Quel rythme d'acquisition pour mes backlinks ?

Chevaux de Troie

Voici une question que l'on me pose systématiquement quand j'échange sur le référencement d'un site. A quel rythme dois-je obtenir des backlinks ?

Si je le savais... En fait, j'ai bien des réponses, mais elles sont loin d'un chiffre mensuel précis et voici pourquoi.

Le mythe de la régularité

Je vois souvent écrit qu'il faudrait obtenir des liens vers son site de manière régulière. Je le pense aussi, mais peut-être pas dans le même sens que certains, attention aux pièges !

Un rythme régulier ne veut absolument pas dire que vous devez obtenir 5 ou 10 ou 50 liens entrants chaque mois. Je pense même l'inverse, car quoi de moins naturel ?
Vous êtes-vous amusé à regarder avec quelle fréquence les sites qui n'ont jamais fait de linking obtiennent leurs BL ? Si vous ne l'avez pas fait, vous devriez, c'est riche d'enseignement. Ça apprend à ne plus jouer bêtement avec Google, (il est plus fort que toi et moi).

Mais revenons aux fondamentaux

Dans un monde où les référenceurs n'existeraient pas, les webmasters feraient parfois naturellement des liens vers d'autres sites, pourquoi et comment ?

Un rythme naturel d'acquisition de liens dans la vie d'un site :

  • Un site vient de publier une information utile, un article, une infographie, un comparatif ...Dans ce cas, il peut recevoir 15 ou 200 liens dans la semaine ou le mois, car l'info est toute chaude, puis la page concernée n'en recevra plus jamais ou presque.
  • Quand un e-commerce vient d'ouvrir une rubrique, vient de lancer un produit. Il recevra donc des liens sur le moment, puis plus rien ensuite ou pas grand-chose.
  • Quand un contenu est devenu une référence, une base de discussion qui reflète ce que l'on pensait à un moment donné. La page pourra alors recevoir des liens de manière très ponctuelle au début, puis ensuite des liens réguliers à petite dose, et plusieurs d'un seul coup ensuite si le sujet revient dans l'actualité.
  • Lorsqu'un site vient d'ouvrir. On peut comprendre que des liens affluent un peu plus que lorsqu'il a atteint son rythme de croisière, la nouveauté aidant.
  • Quand un contenu vient d'être remanié, actualisé, qu'il apporte de nouvelles informations. Il pourra sans doute recevoir une petite dose de liens en plus.
  • Quand une page est « une bible » sur un sujet. Quand elle est tellement étoffée et incontournable que les liens lui tombent dessus à gogo tout le temps (mais c'est rare les pages comme ça, sauf chez Wikipédia... à méditer...).
  • Quand un site publie un tuto sur un sujet que tout le monde recherche régulièrement (genre : "comment supprimer un compte analytics de mon panel bordel ! "). Il pourra recevoir des liens de forums (et de Twitter) de manière régulière.
  • Etc.

En revanche, voici ce qu'il n'obtiendra quasiment jamais, car ce n'est pas bio.

  • 5 liens réguliers par mois vers la page de présentation d'une rubrique ou produit qui existe depuis 3 ans.
  • 6 liens par mois vers sa homepage sur des ancres optimisées qui représentent la plus grande partie du linking.
  • Des liens vers une sombre page interne de présentation de ses services, c'est valable pour des tonnes d'activités (avocat, agence web, chauffagiste, consultant quelconque, etc.)
  • Des liens réguliers vers un article qui traite d'un sujet dont plus personne d'autre ne parle depuis 2 ans.
  • Un lien en footer ou blogroll sur 4000 pages sur un site qui traite d'un sujet qui n'a rien à voir.
  • Un lien d'un site en .edu  Oui, je sais, c'est bizarre de dire ça, mais vous avez vraiment des pages susceptibles de recevoir un lien d'une université américaine vous ?
  • Etc.

Dans quel type de page seront insérés ses liens naturels ?

  • Un e-commerce pourra par exemple avoir un lien vers une de ces rubriques ou produit, au milieu de liens vers ses concurrents dans le cadre d'un comparatif.
  • Un e-commerce pourra avoir un lien vers une de ses rubriques sur le site d'une blogueuse qui vient d'acheter le produit (attention, il y aura souvent une photo "personnelle" faite pour l'occasion).
  • Un blog recevra des liens vers un article à partir d'autres blogs, sur des pages qui traitent souvent spécifiquement du sujet. Ou bien, les liens pourront être dans les commentaires (pas en signature), car ils représentent une source d'information complémentaire dans la discussion.
  • Un site recevra des liens vers une de ses pages dans le post d'un forum qui traite spécifiquement du sujet (question sur un produit, une technique, une astuce...).
  • Dans des pages dont le contexte se prête à la présence d'un lien !
    En effet, même si je parle de liens ici, je vois mal pourquoi je ferais un lien vers une agence qui propose du linking sur une ancre optimisée (en plus), si je ne parle pas de cette agence dans mon article.
  • Dans des pages où vous vous retrouvez avec 3 liens vers la même page de votre site, et pire, le premier lien sur une ancre bidon, si si, il n'y a que les référenceurs qui savent que ces liens ne sont pas optimisés.
  • Bref des liens naturels quoi...

Alors, existe-t-il un rythme naturel ?

La préoccupation que devraient se poser chaque SEO quand il va à la pêche aux liens est de se dire, "Mon lien sent-il le référencement à plein nez". Faites-le, et vous verrez que très souvent la réponse est oui.

Oui, car même si l'environnement du lien est plutôt bien ficelé, le rythme d'acquisition des liens n'est pas naturel du tout, surtout en regard des pages de destination.

Mais alors quelles sont les solutions ?

  • Sans doute de caler l'arrivée de nouveaux liens avec la publication de nouvelles pages ou de modifications d'anciennes pages.
  • En faisant concorder des publications avec ce que vous faites,  même dans la vraie vie. Un déménagement, l'arrivée d'un collaborateur, une nouvelle réglementation, un événement dans votre univers professionnel peuvent être l'occasion de placer un lien "discrètement" et naturellement.
  • En proposant aux blogueurs de faire des liens vers d'autres sites que le vôtre dans le simili-guestblogging que vous leur avez fourni tout mâché.
  • En demandant à la « blogueuse mode » de mettre aussi un lien vers un concurrent qui ne vous gêne pas trop quand elle publie votre article sponsorisé (avec lien dofollow et sans mention "sponsorisé"...).
  • En créant chez vous de nouvelles pages qui vont linker vos pages cibles vieilles de 3 ans. Les nouveaux liens pointeront alors vers ces nouvelles pages.
  • Probablement en accompagnant les liens d'un peu de bruit sur les réseaux sociaux. Ils apportent des liens nofollow qui noient bien le poisson.
  • Etc. Tant que personne ne peut dire assurément, « Ça, c'est du linking de référenceur »

Attention quand même ! Obtenir des liens sans avoir de trafic ne paraît pas très naturel non plus. Alors faire débouler 20 liens dans la semaine sur une page qui a reçu à peine ce nombre de visiteur quotidien n'est pas forcément un bon calcul. Le naturel, c'est un tout, la moindre injection de botox ou le moindre morceau de silicone peut vous trahir.

En conclusion

Bougez-vous les fesses pour mener de vraies actions de communication c'est ce qu'il y a de plus efficace pour obtenir de vrais liens, ou… Soyez hypocrite ! (oui c'est mal, mais cela aura l'air plus naturel)

Sachez être hypocrite pour que vos liens paraissent aussi vrais que lorsque vous répondez "je ne comprends pas, le chèque est pourtant parti" (On me la fait parfois celle là). Mais surtout,  apprenez à regarder vos pratiques avec un œil inquisiteur.

Au moins une fois sur deux, vous vous direz « Si j'étais bien payé chez Google pour flinguer le spam, ça je ne le laisserai pas passer ».

Dites vous que l'on doit pouvoir estampiller chacun de vos liens du sceau « naturel » même si on triture son contexte, sa provenance, son ancre, mais aussi sa justification d'avoir été fait au moment précis ou vous l'avez fait.

Si vous faites du linking, rien n'est vraiment naturel, vos liens, ce sont des chevaux de Troie placés pour récupérer du jus ou du trust, alors arrangez vous pour qu'ils donnent  confiance ! (même à moi si je bossais demain pour Google 🙂 )

Quel rythme d'acquisition pour mes backlinks ?
4 (80%) 1 vote

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter Plein
Partager sur linkedin
Partager sur Google+

34 réflexions au sujet de « Quel rythme d'acquisition pour mes backlinks ? »

  1. Tymotv

    En clair y a pas de solution miracle pour faire le référencement de son site ...
    Acheter du backlink a des sociétés qui en proposent en pagaille contre paiement serait donc une erreur totale ?

  2. jd

    Dans ce sens croyez vous qu'il soit possible de faire du seo, sans du tout de SEM?

    Est il possible de developper un boutique sans dépenser 1€, en acaht d adwords et autre, pour creer un traffic de base, qui justifie la création de BL?

  3. Nicolas Augé

    Hello Sylvain,

    tu as décidé de nous triturer le cerveau en ce moment dis donc ! 🙂

    Parfois, j'ai vraiment l'impression qu'on fait un métier de dingue et j'ai souvent envie de me dire "Au diable la prise en compte des 36000 paramètres avant de poser un lien".

    Comme tu le dis, du moment que le lien a sa place et est pertinent au sein du spot, il faudrait que le site soit vraiment suspicieux pour que le Quality Raters aille chercher plus loin, non ?

    De toute façon, à partir du moment où on pose un lien on prend le risque de perdre, c'est le jeu ma pov' Lucette ! 😉

  4. Christian Méline

    Salut Sylvain,

    Y’a une boite qui fait un test en ce moment (aucunes coordonnées sur le site) :
    "Combien de temps peut tenir un site de ref, archi bourrin on-site, 10.000 BL dès le premier mois (dernier trimestre 2013), 16.000 BL aujourd’hui à partir de moins de 400 sites référents, sites référents dans plein de langues différentes (essentiellement du spamco avec ancres optimisées à première vue)."

    Ils cherchent à se positionner sur de très nombreux mots-clés, et, vu le coup de massue en terme de liens qui a été donné pour booster leur site (qui est assez jeune), pour le moment, on constate que le site est bien monté.

    Bien sûr, le site va tomber, car ce n’est plus aux standards SEO d’aujourd’hui.
    Quand, je ne sais pas, mais cela va être un cas d’école au grand jour à surveiller !

    Allez, regarde-moi la bouse : speedindex dot fr

  5. Sylvain Auteur de l’article

    @ Tymotv
    Pour Google, acheter des BL est la pire chose que l'on puisse faire.
    Tu devras donc surtout t'attacher au fait de ne pas te faire prendre. Sur ce point, attention aux vendeurs qui poussent parfois le bouchon un peu loin et deviennent très identifiables.

    @ Jd
    Je vais faire mon casse pied. Le SEO fait partie du SEM.
    http://www.axe-net.fr/actualites/referencement/sem/seo/sea/smo/189.cfm

    Sinon, je n'ai pas bien compris ta question. Tu veux acheter de l'adwords sans dépenser 1 euros ?

    Ensuite pour la fin de ta question, oui, le trafic généré par adwords est logiquement une justification pour que certains « te » fassent des liens puisqu'au moins il y a un peu de trafic qui fait que l'on a au moins vu ton site avant de le linker.

    @ Nicolas
    Ce sera sans doute pire la semaine prochaine, j'avance sur un autre article 🙂

    Sinon, comme tu dis, à partir du moment ou l'on pose un lien on prend un risque. Mon idée est de penser à tout ce qui permet de les minimiser.

    @ Christian
    J'ai regardé, ils ne sont pas cinglés sur tous les critères. Les ancres de liens notamment ne sont pas exagérées (70% sur l'URL de la home). M'étonnerai pas qu'ils grimpent très vite en effet avec la tartine qu'ils mettent. En revanche, comme tu dis, je suis curieux de voir combien de temps cela va durer, surtout dans cette thématique.

    Le plus amusant est sans doute la source des BL. Un tel festival de sites spammy, on dirait presque une action de NSEO 🙂

  6. Light On SEO

    C'est un peu un casse tête ce rythme d'acquisition de backlinks, surtout pour un nouveau site dont les concurrents on une tonne de backlinks. D'un côté tu veux pas trop forcer les choses, d'un autre si tu es trop timide ou si tu te prends trop la tête, tu risques d'être invisible pour un bon moment.

    Le mieux à mon avis, pour éviter de se poser 1000 questions avant de faire le moindre truc, c'est de pas trop se prendre la tête et de se dire qu'il y a de la marge avant qu'un rythme d'acquisition soit considéré comme suspect (Evidemment, faut pas faire le bourrin non plus). Suspect ne veut pas dire coupable, donc si tu es suspect sur un seul signal, je pense que ça peut passer. Ca devient plus problématique quand tu collectionne les signaux de suspicions.

    En tout cas on en revient toujours à l'intérêt du contenu, et là on s’aperçoit que l'ajout de nouveaux contenus peut également servir d'alibi aux activités de linking.

  7. jd

    Je te remercie pour ta réponse,

    Je suis allez trop vite dans la rédaction de mon commentaire.

    Je voulais dire,
    Crois tu qu'il soit toujours possible de faire du seo sans de SEA.
    Ou bien est il possible de travailler son reférencement naturelle, sans dépenser 1€ dans le SEA.

    Puisque pour ranker il faut du BL.
    -> Pour avoir des BL il faut du traffic,

    Hors dans le cas d'un site neuf, il faut trouver un source de traffic autre que l'organique.
    Donc soit du SEA, soit du SMO. Mais baser le developper que sur le social, me parais, difficle.

    D'ou ma question, crois tu qu'il soit possible de developper le référencement naturel, d'un site neuf, sans SEA?

  8. Fabien

    Personellement en tant que non referenceur ma strategie consiste a faire ... n'importe quoi, cad poser des liens (meme sur des {sites|forums|blogs} en nofollow, a faire du netlinking quand j'y pense, a favoriser le linkbaiting en faisant du community managements, etc... Un peu une strategie ultime de deseoptimisation finalement et ca fonctionne plutot bien couple a qq actions {ciblees|grey hat} assumees et d'autant moins detectables 😉

  9. Sylvain Auteur de l’article

    @ JD
    J'ai des clients pour qui nous n'avons fait que créer le site et qui n'ont jamais fait de SEO ni de SEA
    Ils ont plutôt un très bon trafic. En revanche, en terme de qualité et volume de publication ils sont très au point.

    Un autre exemple, voici des années que je ne me suis pas vraiment occupé du linking de ce blog. Je m'arrange pour obtenir des liens naturellement et ça marche.

    J'ai des clients en e-commerce qui ne font jamais de SEA et qui ont des activités très rentables.
    J'en ai qui misent à mort sur le social et l'effet est impressionnant.
    Et n'oublies pas que pour ranker, il faut aussi du contenu utile aux visiteurs...

    Bref, oui c'est possible, après, chaque cas est particulier.

    @ Fabien
    Ce qui est bon dans ta "non stratégie", c'est ta diversification. En gros, j'ai l'impression que tu cherches avant tout à aller là où sont tes visiteurs potentiels plutôt que de linker tout le temps comme un bourrin, tu penses trafic autant que linking, et ça c'est bien !

  10. jessyseonoob

    Encore un truc à méditer, c'est sûr que s'il y a une acquisition trop régulière, et que c'est réglé comme une horloge il y a de fortes chances pour que ce soit identifié par google.

    Ca me fait penser comme en musique, ceux qui ont déja utilisé un séquenceur midi (cubase), il y a un éditeur où l'on pose les notes, et on s'aperçoit à l'écoute qu'il manque une âme. C'est dû à une régularité trop parfaite, il y a donc une option "randomizer" qui permet de les caler automatiquement un petit peu avant ou un petit peu après, et cela rend l'écoute plus naturelle.

    Si on prend par exemple un morceau de steve vai, il y a toujours une intro, ça balance pas trop en général, et après ça bastonne un peu plus dans les refrains et les notes pleuvent et elles sont dans le contexte de l'accord.

    On peut se dire que les backlinks c'est la même chose, il arrive un moment ou on peut bastonner de liens parcqu'il y a un temps fort et une bonne intro. Je ne suis jamais arrivé sur le bastonnage, mais il faudrait que j'y songe, parcque multiplication des liens, c'est aussi multiplication des points d'entrée pour le traffic.

    On peut ranker sur une expression mais parfois elles ne rapportent rien ex: positionnement sur une marque alors que celle-ci bénéficie de 4-5 liens sur l'expression. Je suis open pour faire un test.

  11. Hamza du blog TousGeeks

    Merci Sylvain pour cet article qui m'a fais penser à mon rythme d'acquisition des liens et qui m'aidera à repenser mes stratégie et surtout mon rythme.

    Jusqu'à aujourd'hui mon rythme était loin d'être stable ni gourmand mais malgré je trouve que le profil de backlinks de mon blog est de bonne qualité.

    Je vais analyser ton article de très près pour ressortir avec un rythme près de celui que veut le géant Google.

  12. Paul

    Faire des liens est une chose, les faire dans le meilleur contexte possible en est une autre.

    Si je prends la démarche totalement naturelle de Fabien ci-dessus, les liens établis ne donneront pas le meilleur potentiel. On le sait depuis longtemps, le lien doit être pertinent, c'est à dire :

    > selon le profil de netlinking et le site, l'ancre sera plus ou moins optimisée,
    > le lien depuis le sujet du site A doit mener au site B qui parle de même chose/connexe
    > idéalement il n'y a pas d'écart énorme dans les dates de publication entre a et B : c'est alors l'occasion de remettre à jour le site linké (B) pour bénéficier du critère "mise à jour", qui n'est pas contradictoire avec l'ancienneté. Et pour cela, il n'est pas besoin d'en faire une tonne...
    > mes derniers tests m'amènent à penser que faire un lien en commentaire pour agir en tant que "ping" ne fait plus recette. Je conseille alors de' faire un lien sur une page déjà indexée. L'idéal étant aussi que la page B ait plus d'ancienneté que la page A.

    Je pense qu'avec ces quelques indications il y a de quoi réfléchir, tester et mettre en place une stratégie d'acquisition de backlinks naturelle ET optimisée...

    Je profite de ce commentaire pour signaler que TUMBLR est un réseau social. Je l'avais lié à ma signature la semaine dernière ici : http://blog.axe-net.fr/google-analyse-comportement-internaute/#comment-47976 et il n'a pas été validé. Peut-être s'agit-il d'un choix par rapport à la "qualité" de ce commentaire, et là chacun voit midi à sa porte...

    Mais si c'est parce que l'URL n'a pas semblé être "sociale", je précis qu'il n'y a pas que G+, FB ou Twitter, (je cite : "mettre l’un de vos profils sociaux dans le champ « Site web » lorsque vous voulez ajouter une URL à votre commentaire.") Sources : http://blog.axe-net.fr/plus-de-spamco-eh-non/ et http://blog.axe-net.fr/copyright-et-informations-legales/#moderation

  13. Manuel

    Salut Sylvain,

    Dans l'ensemble je suis d'accord avec toi pour un site récent dont l'activité est peu spéculative, je trouve cependant que ton point de vue est assez "pessimiste" , je m'explique :

    - Tu ne laisses pas de place au "vrai" buzz, la vidéo qui tourne partout, le produit révolutionnaire, typiquement chez nous les SEO lorsque un splendide outil d'analyse vient de sortir et boom se prend une rafale d'articles "j'ai testé le service x et c'est une tuerie". Dans ce cas précis ce n'est peut être pas pour rien que majesticseo et ranks.fr sont bien placés sur "seo" 😉

    - Même sans faire le buzz, si la structure de part son activité détient un réseau de sites (ex 500 franchises) et qu'elle sort un nouveau site, ne serait il pas naturel de recevoir beaucoup de backlinks d'un coup.

    - Un autre exemple me vient à l'esprit, un plugin ou theme gratuit sort pour un CMS ultra connu, on l attendait juste depuis des mois, et Tadam! 10 000 telechargements en 3 jours, avec les BL qui vont avec!

    En fait je pense sincèrement que:
    - un site trusté (à partir de PR5 pour vulgariser la chose) a "le droit" de se prendre une ruade de BL. C'est la raison pour laquelle il est intéressant de démarrer un projet web ave un ndd trusté.( La encore je n'ai malheureusement pas la place d'expliquer comment faire dans ce com désolé... :p)

    Et surtout
    - un vrai buzz ça existe, et c'est repéré comme tel par Google j'en suis convaincu, dans ce cadre, pourquoi ne pourrions nous pas rassembler tous les facteurs d'un vrai buzz, pour les recréer ?

    Manu

  14. Sylvain Auteur de l’article

    @ Lightonseo

    Je pense qu'un nouveau site peut justifier le fait de recevoir une floppée de BL, justement parcequ'il « buzz » (attrait de la nouveauté).

    Mais sinon, tu as raison, ce sont probablement les « mauvais » signaux cumulés qui allument le voyant rouge.

    @ Jessynoob

    En fait, c'est aussi et surtout le rythme en regard des pages concernées.
    Franchement, pourquoi la rubrique « crédence » d'un cuisiniste qui grosso modo vend la même chose que les autres aurait elle des liens acquis de manière trop régulière ?

    J'adore ta comparaison avec la musique. Très à propos quand on parle de rythme 🙂 , mais aussi très descriptif.

    @ Paul
    Pas sur que tout soit totalement naturel quand même chez Fabien 🙂
    Mais sinon on est OK

    Moyennement pour Tumblr en revanche.
    Je perçois bien plus ce service comme une plateforme de blogs, même si la fonction reblog permet de partager. Un peu comme avoir un blog sur la plateforme WordPress.com et utiliser la fonction de partage.

    @ Manuel

    On est d'accord, c'est ce que j'explique quand je dis qu'un site peut très bien recevoir 200 liens dans la semaine et pourquoi pas plus. En revanche, un effet de buzz ne justifie pas 200 liens tous les mois, à moins que ça buzz tous les mois, mais ce sera vers des pages différentes. Et les pages d'un ancien buzz ont peu de chance de continuer à avoir un rythme d'apport de liens réguliers et volumineux.

    Relis la partie « Un rythme naturel d’acquisition de liens dans la vie d’un site : » J'ai mis Etc. à la fin car je n'allais pas citer 300 cas, mais la logique est là. 

    Après, pour les facteurs d'un buzz, cela vaudrait tout un article, mais cela dépend avant tout de la stratégie mise en œuvre (quelle cible, quel type de contenu, comment lancer le buzz avec quels influenceurs, comment essayer de le faire durer plus longtemps qu'un feu de paille, etc.)
    Sinon, pour le vrai buzz naturel, quand tu es président, tu peux par exemple avoir des rendez-vous secrets avec une actrice, ça buzz bien ça !

  15. Fabien

    @Paul @Sylvain
    Ce que j'explique ci-dessus est en effet que des comportements naturels masqueront des saletés suroptimisees 😉
    La quasi-totalité des SEO et éditeurs perdent de vue qu'être 1er sur Google sur telle ou telle requête n'est pas une fin en soi, ça peut même ne présenter absolument aucun intérêt si c mal pensé.
    Selon le site les objectifs clefs seront de faire du CA pub, du CA ecommerce, de récupérer des contacts, de créer de la notoriété etc.
    En jouant la carte trafic et donc relais sociaux et linkbaiting on ne peut pas se tromper et si les contenus sont bien préparés c'est le carton plein.
    Ensuite un bon coup d'actions ciblées suffira parfois à emballer le paquet ni vu ni connu !

  16. Simon

    Entièrement d'accord avec tout ce que tu dis ! Je rajouterais que sans nouveau BL certains sites montent grave dans les SERPs sur la durée, donc rien ne sert de trop toucher au linking quand la base de jus est suffisante et plus se focaliser sur la transfo ou bien l'opti onsite.

  17. Laurent Bourrelly

    Tout cela est empreint de bon sens.
    J'ajoute seulement qu'il faut penser aussi aux facteurs perte de backlinks et volume de liens sortants. A mon avis, ils sont à prendre en compte pour composer le rythme d'acquisition.

  18. Devis chauffage

    Bonjour,
    Je suis tout à fait d'accord sur le principe que google prend en consideration les pages qui ont plus de trafic.
    Donc, il est de préférence de travailler les seo de ces pages à fin de gagner plus de places.
    Si non l'acquisition de liens restera toujours une méthode white hat si on le fait avec modération.

  19. Mitsu

    Bonjour,

    Je pense qu'il faut surtout faire attention à la sandbox pour un site jeune maintenant je ne m'inquiète pas trop de la régularité des mes BL.

    Imaginons 5BL par mois, optimisés sur certaines ancres et certaines pages, oui ça ne fait pas naturel de prime à bord. Cela étant il ne faut pas oublié qu'à coté de ça il y a tous les liens qu'on ne contrôle pas, du no follow, des liens sur des forums avec l'url pour l'ancre etc... donc le nombre de BL/mois sera variable et les 5 liens optimisé seront noyer dans la masse, évidement ça ne parait pas naturel quand on sait quels liens j'ai sélectionné mais google ne sait pas quels sont les liens fait par le webmaster des autres, donc si sur la masse il n'y vois pas de pattern régulier ou est le problème ?

  20. Rodrigue

    Si on se met à penser visiteurs avant tout, nos contenus seront plus adaptés, et le profil de backlinks d'autant plus naturels.

    L'exemple encore ce matin d'un contact (d'une boite de netlinking que je ne citerai pas) qui me demande un lien sitewide pour son client. J'ai bien entendu refusé, et proposé à la place qu'il me fasse un article pour que je le diffuse sur le blog de mon client puisque les domaines sont complémentaires.

    Faut se bouger le cul et comme le dit Fabien (que je suis ravi d'avoir rencontré IRL il y a deux jours au passage ^^) il faut aller chercher son trafic aux bons endroits.

    En tout cas c'est la meilleur solution pour tenir.

  21. Nico

    Autre question, autre débat (2014 welcome) : « faut-il obtenir des backlinks ? »

    Effet boeuf garanti pour ton article de dimanche prochain si tu es à court d'idées 😉

  22. WILLIAM SACHER

    Quand vous dites : "En créant chez vous de nouvelles pages qui vont linker vos pages cibles vieilles de 3 ans. Les nouveaux liens pointeront alors vers ces nouvelles pages."

    Les anciennes pages pointent vers les nouvelles c'est bien ça ?

  23. Patrice

    @JD, oui c'est possible de générer du client sans adwords, nous utilisons facebook ( cela nous coute 3 fois moins cher qu'adwords ). Nous avons totalement abandonné adwords pour notre activité, pour l'anecdote, suite a l'arrêt brutal de campagne adwords, notre site est violamment tombé dans les résultats. Mais au final on s'en fiche, facebook c'est plus interessant pour notre activité E-commerce.

  24. Monica

    En clair le netlinking, c'est chasser le non-naturel, car il revient toujours au galop! Comme un cheval de Troie qui s'imagine pénétrer la logique du système et qui finalement se révèle une vieille carne: les mythes sont miteux.

    Alors on fait quoi? Et bien si on n'est pas un geekar-héro du backlink, il faut sans doute, Steve Vai que vaille, prendre le maquis et se fondre dans la masse façon agent triple du SEO, gris, noir, blanc et parfois même rose à points jaune fluo, pour briller les pistes (de cirque)...

    Cet inventaire à la Prévert-de-gris des techniques d'acquisition ni vues ni connues me rappellent les codes des meilleurs films d'espionnage des seventies. Cela dit aujourd'hui, les pérégrinations de Snowden contre la loi du milieu nous ramènent à la même urgence, contre les machinations et mythos de tous bords...

  25. Sylvain Auteur de l’article

    @ Fabien
    On est d'accord

    @ Simon
    Tu as raison. J'ai certains sites pour lesquels je me concentre sur une forte production de contenu et un bon maillage interne. Ayant déjà beaucoup de bons liens, j'y vais mollo là-dessus, je ne vais en chercher qu'un ou deux par mois (en moyenne et selon ce que je publie) et ça fonctionne très bien.

    @ Laurent
    Intéressante ta remarque, tu pourrais développer ?
    Pour ma part je pars toujours du postulat de départ que l'on perd des liens naturellement (fermeture de sites, refonte, etc.) Mais cela n'impacte pas directement ma stratégie de recherche de liens entrants.
    Quand tu parles des liens sortants, tu parles de la balance entre l'apport et la "fuite" de PR ?

    @ Devis chauffage
    Non, selon Google le fait de chercher des liens n'est pas du white sauf si tu fais des choses pour qu'ils viennent tout seul (linkbaiting).

    @ Mitsu
    Mouais. Mais sur certains sites, les BL naturels on peut les attendre...

    @ Rodrigue
    Pareil 🙂

    @ Nico
    Un peu extrême, mais bon sujet je te l'accorde.

    @ William
    Ce sont surtout les nouvelles qui vont pointer vers les anciennes.

    @ Monica
    Tu as dit le mot "se fondre dans la masse", ne pas allumer le voyant rouge !

  26. Adèle

    Tout à fait d'accord avec le principe, mais est-ce vraiment compatible avec une vie d'agence de référencement qui doit montrer à son client des actions chaque mois ?
    (Si pas d'on-site possible ou peu, et pas de travail possible sur la stratégie content marketing, et que le netlinking est la seule action, ou seule presta conclue).
    Et oui, envoyer du BL sur le site pas du tout intéressant du plombier du coin c'est grillé... alors quoi, on arrête de dire oui à ce type de clients ?

  27. Nico

    @sylvain : La question de savoir si c'est extrême est-elle d'actualité après tout ? On ne se posait pas de question lorsqu'on spammait puisque ça fonctionnait. Pourquoi s'en poser ici ? Parce qu'on a fait des liens pendant des années ? Google évolue Google a évolué.

    Ne faut-il pas simplement se demander « si ça fonctionne » et « est-ce que c'est plus rentable globalement d'agir ainsi (sans link building, en tout cas sans link building no user-friendly) » ?

    Le bilan de fin d'année 2013 n'était-il pas riche en « coûts » de désaveux et demandes de suppressions de liens pour ta société de SEO ? Ne serait-il pas plus rentable, en 2014 de s'en passer et bosser sur les centaines d'autres critères qui servent notre visibilité (on & off Google) : contenu, SMO et crustacés... ?
    Il y a du boulot pour nous tous aussi par là.

    On veut faire quel bilan en 2014 ? Du 100% user-friendly, ou du désaveu-301-cache-cache-optimisation-désoptimisée ?

    Alors oui, l'algo de Google est une machine qui n'est pas infaillible. Mais les machines sont bien plus malignes que beaucoup d'humains dans de nombreux domaines.

    Je me demande si aujourd’hui, en proposant des offres de netlinking soi-disant Google responsive, nous ne sommes pas les mêmes qui proposaient des soumissions massives dans les annuaires post-2008.

    Je ne me suis fait aucun ami fin 2013 avec ce propos. Voyons si 2014 sera différent ^_^

  28. Sylvain Auteur de l’article

    @ Adèle

    Je suis sans doute un grand rêveur et ne serais jamais riche, mais oui, je pense que c'est compatible.
    J'admets que cela prend un peu de temps d'éducation mais au bout d'un moment l'argumentaire va plus vite.

    Question 1 : voulez-vous prendre des risques ?
    Question 2 : donc vous préférez 3 bons liens pour le même prix que 200 pourris ?
    Question 3 : Et si je vous apporte d'autres méthodes que le linking pour améliorer votre trafic, avec bien moins de risques, ça vous intéresse ?

    Je résume hein, c'est un poil plus long.

    Bon, il est certain que l'agence doit se sortit un peu les doigts d'où je pense pour travailler différemment, mais sur le long terme, le client à tout à y gagner, et les clients ne sont pas tous idiots, ils comprennent. La vente de liens au kilo, ils la demande parce que des agences leur ont vendu cela, mais ils sont souvent ouverts à un autre discours.

    En fait, ça va bien plus vite pour argumenter avec ceux qui se sont fait dégommer, mais c'est plus cher, faut nettoyer avant...

    Après, si le « plombier Paris » qui s'est fait flinguer n'a pas compris, il faut lui faire admettre qu'il faut partir dans une stratégie de sites jetables et du black hat. Ça marche aussi très bien, il suffit de regarder les résultats de la requête « Viagra ». Les sites tiennent entre 1 et 4 mois. Mais quand c'est planifié et bien géré, c'est une bonne stratégie tant que GG accorde tant d'importance aux liens.

    @ Nico
    Un bémol sur « Il y a du boulot pour nous tous aussi par là. » Ça, ce n'est pas certain. Je connais de très très gros bourrins dans certaines agences. À titre d'exemple, voilà 3 fois que je fais recommencer un texte par un soi-disant référenceur qui veut publier sur un de mes supports. Je me demande si le mec sait tout simplement lire...

    Ma logique aujourd'hui, c'est de me dire, « qu'est-ce qui peut me tomber sur la tête demain ? » Et j'ai de l'imagination 🙂
    Je pense que l'on peut sacrément pousser un site avec du bon contenu et un bon maillage. Je crois que l'on peut réellement obtenir des liens avec ce bon contenu, même si je vais les chercher plutôt que d'attendre qu'ils tombent tout cuit, et je ne crois plus vraiment au gros volume de liens. Un bon maillage lié à une bonne logique sémantique de ses propres pages, et un seul lien entrant peuvent faire des merveilles en restant largement sous le radar.

    Et d'ailleurs, je trouve que le job de SEO devient de plus en plus intéressant en travaillant comme cela.

    Reste que Google est encore vachement perfectible, que l'algo réagit trop bien aux liens, et que le travail de goret marche encore bien dans certains cas. Petite satisfaction personnelle, je viens de voir tomber un concurrent d'un de mes clients il y a quelques jours. Il y allait comme un cochon et voilà 8 mois que je disais à mon client que ça n'allait pas durer. Content que mon client ait été patient.

    Pour finir, je pense que tes propos vont finir par trouver un écho, question de temps 🙂

  29. Nico

    @Sylvain : C'est ça ! J'en ai conclu que tôt ou tard, le travail de bourrin fini par tomber, infligeant un "reset" dans l'activité de celui qui subi le coup de massue, avec perte de visibilité définitive s'il ne se remet pas en question, et 2 bons mois de purgatoire s'il (ré)agit immédiatement en expiant ses fautes. Sans pour autant récupérer 100% de ce qui a été perdu.

    Bref, je vois encore beaucoup d'articles et de tweets qui résument l'optimisation pour les moteurs au (presque) seul netlinking, alors qu'il faut clairement voir ça comme un petit plus, un complément : « Tu chopes le tout bon lien quand tu en as l'occasion, mais le reste du temps, tu bosses sur ton site et ta présence sociale. »

  30. Olivier

    Je suis un peu frileux actuellement. Je ne fais pas de référencement proprement dit. Mais je recherche de l'internaute potentiel à convertir. Pour un client avec 5 liens et du blabla j'ai acquis 10% de nouveaux visiteurs. Je pense pouvoir faire ce genre de lien sans aucun risque car j'utilise l'URL comme ancre (forum oblige). Mais les retours sont intéressants je ne dirai pas du "sans effort" pour poser ses liens. Il faut les poser au bon moment et au bon endroit, mais c'est beaucoup moins chiant que de spammer du commentaire de blog (J'adore lire ton blog Sylvain 😉 ). Surtout c'est du vrai retour sur investissement qui en plus va me servir à diluer mes ancres optimisés. Ensuite pour le rythme d’acquisition je dirai tranquille, très tranquille quelques liens SEO dans le mois et quelques liens marketing (20 par mois mais bien placés) ensuite j'ai une moyenne de 30 à 60 liens naturel par mois; par contre on peux tout aussi tranquillement faire des liens sur les liens pour donner du poids...

  31. blog de la misiz

    Merci pour cet article.
    Il est vrai que le nombre de backlink que l'on doit avoir pour son site induit toujours en erreur. Pour google, ce n'est pas la quantité qui compte désormais, mais la qualité. Pas la peine d’aller acheter des tas de liens pour booster le référencement de son site. Des backlinks en trop peuvent aussi induire au référencement négatif donc il faudra faire très attention sur ce sujet.

  32. nico de cuisinegrecque.fr

    Bonjour,
    Je suis votre blog depuis un certain temps déjà, la plupart des articles sont un vrai régal à lire, je m’occupe moi même du référencement de mon blog , ce que j'ai fait : quand j'ai le temps et l'envie je balance 2 -3 commentaires sur des blogs (mix de dofollow et nofollow) ajoute éventuellement le site dans un annuaire. Je ne link que des articles récents. Je ne fais pas de spam de bourrin ( j'essaie de faire des commentaires de qualité, je crois que pour le moment je ne me suis fait censuré aucun) après je copie mes backlinks et les refile à manger à google car bon un backlink qu'il ne prend pas en compte c est comme si il existait pas ( vous savez l'histoire de l'arbre qui tombe au milieu de la foret sans personne autour est ce qu il fait du bruit.... )
    résultat après moins de 6 mois je suis bien positionné sur les mots clefs qui intéressement malgré un contenu encore assez pauvre ( une quinzaine d'articles à tout casser) (3eme résultat derrière wikipedia et google image pour cuisine grecque) bref j'ai l'impression que mon référencement marche car totalement naturel.

    Bon j'avais pas l'intention de laisser un pavé au départ mais je crois que maintenant c'est trop tard...

  33. Arnaud

    Je n'arrive pas à comprendre...
    Comment peut-on avoir un rythme d'acquisition si les liens sont naturels ? On ne maitrise pas l'acquisition, on ne peut donc pas donner le tempo...

  34. Sylvain Auteur de l’article

    @ Arnaud
    Même si tes liens sont naturels, tu as un rythme d'acquisition, Ce n'est pas parce que tu ne le maitrise pas que tu n'en as pas. J'ai des clients qui n'ont jamais fait de SEO, jamais jamais. Et pourtant, sur les 7 ou 8 dernières années, on peut tracer une courbe d'acquisition de leurs BL.
    Maintenant, soit tu n'as pas lu l'article, soit de travers, mais l'idée est justement d'avoir un rythme d'acquisition qui soit le plus proche du naturel, même si on est actif dans la recherche de BL.

Partagez sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *