Référencement naturel ou liens sponsorisés | part 2

Investissement : choisir le référencement naturel ou les liens commerciaux ?

Une étude publiée par Comscore m'a tout d'abord laissé pantois. Puis à la réflexion, je comprends … qu'il reste une longue éducation à faire au sujet du référencement naturel. La bonne nouvelle est que ceux qui réagiront le plus tôt garderont sans doute une belle longueur d'avance.

Que choisir entre les liens payants et le référencement naturel ?

Quelques chiffres :

Google réalise 97% de son chiffre d'affaires au travers de la publicité. Son modèle économique repose sur la diffusion publicitaire de liens commerciaux. Ce chiffre d'affaires représente 5,35 milliards de dollars pour le 3ème trimestre 2008. Vous trouverez ici plus de détail sur les différences entre liens commerciaux et référencement naturel.

En parallèle, il est impossible de connaître les montants dépensés par les entreprises pour le référencement naturel de leur site, mais certaines sources laissent entendre qu'il représente 18 % des montants dépensés en liens commerciaux, et pourtant...


Le graphique illustre l'énorme différence entre le taux de clics sur les résultats naturel et sur les liens commerciaux. Cette étude ne révèle rien de nouveau, puisque les précédentes ont toujours données le même type de résultat.

Le cartésien que vous êtes se dira certainement « Mais c'est idiot ! », pourquoi aller dépenser ses sous là ou les internautes cliquent le moins ? Voici donc quelques pistes de réponses.

Pourquoi les liens sponsorisés conserveront longtemps une belle avance ?

  • Pour ces liens commerciaux, l'annonceur ne paye qu'en cas de clic. Le lien est moins cliqué qu'en référencement naturel, mais ce n'est pas gênant puisque cela ne coûte rien.
  • La mise en oeuvre d'une campagne de liens sponsorisés est rapide à mettre en place.
  • La mise en place de liens commerciaux ne nécessite aucune action sur le site.
  • Le ROI est particulièrement facile à calculer.

Pourquoi le référencement naturel peine t-il à rattraper son concurrent ?

  • Parce qu'un grand nombre de personnes pense que pour être présent sur Google, il faut payer Google.
  • Parce que de nombreux chefs d'entreprises ne savent même pas que le référencement naturel existe.
  • Parce qu'un référenceur va souvent annoncer de très mauvaises nouvelles lorsqu'il est contacté « votre site en flash composé d'images ne peut pas être indexé ».
  • Parce que le référencement naturel va exiger un travail de fond (parfois une refonte exhaustive) du contenu du site et que le référenceur ne peut pas tout faire, le client doit impérativement participer.
  • Parce que le résultat du référencement n'est pas immédiat, il s'observe sur plusieurs mois, et même années.

Qu'y perdent les annonceurs ?

Cette mauvaise visibilité des possibilités offertes par les référenceurs, quelques expériences avec des charlatans, l'obligation de se remettre au travail freinent assurément le développement du référencement naturel.

En parallèle, l'annonceur ne se rend pas compte qu'en scindant son budget en deux, il pourrait augmenter le trafic de son site de manière extraordinaire dès les 6 premiers mois, voire même, arrêter totalement les liens sponsorisés au bout d'un an et conserver un trafic supérieur à ce qu'il avait auparavant car le référencement naturel est durable, lui.

Bien-sûr, dans certains cas, les liens sponsorisés restent indispensables (voir cet article). Et puis de nombreux référenceurs possèdent des sites MFA, ils ne veulent donc pas tuer l'une de leur poule aux oeufs d'or non plus. En aparté, depuis la chasse faite par Google, de nombreux MFA ont fermés, mais d'autres ont su évoluer pour très bien s'adapter aux nouvelles règles.

Notre avis sur cette situation :

  • Le référencement naturel n'a pas encore acquit ses lettres de noblesse. Il n'est pas encore assez connu pour contrebalancer la tendance. Essayez donc d'expliquer le métier de référenceur ?
  • Le monde du référencement est truffé de charlatans, il n'a pas encore fait sa propre police (personne ne possède de certification légale). Cette situation est peu propice à la confiance des clients.
  • Le monde du SEO (référencement naturel) est peu unifié, même si certaines actions se trament doucement.
  • Google veille certainement. Même si le discours suspicieux des Google guidelines a changé il y a quelques mois envers les référenceurs, le géant de Montain View ne va pas se laisser piquer son énorme chiffre d'affaires. Référenceurs, imaginez, si les liens commerciaux passaient dans la colonne de gauche !

Qui peut profiter de cette situation ?

Les annonceurs, bien sûr !
Un site conçu dès le début en incluant les conseils et compétences d'un référenceur a toutes les chances d'acquérir un positionnement de qualité très durable. Ceci sera d'autant plus facile que globalement, on constate que plus de 90% des sites sont mal ou pas du tout optimisés.
L'annonceur ayant destiné une partie de son budget au référencement naturel bénéficiera donc d'une belle longueur d'avance. Bien sûr, les liens commerciaux en parallèle ne doivent pas être négligés dans certaines situations.

ps: je déteste cette manie de mon correcteur orthographique de me souligner le mot référenceur comme une faute.

Vous avez un avis ? N'hésitez pas à l'exprimer dans les commentaires.

Notez cet article

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter Plein
Partager sur linkedin
Partager sur Google+

13 réflexions au sujet de « Référencement naturel ou liens sponsorisés | part 2 »

  1. Referencement MKT

    Bon article, qui résume bien le pourquoi du choix du recours au référencement commercial. Si ce dernier est en effet une solution très utile pour une visibilité ponctuelle, ou en démarrage de vie pour un site, il est clair que les retombées apportées par un référencement naturel solide et bien pensé sont bien supérieures au référencement commercial, et pour un coût vraiment inférieur sur le moyen et long terme.

  2. Vincent

    Bon article mais tu oublies une chose importante : la dépendance aux liens sponsorisés.
    Je m'explique : imaginons une petite pme qui vient de se lancer avec un excellent produit de niche. Cette personne n'ayant pas énormément de moyen à dépenser dans la com, elle choisit de dépenser son argent en liens commerciaux ("bah oui, c'est comme pour les pages jaunes, plus je paye et plus on me voit !"). Son affaire marche bien puisque son roi est de 200%.
    Maintenant il tombe sur un référenceur qui lui dit : "Mettez votre argent dans le référencement naturel", mais pour cela il faut refaire le site et payer un référenceur pour des résultats capables de rivaliser en terme de ROI dans 6 à 8 mois. Un coût trop important sachant qu'il ne peut arreter les adwords car c'est son seul canal rentable.
    Alors certes, il n'est jamais bon de mettre toute son energie dans un seul canal mais bon nombre de pme sont dans ce cas...

  3. baudat

    Le référencement naturel n'est pas non plus une baguette magique. Certaines expressions clés vont etre très très difficile à aller chercher.

  4. sylvain Auteur de l’article

    @baudat
    Oui, c'est indéniable. Mais dans ce cas, elles sont extrêmement couteuses en "liens commerciaux". Le principe ne change donc pas vraiment.

  5. fbboutiques

    Le problême du référencement naturel est qu'il est relativement complexe. Au delà du facteur temps, il demande des connaissances assez pointues qui doivent en plus se réactuliser régulièrement. Et si il est indéniable que sur le long terme il donne des résultats, le néophite se méfie des référenceur pour des raisons déjà évoquées plus haut et préfère souvant donner le peu d'argent qu'il a à google par exemple. Même si il sait qu'en métant peu il aura un ROI nul ou presque et que sur le long terme il ne se passera rien.
    Peut-être que le référencement naturel se développera quand il sera plus simple. Mais comme nous savons que des moteurs comme google changent régulièrement leur façon d'indexer, car là est leur stratégie de défense contre le référencement naturel, j'ai bien peur qu'il faille attendre encore un peu pour ce qui est de la simplification des choses ...

  6. referencement expert

    C'est pour cela qu'il existe des professionnels du référencement, comme le souligne à juste titre Referencement MKT les services d'une agence ont un coût certes mais un referencement naturel à force de travail récompense le bénéficiaire sur du long terme tout en optimisant l'harmonie et le design du site internet du client, il est gagnant sur tout les points =)

  7. Faistonshow

    Bon article, mais le référencement naturel est tellement complexe et long à travailler que je me demande parfois s'il n'est pas mieux de payer pour avoir des liens en première page qui répondent à notre demande !

  8. Atypicom

    Très bon article qui met le doigt sur les problèmes actuels du référenceur. En effet dans la majorité des cas la référencement naturel est plus rentable que le payant sur une stratégie à moyen et long terme pour le client. Par contre dans certains cas l’achat de liens sponsorisés devient incontournable : (Site 100% flash, site sur secteur concurrentiel ayant seulement quelques pages etc...)

  9. Net Com Virale

    ref nat, les vrais et les voyous comment les détectter ?

    un début de réponse dans :Stratégie internet : Comparer le référencement naturel versus le référencement artificiel
    -http://net.com.virale.over-blog.com/article-913433.html

    Didier

  10. referencement naturel

    Il est clair qu'une agence de référencement prend cher mais c'est trés rentable sur le long terme

  11. Johan

    vieil article, mais toujours, hélas, d'actualité ...
    "...Ceci sera d’autant plus facile que globalement, on constate que plus de 90% des sites sont mal ou pas du tout optimisés..."
    ayayaya, certaines idées ont la vie dure !
    Cela est dommage, tout de même, que trop d'individus pensent à la simple équation "site internet = CA en hausse", sans jamais prendre en compte la variable SEO, et cela n'est pas évident d'expliquer cette variable !

Partagez sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *