Pourquoi y a-t-il moins de commentaires sur les blogs ?

Sans commentaire

Ou pourquoi commentez-vous moins sur ce blog ?
Dès cette introduction, je vous remercie par avance de répondre en commentaires de cet article, car vos avis m'intéressent vivement *.

Tout le monde l'a constaté, les blogs en général reçoivent moins de commentaires sur chacun de leurs articles que ce ne fut le cas par le passé. Pour quelles raisons ?

Il y a blog et blog

On le sait tous, il y a des blogs tenus par de vraies personnes avec une véritable volonté de communication et de partage. Et puis des blogs conçus pour le SEO et pour faire des liens. Je mettrais volontairement de côté les seconds.

Une baisse du nombre de commentaires assez générale.

La plupart des blogueurs ont fait ce constat, depuis 1 à 2 ans, on enregistre globalement une baisse de la participation, une chute du nombre de commentaires sur chacun des articles publiés. Certains blogs s'en sortent mieux que d'autres, mais globalement la tendance est générale. Ici, j'ai déjà eu près de 300 commentaires sur un article, aujourd'hui la moyenne est à 20.

Face à cela dans la sphère SEO, Laurent Bourrelly vient de jeter un pavé dans la marre en prenant carrément la décision de supprimer la possibilité de commenter sur son blog (ses raisons et solutions de remplacement sont expliquées dans son dernier article). Au passage, je salue son action qui a eu le mérite de faire beaucoup parler cette semaine et de mettre le sujet au-devant de la scène.

Mais pourquoi les visiteurs commentent-ils moins ?

En lisant les multiples réponses qui lui ont été faites par blogs interposés, je me suis dit que je voulais reprendre les choses depuis le début et vous poser directement la question :

Pourquoi commentez-vous moins ?

Je me suis listé un paquet de raisons qui peuvent générer ce comportement et je vous les livre ci-dessous. Peut-être vous reconnaitrez-vous dans ces explications, peut-être avez-vous d'autres raisons, dans tous les cas, merci d'en faire part en commentaire :

  • Les partages sociaux ont remplacé le commentaire. On remplace la discussion par un partage sur Twitter, FB, G+ et autres. D'ailleurs sur ce blog, ceux-ci ont explosé ces derniers 12 mois.
  • En lisant les articles sur des smartphones ou des tablettes, les commentaires sont moins faciles à faire, car les claviers de ces appareils sont largement moins adaptés à l'écriture qu'à la lecture.
  • Les articles finissent par ne plus vous intéresser, vous trouvez qu'ils ne sont que de la redite, qu'ils sont inutiles, vous ne les lisez même plus.
  • Les blogs passent en nofollow leurs liens de commentaires. N'ayant plus de bénéfice SEO direct, vous ne perdez plus votre temps. Flagrant sur ce blog depuis que je ne laisse plus passer les ancres autres que celles des comptes sociaux.
  • Vous n'osez pas commenter. Peur de poser une question qui serait jugée bête, de faire des fautes, de vous exposer.
  • Vous préférez laisser les autres commenter en espérant que votre question sera posée et que vous aurez votre réponse.
  • Quand vous le jugez utile, vous préférez répondre très en détail en le faisant à partir de votre propre blog sur un article dédié.
  • Vous ne lisez jamais les commentaires et ne voyez donc pas du tout l'intérêt dans laissez un.
  • Vous jugez que les propriétaires de blog laissent passer trop de commentaires sans intérêt et cela ne vous incite pas à répondre qualitativement.
  • Parce que vous commentiez pour avoir un lien vers votre site mais maintenant Google vous fait peur.
  • Il y a 5 ans, 10 ans, les blogs étaient peu nombreux, vous en lisiez quelque-un et commentiez, aujourd'hui vous n'avez même plus le temps de tout lire.
  • Vous pensez que votre avis n'intéresse personne. Vous avez peur que votre commentaire soit inutile.
  • Vous trouvez que tout est dit dans les articles et n'avez rien à ajouter.
  • Vous commentez autant qu'avant, mais sur 20 blogs au lieu de 5, alors forcément la moyenne baisse.
  • Vous ne trouvez pas pratiques certains modules de commentaires (FB, G+, Disqus) qui s'installent doucement sur pas mal de blogs.
  • Tout ça, c'est de la pignolade de blogueurs... OSEF
  • Vous êtes une feignasse 🙂
  • Etc.

Mais vous, personnellement...

Commentez-vous moins ? Qu'est-ce qui vous donnerait envie de commenter un article sur un blog ??

Pour cette fois, n'ayez pas peur, donnez votre avis personnel sur le sujet sur la base de votre perception et pratique personnelle.

Merci d'avance.

* Une Porsche, une montre de luxe et un bl PR8 pour chaque réponse.
ps : j'apprends que le hashtag #Bourrellygate vient d'être lancé sur Twitter

Pourquoi y a-t-il moins de commentaires sur les blogs ?
4.56 (91.11%) 18 votes

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter Plein
Partager sur linkedin
Partager sur Google+

61 réflexions au sujet de « Pourquoi y a-t-il moins de commentaires sur les blogs ? »

  1. Popote

    Je n'ai jamais beaucoup commenté, et je réserve cela aux articles qui m'intéressent vraiment. Par exemple, je reçois tous les jours plein de recettes de cuisine. Je n'ai pas le temps de les commenter toutes. Mais si j'en teste une, je le signale en postant un commentaire!
    Je commente également les articles qui me touchent, qui me font rire, ou pleurer, ou qui sont vraiment bien écrits.
    Et enfin, je réserve mes derniers commentaires aux questions, quand j'ai besoin de compléments d'informations suite au post lu.

  2. jessyseonoob

    Est-ce que les utilisateurs de facebook qui partagent sur facebook ton article n'ont pas de discussion autour de tes articles et peut être que tu n'es même pas au courant parcque t'es pas ami avec celui qui l'a publié ?
    Est-ce que les commentaires se sont déportés sur les autres réseaux sociaux ?
    Est-ce qu'on a toujours besoin d'aller commenter un blog ?

    Ce qui est dommage pour ceux qui bloguent c'est de ne pas avoir de retour du tout sur un article, et ça donne parfois moins envie de bloguer.

    J'ai proposé une solution alternative, c'est que lorsqu'un blog a fermé ses commentaire il vienne commenter sur mon site.

  3. Pierre

    Une question pertinente !
    Je ne vais pas aborder l'ensemble des thématiques que je ne connais pas, mais uniquement les blogs SEO et mon sentiment général.
    Si le nombre de commentaires a diminué, c'est en effet pour la très probable raison que beaucoup ne proposent plus de liens, mais aussi et surtout car les liens non thématiques ne sont plus aussi efficaces et ça tout le monde en a conscience, sans compter que globalement le spam co est dévalué par l'algo avec ou sans ancres exactes depuis un certain temps. Pourquoi perdre son temps à faire un commentaire structuré et utile pour passer la modération si en plus on se tire une balle dans le pied.
    Ensuite avec l'ouverture du zoo de Google, beaucoup de SEO qui n'étaient que des poseurs de BL moisis croyant à la recette miracle pour devenir millionnaire, ont abandonné, ne laissant sur le marché qu'un petit nombre de référenceurs. Donc d'un coup le métier s'est largement professionnalisé. Et puis le zoo, nous a aussi forcé à nous recentrer sur l'essentiel, une bonne structure, une bonne expérience utilisateur, un bon contenu et de bons liens. Il n'y a donc plus grand chose à en découvrir pour ceux qui pratiquent le métier depuis plusieurs années.
    Sans compter que sur les dernières années, plusieurs formations SEO ont rencontré un vaste succès, donc si le consultant est en mesure de faire payer pour quelque chose d'original, à quoi bon le partager partout sur le net, pour la gloire ?
    Après, personnellement ça ne m'empêche pas de faire une veille et de continuer à lire de nombreux articles, mais je n'ai pas envie de commenter pour écrire "merci pour cet article très utile"...

  4. Brice Emry

    J'ai aussi remarqué que mes lecteurs, ceux qui découvrent mon contenu sur les réseaux sociaux, cliquent sur les liens pour lire l'article, puis reviennent sur la page sociale pour laisser leurs commentaires. Je pense que cela est surtout dû au fait que de plus en plus de blogueurs tellement bien et clairement que le lecteur ne vois aucun raison de faire un commentaire, dans la mesure où tout a été dit.
    Mais je pense que malgré cela, même un simple merci peut faire énormément du bien aux blogueurs.

  5. Matthieu VALEZY

    Salit Axe,

    Pour ma part, c'est par raison pratique que je vais commenter sur les réseaux sociaux.

    Je lis les articles sur Feedly/Pocket en mode offline dans les transport, et le comment blog est matériellement impossible.

    D'autre part, je suis souvent décalé dans le temps par rapport à la date du post donc mes comment peuvent être obsolètes.

    See u

  6. jean

    je ne commente pas, car cela me saoule de devoir m'identifier, balancer un email de vérification, etc.... comme j'utilise systématiquement un pseudo (j'ai pas envie de voir le web tartiné de mon nom), ca complique le process,et du coup, je ne fais pas

  7. Valentin

    Bonjour,

    Pour ma part, je pense que la raison principale est que la discussion s'est déportée sur les réseaux sociaux. Une autre raison qui me semble avoir du poids est qu'il y a de plus en plus de lectures depuis les mobiles et tablettes (qui se prêtent moins aux commentaires).

    Aussi, il y a de plus en plus de curateurs de contenus. Et ces curateurs de contenu, pour exister, préfèrent partager l'article plutôt que de laisser un commentaire. Ils veulent générer des interactions sur LEURS pages sociales alors qu'avant ils seraient intervenus en commentaire.

    J'ai envie de soulever aussi une autre idée même si elle est plus personnelle et certainement moins généralisée : avec la "dictature" de Google, les blogueurs se sont peut-être aussi un peu perdus trop adaptés aux bonnes pratiques imposées. Mais ces bonnes pratiques sont parfois contradictoires avec ce qu'attend le lecteur d'un blog (un titre d'article de blog optimisé seo - pour moi - est difficilement optimisé lecteur). Faut pas oublier qu'un blog, avant d'être un outil marketing, c'est un espace de partage. Je me permets d'ailleurs de partager un article que j'ai publié récemment sur un de mes blogs et qui évoque mon retour d'expérience à propos de la perte d'interactions avec les lecteurs : http://www.link-tothepast.com/blogueur/calme-seo-blog/

    Enfin une dernière idée (à prendre au second degré^^) : et si c'était de la faute de Yoast et de son outil de rédaction autour d'un mot clé qui dénature complètement le message qu'un article adresse à son lecteur...

  8. Yann

    Salut Sylvain,

    Je pense que le fait d'avoir moins de commentaires démoralise le blogueur, qui du coup écrit moins.
    Généralement, la qualité moyenne de ce qu'on peut lire sur la blogosphère SEO ne m'incite pas à commenter.

    > Soit l'article est une traduction, et je préfère aller à la source (si c'est en anglais)
    > Soit l'article est clairement dans la veine growth hacking et s'inspire de "techniques" soit-disant nouvelles (genre aller scrapper tout ce qui a été dit sur un sujet et en faire un article-compilation exhaustif et à jour) là encore la plupart des sources sont anglo-saxonnes donc retour point ci-dessus;
    > Soit l'article traite un sujet que je connais déjà (assez souvent le cas ici, ou sur abondance ou WRI...) dans ce cas je survole et ne commente pas car je n'ai rien à dire ou ajouter, même si la piqure de rappel n'est pas inutile 🙂
    > Soit l'article est au-dessus de mes connaissances et je commente parfois essayant d'apporter un truc constructif, mais plus pour remercier l'auteur (souvent les frères Peyronnet, Christian Méline, par exemple)
    > Soit l'auteur exprime quelque chose avec lequel je suis en désaccord, mais qui ne peut être démontré ou discuté en commentaire. C'est très souvent le cas en SEO, où tu lis une recommandation pour une méthode ou technique qui n'a pas marché pour toi. Ou bien au contraire, on te dit que tel truc marche pas alors que pour un de tes sites ça fonctionne toujours très bien... C'est donc quasi-impossible à argumenter, et dans ce cas je ne commente pas.

    Voilà 🙂

  9. Kurg

    Bonjour,
    Pour ma part c'est la recherche et le croisement d'informations qui font qu’aujourd’hui je commente moins sur les blogs. En effet, la réponse à un éventuel questionnement se trouve souvent sur une autre plateforme. Pour aller plus loin, Google répond peut être plus justement à nos requêtes; il s'en suit un ciblage efficace et une réponse qui ne nécessite pas de question supplémentaire...
    D'une manière générale, lorsque j'ai des commentaires nombreux, c'est sur des sujets difficiles à trouver sur le web, ou techniques. Dans ces cas, la personnes lit vaguement l'article, et pose sa question même si la réponse était déjà dans un commentaire (ou même l'article lui-même). Sur ces plateformes le nombre de commentaire à tendance à augmenter.

    Pour une plateforme comme la votre, je pense que la multitude d'agences, de blogs liés, des nombreuses formations et forums sur le sujet, et le fait de ressasser jouent pour beaucoup.
    Je n'aurai qu'une question: vous avez moins de commentaire mais les internautes restent-ils moins longtemps sur vos articles ? Avez moins de visite du www qui passe par votre blog ?

    Je tiens tout de même à vous féliciter pour avoir sur trouver un article qui force à commenter.

  10. Chob

    Salut Sylvain,
    En ce qui me concerne, c'est une combinaison de plusieurs facteurs... que je développerai sur mon blog 😉
    En bref, si un article est intéressant, je ne vais pas le dire en commentaire mais tout simplement le partager sur les médias sociaux. Je n'utilise plus les commentaires que pour demander ou apporter une précision, voire participer à des concours organisés par d'autres blogueurs. Autre exception : quand un article comme le tien invite clairement à un débat autrement que par un "Et vous, qu'en pensez-vous ?" 😉

  11. Ced

    Bonjour,

    Je ne constate pas moins de commentaires sur mon blog que par le passé, et pourtant j'ai créé en parallèle un forum qui capte pas mal de discussions.

    Par exemple un billet (un test) publié en avril dernier a aujourd'hui 335 commentaires (et ca augmente encore).
    Pour moi tant qu'on apporte une réelle valeur ajoutée, qu'on répond à une problématique, que le contenu est riche et qualitatif, que l'auteur modère les commentaires (et favorise ainsi une bonne atmosphère) et que vous prenez le temps de répondre a chacun (quand d'autres ne l'ont pas fait avant vous) alors la discussion s'engagera.

    Je pense aussi qu'il faut distinguer l'univers des bloggeurs spécialisés dans web (seo, webmarket...) des autres secteurs.

  12. Cyrille Baudemont

    Très bonne question en réaction à la réaction assez radicale de Laurent Bourrely.
    Les raisons pour expliquer cette baisse du nombre de commentaires sur les blogs sont je pense assez nombreuses :

    - Plus (ou moins) la carotte de récupérer un lien SEO via un commentaire.
    - L'infobésité : il y a tellement de billets qui sortent tous les jours qu'on n'a plus le temps de tout lire en profondeur et encore moins de commenter.
    - Une certaine difficulté à suivre les commentaires d'un blog : c'est souvent plus simple d'avoir une conversation via les réseaux sociaux (perso, j'aime assez Google+ de ce côté là).
    - Les débats se reportent sur les réseaux sociaux (cf : point précédent ).
    - ...

  13. marc

    Comme le dit tres bien Jean
    «« je ne commente pas, car cela me saoule de devoir m'identifier, balancer un email de vérification, etc.... comme j'utilise systématiquement un pseudo (j'ai pas envie de voir le web tartiné de mon nom), ca complique le process,et du coup, je ne fais pas»»
    Les plateformes de réseaux sociaux font tout pour qu'on reste captifs et commente/partage chez eux, en un sens elles ont simplifié la problématique du login, Ya qu'à voir les API d'authentification quelles proposent toutes.
    FB souhaite être un web dans le web, donc fait tout pour deporter traffic et contenu.
    Enfin, c'est vrai que par rapport à avant, on est submerge d'info à gogo. On reste donc sur les grands hubs ou site de référence et évite de créer des comptes partout.
    On peut rajouter qu'on est l'air du Selfie et moins du réel partage, alors on comprend mieux.
    C'est clair que le web maintenant doit monter d'un cran en terme de valeur ajoutée (trop de contenus moyens): il faut soit être La Référence (confiance), ou alors il faut trouver une niche pas travaillée et sur laquelle il y a une Douleur/Besoin qui me demandent qu' à être traités. Ce qui la générera de réels échanges.

  14. Greg

    Hello Sylvain,

    ça fait un petit moment que je ne commente plus tes articles ni ceux de nombreux autres SEO ou blogueur...

    Primo, je lis les articles (je veux dire, je les lis vraiment, je fais pas du survol). Deuxio, je lâche plus facilement un commentaire pour exprimer un avis différent et dès lors il faut argumenter...et je ponds des tartines (ça va se vérifier avec cette réponse). Le facteur temps est donc une de mes premières raisons.

    Forcément il y en a d'autres mais je vais me limiter à 3 car ça va déjà me prendre des plombes et que je vais passé par un #!?@ de 12 pour la deuxième, mais bon.

    J'ai fait machine arrière et je passe beaucoup plus de temps à répondre sur des forums. J'ai un contact direct avec des gens qui ont des questions et n'ayant pas de blog moi même, c'est ainsi que j'ai pu toucher des communautés qui m'intéressais et que j'ai réussi à faire reconnaître mes compétences techniques (sans avoir à monter des communautés vu qu'elles existaient déjà). C'est pas pour raconter ma vie, mais pour soulever deux questions :
    - Les réponses aux billets, elles profitent plus à qui ? Moi je dirais principalement au blogueur, pas à celui qui répond. A ceux qui répondent "merci pour l'article", ça rapporte que dalle. A ceux qui répondent en posant des questions, ils créent une situation gagnante pour le blogueur (y en a un qui sait et un qui sait pas). Puis finalement y a ceux qui répondent en apportant des compléments à l'article, des commentaires en OR massif => qui améliore l'article du blogueur. Oui dans ce cas celui qui répond gagne en crédibilité, mais il est noyé dans une masse d'autres commentaires et au final c'est quand même le billet (et donc l'auteur du billet) qui a le plus de visibilité. Ne surtout pas oublier que le billet restera toujours sur AxeNet et que si j'y trouve une réponse (dans un commentaire ou pas), je sais que je dois retourner chez AxeNet pour me rafraîchir la mémoire.
    - Le ROI sur le temps investit est il plus intéressant à répondre à un billet de blog ou à répondre à 10 questions sur un forum ? Si j'ai fait le saut, ce n'est pas sans raisons. Les questions sont ciblées et les réponses à donner sont beaucoup plus courte => d'après mon expérience, quand on a une spécialité, on se pose plus facilement et rapidement en "référent" en répondant sur des forums qu'à des billets de blogueurs. Et en plus, sur les forums la signature est libre et ça fait très bon effet "Greg, spécialiste développement XYZ à REGION, disponible pour mandats. Contact par MP uniquement"

    Une autre raison, aujourd'hui on est flické fiché à l'extrème. Google sait ce que je cherche comme info, que je lis ton blog, que je lis le blog d'autres SEO, bref que c'est un domaine qui m'intéresse. En plus il n'a pas besoin que je pose un lien pour savoir que c'est moi qui ait lâché ce commentaire (google Analytics il sait à quel heure j'ai envoyé ce formulaire, avec quelles infos dans le formulaire, quel IP, quel navigateur (cf la signature casi unique de chaque navigateur installé dans le monde), etc)... et je m'en méfie

    De quoi ? Je pense que ça va me desservir et me créer plus de difficulté à l'avenir pour positionner mes sites. Pourquoi ? C'est peut-être pas votre boulot, mais mettez-vous deux minutes dans la peau de Google... Google ne veut plus avoir un index avec les meilleurs compétiteurs toujours en tête. Ce qu'il veut c'est avoir les meilleurs résultats (les résultats les plus pertinents pour l'utilisateur) et il a en sa possession le matériel et les données nécessaire pour pousser l'analyse loin... C'est comme une course de vélo, au bout d'un moment les dés ne doivent pas être pipé et on contrôle les substances consommées par le cycliste. Tu lis des articles SEO ? Fréquement qui plus est ? Ok, c'est comme si t'avais pris un peu d'aspirine. Tu commentes sur des sites SEO, tu prends une part de plus en plus active à cette communauté ? Sylvain te répond en personne ? Don't be evil ! ça c'est de l'EPO et j'ai moins confiance vu que tu joues pas dans la même cours que les personne lambda. N'ayant pas du tout le niveau pour régater avec des SEO professionnels, autant éviter de me faire tagué "SEO Friend" par Google, surtout que c'est pas mon domaine.

    Dernière raison ? Sur un billet, le blogueur fini souvent son article en posant une question. Bref, technique rédactionnel pour inciter les lecteurs à réagir... mais c'est devenu tellement courant/fréquent/banale qu'au final je sais plus quand l'auteur est vraiment sincère, quand il a vraiment besoin que je lui donne une réponse parce que ça peut le faire avancer d'un petit pas... Honnêtement, si on y gagne rien à répondre et qu'en plus on est même pas sûr que la réponse soit vraiment utile... pourquoi répondre ?

    ça fait littéralement des heures que je suis en train de rédiger/reformuler/retravailler mon texte (sérieux, quel gouffre à temps de répondre à un billet...) et après relecture, je me rends compte que tout ça se résume à une seule chose, le ROI. Le blogueur rédige, le lecteur consomme, l'aura du blogueur croit un peu dans l'esprit du lecteur, mais si les commentaires diminues c'est que l'incitation à commenter n'est plus assez forte. Là tu cherches les raisons qui font que les gens commentent moins, mais c'est que la moitié de l'équation... on peut également se demander, qu'est-ce qui inciteraient plus les lecteurs à commenter ?

    Et dans ce registre, j’innoverais un peu. Faux chercher à créer et/ou renforcer le lien émotionnel, comme on le fait avec une marque. Pourquoi un blog de cette taille ne pourrait pas utiliser des techniques largement utilisés par des grandes boîtes pour fidéliser ses clients ? La première idée à la con qui me vient serais de récompenser le/les commentaires qui te touche. Ce serait la seul règle. Des fois y en aura aucun et c'est pas important. Et pas besoin que ce soit une porche, une montre de luxe ou un bl PR8 😉 mais avec un truc plus personnel et qui te coûterait rien : "Pour avoir servit la communauté des commentateurs sans frontière, XYZ reçoit, un bon pour un petit service, un petit conseil, un petit tuyau ou une petite question SEO dans le domaine de son choix, dans les limites des stockes disponibles. Délais de livraison non-garantie. Pas de date de péremption". Bref, une fois ça sera une invitation en tant que guest, une autre fois une recommandation sur son profile LinkedIn, pour un autre le rendre attentif que la triplette du bourrin c'est fini, le suivant à lui présenter quelqu'un lorsqu'il viendra au SMX, puis un autre avec ton fameux BL PR 8 qui va bien avec sa thématique :-)... bref, quelque chose qui ne te coûte rien, qui est facilement à ta portée et qui capitalise sur ton réseau, aura, connaissance, etc. (des choses qu'on oublie souvent de valoriser et d'exploiter), mais au final, le bénéficiaire se sentira à part... et ça on sait tous que c'est une fidélisation garantie. Bon, je suis pas spécialiste dans tout ça, et je suis probablement à côté de la plaque, mais ça fera peut-être germer un début d'idée pour quelque chose de plus abouti.

    Voilà, j'arrive au fond de mon article de 1200-1300 mots ma réponse. Je sais pas si mon point de vu va t'être utile, mais j'ai vraiment eu la sensation que t'avais besoin de retours et j'espère que j'ai pas pondu que de la M.

    Merci encore pour tout le contenu que tu partages sur ton blog et qui place ainsi AxeNet dans le panthéon du SEO.

    Bien à toi
    Greg

  15. Antoine

    Je ne peux pas vraiment parler de mon expérience, parce que je commente beaucoup plus les articles qu'auparavant. Je pense que le réel problème est de trouver ceux qui peuvent appeler une réaction (je commente très peu sur le web marketing). De plus, Google Penguin rend les liens moins intéressants à partir de commentaires (il faudrait vraiment faire un tableau de comparaison: systèmes de commentaires avec adresse URL/sans adresse URL, parce que je pense qu'il y aurait des surprises).

  16. Stéphane

    Aujourd'hui, il y a le facteur temps qui est important aussi. Le temps de rédiger un commentaire de qualité peut être utilisé pour autre chose comme bosser, lire plein d'autres articles, veiller, suivre des discussions... Le temps c'est de l'argent ?

  17. Françoise

    Excellente question ! En préalable, il faut déjà noter que certaines communautés ont le commentaire plus facile que d'autres ! L'écosystème SEO est (a été ?) plutôt bavard !
    Et peut-être effectivement que maintenant, chez les SEO la peur du lien inspirée par Google, réfreine certaines ardeurs.

    Dans une communauté moins "comment friendly" c'est vrai qu'on a le partage Twitter ou LinkedIn plus lest ! C'est moins chronophage et comme il est dit plus haut : c'est plus discret.

    Bon, maintenant, peut-être que les échanges virtuels via le web (tous devices confondus) commencent à lasser. On a peut-être besoin d'un retour à des échanges plus humains... "Allo Sylvain, il est top cet article, mais quand même..." 😉 !

  18. Bernieshoot

    Bonjour,
    Le pourquoi est pour moi lié au contenu même de l'article et à la réaction que je veux partager.
    La question qui est posé n'est pas sur le pourquoi mais sur le où ? Les commentaires d'un article sont moins nombreux sur le blog mais le nombre de réactions (sur les réseaux sociaux) est peut-être identique voir supérieur (d'ailleurs a-t-on un moyen de mesurer cet impact ?).
    Personnellement j'ai envie de garder un contact avec mes visiteurs au sein même du blog et en quelque sorte fidéliser une population qui n'est pas forcément encore adepte des réseaux sociaux.
    Le débat ne fait que commencer je pense.

  19. Le Juge

    Arf.. oui perso je commente quand meme un peu moins ces temps ci ... d'aillleurs ca a du se voir puisque j'ai du moins "poker" les gens sur Twitter pour leur dire de me sortir des spams.

    Alors les raisons sont multiples:

    - Deja y'a moins matiere quelque part - je ne veux pas dire que les billets sont forcément moins bon mais je n'ai rien eu a ajouter ou a critiquer trop du coup plutot que de mettre un comm' tout moisi genre - "Merci c'est cool - je suis d'accord" bah je prefere ne rien metttre - et puis ca fait gagner du temps a tout le monde

    - J'ai moins le temps ou plutot je prends moins le temps

  20. Monica Médias

    Le SEO n'est-il pas en pleine déconstruction?
    Plus l'on creuse, plus on découvre des non-dits et des postulats contredits parfois par GG lui-même.
    D'où peut-être le méchant doute existentiel qui assaille depuis quelques mois les Andrieu, Bourrelly and Axe n'co.

    Car quoi, s'il ne reste plus qu'une seule bonne recette - faire une tonne par jour de contenu sémantisé chez soi avec son clavier et son canif - alors que mettre d'autre menu la semaine prochaine et de quoi parler... Burp.

  21. Sylvain Auteur de l’article

    @ Tous

    Pour commencer, merci.

    Cet article a pour moi une réelle vocation à remonter les réactions de la vraie vie, et je suis servi ! Au moins, j'ai une vision du comment et du pourquoi du comportement des utilisateurs et c'est riche d'enseignements.

    Ensuite vous n'y êtes pas allé de main morte ni dans le volume ni dans la qualité (un gros hug pour Greg, pour son commentaire, mais surtout pour l'échange de mail qui en a résulté – encore merci).

    Merci aussi à tous ceux qui ne commentent que très rarement et sont venus aujourd'hui le faire ici.

    Et une fois encore, merci, car vos coms sont nettement plus intéréssants que mon article, mais là c'était prévisible.

    Bon, j'arrête là-dessus, sinon on va se croire à une remise de Césars...

    Ma première réaction à la lecture de vos réponses est une légère remise en cause. Je ne me plaignais pas spécialement, mais en gros, si on veut un retour de ses lecteurs, la première chose à faire c'est de leur donner de la qualité, du solide. C'est valable pour tous les blogs.

    On constate en effet que le temps disponible et la "concurrence" des réseaux sociaux, l'infobésité, impactent assez fortement le dépôt de commentaires directement sur un blog. L'humain allant assez facilement à la facilité, les RS sont un moyen simple de donner son aval ou d'exprimer son désaccord sur un article sans avoir à écrire plus de quelques caractères. J'en ai largement fait le constat ici où le nombre de commentaires baissait au même rythme que les partages augmentaient.

    Je ne pense pas me tromper non plus en disant que les SEO spamment de moins en moins les blogs et forcément ça se sent franchement.

    Pas mal de raisons techniques aussi que vous évoquez dans vos réponses. Les outils changent et impactent le comportement. Personnellement ça ne me gêne pas plus que cela, et c'est même parfois bénéfique. En effet, les partages génèrent des visites, ce que ne font pas les commentaires (même s'ils impactent les possibilités de se positionner sur de nouvelles expressions).

    Bien évidement, il y a aussi la teneur des articles, certains poussent à répondre, à échanger, et d'autres moins. Et puis l'habitude de lire des blogs pousse à réserver ses commentaires aux contenus qui y engage le plus.

    Pour ceux qui aiment les chiffres, j'ai publié cet article il y a 6 heures, nous en sommes à 540 lectures et 21 coms.

    Pour finir cette première partie de réponse, je dirais que les vôtres donnent envie d'imaginer d'explorer, de trouver des solutions sympas avant tout pour satisfaire les habitudes de chacun et je vous laisse réfléchir là-dessus avec moi.

    Malgré tout, pour le moment, je décide clairement de conserver les commentaires sur ce blog, car vous venez de me démontrer que ça peut servir. Maintenant, ça n’empêche pas de causer ailleurs non plus. Et si on peuplait G+ ? 🙂

    Et quelques réponses perso.

    @ Popote
    S'il faut que je me mette à la cuisine, tu vas être franchement déçue 🙂

    @ Valentin
    Sympa ton article qui te reconnecte avec tes lecteurs. Un point à ne jamais oublier.

    Sinon, rassurez-vous, avoir moins de commentaires ne va pas m'empêcher de bloguer, ça ne me frustre pas vraiment, car je vois bien que mes articles sont globalement lus et si je ne vous intéressais pas, vous ne reviendriez pas et ne partageriez pas.

    @ Ced
    Assez d'accord, avec toi sur la différence entre la blogosphère SEO et les autres.

    @ Greg
    D'abord je conseille à tout le monde de lire ton "pavé" et pour répondre à un point, je n'ai jamais raisonné en me disant "à qui cela profite-t-il".
    D'ailleurs, quand tout le monde venait spammer ici, ça profitait bien aux "commentateurs". Mais en prime, je pense qu'un bon commentaire argumenté profite beaucoup à son auteur. Si tu avais laissé un lien dans celui-ci, je pense que tu aurais été surpris du nombre de clic qu'il aurait engendré.

    Après, je suis assez d'accord avec toi sur le reste. Et en même temps, je me fous de savoir si j'ai la plus grosse et ne vais pas donner des conseils juste pour un commentaire, mais simplement parce que j'ai envie d'aider (ou parce que ça me rapporte du chiffre).

    Ps : pour le BL en PR8, c'est ici : http://www.riendutoo.com/

    @ Dogomo
    Ma grand-mère faisait des trucs so 1910 et je les regrette 🙂

    @ Françoise
    J'ai noté aussi la différence d'usage selon les "communautés".

    @ Monica médias
    Je te rassure, je n'ai pas de doute existentiel 🙂
    Et puis si le nombre de coms à baissé, celui des lectures non. (sans doute aussi, car mes articles s'adressent assez rarement aux SEO en fait).

  22. Hup

    J'ai plusieurs idées pour expliquer cette diminution de commentaires, globalement en accord avec ce qui a été dit :
    - La quantité totale de commentaires a baissé mais qu'en est-il de la quantité de commentaires de qualité ?
    Les critères pour déterminer la qualité d'un texte sont plutôt complexes (il parait qu'il y a des entreprises avec des algorithmes qui font ça) mais ça serait intéressant de compter la différence de commentaires (> X mots) entre les différentes époques du blog.
    - Penguin est vraisemblablement passé par là, commenter le blog d'un "copain" parce que ça fait plaisir et que ça rapporte un lien est moins d'actualité.
    - Le SEO a évolué, Penguin et Panda a mis un frein aux tactiques un peu moins connues et plus limites, les articles sont plus dans le consensus. Il a atteint une certaine maturité, d'où le moins d'articles et de commentaires.
    - J'ai l'impression qu'il y a moins d'échanges qu'il y a deux ans (je me trompe peut-être lourdement, il y a peut-être simplement une migration). Les forums Seo-sphère et veille seo ont moins de visiteurs ou ont disparus, certains auteurs ne publient que de moins en moins (du fait de la maturité, moins de nouveautés, de tests à partager, etc.).

    Bref le SEO vieillit.

  23. Simon Forgues

    Je ne commente plus dans les blogues, sauf en de très, très rares exceptions parce que ça m'énerve royalement de savoir que, moi, qui suis assez honnête pour commenter avec ma véritable identité, je vais voir mes commentaires côtoyer ceux de couillons masqués qui n'ont pas la force de leurs opinions et commentent à visage couvert. Pas intéressé à argumenter avec des pleutres. Tout simplement.

  24. Patrice Decoeur

    Bonjour Sylvain,
    Très bon article, comme toujours. Il a le mérite de susciter le commentaire (bien que, en le lisant un jour après sa parution, je m'attendais à y trouver plus de réactions, comme quoi !)
    Je connais aussi (beaucoup) moins de commentaires sur mon blog et en lisant ton article, je me suis rapidement dit que je commentais moi-même beaucoup moins fréquemment sur d'autres sites.
    La principale raison : la surabondance de blogs. En d'autres mots, il y a de plus en plus de blogs, de sites, pertinents. On lit de plus en plus et l'on ne prends plus le temps d'interagir.
    Sur mon blog même, je réponds moins souvent aux réactions. C'est dommage parce que cette interaction est (était) vraiment très riche.
    Cet évolution du comportement de l'internaute est vraiment intéressante et à suivre.
    Excellente journée,
    Patrice

  25. Florian Buineau

    Bonjour Sylvain et merci pour cette question pertinente.

    Je suis assez d'accord avec ton faisceau de réponses. Il y a plusieurs raisons expliquant la baisse des commentaires, dues aux multiples & récentes mutations.

    Je retiendrais pour ma part : partage sur les RS, infobesité, disparition des liens, augmentation de l'offre blogging (donc moins de jus de commentaires a se partager entre bloggeurs).

    J'aurais mis aussi personnellement cette raison que tu as aussi trouvée :
    "Vous n'osez pas commenter. Peur de poser une question qui serait jugée bête, de faire des fautes"
    Nous les français sommes moins démonstratifs que d'autres nationalités - si des personnes multiculturelles veulent commenter... - Donc dans un environnement où la connaissance et les codes se structurent, il y aurait comme une barrière intimidante à l'entrée de l'activité de commentateur.

    Le niveau d'écriture de la nouvelle génération laisse souvent à désirer (je forme des etudiants en écoles de commerce) et ceci est un frein à l'expression et même à la réflexion personnelle.

    Bonne poursuite,

    Florian

  26. Sylvain Auteur de l’article

    @ Hup
    Ton com m'amène aussi à la réflexion qu'à une époque, pas mal de forums étaient très courus pour les techniques BH. Idem pour certains blogs.

    Aujourd'hui, le Black Hat a changé, les BH ont aussi revu pas mal de leurs techniques qui deviennent bien plus grises que noires. Et surtout, ce type de techniques est très rapidement grillé si utilisé par un trop grand nombre. Du coup, il y a forcément beaucoup moins de partages.

    Assez d'accord avec toi sur ta dernière remarque. Je serais plus galant envers le SEO en en parlant comme d'une femme qui s'est épanouie au fil du temps. On va dire que le SEO devient mature.

    @ Simon
    Globalement, à quelques exceptions près je ne fais pas trop ce constat, on retrouve plutôt facilement les gens ici.

    @ Patrice
    Pour ma part, j'essaie vraiment de répondre dès que possible. C'est une marque de respect, mais aussi un minimum quand on me pose une question ou qu'une idée m'interpelle. C'est long, mais ça me semble vraiment indispensable, sinon, pourquoi les gens viendraient-ils commenter en ayant l'impression de parler dans le vide ?

    @ Florian
    Ta dernière explication est sans doute très vraie et fait peur.
    Un véritable handicap en fait, qui empêche de poser des questions qui pourraient être pertinentes et d'obtenir des réponses qui permettraient d'évoluer.
    J'avoue d'ailleurs que (sans être un modèle), il m'arrive de remettre "en français" certains commentaires que je juge pertinents.

  27. YvesProvence

    Bonjour,
    Plusieurs raisons :
    * pour laisser un commentaire, il faut laisser une adresse mail et on ne sait jamais ce qu'elle va devenir (mais maintenant j'utilise le service CloseToShop)
    * de plus en plus d'articles sont écrits par des gens qui savent tout (ou veulent le croire) et je ne commente volontiers qu'un article qui d'une par a attiré mon attention et a laissé une porte ouverte à un dialogue. Je commente très peu les articles trop "fermés"
    * le nombre de blogs y fait sans doute quelque chose mais tout le monde écrit sur même les mêmes sujets. Je ne vois pas l'intérêt d'aller commenter 10 fois le fait que même les copies pirates de Windows pourront basculer vers Windows 10 (par exemple). J'apprécie de commenter un sujet un peu en dehors des sentiers battus, pas un article vu, revu, re-revu sur tous les blogs.
    * ...

  28. Laoran

    Bonjour,

    Premier commentaire sur votre blog que je suis depuis quelques années maintenant.
    Je lis régulièrement quelques Blogs et je n'ai jamais commenté sur aucun (raison 5-12-17). Réellement, je consulte les infos sur le SEO pour me maintenir au courant mais je ne suis plus très actif dans ce domaine (plus de site) donc je ne crois pas que je puisse apporter grand chose à la discussion en général.
    Cependant je trouve la lecture de certains blogs toujours aussi intéressante (je suis 5-6 blogs).
    A la lecture de votre article il m'est venue une question Avez vous remarqué une baisse de fréquentation de vos articles en lien avec la baisse de commentaire ?, ou les deux sont ils indépendants.

    Bonne journée

  29. Michel Moutet

    Cher Sylvain,
    Ça pourrait générer de longs développements, mais je n'en ai pas le temps.
    Je pense que c'est justement le manque de temps, en corrélation avec le nombre grandissant des sollicitations, qui pourrait être cause d'une baisse des commentaires. Ajouter à cela que tes articles sont suffisamment explicatifs et didactiques pour qu'on n'ait que peu de questions à poser. Et que quand on pose une question, tu prends la peine d'y répondre ; ce qui est un grand plus.
    Si les commentaires diminuent mais que la fréquentation augmente, c'est très positif, non ?
    Ta lettre hebdomadaire (la bonne périodicité) viendrait à disparaître, elle me manquerait beaucoup.
    Longue continuation, donc !

  30. Sylvain Auteur de l’article

    @ Yves
    Je comprends chacune de tes raisons...

    @ Laoran
    Et bien un grand merci pour ce premier commentaire d'un fidèle lecteur.
    Non, pas de baisse notable de lectures ou de trafic, plutôt un transfert des commentaires vers des pratiques de partage.

    @ Michel
    Ok, alors je continue rien que pour toi 🙂

  31. Alain

    Hello Sylvain,

    Je suis tombé sur ton site depuis un retweet, donc j’interagis et je met des commentaires quand cela m'interpelle et que ça en vaut la peine.
    Voilà donc une bonne raison de recevoir des coms sur ton site.

    En ce qui me concerne, en général, je pense qu'il y a surabondance de sites. On est envahi.
    Depuis l'apparition des over-blog, blogspot et compagnie, et surtout depuis WordPress, l'outil des développeurs fainéants qui en deviennent dépendants, on passe de plus en plus de temps à lire ou à survoler les innombrables sites, pour finalement se rendre compte que le temps passe vite, et l'on ne prends plus la peine de laisser de coms intéressants sur les sites.

    Depuis exactement 2 ans, en effet, mes sites sont largement moins commentés, c'est passé de 10 coms à la journée à zéro, voire 1 de temps en temps, malgré les 2500 visiteurs au quotidien.
    La création de comptes est de plus en plus rare aussi, car cela nécessite d'en retenir un de plus, et aussi de "diffuser" encore son email sur un site lambda, dont pourtant le sujet est intéressant.

    Et puis à l'époque où l'on voyait que l'argent était facile en faisant des sites avec du contenu et de la pub, beaucoup de gens s'y sont mis, au détriment des autres sites et sujets qui pouvait les intéresser.

    Il y a tout à foison, c'est pour moi le problème principal. Et ce problème n'est pas seulement visible sur le net. On pousse à la conso partout (la nourriture, les énergies, domestique, etc), et la concurrence est très dur pour s'en sortir. Extrêmement dure notamment car les plus gros qui gèrent toute la conso ne payent presque pas d'impôts. McDonald's paye 1,85% sur l'IS (l'impôt sur les sociétés) pendant que j'en paye 30% ! Et sur les impo^ts tous confondus, Google en paye 12,5% pendant que j'en paye 47%....
    Les petites boites soufrent et doivent concurrencer " l'in-concurrencable" comme Google !
    Google fait tout gratuit, comment luter quand on est entrepreneur ou une société qui démarre, à moins d'avoir une idée hyper originale !?
    Comment créer des sites plus originaux que ces boites énormes qui ont beaucoup d'employés permettant de créer des sites pouvant amener du monde ?!
    Ils tirent toute la couverture vers eux, avec des moyens énormes et peu de dépenses.
    On peut s'en sortir en faisant du bénévolat au final ?! Mais ca ne permettra pas de casser la croûte 🙂

    Bref, j'ai développé un peu trop, le sujet a sans doute dérivé, comme certains pourraient le penser, mais.... pas tant que cela. Si on est assez éclairé, et que l'on monte sur une table (cf le cercle des poètes disparus) puis que l'on regarde les choses sous un angle différent, on pourra comprendre tout le cheminement de cet aboutissement 🙂

  32. Sylvain Auteur de l’article

    @ Alain
    Houla, j'ai cru que tu allais remonter aux origines du monde 🙂
    Si je résume, l'infobésité alimentée par les plus "gros" occupe tellement le peu de temps disponible des internautes qu'il ne l'ont plus pour d'autres actions, et parmi elles, celle de commenter.

    Ça me fait revenir sur une de mes reflexions précédentes. Pour de plus petits, un bon moyen de s'en sortir est d'avoir une véritable valeur ajoutée, de s'écarter des grosses routes pour passer par les petits chemins (en clair, apporter du plus, un éclairage neuf, des expériences différentes, dans les contenus pour conserver l'attention des lecteurs) et accessoirement les faire commenter si c'est un but du blog concerné.

  33. Pierre

    #1 Visibilité / Emplacement du formulaire et des commentaires
    Sur votre site je pensais qu'il n'était plus possible de commenter, puis j'ai défilé le curseur jusqu'en bas de la fenêtre...
    Loin des yeux, loin du cœur !

    #2 Le sujet se prête-t-il aux commentaires, aux commentaires réfléchis ou pas ?
    La multiplication des post liés aux mêmes sujets, avec la même approche, et juste le style qui change n'incite pas à laisser un commentaire. Surtout si on l'a fait ailleurs sur le même sujet.
    C'est un peu ce qu'on reprochait à certains utilisateurs de forums, qui postaient dans plusieurs rubriques, pour se donner le maximum de chances d'obtenir une réponse.

    #3 Le contenu pose-t-il des questions ? Conduit-il à se les poser ?
    Un coup de gueule, c'est marrant, mais a-t-on envie d'y répondre.
    Et dire merci sur un guide de mise en pratique, c'est bien , mais au final on a l'impression de ne rien apporter (à part et c'est déjà beaucoup la reconnaissance).
    Le partage de pratiques, l'échanges d'erreurs et d'astuces, de techniques... c'est la mentalité de spécialistes passionnés. La cible touchée correspond elle au profil ?

    #4 Le commentaire est-il l'objectif du contenu ?
    Si le contenu est là pour asseoir une image, le commentaire ne s'y prête peut-être pas ?
    Ce qui n'interdit pas de mettre en place une fonctionnalité de contact pour poser ses questions à l'auteur, qui peut alors apporter un enrichissement à son contenu/blog.

    #5 La lassitude
    Si les mêmes sujets reviennent avec peu d'information supplémentaire, il semble logique de voir le volumes de commentaires diminuer.

    #6 Les champs obligatoires
    Etre obligé de fournir une identité pour s'exprimer... c'est lourd sérieux !

    #7 Et l'intégration de modules sociaux en remplacement des plugins de commentaires ?
    Disqus, Facebook et twitter fournissent des widget pour cela.

    On en revient au modèle de recherche de Google qui a su s'adapter là ou les Yahoo et autres ont failli.
    Si la remise en cause de la fonctionnalité est réelle, en rechercher la cause est alors la moindre des choses, plutôt que l'abandon simple.

  34. Sylvain Auteur de l’article

    @ Pierre
    Merci pour tous ces détails.

    #1 Intéressant comme réflexion. Effectivement, lorsqu'il y a déjà pas mal de commentaires comme ici, peut-être ne voit on pas clairement que l'on peut en ajouter un soit même.
    D'autres ont-ils le même avis ?

    #7 J'y ai pas mal réfléchit, et j'ai laissé tomber, mes explications ici http://blog.axe-net.fr/pourquoi-je-garde-le-systeme-de-commentaires-de-wordpress/ mais j'ai bien conscience que cela ne peut faire l'unanimité. En revanche, suite à des tests concrets, il est clair que Disqus fait chuter dramatiquement le nombre de commentaires.

    Pour les autres points, bonnes réflexions, merci.

  35. chocoladdict

    je viens juste apporter mon expérience, n'ayant pas lu tous les commentaires il se peut qu'il y ait de la redite ..je blogue depuis presque 9 ans et quand je vois le nombre de commentaires que j'avais avant et ceux que j'ai maintenant c'est un peu désespérant (parce que si je voulais écrire sans échange je serais restée à mon carnets secrets d'ado). J'avoue que je ne me pose pas les questions liées au SEO, pour moi la principale question à travers les commentaires est de savoir si mon article intéresse (on peut aussi le voir via les statistiques mais suscite-il des réactions ou pas ). Outre la question du temps (en effet beaucoup de blogs qu'il y a 9 ans et des réseaux sociaux plus nombreux qui prennent du temps), et celle de la technique (formulaire à remplir, capcha, recevoir les commentaires des commentateurs suivant alors qu'on a rien demandé, dans mon cas mes lecteurs ne savent pas quand je leur ai répondu alors que je réponds toujours...c'est franchement démotivant ), le type de billet compte. Ceux qui suscitent le plus de commentaires sont les billets d'humeur, ceux dans lesquels les gens sont susceptibles de se reconnaitre. Difficile d'avoir un commentaire pertinent sur une critique de bouquin qu'on a pas lu , un film qu'on a pas vu, une recette (à part ça fait envie).
    Pour conclure, j'ai moins de commentaires mais des réactions aussi bien sur twitter, que sur Facebook et sur instagram (parce que plus immédiat, plus pratique, accessible sans avoir besoin d'être devant son ordinateur)

  36. Sylvain Auteur de l’article

    @ Chocoladdict
    Rhôôô, du chocolat !

    Je te comprends, mais il faut se faire une raison je crois si les habitudes des utilisateurs changent. Tu aura aujourd'hui la reconnaissance que tu attends au travers du nombre de partages par exemple.
    Deux choses pour ton blog (qui me fait saliver) que je te recommande :
    - Une meilleure mise en avant des boutons de partages, les tiens sont jolis, mais trop discrets à mon avis.
    - Une checkbox qui permettrait aux visiteurs d'être prévenus quand un commentaire est ajouté.

  37. Ligo

    Tout d'abord, merci bcp pour cet article Sylvain.

    Perso, ces derniers temps je trouve que les blogueurs eux-mêmes ont une part de responsabilités. C'est frustrant de lire un article à 10 000 mots(intéressant ou pas) et à la fin, vous avez des questions à poser à(désaccords avec) l'auteur, et puis vous vous rendez compte qu'il n'a pas voulu laisser passer le commentaire tout simplement ou pire, il a juste répondu à ses amis/connaissances mais il a ignoré votre commentaire....:(((

    C'est vrai, c'est bien d'avoir bcp de partages d'un articles sur les réseaux sociaux, mais je suis certain, qu'au fond, chaque blogueur aime avoir des comments sur son blog. Et ça fait tjs chaud au coeur:)))

  38. Pierre

    Pour moi, c'est juste du suicide que de prôner l'abandon pur et simple des commentaires :
    - c'est vraiment bordélique de passer par Twitter pour commenter un article ; en plus 140 caractères c'est court.
    - tout le monde n'a pas un blog SEO pour répondre par article interposé. Si je veux répondre à un article de cuisine, je dois créer mon blog de cuisine pour y exposer mon point de vue.
    - on se prive de contenu supplémentaire, qui peut avoir des effets bénéfiques sur la longue traîne.

    Comme tout le monde, je constate moins de commentaires de la part de blogueurs et de SEO mais les commentaires venant d'anonymes venant de Google restent stables. Tout dépend qui on privilégie. Je suis sur la thématique voyage qui est beaucoup moins niché que la SEO.
    Oui, je commente moins sur les blogs en général :
    - Parce qu'il y a une foule de blogs maintenant et je n'ai pas le temps de tout lire comme auparavant. En plus, il y a une impression de tourner en rond parfois. Les basiques restent les mêmes depuis plusieurs années sur pas mal de sujets.
    - Parce qu'honnêtement, même si je lisais toujours les articles où je commentais, la carotte du lien dofollow était un petit plus qui motivait. Or, j'ai révisé ma stratégie de SEO et je donne une valeur proche de zéro aux liens de commentaire désormais. En termes de productivité, je dois donc rationaliser mon temps (vases communicants).

    Effectivement, il y a eu un gros effet de buzz qui a entraîné une énorme chaîne de réactions qui semble plaire à Laurent mais une fois le soufflé retombé, on ne va pas s'amuser un article à chaque fois qu'on souhaite commenter quelque chose ou à retrouver le hashtag pour sur Twitter pour émettre un avis?
    Je pense qu'il faut laisser le lecteur utiliser le canal qu'il préfère au lieu d'imposer sa loi. Je comprends néanmoins que les commentaires de blogs ont la fâcheuse tendance à couper court au dialogue après une ou deux interventions au contraire des réseaux sociaux. Je vois pas mal de sites proposer des modules de commentaire facebook ; ça me paraît une bien meilleure solution perso que d'imposer Twitter en externe.

  39. Walid Gabteni - Light On SEO

    Moi je commente moins, mais je n'ai pas totalement arrêté de commenter. Ce n'est pas par ce que les bl sont en nofollow, j'en ai toujours eu rien à cirer. Je suis tout simplement moins en modalité blogging, je blogue moins, je lis moins les blogs et forcément je commente moins.

    Il y a du manque de temps dans tout ça, je rejoins aussi le muscle pour dire qu'il y a moins de qualité à se mettre sous la dent. c'est vrai que les réseaux peuvent être une explication, mais cela n'explique pas tout, je pense que c'est propre au seo, ou on a souvent un goût de déjà vu.

    je suis certain que celui ou celle qui mouillera le maillot pour pondre un putain d'article SEO peut encore obtenir une tonne de réactions. Pour finir, le nombre de commentaires n'est peut être pas un indicateur de performance, faut peut être se tourner vers la longueur et la qualité des commentaires. bref c'est peut être pas une mauvaise chose la baisse du nombre de commentaires

  40. Vaparotti

    La diminution du nombre de personnes prêt à laisser un commentaire doit sûrement être la corrélation de tous les points que tu cites dans ton article. Néanmoins, je suis convaincu que les mises à jour des algorithmes de Google, et notamment le poids accordé aux backlinks jugés artificiels, via en autre la technique ancestrale du "blog post", a profondément bouleversé la dynamique qui était celle des blogs il y a seulement deux ans.

    Qui n'est jamais tombé (pas vraiment par hasard) sur un blog perdu au fond d'un .edu avec un article à 6000 commentaires ? C'est parfaitement représentatif de la tendance. Le perfectionnement et la complexification des méthodes permettant de déterminer la légitimité d'un lien ne font que déplacer le problème : autrefois on payait des boites autoproclamées expertes en SEO qui passaient leurs journées à bombarder des blogs russes, chinois et péruviens de commentaires en content spinning, voir des blogs français en prenant le soin de balancer une phrase bateau pour flatter l'ego du rédacteur et obtenir le lien en retour, maintenant on paye des blogueurs pour avoir des liens sponsorisés, ou on ouvre des blogs participatifs pour attirer quelques rédacteurs à la recherche de liens réciproques.

    Les seuls qui tirent leur épingle du jeu, ce sont les blogs à très très haute valeur ajoutée, qui rédigent des dossiers hyper pointus ou qui partagent des solutions concrètes et innovantes pour faire grandir leurs lecteurs.

  41. Sylvain Auteur de l’article

    @ Ligo
    J'avoue que c'est long de répondre, mais c'est franchement un minimum quand un visiteur prend le temps d'interagir.

    Sinon, au-delà de faire chaud au cœur, c'est surtout un signe d'intérêt, et pour ma part, un moyen qui m'a permis de connaître des gens très bien.

    @ Pierre
    Je dois être un vieux de la vieille, mais laisser des plateformes externes comme FB maîtriser mes échanges avec mes lecteurs, je n'adhère pas trop, même si je comprends parfaitement le côté pratique. Et puis parfois, il y a des réflexions, astuces, conseils hyper utiles en commentaire. Que deviendront-ils si Facebook plante tout le monde avec cette fonctionnalité ?

    Pour le reste, on est d'accord.

    @ Walid
    Bon, il n'y a pas que le SEO dans la vie quand même. Un p*tain d'article SEO sur un blog de cuisine ne recueillera sans doute pas tant de coms que ça 🙂
    Maintenant le fait que la qualité prime est indéniable. Mais ce n'est pas forcément un critère. Mes articles les plus lus et partagés ne sont pas les plus commentés d'ailleurs.

    @ Vaparotti
    C'est indéniable, la baisse du spamco joue un très grand rôle à mon avis, et quelle que soit la thématique du blog.

  42. Walid Gabteni - Light On SEO

    @sylvain je ne parierai pas ma chemise sur ce point, mais la baisse du nombre de commentaires dont on parle est bien un truc propre aux blogs SEO j'ai l'impression.

    Je n'exclue pas non plus une baisse des commentaires généralisée et touchant les autres thématiques, mais je pense que celle touchant le SEO a des raisons particulières. je pensais que le sujet de ton article visait la thématique du SEO

  43. Mickey

    Bonjour Sylvain,
    Je ne commente presque jamais car je suis un NEO du SEO et que j'ai peur de dire des bêtises.
    Alors pourquoi venir sur des blogs SEO ?
    - J'en ai besoin pour améliorer mon site (site non commercial)
    Alors pourquoi ne pas commenter ?
    1. Peur de dire des bêtises comme déjà dit ici et avant moi (si vous pouviez tous arrêter avec vos acronymes (ROI, j'oublie toujours ce qu'il veut dire celui-là), vos anglicismes (Site-Map,...), ce serait bien pour les lecteurs lambda qui je crois sont plus nombreux ici que les spécialistes de la spécialité.
    2. Parce que vous suivez Google. Il y a 15 ans Google à dit : faites des Keywords (tiens un anglicisme). Les blogs de SEO ont dit de faire des Keywords. Puis Google a dit les Keywords sont du spam. Les blogs nous ont conseillé de les supprimer parce que cela alourdissait les pages (je n'ai rien enlevé même si faire et défaire c'est toujours travailler). Après Google a dit : faites des "Plans de Site" (tiens pas d'anglicisme). Si j'ai bien compris, à l'heure d'aujourd'hui le monde SEO n'est pas d'accord sur l'utilité des Site-Map. Puis Google a voulu du web sémantique. On nous demande de placer des Balises et des Contenus Enrichis. Dans 5 ans les robots de Google maitriseront la signification de la moindre phrase de la plus petite page et il faudra tout effacer. Comment faire confiance à des blogs SEO qui suivent, même si ils ne le désirent pas, les désirs de Google ?
    3. Il me semble que Laurent Bourelly a dit qu'il fallait arrêter de perdre son temps à suivre la mode Google et le passer à créer du contenu, et là, comme d'autres l'ont dit avant, je ne suis pas en train de créer du contenu.

    Désolé, j'ai déjà dévié du sujet et je vais encore le faire, mais j'ai une excuse : c'est pour rebondir.
    4. Je n'ai pas de blog, mais avec mon site j'ai aussi remarqué une baisse des messages. La raison en est qu'il y a une dizaine d'années mon site était perdu au milieu de millions de sites alors qu'aujourd'hui il est noyé dans des milliards de sites ET aussi de blogs. N'y aurait-il pas un autre billet à faire pour évaluer cette baisse possible de communication sur les sites personnels ou de marque ? Même si on ne peut comparer un site commercial à un site non commercial, les FaceDeBouc et autres Google+ n'aspireraient-ils pas les échanges et les communications des sites traditionnels pour les diriger vers leurs plateformes ? Cela mériterait d'être quantifié ou au moins évalué.

  44. Sylvain Auteur de l’article

    @ Walid
    Je pense que c'est plus généralisé. Maxime Morvan en parlait d'ailleurs concernant les blogs de jardinage. Maintenant, il est certain que la peur du lien spamco à sacrément participé sur les blogs SEO.

    @ Mickey
    Tu as 1000 fois raison concernant ces acronymes abscons que nous utilisons. Le pire est que je conseille toujours à mes clients d'éviter ou de traduire en parallèle !

    Pour ce qui est du suivi des modes, tu as partiellement raison. Il y a un point sur lequel les choses n'ont jamais changé, c'est le contenu. Regarde parmi les tout premiers articles de ce blog en 2008 🙂

    Sinon, pour la concurrence accrue et le déplacement partiel de la discussion sur les plateformes sociales, tu as raison. D'ailleurs, je devrais faire une courbe des partages et des commentaires sur ce blog pour montrer le transfert.

  45. Yoan

    Le fait de devoir créer un compte me fait renoncer à commenter régulièrement sur pas mal de blogs.

  46. Chloé

    Pour ma part, j'ai besoin qu'il y ait de l'échange, pas juste une succession de commentaires. Je pense que l'esprit de Groupe convient mieux aujourd'hui à ce dont la société à besoin. Je connais quelques groupes qui marchent très bien avec un animateur actif. Parfois une succession de commentaires est intéressants si une vraie question est posée dans l'article mais aussi je pense que si le bloggueur tient compte des commentaires et par exemple propose ensuite un article de synthèse alors on a le sentiment que nos apports ont été utiles.
    Merci en tous cas pour vos articles.

  47. Veronica

    Bonjour Sylvain 🙂

    Moi je commente moins par manque de temps, je m'explique. Je ne prête pas attention au type de lien "no follow" ou autre... Mais comme je suis sur les réseaux sociaux et que je commente beaucoup et bien je ressens moins le besoin de commenter les articles même si je les lis aussi souvent qu'auparavant... Et je me focalise sur les blogs qui parlent sur des sujets que je connais très bien, comme la couture ou le blog de powerboutique et le comble c'est que mes commentaires ne sont pas publiés!!! Chercher l'erreur ?!

  48. Pierre

    Bonjour,

    Même sentiment que Jean #06 et Marc #13.
    Je ne commente que si l'accès est facile, sans qu'il y ait besoin d'inscription compliquée.
    Je ne vois pas pourquoi je passerais par des réseaux sociaux hyper centralisés et fliqués auxquels je ne suis pas inscrit pour commenter sur un blog.

  49. Remi

    Plusieurs facteurs pour ma part :
    1. la mobilité (Iphone + Feedly + Pocket), c'est chiant de commenter depuis un mobile et souvent depuis Feedly, le site ne me reconnais pas.
    2. Le temps : plus de sites et blogs à lire, ça laisse moins de temps pour commenter
    3. Etrangement, j'observe ce cycle : Je ne commente généralement SEULEMENT si il y a une certaine autre masse de commentaires. Si le site a moins de 5 commentaires, je ne commente généralement pas. Et comment les sites ont de moins en moins de commentaires, je commente de moins en moins...

  50. ecritlasuite.fr

    Comme Pierre, Jean et Marc je commente seulement si poster est simple. Quand il faut s'inscrire ou passer par face de bouk je zap.

  51. Sylvain Auteur de l’article

    @ Chloé
    Pas bête ton idée de synthèse.
    J'avoue que de mon côté j'ai plutôt juste tendance à répondre.

    @ Veronica
    Rageant de voir que son commentaire n'est pas publié. Peut-être que tes questions dérangent ?

    @ Remi
    Point 3 Amusant. Moi je fais plutôt le contraire car souvent quand il y en a une tartine, ma réflexion ou question a déjà été publiée.

  52. Hervé

    @Sylvain-AxeNet:
    Puisque j'ai entamé un brouillon sur le sujet, je ne vais pas commenter le fond de l'affaire ici, mais en tout état de cause, tu as plus que bien fait de publier cet article sous cette forme (ouverte)...
    C'est une vraie mine d'or tous ces commentaires de "vrais gens"... du feedback de haute volée pour tous les marketeux et travailleurs du web. Même si certaines problématiques restent insolubles, cela nous donnent quand même quelques bonnes pistes de travail et de réflexion...

    Merci donc à tous les personnes qui se sont exprimées sur ce fil.

    NB:
    [MODE="Invasion Google+" STATUS="ready"]

  53. Marie-Eve

    Il y a un peu de toutes ces raisons. Quand il y a beaucoup de commentaires, j'hésite parce que je me demande si mon commentaire sera lu et valorisé. Quand l'article n'a pas encore de commentaire, j'hésite aussi parfois... je m'assure que ce que je veux dire est vraiment pertinent et intéressant. Et puis tout simplement, parfois, il n'y a pas besoin d'en rajouter.
    Et d'ailleurs, je procède de cette manière que ce soit sur un blog ou sur Facebook...

    En parallèle je pense que les partages ont augmenté ? Souvent, au lieu de commenter un article en disant "super, merci...", je le partage sur Facebook, pour le recommander à mes amis.

  54. Pat

    Exceptionnellement, je vais commenter pour expliquer les raisons pour lesquelles je ne commente pas sur un certain nombre de blogs alors que je n'aurais qu'une envie.... Il est arrivé même plusieurs fois que j'avais rédigé un commentaire et de l'effacer.

    Voici mes raisons.
    1) Obligation de s'inscrire comme membre.

    2) Absence de contrepartie - à savoir pas aucun lien possible vers son site (que ce soit do ou nofollow, les deux me conviennent).
    Bref j'apporte du contenu cohérence, fourni, et je n'ai même pas droit à un lien.

    3) Une imposition quelconque qui m'insupporte.
    Par exemple ici, il faut obligatoirement indiquer un réseau social, or justement, je ne veux pas de réseau social. Il devrait y avoir un choix laissé à la personne qui commente.

    4) L'obligation de passer par un service extérieur (Google, disqus, yahoo, Facebook).
    Je ne vois pas pourquoi, toutes mes activités devraient passer par ce genre de filtres. Si je souhaite commenter sous pseudonyme, impossible, il faut absolument que Google, ou autres, sache tous mes commentaires. Là je bloque totalement.

    Chacun étant maître chez soi, je n'en veux pas au propriétaire des lieux, juste je m'en vais et utilise pour mon blog les réflexions que m'ont inspiré cet article.

  55. Sylvain Auteur de l’article

    @ Hervé
    Je trouve en effet que toutes ces raisons exprimées en commentaire sont très intéressantes même si on ne peut pas répondre positivement à toutes.

    @ Marie-Eve
    Merci pour ton intervention

    @ Pat
    Malheureusement, j'ai du en arriver là à cause du spam et à la longue je me demande si je ne vais finalement pas passer au nofollow, le problème sera réglé...
    Merci pour ton intervention, tes raisons sont légitimes.

  56. Ophélie

    Bonjour,:-)

    J'aime bien laisser un commentaire, parce que je trouve que de laisser une trace de son passage c'est cool pour l'auteur de l'article. Et quand je peux ajouter de mon ressenti ou expérience je suis contente de le faire. Mais c'est vrai que des fois c'est compliqué, faut s'inscrire, des fois c'est même incompréhensible comment faire, donc des fois je passe...
    Et là c'est un sujet que je connais pas trop le seo, j'ai lu un autre article et j'étais larguée... mais incontournable quand on a un blog! Et mon blog est d'inspiration spirituelle, donc peu de commentaires et j'ai le sentiment que c'est un sujet où on ne va pas forcément s'afficher... et le temps aussi, les gens sont speed, lisent peut-être les articles à moitié... et laisser un commentaire :-(... je fais tout pour encourager la discussion mais voilà, et le web il y a tellement d'info, à s'y perdre...
    🙂

  57. Val

    Pour ma part mon envie de commenter est grande. Cependant, le temps nécessaire comparé au bénéfice d un échange ouvert est catastrophique.
    De plus au fur de a mesure de l augmentation de mes compétences sur un sujet, mon envie d échanges augmente et la complexité de mes réponses également.
    Je passe du temps à rédiger et je ne peux pas suivre la réponse, puisque j ai pris trop de retard sur mon job...

    Puis maintenant, je trouve pratiquement toujours quelqu'un qui a déjà exprimé mon point de vue... (oui je lis les commentaires, en me limitant aux 100 premiers ;))

    Enfin, il faut bien le dire, le facteur flemme induit par le temps de réponse, et puis je vieilli doucement mais sûrement, je perds petit à petit mon besoin de changer le monde...

    Je précise que c est mon premier commentaire depuis un mobile et j espère le dernier, c est l enfer 😉

  58. Sylvain Auteur de l’article

    @ Ophélie

    Je n'avais pas pensé à cela, mais il est vrai que sur certains sujets, j'imagine que les visiteurs n'aiment pas trop "s'afficher".

    @ Val

    Marrant, j'aurais pu écrire sensiblement la même chose que toi 🙂

  59. Mitsu

    En ce qui me concerne, je ne commente pas tellement mais je suis adepte des forums.

    En règle général si je commente c'est plus souvent parce que je ne suis pas tout à fait d'accord ou que je pense avoir un plus à apporter. Je n'ai jamais trouver l'intérêt de prendre la peine de commenter uniquement pour dire "c'est vrai ce que tu dis" ou "merci pour ce que tu fais" même si je comprends que c'est toujours agréable pour le rédacteur. Par contre si l'article me plait je vais le partager sur twitter.

  60. informatique-facile

    Bonjour,
    Une tendance qui est effectivement général mais je pense que l'on ne peut hélas rien y faire. Après le fait d'avoir moins de commentaire, je ne trouve pas cela très grave, on peut développait d'autres méthodes de communications avec son audimat

Partagez sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *