Référencement, le syndrome du stagiaire

Stagiaire polyvalent expert en tout !

On pourrait penser qu'en 2011, les responsables d'entreprises ont au moins partiellement pris conscience des enjeux de leur présence sur internet. Mais non, ne rêvons pas, nombre d'entre-elles recrutent encore des stagiaires pour faire réaliser leur site, ou assurer son référencement.

Et l'on voit fleurir sur les forums de développeur ou de référencement (je fréquente plus assidument ces derniers)  des appels à l'aide qui font mal au coeur.

Quelles sont les entreprises concernées ?

Il n'y a pas de profil particulier, des tas de PME pensent qu'un stagiaire va pouvoir faire en quelques mois le boulot d'une équipe complète. Ceci bien sur, moins bien payé qu'un ouvrier agricole chinois, forcément...

Ci-dessous un petit extrait de ces annonces que l'on trouve sur le web.

Recherche stagiaire sachant tout faire payé un bol de riz par jour.
Non, « stagiaire » n'est pas un gros mot.

Loin de moi l'idée je jeter l’opprobre sur les stagiaires. Bien au contraire, je pense que c'est sans doute le meilleur moyen de prendre pied dans le monde de l'entreprise. Une bonne chose pour se  confronter à la dure réalité du travail, des clients, des contraintes diverses.
En revanche, confier la réalisation de son site ou son référencement à un stagiaire inexpérimenté revient à se tirer une balle dans le pied. Ne pas l'accompagner est une faute.

Le cas typique

Kevin est tout content, il a trouvé LE stage qu'il recherchait. En effet, il souhaite travailler dans le digital et suit une formation en ce sens.

La société Oursin-Danslespoches lui a confié durant 2 mois la fonction de webmaster-chargé-de-seo-community-manager-developpeur.  Heureusement qu'il n'a pas de carte de visite, ça ne rentrerait pas.

Après avoir récupéré les textes de la plaquette commerciale (eh oui, ça arrive encore), il monte un poomla-press-rupal en 2 jours chrono. Le tout est déposé chez un hébergeur gratuit (si, je l'ai encore vu hier) et Kevin se lance dans la pêche aux infos SEO.

Parce que le petit neveu du DG a soufflé que c'était in-di-spen-sable, Kevin doit aussi créer une communauté sur Facebook, et rendre le compte Twitter populaire. Il paraît en plus que ça améliore le référencement.

Bien évidemment, Kevin n'a aucun tuteur digne de ce nom dans l'entreprise, le web, personne n'y comprend rien, c'est bien cela que l'on a prit un stagiaire. Et bien sûr, le stagiaire, on va lui apprendre à être autonome, force de proposition, gérer un pôle marketing, devenir un expert en SEO...

Et voilà notre Kevin sur Webrankinfo

  • J'ai mis le site en ligne il y a une semaine, mais je ne le trouve pas sur Google, Help !
  • Si je change les mots-clés de ma balise keyword, ç'est grave?
  • Il paraît qu'une 301 pourrait m'aider, c'est quoi ?
  • J'ai modifié toutes mes URL pour faire plus seo friendly, c'est bien ?
  • J'ai soumis le site à 3000 annuaires pour 19,90 trouve-t-on moins cher car je n'ai pas de budget ?
  • Si je n'ai pas de followers sur Twitter, ça marche quand même pour le SEO ?
  • Pourquoi je n’ai toujours pas de fans sur FB depuis une semaine ?
  • C'est quoi un backlink ?
  • J'ai mis le site accessible sur 8 noms de domaine pour être plus visible, quelqu'un a des idées pour payer les domaines moins cher car je n'ai pas de budget non plus ?
  • Etc.

Et s'il n'y avait que le SEO...

Mais non, l'ensemble de la création tient souvent avec des bouts de ficelle. N'allons pas blâmer Kevin, il est juste stagiaire, mais le site n'est accessible que sous Internet Explorer, les images redimensionnées par le navigateur mettent 4 secondes à s'afficher, le site ne s'affiche pas sur les smartphones ni les écrans de moins de 1600 pixels, etc.

Qui est responsable ?

À chaque fois que j'ouvre un magazine de presse informatique, je lis partout, votre site web facilement dans 15 minutes, votre boutique en ligne gratuite pendant 1 an. Alors forcément, avec ce baratin proche de la promesse illégale, certains plongent.

En revanche, Kevin, lui, il n'a pas de responsable, personne n'en sait plus que lui dans l'entreprise. Heureusement que l'on est censé accompagner le stagiaire...

Messieurs entre-nous

Je vous dis merci vous qui pensez qu'un projet réussi ou la visibilité d'un site coûte un bol de riz. Le résultat sera forcément décevant, et cela fera de nombreux concurrents en moins pour mes clients.

Mais je vous dis aussi que vous devriez avoir honte d'exploiter un stagiaire sans lui apporter le tutorat qu'il est en droit d'attendre. S'il est en stage, c'est que vous êtes supposé avoir de meilleures compétences que lui.

Hymne au stagiaire

Image de prévisualisation YouTube

À oui, messieurs, je voulais aussi vous dire...

La prochaine fois, ne prenez pas un stagiaire « seo-graphiste-developpeur-integrateur-community manager », prenez plutôt un stagiaire « magicien ».

Avec un peu de chance, il fera aussi, la cuisine, vos vidanges, les papiers peints, la plomberie, le ménage, la compta, les livraisons, le conseil juridique...

Et Joyeux Noël à tous les stagiaires !

Référencement, le syndrome du stagiaire
4 (80%) 1 vote

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter Plein
Partager sur linkedin
Partager sur Google+

88 réflexions au sujet de « Référencement, le syndrome du stagiaire »

  1. yug

    Haha très bon article ça me fait rire,sinon c'est vrai que dans le monde du travail actuellement on te demande d'être un peu tout, c'est abusé. Aller joyeux Noël.

  2. Marc

    Il a l'air sympa, le stagiaire de la vidéo, et débrouillard avec ça... ça donnerait presque envie de lui confier une mission. Tiens, je lui ferais bien monter un programme immobilier de A à Z pour voir.
    Allez, Joyeux Noêl, il suffit d'y croire, c'est le bon jour pour ça !

  3. Jean-Pierre

    Ce n'est pas nouveau l'utilisation (exploitation) des stagiaires... en 1988 (oui déjà) j'étais stagiaire d'une société de services informatiques... je travaillais pour un grand groupe d'assurances, auquel mon travail était facturé 45000 francs par mois... et "naturellement", je n'ai pas touché un centime... même après demande polie...
    Le gouvernement s'est un temps attaqué à cette exploitation des stagiaires mais je ne suis pas surpris de ces annonces...

  4. Tony

    C'est sur que si les entreprises investissent 3 francs 6 sous dans leur visibilité en ligne, elles récolteront que le résultat de ce pauvre investissement mal géré. En même temps, si en 2011 elles n'ont toujours pas de visibilité sur le web, ça ne leur fait pas de mal d'avoir une entré sur le domaine digital, même si c'est bancal.

  5. Phil

    Quand les entreprises sont naives et proposent une mission "farfelue" passe encore...

    Mais quand nos concurrents font des promesses qui tiennent plus du père noël que d'une démarche professionnelle alors là c'est ennuyeux car:

    1) Ils nous piquent nos clients...

    2) Ils donnent une mauvaise image de la profession

    Enfin...on se console en disant que l'on perrenise les clients historiques qui ont pu constater notre sérieux dans le temps...

  6. corinne

    Parfois ça marche : des entreprises réussissent vraiment à obtenir de beaux sites sans débourser un centime.
    Certes, ce ne sera pas un site exceptionnel mais parfois c'est suffisant comme vitrine.
    Mais c'est un peu la même chose dans tous les secteurs : tirer les prix vers le bas et si possible le zéro...
    Alors, que peuvent faire des jeunes qui ont besoin d'une expérience professionnelle à part accepter ?

  7. mathieu

    Ca me fait halluciner...mais c'est tellement vrai...Dernièrement j'ai vu un truc pas mal dans le même genre...Une stagiaire payée au lance pierre dans une startup, elle me disait : "je n'y connais rien au SEO, je ne savais même pas ce que cela voulait dire la semaine dernière, mais la société m'a payé une bonne formation...le DVD Elephorm..."

    Je n'ai rien contre le DVD elephorm mais il faut avouer que c'est un peu léger tout de même...
    La pauvre aujourd'hui elle rame et le site est une catastrophe en SEO, mais personne ne le sait même pas elle.

    Ce que je trouve grave dans ce genre de situations c'est que les dirigeants n'ont aucune conscience que leur entreprise tient plus ou moins aux résultats en SEO. Dans ce cas là sans SEO, la boîte ne tournera pas, ils ont aucun autre levier. Ca aussi c'est grave mais c'est un autre problème de plus.

    Ce que je trouve dommage c'est que beaucoup d'entreprises raisonnent de cette manière. Beaucoup ne sont pas capables de voir à long terme et donc ne comprennent pas pourquoi il faudrait investir. Ce que les sociétés ne comprennent pas c'est qu'un prestataire SEO ou un stagiaire peut avoir droit de vie ou de mort sur un site web. Ce que je dis souvent jouer au SEO est un jeu dangereux...

    Malheureusement ce problème on le retrouve partout, dans tous les domaines. J'écoutais dernièrement un indépendant en SEO qui disait que son client ne voulait pas payer.
    Je me disais que jamais je ne m'amuserai à ça. Un SEO un peu fou, lui fait un NSEO et la boîte coule ou presque...

    Ce qui m'interpelle dans ton article ce sont les tarifs annoncés. Je trouve ça honteux, de payer des gens à ces tarifs là...après ces sociétés vont se plaindre que c'est la crise...C'est sur qu'a payer des gens à ces niveaux de prix il ne faut pas s'étonner que les employés/stagiaires ne sont pas plus motivés que ça...

  8. olivier

    Effectivement quand on fréquente les forum de référencement on se rend vite compte que ce problème se rencontre fréquement, notre ami Kevin est loin d'être un cas isolé. Il a deux origines à ce problème à mon sens:

    -la première, c'est que beaucoup d'entreprises ne se rendent pas compte de la difficulté que celà représente et de l'expérience que celà demande pour bien positioner un site web sur une requête concurrentielle. L'aspect ancienneté des sites concurrents déjà installés n'est pas du tout prise en compte.

    -la deuxième, c'est qu'il y a confusion entre créer un site web et référencer un site web, pour beaucoup c'est la même chose, et donc en découle l'idée que celà peut-être fait par la même personne.

  9. Amahousse

    Bien vu cet article, il doit s'agir d'un effet de génération, en effet qui parmi les dirigeants d' entreprise sont informés de la complexité du web?
    Merci pour tous vos articles toujours passionnants

  10. Sylvain Fouillaud

    Je connais bien le principe du stagiaire (ou de l'alternant) SEO puisque je suis exactement dans ce système avec pas mal de mes camarades de promo. Certains sont très accompagnés par leurs tuteurs pendant que d'autres sont très autonomes et c'est vrai que les résultats diffèrent plutôt pas mal.

    De mon côté, j'ai été engagé pour développer (voire carrément créer) le pôle référencement de l'agence. Résultat : les commerciaux ont du mal à vendre des prestas SEO (pas de références existantes, un étudiant qui s'occupe seul d'un pôle, une seule commerciale qui fais l'effort de vouloir comprendre le SEO). Je passe le plus clair de mon temps à faire des audits/préco pour des prospects qu'on ne convertit jamais.

    Je ne pense pas que ce soit forcément une tare que le gérant "n'y comprenne rien" (après tout, c'est pour ça qu'il recrute, pour pouvoir déléguer), au départ en tout cas, mais la moindre des choses est qu'il s'intéresse à ce qui se passe et se fait dans son entreprise.

    Joyeux Noël à tous !

  11. oweia

    Sylvain, ton article pose un problème de société, qui ne concerne pas que le SEO. Des stagiaires larbins, il y en a dans beaucoup d'entreprises, des TPE à celles du CAC40 (Madonne and Chneider Elektrik par ex) : la course au profit, les exigences des actionnaires sur la rentabilité, des étudiants prêts à tout pour avoir un gros nom sur leur CV "parceque-ça-fait-bien", font que cette situation persiste, qu'il y a autant de stagiaires que de permanents dans certains services dans les boites, qu'ils ont en effet des responsabilités.

    Après, pour revenir plus au sujet du du webdesign : il y a une solution qui s'appelle weebly, qui pour quasiment zéro euros permet de faire un site "pro". Même combat : la course aux moindres coûts ont permis l'émergence de telle plateforme, tout à fait suffisante pour nombre de boites, simples à réaliser et maintenir, et seo friendly. Alors oui il est possible de faire des trucs moches avec weebly, il faut un minimum de culture sur l'ergonomie, les usages du web, le seo, pour en prendre la pleine mesure et réaliser quelque chose de correct. La plus value désormais est dans le conseil, plus dans la réalisation...

    et je pense que ça arrive dans le SEO aussi : créer des liens, commenter, créer des articles pour CP and co, c'est un boulot fastidieux, que soit l'on peut automatiser, soit confier à un stagiaire payé au lance-pierre, soit sous traiter à des employés de pays à salaires de misères...

  12. Martin

    En effet, le syndrome du stagiaire censé tout savoir faire sans aucun encadrement est un véritable problème dans bon nombre d'entreprises.

    Un confrère m'expliquait même qu'il avait un super projet qu'il envisageait de lancer à base de 20 stagiaires en télétravail, lui seul étant là pour les encadrer. La grosse blague. Bref, non, en aucun cas, le stagiaire ne peut remplacer un collaborateur expérimenté. Tout au plus, il peut apporter un coup de main lorsqu'il est bien encadré, encore faut-il que son maître de stage ait l'habitude de l'encadrement, ou une notion innée de ce que c'est. Ce n'est malheureusement pas toujours le cas. Mais parfois si.

    Quoi qu'il en soit, je garde un excellent souvenir de mon stage ERASMUS, où j'étais encadré par un prof, ayant l'habitude d'étudiants, donc de débutants, et de les encadrer comme il se doit, tout en leur laissant la liberté dont ils ont besoin pour se dépasser lorsque cela est possible.

  13. LaurentCW

    Quand nous avons choisi d'intégrer un stagiaire à l'équipe, le choix de ses missions s'est déterminé en fonction de notre objectif sur le moyen terme : trouver une personne motivée au SEO/SEA pour lui proposer un CDI dès la fin du stage. Nous l'avons donc encadrer tout au long de son apprentissage terrain pour lui permettre de poser toutes les questions qu'il souhaitait et de vraiment comprendre la finalité de son poste.

    Mais en dehors de notre agence, nous rencontrons fréquemment des stagiaires qui, lâchés par leur direction marketing, avancent à l'aveugle, sans mesurer les conséquences des demandes qu'ils émettent. Il y a donc une réelle démobilisation de la part de leurs supérieurs directs.

  14. LaurentCW

    Et pour l'anecdote : la société X, très connue sur la vente online, avait choisi un stagiaire community manager en fonction de son expérience de développeur de site web perso. Pour la direction marketing, le fait d'avoir un "intégrateur" comme CM pouvait permettre de créer des sites à la volée afin d'occuper des positions en cas d'e-reputation négative.

  15. Loic Helias

    Joyeux Noël à vous tous.
    Je me demande ce qui est le pire: un stage photocopies-travail de chinois ou le stage multi cartes !!!

  16. Sarah

    Je confirme ce syndrôme du stagiare, j'ai moi même été apprentie (stagiaire) SEO. Ensuite on peut comprendre pourquoi le web made in France soit en retard par rapport au web anglais. Bisous et bon noël.

  17. jeanpp

    Si certaines entreprises prennent des stagiaires pour faire ce genre de choses c'est peut être aussi parce qu'il y a parfois des tarifs de certaines prestations proposés par certaines agences web qui sont difficiles à justifier. Quand on voit que certains demandent 5000€ pour quelque chose qui se fait en 10h de travail...

  18. Marie-Aude

    Marrant en lisant le début de l'article je pensais à quelques discussions sur Webrankinfo 🙂
    J'ai le droit de dire que je cherche un stagiaire ?

  19. David

    😉 Pas Sympa de faire croire au gens que nous les magiciens pouvons réaliser leurs rêves ! ... ! 🙂

    Mais bon je dis cela, mais en réalité nous sommes dans le même cas;
    Des tours de magies tout le monde en connais, tout le monde a déjà vue tel ou tel tours, tout le monde sait faire.
    Et puis aujourd'hui beaucoup de soit disant secret se retrouve facilement sur le net, un coup de google et sa marche!

    Alors forcement un magicien c'est un petit guignol qui fait de grand tours de bras avec des manches de 3 mètres de large, pour faire disparaitre un pin's de 2cm1/2 dans un nuage de fumé ... ( merde alors comment il fait lui , sans ses manches ? )

    Le Seo c'est pareil, y'a plein de truc de vaudou qui existe sur le net, il suffit d'appliquer sans tenir compte du contexte, ne pas chercher a comprendre, pas la peine d'avoir de l'expérience.

    Et puis de toute façons y pas grand monde qui sache réellement faire un site internet de nos jours. Il y'a peu encore je discutais avec un collègue qui lui a tout fait tout seul grâce a un logiciel miracle ( Iweb, que je connais bien pour l'avoir aussi utilisé a mes début, heureusement çela n'a pas duré longtemps ... ).

    J'en ai chier pour lui faire comprendre que sa page web était illisible, que sans JS n'importe quel navigateur était aveugle, et qu'il devait avoir probablement aucune visite sur son site.
    Et encore on parle juste de la manière dont le texte est présenté à l'utilisateur, je ne parle pas de la vue du bidule avec plein d'étoiles clignotantes partout ( normal pour un magicien ! ... )
    Mais bon forcement mon argumentaire était foireux puisque sa page ressortait dans gg sur son nom de domaine ... voyez la preuve a+b ...

    Mais bon tout cela, personne ne le voit, pour en revenir a mon histoire de magicien, il m'arrive parfois d'avoir affaire a quelqu'un "qui connait", il me montre un tours ( évidement il est pourris ) pourtant il me suffit de faire le même tour 10 min plus tard avec quasiment le même truc pour les bluffer et apres Whoua, comment faites-vous ? foutage de gueule ...

    On ne peut pas comprendre ce que représente le travail dans nos domaines, un magicien c'est un clown qui fout rien de ses journées, un {seo | dev Web | designer | ... } c'est un geek, qui passe ses journée devant un ordi, et qui se declare fatigué apres avoir squatté facebook et lu quelques pages web ...
    --- Imaginez mon cas, je suis non seulement un clown, mais en plus je fous rien de mes journées, assis devant mon ordi ... ---

    Cordialement...

  20. yvan

    Les stagiaires ont vraiment bon dos par ces temps de crise. Ils sont payés à coup de fronde,et (je l'ai vu de mes propres yeux) doivent non seulement gérer des projets en plus de ce que leur "sous-traite" les titulaires.Pour ce qui est des stages seo, espérons que leur boulot soit supervisé lol

  21. Fabien

    Ce n'est pas que de la faute aux magazines spécialisés qui font miroiter des offres de rêves pour peu cher. Si les stagiaires sont ultra demandé, c'est avant tout une question de coût : les chefs d'entreprise (qui n'y connaissent strictement rien au web) veulent le beurre, l'argent du beurre et le c*l de la crémière. La fonction de stage a perdu toute sa valeur première à savoir le complément de formation d'un étudiant par un professionnel du secteur. Le stagiaire actuel c'est juste un intérimaire précaire qui doit faire le boulot de 5 et ne pas se plaindre d'avoir un travail sous payé en ces temps de récession économique. Honte aux décideurs qui n'hésitent pas à poster de telles annonces d'emploi sur les sites de recrutement !

  22. Sylvain

    Bon article plein d'humour !

    J'ai personnellement effectué mon stage de fin de licence dans le domaine du SEO en Chine, donc je peux te confirmer qu'un ouvrier chinois est bien moins payé qu'un stagiaire français 😉

    Un exemple sur mon blog des missions confiées : -http://www.un-voyage-en-chine.com/blog/stage-seo-chine/

    Joyeuses fêtes Sylvain

  23. Erwan

    énorme la vidéo, ça me donne un coup de vieux.

    Moi ce j'adore c'est voir une soumission affreuse dans un de mes annuaires et m'apercevoir que l'email vient de "stagiaire5@nomdelaboite . com".

    Merci pour les conseils, j'avais pas pensé acheter 8 noms de domaine pour avoir plus de chances de bien faire figurer un site.

    Au fait, si quelqu'un cherche un stage...

  24. Wdz

    Voilà le nouveau job révé pour le petit Harry Potter !
    Mis à part sa j'aime bien aimé l'article 😉

  25. Melissa

    Comme tous ce qui ne peut rentrer dans une fabrication standard, il faut forcement accompagner le projet. Ca viendrait à l'esprit de personne de faire des plans par un architecte sans s'investir. D'ailleurs ca viendrait à l'esprit de personne de faire les plans de son immeuble par un stagiaires sous payé. OK, sur internet il n'y a pas gravité, pourtant ca m'empêchera pas le site de ce casser la gueule !

  26. Stephane

    Nous avons eu ce cas la semaine dernière... Avec une légère variante. L'entreprise était prête à embaucher un stagiaire pour le référencement et voulait éventuellement un contrat de suivi pour l'aider... à moins de 1000€.

  27. Vincent

    Je pense qu'on a tous été dans/connu ce que tu décris mais certains ont aussi connus les stagiaires qui ne comprennent pas la différence entre école et entreprise.

    Ils ont la chance d'être suivi, formé et pourtant à la fin du stage ils sont toujours aussi mauvais.

    Le gros soucis : l'état fixe un montant au delà duquel les stagiaires sont taxés. S'il existait un fixe et un variable non imposable, certains gagneraient beaucoup plus.

    Et pour ce qui est des abus, certains vont n'avoir que ce qu'ils méritent (à savoir rien). Tant que mes concurrents prennent des stagiaires je resterai tranquille :p

  28. recette de salade

    Ce que je constate c'est que les entreprises recherchent un stagiaire "multitouch", punaise il gratifie leur stagiaire de 500€ et encore...mais tous le travail qui a été effectué vaut bien plus que cela...à croire que les futurs petits stagiaires sont les Sylvain Mirouf du web !

  29. SEO Factory Girl

    Toujours fidèle au poste même un 25 Décembre, c'est admirable ! Je suis d'accord avec tout ce qui est dit, mais on ne va pas refaire le monde...ça a toujours été ainsi ! La bonne nouvelle c'est qu'aujourd'hui les stages (de plus de 2 mois) sont rémunérés, ce qui n'était pas le cas il y a encore quelques années.

  30. Mathieu

    Cet article est drôle et tellement vrai à la fois...!

    Le pire c'est que sous payer un référenceur découle sur une motivation en berne et des résultats souvent terribles !!

  31. Tyseo

    Les deux dernières années, j'ai accueilli plusieurs stagiaire dans l'entreprise. Ils étaient au bout de mon bureau avec leur machine de travail. J'étais dérangé au moins toutes les demi-heures mais au moins, ils n'hésitaient pas lorsqu'ils avaient une question. Rien à voir avec mes stages d'étudiants lorsque nous étions 3 stagiaires dans un bureau loin des autres salariés ou au grenier tout seul...

  32. Benjamin

    Ils pensent faire une bonne affaire en prenant un stagiaire (petit jeune surdoué avec le Web qui devrai faire des merveilles) mais au final ils seront obligés de repasser par des prestataires pour avoir un site ou seo pro. Tout a fait d'accord avec cet article. Le plus judicieux serait de prendre un stagiaire pour gérer le relationnel avec un prestataire et non penser qu'un stagiaire assumera toute une production et/ou un référencement en étant payé une misère et ressortant sans nouvelles connaissances hormis les siennes.

  33. Sellerie

    Que le stagiaire soit accompagné ou non, ce n'est pas le problème (quoique...).
    Le problème réside dans le fait que les tâches qui incomberait au dit stagiaire relèvent plutôt d'un poste à temps plein.

  34. TocSpirit

    J'ai une sensation de "déjà vu" en lisant cet article...souvenir souvenir de stagiaire 🙂
    "Il faudrait qu'on soit 1er, ou 2eme encore ça passe, sur Appartement Montreal dans 3 semaines/1 mois. C'est faisable tu penses?"..."Attend, laisse moi réfléchir..." 🙂

  35. Xavier

    Ahlala ça ma rappelle ma jeunesse tout ça ... pas que j'ai fait de stage en SEO mais plutôt dans le domaine du "tu t'y connais en informatique toi ? Ok bon alors on a besoin d'un site web ...". D'un autre coté c'est un peu ça qui m'a mis le pied à l’étrier.

    Je suis complétement d'accord sur le fait que tout le monde n'a toujours pas compris le caractère essentiel d'une présence web, surtout dans certains domaine où cela est clairement indispensable.

  36. vivien

    Tout à fait d'accord avec Vincent, beaucoup de stagiaires ne ce sont pas améliorés à la fin de leur stage, voir s'en foutent. Cependant ne généralisons pas, c'est dommage que certaines entreprises ne jouent pas le jeu du tutorat, car il y a parfois des stagiaires sympathiques qui ne demandent qu'à apprendre ! De plus, un stagiaire doit maintenant être payé, ce qui n'était pas le cas avant, pas mal d’avoir une petite main 3 mois gratuitement 🙂

  37. marek

    Je suis entièrement d'accord avec cet article ! Mais au lieu de donner l'occasion à ses entreprises d'embaucher des stagiaires à tout va. Tous cela devrait être réglementé et avant même que le stagiaire soit embauché faire des vérifications qu'un tuteur compétent existe au sein de la société !

  38. fonds d'écran

    heureusement que tout cela est rédigé sur le ton de la dérision et avec beaucoup d'humour !
    car dans notre société actuelle dans laquelle tout évolue très vite le problème du "stagiaire à tout faire", exploité au maximum, et pas seulement dans le domaine 'informatique' persiste depuis ... des années !
    si au moins ils pouvaient se rendre compte de la situation et surtout de ce que cela leur apportera, certains sauraient au moins dire " NON " ...

  39. Olivia

    Si cela ne concernait que les stagiaires (désolé) !

    C'est déjà une HONTE de se servir des stagiaires comme presse purée, mais c'est PIRE encore, lorsque ces mêmes entreprises proposent à un VRAI pro, un soi-disant salaire mirobolant (de misère, oui) expédié à la catapulte, pour abattre le boulot d'une équipe complète.

    D'un autre côté, ces pratiques ne sont pas spécifiques au web.

    L'inconvénient, c'est justement que dans nos métiers, n'importe quel lapin à trois pattes peut se targuer d'avoir des compétences SEO, puisque personne ne peut le vérifier (ni n'ira le vérifier).

    Et puis lorsque l'on paye quelqu'un, stagiaire ou pas, des cacahouètes, on sait à quoi s'attendre et on a que ce que l'on mérite ;D

    L'avantage au final, c'est que cela libère la place sur Google et nous éviterait presque d'avoir à travailler notre positionnement !

  40. Pansol

    Lors d'un de mes stages dans un très grand groupe de recherche, j'ai eu 2 mois pour faire tout un site interne avec gestion des questions/réponses pour effectuer des "contrôles sur les cours" etc etc etc.

    Le pire dans tout ça, c'est qu'ils en ont été fier, et à chaque colloc de ce groupe, ils montraient fièrement le projet comme projet interne...(et pas eu de rémunération, c'est un stage... :D)

  41. MCH

    Il me semble que cet article passe à côté d'un point essentiel : la continuité !
    Une fois qu'on a confié le site au stagiaire, il arrive parfois que le site ne soit pas trop mal réalisé (sisi ça arrive).
    Sauf qu'une fois que le stagiaire est parti... c'est fini

  42. Chloe

    Bonjour Sylvain,

    Très bon article pour noël. Effectivement, je pense que de nombreux stagiaires travaillent dans les petites agences web (PME). Du coup, quand on prend ce genre d'entreprise pour son site web, on ne sait jamais qui va effectuer le travail :-(. Enfin bon, c'set la dure réalité du monde de l'entreprise et ce problème n'est d'ailleurs pas seulement présent dans le monde du référencement...

    Sinon, j'aime beaucoup les questions du forum WRI et passant de temps en temps dessus, je confirme les avoir déjà vu ;-). Ma préférée reste encore : c'est quoi un backlink ? car c'est juste la base de la base :D.

    Bonnes fêtes !

  43. nicolas

    Bon j'ai pas grand chose à rajouté...Seulement que beaucoup de boites sans pour autant faire faire le café et les photocopies à leur stagiaire prenne une personne sans avoir le domaine de compétence dans l'entreprise.

    Coucou toi, on est une agence web, on a un développeur, un référenceur, un chef de projet qui chapotte tout mais pas de graphiste, bon on cherche un stagiaire en graphisme...
    Par contre, ne compte pas monter en compétences, on veut juste que tu sois productif, normal pour 417€/mois non ?

    Et j'en entends critiquer le offshore 😉

  44. Sitenco

    Pauvre stagiaire, n budget inférieur à 19.90€ ca ne paye meme pas le café d'un référenceur pour 2 mois 😀

    Comment justifier après une boutique a 7000€ ht quand tes clients te disent : j'ai vu la meme chose pour 15€ / mois.
    Je leur répond quoi ? Bah c'est bien allez y, on se revois dans 2 ans. 🙂

  45. Francois

    Le stagiaire c'est l'élément indispensable dans les agences WEB.
    Souvent, ils connaissent bien les ordi, ils naviguent facilement sur Internet et surtout ils ne coûtent presque rien, c'est pour ca qu'ils sont sur-utilisé !
    Une agence avec quelques stagiaires ca va, mais quand il y a plus de stagiaire que d'employés ca devient vite problèmatique...

  46. Soul

    Il y a un petit peu moins d'un an j'ai été dans ce cas, monter un site de qualité et je l'ai poussé sur les mots-clés principaux. 3 mois de boulot (sans chaumer) et 1k2€. Si je devrais faire le même boulot maintenant, il y aurais largement un 0 de plus.

    Cool, ils m'ont rentabiliser en 2 jours grâce au SEO que j'ai fait.

    Mon maître de stage ne m'a rien appris du coté web mais on a beaucoup parler de divers sujets et je suis donc plutôt content de mon stage mais ça me fais un peu chier quand même.

    Je pars déjà avec une mauvaise image de l'entreprise alors que j'en ais connu seulement 3. Je cherche un apprentissage pour l'année prochaine (M1) et j'espère trouver une boite un peu plus compatissante (si quelqu'un cherche un esclave vers Annecy, Chambé, Genève).

    Sinon sympa la vidéo 😉

    PS: (@moi) Pavé César, ceux qui ne t'ont pas lu te saluent !

  47. Lardocan

    Les petites agences ne sont pas les seules à agir de la sorte. En SEO, combien de prestations de netlinking vendues à prix d'or par des "agences orientées grands comptes" et entièrement menées par des stagiaires à 417€ mois ?
    Pas trop mal pour soigner sa croissance et son CA.

  48. steeve

    Je suis moi même étudiant et j'ai donc déjà été confronté à ce problème ou on nous confie de grandes responsabilités alors que nous avons peu ou pas d'expérience, et bien évidemment en étant sous payé voire pas payé du tout (mon stage l'an dernier dans une agence web en l'occurrence)

  49. Romain

    J'ai été confronté à cette situation lors de mon stage de fin d'année de DUT. Une jolie mésaventure pour tous les partis (Université, entreprise, étudiant) qui a failli me coûter le diplôme.

  50. Geoff

    J'encadre régulièrement des stagiaires depuis plusieurs années et pour que ça se passe bien il faut forcément que la relation soit donnant-donnant.
    L'employeur doit libérer suffisamment de temps pour pouvoir encadrer et faire monter en compétence le stagiaire.
    Le stagiaire doit quant à lui, prendre un peu sur soi et ne pas avoir peur de s'investir sur une courte période.

    Les stagiaires qui ont été au final les plus efficaces étaient les profils vraiment débutants, mais très volontaires. Ils deviennent autonomes en peu de temps, et proposent souvent de nouvelles idées fraîches à adapter au marché.

    Les stages courts sont à proscrire, moins de 3 mois ce n'est ni rentable pour le stagiaire, ni pour l'entreprise.

  51. Gilles

    J'ai bien rigolé tellement c'est criant de vérité. Le problème avec les prix bas, le low cost partout, c'est que l'on pense que l'on peut avoir un produit ou un service de qualité pour un prix dérisoire. A titre personnel je préfère la qualité à la quantité !

    Je me suis pas mal posé de questions sur le référencement et je peux dire que j'ai un niveau très honnête sur le sujet. J'ai essayé de mettre au point une méthodologie et il est clair que cela s'inscrit sur la durée donc stage court s'abstenir déjà. Ensuite il faut être méthodique. Ce qui est dommage c'est que de telles offres font du mal aux référenceurs professionnelles.

    Il faut aussi que les entreprises se posent des questions quand même ...

  52. Mist. GraphX

    "Tu sais ont compte vraiment sur toi et il y a certainement un CDI au bout de ce stage"

    - un stagiaire n'est pas fait pour être rentable
    - un stagiaire n'est pas fait pour remplacer un salarié
    - un stagiaire n'as pas a être dans des bureau après les heures standards d'ouverture (9-18H) et sans encadrement (comme les non-cadres aussi -> souvent oublié aussi cette loi)

    bref, j'écourte la liste, ont parle d'agence SEO dans cet article mais j'ai connu la même chose en graphisme il y a 10 ans dans les agences de pub. Avec des gens formé en 6 mois par l'anpe et certains organismes a 2 balles (et je parle en francs !!)

    - résultat une floppé d'incompétents sur le marché en 3 ans et des salaires diminués de moitié sur 10 ans ... merci le/la premier ministre de l'époque avec ses plans de formation justes bons à bousiller un métier et un savoir faire.

    comme ça vous savez à quoi vous attendre 😉

    l'épisode d'après :

    "tu sais tu va avoir 45 ans et bon le marché de l'emploi chez les senior ... 1300€ tu trouvera pas mieux ailleurs c'est le prix du marché". et voila : après 6 ans d'étude supp, 25 ans d'expérience, vous vous retrouvez payé moins cher que la standardiste de 25 piges qui comprend pas comment on allume l'ordino, mais qu'ont aime bien quand mm.

    Alors surtout ne jamais céder à toute ces offres,(quand ont peut encore)et puis quand vous signez un 35h ... n'en faites pas 50 non plus, c'est que votre boulot est mal géré sinon, et ont vous le rendra pas au moment du licenciement éco.

    Bon courage à tous, et merci pour cet article plein d'humour et d'honnêteté.

  53. agence netlinking

    Article vraiment intéressant, et les commentaires le sont tout autant.

    Pour le seo, il est clair qu'un stagiaire peu encadré ou à qui on demande l'impossible aura du mal à apporter des résultats.

    Cependant, pour certaines sociétés (en démarrage, ou peu encline à communiquer sur internet, etc.), ce peut être un premier pas pour se créer une culture web, avant de faire appel à un prestataire indépendant ou une agence dès que les enjeux ou le retour sur investissement potentiel semblent plus clairs. Au stagiaire, aussi, d'imposer ou faire connaitre ses limites.

  54. Keeg

    Un stagiaire bien cadré peut faire avancer la machine si les tâches qu'il effectue correspond à son domaine d'étude. Il apprend très vite et le retour pour l'entreprise peut être assez positif à très positif, en tout cas pour ma propre expérience.

    L'essentiel est d'avoir un référent qui maîtrise les tâches demandées au stagiaire... et donc dans ces cas là un stage dans une boite avec des pro du métier.

    C'est la base. Le reste, c'est de la motivation et de l'application.

  55. Fabien

    Finalement, est-ce qu'on ne peut pas en déduire que celui qui y gagne n'est pas celui qu'on croit ? C'est plutôt le stagiaire qui prend de l'expérience (épreuve du feu..) alors que l'employeur qui croyait faire une affaire se retrouve avec un travail de... stagiaire.

  56. Khaldoun

    Ca devient moche quand la société vend les stagiaires aux clients pour des employés. Ca m'est arrivé a moi,pas dans le domaine de la création web mais dans le domaine réseaux ou ma société ou j'effectuais mon stage de fin d'etude facturait mes interventions à 400 euros/jour (une vingtaine en 6 mois sans compter le travail au siege) , mon "salaire" etait de 550 euros/mois 🙂

  57. Hugo

    L'exploitation des stagiaires et des alternants est une honte, même si cela fait bien au final sur le cv de l'étudiant. En Allemagne l'intégration des étudiants avec l'entreprise est plus naturelle, il n'y a pas cet arrière goût d'exploitation.

  58. Mitmi.fr

    Ça m'a rappelé plein de souvenirs... sauf qu'à l'époque on ne disait pas stagiaire mais "le jeune de l'ordinateur"... d'ailleurs ça existe encore dans certaine boite.

  59. Mickael

    Drôle et criant de vérité à la fois.
    Maintenant, il y a aussi des entreprises sérieuses et qui proposent des offres de stages intéressantes (une minorité malheureusement)...
    Le mal est plus profond et le "coût" du travail en France en est la base...

  60. Matthieu

    C'est effectivement accablant dans certains cas, étant moi-même dans une agence web je vois des stagiaires débarquer avec des attentes immenses de la part des dirigeants...
    Cela reste des stagiaires qui sont la pour apprendre après tant mieux si ils peuvent aider

  61. Domino

    D'ailleurs, moi j'ai arrêté de proposer mes services pro de référencement il y a déjà quelques années. J'en avais assez de préparer des propositions détaillés pour les clients potentiels et m'entendre dire que, finalement, ils allaient prendre un stagiaire. Il y a de quoi vomir quand on entend ce genre de réponses!

  62. Cisco

    Il existe encore pas mal de dirigeants de PME qui croient que les métiers du Web peuvent s'apprendre en quelques jours... Je pense notamment à des métiers comme ceux de Community Manager, Chef de Projet Web ou plus généralement de "Webmaster" (un métier qui demande normalement un éventail de compétences Web)... souvent confiés à des stagiaires n'ayant aucune véritable expérience du Web. Je ne dis pas qu'il est impossible de se débrouiller sans avoir de l'expérience dans ces métiers, mais plutôt qu'il peut être risqué de compter sur un stagiaire pour les assumer.

  63. Bombo

    Ahahaha, triste mais bon à rappeler.

    Ceci dit, j'égraine les offres d'emploi dans le référencement en prévision du futur (et oui c'est flippant). Je vois surtout qu'en province, y'a bien plus d'annonces de ce genre que sur Paris ; et que pour bosser dans le référencement, il faut justement bosser sur Paris (...en tout cas pas à Nantes)

  64. Tekover

    Très réaliste ton article ! Je suis arrivée dans une société qui gère 3 campings + 2 entreprises annexes, en tant que stagiaire pour tout faire et le but de mon stage était de voir si c'était utile d'avoir quelqu'un à mon poste !
    Bref, 2 ans plus tard je suis en CDI, je traine sur axe net, je ne pose plus de questions pourri sur les forums, j'ai une collègue qui s'occupe des maj basique, mais je suis toujours graphico-traffic-web-seo-master, et au final ça ne me déplait pas !

    Si seulement plus de patrons réfléchissait comme le mien...

  65. high-tech

    Eh bien qui n'a pas commencé en faisant des choses simples et basiques et en montant en compétences petit à petit en tant que stagiaire par exemple ?

    Surtout en informatique, l'entreprise est un bon moyen pour mettre le pied à l'étrier, même certains autodidactes sont parfois très très compétents, surotut dans le domaine du web ou il est très courant de travailler chez soi sur un blog ou un site perso.

  66. Sébastien

    Réaliste, mais aussi un peu cynique. Il y a aussi (parfois) des stagiaires qui font un bon travail sur des problématiques web. Comme la plupart des PME n'ont pas du tout de connaissances web, faire la différence entre les agences sérieuses et les vendeurs de poudre à yeux est déjà impossible pour eux. Alors, oui, c'est aussi de leur faute, mais on ne peut pas tout savoir, et le manque de visibilité de la profession n'aide pas.
    J'étais hier à une conférence sur la médecine, où le conférencier expliquait qu'il avait fallu attendre le début du XX° siècle pour voir apparaître le diplôme de médecin. Avant, n'importe qui pouvait s'inventer médecin (comme dans Molière ^^). Peut-être en est-on simplement au même stade pour le SEO.

  67. severine

    J'ai beaucoup aimé le ton de l'article, mais ça reflète tellement la réalité.
    Le pire c'est que le plus souvent, on voit de gros groupes proposés de tels stages SEO/CM dans de grosses villes (j'en ai quelques uns en tête, que je me tairais de dévoiler!), pour une bouchée de pain...quand je vois l'offre en exemple à 50€ par semaine (si c'est pas une blague), c'est scandaleux.
    Ce type de stagiaire dans ces groupes sont souvent négligés...

    Bref, le stage, c'est bien pour les entreprises, comme pour le stagiaire qui doit valider son année, mais quand je vois certaines offres, ça devient extrémiste.

    Mais n'est ce pas finalement une négligence de l'utilité/efficacité du Marketing en général ?

  68. Fred

    En lisant l'article et les commentaires, je me rend compte que que j'ai eu vraiment de la chance d'avoir eu d'emblée un poste SEO en CDI sans rien y connaitre (!), en me laissant quelques mois pour m'autoformer.

  69. Thierry

    Humoristique mais tellement vrai.
    Dans l'administration,les stagiaires ont bon dos surtout après la période Juillet Aout, ce sont toujours eux qui sont responsables des bourdes...

  70. Senskin

    J'aime assez le ton de l'article, qui est somme toute assez proche de la réalité.
    Entre les stagiaires qui croient tout maitriser et les patrons qui sont de vils exploiteurs il y aussi les stagiaires motivés pour progresser et les patrons qui sont aussi là pour donner un coup de pouce...

  71. Cha

    Bonjour,
    C'est EXA-CTE-MENT ça ! Je suis en ce moment Stagiaire en référencement web et réseaux sociaux dans un aéroport... Autant vous dire que je n'y connais rien en référencement et apparemment il n'y a pas une seule personne dans l'aéroport qui s'y connait ! Je suis juste dans une merde pas possible, en train de fouiner sur internet les moindres indices qui pourront m'aider pour faire un plan de com/plan d'action !
    Je regrette déjà (au bout de 3 semaines) d'avoir signé cette foutue convention !

  72. David

    @Cha : MDR !!! Quelque chose me dit que tu ne tiendras plus le même discours d'ici quelques semaines ! Déjà, tu es tombé au bon endroit. Il n'y a pas plus didactique comme blog SEO. D'ailleurs, j'ai commencé à m'intéresser au référencement avec ce blog.

    Au passage un message à Sylvain : à quand un ouvrage au moins aussi bon que ce blog ???

  73. Ramenos

    Ah ce Kevin... Il a bon dos tout de même !

    Après oui, tu trouveras toujours des entreprises qui ne comprennent rien à rien en terme d'embauche et qui cherchent un magicien. Mais c'est + au candidat de savoir dire non et choisir quelque chose de mieux s'il le peut !

  74. Bob

    Le problème de fond derrière tout ça, c'est que les entreprises qui postent ces annonces ne sont pas forcément de mauvaise foi. Elles croient peut être qu'à la manière d'un stagiaire qu'on embaucherait pour rentrer des lignes dans Excel, il suffit d'une journée de recherche et de tests pour être opérationnel.

    Les stages valides dans ce domaine sont bien rares, mais ils existent heureusement !

  75. Jacques

    On voit d'ailleurs de temps en temps des offres de ce genre (compilation):

    Multinationale vous offre une opportunité a ne pas rater : poste SEO
    Cherche stagiaires avec 10 ans d'expérience.
    Anglais, polonais, roumain et togolais parlés et lus obligatoires.
    Une expérience en mécanique automobile et un gout prononcé pour la physique quantique seront déterminants pour la réussite de votre mission.
    Une connaissance intime du noyau linux 3.9 (oui, celui qui n'est pas encore sorti) serait un plus, et tout particulièrement des couches réseau bas niveau.
    Bien entendu, vous possédez un véhicule pour vous rendre chez nos clients. Déplacements dans toute l'Europe.
    Groupe sanguin A- obligatoire.

  76. Le Juge

    Je pense qu'en France il y a aussi et surtout un gros probleme de comprehension de ce qu'est un stagiaire. Ici un "intern" est payé bien mieux qu'en Europe. Du coup on ne les prends pas pour des esclaves capable de tout et on leur assigne des taches realistes tout en les formants.

  77. Virginie

    @Jacques Pas mal ton commentaire, c'est clair que parfois on frise le ridicule !

    @Cha T'en fais pas, tu es au bon endroit pour apprendre. Pense bien à fouiner sur les blogs SEO pour comprendre comment cela fonctionne et comment gagner en trafic naturellement via les moteurs de recherche.

    @LeJuge Intéressant comme info, je ne savais pas 😉

  78. Polo

    C'est de l'abus ! Utilisez les stagiaires pour faire une campagne de référencement quasi gratuitement sans même si connaitre... Quand je vois le temps que cela demande, il en faut du temps, pour bonifier correctement un site sur le temps.

    Et quand je vois l'annonce qui demande 10 ans d'expérience dans le SEO... elle me fait bien rire pour une multinational, il aime jouer !...

  79. Anne-Sophie

    Je voulais rajouter juste une toute petite note, et avec tout ce que vous pouvez dire sur le profil « stagiaire » et sans généraliser, tout dépend en fait de l’environnement de l’entreprise et les conditions dont un stagiaire peut affronter. Au Maroc, c’est encore pire des fois, et dire qu’un stagiaire arrive au stage de réaliser des taches qui dépassent largement sa mission d’apprentissage est vachement normale. Mais ce qu’il ne faut pas oublier aussi c’est que les stagiaires n’imposent pas des règles et réagissent pas quand il s’agit d’une exploitation, la majorité des temps la période de stage est considérée comme une phase morte dans le temps, à prendre ou à laisser.

  80. Fabrice

    Même en tant que société, je recois régulièrement des clients avec une prévision de budgets de 200 ou 300€ pour faire un travail complet...

    Maintenant, j'imagine aussi qu'il y un "quite ou double" dans cette stratégie (inadmissible) du stagiaire... Soit le travail est correct et c'est du benêt total, soit ça marche pas et si il faut modifier, c'est une perte minime...

  81. Anthony

    Il ne faut pas tout mélanger. Je crois qu'effectivement il y a beaucoup d'entreprises qui abusent du procédé et utilisent le stagiaire comme un employé sauf que ce dernier n'a ni les compétence, ni l’expérience ni l’équilibre psychologique pour endosser cette responsabilité. D'un autre coté il y a énormément de stagiaires qui se mettent dans la tète qu'un stage en entreprise c'est essentiellement pour glander et là c'est triste. Le gout de l'effort est une valeur en voie de disparition malheureusement.

  82. Valentin

    D'accord avec toi @Anthony.

    J'étais moi-même stagiaire il y a un an. Maintenant, j'ai un stagiaire, plutôt étrange finalement ;p On peu donner au stagiaire toute sorte de travail. Le référencement par exemple, il n'est pas obligé d'être un pro, il est là pour apprendre de toute façon. Il peu commenter des sites, des forums, faires des liens, des CP et autres source de liens... ;p

  83. place des coachs

    Très bon article et surtout très drôle, il est vrai que le stagiaire dans beaucoup de cas est considéré une personne bonne à tout faire, c'est à dire une personne multitâche ou multi usages, le problème c'est que dans des cas précis ceci peut être très négatif puisque l'objectif du stage n'est jamais atteint et il n y a pas d'utilité finale.

  84. cigarette electronique

    whaoo! tu as été un stagiaire mal traité dans ta jeunesse ;-p ? Plus sérieusement, cet article représente bien ce que peut vivre un stagiaire dans nos entreprises, c'est vrai, mais il faut aussi essayer de se placer de l'autre coté. Pour avoir eu pas mal de stagiaires " en charge " ( oui, c'est le mot ! ) dans une entreprise qui avait fait le choix de les accompagner ( et qui s'est qui s'y collait .... ? ), je peux vous dire que ca prend énormément de temps au "tuteur", c'est presque un temps complet. A mon humble avis, l'idéal serait que les profs soient un peu plus pres du monde de l'entreprise, ce qui est loin d'etre le cas, pour que nos stagiaires soient moins perdus et un chouia plus autonome

Partagez sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *