoie un nombre de résultats impressionnant. De 3 à 5 milliards selon le datacenter interrogé pour google.fr

Le test 42

Nous avons donc conçu une page destinée à apparaître sur cette requête...

Voir ici : 42

Le site baume-referencement.com a été utilisé, car il est génial représente un bon juste milieu, il existe depuis juillet 2010 (8 mois). A bénéficié de quelques BL et tweets au fil de la production d'articles. Bref, est assez comparable à un site « standard » alimenté correctement.

Les moyens SEO mis en oeuvre.

Suite à la mise en ligne de cette page 42 sur le site le 26 février 2011 (le week end dernier), nous avons fait :

  • Une dizaine de  publications sur des sites de CP ou buzz (merci au passage pour ces sites qui ont accepté nos CP complètement loufoques *)
  • 4 « push » dans des digg-like
  • Un poil de buzz sur Twitter
  • 3 BLs traditionnels (à partir de sites que nous gérons)
  • Quelques ancres en spam commentaires de blog (une douzaine).

Somme toute, un travail super léger pour celui qui voudrait se placer sur une requête réellement  concurrentielle. (j'ai déjà passé plus de 15 jours à temps plein pour certaines requêtes indispensables pour certains clients). Et puis je n'allais pas y passer 4 heures non plus pendant le week end, c'était juste un test rapide.

Le résultat :

Deux jours après, nous étions en fin de 2ème page de résultat sur Google.fr pour la recherche « 42 ».

Après une semaine, nous fluctuons entre la 11ème et la 14ème position sur 3 milliards 960 millions de réponses en moyenne.

Bon, ce n'est pas une victoire éclatante, j'en conviens. La première page aurait été un coup de frime bienvenu, mais il aurait fallu y passer un peu plus de temps. Peut-être qu'avec les liens de cet article....
Coup de bol quand même, Google ne nous a pas mis en 42 ème position 🙂

Mais cela n'enlève rien à la démonstration.  Même 13ème sur près de 4 milliards pour 2 heures de boulot laisse entrevoir ce que l'on pourrait obtenir avec 1 journée de travail.

A titre de comparaison, l'article de la semaine dernière de ce blog sur Olivier Andrieu ne se positionne qu'en 8ème position sur 128.000 "malheureux" résultats sur son nom dans la requête.

CQFD :

Pas franchement difficile de se positionner sur une requête qui fait quasiment 4 milliards de résultats.
Je peux vous dire que j'ai ramé autrement plus fort pour des recherches à 1 million de résultats.

Pour ceux qui voudraient se placer sur la requête 2012, même avec 700 millions de résultats "seulement", je peux vous dire que la partie ne va pas être si facile.

Il est donc clair qu'il est facile de se positionner sur une requête dont tout le monde se fout.

Mais alors, comment reconnaître une requête difficile ?

Là est toute la question, et malheureusement, la réponse ne se fait pas en deux secondes. Pour avoir une idée (mais pas de certitude), la difficulté peut se mesurer avec les indicateurs suivants :

  • Elle rapporte des sous (les autres explications plus techniques sont facultatives)
  • Présence du mot-clé dans les domaines qui occupent la première page.
  • Age des domaines qui occupent la première page.
  • Nombre de backlinks des pages qui occupent la première page.
  • Nombre de backlinks des domaines qui occupent la 1ère page.
  • Age des pages en place
  • Page rank des sites et des pages ou sont posés les backlinks.
  • Optimisation des pages concernées (title, url, Hn,contenu)
  • Ancres des liens pointant vers ces pages (internes et externes)
  • Nombre de liens sortants des pages qui font les backlinks
  • Le nombre de recherches quotidiennes sur Google (peut donner une indication)
  • Le prix du clic sur Adwords.
  • Et le nombre de résultats quand même un poil.
  • Et plein d'autres trucs compliqués

Bref, une myriade d'informations à multiplier au minimum par 10 (nombre de résultats de la première page de Google).  Le tout à mixer selon une règle et des pondérations que personne ne connait (l'algo Google).

Autant dire  qu'il n'est pas aisé de répondre à la question, et pourtant, la plupart des SEO se font une idée très vite grâce au pifomètre bien réglé et à l'expérience.

En résumé :

Le nombre de résultats n'est pas un indicateur fiable, il doit être croisé à de nombreux autres critères.

A noter :
Je n'y avais jamais fait attention, mais sur la requête « 1 » qui a la bagatelle de 25 milliards de résultats, il y a 8 résultats de sites d'université sur les 20 premiers. Pourtant, la prime n'est pas au culturel puisque la première réponse est TF1.
Notons aussi que 1&1 est absent.

*  Encore merci à eux (et renvoi d'ascenseur ci-dessous) :

http://www.infinisearch.fr/article-340-la-solution-42-s-impose.html

http://www.glooland.com/42-la-reponse-etait-quarante-deux-241864.html

http://www.coupdebuzz.com/referencement/11331-42-il-ny-a-plus-de-doute-cest-42

http://www.secrets2moteurs.com/42-la-solution-seo.html

Attention : La lecture de cet article va vous faire perdre votre temps à taper des requêtes débiles dans Google durant les 20 prochaines minutes. Nous déclinons toute responsabilité concernant votre perte de productivité.

Edit 2013 :

Rip 42 :  le 8 aout 2012, le test 42 prenait une énorme fessée de la part de google (je vous laisse juger).

La chute en image

La chute en image

En ce 26 mars 2013, je prends donc la décision de désoptimiser très largement la page, le chiffre va être remplacé par des lettres sur une bonne partie du contenu. Advienne que pourra ...

Notez cet article

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter Plein
Partager sur linkedin
Partager sur Google+

62 réflexions au sujet de « Ranking et nombre de résultats. Le 42 (test SEO). »

  1. David

    Merci pour ce test original. Je ne regarde quasiment jamais le nombre de résultat d'un expression, surtout pour des termes génériques et tu viens de me conforter dans mon idée. Analyser les pages qui ressortent en première page est bien plus révélateur des possibilités de positionnement.

    Avec cette page et le jus vers les backlinks, le baume va peut-être passé en première page. Moi 42, ça m'évoque la Loire et son club de foot qui m'est cher mais qui est de nouveau en crise...

  2. Julien

    En 12e position le 6 mars à 8:40. Il sera intéressant de voir si cette requète atteint le graal de la première page de Google ce soir ou la semaine prochaine. Bonne chance Sylvain !

  3. jerome

    c'est mon petit plaisir dominicale...
    Il y en a qui vont bruncher, moi je me jette sur la pépite SEO de Sylvain, livrée en même temps que les croissants.
    Merci encore.

  4. pierre

    Ce matin, en tête de la 2ème page google...et devant des sociétés dont le noms contient le terme 42 ! Un coup de baûme et hop.

  5. Franck

    Petit bonjour ensoleillé de la région Parisienne (^_^)

    Merci de partager avec nous !

    De mon coté j’ai déjà trouvé des requêtes de 200 000 à 300 000 très très concurrentielles…

    Il faudrait que l’on fasse un développement qui nous permettent de définir le niveau de concurrence facilement, et ainsi être plus juste dans nos tarifs. Mais ça existe peut être déjà ?

    Cela évitera de passer 15 jours pour un client qui a certainement payé une prestation normale, lol…

    Bon dimanche à tous et ne restez pas devant votre PC !

    Il fait beau !

    Franck

  6. Wilfried

    Et bah voila a cause de toi je me suis mis a tapouillé plein de truc a la noix sur divers moteur^^

    resultat:
    personne ne force sur ces requetes en referencement.
    De plus il doit y avoir peu de liens avec une belle ancre sur cette requête.

    Et le nombre de domaine pointant (avec une ancre optimisée) vers les sites de la première pages de google ne sont pas très nombreux.

    En fait se positionner sur une requête telle 42, demanderai certe, du travail, mais ne me parait pas insurmontable.

    Amitiés
    Wilfried

  7. nicolas chevallier

    Ca fait du bien de lire des choses sensées.
    Ailleurs on dirait que de plus en plus d'eperts amateurs SEO se sont donnés le mot pour énoncer des contre vérités sans test ni réelle expérience.

  8. Laurent

    Pour ma part, la quantité de pub sur la requête associée à un petit intitle me donne une première approximation de la concurrence.
    Quand j'ai débuté en référencement (il y a au moins 2 mois), je me focalisais bêtement sur le nombre de résultats renvoyés.

  9. sebastien

    je rejoins cette analyse … ne pas se laisser impressionner par les résultats des SERP !

    C'est l'erreur que je faisais avant quand je cherchais à positionner un site sur des mots clés …

    Mes expériences ont montrées le contraire …

    nota : je vois encore des WA facturer sur la concurrence des mots clés en fonction du nombre de pages indexées dans les SERP

    @ bientôt

    sebastien

  10. Antonin

    Certes, c'est pas la 1ère page mais 13ème avec seulement quelques BL sur une requête qui retourne pas moins de 4 milliard de résultats, ça me semble plus que probant ...
    En tout cas, encore merci pour ce test (on va bien relativiser cet indicateur dorénavant je pense ...)
    Et n'hésites pas à utiliser aussi Communiqueo quand tu as besoin de publier des CP pour des tests SEO et pour le reste aussi d'ailleurs 🙂

  11. khalil

    C'est un test bienvenue qui met servira sûrement à vulgariser un minimum la notion de difficulté quand on parle de référencement.

    Avez-vous aussi créer des liens internes en plus grand nombre vers cette page? Ce serait intéressant d'en faire et de voir quelle influence ça a. Surtout à partir de pages qui parlent du même sujet (42 donc).

    On peut aussi saluer le fait qu'on voit émerger une véritable communauté SEO francophone qui se donne la main pour mener des tests et donner de la vraie information aux webmasters.

  12. Marc

    Aaaah, c'est quand même rassurant de savoir qu'une requête dont tout le monde se fout génère des milliards de réponses qui n'intéressent personne ! Ca remet les choses essentielles en perspective ! 🙂
    Par exemple, comment devenir une pointure du web avec du 42 ? Ou pourquoi se mettre sur son 31 avec du 42 (vu que c'est la 31ème indication qui en parle) ?
    Une petite analyse sémantique, voire psychanalytique, serait la bienvenue, non ? 😉

    Plus sérieusement,Sylvain, pourrais tu citer 3 ou 4 secteurs d'activité qui te paraissent plus difficiles d'accès d'une manière générale ?

  13. Alain

    Certains sites sont surement quasi indéboulonables sur la requête à laquelle il répondre correctement depuis des années.
    Et effectivement, il vaut mieux trouver une requête dont tout le monde se fout pour bien se positionner, ça peut être un néologisme qui sera popularisé ou un nom. Exemple sur Martine Aubry il était surement facile de se placer il y a 7-8 ans alors qu'aujourd'hui... Avoir un peu d'avance, précéder l'actualité est donc essentiel... ou miser sur des requêtes comme sur des chevaux...
    Alain

  14. martine

    Sylvain,
    Je n'avais jamais effectué de recherche 42.
    Je me disais : si google est pertinent, il placera des sites de la Loire.
    Effectivement on trouve le Conseil général de la Loire... mais bizarrement pas le site de Saint-Etienne !
    Même pas celui de l'ASSE.
    Vous auriez eu plus de difficultés avec 42000 ?
    Amitiés
    Martine

  15. Erwan

    Ma manière pour savoir si une requête est concurrentielle et de faire un effort dessus. Si je vois que j'arrive dans les trois premières pages au bout de quelques jours par ma page ou un digg like, alors je me dis que la requête est accessible. Bon après il parfois aisé d'arrivé à la 12ème place mais après pour gagner la première page cela devient très très compliqué.

    Tous les indicateurs que tu as cités sont à prendre au sérieux reste que parfois il reste des mystères et que l'on retrouve une pauvre page nue devant soi ou une redirection 301.

    Juste 2 heures pour rédiger une dizaine de CP, les digg, les 12 commentaires de blog. J'aimerais avoir cette rapidité !

  16. Sebastien

    Avoir beaucoup de trafic peu qualifié avec une recherche de ce genre, ça peut aussi être un moyen de générer des impressions pour les sites qui se rémunèrent de cette manière. Donc ce n'est pas si bête. Allez, on attaque tous les nombres sur des MFA ! (si google me lit, c'est une blague. Et les MFA, c'est mal ^^)

  17. Rémy Bigot

    J'ai souvent vu des personnes pensant que le nombre de résultats étaient la clé pour connaitre la difficulté d'un mot clé !
    L'autre souci récurrent, c'est le rêve du mot clé générique: "Je veux être premier sur "voiture" ^^

  18. Patrick

    Bonjour,

    Afin de trouver de bons backlinks quand je fais une recherche pour un client c'est de prendre le top10 sur la requête et j'analyse qui fait un backlink vers ce site en regardant le PR, l'âge du domaine, si les balises title,h1,h2.. sont remplies mais cela ne me prend pas beaucoup de temps car j'utilise un logiciel qui fait cette synthèse pour moi, le mot clef, clic et j'attend les résultats. Ensuite je peux avoir un fichier avec tous les sites qui ont fait un lien vers les sites du top10 avec le PR, l'ancre et le boulot après est de visiter ces sites et voir si je peux mettre un lien également.

    Patrick

  19. Philippe

    Très joli résultat avec peu de moyens mis en oeuvre finalement!
    C'est à se demander si le beaume (superstar des sites s'il en est) n'est pas entrain de devenir "Trust" !

    Il va falloir penser à rouvrir un autre site si tu souhaites continuer des tests avec un site "lambda"...

    Eh oui, Google ne comprend pas la plaisanterie...pour lui "seul les résultats comptent" 😉

  20. LaurentB

    Pour évaluer la faisabilité, j'utilise allintitle: (et allinanchor:).
    Si une page n'a pas les mots clés dans Title, je ne considère pas que c'est un concurrent. De ce fait, le résultat brut est moins pertinent.

    Sinon, j'aide des clients à batailler sur des requêtes archi ultra concurrentielles.
    Parfois, ça suffit de pousser un peu comme tu le démontres aujourd'hui; parfois faut vraiment sortir les armes de destruction massive.

  21. Vincent

    Tu résumes bien les choses : la difficulté d'un nom de domaine = le nombre de sous qu'il rapporte.
    Je conseillerai à tous ceux qui prennent les mots clés à l'instinct de se demander avant tout si cela correspond à leur objectif et s'ils sont les plus pertinents sur le secteur.

  22. fred

    J'avais remarquer cette "campagne" via les tweets de quelques compte que je suis et quelques clics sur les diggs like^^.

    C'est intéressant comme test, on voit bien que l'on peu obtenir une réelle position en bossant un peu, les liens de tes propres sites n'ont ils pas favorisés ces positions?

  23. Hervé

    Effectivement c'est un test très intéressant et qui plus est effectué sans te "défoncer" particulièrement.

    Il faudra nous dire si ton article du jour te permettra d'apparaître en première page.

    Au passage, j'avais beaucoup aimé l'article publié sur Grooland.

  24. Fabrice

    Loin des théories fumeuses vous donnez toujours des exemples et conseils concrets.
    Je voulais juste vous dire bravo et merci pour votre blog.

  25. PierreJean

    Ce type de positionnement est-il tenable dans le temps avec ce seul effort SEO ou faut-il continuer à alimenter le processus pour maintenir cette position ?

  26. Sylvain Auteur de l’article

    @ David, Julien, PierreJean.
    En fait, je vais laisser comme ça sans rien faire de plus, on verra l'évolution.

    Aux Laurent
    Oui, c'est sans aucun doute un bon moyen de réduire l'incertitude

    @ Antonin
    Tu es dans ma liste 🙂

    @ Khalil
    Je dois dire qu'avant cela, je ne m'étais pas trop interessé au 42 🙂

    @ Marc
    Bein, le rachat de crédit, les voyages, l'assurance, l'immobilier, etc.

    @ Martine
    Sans doute un peu plus, oui.

    @ Erwan
    Je ne suis pas toujours aussi rapide en rédaction. Mais le sujet n'a pas nécessité de documentation et les CP sont suffisamment délirants pour être pondus à la volée sans trop réfléchir 🙂

    @ Fred
    J'ai l'impression (aucune certitude) que les nouveaux BL à partir des anciens sites ne sont pas encore réellement pris en compte.

    @ Hervé, Fabrice
    Merci 🙂

  27. Maxime

    Tout à fait d'accord, on se focalise un peu trop souvent sur le nombre de résultats. C'est la qualité des concurrents qui comptent. Bon, c'est vrai que c'est lié, mais finalement c'est un peu comme une course à pied.
    Dans un marathon à 1000 participants, et la finale du 100m aux jeux olympiques où ils sont 8 : ça serait débile de dire qu'on a plus de chance de finir premier dans le second cas 😉
    Pour "agence web" ou "création de sites web" par exemple, il n'y a pas tant de résultats que ça, mais évidemment c'est dur de s'y placer, puisque les agences qui conçoivent des sites internet s'y connaissent en référencement (bon, plus ou moins hein...)

  28. nicodesh

    Expérience intéressante ! Je pense que parmi la liste des différents critères, un qui en général met tout le monde d'accord et entraîne souvent la constatation positive des autres critères cités dans ton billet, est le CPC adwords élevé sur la requête 🙂

  29. webmarketing fast

    Bien d'accord, il faut aller au delà du nombre de résultats indexés.
    Car cela dépend aussi de la pression concurrentielle.
    Exemple: credit conso a 129 000 résultats indexés et c'est très difficile d'être dessus.

    J'ai déjà vu des systèmes avec des pourcentages mis sur chacun des critères pour connaître si le mot clé est difficile ou pas.
    Je ne retrouve plus le site qui le proposait...

  30. Eric

    Salut à tous 🙂

    Le commentaire N° 18 de Patrick
    et 20 de Laurent
    est plein de bon sens

    être 12° c'est pas mal ce qui est vraiment difficile c'est arriver à la position 3 ou 4
    et quand tu as un Wikipedia devant toi, la
    c'est chaud.

    Mais la principale valeur du référenceur n'est elle pas ....

    La perséverance.

    Laurent
    ton exposé au SEO Campus était très bien
    🙂

    Être premier sur un mot générique comme voiture, c'est bien mais c'est pour le prestige, il doit y avoir des clics bien sur, mais lorsque tu cherches à acheter, vendre une voiture, louer etc..
    la personne qui fait cette recherche met plusieurs mots,
    donc vraiment pour le prestige

    comme être premier sur un mot à plusieurs sens, comme chargeur: chargeur tel, chargeur DS, chargeur voiture, etc...
    🙂

  31. Nicolas

    Et bien voilà la réponse à ton spam compulsif de ces derniers temps 😉 Je me demandais bien aussi...

    Bon ba GG pour le positionnement et la rapidité d’exécution des tâches...Je suis plus zen pour ma part 😉

    Pour finir, je pense aussi qu'il faudra attendre 7-10 jours afin de voir l'état réel du ref de la page 42, un certain nombre de lien étant un peu perdu en ce moment 😉

  32. Nounours

    J'adore le ton délicieusement ironique de votre article sans pour autant oublier que ce que vous y dites est d'une grande justesse!

  33. Le juge

    Top Article!

    Deja bravo pour le test - a la fois dans le principe et la mise en place. Ensuite merci de tordre le coup pour de bon a ce vieux mythe utilisé par les SEO a 3 sous qui dit "c'est concurrentiel parce qu'il y a beaucoup de résultats" - UN test que je vais utiliser aupres de mes clients/prospects (traduit) histoire de mettre les choses en place!

  34. David

    Merci pour:
    -la belle petite liste de sites de CP/Buzz, dont certains que je ne connaissais pas
    -nous donner un bel exemple de cas pratique sur lequel nous, modeste réfèrenceurs, pourront faire un peu de Reverse SEO
    -pour,la qualité, toujours la qualité des sujets, des argumentaires, des discussions...
    ...en bref, merci pour tout 🙂

  35. Guest

    Un grand merci pour cet article extrêmement clair et pourtant concis.

    Si tous les articles SEO pouvait être comme celui-là !!! 😉
    et le must de l'article:
    "Attention : La lecture de cet article va vous faire perdre votre temps à taper des requêtes débiles dans Google durant les 20 prochaines minutes. Nous déclinons toute responsabilité concernant votre perte de productivité."

    Au grand plaisir de vous lire de nouveau.

  36. yvan

    très intéressant ce test...le résultat est quand même sympa sur une telle requête, avec un peu de boulot en seo.

    Que penses tu de l'outil d'analyse sur mot clé google external tool ? j'entends pas là l'indicateur niveau de concurrence; te semble-t-il pertinent ?

  37. Alexandre

    Expérience intéressante mais personnellement cela fait longtemps que je ne me fie pas aux nombres de résultat pour une requête bien que cela puisse impressionner le client...

    Une autre expérience intéressante, essayer de se positionner sur un prénom qui est dans ce cas là, typiquement du référencement naturel 🙂

  38. Stephane

    Il existe pourtant toujours de nombreuses personnes qui croient dur comme fer que beaucoup de réponse Google = Forte concurrence et inversement.
    Mais dans un domaine particulier sur lequel il n'y a réellement qu'un seul mot-clé intéressant (la longue traîne n'apportant presque rien, nous avons des sites comme ça), tous le monde se bat sur le même terme. Résultat, même s'il y a peu de résultats sur Google, la bataille est bien acharnée.

  39. Sylvain Auteur de l’article

    @ Yvan
    Je trouve que cet outil est un vague indicateur, mais a titre d'exemple, les volumes annoncés sont parfois très farfelus.
    Sur des requêtes en 1ère position, j'ai des sites qui font à eux seuls 5 fois le trafic total annoncé. A l'inverse, je n'ai parfois recueilli que 1% (sur une 1ère place, c'est étonnant).
    J'y accorde donc un crédit très relatif.

  40. Lionel

    Bonjour,

    J'avoue que mon premier réflexe est de regarder cet indicateur même si, pour des travaux de référencement, je sais pertinemment que le nombre de résultats sur une expression-clé tapée, n'est pas un indicateur fiable pour tirer des conclusions.

    Parfois c'est même du grand n'importe quoi !

    Merci pour ce test Sylvain !

    amicalement

  41. Thierry

    je vais utiliser les idées de Laurent Bourrelly.

    Moi je mets entre "" une requête (de 2 mots le + souvent) et je compare le nombre de pages obtenu avec celui d'une requête sur laquelle j'avais hissé un site en 1ere position : ça me donne ainsi une idée de son aspect concurrentiel.

  42. Julien

    Franchement j'avais déjà lu quelques trucs à propos d'un nombre 42 quelque part mais sans trop comprendre, grâce à la page du baume référencement tout est si limpide maintenant ! Merci pour les explications !

  43. MetLife

    Mon challenge est presque le même mais en différent, cad, une marque originale : comment référencer une marque française devant sa consoeur américaine ultrapuissante avec tout l'historique et l'antériorité ?

    D'ailleurs le travail effectué est similaire à celui pour cet article... de toutes façons toutes les techniques Seo en définitives sont les mêmes.

    Passons le baume ;o)

  44. Madi le fou

    Notons, mes chers amis, que Adriana 42 s'est split avec le 1998ard qui porte 42 en son nom non propre.

    On voit donc qu'il faut avoir rien d'autre à l'esprit et de travailler comme un véritable fou si on veut faire referencer son site qui, comme par le pire des hasards, traite de la même chose quelques milliards de webmasters.

    Mais c'est toujours la même chose qui revient, et elle sera inchangeable, c'est que plus tôt vaux mieux que tard pour créer: l'âge du capitaine est ainsi irrattrapable.

  45. Mamzelle Print

    Merci beaucoup pour ce test original. Effectivement le positionnement dépend fortement du fait que le secteur soit concurrentiel ou non.
    Sympa la liste pour reconnaitre les requêtes difficiles.

  46. IsAnnonce

    Super article !
    Donc si je comprends bien ce n'est pas le nombre de concurrents qui prime, mais surtout les termes de la requête ...
    C'est bon à savoir ! en tout cas merci beaucoup pour ce test qui m'a paru à la lecture presque incroyable ^^

  47. Evioo

    C'est très sympa de faire un test drôle (les CP sont vraiment fendars^^), bon par contre, ca fait un petit moment qu'on est courant quand même... Dans les critères pour checker la concurrence sur une requete, je mettrais en première place le nombre d'annonces adwords premium et le nombre d'annonces adwords à droite. S'il y a 3 premium et une pleine page à droite, c'est que cette requete génère de l'argent et que donc la concurrence va être très rude.

  48. Jonathan

    @Evio Plus que le nombre d'annonce sur une page, qui n'est pas infini, le CPC est peut être plus pertinent ?

  49. Louis

    Je cite votre phrase qui conclut bien l'article" la plupart des SEO se font une idée très vite grâce au pifomètre bien réglé et à l’expérience".

    Effectivement, le nombre de résultats sur une requête n'est pas un indicateur fiable comme vous l'avez prouvé mais il permet -en le mettant en parallèle aux autres indicateurs- d'avoir une idée de la concurrence du mot clé.

    N'ayant pas d'indicateur fiable à 100%, le mieux est, au delà du pifomètre, le bon sens après s'être bien renseigné (et d'avoir lu le blog axe-net) 😉 C'est du moins mon avis.

  50. John

    Un test amusant, et intéressant au niveau du résultat, bien joué!
    11ème position pour quelques heures de travail, tu démontres parfaitement que le nombre de page en résultat n'est pas le seul élément à prendre en compte pour la concurrence.

  51. Stef

    Il est intéressant de connaître les requêtes que les utilisateurs tapent sur le moteur de recherche Google et non le nombre de réponse qu'il existe pour des requêtes loufoques bien entendu !

    On peut utiliser Google Insights pour avoir une idée des requêtes tendances c'est à dire utilisées en nombre conséquent sur Internet.

    Après le plus difficile est d'améliorer la position de son site dans ces résultats.

    Travaillez bien.. et bon courage !

  52. Roseoil

    Moi je trouve que le page rank n'est pas assez représentatif, par exemple pour mon site le page rank est de PR1 avec deux liens retour, alors que j'en suis à plus de 1000 dans les outils webmaster de google ... il faut mettre en place un test en parallèle comme celui ci effectivement c'est utile ! bises Kitty xoxox

  53. documentaire

    Je suis arrivé à la même conclusion complétement par hasard, je m'occupe du référencement d'un nouveau site et je remarque pour des mots-clés avec plus de 2 millions de résultat je me place 1er en quelques semaines alors qu'avec des articles bien optimisé sur des expression avec peu de résultats je stagne en 2iem page

    Dire que c'est une formation de référencement que l'on mas dit plus il y a de résultat plus il est compliqué de se placer ...

  54. immobilier antibes

    Super bravo pour cette expérience!
    C'est intéressant de voir qu'on peut arriver assez
    vite à un bon résultat.
    C'est aussi trés sympa d'avoir donné vos sources.
    Je vais tenter des trucs pour mon site d'annonces immobilières.

  55. olivier

    Quand j'ai commencé à m'intéresser au référencement de mon site, j'ai pensé au départ, par fainéantise je dois l'avouer, faire appel à une société de référencement ayant pignon sur rue, et bien au vue de la requête qui m'intéressait ils m'ont répondu : ce sera facile car peu de résultats (376000)...
    finalement je me suis occupé moi même de mon référencement et j'ai bien fait car cette boite ne devait pas être aussi compétente qu'elle le prétendait. Au final la requête était pourtant assez concurentielle : grand nombre de publicités adwords et mot clé tapé 27000 fois par an en France (sur google adwords keyword tool pensez à cocher uniquement la case [exact] sous peine de graves désillusions). Au final je trouve que les publicités adwords et le nombre de fois ou le mot clé est tapé par les internautes sont les signaux les plus fiables d'une requête concurentielle.

  56. olivier

    désolé une petite erreur dans mon message, ce n'était pas 27000 fois par an mais par mois.

  57. Teddy

    Merci Sylvain pour cette article !

    J'avoue que je n'avais jamais pris le temps de lire jusqu'au bout !
    Pensant à tort que j'y apprendrai rien d'interessant ^^ (shame on me !)

    Mais oui comme tu le démontre fort bien, la vérité est ailleurs... mais je n''aurai pourtant pas cru que le facteur nb d'occurrences de resultats google sur la requête était aussi peu négligé ! En revanche toujours surpris que comme toi et bcp d'autres vous reprenez l'importance du mot clé dans le nom de domaine pour moi les autres critères sont tellement important qu'un nom de domaine avec le mot clé ou pas dedans pour moi et dérisoire ! (je dis une connerie ?) D'ailleurs je crois me souvenir que Google accordera moins d'importance au mots clés dans les domaines (suite à un de leur "Patent" (si ma mémoire est bonne)

    Sinon Oui l'âge CARREMENT. Et pour le reste I agree évidemment.

  58. Valbou

    Félicitation vous êtes 1 an plus tard sur la première page google.fr pour la requête 42 !!!
    En 8e position pour moi 😉

Partagez sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *