référencement 2010 : interprétez les changements

L’an dernier, sur ce même blog, je vous conseillais de jeter un œil sur les contraintes d’accessibilité, sur la nécessité de comprendre, tester et vérifier les différentes préconisations de référencement mais également sur l’intérêt de pouvoir gérer le référencement en amont de la création ou refonte d’un site web.

Interprétez les changements

Ces conseils restent tout à fait d’actualité, donc n’hésitez pas à y poser vos yeux quelques instants. (voir les 9 conseils en référencement pour 2009) Pour 2010, je vais supposer que vous avez déjà suivi les conseils de 2009 de mes collègues et que vous avez donc un site bien construit, bien linké, bien écrit, en résumé : dont vous êtes fier au niveau du référencement (c’est toujours bien de partir ainsi pour un début d’année ^^).
Bien sûr, vous n’allez pas vous reposez sur vos lauriers et vous allez continuer à écrire un contenu original et remarquable, améliorer le linking interne et externe, bref vous ne souhaitez pas perdre vos positions et votre trafic.

Mais votre client (ou vous-même) voulez encore plus, toujours plus, et il a remarqué que dans les résultats de recherches de Google certains autres sites, ou blogs - voire pire : des concurrents ! – ont des sitelinks en forme de fil d’Ariane, ont des liens ancres interne en sitelinks (comme Wikipédia) ou dans le snippets (« jump-link »), des minis-sitelinks, leur adresse d’indiquée, des « plus-box », … et souhaitent avoir la même chose !

Exemple de Jump Link

snippets sitelinks

Malheureusement c’est à double tranchant : autant la mise en place de différentes améliorations techniques pour le référencement pourraient permettre l’évolution de ses snippets dans les SERPs autant Google est capricieux au point de ne pas appliquer ces évolutions pour tout les sites et donc le résultat n’est pas garanti.

Ce qu’il faut comprendre avec l’évolution de ces résultats de recherche, ce n’est pas l’effet gadget qu’un faible pourcentage d’internaute verra mais le fait que Google nous montre ainsi ce qu’il comprend, isole et identifie dans nos pages web.

L’évolution des snippets nous montre des moyens de mise en valeur du contenu, de thématisation de ce contenu au sein de votre site/de la page, car c’est à ça également que servent ces options de navigation au sein de votre site sauf que habituellement vous le faites uniquement pour l’internaute.

En clair, Google nous montre via les pages de résultats de recherche (SERP) ce qu’il comprend et fourni aux internautes, à nous donc de l’aider davantage et surtout aider au positionnement de ce superbe contenu original que l’on écrit ou qu’on préconise à nos clients d’écrire.

Mon conseil pour 2010 :

  • Ne regardez pas seulement les évolutions de Google, interprétez les changements pour mieux optimiser votre site.

Je ne vous force pas à mettre en place un fil d’Ariane, à mettre vos adresses en micro-format, à organisez vos longues pages en paragraphes que l’on peut atteindre via une ancre ( # ), à bien nommer vos pages, à bien préciser la date de parution, etc. Non, je me permet juste d’insister sur le fait que Google nous montre que parfois il fait ressortir ces éléments dans ses résultats de recherche mais que logiquement il a la capacité de mieux comprendre la structure de la page de tous les sites donc ne louper pas le coche.

  • Au pire : toutes vos modifications permettront aux moteurs de recherche et aux internautes une meilleure navigation dans votre site.
  • Au mieux : vous pourrez vous la péter pendant toute l’année 2010 avec vos sitelinks et autres snippets évolués.

Bonne année, et bon référencement !

Antoine Leroux, référenceur

Cet article est publié sur le blog AxeNet dans le cadre d'une opération de conseils de référenceurs pour 2010. Chaque article appartient à son auteur respectif et bénéficie des protections juridiques relatives au droit d'auteur.

Axenet remercie vivement Antoine pour cette publication.

C'est aujourd'hui le dernier article de cette longue série durant laquelle de nombreux référenceurs professionnels sont venus partager leur vision du SEO sur le blog AxeNet. Je remercie encore très sincèrement tout le monde(rédacteurs et lecteurs) d'avoir participé.

A part un article exceptionnel jeudi prochain (21), le soir vers 22h00, je vous retrouverai ensuite au rythme dominical traditionnel.

Notez cet article

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter Plein
Partager sur linkedin
Partager sur Google+

15 réflexions au sujet de « référencement 2010 : interprétez les changements »

  1. Morgan

    Merci du petit rapelle Stan 😉

    Te reste plus qu'à faire un TP pratique sur ton blog ^^

  2. Seb

    j'aime bien l'image de la boule de cristal car le référencement est avant tout un art empirique, bien plus qu'un métier et c'est vrai que, même si les bases du ref restent immuables, la remise en question est indispensable sinon le référenceur est voué à l'échec.

    "Ne regardez pas seulement les évolutions de Google, interprétez les changements pour mieux optimiser votre site."

    C'est ce qui constitue au final une des valeurs ajoutées de tout bon référenceur : sa capacité à anticiper les tendances par l'extrapolation des résultats de search.

  3. Jean-Philippe

    Ca serait en effet assez sympa Antoine ou de sylvain d'avoir un exemple pratique pour que Google affiche ce fil d'ariane.
    Depuis un moment, je m'y intéresse et je n'y arrive pas malgré tout ce que j'ai ingurgité sur le sujet.

    Certes il faut de la patience mais parfois, autant être pionnier dans son domaine pour montrer aux concurrents que l'on maîtrise Google.

  4. Sylvain Auteur de l’article

    @ Jean-Philippe,

    Sur la requête "soumission automatique annuaires"
    Regarde le résultat de WRI, c'est le fil d'ariane de la page qui s'affiche sur google.fr à la place de l'url sous le snipet.

  5. Sylvain Auteur de l’article

    Antoine, en fait, si je ne me trompe pas, tu es quasiment en train de dire de faire des sites pratiques et accessible pour les internautes. Ceci intégrant les "artifices" parfois appréciés par Google, mais surtout, qui renforceront l'ergonomie.

    J'aime bien ta belle histoire 😉

  6. Antoine

    Effectivement Sylvain c'est la finalité de l'article: pense ton site de façon ergonomique et accessible , observe les résultats de Google et agit en conséquence.

    Comme pour tout: ce n'est pas le physique qui compte (le rendu du fil d'ariane ou de l'ancre interne dans les SERPs qui compte) mais ce qu'il y a à l'intérieur! Si ces artifices de présentation existent il y a une raison, en comprenant ces raisons tu construiras mieux ton site et même si l'apparence ne suit pas, Google aura mieux compris ce qu'il y a à l'intérieur du site ...

    Enfin, il ne faut pas s'arrêter aux 2 exemples de l'article, des évolutions du moteur il y en a de toute sorte, de même il ne faut pas hésiter à observer les évolutions des moteurs concurrents car si Google ne les a pas intégrée il le fera et si il ne le fait ça n'ira pas non plus à l'encontre de ses attentes.

  7. Laurent Bourrelly

    « Ne regardez pas seulement les évolutions de Google, interprétez les changements pour mieux optimiser votre site. »

    C'est une phrase que j'aurais aimé sortir, tiens!

  8. Jean-Philippe

    @Sylvain : cela veut il dire que pour que Google prenne en compte ce fil d'ariane, il faut en mettre un sur nos pages ?

    Sur certains sites, je le possède et il ne se passe rien 😉

  9. Sylvain Auteur de l’article

    @ Jean-Philippe
    S'il n'y en a pas sur la page, il ne risque pas de le prendre en compte 😉
    Moi aussi, cela m'arrive, parfois il est pris en compte, d'autres fois il ne l'est pas et j'avoue n'y avoir trouvé aucune logique.

  10. Christophe

    Entièrement d'accord avec l'ensemble de cet article, d'autant plus sur la notion de "compréhension" d'un site par Gg.

    En effet lorsque l'arborescence/l'architecture d'un site internet est correctement/logiquement construite, on pourrait croire que cela facilite pour les moteurs de recherche la lecture du site, un peu comme le principe des poupées russes ou d'un entonnoir : du plus général au plus précis.

    Je m'occupe d'un site d'un promoteur immobilier et j'ai constaté l'apparition il y a quelques mois d'une url sous forme de fil d'ariane mimant à l'exact le fil d'ariane interne ainsi que l'architecture des répertoires du site internet du client; exemple :
    programmes-immobiliers > languedoc-roussillon > herault > montpellier

    Il serait présomptueux de dire que j'ai compris comment obtenir systèmatiquement ce résultat, mais c'est une piste encourageante et de plus en plus vérifiée du point de vue de mes observations.

    J'ajouterais enfin, qu'une action conjointe sur le Title, l'univers sémantique de la page référencée et/ou positionnée, ainsi que le nombre et la qualité des liens qui pointent vers cette page pourrait jouer favorablement.
    Mais ce ne sont que pures hypothéses pour l'instant, à surveiller et vérifier donc...

  11. Samuel

    Merci bien pour ces astuces, je vais tâcher de les appliquer pour améliorer durablement le référencement naturel de mes sites !

  12. Yan

    De trés bons conseils nous allons les prendre en compte pour augmenter le positionnement de l'agence web

  13. Patrice Albertus

    "... Non, je me permet juste d’insister sur le fait que Google nous montre que parfois il fait ressortir ces éléments dans ses résultats de recherche mais que logiquement il a la capacité de mieux comprendre la structure de la page de tous les sites... "

    Et surtout que ces éléments vont favoriser le clics. Autant la position est important mais un rich snippet évolué la renforce !

    Complément Google pour 2010 : http://www.patricealbertus.net/ce-que-google-vous-prepare-pour-2010

  14. Paul

    Les communiqués de presse sont très bien cela nous en faisons en général un par mois et il est différend pour chaque site de communiqué de presse avec des liens profonds à chaque fois que c'est possible et sur chaque communiqué les mots choisis pour les liens sont différent c'est efficace par contre cela prends du temps, on a rien sans rien mais la maxime SEO un lien est un lien
    🙂

Partagez sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *