Référencement 2010 : Soyez critiques

Soyez critiques !

Chaque jour apporte son lot de nouveautés, et les discussions vont bon train dès qu'un moteur de recherche propose une nouvelle fonctionnalité, ajuste ses algorithmes, ou que de nouveaux usages apparaissent sur le web.

Posez-vous des questions

Le monde du référencement est friand de ces "révolutions".

Ces discussions sont passionnantes, et divertissantes pour certaines.
Pour autant sachez rester critiques :

  • oui, les réseaux sociaux sont un phénomène qu'on ne peut ignorer.
  • Oui, la vitesse semble devenir quelque chose d'important pour Google.

Pour autant ne négligez pas les bases, qui ont fait leurs preuves depuis longtemps.

A quoi bon écumer tous les sites communautaires si votre contenu sous-performe ?

  • Expérimentez, mais ne sombrez pas dans la spéculation.
  • Ne vous enthousiasmez pas aveuglement pour les dernières théories à la mode.
  • Pensez à ce qui ferait sens si vous étiez un ingénieur travaillant pour un moteur de recherche.

A quoi bon s'essayer au PageRank sculpting quand l'architecture logique de votre site est défaillante ?
Agir de la sorte, c'est un peu comme préparer une forêt noire en commençant par la cerise.
En 2010 tout comme en 2009, un référencement réussi passe par une démarche cohérente.

Sébastien Billard, Référencement Design et Cie

Cet article est publié sur le blog AxeNet dans le cadre d'une opération de conseils de référenceurs pour 2010. Chaque article appartient à son auteur respectif et bénéficie des protections juridiques relatives au droit d'auteur.

Axenet remercie vivement Sébastien pour cette publication.

Retrouvez dès demain un nouveau conseil référencement par un autre référenceur professionnel !

Référencement 2010 : Soyez critiques
Notez cet article

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter Plein
Partager sur linkedin
Partager sur Google+

26 réflexions au sujet de « Référencement 2010 : Soyez critiques »

  1. Antoine

    Effectivement, ce n'est pas parce qu'on parle d'une nouveauté qu'il faut se jeter dessus et prendre une évolution pour argent comptant. Le mieux est de réfléchir au pourquoi et au comment de ces évolutions, ce qui permet ensuite d'en tirer de vraies conclusions.

  2. Nicolas

    Merci. Bon petit rappel, clair et vraiment concis, mais qui a bien sa place après tous ces conseils à la pointe de l'actu. SEO.

  3. Steph

    Billet un peu vague mais sympathique quand même.
    Cependant j'aurais deux visions différentes, à quoi partir dans les nouvelles théories à la mode pour celui qui est déjà en tête des serps? Hormis avoir peur que cette nouvelle technique bouleverse totalement les serps, je n'en vois pas trop l'intéret. En revanche pour celui, qui se place moyennement dans les serps, il peut être intéressant de se pencher sur ces nouvelles techniques à la mode afin de voir si cela lui permet de combler son retard.
    Par contre là où je suis d'accord, est qu'il ne faut pas oublier les fondamentaux, je pense qu'il sera plus rentable de se pencher d'abord sur son site à proprement parler afin de faire de l'optimisation on-page. une fois cette étape bouclée on peut regarder sur le off-page. Je fais partis de ceux qui pensent que toutes les choses ont un sens et un ordre logique

  4. Seb

    Le référencement évolue à deux vitesses : les bases restent toujours les mêmes, seuls les moyens pour arriver au résultat évoluent.

    Il y en aura toujours qui rouleront à 180km/h sur l'autoroute, tant qu'il ne se feront pas flashé, c'est bon.
    Avoir une bonne voiture pour être le premier en F1 ne suffit pas, il faut aussi avoir un bon pilote mais aussi tout ce qu'il y a a autour (écurie, ingénieurs...) et bien que la F1 évolue, il faudra toujours un pilote une voiture 🙂

  5. Cerbere

    Simple clair et concis voilà tout ce que j'aime. Pour l'essentiel restons attentif à la qualité de notre contenu.

  6. Aurélien

    Je profite de cet article court (hélas) et cohérent pour vous demander votre avis sur la vitesse de chargement d'un site (en prenant caféine ou pas).
    Un site lent ou en 404 pouvait déjà être déclassé (ou pas), mais maintenant il semble que cela soit plus rapide. Avez-vous des données sur le temps de chargement en seconde(s) correct. Pour Google 1.8s fera d'un site qu'il sera plus rapide que 72% des autres sur le web. Ou se trouve la barre de l'acceptabilité? 2.5s, 3s, 5s??
    Deuxième point de ma question : une page en erreur 404 reste combien de temps indexée?

  7. sarah

    Pour ma part je ne met pas les réseaux sociaux dans la partie référencement. Certaines agences osent proposer des prestations de "référencement" avec une présence accrue sur des réseaux sociaux comme facebook et twitter. Mais ce n'est plus du tout du référencement c'est uniquement de la notoriété. Les Backlinks sont en nofollow et le trafic n'est pas souvent au rendez-vous.
    Sarah

  8. Didier

    @Aurélien : je pense que ça dépend fortement du type de site et de la volumétrie générale (pages indexées, trafic total, types de contenus). En gros, Google serait prêt à tolérer qu'un site énorme rame un peu, alors qu'un petit blog est censé être plus rapide. Difficile d'établir une "moyenne" d'acceptabilité.

    @Sebastien: Entièrement d'accord avec le "pensez comme un ingénieur de Google". Si on arrive à imaginer un dispositif intéressant, il y a de grandes chances que ça soit déjà en prod chez Google ou que ça figure dans les évolutions prochaines.

    @Sarah: tout dépend de ce qu'on entend par "référencement". Au sens élargi, ça comprend souvent une bonne partie de visibilité, etc. Par exemple, un linkbait est typiquement du référencement, mais sans visibilité externe il est voué à l'échec. Tout dépend de ce qu'on cherche à faire et de quelle stratégie globale on adopte 😉

  9. Matthieu

    En effet, les moteurs de recherche c'est un peu comme les voitures. Dès qu'une nouvelle sort, il ne faut pas s'empresser de l'acheter (ou de modifier tout son site parcequ'un critère dans l'algo à changé).
    Laissez les autres essayer pour vous, voyez les réactions, les bugs et adoptez le changement seulement une fois que la nouvelle voiture ou le nouveau critère est complètement au point.

  10. Dan | une vison SEO

    @Didier @Sarah effectivement, je pense qu'il va falloir parler de plus en plus de "stratégie globale" avec l'arrivée de la recherche personnalisée chez Google.
    Aujourd'hui par référencement( vision perso), j'entends trafic global apporté, les visiteurs venant des moteurs de recherche et les autres sources (réseaux sociaux inclus).

  11. Philippe

    Hello hello.
    « (...) ne négligez pas les bases. »
    Surtout en 2010 ! Ce sera quand même l'année du déploiement d'HTML5.
    À la base se trouve le code et passer son site (progressivement) en HTML5 sera pour tous les webmestres et référenceurs sera une source de petits bonheurs... pour les robots.

    « A quoi bon s’essayer au PageRank sculpting quand l’architecture logique de votre site est défaillante ? »
    Complètement ! Et là HTML5 s'imposera (pourvu que l'on ait bien pigé le balisage sémantique qu'il nous impose) à tous webmestres, le bénéfice étant une meilleure compréhension de la structure du site ET des pages par les robots. Poil au dos.

    D'ailleurs je viens de m'apercevoir pas plus tard qu'hier que Google avait bien pigé mon article « HTML5 va t-il améliorer le référencement ? » ( -http://on-air.hiseo.fr/html5/html5-ameliorer-referencement ).

    Je reviendrai en discuter si vous trouvez mon propos pertinent. Et même si vous pensez le contraire j'en discuterai aussi. 😀

  12. Marie

    Je parle personnellement de "visibilité" depuis que j'exerce le métier de SEO. Mon action ne se limite pas au positionnement d'expressions sur Google. Il se fonde sur une visibilité globale du site partout où les consommateurs peuvent se trouver, que les liens soient en nofollow, ou non 😉

  13. LaurentB

    Ah je me suis fait modéré 😀
    Pourtant, j'ai juste gardé l'esprit critique par rapport à un billet que j'ai trouvé extrêmement médiocre.

  14. Jean-Philippe

    Je partage un peu l'avis de marie et comment rebondi Didier sur les propos de Sarah.

    Le do follow, c'est bien pour Google mais l'internaute de base ne possède pas tout un genre d'extensions dans son navigateur pour savoir si un lien est dofollow ou nofollow.A 95%, je suis même sur qu'il ne sait pas de quoi il s'agit.
    La seule action de sa part est qu'il clique, donc autant lui en donner pour son argent en commentant intelligemment les endroits où on laisse nos traces.

  15. Sébastien Billard

    @ Steph et Nicolas : Le billet est concis car c'était le format demandé au départ par notre hôte 😉 Eh oui il s'agit plus d'une tribune que de conseils "operationnels" car je constate que souvent des clients s'inquiète de détails techniques secondaires mais à la mode alors que les fondamentaux ne sont pas là. D'où mon approche.

    @ Aurélien : Personnellement, je pense que le critère de la vitesse va surtout servir à écarter des résultats des sites vraiment trop lents, au point que cela ruine l'expérience utilisateur. La vitesse n'étant pas liée à la pertinence, je ne vois pas de raison de mieux positionner un site qui se charge en 100ms au lieu de 300ms (ce faisant j'essaie de penser comme un ingénieur travaillant pour un moteur).

    @ Sarah : Je ne mets pas non plus le SMO dans le Search Marketing, même si dans le cadre du SEO on peut utiliser quelques services sociaux. Mais le vrai SMO pour moi est plus proche de l'activité d'animation de communautés.

    @ Philippe : HTML5... Je ne me suis pas encore penché sur le sujet. Mais si déjà la majorité du web savait coder correctement en HTML4 ce serait bien 😉

    @ Marie : Pour moi, le référencement est un aspect du search marketing qui lui même n'est qu'un aspect de la visibilité web. Un SEO stricto sensu s'occupe de visibilité dans les moteurs. Mais on peut faire du SEO et d'autres choses 🙂

  16. Sylvain Auteur de l’article

    Je rebondis sur cet article pour dire que le sens critique se doit d'être affuté. Je dois dire que j'ai réellement halluciné (mon fils parle comme ça) en lisant les commentaires de ce blog qui parodie un blog de consultants web :

    Il semble que de nombreuses personnes (aux pseudos connus pourtant) ont pris pour vraie cette excellente parodie.
    Heureusement, nombreux sont ceux qui ont compris et bien sûr amplifié la blague en ajoutant de judicieux conseils sortis de leur imagination débridée.

    Je donne d'ailleurs un 20/20 à ce site et à Jean René Craypion qui s'est lâchement fait volé l'idée de son application "truiteur" (voir la page "à propos)

    Dans la foulée, je vous invite à visiter cette autre excellente parodie " La référenceuse "de Vincent Layaie (jambonbuzz)

  17. Philippe

    Rhôooo... le lien j'ai posé plus haut est vicié : il conduit à une 404. Puis-je demander cette faveur au Webmestre de ce merveilleux site que le monde entier envie qu'il soit corrigé ?
    Ma reconnaissance éternelle en retour. 😉

    Sébastien a dit (deux points ouvrons les guillemets) :
    « HTML5… Je ne me suis pas encore penché sur le sujet. »
    Faute professionnelle grave ! En temps normal ce serait passible du conseil de discipline des moteurs de recherche réunis. Mais il est en vacances et on lui dira pas. 😉

    Et il a ajouté :
    « Mais si déjà la majorité du web savait coder correctement en HTML4 ce serait bien. »
    Bon je vais abandonner FrontPage 2000 alors. 😀

  18. Jean-Philippe

    @Sylvain : ce billet que j’ai vu passer sur Twitter est une vraie parodie et j’ai voulu voir si les conseils étaient mis en application sur son blog. Voilà le résultat.

    A l'attention des MOTEURS DE RECHERCHES--
    -- Bonjour messieurs !--
    -- Je vous souhaite une bonne journee et un bon travail, en vous remerciant de visiter mon site.--
    -- BRAVO pour vos techniques et votre superbe travail, vous etes les petites mains du web.--
    -- N'HESITEZ PAS a me referencer plusieurs fois et si possible en premiere page de recherche, pour tout ce qui est demandes high tech-->
    -- merci --
    -- jrc --

    Je ne comprends pas pourquoi certains blogueurs « influents » se prennent autant la tête. On a l’impression que si l’on touche un peu leur domaine de compétence, ils doivent à chaque fois sortir l’artillerie lourde pour se défendre.

  19. Sylvain Auteur de l’article

    @ Jean-Philippe,
    Je pense qu'ils sont allez au bout de la démarche parodique et c'est une bonne chose.
    Tu sais, je m'amuse aussi parfois, va voir la balise keyword de motorcycle-blog.fr

  20. Jean-Philippe

    @Sylvain

    J'avais déjà vu cette balise keywords car tu le mentionnais dans un de tes précédents billets où tu avais réalisé des tests je pense.

    Tu n'as pas aimé l'espace blanc dans mon précédent commentaire. Dommage, tu n'auras pas les gentillesses des moteurs de recherche car il fallait cette syntaxe parfaite. 🙂

  21. Sylvain

    Je reviens moi aussi sur deux points de cet article que je partage.
    D'une part, le fait de tenter de penser comme un ingénieur Google avant de mettre une technique en pratique. J'y ajouterai juste le fait de ne pas perdre de vue le fait que GG est avant tout une entreprise commerciale. Si c'est possible, les choix des ingénieurs privilegierons toujours ce qui rapporte à l'entrePrise et c'est normal, ils sont payés pour cela.

    Le deuxième point concerne la fameuse cerise sur le gateau. Combien de fois ai-je vu des propriétaire de sites se préoccuper de leur BL alors que le socle de leur site n'est pas construit ( valeur du contenu et optimisation de celui-ci). Et encore, ceci n'est qu'un petit exemple.
    Bien sur, les afficionados du black hat me diront que le contenu n'est pas si utile que cela, et ils n'ont pas tord. Je précise donc que je parle plus d'une véritable gestion de sa visibilité sur du long terme, plutôt que de coups rapportant de l'argent rapidement, mais sur une période limitée (je sais de quoi je parle, j'ai pratiqué, j'ai stressé, j'ai arrêté).

    En dernier lieu, Laurent, oui, je t'ai modéré, et t'ai expliqué pourquoi par mail. Je pense que tu ne m'en voudras pas. J'invite toutefois les lecteurs à visiter ton blog car certains points évoqués dans l'article de Sébastien y sont souvent très détaillés et certaines analyses (virulentes) valent le détour.

    A ce sujet, vous connaissez tous déjà sans doute les blogs de ma petite liste "autres points de vue" mais n'hésitez pas à vous y rendre fréquemment, ils sont tous d'excellentes sources de connaissances et d'informations. En abordant parfois les mêmes sujets avec des angles de vue et des prises de positions différentes, ils développent justement l'esprit critique.

  22. hebergement gratuit

    Il ne faut surtout pas se lancer tête perdu, d'autant que beaucoup de soi disant informations ne sont que de pures spéculations

  23. Philippe

    Philippe de ?
    Mes commentaires sont si mauvais que l'URL de mon site n'y figure pas ?

  24. Sylvain Auteur de l’article

    @ Philippe

    Ils sont supers tes commentaires, ce sont presques LES commentaires 😉
    Mais pour que ton url soit indiquée, il faut remplir le champ "nom" comme indiqué (je sais, tu es comme moi, tu ne lis jamais les mode d'emploi).

    Pour résumer, dans le champ "nom", tu tapes Philippe@Hiseo, tu met ensuite ton mail et l'adresse de ton site, et tu auras un beau BL sur l'ancre "Hiseo".
    D'ailleurs, tu mets ce que tu veux comme mots-clés, tant que le commentaire est intelligent et que tu ne me met pas un site de fesses en lien, je valide !

    J'en profite pour dire à tous que des explications complémentaires sur la validation des liens de commentaires sont disponibles en posant le curseur sur l'image "Dofollow", juste en bas de chaque article 😉

    Philippe, allez, commente donc un des deux derniers articles pour que je vois si mon explication est claire.

  25. Mapics

    Pour les nouveautés je les laisse tester aux autres un faux pas est vite arrivé et il est plus facile de faire en retard que défaire ensuite.

  26. Emma

    Critiquer c'est bon et pas seulement pour le référencement. Tout fin de compte le cerveau est plus fort que tous ces ordis donc nous le faisons marcher

Partagez sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *