Référencement 2010 : Annuaires, ceci n’est pas une pénalité

Vous avez dit pénalité ?

L’annuaire, le répertoire de sites, a longtemps eu la part belle dans le petit monde merveilleux du référencement : un outil simple à mettre en place, articulé autour d’une logique simpliste au possible : obtenir du contenu, l’échanger contre un lien, et le positionner au mieux pour le monétiser.

Les annuaires ont pour ainsi dire toujours existé, dès lors qu’il a été question de tenter de manipuler les résultats des moteurs : des « bêtes et méchants » Free-For-All Links au bien trop sérieux Dmoz, les webmasters et référenceurs de tout poil ont depuis toujours apprécié ces sources de rapides petits liens affectant positivement le positionnement de leurs sites et de ceux de leurs clients.

Oui mais voilà : le web évolue, et les annuaires… non.

Vous avez dit pénalités ?

On constate depuis deux ans à peu près de dramatiques disparitions d’annuaires pourtant considérés comme de qualité : des disparitions brutales et inexpliquées, si ce n’est par une conclusion bien trop hâtive : « c’est une pénalité Google ». Cette phrase sonne pour moi comme le « c’est pas moi m’sieur,… » de nos jeunes années.

Google ne « pénalise » que dans de très rares cas, extrêmes : la « vraie triche », le vrai « black hat » fondamental (tout du moins quand il se fait prendre …), mais pour le reste il s’agit en fait d’effets algorithmiques résultant de stratégies mal pensées, ou obsolètes.

L’annuaire en tant que tel n’a plus la cote, parce que son modèle est connu, identifiable, banal et somme toute peu intéressant car limité : il se pénalise lui-même, en fait.

Qu’y faire alors ? Faut-il arrêter de faire des annuaires ?

Je crois que non. Je travaille d’ailleurs à la préparation d’un nouveau « guide web » pour lequel j’ai bon espoir de proposer un produit intéressant.

Ce qu’il faut faire, je pense, c’est s’orienter vers des solutions plus professionnelles, vers des offres qui ne soient pas simplement « j’échange 5 phrases contre un lien » : les annuaires sont en retard d’une guerre et doivent aujourd’hui offrir un réel service, et faire participer le web directement.

A bien y regarder, ça n’a rien de bien nouveau: presque tous les autres secteurs d’activités sont aujourd’hui « 2.0 » (j’ai horreur de cette réduction, mais c’est la plus explicite...).

Les annuaires ne le sont pas : aucun annuaire ne s’intéresse réellement aujourd’hui à l’expérience de ses visiteurs, alors que c’est dans bien des cas (sur le web et en dehors) une source d’indicateurs incroyablement intéressants pour piloter son projet.

Repenser les annuaires

Etablir de nouvelles stratégies pour éviter que ces annuaires ne disparaissent dans les limbes des classements, simplement parce qu’ils sont « old school », me paraît une priorité pour tout annuairiste qui se respecte, et parmi les éléments qui feront ces stratégies, le contrôle du contenu est devenu incontournable.

On ne peut plus aujourd’hui espérer obtenir des résultats probants avec un nouvel annuaire, sans en contrôler sérieusement le contenu, principalement en ce qui concerne la qualité des textes (aspects sémantiques) et leur originalité (je considère la duplication de contenu comme l’un des éléments majeurs ayant contribué aux déclassements de 2008 et 2009).

Repenser la qualité pour l'utilisateur

Depuis plus d’un an, je milite pour que les webmasters d’annuaires s’engagent dans un mouvement qualitatif. J’ai à cœur d’aider et d’apporter mon soutien aux annuaires sérieux qui évoluent vers la fourniture d’un contenu plus qualitatif.

C’est souvent difficile à admettre, mais il est plus intéressant pour les performances de l’annuaire de refuser les contenus « trop légers » et de ne conserver que ce qui vaut vraiment la peine. Il est plus rentable de ne conserver que les sites de qualité, au détriment de toutes ces soumissions faites « à la va-vite », car on conserve un index sain, un contenu sain, et toutes les chances de faire autorité plutôt que de passer pour une énième copie d’un « élément web » déjà identifié.

La majorité des webmasters et des référenceurs (grandes agences y-compris) n’ont pas encore intégré cette notion ; peu de gestionnaires d’annuaires s’y sont vraiment mis. Les mentalités changent mais il faut du temps.

L'annuaire web en 2010

Je pense que 2010 devrait voir s’amplifier la lutte contre les « éléments nuisibles », dans laquelle Google est le seul vainqueur possible.

J’ai pour ambition de profiter de cette année pour fédérer les annuaires les plus sérieux et prometteurs et établir des standards qualitatifs pour cette activité. J’espère y réunir un maximum de monde, pour créer de véritables groupes de travail. Nous verrons ce que l’avenir nous réserve…
Rendez-vous mi-2010 !

En attendant, permettez-moi de vous faire part de mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année : qu’elle ne soit pour vous, tant sur le web qu’en dehors, que joie, bonheur, santé et réussite !

Denis (Hawkeye) : Spécialiste du développement et de l’optimisation de sites Internet depuis plus de 15 ans, Denis Tomas (aka HawkEye) opère en tant que consultant web indépendant.
Il est entre autres le fondateur et l’administrateur du guide web « indeXweb.info », et dirige la société belge « e!pertinence », spécialisée dans l’amélioration des performances web.

Cet article est publié sur le blog AxeNet dans le cadre d'une opération de conseils de référenceurs pour 2010. Chaque article appartient à son auteur respectif et bénéficie des protections juridiques relatives au droit d'auteur.

Axenet remercie vivement Denis pour cette publication.

Retrouvez dès demain un nouveau conseil référencement par un autre référenceur professionnel !

Référencement 2010 : Annuaires, ceci n’est pas une pénalité
3.5 (70%) 2 votes

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter Plein
Partager sur linkedin
Partager sur Google+

76 réflexions au sujet de « Référencement 2010 : Annuaires, ceci n’est pas une pénalité »

  1. Raph

    Mais tu n'as pas respecté les consignes? on avait dit un article bref et concis!!! et ben tu as bien fait.
    Personnellement, j'ai dévoré ton billet, d'une part car il était riche en contenu et très explicite et d'autre part car je suis directement concerné par l'impact des annuaires sur le référencement. Je pense qu'ils ont encore la part belle, pour preuve un de mes concurrents qui n'utilisent quasi exclusivement que cet outil pour ces liens et ça marche. J'ai du mal à comprendre pourquoi mais là n'est pas la question
    Très bel article et si j'ai bien compris tu espère fédérer les plus grands annuaires pour mettre en place une charte de qualité minimum à respecter afin de faire office de référence?
    Idée très louable et j'attends d'en voir les résultats.
    bonne continuation

  2. Remy

    Bonjour.

    Dans mon métier de référenceur, j'ai sous ma coupelle plusieurs annuaires. Par manque de temps, je n'ai pas encore vraiment réfléchi au possibilité d'un annuaire "2.0".

    cet article est intéressant, et le passage sur la dé classification des annuaires est clairement justifié.

    L'annuaire dont je m'occupe n'a jamais autant progressé qu'entre mars 2008 à mars 2009.

    J'ai hâte de voir les idées de Denis à ce sujet, pour ma part je vais surement publier un article ou un dossier sur mon site, car au final je me rends compte qu'il y a énormément à dire.

    je clamais les mérites de l’annuaire dont je m’occupe, j’ai oublié de précisé que la démarche était justement de simplifié au maximum la présentation. A savoir qu’il a la particularité d’être alimenté par 2 personnes et non pas ouvert au public. De plus, certaines choses simples peuvent être mise en place pour améliorer la visibilité du dit annuaire.

  3. Nicolas

    "C’est souvent difficile à admettre, mais il est plus intéressant pour les performances de l’annuaire de refuser les contenus « trop légers » " : Tout à fait d'accord, j'ai créé Véhilink (un annuaire auto) dans cette optique, et seule une poignée de sites a été référencée. Mais chaque site a une description unique que j'ai rédigé! Voila le secret, il n'y a pas de mystère, on ne peut pas avoir un annuaire de qualité sans travail et sélection.

  4. fabrice

    Ah ! enfin une discussion au sujet des annuaires qui se détourne des éternels discours à tourner en rond autour des pénalités, du lien retour, du vol de contenu ou des MFA.

    Alors oui j'applaudis le fait qu'il est plus qu'urgent que les « annuairistes » se rendent compte que l'annuaire « pages blanches » n'a plus de raisons d'être aujourd'hui.

    Et oui déjà depuis hier, un répertoire, comme tu le soulignes adroitement se doit de « communiquer » avec ses visiteurs / annonceurs (moi non plus je n'aime pas trop le terme 2.0 …) : interactivité et échange d'opinions !

    Alors après, il est connu que je milite également pour la qualité, donc forcément je serais ouvrier dans cette idée de groupe de travail autour de standards qualitatifs : pelle et pioche sont déjà sorties 😉

    Merci Denis pour cet article.

  5. Audiofeeline

    Les annuaires ne sont pas plus pénalisés que les autres sites, disons qu'ils sont plus facilement victime du duplicate content causé par les utilisateurs, mettre en place un annuaire de sites nécessite un réel travail, on ne s'en rend pas forcément compte, il ne faut pas tout miser sur le contenu généré par les utilisateurs sur ce genre de plateforme. Une des astuces consiste à vérifier sur Google si la description soumise existe déjà ailleurs, en utilisant cette méthode on évite les mauvaises surprise, il ne faut pas hésiter à les modifier le cas échéant, c'est du boulot, c'est évident mais ça fini toujours par payer. 🙂

  6. Julien

    Je suis complètement d'accord avec toi beaucoup d'agences ne comprennent pas mais parfois ce n'est pas faute du responsable référencement mais d'autres personnes. ^^

    Bonne continuation à Indexweb

  7. Ledom

    Aaaahh les annuaires... En tant que novice en référencement j'ai bien compris l'intérêt des backlinks mais c'est vrai que l'annuaire aujourd'hui parait un peu désuet.

    Puisque google favorise l'expérience utilisateur au détriment des sites faits pour créer des backlinks (ce que sont finallement les annuaires), je ne comprends pas pourquoi il prend encore en compte les backlinks obtenus à partir d'annuaires.

    Après tout quel est l'intérêt d'un annuaire aujourd'hui, à l'heure de la recherche dans google, des stumbleupon et autres digg like. Je me demande qui consulte aujourd'hui un annuaire pour trouver une information. Si quelqu'un peut m'expliquer...

    Et puisqu'on parle backlinks, j'aimerais avoir un avis de professionnel sur automatic bakclinks, qui permet de faire de l'échange de lien (non réciproque bien sur). Cet outil me semble prometteur, je sais que certains y sont opposés mais j'aimerais avoir des avis sur le sujet.

    Autre chose tant qu'on y est: si on parlait de la pollution générée par le référencement. Quand on pense à tout ces contenus créés uniquement pour y placer des liens (blogs, articles, messages dans les forums, commentaires, pages satellites) qui n'apportent la plupart du temps rien à l'utilisateur et ne sont là que pour googlebot.

  8. Rémy Bigot

    Très bon article sur les annuaires et leur avenir. Ils se doivent de se renouveler, sous peine de disparaitre dans les bas fonds du dieu GG.

  9. Trend

    Très bon article en effet,
    j'attend avec impatience la nouvelle mouture d'indexweb.info

  10. Djolhan

    Article tout à fait dans l'air du temps ! Et encore une fois, totalement d'accord concernant les annuaires. au delà de ça, je suis très intéressé par ton projet et me demande juste ou est-ce qu'on va pouvoir suivre son actu et éventuellement y participer 😉

  11. Matthieu

    Je partage pleinement l'avis que le duplicate content est une des raisons majeures qui a conduis au déclassement et à la perte de popularité des annuaires auprès de Google.

  12. pierre

    Oui les annuaires ont aujourd'hui beaucoup de défauts (ou doivent évoluer).

    Mais leur problème est à mon avis la réalité économique, un bon annuaire, c'est administré et développé par des humains, pas par des robots, ils ont besoins de moyens. Et en retour ils ne peuvent vendre que de la pub (pour simplifier).

    Pourquoi Yahoo à abandonné son annuaire il y a quelques années ?

  13. Laurent

    Bon article, tout est dit !
    Tenir un annuaire, c'est pas simplement valider ou non les sites, c'est se remettre en question régulièrement au même titre qu'un site "classique"...

  14. hiha!

    Je suis d'accord avec ce qui est dit dans cet article mais il me tarde de voir ton projet qui rendra un annuaire pertinent pour un visiteur.

    Avant les moteurs de recherche, les annuaires étaient très utilisés mais je pense que les internautes ont découvert de nouvelles solutions pour trouver ce qu'ils cherchent.

    Sinon j'ai lancé récemment un annuaire ou la description unique est obligatoire mais on peut se la faire rédiger par l'équipe de l'annuaire contre un lien de retour. Je constate que de nombreuses personnes n'ont toujours pas compris l'intérêt zéro d'inscrire son site sur un annuaire à deux balles avec un simple copier/coller.

  15. Laurent Bourrelly

    Pour moi, Denis est le seul francophone que je connaisse qui ait vraiment compris la problématique du système annuaire.
    J'avoue n'avoir jamais adopté ce système, mais si je devais le mettre en pratique, ça serait selon les directives de Denis.

    En valeur absolue, l'annuaire est un système de publication comme un autre. Certaines caractéristiques font que la solution de facilité peut engendrer une valeur ajoutée nulle, donc aucun retour en termes SEO. Après, si le système est géré de manière intelligente, il n'y a pas de raison pour que ça ne marche pas.
    En d'autres termes, c'est la personne en charge qui maîtrise les tenants et aboutissements, plutôt que l'outil qui n'a rien de pénalisant à priori.

  16. Sac a dos

    Dans tous les cas, pouvez commenter, et faire monter les sites dans l'annuaire me parait indispensable.

    Un annuaire ou l'on balance les mauvais et bon E-commerçant, pourrait être intéressant pour les internautes, mais les commerçant vont probablement pas être d'accord si on parlent d'eux négativement...

  17. Sylvain Auteur de l’article

    Yesss !

    Moi aussi, Denis est mon héros, ce n'est pas pour rien que je l'avais placé en 1er ici : http://blog.axe-net.fr/10-annuaires-de-qualite-pour-inscrire-votre-site/
    Au passage, j'en profite pour donner un coup de pouce à http://www.annuaire-du-net.eu/ que j'avais découvert grâce aux commentaires (salut Yohan 😉 ).

    Ce que j'aime dans ta vision générale Denis, c'est que tu as parfaitement intégré deux choses :

    - La première c'est qu'un annuaire n'a de raison d'être que si ses utilisateurs l'apprécie et y trouvent leur compte. Le 1000 ème DMOZ like n'a pas forcément d'intérêt.

    - La deuxième, c'est que tu vois les choses de manière altruiste. C'est en donnant que l'on récupère beaucoup. En pensant tout d'abord aux services à proposer à l'utilisateur, tu mets momentanément ton intérêt direct de coté.

    Reste à jongler avec la pire espèce, les référenceurs (joke inside) mais je pense que si de ce coté, le service rendu vaut aussi le coup, tu arriveras à les driver pour obtenir de vraies descriptions intelligentes, voir des services complémentaires pour l'utilisateur.

  18. Christophe

    Bonjour à tous et bonne année.
    Cet article m'a immédiatement fait penser à celui de Sébastien Billard (http://s.billard.free.fr/referencement/?2009/07/16/561-quand-annuaire-rime-avec-galere), qui avait fait "couler" beaucoup d'encre.

    A l'instar du commentaire de Ledom, je me pose toujours la question de l'utilité d'un annuaire, même si paradoxalement, je dois reconnaitre qu'une infime poignée apporte du trafic (
    quand à dire s'il est qualifié, c'est encore un autre débat...).

    A titre personnel je ne m'en suis jamais servi pour une quelconque recherche, GG est relativement efficace pour me trouver ce que je cherche.
    A titre professionnel en revanche, je ne m'en sers que très rarement pour voir/espionner ce que propose les sites concurrents d'un même secteur d'activité.

    En terme de référencement, je trouve l'inscription dans les annuaires trop chronophage au regard de leurs exigences (même si pondre 10 descriptions uniques n'est pas la mer à boire je l'entends déjà d'ici) et au regard du retour sur investissement.

    Par ces propos, je ne veux pas relancer le sempiternel débat "annuairistes versus webmaster/SEO" car chacun à de valables/nobles/honorables/respectables raisons (je respecte le travail fourni par HawkEye ou encore L.Jee)

    C'est juste le reflet de ma pensée et qui n'engage que moi, mais à compter de 2010 les annuaires ne feront plus partie de mes outils pour apporter de la visibilité et/ou du backlink à mes sites.

  19. Référencement Nantes

    Tout à fait d'accord et d'ailleurs l'annuaire indexweb correspond tout à fait au profil de l'annuaire nouvelle génération.

  20. Pascal

    Encore un article d'une grande clarté, d'un intérêt certain et qui me conforte dans ma vision d'un annuaire efficace et utile en 2010.

    Je prépare actuellement l'ouverture du site FAO (lien ci-dessus) avec entre autre un annuaire artistique dont chaque description sera intégralement personnalisée et re-rédigé à partir du texte improvisé ou copié/collé (95% des fois) par l'internaute.

  21. Denis

    Merci à tous pour vos commentaires: ça fait plaisir de voir que je ne suis pas forcément tout seul à penser comme ça 🙂

    Rendre un annuaire intéressant pour les visiteurs ne sera jamais évident: l'internaute contemporain est rapide et habitué à ce que tout lui soit pré-mâché, et ce n'est pas simplement avec des commentaires qu'on y arrivera (même si je dois avouer que le principe de commentaires sur indeXweb.info s'avère un développement à l'impact assez positif).

    Il y a je pense deux leviers importants sur lesquels un annuaire peut améliorer sa qualité:

    1. la sélection des sites
    2. le classement des sites

    Pour le premier point, il ne faut pas rêver: on n'obtiendra jamais des internautes qu'ils proposent eux-même des sites dans les annuaires. C'était le principe des digg-like, et le potentiel important de ce type de sites fait que les webmasters (ou les potes du réseau) sont bien plus rapides à poster leur scoop qu'un internaute lambda (qui de toutes façons n'en aurait jamais eu vent s'il ne l'avait pas découvert via... ces mêmes digg-like).

    Dans le second cas, c'est plus envisageable. C'est le pari que j'ai pris pour indeXweb.info en proposant aux visiteurs de voter "grossièrement" sur quelques aspects généraux relatifs aux sites (qualité du contenu, facilité d'accès, "recommanderiez-vous à un ami?",...), votes qui influencent le score sur lequel est établi le classement des sites dans les catégories (NB: il y a beaucoup d'autres critères...). L'aspect positif ou négatif des commentaires (que j'attribue lors de leur validation) joue un rôle également.

    C'est probablement insuffisant, mais c'est un début, et je compte continuer dans cette voie avec deux projets à sortir prochainement: un nouvel annuaire d'une part, qui risque de s'avérer un peu agressif d'un point de vue SEO, mais qui me fait envie depuis longtemps, et un successeur à mon annuaire d'annuaires "QualiSEO" qui manque de pertinence et de dynamique.

    Pour terminer, je voudrais préciser que si je joue un petit peu au "Paladin des annuaires", ce n'est pas simplement parce que j'en édite un et qu'il me nourrit. C'est aussi et surtout parce que je constate que lorsque je veux booster un nouveau site, je n'ai plus grand chose à me mettre sous la dent qui ne tienne plus du Social Marketing que du link building à l'ancienne.

    Il reste quelques bons annuaires, c'est évident, mais énormément d'annuaires "moyen de gamme" ont disparu sans même qu'on y pense. A force d'écrémer ma petite liste excel d'annuaires auxquels soumettre, je constate qu'il ne reste pratiquement plus que quelques ténors, un petit nombre de "petits nouveaux" motivés, et énormément de tout petits qui ont une file d'attente de plusieurs mois, quand il ne sont pas passés à l'automatique (= suicide). Je ne parlerai même pas des réseaux d'annuaires, en sous-domaine ou répertoire 🙂

    Il y a une dernière "race" d'annuaires sur lesquels la lumière ne porte que depuis peu: les annuaires thématiques. Ce sont d'excellentes sources potentielles de liens (inutile de vous expliquer pourquoi...), mais qui demande malheureusement autant -si non plus- de travail qu'un généraliste, pour un retour plus faible en termes de trafic.

    Une des solutions serait peut-être une sorte d'hybride dont les contours sont trop flous à cette heure pour que je les décrive... mais je vous laisse les imaginer !

    Encore un truc à mettre dans un de ces cartons à projets, desquels sortent des petites mains et des petites voix qui font "moi! moi! moi!", et qui s'empilent derrière la grande porte noire marquée "TO DO" -_-;

  22. Nicolas

    @Hawk j'ai enfin eu le temps de lire ton billet, et c'est avec grand plaisir que moi aussi je l'ai dévoré.

    Ce n'est pas parce que j'ai l'habitude de lire tes interventions sur le forum http://forum.webrankinfo.com/ (duquel tu es l'un des modérateurs) que je n'en ai pas pris de la graine !
    J'entends par la que tes conseils, ou plutôt ta vision des choses, exposée d'une manière toute différente à travers ce billet (d'un blog que j'affectionne beaucoup) aura un impact certain sur mon annuaire (et mes autres avenirs s'il y en a).

    Je n'en ferai pas des montagnes et je terminerais en te disant simplement Merci.

    @Christophe

    Personnellement, je n'ai encore rien trouvé d'aussi simple que les annuaires pour obtenir des liens (que ce soit à l'époque du duplicate, ou à l'époque de l'unique).

    J'ai peut-être loupé quelque chose ? J'exposerais donc comme toi le reflet de ma pensée et pour répondre à la question de départ : pour moi l'annuaire est toujours utile pour obtenir des liens (les premiers?) et donc de la visibilité.

    C'est un outil SEO de plus, efficace aux yeux de certains, pénibles aux yeux d'autres...

    Pour ma part je me réjouis que le Web soit composé d'un peu plus d'annuaires conforme à la vision d'HawkEye.

  23. Christophe

    Bonjour,
    Bien sur que les moteurs évoluent mais quand tu dis, je cites :"...Etablir de nouvelles stratégies pour éviter que ces annuaires ne disparaissent..."
    Excuse-moi mais je ne vois pas la portée de ton raisonnement??!!
    La chose que peut encore faire un annuaire est effectivement de contrôler son contenu mais pour le reste, tout a été exploré : optimisation par sémantique, métas, etc... Les annuaires ont aussi évolué dans leurs codes plus souple mais aussi dans leur ergonomie pour suivre justement l'évolution des moteurs !
    Dans revoir la conception et stratégie d'un annuaire? ça ma parait une belle utopie, non?
    Un annuaire reste un annuaire. Son travail est d'apporter un listing de sites qu'il aura pris soin de sélectionner en adéquation avec sa thématique. La place pour manœuvrer me parait bien mince pour revoir son fonctionnement !
    Mais bel article !

  24. Greg

    Salut denis,

    Merci pour ton billet très explicite et auquel j'adhère entièrement.
    Les annuaires ce doivent d'évoluer au risque de finir dans la catégories annuaire poubelles

  25. ActuaRef

    Tres bon billet 🙂

    Il sera bon de voir des « association » de webmasters et annuairistes pour péréniser le milieu. Avoir des annuaires « propre » comme IndexWeb, annuaire.pro, l’annuaire de Yagoort, …

    Ca évitera de voir des trucs du genre « référencement dans 12.000 annuaires en 24 heures, avec la même description et le même title ». SIC !

  26. Yohan

    J'ai toujours un ptit train de retard, mais mieux vaut tard que jamais. Merci Sylvain pour ce clin d'oeil 😉

    Je retrouve de nombreux éléments de l'article que je tente d'appliquer au quotidien sur ADN (pour annuaire du net).

    J'ai tenté de créer un annuaire différent (d'ailleurs c'est marqué dans le title: "Annuaire du net, un annuaire différent !") en pensant aux visiteurs avec des textes originaux et une mise en page soignée.

    Ce travail demande des efforts aux webmasters et au final la gestion d'ADN est terriblement lourde, car 95% des webmasters ne respectent pas les règles : duplicate content, pas de mise en page, non respect de la ligne éditoriale... Demander 1500 caractères de contenu original est considéré comme une insulte.

    Voici une perle reçue la semaine dernière suite à une demande de modification d'une soumission :

    "alors te va te faire foutre konarde avec ton 3 petit PR".

    C'est très courant.

    Le pire c'est que les soumissions peuvent être publiées dans la journée si le webmaster respecte à la lettre les conditions de publication. Si ce n'est pas le cas, le site entre dans une très longue liste d'attente et risque de ne jamais être publié.

    Alors bien sur, ADN n'a pas beaucoup de sites inscrits (plus ou moins 200), mais c'est bel et bien la qualité qui est privilégiée et non pas la quantité.

    C'est peut-être une orientation pour les annuaires en 2010.

  27. Kmenslow

    Excellent article !
    J'adhère complètement à l'idée que les annuaires ne sont pas morts. Leurs gestions deviennent plus professionnelles. Le temps ù l'on dézippe le script pour lancer son annuaire est fini. Il faut maintenant passer à la vitesse supérieure en proposant de l'originalité.

  28. Argonaute

    Salut Denis,

    J'apprécie la référence aux annuaires thématiques dans ton commentaire, surtout que je compte en ouvrir un autre prochainement après celui sur l'assurance.

    Il est certain qu'ils génèrent moins de trafic mais le ciblage publicitaire est potentiellement plus important et les possibilités de rémunération en affiliation, en adsense ou autres sont bonnes.

    L'un des points importants pour un annuairiste est également de bien connaître son sujet pour juger de la valeur d'un site pour les internautes.
    Combien de sites recalés sur mon index de l'assurance sont acceptés sur d'autres annuaires, simplement grâce leur jolie charte graphique mais même avec un contenu basique ? Il peut par exemple être très difficile de différencier un site d'affiliation d'un courtier, d'un comparateur ou d'une "vraie" mutuelle.
    Et cela toujours au détriment des internautes...

  29. nesk

    Je pense que les annuaires thématiques sont toujours bien vus par les moteurs puisqu'ils ont des titres et des ancres de lien similaires. Après c'est sur que le nombre de liens par page est déterminant.

  30. Nicolas

    @ADN 1500 caractères minimum, je comprends qu'il y ait des mécontent ! Mais ton annuaire est plutôt une sorte de blog de CP plutôt qu'un annuaire où on l'obtient 1 seul lien vers son site... Me trompes-je ?

  31. Christophe

    Merci pour cet article. Je ne pense pas que les annuaires généralistes aient beaucoup d’avenir. L’aspect « 2.0 » ne suffira pas à donner assez de valeur ajoutée face à Google qui, lui aussi, propose aux internautes de donner leur avis sur les pages indexées.
    En revanche, le contrôle humain peut faire toute la différence.
    Je vais prendre pour exemple l’Annuaire des Psychologues Libéraux : il est administré par le syndicat des psychologues en exercice libéral qui contrôle manuellement le diplôme et le numéro SIREN des professionnels inscrits. Google ne pourra jamais contrôler qu’un psychothérapeute (ou un voyant !) usurpe le titre de Psychologue. C’est ainsi que des sites de psychothérapeutes peu scrupuleux se retrouvent dans le « Google Local business Center » à la rubrique « Psychologue ».
    Je crois donc plus à l’avenir du contrôle humain dans des annuaires spécialisés comme principal élément différenciateur, même si le contenu participatif (forums, commentaires…) propre au « web 2.0 » s’avère nécessaire au référencement, ce que je vais d’ailleurs devoir développer dans mon annuaire…

  32. Annuaire du net

    ADN reste pour moi un annuaire. Je dois avouer par contre que c'était un parti pris de se différencier et de s'éloigner de l'annuaire classique.

    Il répond néanmoins à tout l'élément caractéristique de la définition de l'annuaire : liste de sites internet ordonnée par thématiques avec une description.

    Je ne pense pas que la longueur de la description exigée fasse basculer ADN dans le blog de CP. Mais c'est tout avis 😉

    En fait ADN présente un avantage majeur pour les référenceurs. Adn permet d'obtenir des liens contextualisés sur une page totalement dédiée. Vous avez la possibilité de choisir des liens dans votre contenu rédactionnel original.

    Encore faut-il que le webmaster arrive à faire une description correctement !

    Sinon impressionnant la montée de L'annuaire Waaaouh 😉

  33. ybet

    D'abord, effectivement les annuaires ne sont pas plus pénalisés que les autres sites.

    Deuxièmement, les déclassements d'annuaires ne sont pas des sanctions ou pénalités mais bien des modifications d'algorithme (une nuance de taille) même si les raisons SEO sont complexes et nombreuses.

    En troisième, il était finalement temps que Google fasse un peu de ménage dans les fermes de liens basées sur Freeglobe: juste un lien contre du contenu (et encore, juste quelques mots tapés à la suite de l'autre). Le duplicate est probablement une raison de ces déclassements (même si certains résistent très bien (y compris IndexWeb)) mais ce n'est pas non plus la seule raison.

    En quatrième, la majorité des annuaires déclassés ne jouent que sur des liens (un paquet pour la navigation interne: tout ce qui peut servir de lien est utilisé, y compris si l'annuaire intègre 200 catégories, elles sont systématiquement mises en navigation à droite). Pourtant, dans un site standard, on utilise plutôt des structures en arbre, l'essentiel au-dessus et on descend en fonction de l'importance de la page pour le ... visiteur.
    C'est finalement le problème des annuaires déclassés, ils ont joué sur les liens et pas sur le contenu, la facilité de navigation, des idées nouvelles, ... et c'est bien là l'avenir des annuaires, se rendre intéressant.
    J'ai un petit annuaire régional où j'enregistre moi même les sites avec des descriptions claires et objectives sur les sites, il n'est pas déclassé: peut-être parce qu'il apporte quelque chose aux visiteurs.

  34. Nicolas

    @ADN Ce qui est sûr, c'est que ton site (annuaire ou autre) est différent, espérons que ça ne le desserve pas.

    PS: Merci pour Waaaouh 😉

  35. nza2k

    Complètement d'accord avec l'article.

    La finalité de Google est de donner accès aux contenus pertinents. Penser à la gestion d'un annuaire en gardant à l'esprit l'intérêt de l'utilisateur comme priorité me paraît être la bonne démarche, pour 2010 et sans doute quelques années encore 🙂

  36. 4w Webagency

    Quoi qu'on dise, les annuaires sont encore aujourd'hui indispensables, ils font partis d'un ensemble de vecteurs permettant d'obtenir des liens externes vers nos sites.

    A nous de les utiliser à bonne escient, de bien faire attention à la thématique, à varier les titres et les descriptions que nous soumettons (et surtout à ne pas faire que ça pour obtenir des backlinks)

    Articles vraiment très très intéressant !!! J'adore

  37. Thomas formateur elearning

    Le problème avec les annuaires c'est qu'il faut arriver à faire le tri parmi ceux qui nous font perdre notre temps. J'ai soumis mon site à des dizaines d'annuaires, et seuls quelque uns m'apportent quelque chose.

  38. Vincent

    J'aime particulièrement le clin d'oeil au trop sérieux index DMOZ qui pour une raison inexpliquée n'inscrit pas mon site de chemise dans son annuaire malgré 2 soumissions en 2 ans. On ne peut pas dire que j'abuse en les harcelant... Cela me prive donc de pas mal de backlinks (certes pas toujours de qualité pour tous ceux qui reprenne cette annuaire), si ce n'est celui de DMOZ.

    Si vous avez une idée de ce refus, ca m'aiderai.

    Vincent

  39. aurelie

    Pour ceux qui souhaitent avoir leurs sites dans 20 000 annuaires en « 2 clics » :

    go.aurelie64.smc.8.1tpe.net

    Dépêchez-vous ! OPPORTUNITE A SAISIR TRES RAPIDEMENT !

  40. C-KI

    Juste pour dire que certains site ne peuvent s'expliquer en 1500 caractères (ADN), et peut être que c'est plus de caractères que le site lui même.

    En effet, certains sites sont composés de photo, et autres contenus qui ne sont pas "SPÉCIALEMENT" du texte pour faire joli pour les robots, et donc quand on me demande d'expliquer un site avec du contenu unique, il me semble difficile d'expliqué un chose simple, de différente manière !!!

    Il faudrait que je mâche le boulot des annuairistes qui veulent absolument du contenu unique, description unique, et en plus on nous impose une taille minimum, mais si j'indique tous sur le site de l'annuariste, il ne reste plus rien pour le site lui même.

    Voilà un dilemme !

    Alors je dirais tous simplement que tout est relatif !

  41. Sylvain Auteur de l’article

    @ Aurélie.
    A la place du slogan "Opportunité à saisir..."
    J'aurais mis "Comment perdre 74 euros pour rien"
    Franchement, quel référenceur cautionnerai ce type d'offre ?

  42. aurelie

    @sylvain
    Croyez moi, parmis tous ceux qui se sont procurer cet ebook,aucun n' a perdu 74 euros pour rien, bien au contraire! Une opportunité comme celle là ne se vendra pas 5 euros, c' est sûr! Il faut pas rêver!

  43. Sylvain Auteur de l’article

    @ Aurélie
    Je ne vais pas tergiverser 107 ans.
    J'invite juste mes lecteurs à fuir ce type d'offre comme la peste. Plus de détails ici : -http://www.axe-net.fr/actualites/referencement/referencement/inscriptions/annuaires/96.cfm

  44. aurelie

    @sylvain
    Vous parlez de quelque chose que vous ne connaissez pas.Il est clair que moi non plus je ne vais pas tergiverser 107 ans. Bonne continuation à vous...

  45. David

    @aurelie : en effet celui qui se sert de ses 7 jours de rétractation, ne perd rien !

    david.

  46. Didier

    Aurélie : (bonne idée de spammer en utilisant un nom féminin, mais sur un blog SEO, personne n'est dupe) En fait, si j'ai bien lu l'offre, tu propose à des incompétents de créer un annuaire gratuitement, et ensuite, tu fais payer pour inscrire les sites sur ces 28000 annuaires bidons ?

  47. skwall

    @Aurelie: Je ne vois pas non plus l'interet de poster sur 2000 annuaires en un coup. Soit il y a une duplication de 2000 contenu (?!), soit c'est du content spinning (spam ?!), en tout cas, ca n'apporte rien de bon. Sans parler du fait d'amener 2000 backlinks d'un coup, si t'en as pas deja qq milliers derriere, y'a pas mieux pour se faire griller par google comme un spammeur...

  48. Paul

    Aurélie, quelle idée de spammer ce genre de conn....e sur un blog comme celui-ci ?

  49. Eric

    Aurélie elle a pas free, elle a pas tout compris.
    T'as raison, chez Axenet ils ne comprennent rien au SEO. Ça me rappelle un gars qui expliquait le referencement à Olivier Duffez sur WRI 🙂

    Pour ceux qui veulent éviter les arnaques, faites le travail vous même à partir de qualiseo c'est gratuit.

  50. LaurentB

    Je propose de faire entrer Aurélie dans la légende du référencement.
    Lorsqu'on parlera d'un offre bidon d'annuaires, ça portera le nom de "Go Aurélie 64"

  51. 4wWebagency

    Je pense que nous nous éloignons du sujet... mais pas tant que ça finalement...

    Ce que l’on peut retenir de tout ça, c’est d’éviter d’acheter des soumissions automatiques vers plus de 20 000 annuaires en 2 clics... (petit clin d’œil à Aurelie)

    Il semble que Google n’aime pas trop les soumissions automatiques de ce genre... qu'il peut assimiler à du spam. Il est probable d'ailleurs que la plupart des référenceurs en a vécu l’expérience.

    D’un point de vue personnel, je pense qu’il est plus pertinent de soumettre son site manuellement et surtout progressivement dans des annuaires de qualités.

    Le fait de soumettre son site dans 100 annuaires en moins d’une semaine par exemple, c’est peu comme si on dit à Google. : « Voila, j’ai utilisé un logiciel dans lequel j’ai mis un descriptif, un title, mon Url… j’ai choisi une thématique… ensuite j’ai sélectionné une liste de 100 annuaires qui me semblais pertinents, … et… j’ai appuyé sur entrée… 20 seconde plus tard, toutes mes soumissions été effectuées »

    Le problème avec cette méthode rapide est que notre site peut atterrir dans une thématique qui n’est pas appropriée… Souvent, ce sont des annuaires avec une popularité très faibles. De plus, cette méthode automatique ne permet pas de varier les descriptifs… (du moins, d'en faire des différents pour chaque soumission). Le risque est donc d’avoir bien trop souvent la même ancre, ce qui peut poser problème lorsqu'il est recommandé de les varier le plus possible.

  52. Zola de circonstance

    J'accuse Google,

    j'anime un annuaire depuis 2003, annuaire segmenté et tres ciblé, j'ai crée cet annuaire pour répondre à un besoin identifié de trouver un type d'infos (les inscrits ne s'y sont pas trompés bouche a oreille), toutes les fiches sont validés a la main.

    Autrement dit rien a voir avec ces annuaires généralistes qui ne servent à rien pour la plupart, si ce n'est a remplir des pages a monetiser.

    Et force est de constater qu'avec l'arrivée sur le marché d'Adsense, ce type de sites ont explosé poru ecouler de l'adsense, je ne blame pas leurs auteurs qui ont eu raison d'en profiter.

    Toutefois Google est responsable de cette profusion d'annuaires et apres avoir crée artificiellement ces sites via adsense, il decide de pénaliser en vrac.

    Je trouve cela assez pathétique. Google coule mon entreprise, je me laisserai aller à un peu de démagogie,les annuaires sont-ils indésirables. Utilisez Adwords pour vous faire connaitre.

    Bref Google derriere sont marketing "Djeun" est devenu un monstre, Google me fait penser aux grandes surfaces qui ont table rase du commerce de proximité et qui réinvente les concpets de proximités dans les centres villes mais cela est un autre sujet.

    Cordialement

  53. Mook

    Excellent article. Qui vivra verra. J'ai dejà une petite idée d'un annuaire du futur qui sera lui web 3.0 🙂

    Les annuaires aujourd'hui, mis a part quelques uns, sont très mal foutus. Pour ma part cela doit faire au moins 10 ans que je ne suis pas aller sur un annuaire pour faire une recherche de site.

  54. frederic

    c'est clair, qui fait encore une recherche depuis un annuaire, pour moi ceux ci ne servent plus qu'a l'indexation de nos sites.

  55. Bertrand

    Tout à fait d'accord avec cet article quand il précise que les annuairistes ne doivent s'en prendre qu'à eux-mêmes s'ils ont vu leur(s) annuaires plonger. La qualité est loin d'être systématique dans les annuaires anciennes générations, qui semblent bien poussiéreux pour certains. J'ajouterais cependant, que beaucoup de webmasters ont du mal encore (mais cela change) à proposer des textes descriptifs de qualité, et ont la critique facile vis-à-vis des annuaires qu'ils dénigrent ou accusent de ne chercher à faire que du fric sans effort. Un annuaire entretenu demandent des efforts, dans l'intérêt même de l'annuaire s'il veut survivre au temps qui passe. L'idée de créer une sorte de charte de qualité ou un label autour des annuaires me semble une bonne idée, qui finira par s'imposer d'elle-même, car Google sans cesse, à juste titre, à la recherche de pertinence dans ses résultats, montre la voie.

  56. Albator

    Très bon article, tout à fait d'accord avec, les annuaires ne respectant pas une bonne charte de qualité n'ont plus d'espèrance de vie. Par contre ceux qui privilégient la qualité à la quantité ont eux je l'espère, encore beaucoup de beaux jours devant eux.

    Cordialement

  57. Dominique

    Très bon article, fort juste à mon goût.

    Mais ce qui est valable pour les annuaires et quasiment valable pour tout l'Internet aujourd'hui.

    Il y a 10 ans une page quelconque (même sans photo !) était listé. Aujourd'hui construire un site et surtout bien le placé est une autre affaire.

    L'Internet se professionnalise.

    En ce qui concerne les annuaire j'ai fait un essai et les résultats sont étonnant. Mais je dois dire qu'avant de faire un choix sur un script cela m'a prit près d'un an de test en tout genre. J'ai fin par choisir le script Arfooo qui a été conçu par un obsédé (un professionnel) du référencement. Le second point c'est que j'ai choisi un secteur que je connais bien : l'écologie. Dernier point (le plus important il me semble) je n'ai pas chercher à monétiser cet annuaire à outrance. Le but étant la qualité.

    J'ai découvert quelques chose d'étonnant (il me semble que c'est un scoop car je n'ai rien vu sur Internet à ce sujet). Google utilise les annuaires pour ces recherches (en tout cas ce fut le cas pour moi).

    Je m'explique : je venais de finir un site en html pour un client (o sait que c'est pas mal plus long que les blogs pour être pris en compte). Je l'enregistre sur mon annuaire (www.harmonieterre.net) et bingo pour les mots clefs choisis le site en question sort en première page de Google 24 heures + tard (la page de mon annuaire qui référençait ce site). Après qq temps mon résultat disparu au bénéfice du site en question (sa propre url).

    Je fais un raccourci ici de l'expérience (c'est juste un commentaire, pas un article ;o) mais je prépare une petite vidéo pour expliquer cette expérience.

    Je veux juste souligner 2 choses :
    1 - Mon annuaire est "propre" (2 sites sur 3 sont refusés car je tiens à conserver son intérêt) et j'ai porté une attention particulière aux titres, catégories, textes, etc. Je dois donc être bien noté par Google. Pourtant je n'ai fait aucun référencement.
    2 - le site de mon client bien qu'en html, a été "soigné" pour le référencement.

    Je suis donc persuadé que non seulement les Annuaires sont utiles mais en plus qu'ils ont de l'avenir. Cependant les annuaires qui ressemble à des arbres de Noël, qui ne sont pas entretenu, qui n'ont pas de contenu de qualité sont voué à disparaître (ou encombrer la Toile).

    Là encore, ceux qui veulent faire de l'argent avec un Annuaire devront investir du temps pour faire de la Qualité. Excusez-moi mais je trouve cela normal ;o)

  58. edouard

    Super cette article. Un excellent point sur les annuaires et son futur.

    Mais je me pause la question sur la réel opportunité de faire des annuaires ? Je veux dire que Google, comme yahoo ou bling sont de plus en plus performants et intuitifs. Personnellement je ne vais plus jamais sur un annuaire pour trouver un site. Donc à part être des fermes à lien que je ne verrai jamais, je pense que l'annuaire n'a vraiment plus lieu d'être. Cela revient à une autre question : comment intéresser un site à faire un échange de lien avec le mien ?

  59. Henri Labelle

    Bonjour,
    merci beaucoup pour cet article. En tant que nouveau webmestre, je trouve souvent bien complexe toutes les informations trouvées sur le net pour mieux référencer mon site web... je ne sais plus trop sur quoi miser... les blogs, les annuaires, les échanges de liens, etc...

    Votre article est rassurant par rapport aux craintes légitimes ou non des webmestres d'être "blacklistés" par Google...

    J'espère que votre projet verra le jour et sera aussi prometteur qu'il semble l'être! 🙂

    Bonne journée
    Henri Labelle

  60. Martin Varesio

    Si on me demande de l’unique ben je le fais, sinon bah pas grave un duplicate mais quand même un bl ! ( je maudis les annuaires ou il y a du contenu adulte, poker, jeux de hasards car souvent pas bien perçu par google

  61. marco

    les soumissions sur annuaires restent indispensable pour obtenir des liens mais il faut savoir sélectionner ses sites.

  62. Max

    Article très intéressant, bravo. Il est clair que le web actuel est basé sur la qualité et la sémantique, et plus seulement la course aux liens. Les moteurs de recherche suivent le mouvement "social" et "web 2.0", misant beaucoup sur l'expérience des utilisateurs.

    Le problème, de mon point de vue, qui n'a pas été spécialement évoqué est la difficulté que sera d'attirer les internautes autour d'une sorte de "réseau-social-annuaire". Inviter les internautes à noter et commenter des sites risque de ne pas plaire... Reste à trouver la solution miracle 😀

  63. sophie

    Excellent billet qui résume tout ce que l'on a besoin de savoir sur les annuaires qui sont par ailleurs nécessaires pour le référencement. Pour moi il n'existe que deux catégorie d'annuaires: les annuaires de qualité aec un fort pagerank qui demandent une description unique avec un temps de validation pas très long et les annuaires poubelles qui même avec un pagerank 0 vous demandent une description unique en plus de cela, ces annuaires n'envoient même pas de mails pour confirmer la validation ou le refus de votre site. J'ai aussi une question à vous poser: est ce que les annuaires à validations automatiques peuvent être considérés comme de bons annuaires?

  64. Sylvain Auteur de l’article

    @ Sophie

    Certains annuaires n'ont pas de PR et sont excellents pour le SEO.

    Concernant ta question, selon toi, un annuaire qui valide n'importe quoi est-il un bon annuaire aux yeux de Google ? 🙂

  65. sophie

    Je ne peux pas les considérer comme de bons annuaires puisqu'ils valident n'importe quoi alors qu'il devait y avoir une sélection qualitative d'abord.

  66. Olivier

    @ Sylvain
    On voit fleurir ici et là des listes qui présentent les 30 ou 50 meilleurs annuaires. Tous les annuaires de ces listes ont au minimum un PR3.
    Quand tu parles d'annuaires qui n'ont pas de PR mais qui sont excellent pour le SEO, tu parles sans doute de jeunes annuaires de moins d'un an qui n'ont pas bénéficié de mise à jour de Pagerank.
    Peux-tu en citer quelques-uns ?
    Merci.

  67. Riwalenn

    Il y a quelques années je tenais un annuaire de sites référencés comme 'étrange' (ufo, sciences occultes, sciences, temporel...). Chaque semaine je vérifiais mes liens (et j'en avais un paquet) mais aussi le fait que ces dit sites étaient à jour ou pas (et là je mettais une note à côté de mon lien à titre d'information pour l'internaute).
    Ce genre de site n'est pas forcement toujours à jour mais reste du contenu intéressant pour tout internaute qui débute dans ce domaine.
    Le no-follow n'est-il pas intéressant à mettre en place sur l'annuaire pour ce genre de site du coup ? des sites que l'on ne souhaite pas supprimer de notre listing car intéressant mais pas assez pour Google car n'ayant plus de contenu mis à jour récemment.

  68. R-win

    On n'a rien sans rien après tout. C'est quand même compliqué et fastidieux en général de s'inscrire à un annuaire de qualité. Après Google prend-t-il ces liens comme des liens de qualités ... j'en doute.

Partagez sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *