Préparer le lancement d'un site e-commerce

vendre en e-commerce

La décision est prise, vous allez vous lancer dans le e-commerce. Vous avez étudié votre marché, défini vos attentes en terme de fonctionnalités, sélectionné l'agence qui va créer votre site.

Pendant que celle-ci  travaille avec vous sur l'ergonomie, le graphisme, le codage, vous rédigez les textes selon ses indications, tout avance bien, et puis un beau jour, champagne !

Vous ouvrez enfin au public cette merveilleuse boutique en ligne que vous attendiez tant et... il se passe ce qui devait arriver.... PEANUTS !

 

 

Mais ! Ils sont ou les clients ?

Les clients, ils sont ailleurs, chez vos concurrents. Pour imager la situation, votre boutique en ligne vient d'ouvrir un dimanche soir au fond d'un chemin vicinal du Larzac.

Transposé au net, cela veut dire que personne ne vous connait, et Google encore moins que les autres. C'est bête, c'est lui qui draine 90 % de la recherche en France.

Zut, j'ai oublié un truc

Oui, vous avez sans doute oublié un détail qui va peut-être vous couter 3 à 6 mois de chiffre d'affaires. La visibilité, ça ne se construit pas en une nuit. Pour pointer le bout de son nez au milieu des centaines de concurrents, il faut du temps.

Alors bien sûr, il y a une solution de rattrapage, elle s’appelle Adwords. Chaque mois, vous allez acheter des mots-clés à Google. Ceci vous permettra d'apparaitre dans la colonne de droite, voir même tout en haut de page parmi les annonces.  Ceci a toutefois un coût non négligeable. Il faudra en effet budgéter 1000 à 5000 euros mensuels (ou plus selon vos ambitions) pour acquérir ce trafic tant souhaité.

Auriez-vous pu lancer votre boutique différemment ?

Mais oui !  Entre le moment où vous avez dit "banco" à l'agence et le jour de l'ouverture, il s'est passé du temps. Celui-ci aurait dû être mis à profit. Il aurait pu permettre de commencer à vous faire connaître, et même d'utiliser des moyens qui vous seront encore très utiles ultérieurement pour votre boutique.

Quels moyens pour faire connaître sa boutique avant son lancement ?

Cette petite liste n'a pas vocation à être exhaustive, elle donne avant tout des pistes pour vous permettre d'avoir de jolies commandes dès le jour de l'ouverture.

  • Le blog de votre site e-commerce :

C'est sans doute une des solutions que j'affectionne le plus, car le blog va aussi pouvoir être utilisé de manière très productive une fois la boutique lancée, mais son gros avantage en amont est de vous faire connaître de Google.

En publiant des articles relatifs à votre domaine d'activité plusieurs mois avant l'ouverture, vous allez commencer à positionner ceux-ci dans les résultats de recherche de Google. Vous allez donner une  "couleur"  thématique à votre contenu.

Il sera bien plus facile ensuite au moteur d'accueillir votre boutique qu'il cataloguera alors dans un univers reconnu. Bien conçu, et bien nourri en articles, le blog peut facilement apporter rapidement 50 à 100 visiteurs quotidiens en quelques mois.

Il n'est pas difficile de créer ensuite les  "ponts" qui amèneront les visiteurs vers la boutique. Si votre site propose des produits qui les intéressent, il y a de grandes chances pour que vous ayez des commandes dès le premier jour.

Nous détaillions précédemment comment un blog peut favoriser votre référencement et devenir un outil incontournable de votre communication.

Et puisqu'à l'heure ou j'écris cet article, nous avons deux cas en cours pour nos clients (les boutiques ne sont pas encore ouvertes) , je vous invite à visiter ces exemples Ce blog qui prépare l'arrivée d'une boutique de cadeaux photos personnalisés et celui de cette  boutique de linge de maison.

  • Les pages d'attente :

Pourquoi laisser un nom de domaine vide alors que vous pourriez déjà commencer à communiquer, au moins pour Google.

Autant commencer à intégrer un peu, voir beaucoup de contenu (c'est selon votre budget), à l'emplacement qui va ensuite accueillir votre boutique.

Encore une fois, un contenu textuel comportant vos expressions-clés favorites permettra d'occuper le terrain et de favoriser un début d'indexation par les moteurs de recherche. On peut même aller bien plus loin en créant une page pour chaque thématique de vos futurs rayons.Il suffira ensuite d'intégrer ces pages dans la boutique finalisée. C'est le cas des pages  "Nos conseils" de cette boutique de vêtement pour bébé. À noter que la boutique est aujourd'hui en première page de Google sur toutes les expressions-clés contenues dans les pages conseils.

  • Jouer de la 301

On peut imaginer que vous ayez construit des pages d'attentes bien optimisées (limite lourdingues, et faite POUR les moteurs plus que pour le visiteur),  mais que celles-ci ne soient pas totalement adaptées à la ligne éditoriale ou au ton que vous allez avoir sur le site.

Celles-ci garderont toutefois un effet très bénéfique si vous les redirigez vers des pages plus adaptées à votre communication dans le site définitif. Tachez toutefois d'être logique dans le poids des expressions-clés lors de vos redirections.

  • Le recueil de mails

Tant que l'on met une page d'attente, on peut aussi tenter de recueillir des mails de futurs clients. Mieux vaut que le formulaire soit très simple pour ne pas être trop contraignant.

Ceci permettra de leur adresser un petit mail lors de l'ouverture de la boutique.

Proposer un code promo pourra les inciter à laisser leur mail plus facilement.

Préparer le référencement

Puisqu'avant même que la boutique ne soit ouverte, vous avez déjà du contenu,  référencez-le au maximum.

Votre blog et chacun de ses articles peuvent bénéficier de promotion dans les sites de communiqués de presse, dans les digg like. Les sites de publication pourront aussi servir à annoncer l'ouverture à venir. Bien évidemment, les liens adéquats seront insérés vers la ou les pages d'attentes pour renforcer leur positionnement dans Google.

Combien ça coûte de faire tout cela.

En fonction de vos besoins et ambitions, cela peut couter de 1000 à 5000 euros, mais ceux-ci seront rapidement rentabilisés en regard de l'avance que vous aurez prise sur le référencement naturel de votre site e-commerce.  Cela vous demandera aussi un peu de travail, notamment pour rédiger les articles du blog, mais ça, c'est le propre du e-commerce. Personne n'y réussit sans travailler d'arrache-pied.

Et vous, qu'avez-vous fait pour préparer l'ouverture de votre boutique ?

Notez cet article

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter Plein
Partager sur linkedin
Partager sur Google+

53 réflexions au sujet de « Préparer le lancement d'un site e-commerce »

  1. Christophe

    C'est le temps que l'on est prêt à y passer qui fait la différence comme souvent. J'ai été ravi cette semaine d'entendre un prospect dire au téléphone qu'il était prêt à tout miser sur son site web et passer 1 jour entier par semaine dessus. Son activité étant aussi brick & mortar, c'est le type de projet qui (re)part vraiment du bon pied. Chez ceux qui se sont déjà frottés au commerce en ligne, ce type de réflexion est commun (et salutaire).

    Pour les premières expériences sur le web, le constat est souvent plus mitigé et difficile à faire passer mais c'est aussi notre job de les alerter, les conseiller, les mettre en garde.
    Cela est d'autant plus difficile quand certains concurrents peu scrupuleux vendent monts et merveilles sans rien faire. Je me souviens notamment d'un entretien ou la concurrence avait vendu un site web ecommerce qui traduisait tout seul le site dans toutes les langues...

  2. Christophe

    Voilà de très bons conseils vraiment justes. Je voulais apporter un petit retour d'expérience malheureuse de mon agence web sur un projet e-commerce : le client avait bien compris l'importance d'ouvrir un blog et de créer une page d'attente. Faute de budget, et je dirais plus précisément faute de bonne répartition du budget, ce dernier n'a pas souhaité référencer son blog et sa page d'attente, préférant faire jouer son réseau personnel, soit disant composé de gens influents dans la presse et/ou d'amis Facebook. Idem, une fois le site en ligne sous prétexte de budget épuisé...

    Résultat : la boutique a fermé un an après, faute de chiffre d'affaires suffisant...

    Conclusion : le référencement est primordial pour un projet e-commerce. C'est une prestation qu'on ne peut pas se permettre de négliger, sauf à vouloir foncer dans le mur.

  3. apwn

    Effectivement on en voit chaque jour de nouvelles boutiques ! Et nombreuses sont les personnes à penser qu'il suffit d'en ouvrir une pour connaitre la prospérité.

    Ce qui est important, c'est de se démarquer de ses concurrents et d'apporter une plus-value. Il faut essayer d'innover au maximum. Tout le monde est capable de pondre un prestashop basique.

  4. Sylvain F

    Concernant les pages d'attente, ça rejoint le principe de l'âge d'un site, Google connait le thème du site. J'avais créé une page de ce type avant le lancement de mon blog, une image et un texte, rien de plus simple.

    Conseilles-tu de beaucoup communiquer du blog vers le site e-commerce alors qu'il n'est pas lancé ? Je veux dire, il est évident de faire quelques liens vers le site, mais sachant qu'il n'y a pas encore de contenu, est-ce que ce ne serait pas contre-productif vis-à-vis du lecteur ?

  5. boutique ebooks en préparation

    Un moment j'ai pensé à François Mitterrand... en lisant "il faut du temps."... François Mitterrand qui répéta si souvent qu'il faut laisser du temps au temps... il était naturellement d'un monde d'avant le web. Que penserait-il de ces gens pressés, lui qui a su insister pour enfin obtenir ce qu'il voulait ?
    De toute manière, oui, il faudra du temps... et c'est surtout de penser à TOUT le plus tôt possible qui permettra de ne pas en perdre.
    L'essentiel est aussi, pour un e-commerce, de ne pas se placer en situation de devoir VENDRE rapidement sous peine d'échec de sa société ? Donc de ne pas dépenser plus sur le net que l'activité hors net ne le permet ?

  6. pierre

    Vous avez sûrement l'habitude du lancement des boutiques en ligne... et pourtant, j'ai l'impression qu'on oublie toujours quelque chose !
    Les lancements nickel existent vraiment ?
    Peut-être qu'un point non abordé est important : essayer de transformer les cliens d'avant en clients du site web et aussi les inciter à informer sur leur blog ou site (parmi les clients, certains ont forcément un site !!!)

  7. Wilfried

    Tres bon articles, on y retrouve les bases pour débuter dans de bonnes conditions.
    Bien sur cela demande aux entreprises de comprendre qu'elle vont devoir passer du temps pour s'investir dans la promotion de leur futur site; le blog c'est très chronophage, surtout lorsque l'on débute.

    Au sujet des sites e-commerce il y a le blog de Ludovic Passamonti qui est vraiment une super source d'info.
    Et hop deux articles sur la même thématique:

    http://www.ludovicpassamonti.com/archive/2010/11/20/pourquoi-creer-blog-avant-lancement-site-ecommerce.html

    http://www.capitaine-commerce.com/2010/11/23/26881-n%E2%80%99attendez-pas-l%E2%80%99ouverture-de-votre-site-pour-en-parler-a-google/

    En vous souhaitant de trouver plein d’œufs. N'oublions pas que c'est le Week end de la crise de foie 🙂
    Bon dimanche et joyeuse Pâques

  8. Cathy

    Bonjour Sylvain, et bien je suis en plein dedans : une page en construction avec récolte d'adresses email, un blog, une présence sur twitter et Facebook, un emailing a tous nos clients actuels pour annoncer le lancement du site et qui se déplacent à l' imprimerie, communiqué à la presse écrite et web. Le réfèrencement payant démarrera dès l'ouverture du site. Si vous voyez autre chose, je suis preneuse. Merci. Et n abusez pas du chocolat !

  9. laurent

    Beaucoup de bon sens dans vos propos, encore une fois. Toute cette stratégie se justifie encore d'avantage dans les domaines concurrentiels tels que la vidéo et l'audiovisuel en général (c'est notre cœur de métier). La concurrence est rude, et parfois déséquilibrée, notamment à cause des pays émergeant dont le prix des produits est imbattable. Il faut alors communiquer en permanence et informer, voire éduquer le consommateur sur notre gamme et la qualité de nos produits. Le blog se révèle un bon moyen, pour écrire des articles évènementiels qui vont permettre de parler de certaines facettes de notre métier, de notre offre.
    Le recueil de mail et les campagnes de mailing, effectuées dans les règles et le respect des destinataires, est également un bon moyen de conversion.
    Merci et bon dimanche.

  10. Djolhan

    Tous ces petit conseils tombent bien, les rappels, c'est toujours bon à prendre, je me prépare doucement mais surement à lancer ma petite boutique pour vendre nos modules prestashop 😉

    Perso, je vais plutôt opter pour la stratégie du blogging/CP etc. étant donné que j'ai un domaine qui est déjà plutôt bien indexé par google et qui bénéficie d'un bon "trust rank", je pense que ça ne prendra pas énormément de temps pour commencer à ranker sur certaines expressions clef.

  11. Erwan

    Je pense qu'il est intéressant d'étudier les mots-clés avant de créer le contenu. Il faut savoir quels keywords sont recherchés dans Google pour créer des pages de conseils adaptées aux demandes et porteuses de trafic ciblé.

    Et une fois ces pages crées, il est bon de commencer un netlinking depuis des digg, CP et autres.

    Outre l'aspect référencement, je pense qu'il est bon de faire parler de sa marque sur des forums traitant de la même thématique afin d'acquérir des clients mais aussi sur les blogs de ses collègues e-commerçants afin d'avoir des alliés dans sa communication (échange de liens, échange d'articles, et tout simplement conseils).

  12. Phil

    7 boutiques en ligne sur 10 ferment leurs portes sous 2 ans ! Alors effectivement, tous les points listés dans ce billet sont primordiaux pour pérenniser son activité ...

    Irait-on installer une boutique physique au milieu des bois ou passeraient 2/3 randonneurs égarés ? Et bien sur le net, c'est la même chose, quel est l'intérêt de concevoir une boutique en ligne sans se soucier des visiteurs ?

    Le trafic et la conversion sont 2 éléments essentiels de la réussite d'un e-commerce. Et bien souvent, il faut savoir expliquer aux clients que la stratégie marketing et référencement nécessite un budget bien plus important que la seule conception d'une boutique.

  13. Portefeuille

    Autre avantage quand on créé à partir de rien : on rentre dans le bain, dans le concret. C'est complétement different de l'attente insupportable d'avoir a attendre jour après jour de voir le site sortir de terre.

  14. Lotois

    C'est finalement peu, si effectivement seulement 7 boutiques en ligne ferment leurs portes sous 2 ans. Il suffit de regarder dans les centres villes combien d'enseignent ferment en deux ans.
    L'avantage du net, c'est quand même qu'une boutique peu rentable n'est pas obligée de fermer... l'important étant qu'elle ne soit pas déficitaire... son créateur peut facilement en ouvrir d'autres pour vivre...

  15. sebastien133

    Intéressant, et vraiment utile pour réduire cette période charnière entre la mise en place du site de commerce électronique et la notoriété.

    Une question cependant : le blog change-t-il d'adresse lorsque le site de commerce est mis en place ou est-il intégré au site de commerce en changeant sa politique éditoriale ?

  16. Julien

    Dans un secteur très communautaire (ethnie, sport, identité particulière) je rajouterai la mise en place d'un forum en amont pour permettre de susciter l'intérêt et l'émulation autour du produit + relais sur blogs spécialisés.

  17. John

    Oui des points vraiment très important au lancement d'une boutique en ligne, trop de gens pensent qu'en achetant une boutique 500 euros ou en faisant installé PrestaShop par un ami, sera suffisant pour commencer à faire des ventes importantes et régulières...
    C'est vraiment un travail important sur le long terme.

  18. clmasse

    Il ne faut pas oublier les principes valables pour les boutiques réelles: la première publicité, c'est le prix, ensuite le bouche à oreille. Le Web n'a aucun effet magique, ce qui fait tout c'est la qualité, la réputation, le service. Le référencement est presque secondaire, en tout cas il ne les remplace. Il faut au contraire se méfier des effets pervers: les comparateurs de prix, le buzz négatif, la culture d'échange et d'entraide d'Internet (qui n'est pas que le Web.) Utiliser un media quasiment gratuit a forcément un revers de médaille. Ne rêvez pas trop en vous voyant en entrepreneur dynamique et fortuné, les premières success stories du Net se sont bien vite terminées en eau de boudin, mais ça personne n'en a parlé.

    Dernière chose: si l'agence qui crée le site n'a pas pensé au référencement, changez-en tout de suite.

  19. sam

    bon article.... des fondamentaux et du bon sens ...
    cette recette blog + site professionnel ou blog + boutique est désormais utilisée assez souvent ... Mais que peut on faire lorsque il y a déjà beaucoup de blog dans la thématique concernée ....?
    les blogs, concurrence ou même thématique sont d excellentes sources de mots clés aussi ...
    BON dimanche 😉

  20. Laurent

    J'ajouterai ma voix au louange quant à cette article.
    Cependant, soit je vis seul sur ma planète soit on passe un peu vite sur le labeur que constitue la tenue d'un blog.
    Dés gens capables de pondre en bon français des articles pertinents sur un sujet particulier, ça se trouve pas à tout les coins de rue. Et arriver, une fois trouvé ces derniers, à les convaincre de passer autant de temps à tenir un blog, c'est pas facile.
    Bref, je me trompe peut être, mais le plus difficile c'est de trouver des clients avec ce profil.

  21. impression en ligne

    Cet article m'a rappelé bon nombre de souvenirs où mon site e-commerce était mal référencé sur google et manquait à cette époque de visibilité.
    Le lancement d'un site e-commerce est très important et il faut bien le préparer en amont...

  22. clmasse

    Quand il y a beaucoup de concurrence, il y a aussi beaucoup de gens pour vous vendre des formules magiques. Attention, Internet est certes gratuit, mais il a des règles. Le spam est doublement banni, les référencements agressifs finissent par se retourner contre leur auteur. Quant au prétendus trucs admis, comme la mise à jour quotidienne de la page, tout le monde le fait donc ça ne vous propulse pas au top des résultats de recherche.

    Par contre, les méthodes qui requièrent de faire de vrais efforts, comme le choix des mots clé, l'échange de lien, la qualité et l'ergonomie du contenu, quand elle sont bien appliquées, ammènent les visiteurs que le site mérite, mais pas plus.

    Enfin, Internet obéit lui aussi à la loi de l'offre et de la demande. Quand il y a beaucoup d'offre dans une thématique, mieux vaut en chercher une autre. Il ne dispense pas de la nécessité de l'innovation.

    Voilà vous m'avez compris, ce n'est pas le web qui vous apportera gloire et fortune, c'est votre travail. Ce n'est qu'un outil, et comme tous les outils, il faut d'abord apprendre à s'en servir.

  23. shelko

    C'est vrai que je n'avais pas pensé aux pages d'attente.
    Mais est ce que ça ne frustre pas le "futur client" de venir une première fois et tomber sur une page optimisée moteur ?

  24. sam

    "Dernière chose: si l’agence qui crée le site n’a pas pensé au référencement, changez-en tout de suite."
    c'est malheureusement encore bien souvent le cas ...

    il faut drainer du trafic qualifié et sensuite avoir une offre intéressante, un site ergonomique et convivial, etc etc ...Dans le e commerce au moins autant que das d autres domaines il faut beaucoup de travail pour réussir ....

    Avez vous des retours sur l usage des réseaux sociaux et l impact réel sur le référencement ?

  25. Philippe

    Personne ne le fait mais ce qui serait encore le "mieux" serait peut être de poster une page HTML quand on commence à avoir une vague idée d'ouvrir la boîte, meme des années avant...

    Un peu de contenu et adapté et hop, le jour où on officialise on a déja un site sur lequel on a un peu plus de marge de manoeuvre

    Mais on le fait jamais, on ne se forme au référencement qu'apres..

  26. nicolas

    je dirais même qu'il faut non pas créé 1 blog, mais 1000 blog pour voir vraiment les résultats!

  27. julien

    Vous pouvez toujours ecrire un communiqué de presse pour avoir un ou plusieurs liens.

    De mon coté, je lance un blog et je regarde le nombre de visite et la qualité de mes visiteurs.

    Une fois sur de mon coup, je me lance et ouvre un ecommerce avec les produits que mes lecteurs adorent 🙂

  28. Théo

    Tout vos petits conseils sont géniaux. Je vous lis très souvent. Continuer comme ça.

  29. Antoine

    C'est vrai que la désillusion est souvent grande au départ, lorsqu'on passe plusieurs semaines avec une poignée de visiteurs seulement... et Adwords effectivement un coût, qu'il est important de prévoir dans le business plan car c'est vraiment de la marge en moins sur chaque produit. Et je pense que pour un site ecommerce Adwords est quasiment indispensable, pas qu'au démarrage, mais tout au long de l'activité...

  30. nesk

    Je reste à chaque fois abasourdi d'entendre des agences qui ne parlent toujours pas de référencement à leurs clients, alors qu'ils défendent certainement design et ergonomie. A quoi serviront-ils s'il n'y a pas de visites ?

  31. Sebastien

    J'aime bien comparer les boutiques en ligne et les boutiques "classiques". Dans les boutique "classiques" (IRL, diraient certains) on paie généralement un fond de commerce pour avoir des clients dès le départ. Les investissements avant le lancement peuvent être comparé à ce fond de commerce (même s'ils coûtent généralement moins chers). On prépare sa localisation.
    Dans le cas d'une boutique sur laquelle je travaille actuellement, c'est plus simple que ça : il y a un site "vitrine", assez mauvais, mais qui a le mérite d'exister depuis plusieurs années. Un peu plus d'une centaine de VU par jour et un mauvais référencement, mais qui a le mérite de déjà exister.

  32. Sylvain Auteur de l’article

    @ Sylvain (2)
    Tant que le site e-commerce n'est pas lancé, il est difficile de communiquer dessus, en revanche, les articles du blog pourront sans problème traiter du sujet... et commencer à se référencer.

    @ Boutique ebook @ Pierre
    Mais parfois, il n'y a aucune activité en dehors du site. Les pure players n'ont pas de magasin en parallèle.

    @ Sebastien
    Le blog ne devra surtout pas changer d'adresse, et d'ailleurs, il n'est pas non plus obligé de changer de ligne éditoriale après l'ouverture de la boutique.

    @ Shelko
    Une page correctement optimisée pour les moteurs le sera aussi pour le visiteur 🙂
    Celles-ci peuvent toutefois bénéficier de retouche de texte, ou de 301.

    @ Sam
    Je n'ai pas vu souvent de réelle activité sur les reseaux sociaux avant le lancement d'une boutique. Pour ce qui est de l'impact du SMO sur le ref, oui, je pense qu'il devient flagrant. Le "bruit" ou "signal" perçu notamment par Google semble influencer le "trustrank" d'une page.

    @ Nicolas

    1 blog suffit en général. je ne parlais pas de splogs 😉

    @ Sebastien
    L'ancienneté du domaine avec du contenu de la même thématique vaut déjà de l'or !

  33. alain

    Bonjour Sylvain,

    Ce topic est extrêmement passionnant pour de nombreux
    ' futurs experts en SEO' et à ton habitude
    tu donnes le meilleur pour comprendre et adapter. Bravo.

    Permets-moi de souligner un point concernant un futur site d'e-commerce.
    Cette approche préalable (blog) si elle est intéressante
    doit être confiée à des pros compétents, comme tu connais et le sais
    car attention à ne pas être débordé par
    ' le relatif succès du blog '
    face aux difficultés futures pour la transformation, la conversion en achat.

    Bonne semaine à toi.(moi je profite du soleil à l'étranger).
    Alain

  34. iste'k

    Bonjour, merci pour cet article vraiment enrichissant et très concret. Du coup j'ai une question : admettons que je m'aprette à lancer un produit qui ne se vend pas ou peu sur le marché français (que je ne fabrique pas moi même et dont je n'ai pas encore les moyens d'acquérir l'exclusivité) , si je fais un blog pour en parler le temps de faire du référencement pendant quelques temps avant que je passe à la vente, cela ne laisse t'il pas tout le loisir à d'eventuels concurrents de chercher à le commercialiser également ?

  35. Sylvain Auteur de l’article

    @ Iste'k
    Je pense que vous donnez la réponse en posant la question.
    Maintenant, à vous de mesurer le risque. En préparant le référencement, vous prenez aussi une longueur d'avance sur d'éventuels concurrents.

  36. Jo

    Oui il est important de prendre une longueur d'avance sur ses concurrents, en préparant le référencement dès le départ.
    Quels sont les meilleurs mots clés à choisir pour le référencement d'une boutique? Je me suis toujours demandé quels étaient les mots clés qui convertissaient le plus. Est ce les termes génériques comme "matériel de sport" lié à la page d'accueil, ou alors la page de chaque produit...

  37. Sylvain Auteur de l’article

    @ Jo
    Les deux mon capitaine. Une boutique en ligne doit être visible en première page de la SERP sur plusieurs milliers d'expression-clé, Qu'ils soient génériques ou plus spécifiques pour les produits.

  38. tom

    @Jo Commencez plutôt par des expressions clefs de type lonue traîne, et affinez après que vous commencez à recevoir du trafic sur ces expressions clefs... il y a tellement de concurrence sur les mots clefs génériques qu'il est plus rentable de se focaliser d'abord sur les mots clefs spécifiques.

  39. Christophe

    Article très intéressant pour préparer l'atelier e-business de l'association Active de Chalon Sur Saône (3 mai prochain) qui suit des porteurs de projets souvent motivés par un site e-commerce. Merci pour toutes ces informations.

    Je compare également le référencement sur Internet à l'emplacement des boutiques dans les rues. Mais attention, le référencement vous apportera des visiteurs mais après il faut prendre soin du contenu général du site pour en faire des acheteurs. Le passage à l'achat est souvent très faible.

    Donc référencement et contenus de qualité sont obligatoires. Sinon c'est comme une boutique sur les Champs Élysées avec des vitrine sales, des produits obsolètes et des vendeurs désagréables...

  40. BaddNess.ch

    Très bien expliqué!
    Il est vrai qu'il ne faut pas griller les étapes!!
    Suivez donc le bon conseil!

  41. Céline

    Certes, en 2011, plus personne ne peut "oublier" le référencement, compter uniquement sur le web bouche à oreille.
    Mais même dans le web commerçant, un des critères essentiel, c'est l'analyse de la concurrence. Celui qui trouve une niche peut encore s'en sortir avec un petit budget... Plus la concurrence est forte plus le ticket d'entrée sera élevé...

    Céline

  42. Tchupa

    J'arrive toujours pas a comprendre ces fichus 301 🙁
    Sinon moi ce que je ferais pour pas perdre mon temps créer un blog, une page fan et commencer a me faire connaitre et ainsi faire suivre l'évolution et l'avancement de ma boutique avec une réduction exceptionnel pour l'ouverture tout ça sur les réseaux sociaux de nos jours sa cartonne.

  43. danc

    Il est parfois difficile de faire comprendre au client l'importance et l'enjeu du referencement bien en amont de la construction de la boutique. En province les budgets sont serres. L'argent est depensé pour la construction du site mais pas son positionnement (ca se fera plus tard apres avoir fait un peu de chiffre d'affaire... mais bien sur).
    C'est un peu a l'image de la communication de certain entrepeneur d'une maniere generale : on cree sa boite on investit sur des locaux, des outils, de la matiere premiere,... mais pas un euro en prévision de sa communication.

  44. Pierre

    Bonjour

    Juste un bémol, il y a certains créateurs d'entreprises qui du fait d'une concurrence énorme sur les mots clés de leur activité ne peuvent plus trouver leurs clients en ligne...

    la petite entreprise 3.0 doit se retourner vers du brick and mortar en plus du web.

  45. Kiro

    @ Pierre :

    Il existe beaucoup de source de trafic sur internet, donc même s'il y a de la concurrence "énorme sur les mots clés" comme vous le dites, il est toujours possible de trouver ses clients en ligne :

    - Création d'un blog (le contenu ramènera des visiteurs ciblés)
    - référencement naturel
    - adwords
    - Affiliation
    - comparateur de prix
    - partenariat
    ...etc

    Beaucoup, beaucoup de sources de trafic !

  46. Naxelana

    Je suis actuellement en train de préparer le lancement de mon site.
    Tous les conseils indiqués sont pratiqués : blog, page d'attente de lancement de sites,...
    Le jour J arrive à grands pas et je ne sais toujours pas comment communiquer, et à quel moment ?

  47. Sitenco

    Les blogs et les pages d'attentes sont primordiales. Un wordpress rapidement installé peu faire l'affaire, qu'importe si le design ne reflète pas le futur design de votre boutique, vous pourrez demander à votre agence d'intégrer ce blog dans votre futur boutique (certes il y aura un coût mais on ne pourra pas passer à coté)

  48. lionel

    Bonjour Sylvain,

    Billet pragmatique ! Tout est dit et je pense aussi qu'il est important de préparer un budget dans lequel le propriétaire de la boutique en ligne devra puiser pendant quelques mois pour faire face à ses dépenses quotidiennes.

    Comme tu l'as si bien évoqué la visibilité et la performance d'un site e-commerce ne se réalise pas en quelques jours.

  49. Marco

    Article très intéressant mais je voudrais insister sur le caractère vraiment chronophage du blog.
    Lui donner un réel trafic demande un effort quotidien que la plupart des entrepreneurs ne peuvent fournir faute de temps.

    Alors bien sur en créer un et poster un article régulièrement reste faisable et conseillé (comme il est dit principalement pour habituer les moteurs), mais ne vaudrait il pas mieux préciser que s'attarder plus en profondeur sur la cohérence de l’arborescence des pages, de leur contenu et la création de pages optimisées pour des requêtes ciblées reste le poste à prioriser ?

    La tenue d'un blog dynamique prend quasiment un poste à plein temps et une petite boutique e-commerce en dispose rarement autant qu'il faudrait, qu'en pensez-vous ?

  50. Sylvain Richard - AxeNet Auteur de l’article

    @ Marco

    Avec une bonne organisation, un blog e-commerce c'est une à deux heures par semaine (pour un article par semaine, c'est le temps que j'y passe sur ce blog)
    Les bénéfices apportés sont énormes en regard de ce temps passé.
    Maintenant, cela ne veut pas dire qu'il faut compter sur le blog si le site est mal foutu, bien évidemment. Ces conseils ont pour prérequis le fait que la boutique soit correctement optimisée.

  51. Pascal

    nous travaillons en ce moment à la refonte de notre site vitrine en site e-commerce, et cet article ainsi que les nombreux commentaires nous intéressent tout particulièrement. nous n'avons pas pensé à intégré un blog sur le site actuel, mais avons essayé d'optimiser les quelques pages. Au vu des ce que je viens de lire, j'ai peur que nous ayons sous-estimé l'importance du travail à faire sur le site vitrine pour préparer l'arrivée du prochain site... "zut, j'ai oublie un truc" me semble donc tout à fait approprié ! mais peut etre n'est il pas trop tard ?

  52. Martial

    Je prépare depuis deux mois le lancement de ma boutique et ai intégré une page d'attente truffée de mots clés (peut être bien trop).

    Je suis mes positions au quotidien et il faut bien constater que tant que le site n'est pas lancé c'est peu reluisant...pas de position ou au delà de 200.

    Alors je créé le Blog avec un premier article, puis un deuxième...toujours rien sur les mots clés génériques...peut être ai-je été trop lourdingue!

    En tous cas merci de ces conseils qui permettent de persévérer avec l'espoir qu'une fois qu'il y aura plus que quelques pages d'indexées le résultat sera au rendez vous.

    A moins qu'une sur optimisation de la page d'attente ne puisse pénaliser le site à venir?

    En revanche, avec un site mono produit ou presque, je ne me vois pas poursuivre le Blog après le lancement.

Partagez sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *