Le référencement, marketing ou technique ?

Le référencement, est-ce un art ? Une science ?
Est-ce de la technique ? Est-ce du marketing ?


En fait, lorsque l'on s'intéresse au profil des référenceurs, on trouve deux grandes familles :

  • Les matheux, ils ont une formation plutôt scientifique, ils ne jurent que par la technique et le code.
  • Les verbeux, ils ont plutôt des formations marketing ou commerciales,  ils font l'apologie du beau texte et de la sémantique.

Mais c'est quoi le référencement au fond ?

Sur ce coup, j'avoue que je fais un gros amalgame. Pour moi, c'est tout ce qui permet de rendre un site visible dans les moteurs de recherche. Les plus tatillons me diront que le SEA et le SEO n'ont rien à voir, que le SEM et SMO sont bien distincts, et ils ont raison.

Pour le commun des mortels, je reprends donc ma définition simpliste :
Techniques permettant de rendre un site visible sur les moteurs de recherche.

Pour ce qui est de l'art ou de la science...

Je ne m'étendrai pas non plus là-dessus, je ne me sens pas vraiment artiste, et pas plus scientifique, alors je dirais presque « aucun des deux ». C'est un métier, tout simplement.
Bien évidemment, il y a aussi du référencement cosmétique ou de la sorcellerie, mais ces approches me semblent un peu surévaluées :-)

Le référencement, c'est de la technique.

Oui, quoi qu'en disent les verbeux, avoir un minimum de connaissances en développement est un énorme avantage.

Quand on parle d'optimisation, on parle quand même pas mal de code.
Que penseriez-vous d'un référenceur qui patouillerait dans les balises, qui ne maîtriserait pas les 301 et autres redirections serveurs. Que diriez-vous d'un référenceur qui n'auraient pas un minimum de connaissance HTML .

Pour la petite histoire, j'ai proposé dernièrement (juste pour rire) à un « chargé de référencement » de lui mettre le BL d'un échange dans un commentaire HTML. Juste pour voir, car il me semblait incompétent. Il n'a pas sourcillé, c'était bon pour lui. Je ne l'ai pas fait, car j'imaginais déjà la tête de son maitre de stage.

Et je ne parle pas des liens nofollow, des pages partenaires en noindex, etc.

Le référencement est un monde ou il y a aussi des chacals, et il est préférable d'avoir un minimum le réflexe « code source », sinon, c'est la catastrophe assurée.

Mais c'est aussi du marketing (au sens large)

Parce que rédiger un texte qui contiendra les bonnes expressions-clés, s'organisera dans un contexte lexical logique et sera conçu aussi pour les moteurs, a bien plus de chances de permettre de se positionner qu'un texte très bon,  rédigé par un excellent journaliste, mais impropre aux dictats de Google.

C'est aussi sans doute l'esprit du marketeur, qui aidera à définir le mot clé sur lequel on applique l'ancre d'un lien, qui définira le maillage interne.

Et bien sûr, si l'on ajoute à cela tous les points relatifs à la gestion des liens sponsorisés, son art du synonyme permettra sans doute de limiter les coûts et d'optimiser les campagnes.

Et le point sur lequel le marketing à toute son importance, c'est dans la définition des cibles, et la manière dont s'adresser à elles.

Et puis tant qu'on y est, ce serait bien tout de même si celui-ci avait quelques relations directes avec le client (bein oui, quand même).

Le matheux littéraire à l'esprit commercial, ça existe ?

Sans doute, mais c'est rare. Il est difficile, voire impossible d'être bon en tout. Avec mon passé marketing, je me range plutôt dans la case du verbeux. Même si je me dépatouille un peu en code, je suis loin d'avoir les compétences des développeurs de mon agence.

En revanche, les super développeurs qui auront les réponses à tout sur le plan technique, sont rarement les meilleurs pour s'occuper du référencement d'un site, même s'ils en détiennent de nombreuses clés sans le savoir.

Alors le super référenceur, il n'existe pas ?

Non, il n'existe pas. Le super référenceur, c'est une entité, un groupe, une équipe.
Ce qui permet d'assurer une bonne prestation de visibilité d'un site sur les moteurs, c'est un ensemble de compétences et de savoir-faire que l'on ne trouve pas chez un seul individu.

L'union fait la force.

C'est incroyable ce que l'on arrive à faire lorsque les membres d'une équipe se comprennent. À ce sujet, j'en profite pour remercier la mienne. Quel bonheur quand tout le monde a une vision claire des contraintes de l'autre. Tout est tellement plus rapide.

Liens connexes

http://www.image-referencement.fr/metier-referenceur.html
http://on-air.hiseo.fr/fatras/referenceur-connaitre-le-code/
http://oseox.fr/blog/index.php/680-super-referenceur
http://oseox.fr/forum/forum5/topic594.html

Et vous, vous êtes plutôt quoi ?

Noter cet article (1 à 5 étoiles)

49 réflexions au sujet de « Le référencement, marketing ou technique ? »

  1. Jérôme

    J'ai bien l'intention d'inclure les notions alchimiques apprises de mon oncle spirituel. Le code ce n'est pas de la matière, mais que serait-il sans celle-ci?

  2. providenz.fr

    En référencement, en développement ou en sport, vaut mieux une équipe de joueurs moyens qui communiquent qu'une bande d'individualistes, aussi brillants soient-ils.

  3. RaphSEO

    Bonjour Sylvain, je partage ton avis sur sur ce coup là. Je pense qu'il est difficile d'être hyper compétent dans tous les domaines. Certains pourtant tirent leur épingle du jeu. A écouter ton discours, cela incite fortement à s'orienter vers les agences et non les indépendants.
    A ton avis, lequel a le plus de chance de s'en sortir en référencement : le scientifique ou l'artiste?

  4. David

    Si en plus d'être bon dans ton domaine, t'es aussi bon en tant que manager pour savoir féliciter et encourager ton équipe comme ça... ça doit être sympa chez axe-net !

    Mis à part ce point sur la conclusion, je te rejoins pour dire que le référencement c'est autant de la technique, que du littéraire ou du marketing. Avoir un minimum de connaissance dans ces domaines pour une seule personne est très difficile tout comme être capable de réunir des experts dans chacun des domaines et d'arriver à les faire travailler ensemble.

    Les résultats seront démultipliés avec la seconde option, encore faut-il y arriver.

  5. olivier

    Je suis entièrement d'accord avec votre article, il est impossible d'être au top dans toutes les facettes d'un métier. Personnellement, je n'ai jamais fais appel à une agence pour le développement de mon site web car c'est un site qui n'a pas de vocation commerciale, j'y bosse dessus pendant mon temps libre car le challenge de la première place ma passionne, mais si je devais demain espérer vivre de mon site, je n'hésiterais pas une seconde et je ferais appel à une agence de référencement comme la votre.

  6. Philippe

    Comme tu l'as dit, il convient d'être un peu des deux.
    Sachant que nous sommes très influencé par notre formation initiale, j'ai tendance à penser qu'il vaut mieux avoir acquis un "savoir être" et un bagage marketing pour plus tard apprendre les rudiments techniques (pas si compliqués que cela) que le contraire.
    Pour résumer, le processus tendant à acquérir un niveau technique lorsque l'on a une bonne base marketing me semble plus facile que l'inverse...

  7. Santé

    C'est bizarre, l'opposition littéraire contre scientifique se retrouve surtout en France et beaucoup moins dans les autres pays. Serait-on programmé culturellement à penser qu'il est trop difficile d'avoir les deux ?

  8. Matthieu

    Très d'accord avec ton approche Sylvain, il faut à la fois connaître la technique et le marketing pour arriver à ses fins en référencement. Personnellement, je suis issu d'une filière marketing, malgré ca je pense connaître les aspects techniques importants pour le référencement même sans être développeur.

    Donc je pense que chacun d'entre nous (SEO) est particulièrement à l'aise avec soit la technique, soit le marketing, et qu'il essaye d'en connaître un maximum sur la partie qu'il maîtrise moins, afin d'être le plus efficace possible en SEO.

    Ton exemple d'échange de lien en commentaires du code est un exemple parfait de la non maîtrise qui est pénalisante pour un référenceur.
    J'ai même du mal à comprendre le fait que certaines personnes aient si peu de connaissances de ce côté là...

  9. LaurentB

    Le référencement est un art au sens artisan du terme.
    Ensuite, venant du monde de la comm et du marketing, il est évident qu'Internet est un médian parmi tant d'autres.
    Par contre, le côté scientifique et artistique, hmmm bof...

  10. Maxime

    Pour une fois, j'avoue être en désaccord avec l'article. On prêche souvent que le référencement est un métier à part entière, on ne peut pas être à la fois verbeux et développeur. Soit on sait manier les mots sans rien comprendre à une ligne de commande, soit on est un développeur asocial qui ne sait pas s'exprimer. L'autre lieu commun, c'est d'affirmer qu'on ne peut pas être bon partout.

    Personnellement, je suis gérant, chef de projet, développeur, intégrateur et référenceur, et je m'en porte très bien (ainsi que les sites de mes clients). Il n'y a rien de bien compliqué à cumuler tout ça, et je ne pense vraiment pas être unique. Ce serait peut-être plus compliqué de cumuler graphisme et développement par exemple ; c'est parce que mon graphiste ne connaît pas les contraintes de l'intégration qu'il peut créer des design uniques, sans se borner pour la seule raison que cela sera plus difficile de les intégrer.

  11. Eric

    Salut Sylvain
    Un référenceur digne de ce nom pour moi doit toucher à tout
    mais ne doit pas forcément savoir développer

    il ne doit pas être non plus journaliste mais s'en approche pas mal lorsqu'il faut rédiger des articles, des communiqué de presse etc..

    en fait il doit être attentif à beaucoup de choses
    et doit sensibiliser les développeurs
    en n'hésitant pas à les former et à les rendre sensible aux techniques du SEO

    le SEO a cela de bien c'est que chaque jour je ne fais jamais la même chose

    pour répondre à ta remarque sur les BL
    La première chose que je fais sur un site est le code source

  12. DavidMTL

    Article intéressant, personnellement je crois que le SEO est appellé à devenir de plus en plus une pratique marketing, au détriment de l'approche scientifique. Les communautés 2.0 et le principe des dialogues sincères ont accélèré ce processus, mais aussi le fait que les moteurs de recherche privilègie les marques et la réputation/crédibilité des sites web dans leur algorithmes, 2 facteurs difficilement "manipulables" techniquement.

  13. jb

    C'est effectivement là où se trouve la force -je pense- d'un bon référenceur : être à la fois technique et marketing.

    Et surtout savoir de quel côté on penche pour pouvoir être assisté au niveau de la technique ou du marketing ou des deux :p

  14. Dugomo

    Pour moi, c'est du marketing. La question essentielle est : "on veut vendre quoi ? et à qui ?"
    Le reste suit (si, bien évidemment ON VEUT vendre !)

  15. Eric

    J'ajouterai
    que c'est vraiment un métier transversal
    tu es en contact avec tout le monde dans une société

  16. Julien

    Effectivement travailler dans le SEO, c'est faire appel à beaucoup de compétences : du 100% technique du début du siècle aux réflexions globales de 2010, le métier est plus exigeant.
    Marketing, commercial, ergonome, ROIste, technique, passion, geek, ... je ne connais pas de SEO qui se dit Im Ze best du code source, recherche de mots clés ;-)
    Les SEO sont efficace au sein d'une équipe ref et avec d'autres pôles, avec des référents, des expériences, des idées, ... qui sont surtout des passionnés :-)
    Ce qui reste un des grands attraits de ce métier, ..

  17. Guillaume

    Beaucoup de personnes ont une vision relativement différentes sur le référencement.

    Mais la finalité est bien la même : obtenir plus de trafic en provenance des moteurs de recherche.

    Un site pas vu, c'est moins marrant, ça ramène moins d'argent et c'est bien moins motivant.

  18. Marc

    Du point de vue du client utilisateur, l'idéal est le profil hybride (ou l'équipe) de manière à ce que les objectifs marketing soient bien compris et que la technique soit automatiquement maîtrisée. Car la technique n'intéresse pas le client et il faut donc que le prestataire soit nickel sur ce point.
    Sur le fond, étant donné le côté empirique du référencement (côté Google par exemple) je serais assez d'accord sur le côté artisan que mentionne Laurent (éventuellement artisan d'art ;-) ? ). Car il y a un côté itératif assez prononcé pour réussir l'optimisation sur la durée.

  19. YvanDupuy

    Je pense que ces deux notions techniques et marketing sont finalement indissociables, et, comme le dit blackpad, un bon référenceur doit à la fois maitriser quelque peu le marketing et la technique. Selon les profils , certains sont plus "webmarketeurs", d'autres plus "référenceurs".

    Yvan,

  20. Thierry

    pour compliquer le tout (entre le marketing et le technique) j'ajoute qu'il faut être un peu "sociologue" aussi en matière de stratégies à mettre en place pour le référencement :

    par exemple, dans un domaine qui connait une certaine saisonnalité, il y a des techniques, tactiques et une stratégie de "saison creuse" et des techniques, tactiques et une stratégie de "saison pleine" (en "pleine saison" on ne va pas perdre du temps à se référencer sur des annuaires gratuits qui mettent 3 mois à vous accepter même s'il offre un lien en dur. etc.).

    Il faut réfléchir aussi aux habitudes d'usages que l'on a observées sur les réseaux sociaux (ou lues dans des études), par exemple pour essayer de contrer les effets de la personnalisation des recherches chez Google..

    Un peu de Sociologie, je pense.

  21. 512banque

    "vaut mieux une équipe de joueurs moyens qui communiquent qu’une bande d’individualistes, aussi brillants soient-ils."
    OK si c'est du sport...
    Sinon on a :
    - Nikita,
    - Léon,
    - Boba Fett,
    - Ghost Dog,
    - Vincent (dans Collateral)
    - et évidemment Black Mamba...

    ;)

  22. Pierre

    C'est sur qu'il est important de savoir de quel coté on penche... Il est clair qu'un pur technicien sera rarement simultanément un pur marketeur et inversement... Le métier se professionnalise(formation Ceseo, licence à Lyon et à Mulhouse...)

    Un travail d'équipe c'est sur c'est le mieux, même si pour la relation client/agence (a priori) quelqu'un issue d'une filière marketing/commercial s'en sortira mieux... :)

  23. nicolas

    Sylvain ou "l'art" (attention à ce terme quand même) de balancer des fleurs à son équipe dans un post :)

    Belle chute et bonne conclusion !

    J'irais un peu plus loin que toi (disons négativement), c'est fou ce que peut donner une équipe qui ne se comprend pas également...une vraie boucherie ou il ne reste que les trippes et le cerveau...

    La question est donc, être un electron libre permet d'atteindre le Pavé de boeuf là une une équipe soudé aura la hampe, mais ça sera les reste recomposé pour une équipe qui ne se comprend pas...

    Mention spéciale pour : "Quel bonheur quand tout le monde a une vision claire des contraintes de l’autre !"

  24. julien

    Un bon référenceur est tout simplement une personne qui fait un peu de tout :P

    Je ne suis pas d'accord sur le faite que le super référenceur n'existe pas :P

    Une personne qui sait coder un minimum automatisera les taches récurente du SEO. Que l'on ait un esprit scientifique ou plutot littéraire, c'est du pareil au même pour faire des textes optimisés pour google...

  25. Loli

    Je crois que tout est dit. Effectivement, l'union fait la force. Une bonne synergie de la diversité des profils et des expériences à la fois scolaires et professionnels, permet d'obtenir les meilleurs résultats. Après la mise en place de cette synergie peut être plus ou moins facile, mais elle prime sur l'individualisme. Mais ça, c'est un autre sujet =)

  26. Consultant référencement google

    Il suffit de regarder les joueurs de talents comme Ben arfa, Messi avec l'argentine, C.ronaldo avec le portugal pour voir qu'une equipe c'est bien plus performant.

  27. Julien

    On ne peut isoler l'un ou l'autre.
    Chacun est meilleur dans un des deux domaines mais je doute qu'on puisse faire du SEO en étant purement marketeux ou purement techos. Il faut au moins un soupçon de son plus mauvais coté pour accompagner le meilleur correctement.

  28. Keeg

    Quoi de plus logique que de penser qu'un équipe solide, complète, qui connait chacun les contraintes de l'autre avancera plus vite. C'est la logique la plus totale.

    Cependant, je peux éventuellement rejoindre certains sur le coup du super-référenceur. Dire qu'il n'existe pas est peut-être un peu osé. Tout dépend du projet en réalité, et effectivement, comme Ford l'a conçu, plus tu spécialises, plus ça avance...

  29. karnabal

    Pas vraiment d'accord pour dire qu'on ne peut pas être bon partout, en tout cas, pas d'accord pour qu'on puisse le dise de façon absolument catégorique. J'ai eu l'occasion de rencontrer des personnes qui maitrisaient à un niveau important, à la fois l'aspect technique, mais aussi le côté marketing. Autant le développement d'outils et la veille qu'ils assuraient étaient de très haut niveau, autant certaines interventions en réunion client étaient véritablement impressionnantes de pertinences, et cela n'avait, en dehors de la mise en oeuvre, rien à voir avec la technique. On peut être bon partout (ce n'est pas mon cas par ailleurs !), mais souvent il est plus raisonnable de se donner des priorités en fonction du contexte.

  30. vincent

    Le fameux débat sur "le référenceur doit il savoir coder un minimum". Après, c'est sûr que là dessus chacun à son propre avis mais comme dans l'article, selon moi un référenceur doit avoir les bases de codage (html...).
    Il y avait eu plusieurs débats sur les forum (notament Oseox comme cité dans l'article).

    Par conter la conclusion me convient parfaitement: Le super référenceur, c’est une entité, un groupe, une équipe. Rien à ajouter de plus!

  31. Mickael B.

    Au vu des commentaires que tu as, je dirais que le référencement c'est du Spam Comment (joke)...

    Le référencement c'est l'art (d'essayer) de se placer premier sur les moteurs, que ce soit white ou black hat seo dans tous les cas le but est le même, les moyens eux doivent être mis en place qu'au cas par cas...

  32. Le Juge

    Salut Sylvain,

    Quand j'ai commencé l'article je me suis dit:
    - "A y est, va encore falloir que je me frite avec un geek vis a vis du concept de SEO poete, decidement ...", j'avais deja enfilé les gants

    Et puis en fait non. Je suis assez d'accord avec la majorité de l'article... En tout cas par rapport au cas particulier du SEO en agence. Quand on gere X clients on ne peut pas s'occuper de tout et donc on va compter sur ses equipiers avec des profils complémentaires pour peaufiner le travail.

    Seule choses sur lesquelles nos avis diverge c'est sur la notion SEO - ART. je dirais moi aussi que c'est dans le sens ARTISAN.

    Le metier de SEO est quelque chose de spécial, c'est pour cela qu'on voit tant de background exotiques sur les CV des SEO.

    Une preuve - moi meme -> Arts du Spectacle, LaurentB -> Science Politique, Sebatien Billard -> Droit, Apocalx -> Autodidacte, Cariboo -> Administration etc ... Allez y faite peter vos diplomes un peu pour voir... je serais curieux de voir le pourcentage de ceux qui ont une formation 100% techos/dev/geek

  33. Sylvain Auteur de l’article

    @ Laurent, Le juge

    Je suis entièrement d'accord sur la formulation "artisan".
    Et donc le terme "Art" associé à "artisan" plutôt qu'à "artiste".
    Avec cette rectification, oui, je pense que le SEO est de l'art.

  34. belkawired

    A mes yeux le super référenceur n existe pas. c est le groupe, l équipe qui font qu devient un bon référenceur enfin si on penche pas du coté obscur de la force.
    Donc il y aura toujours des profils plus technique et des profils marketeux. Il faut s'entraider entre référenceur. Si le pur technicien ne connait pas certaines choses du coté marketeux, on fait de l'échange d'infos
    Et puis le seo est une science et non une chose exact donc learning by doing et tanpis si on se plante. On aura essayer ^^ le super référenceur une personne ou groupe doté de super capacités techniques et marketeux. Le référenceur légendaire ! Vous y croyez ?

  35. Xavier

    C'est ce qui en fait aussi un métier si passionnant, car ses aspect y sont variés, un petit mélange de littérature et de science. Néanmoins, on ne peut être bon dan tous les domaines a la fois, c'est pour cela que je pense qu'une équipe est indispensable pour mener a bien les missions

  36. Wilfried

    Que d'avis intéressant !
    J'aurai tendance à dire pour ma part que le super référenceur à toute ses chances d'exister si tant est qu'il n'ait pas trop de sites client à gérer.

    Beaucoup de freelance s'en tire très bien avec leurs multiples casquettes même s'il arrive que l'on fasse appel à certains spécialistes parfois.

    Au bureau, l'équipe apporte son lot d'avantages, il est vrai, mais il faut savoir la gérer ensuite et là, pour le coup, ca peut demander de nombreuses compétences en développement personnel et coaching.

    Je reste donc persuadé que quelques freelances s'entendant sur un projet valent mieux qu'une équipe de référenceurs.
    Je te félicite, à ce propos, si ton équipe reste soudée et à l'écoute des besoins et contraintes des collègues.
    Bonne continuation
    Wilfried

  37. Vince

    Moi je plutôt "verbeux" mais pas du tout (non mais alors PAS DU TOUT) commercial, je serais même plutôt technique... je suis quoi alors ?

  38. Chris

    A la question technique ou marketing, on peut généraliser la question aux référenceurs dans des sociétés :

    Le service référencement doit-il être rattaché à la DSI ou au département marketing ?

  39. Philou

    On pourrait donc dire que le référencement est aussi un sport non? Sauf que la première place n'est jamais acquise, et que nous ne sommes pas reçus à l'Elysée.

  40. Belkawired

    @Philou c'est sur c'est pas Sarkoko qui va nous accueillir les bras ouvert en nous disant, tu as positionné en première page mon site web sur la requête "bling-bling".
    Quoi que c'est à essayer...
    Mais ça serait le top sarkozy & Google nous recevant à l'Elysée...

  41. joseph

    Jamais évident de savoir s'il faut rattacher le référencement à la DSI ou au département marketing. C'est un savant mélange des 2.

    Le référencement se rapproche cependant du marketing dans un premier temps. Le référenceur doit être capable d'analyser et de travailler la sémantique d'un site web. On parle alors de thésaurus, de racine, de synonyme...

    Mais une fois qu'il faut passer à l'action, il faut bien toucher au code. Or, les technologies évoluant sans cesse, on est bien obligé d'avoir avec soi de véritables spécialistes. Au final, comme le dit bien l'article, "l'union fait la force".

  42. Carole

    Une stratégie de référencement doit toujours commencer par comprendre les objectifs derrière un site et le public que le site était destiné à l'intérêt. Lorsque vous contactez quelqu'un sur les services de SEO, ils devraient être en mesure de vous donner une idée de ce qu'ils pourraient être en mesure de faire pour vous, et comment ils s'en approcher, de sorte que l'analyse coûts / avantages que vous pourriez effectuer n'est pas aussi une tâche difficile.

  43. Logiciel merchandising 3D

    Le référencement est un combat sans merci. Cet article regroupe synthétiquement tous ses aspects!

  44. Olivier

    Très bon article. J'ai beaucoup aimé le passage sur le superréférenceur, un matheux littéraire le super héros. haha.

    une bonne équipe vous avez raison c'est l’essentiel.

  45. jeux sociaux

    @Carole, c'est toujours la même rengaine de la part des consultants : il faut d'abord identifier des objectifs... Seulement, un client qui n'est pas capable de formuler des objectifs et qui attend un tiers pour le réaliser à sa place sera j'en suis certain un mauvais client car il est trop difficile de s'approprier les problèmes de quelqu'un d'autre

Partagez sur :

Les commentaires sont fermés.