Que veut dire SEO ?

Que veut dire SEO ?

Quelle est la définition de SEO ? On traduit cela par Search Engine Optimization (engine pour « moteur »), mais ne serait-il pas opportun de mettre de l'utilisateur là-dedans ?

Que pensez-vous de Search Experience Optimization ?

 

durée 10 minutes

L'idée n'est pas de moi, elle me vient d'un blog US, et je l'ai trouvé très à propos en 2016. Les moteurs de recherche (surtout Google) veulent toujours mieux prendre en compte la satisfaction de leurs utilisateurs, pour cela, on suppose qu'ils étudient son comportement. En ce sens, l'optimisation du vécu des résultats de recherche me semble très appropriée pour sortir du lot.

Un lien toutefois pour ceux qui veulent revenir sur les bases du SEO plus en détail.

Que veut dire SEO ?
4 (80%) 7 votes

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter Plein
Partager sur linkedin
Partager sur Google+

8 réflexions au sujet de « Que veut dire SEO ? »

  1. Nicolas Robineau

    Belle explication de cet acronyme qui évolue. Je voyais Laurent Bourrelly nous annoncer hier que le SEO s'appelait désormais SEA (troll inside), mais cette vidéo du mercredi en dit long aussi.

    Plus les années passent et plus le métier évolue, désormais, c'est la définition même du référencement qui pourrait changer, une belle approche avec cet utilisateur plus que le moteur qui, avec le machine learning dantesque de Google, va tendre de plus en plus à ressembler à l'humain.

  2. Thierry

    Très à propos ta définition. Tu as raison de dire qu'il n'y a pas que Google. Pour mon cas, Facebook est le plus gros pourvoyeur de visites. Je pense aussi que pour un bon référencement il faut savoir se mettre dans la peau de l'utilisateur et tenter de s'adapter à ses intentions.

  3. Sylvain Auteur de l’article

    @ Nicolas
    En effet, Google nous bassine depuis assez longtemps sur le fait qu'une page doit correspondre à l'intention de l'utilisateur pour que l'on se doute que tout ce qu'il mettent en oeuvre va dans ce sens.

    @ Thierry
    La définition n'est pas de moi, mais je l'ai trouvé parfaite dans le cadre de l'évolution de Google ( hummingbird et cie).

  4. Mitsu

    Bonjour Sylvain,

    Pour le coup je suis un petit peu perplexe à l'idée de changer l'acronyme, SEO porte bien son nom (search engine optimisation) et correspond au vrai objectif du SEO : Maximiser sa visibilité sur les moteurs. Ca comprends toutes les techniques visant à atteindre objectif (que ce soit l'utilisation de rich snippet, l'optimisation des meta description etc...). Cela comprends mécaniquement l'optimisation de l'expérience utilisateur dès lors qu'elle est prise en compte par les moteurs, il n'y a pas besoin de changer le nom pour ça c'est mécanique.

    Par ailleurs, le fait de changer le nom pourrait laisser entendre que c'est quelque chose de nouveau de penser aux utilisateurs lorsqu'on fait un site web, je pense que les webmasters d'il y a 10 ans n'étaits pas plus bêtes que ceux d'aujourd'hui, et que l'UX importait puisque l'objectif final était de vendre (ou un truc dans ce genre là). D'ailleurs le discours de Google à toujours été tourné utilisateurs, et on l'a toujours plus ou moins entendu en général, j'ai l'impression qu'il y a une histoire de mode derrière ce UX en ce moment.

    Aussi, c'est réducteur puisque ça assimile le SEO simplement à de l'UX, certes c'est important et certes on en parle de plus en plus, c'est un petit peu le terme du moment, cela dit il ne faut pas réduire le SEO à cet aspect là, la partie popularité est toujours présente et ne s'inscrit pas dans une démarche qui améliore directement l'UX. Donc si le SEO devient Search Experience Optimisation, on fait plus de liens.

    Concernant facebook & co, oui il y a plein d'autres leviers autre que le SEO mais faut il demander à un SEO de faire autre chose que du SEO. Si le métier du seo c'est de ramener du traffic qualifié par tous les moyen possible c'est plus un métier cela peut être tout et n'importe quoi.

    Il y a la télévision, la prospection papier, le démarchage par téléphone aussi, mais on ne peut pas reprocher au SEO de se cantonner au SEO justement.

  5. Sylvain Auteur de l’article

    @ Mitsu
    Je te comprends. Je pense que nos "différences" de point de vue sont sans doute liées au prisme à travers lequel on regarde les choses.

    J'aime beaucoup cette "vieille" infographie de Renaud Joly http://www.renaud-joly.fr/public/2012/perimetre-seo.jpg parce que justement elle ne cantonne pas le SEO aux aspects purement techniques et au linking.

    Personnellement, je pense qu'un seo ne peut pas faire l'impasse sur googlemybusiness, youtube, ou même la production de contenus sur Pulse par exemple.

    Ensuite, j'entends tellement souvent des seo dire (à raison) que le client à fait telle ou telle chose sans le prévenir et qu'il aurait pu s'en servir pour créer un contenu, obtenir des liens, faire du maillage interne, etc. C'est sans doute pourquoi nous disons tous qu'un seo doit être informé de ce qui se passe dans l'entreprise.

    Enfin, l'expérience utilisateur ( même si on se cantonne à la SERP ) est tellement perturbée par des dizaines de choses : rich snippet, google adresses, le knowledge graph, etc. que l'on ne peut pas mettre ça de côté. Tu peux perdre 100% de trafic sur une requête simplement parce que Google a décidé qu'une box de réponses prendrait ta place, c'est à mon avis des choses qu'un seo doit savoir anticiper, parce que l'utilisateur changera complètement de pratique, même si tu as conservé ta première place.

    Ce n'est pas nouveau, mais on sait à quel point un simple changement de title et meta desc peuvent changer le CTR. Un client me le faisait encore remarquer hier en me disant « finalement, pas la peine de se casser la tête à gagner des positions, la position n°2 me convient bien maintenant », c'est en cela que je crois que l'expérience utilisateur est à prendre en compte, mais je continue ici à parler de ce qui se passe sur Google.

    Après, que met-on dans « search engine » si on garde précieusement la traduction initiale de l'acronyme ? Prend-on en compte tous les moteurs où qu'ils se trouvent ? Ceux de FB, Twitter, Amazon, etc ?

    Bref, cette traduction parallèle de SEO n'est pas de moi, mais je trouve qu'elle élargissait le champ de vision dans le bon sens 🙂

  6. Teddy

    Hello Sylvain,

    Souvent je suis d'accord avec toi et sur de nombreux sujets (dans 95% du temps), mais ICI Alors PAS DU TOUT ^^
    Je ne sais pas d'ailleurs si ce n'est pas un peu le but de ton billet et pour provoquer le débat...

    Comme je ne veux pas non plus paraphrasé @Mitsu avec qui je suis d'accord sur l'essentiel.... Je rajouterai juste ceci :

    Si on considère que la fonction essentiel du SEO est d'optimiser le classement des sites et leur visibilité dans un moteur (qu'il soit google, Qwant, Playstore, Appstore...) comment pourrait on considérer que les référenceurs peuvent agir sur l'expérience !!! Lorsque l'on est limité par le système lui même (qui impose ses propres règles, donc sa propre expérience et en perpétuel évolution, cela n'a pas de sens ^^) Et l'expérience ne se résume pas à des titles ou des metadesc on est d'accord ...

    Je pense qu'on peut raisonnablement créer une expérience utilisateur lorsqu'un minimum de liberté est donner à son "expérienceur" ^^.

    "UI is how it looks; UX is how it works ("le works" est essentiel ici en opposition complète avec ce que Google est les autres nous imposent...)

    En résumé, comment faire de l'UX, sans être libéré des contraintes d'un système plutôt fermé et ainsi définir ou établir ses propres règles qui formeront justement l'expérience (utilisateur ou client) ^^

    l'UX est bien plus complexe qu'un système ultra formaté comme peuvent l'être les moteurs de recherche quels qu'ils soient (aussi bons soient ils !)

    Désolé mais moi et beaucoup de SEO nous ne voyons pas d'autres explications 🙂

    Maintenant je ne dis pas que dans un avenir plus lointain cela ne sera pas le cas... mais pas pour tout de suite.

    Si tu as des contres arguments je suis preneur bien sûr ^^

    PS : Depuis le temps que je fait du marketing, cela fait des années que les marketeurs essayent d'inventer de nouveaux termes, mais dans quels buts ? Même si je suis d'accord sur une partie du débat, et sur le fait que certaines règles méritent parfois d'être révisées... Cela nécessite de s'entendre sur la définition des termes et des fondamentaux.

  7. Sylvain Auteur de l’article

    @ Teddy

    Voila, je sais où on n'est pas d'accord:-), c'est là «  la fonction essentielle du SEO est d'optimiser le classement des sites et leur visibilité dans un moteur ». Alors je chipote peut-être, mais pour moi mon job est : « apporter du trafic qualifié ».

    Après, au risque de me paraphraser, l'expérience utilisateur, c'est ce qu'il effectue comme action en fonction de ce qu'il voit sur une page web. En ce sens, tout ce qui permet à un référenceur de modifier l'affichage des résultats va impacter cette expérience. Les rich snippet ( étoiles, photos, etc.) , les box de réponse, une simple meta description, un affichage google images, le squattage de la serp en étant présent sur plusieurs sites sur une requête (ton site, youtube, tripadvisor, etc.), l'affichage d'une box google my business, bref, tout ce qui change drastiquement la page de réponses de Google visuellement modifie l'expérience utilisateur.

    Encore une fois, cette définition n'est pas de moi, mais je l'ai apprécié pour le fait qu'elle modifie un peu l'angle de vue de notre travail sur un point parfois négligé. Même si (quoi qu'en disent certains) je pense très fort que le positionnement pur et dur a une importance capitale, je suis profondément persuadé que l'aspect visuel des résultats Google modifie la perception de l'utilisateur, et donc ses actions.

    Bon, je ne vais pas aller défiler tout seul sur les Champs Élysées pour défendre cette façon de voir les choses, mais quand même...:-)

  8. Mitsu

    Je précise tout de même que je ne dit pas que le SEO se cantonne à des liens et de la des solution technico-technique, mon point n'est pas de dire qu'on s'interdit de toucher à l'ux, simplement que c'est pas le boulot mais une partie du boulot.

    Sinon j'entends ton argument quand tu dit que facebook peut être perçu comme un moteur de recherche, mmh dans l'idée oui si c'est un moteur oui, le seo c'est pas du GEO disons mais j'ai du mal à voir facebook comme un moteur aujourd'hui, l'utilisation et les leviers sont tellement éloigné de ce qui se fait sur un moteur traditionnel que c'est un autre métier (CM) selon moi, maintenant ton argument se tient.

Partagez sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *