Rappels SEO à l'attention des débutants mais pas que...

seo book : petit manuel de savoir vivre avec les moteurs

De-ci de-là, les mêmes questions, les mêmes réflexions de la part de débutants en référencement, mais pas seulement.
Le principe de ce billet est de remettre à plat certaines bases (même si j'ai moi aussi encore des interrogations). Le filtre Panda, le fonctionnement du nofollow, le robots.txt ou le sitemap y sont abordés.

Bien évidemment, je compte sur mes fidèles lecteurs eux-mêmes dans le métier pour compléter cet article avec leurs propres visions.

Panda, un ours pas toujours bien léché.

Panda est le nom d'une optimisation de Google qui s'applique à un échantillon de requêtes selon Amit Singhal (Google). Cette sélection grossit au fil du temps. Ce n'est pas un algorithme au sens ou nous l'entendons habituellement, mais un filtre, car il évolue et est appliqué manuellement par couches successives au fil des mois. On peut donc parfaitement y avoir échappé jusqu'à maintenant et se trouver pénalisé la prochaine fois.

Panda a pour objectif initial de nettoyer l'index Google de ses pages aux contenus de faible qualité. Il faut entendre par là, contenu dupliqué, contenu pauvre ou inexistant. De nombreux sites d’agrégation de contenus où des comparateurs de prix en ont subi les conséquences. Jeudi dernier, une grosse méchante claque reçue par bon nombre de site de CP laisse penser que le Panda est loin d'avoir fini de faire le ménage. Mais est-ce Panda ou une autre modification d'algo ? 40 ont eu lieu en février.

Plutôt que de refaire le monde, je vous propose une présentation de David Degrelle qui vous conseillera sur les méthodes adaptées pour échapper à Panda.

Mon avis :
Pour ma part, les quelques petites fois où j'ai dû travailler sur des pages concernées, bizarrement, je n'ai pas touché au texte, car je ne pouvais pas. J'ai juste revu un peu l'arborescence (plus en silo) et envoyé du lien, et hop elles sont revenues. Alors la notion de qualité, je la prends avec des pincettes.

Ce que je note avant tout (parce que la qualité selon Google n'a pas forcément la même valeur que pour vous), c'est que Panda a surtout permit à GG de doubler son taux de croissance publicitaire en éradiquant de sérieux concurrents de la SERP.

Autres articles utiles sur Panda :
http://www.webrankinfo.com/dossiers/techniques/google-panda  qui revient notamment sur les dates de mise en œuvre.
http://www.laurentbourrelly.com/blog/1053.php  réflexions post panda.

Nofollow, un attribut google made

Nofollow est une cochonnerie un attribut inventé par Google. Il s'applique sur un lien. Le message qu'il donne à Google est "je mets le lien, mais je ne veux pas lui transmettre de popularité".

Initialement, Google nous a dit que ses robots ne suivaient pas les liens nofollow. De nombreux référenceurs ont démontrés le contraire.
En fait, Google suit le lien et va voir ce qu'il y a derrière, mais ne transmettra effectivement pas de popularité (enfin, sur la base de ce que j'en sais, mais allez savoir, est-ce que ça ne joue pas quand même un peu pour ranker ? Des avis ?).

Aujourd'hui, Google conseille d'appliquer cet attribut aux liens dont on peut douter comme les signatures de commentaires de blogs par exemple. Pour ma part, si je doute, je supprime purement et simplement le lien.

Durant quelque temps, les référenceurs ont détourné cet attribut pour canaliser le jus transmis au travers de leur site. Depuis 2009, cette technique est devenue obsolète, car les liens en nofollow  sont pris en compte pour diviser le jus transmis.

Mon avis :
J'en discutais encore avec un SEO il y a quelque temps, et me pose les mêmes questions que lui :

J'ai l'impression que Google se trouve empêtré avec cet attribut qui lui pose finalement plus de problèmes qu'il ne lui apporte d'avantages. D'ailleurs, l'ami Matt Cutts n'arrête pas de clamer qu'il faut arrêter de mettre du nofollow partout à tort et à travers.

Actuellement des tas de CMS (comme WP) sont livrés en collant d'origine du nofollow dans tous les sens. Des millions de webmasters paranos ont fait de même sur leurs sites. Google qui base une bonne partie de son algo sur les liens se retrouve donc  comme un aveugle à qui on a piqué sa canne et pourtant cet aveugle adore fouiner et indexer.

Je me pose donc sérieusement la question, est-ce que le nofollow ne transmettrait pas quand même un peu quelque chose. Un peu de jus d'ancre ? Un peu d'autorité (j'y crois à mort), même s'il ne transmet pas de PR ?

Bref, je me tâte, je m'interroge, je suppute, je me torture, mais je n’aime pas le nofollow 🙂

Le fichier robots.txt

C'était le sujet fun d'un précédent article (robots.txt). Ce fichier placé à la racine d'un site permet de demander aux robots des moteurs de recherche de ne pas visiter certaines parties d'un site. Cela peut être utile par exemple pour empêcher les robots de parcourir des résultats de recherche interne.

Notons que de nombreux moteurs se fichent pas mal de cette interdiction, car si la page a été crawlée (par exemple, car un lien pointe dessus) elle sera quand même visitée et indexée. Il donne aussi des indications sur les URL à suivre (mais si elles sont déjà linkées sur votre site, c'est un double emploi inutile).

Attention au piège. Si vous avez mis une meta noindex sur une page, mais qu'en amont vous demandez à Google de ne pas crawler la page, il ne verra pas le noindex. Discussion et explication.

Rappel, n'allez pas tenter de cacher un répertoire perso avec cette manip, vous indiqueriez aux hackers "regarde, mes secrets sont là".

Du côté humour, mon troll préféré me rappelait dernièrement l'existence du humans.txt.
Je me suis donc empressé de réparer ce manque sur ce blog 🙂

Mon avis :
Inutile pour ranker, le robots.txt peut être très utile par exemple pour limiter l'appétit de certains crawlers qui pourrait faire tomber votre serveur en s'acharnant à visiter des milliers de fois les mêmes pages en quelques minutes.

Article connexe utile : http://www.yakaferci.com/robotstxt/

Site map et url rewriting

Bon, finalement, il est déjà bien assez long cet article, et puis je n'ai pas changé d'opinion depuis celui-ci.

Mon avis :
Je dirais juste pour le sitemap que si vous avez un site d'à peine 300 pages comme ce blog, ou même 1000 ça ne vous servira pas à grand chose. Un bon vieux plan en HTML est c'est bon. D'ailleurs, ça vous permet en plus de donner du jus à toutes vos pages. Mais bon, si vous avez annulé votre croisière Costa et si vous n'avez rien de plus utile à faire aujourd'hui, faites un sitemap XML 🙂

En revanche, j'abonde totalement dans le sens de Virginie dans le cas de gros sites, de sites de news ou de la recherche universelle (vidéos, images), voir son très bon article sur le sujet.

En résumé

J'espère ne pas vous avoir apporté plus de questions que de réponses, mais si c'est le cas, ce n'est pas une mauvaise chose non plus. Discutons-en en commentaires !

Notez cet article

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter Plein
Partager sur linkedin
Partager sur Google+

85 réflexions au sujet de « Rappels SEO à l'attention des débutants mais pas que... »

  1. Sebastien

    Un joli recapitulatif. De plus, je ne connaissais pas la plainte contre Google suite au Panda.
    Pour le nofollow, je pense que Google en tient compte. J'avais même entendu parler d'une étude du ratio Dofollow/Nofollow pour évaluer le côté "naturel" des liens. Si quelqu'un a des expérience là-dessus, je suis vraiment preneur !

  2. ma veille

    Moi Sylvain, j'ai une question qui me titille l'esprit. Tu dis que le fichier robot n'est pas utile dans un autre de tes articles, tu le refais mention ici. Pour un site de type blog de moins de 300 urls, un sitemap s'est inutile, que cela soit image ou contenu. Ma question... 🙂

    Pourquoi Google dominateur de la planète ^_^ se casse la tête à faire son super gwmt de la mort avec une rubrique robot.txt et Sitemap (avec test et tout ce qui en suis) ?
    C'est pour faire style tu crois ?

  3. Mat

    Perso, je n'est jamais compris l'interêt du noindex. Allez jusqu'à dire qu'il apporte du rank...
    Tu confirme mon avis aussi sur le robots.txt et le sitemap.

  4. romane

    Vous avez sûrement mis le doigt sur la grande logique du Panda : récupérer chez google des revenus publicitaires, qui plus est avec la bonne couverture morale des résultats nettoyés de sociétés qui n'avaient pour but que d'obtenir de l'argent avec Internet sans apporter de valeur ajoutée. Mais c'est une constante chez google : déjà en 2005, des pages étaient déclassées... et il m'avait semblé qu'il s'agissait systématiquement de pages avec des liens d'affiliation...

  5. olivier

    Juste deux petites choses pour complèter:

    En ce qui concerne les liens nofollow, même dans le cas ou le lien en lui-même n'apporterait strictement rien (ce que je ne crois pas), il est quand même important d'en avoir un pourcentage important car cela contribue à donner un profil naturel à ses liens.

    En ce qui concerne panda, il me semble que les noms de domaines avec mots clé bénéficient d'un petit plus, pas forcément à cause des mots clés en eux-même, mais plutôt parce-qu'un nom de domaine à mots clé signifie pour google un site à la thématique hyper spécialisée, donc avec un contenu normalement plus pertinent qu'un site généraliste.

  6. Koogar

    Panda c'est l'histoire d'une société qui pour virer des liens de ses concurrents (comme Yahoo directory) de son index a inventé une belle histoire de fond et s'est servie de l'animal fétiche du seul marché au monde qu'elle n'arrive pas à prendre.
    Panda le tsunami tant annoncé n'aura fait qu'une petite vaguelette en France mais aura eu un gros impact auprès des référenceurs fr. Le premier mot du premier h2 de cet article est : devinez ?
    ok je -->[]

  7. Christophe

    J'ajouterai qu'avoir un fichier robots.txt est utile aussi pour limiter les erreurs 404 sur le serveur lorsque les crawlers le recherche.

    Ca participe donc aux performances du site en limitant les requêtes inutiles. Quand on sait que GWT indexe les erreurs 404, Google doit bien se servir de cette info pour évaluer la qualité d'un site, et peut sans doute indirectement influer son référencement.

    Idem pour le sitemap.xml. Ne serait-ce pas un signe donné à Google sur la qualité du site d'en avoir un, même pour un petit site ?

  8. Jérémy

    Bon et bien a part venir chercher mon "Sunday's Link", je n'ai rien à redire.

    - Panda, ça reste pour l'instant un anmal pour moi ! Google n'en est pas un. Si tu vires, c'est que t'as fait une connerie ^^ !

    - Le Nofollow : Top de chez top ... Pour avoir quelques bots me permettant de connaître rapidement les mises à jour de certains sites, je peux dire qu'être le premier à poster un commentaire (lien nofollow bien souvent car les bons sites sont de bonnes cible à spam)sur un site à forte autorité est très bon en terme de visite et indirectement de SEO. Après oui, tout comme toi Sylvain, je pense qu'on est un peu berné par Mr Matt ^^ Je prends le temps parfois de mettre du NF vers des pages d'administration ou autre, le reste, je préfère diluer mon Jus, Google me le rend très bien ^^ ... Je ne me touche pas la nouille quand la barre verte grossit, donc je suis peu être en dehors des avis généraux 🙂

    Le nofollow est un très bon outil pour Google à mon sens. Si tu parles du robots.txt ou tu dis "ce sont mes secrets" ... Le nofollow a un peu ce genre de fonction...Tu mets en nofollow bien souvent des sites "supérieurs au tien" ( égocentrisme francophone ) et c'est assez amusant de le constater sur pas mal de site... Twitter par exemple suit très bien cette directive du su_ _ bou _ _ ^^

    - Robots.txt : S'il est réellement utile, je vais gagner en popularité avec tout ce que je ne fais pas ^^ !

    Tout ce que demande Google, on finit ( pour nos sites perso du moins ) par le mettre de côté ( je n'ai pas créé de sitemap depuis des lustres et de robots.txt, je crois que j'ai testé un coup pour la jouer "SeoGeek" ... Bref, sans grand interêt pour moi et mes sites ne s'en portent pas plus mal.

    Ce qu'il faut surtout se dire, c'est que nous sommes des passionnés de SEO, mais 99% des webnautes ne le sont pas, ils ne sont que des personnes qui souhaitent partager la photo de leur nombril avec le reste du monde ( Nofollow, robots.txt, Panda, ils ne connaissent pas du tout ). Alors personnellement, si en tant que passionné, on ne fait pas de grosse conneries, il n'y a pas de quoi se plaindre...

  9. lereferenceur

    Un petit recap c'est toujours bon à lire meme pour les experts, ca permet de lancer aussi parfois quelques débat si certains ne sont pas tout à fait d'accord.

    D'un coté le nofollow peut éviter le spam de certains blog populaire dans les commentaires. Je parle des gens qui commentent à tout va juste pour avoir des backlinks.

  10. pierre

    Peu importe le nom pour la communication, Panda ou autre, google est en constante évolution, il s'agit d'un numéro d'équilibriste : réussir à satisfaire des milliards de clients, c'est encore pire que de prévoir le programme des soirées à la télé pour la chaîne la plus regardée !...

  11. David

    Intéressant de revoir la vidéo de David au sujet de Panda. Elle résume de nombreux points même si je ne serais pas entièrement d'accord sur l'intégralité. Il me semble qu'il en avait fait d'autres sur le sujet cet automne, j'en recommande également l'écoute.

    Si quelqu'un a un lien vers une étude ou des tests pour savoir quelle proportion de nofollow permet de rendre un ensemble de liens plus naturels, ça m'intéresse aussi comme Sébastien.

  12. Sylvain Richard - AxeNet Auteur de l’article

    @ Remi (ma veille)
    Je suis un peu plus nuancé quand même.

    Je dis que le robots.txt ne sert à rien pour le positionnement, mais il a quand même d'autres fonctions.
    D'ailleurs, même si celui de ce blog contient 90% de bêtises, les 10% restants sont utiles 🙂

    Pour le sitemap c'est pareil. Je trouve en effet que c'est totalement inutile pour un petit site comme ce blog. Et puis je pense qu'aucun référenceur ne se repose que sur un sitemap pour indexer ses nouvelles URL, ce serait une faute professionnelle 🙂
    Mais des tas de gros sites vont y trouver leur compte. L'article de VIrginie l'explique très bien d'ailleurs.

    Je pense juste que faire un sitemap XML pour un site vitrine de 30 pages (et il y en a un paquet sur le web) ne sert strictement à rien. Dumoins, si les basiques de conception corrects ont été appliqués.

    Donc, dans GWT, ça va servir à des tas de gens quand même.
    C'est comme analytics, 90% des gens ne se servent pas de 50% des possibilités, ça ne veut pas dire qu'elles ne sont pas utiles aux autres.

    @ Mat
    Tu veux dire nofollow je pense, pas noindex

    @ Romane
    Pour ceux qui oublieraient que Google est avant tout une entreprise commerciale...

    @ Olivier
    Je ne suis pas certain qu'il faille en avoir un pourcentage "important", mais en avoir donne en effet un profil plus naturel sans doute.

    Pour les domaines à mots-clés, je ne sais pas car c'est aussi la marque de fabrique des MFA.

    @ Koogar
    🙂

    @ Christophe
    Tu as tout à fait raison sur le plan technique.
    Après sur le côté "signal de qualité", je ne sais pas à quelle hauteur se situe le pouième s'il existe.

    @ Jeremy
    J'ajouterai pour compléter avec un exemple (mais j'en ai d'autres) :
    Sur un site et plus particulièrement une page pour laquelle je n'avais rien fait depuis des mois, le simple fait d'obtenir un lien (nofollow) sur Wikipedia m'a propulsé en 1ère position sur une requête "moyennement" concurrentielle.
    En ce sens, je te rejoins parfaitement.
    Je crois que le nofollow apporte quelque chose pour le ranking. L'autorité du site et dans certains cas, le fait que le lien soit cliqué s'il est à propos, impactent le positionnement quand même.

  13. miu

    C'est faux! Le sitemap et le robots.txt sont indispensables pour ranker!!! ...non, je déconne, je déconne! 😀 (j'aime bien souffler sur les braises)

    Je suis d'accord sur un point essentiel Nofollow est une belle connerie. Il n'empêche qu'il y a forcément un petit quelque chose qui passe, j'en suis aussi convaincu. Il faudrait un test où on peut capter le signal d'un lien comme un signal électrique. En bidouillant les "fréquences", on découvrirait plusieurs composantes.

  14. Jérémy

    @Sylvain, exactement, et tu le vois très souvent ... Un attribut rel= n'a pas trop de sens pour moi personnellement car si je me place au niveau de l'egocentrique Frenchy, je ne sais pas ce que c'est. Et ça n’empêche pas de prendre des positions. Combien de fois je vois encore des Free.fr avoir des places de privilégiés ??? ce ne sont que des webnautes qui ne savent pas trop ce qu'ils font (en terme de seo).

    Si je devais faire état de mon expérience, je dirais presque que le SEO c'est pour les Noobs qui aiment perdre du temps ^^

    J'ai fait mes premiers Euros avec le web sans rien n'y connaitre en SEO mais avec une bonne connaissance en webmarketing, c'est bien plus puissant lorsque tu maîtrises tout de A à Z ^^

  15. BeTrash

    Je vais rebondir sur le nofollow, juste pour dire que personne ne niera que chopper du backlink sur du .edu ou du .gov, même nofollow, renforce le trust d'un site web.

    A mon sens, Google ne peut tout simplement plus se permettre de prendre en compte cet attribut à 100% : il y en a partout, et comme tu l'as dis, il est utilisé à tort et à travers. Alors si aujourd'hui son respect de la part de l’algorithme est diminué, je suis persuadé qu'il disparaîtra totalement dans les mois/années à venir.

    Parce qu'il est fondamentalement débile : au point que google va pénaliser des sites qui obtiennent du 100% dofollow. Ce qui veut dire que - si on respecte réellement leur idée première - un site a qui tout le monde fait confiance, doit être pénalisé.

    Et bien oui selon big G. : le nofollow doit faire partie des liens entrants, il caractérise le naturel d'un site web. Cela veut bien dire qu'ils sont à coté de la plaque.

    Si l'idée de départ pouvait sembler sympathique, accorder ou non sa confiance sans léser l'utilisateur et lui proposant toujours un moyen de visiter la page, on sera tous d'accords pour dire qu'aujourd'hui, l'expérience a démontré l'inutilité absolue de l'attribut.

  16. Daniel Roch

    Entièrement d'accord avec ta supposition sur les liens nofollow, à savoir qu'il n'y a pas de transmission de PR, mais qu'ils permettent de donner de l'autorité.

    D'ailleurs, comme le fait remarquer si bien Olivier, ils permettent de rendre bien plus naturel un profil de lien aux yeux de Google.

  17. Chloé

    Bonjour Sylvain,

    J'ai regardé la vidéo et une chose m'a fortement étonnée. L'auteur précise qu'il faut désindexer les pages à faible valeur ajoutée. Ça je suis d'accord mais il cite les mentions légales !? Pour moi, ce n'est pas une page à faible valeur ajoutée...

    Sinon, la vidéo est très intéressante pour les débutants, elle retrace bien tous les éléments importants aujourd'hui et le tout, en français. Merci pour eux.

    Bon dimanche,

  18. Sylvain Richard - AxeNet Auteur de l’article

    @ Betrash
    J'adore ton argumentation selon laquelle Google devrait sanctionner un site en qui tout le monde fait confiance car il n'a pas de liens entrants nofollow.
    Tu démontres bien l'absurdité théorique.

    @ Daniel
    Oui, comme toi je suis plutôt partisan de cette théorie.

    @ Chloé
    Je crois qu'il faut adapter le discours à son propre site et à ses propres pages. Effectivement, les mentions légales peuvent être suffisamment étoffées et non dupliquées dans certains cas, et là, leur indexation ne pose pas de problème. Celles de ce blog ont bien un PR4.

  19. LaurentB

    Le nofollow est certainement le plus gros truc qui a pourri le Web. Merci Google pour ça; en plus je ne pense pas qu'ils aient estimé la portée néfaste. Dans le genre retour de bâton qui te claque à la gueule, y a pas mieux comme exemple. Le concept du PageRank est mis à mal puisque les sites abusent du nofollow bien au-delà du combat contre le spam.

    Sinon, je vais revenir dans mon podcast sur les délits de Google car il serait peut-être opportun que quelqu'un aille en prison ou quelque chose du genre. Y a pas une semaine qui passe sans que Google se fasse prendre la culotte baissée à nous enculer sans vaseline.

    Et thx pour les citations 🙂

  20. phil

    Merci pour cette piqure de rappel !

    Un souhait pour 2012, en plus de tes articles de fonds, pourrais tu faire quelques tests SEO ?

    (Même si certains articles en contiennent déjà, ce serait chouette de voir des articles entièrement consacrés à cela).

    ++ 😉

  21. ma veille - Rémi

    [D’ailleurs, même si celui de ce blog contient 90% de bêtises, les 10% restants sont utiles ]
    Ah ah ah 🙂 sacré toi !

    Pour le Sitemap oui, je suis d'accord avec toi, une site vitrine de moins de 30 pages google est effectivement capable de les "crawler" sans trop de difficulté (cela évite de perdre du temps à en générer un) mais comme tu dis il est bon de lui faire savoir en "pingant" un coup que " hey google Sylvain a fait un article qui est génial tu le ref que l'on sois au courant 😀

    pour ce qui est GA oui, euh c'est vrai que peu de gens l'utilise à fond et ils ont bien tord car cet outil est tellement... indispensable 🙂

    Pourrais tu me communiquer l'adresse de l'article que tu mentionnes ? ( cela dit il y a fort à parier que je l'ai lu :p )

    Chose qui n'a rien avoir: Pourrais-tu me confirmer que mes commentaires sur http://maveille.fr sont bien passé dofollow 🙂 ? (pour le champ nom car dans le texte je veux éviter de me paluche le spam 🙂 )

    Bon dimanche

  22. oweia

    Au-délà de l'envoi de jus ou non, un lien sur wikipedia, c'est du trafic facile, pas cher, garanti, et surtout d'internautes qui vont prendre votre site pour une référence, car croyant que tous les liens sur wikipedia sont forcément des références trustées. Ajoutez à cela que wikipedia truste les premières places des SERP...

    Sur un sujet un peu touchy, un jeu de cas in o, j'ai réussi à me faire citer par le Nouvel Obs notamment, car ils avaient repris les liens de référence sur wikipedia dans leur article... 😉

  23. Sylvain Richard - AxeNet Auteur de l’article

    @ Remi
    L'article que je mentionnes est en lien en bas de mon propre article 🙂

    @ Phil
    Tu peux commencer par l'article de la semaine dernière.

    @Laurent
    La question est de savoir si c'est un problème de vaseline ou d'actes. La vaseline n'excuserait pas tout non plus 🙂

    @ Oweia
    Dans le cas de Wikipédia, c'est certain. Pour les liens sur des .edu, ils ne sont quand même pas souvent cliqué vu la manière utilisée pour les placer 🙂
    Mais je pense qu'ils bénéficient du trust du domaine quand même.

  24. Zistoloen

    Il est vrai que le nofollow finalement commence à être détaché de sa fonction initiale. A une époque, cela bloquait tout (la popularité, le suivi du lien...). A présent, c'est comme si son utilité n'avait plus de sens puisque Google commence à suivre ces liens et envoyer de la popularité. Il y a des chances pour lesquelles un jour, Google décide d'annoncer à tout le monde qu'il ne faut plus l'utiliser dans le but de le supprimer définitivement.
    Affaire à suivre...

  25. Clikango

    Il me semble quand même que le robot.txt peut avoir une influence sur le positionnement.

    J'ai lu sur un article de blog (je ne sais plus lequel) qu'un des concurrents du pandanarol avait bloqué l’accès de ses pages grâce à ce fichiers et l'avait débloqué quelques jours avant la fin du concours, ce qui lui a valu une montée en flèche dans les résultats de google.

    Désolé de ne pas pouvoir vous donner la source de cette info, je la mettrai si je la retrouve.

    Bon dimanche

  26. Yassine

    Merci pour les rappels et mises au point, pour les sitemaps, je mme permet de rajouter un lien (Référencement et fichier Sitemap, du mythe à la réalité) :

  27. Daniel

    C'est l’éternel jeu du chat et de la souris. Les débutants comme les seniors doivent s'y plier 😀

  28. lionel

    Bonjour Sylvain,

    David Degrelle relate les bonnes pratiques à effectuer sur les reprises d'articles de blogs. Je suis ravi car c'est exactement ce que je fais. Ton article tombe à pic !

    amicalement

  29. Sylvain Richard - AxeNet Auteur de l’article

    @ Clikandgo
    Je connais quelqu'un qui vient de se prendre une belle tôle avec cette technique (bonjour tu sais qui 🙂 ). Je ne dis pas qu'elle n'est pas efficace, mais en tout cas elle est loin d'être systématique.

  30. quidam

    Je reviens sur le point du sitemap parce que je viens de faire un constat qui me laisse sans voix...

    Insatisfait d'un nouveau sitemap, je décide de reprendre le précédent encore présent sur mon ordi. En plus, je décide de le downloader aussi depuis mon compte google webmaster tools où il avait été télécharger à l'époque : les 2 devraient être totalement identiques puisque c'est le fichier de mon ordi que j'ai uploadé sur GWT (aucune erreur possible de ma part, je suis sûre de moi à 100% !)
    Et bien, en fait, ils ne le sont plus : google a modifié celui que j'ai uploadé à sa sauce en y rajoutant des urls que je n'avais pas indiquer dans ma version du sitemap que j'ai envoyé...

    Question kon : Mais ça sert à quoi un sitemap ?
    0_o

    (Je précise que, dans mon cas, les urls que je ne veux que l'autre indexe, c'est en fait des sous-catégories désactivées en back office où je "planque" mes fiches produits à stock zéro en attendant de m'en resservir...)

  31. nalex

    Effectivement pour le sitemap, je fais la même analyse je n'ai jamais vu la différence pour un petit site par contre pour un site avec beaucoup de page cela permet de donner des vraies priorités d'indexation encore faut-il que cela soit cohérent car pour avoir fait quelques tests il semble que Google donne la valeur de la priorité seulement si c'est cohérent avec la fraicheur de la catégorie.
    Attention je pense qu'il serait bien entendu intéressant de faire le test à l'inverse.

    Merci pour le humans.txt je connaissais pas ^^, j'adore.

    Pour Panda perso c'est surtout une vaste fumisterie tant que vous ne faites pas de site qui concurrence Google.
    Sinon certaines requêtes ne seraient pas squattées par 50% de sites de contrefaçons qui utilisent le linking de masse avec des autosplogs et un contenu ULTRA poubelle.
    Petit exemple cadeau ->
    -http://williamjames.bleublog.lematin.ch/archive/2012/03/01/pas-de-nike-air-max-pas-cher-vente-des-articles-d-autres.html
    Perso des fois l'envie me prendrait de faire une expédition commando de défaçage de tous les sites qui utilisent cette technique pour des requêtes en concurrence.
    Puisque tous les coups sont permis... ^^

    Alias JCVD ^^

  32. Yann

    J'ai vraiment l'impression que les fondamentaux sont difficiles à cerner pour la plupart des gens et même des grosses boites en référencement. La perte de temps inutile voire nuisible devient de la routine évidente dans certains cas.

    Enfin, heureusement que les concurrents sont à la ramasse et perdent du temps en faisant du site map plutôt que de revoir leur architecture interne.

  33. chris

    Merci de m'avoir fait découvrir humans.txt ! Je ne connaissais pas et ça m'a bien fait rire. Le votre est excellent !

  34. Maximilien

    Merci pour tous ces rappels, qui sont des sujets qui ne sont pas si obsolètes que ça tout compte fait. Je rejoins également tes avis sur le nofollow, le robots.txt et le sitemap. Ce qu'il serait vraiment intéressant de savoir aujourd'hui, c'est d'être fixé sur ce que apporter un lien nofollow en terme de jus. Ca serait intéressant de voir l'importance des liens nofollow vs liens dofollow.

  35. Fred

    Je suis du même avis en ce qui concerne le nofollow. Il ne faut pas oublier qu'un bon lien est un lien cliqué.
    Et je pense que google a largement les moyens de connaître la qualité d'un lien qu'il soit do ou nofollow.

  36. hams

    Qu'il soit en nofollow ou non, un lien reste un lien... Même s'il ne transmet pas de Pr (d'après google) je suis aussi d'avis qu'il transmet au moins un peu d'ancre texte...

    Affaire à suivre 🙂

  37. xain

    Pour les sitemaps, sans savoir quel est son impact, ça prend 5 minutes de le déclarer et c'est immédiat à créer avec les plugins de nombreux CMS. Donc vu le faible coût je ne m'en prive pas. Par contre, il faut un outil auto qui fait lui-même les mises à jour du sitemap, sinon ça peut être contre-productif..
    Pour les CP, ça m'intéresserait de savoir lesquels ont été touchés 🙂 Et si quelqu'un se lance dans une analyse sur les raisons, ça m'intéresse aussi 🙂

  38. Michaël

    Dans la mesure du possible, il faut absolument essayer de développer une autorité naturelle en terme de contenu.

    Le linkbaiting viendrait renforcer la qualité du contenu et l'attribut dofollow, transmettrait quant à lui une plus-value de progression dans la SERP !

    Mais, par rapport aux CP déclassés le linking apporté vers les pages profondes (par le biais des ancres) devrait logiquement être défavorable à celles-ci ?

    L'évolution de Panda (filtros pour les intimes) est un trompe la position en puissance !

  39. loic helias

    Enfin mon petit article du dimanche... me manque plus que mon podcast pour bien dormir " Laurent tu te fais désirer ^^".
    Ben moi je vais ramener ma fraise sur ce fameux nofollow, personnellement je m'en fous un peu, et je ne suis pas le seul dans ce cas, Nico si tu m'entends ?
    Un lien reste un lien quoiqu'on en dise.
    Je rejoins NicoS sur sa vision d'un web de plus en plus "chasse gardée" où chacun veut du lien mais boycotte la redistribution du jus.
    D'après le peu que je sais, la base de la popularité - légitimité d'un site est liée au vote - lien que les autres intervenants veulent bien lui donner.
    L'éthique même du web : ses origines, ses attributions était en parfaite adéquation avec l'élaboration d'un moteur comme l'a fait Google.
    Jusque là tout va bien. Puis suite à des abus - manipulations, Big Brother décide d'inventer une alternative à un moteur qui n'évolue pas et s'en retrouve dépassé : nous avons la mise en place ou naissance ( j'en sais rien, j'ai pas commencé par le code ) du nofollow.
    Pendant quelques temps, cela semble remplir à merveille son rôle de garrot pour contenir l'hémorragie.
    Le problème, c'est que ça marche trop bien ( dans les mentalités ) et que du coup une poignée de cons se décident à le généraliser contaminant au passage toute la sphère du web.
    Là encore, personnellement, à part quelques plans qui sautent ( et ils y en aura toujours, c'est le charme du web ) cela ne nous pose pas trop de problème.
    Google lui, par contre ne le voit pas du même oeil : un patch anti spam qui se généralise sur l'ensemble des plateformes les plus courtisées, ça devient emmerdant !
    Le moteur est orgueilleux, vaniteux, et se retrouve pris dans son propre piège.
    Sa légitimité est remise en question, son algo restant vetuste, il faut trouver une parade à ses "liens nofollow" : ben je vais la jouer petit bras en suivant ses liens mais comme je ne veux pas admettre qu'un nouvelle fois je me suis planté ( oui entre temps tu as eu l'animal impuissant des provinces chinoises ), ben je vais pas transmettre de jus qui fasse pousser les barres vertes, vu que 95% des novices qui ont un site web ne regardent que ça !
    Et hop le tour est joué.
    Ni une, ni deux, je vous endors une nouvelle fois, et parce que vous êtes vraiment gentils je te rajoute un petit G+, quelque peu plus ouvert en terme de jus....
    Aller bonne soirée à tous.
    A ce sujet je vous invite à lire mon dernier billet dans lequel je raconte une entrevue avec un Googler au cours de laquelle Google + et Panda ont été des sujets chatouilleux...

  40. RG

    les bases sont dans cet article, tes avis sont interessants, mais pas forcement partout pertinents (robots.txt et qualité de contenu).
    Mais en touts cas, l'article est bien complet.

  41. Sylvain Richard - AxeNet Auteur de l’article

    @ RG
    Merci pour ça, ça m’intéresse. Mais vu que tu ne donnes pas ta vision des choses, ça ne fait pas vraiment avancer les connaissances de chacun 🙂

  42. cdillat

    Juste pour donner mon avis sur le nofollow. J'ai une page plutôt bien rankée sur un KW non composé (mot unique).

    La bonne idée que j'ai eu : Ajouter un lien nofollow depuis un encyclopédie très connues.

    Donc + 1 pour le "le nofollow transmet un GROS quelque chose" 😉

  43. Mickael

    Je ne peux pas croire qu'un lien même ayant un attribut nofollow ne puisse pas avoir d'importance pour GG.
    Si il ne transmet pas de PR, il est quand même suivi ce qui est déjà pas mal. Et une fois sur le site, GG indexera ce qu'il devra indexer.
    On peut donc dire grossièrement résumer en disant qu'un lien nofollow sert à ranker même si c'est pas forcément sur l'ancre du lien.

  44. Kmenslow

    Merci pour ce bon résumé. C'est la partie sur Panda qui m'intéresse le plus car j'ai été touché sur l'un de mes sites.
    Après quelques mois à me triturer les méninges, je pense que la qualité du contenu n'a rien à voir dans cette pénalité. Il faut juste vérifier s'il n'y a pas des pages vides ou des pages dupliquées en interne (surtout avec la pagination des CMS) et envoyer du lien ... du lien .. du lien..

  45. evenstood

    Hum, mon avis diffère du tien sur ce coup là.

    Pour Panda, j'irais un peu plus loin que toi en disant qu'une page popularisée, c'est un atout majeur, qu'elle soit où non de qualité, GG y voit que du feu.

    Pour les nofollow, je trouve ça triste de dire qu'il s'agit là d'un profil de liens plus naturel...

    Et je pense justement que la variance des anchors est bien plus porteuse que les liens nofollow qui selon moi n'apporte pas grand chose.

    pour le Robot.txt et Sitemap, c'est en effet au cas par cas comme tu nous l'expliques 😀

  46. Sylvain Richard - AxeNet Auteur de l’article

    @ Evenstood
    Ton avis diffère, mais tu dis la même chose que moi 🙂
    Pour sortir d'une pénalité Panda,je dis clairement qu'envoyer du lien à une page suffit, même si son contenu est médiocre.

    Pour les nofollow, je suis un peu coincé pour donner des exemples, je ne veux pas griller mes plans, mais en gros, je suis tout à fait d'accord avec cdillat (com n° 45), entre autres...

    Pour le fait de varier les ancres, on est d'accord, je n'en parlais pas mais cela me semble de plus en plus indispensable depuis 2 ans.

  47. Lyes

    Je pense aussi qu'un lien émis en nofollow par un site de confiance transmet un bénéfice en terme d'autorité.

    En tout cas, si un lien nofollow est susceptible de m'apporter
    du trafic, je dis ok.

    Pour le sitemap, la plupart des sites dont je m'occupes sont trop petit pour que leur mise en place soient d'un intérêt déterminant.

    Une bonne architecture et un plan de site ont toujours suffit à indexer rapidement les pages.

  48. Loïc Helias

    Merci Sylvain pour ce petit lien, je crois que pas mal de gens avaient zappé ce billet.

  49. Vivien

    Je suis sur aussi que les nofollow ne servent pas à "rien" en terme de référencement naturel (enfin du moins je l'espère de tout cœur). Même si pour le site émetteur je conçois que le nofollow ne lui porte pas préjudice, il serait bon que la page cible profite un tant soit peu d'une certaine "confiance".
    C'est un grand débat qui s'ouvre là...

  50. SEO_IA

    Je ne sais pas que croire par rapport aux nofollow. En tout cas les commentaires sur notre site sont en dofollow.

    Personnellement, je pense que c'est important d'avoir les 2. Un bon mixte entre les liens Dofollow, nofollow, apporte de la notoriété et améliore le positionnement dans les SERP. En plus, une stratégie netlinking basée sur les deux est considérée plus naturelle par Google.

    Voici mon article sur le sujet : -http://web.images-associees.com/49-thematique-referencement/108-liens-dofollow-ou-liens-nofollow

    A bientôt sur twitter @seo_ia

  51. MBTP

    Merci Sylvain pour ce petit recap qui est toujours bon à prendre.
    J'ajoute que la NON mise en place d'un sitemap permet aussi de voir rapidement si le site est correctement construit SEO parlant !

  52. evenstood

    @Sylvain :

    Oui je m'en suis rendu compte à l'écriture de mon commentaire, c'était surtout sur le nofollow en gros 😉

    J'ai du BL's wikipedia, je vois pas de réel apport, idem pour sur spam comment nofollow.

    Pour Panda, reste un problème, faire du lien sur 3500 articles et 5500 pages tags, c'est compliqué, et même en BH 😉

  53. Chris

    Pour le backlink wikipedia, si cela n'apporte probablement rien en terme de jus, c'est une très bonne source de trafic. Sur mes deux blogs, j'arrive à générer plusieurs visites quotidiennes sur des sujets bien ciblés !

  54. Gael

    Elle est tout de même assez longue la vidéo ! J'ai regardé le début mais je n'ai pas pu rester concentré jusqu'à la fin..

    Pour le nofollow, je pense qu'il est pris en compte mais qu'il reste tout de même un indicateur du "type" de lien cad -> à prendre en considération mais c'est potentiellement un lien non sollicité. Et donc si une page ou un site a uniquement des liens entrants en nofollow, ce n'est sans doute pas positif.

    Gael

  55. Chloé

    Sylvain,

    je reviens sur l'article pour parler du nofollow car je viens d'avoir un cas pour mon site : Google suit bien les URLs qui ne sont pas des liens. Du coup, ça me fait une 404 dans Webmaster Tools :-(.

    Bonne soirée,

  56. Anthony

    Novice dans le sujet, je dois admettre que cet article m'a beaucoup aidé. Effectivement la vidéo était un poil trop longue mais l'article est plutôt bien détaillé et bien rédigé.
    Concernant l'histoire du Nofollow ça fait quand même un peu de visibilité ce qui n'est pas négligeable.

  57. Tony

    Je crois que je n'ai jamais vu autant d'interrogations sur un thème que sur celui de Panda, de ce qu'il fait et le pourquoi du comment. Malheureusement, les avis diverges souvent, pour moi ca reste un grand mystère et le secret est dur à percer...

  58. yvan

    Salut Sylvain,

    Décidément, ce fameux filtre panda nous donne vraiment du filtre à retordre...Les tuyeaux donnés par David Degrelle que je connaissais sont clairs et intéressants. Par contre, la gestion du noindex et index en interne peut prendre relativement de temps, en fonction de sites...Concernant le nofollow, je pense personnellement qu'il est pris en compte par Google, mais, pour le "jus transmis", c'est une autre paire de manche!

    Yvan

  59. Yann

    J'ai l'impression que le "nofollow" a été inventé pour pallier aux problèmes de spams commentaires ou autoblogs. L'intérêt même du nofollow m'échappe car si on met un lien c'est bien pour le confort de l'internaute afin qu'il, si il le veut, aller chercher un complément d'information. Or ce complément d'information a quasiment toujours servi à la rédaction de l'article. Donc pourquoi empêcher ce site référence d'augmenter son poids?
    Cela m'échappe...

  60. Renardudezert

    Et bien Sylvain, en parcourant les principaux titres de ton billet, j'ai pensé à un livre intitulé "comtes et légendes pour les SEO en herbes" 😉
    Après sur les principaux points :
    - Panda, comme toujours gros effet d'annonce pour un filtre lancé manuellement. Est-ce que ce filtre se nourrit des sites remontés par les quality raters ? Non, ils disaient eux même qu'ils ne servaient à rien ^^
    - Le nofollow : j'en parlais dans un de mes premiers articles sur mon blog (is google evil ?) et ne peux qu'abonder complètement en ton sens.
    - Robots.txt : je t'admire vraiment pour la patience que tu as eu avec la personne concernée 😉 Comme je le disais également, moins on donne d'infos via ce fichier, mieux on se porte !!
    - Le Sitemap : ça sera la seul point ou je ne suis pas complètement d'accord avec toi. Pour les sites de news et de recherche universelle OK, mais pour les très gros sites, un plan bien pensé fait également très bien l'affaire (voir même mieux qu'un sitemap) ^^

    J'aurais pu mettre pour chaque point un lien vers un de mes articles, mais je me suis dis que c’était vraiment abusé 😉

    P.S. : Totalement hors-sujet, mais je suis toujours partant pour ta virée SEOmotard[e]s 😉

  61. Blanee

    En ce qui me concerne, google panda manque de maturité, parfois il ne fait pas de différence entre agrégateur de contenu et site producteur de contenu. Il suffit que les agrégateurs de contenu récupère leur texte depuis des sites qui n'ont pas de notoriété sur le web et veille a ce que google les visite avant les sites producteur de contenu et le tour est jouer. Nofollow, je connais pas, je n'ai jamais utilisé cette attribut sur mes sites.

  62. Devis travaux

    Sacré article, et qui en effet pose plus de questions qu'il n'apporte de réponse, mais c'était un peu beaucoup le but hein ? 😉

    Bref, concernant les No Follow, je pense aussi et comme beaucoup que Google les prend en compte. Après, allez savoir comment.

    PS : Au fait, pourquoi on a jamais de fuites chez Google concernant leur Algo ? C'est si bien gardé que ça ? Dans toutes les boîtes, il y a des fuites (Apple par exemple). Encore une question sans réponses.

    Alexandre A

  63. Fabrice

    Autant j'ai un gros doute sur l'utilité des sitemap, autant les sites d'analyse SEO prennent en compte le fait qu'il y en ait un ou pas...

    C'est une erreur de la part de ces analyseurs?

    Pour ce qui est du nofollow, je n'en ai jamais placé un seul je pense et je pense que je n'en placerai pas beaucoup 😉

  64. Fabrice

    ... Aussi oui ... 🙂

    Je cherchais un site un peu convenable pour des analyses rapides..
    Je resterai sur alyze, sauf si vous avez une meilleur idée 🙂

    iFabe

  65. Jérôme

    Moi je n'ai plus aucun doute sur le sitemap...perso pour des petits sites je n'en fait jamais et je ne vois jamais la différence...
    Malheureusement j'en vois encore beaucoup en faire en se disant je le fais ça montre au client que je bosse, c'est véridique !

  66. Thierry

    Très bon article. J'ai fait quelques essais sur l'attribut nofollow et il est vrai qu'il a l'air de passer du jus. Par contre, on dirait que l'ancre n'est pas transmise.

  67. Sylvain Richard - AxeNet Auteur de l’article

    @ Elga
    Et tu vas me faire croire cela avec le site que tu mettais dans la signature de ton commentaire ? Je l'ai modifiée, tu ne m'en voudras pas ? 🙂

  68. Islem

    Article très intéressant, merci pour le partage !

    Concernant le sitemap, XML ou pas, pour mes sites les nouvelles pages ont toujours été référencer sur google dans les heures voir les minutes après postulation, comme tu l'as dis dans l'article, ça peut être utile pour envoyer du jus a ses pages internes qui sont bien enfouis dans le site !
    Le nofollow reste une question assez flou... je pense quand même que pour un parfait referencement naturel, il faut toute sorte de backlink... même du nofollow... pour moi il reste toujours utile quelque part (?!)

  69. Cyril

    La logique voudrait que google utilise les liens en no-follow tout simplement parce qu’ils sont moins sujet au spams et donc tout simplement plus fiable. Enfin je serais eux je ferais ça, et je communiquerais pas dessus. A bonne entendeur...

  70. Marc

    Merci pour cette article. Je partage ton avis avec le sitemap. Avec les capacités d'indexation de Google, faire un sitemap pour un "petit site" est totalement inutile, puisque les pages de ce "petit site" seront facilement et rapidement indexées grâce à un bon maillage interne et/ou un bon veille page html présentant les principaux liens du site.

    Quant au Nofollow, je pense qu'il doit surtout servir pour des liens non pertinents aux yeux de google (ex. lien vers affiliation).

  71. kevin

    Pour le nofollow je pense que ca transmet quelque chose, quoi on sait pas, mais ca a une influence sur les résultats!
    quelqu'un à des infos sur les proportions de ces influences?

  72. Zen

    Je viens de lire réussir son référencement web par Olivier Andrieu et tout de suite après cet article autant dire que les deux visions sont aux antipodes. Donc tous les outils "de base" serait inutile pour des raisons de tailles de site, de décadence googléinne,et autres raisons.

    Néanmoins,pour reprendre l'exemple des site map, je pense qu'il vaut mieux tout de même mettre en place un site map "au cas ou" notre site devait se développer car si c'est le cas, reprendre un site map sur une structure de plus de 300 pages, bon courage. Donc à moins d'avoir assez peu d'ambition pour son site alors oui le site map n'est pas intéressant autrement cela ne coute pas grand chose au départ, et peut rapporter gros à la fin 🙂

  73. Greg

    Donc si on récapitule:

    Le robot.txt ne sert à rien
    Le no follow ne sert à rien
    Le PR n 'est pas, peu à jour
    Les sitemaps sont décoratifs
    L'url rewritting c'est du tunning
    Les métas et les titles ne sont prit en compte par google quand lorsque ça lui chante
    l'importance du netlking est relative
    ...

    Qu'est ce que le SEO en 2012 ? 🙂

  74. Sylvain Richard - AxeNet Auteur de l’article

    @ Zen
    S'il y en a bien un auquel je colle totalement en terme de conseil, c'est Bien Olivier Andrieu.
    D'ailleurs, même s'il ne le dit pas aussi abruptement, le besoin d'un sitemap pour un petit site est l'aveu d'une mauvaise organisation de l'arborescence.
    Quand on bosse bien en amont, on n'a pas besoin de rustines 🙂

    @ Greg
    Et si on repartait sur de bonnes bases ? 🙂
    - Contenu
    - arborescence
    - linking
    Et qu'on adjoigne ce qui rend visible
    - microformats
    - recherche universelle
    - etc
    Ca fait déjà pas mal de boulot pour 2012 non ? 🙂
    En tout cas, pour 90% des audits que je fais, ce que j'évoque ci dessus n'est jamais appliqué correctement.

    Bref, on a encore du boulot jusqu'en 2020 🙂

  75. axel

    Pardon mais le sitemap c'est juste pour aider GG à indexer des pages qu'il ne voyait pas, on est d'accord? Si la notoriété du site est bonne et que les pages sont indexées régulièrement, ça ne sert vraiment que sur les sites marchands à très grand nombre de pages amha.
    Je retiens l'idée du plan qui me semble excellente.

  76. Pierre

    @ Greg

    Oui c'est vrai qu'à la lecture de cet article, on peut encore se poser la question de savoir ce qu'est devenu le seo en 2012... Peut-être davantage de contenu et moins de pages superficielles...

  77. Clement

    Merci pour cet article, Moi en tout cas enfin c'est mon point de vue, je pense vraiment que les liens en nofollow apporte un peu de jus, certes ils ne ramènent pas de PR, mais je pense vraiment qu’ils améliorent quand même la notoriété d'un site, comme le dit l'article Google fonctionne avec les liens, donc vue le nombre de liens en nofollow sur le web Google doit vraiment ramer parfois.

  78. Benjamin

    Avoir un site avec 100% de BL dofollow est un peu étrange. Je m'applique à toujours obtenir un peu de nofollow et des liens du style -http://www.... / cliquez ici ... Ca rallonge le travail mais cela semble de plus en plus indispensable.

Partagez sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *