Référencement 2010 : soyez patient.

Sachez être  patient, tout en étant réactif et ouvert.

Patient et réactif

Contrairement à certaines idées reçues et répandues, un référencement de qualité n’est pas une acquisition simple et rapide à réaliser.

Non, "Rome ne s'est pas faites en un jour"

Hier, aujourd'hui, comme demain, il vous faudra compter agir sur le court, le moyen et le long terme afin d'atteindre vos objectifs de visibilité, d'audience.

Par référencement on entend visibilité sur internet. Cela comprend les moteurs de recherche (google à 90%) et les autres sources de trafic (forums, blogs, réseaux sociaux etc)
Toutes ces sources doivent être exploitées.

Ne prenez pas les moteurs pour des idiots, comprenez qu'un site doit faire ses preuves avant d'intégrer les 1ère pages sur son univers (comme un candidat lors d'un entretien d'embauche ou une période d'essai).
A vous de livrer le potentiel de ce dernier 😉

Sachez être réactif, restez ouvert, les réseaux sociaux, restent un fabuleux bouche à oreilles moderne pour appuyer votre com.

Dan : Blog référencement Seulmaitreabord.info

Cet article est publié sur le blog AxeNet dans le cadre d'une opération de conseils de référenceurs pour 2010. Chaque article appartient à son auteur respectif et bénéficie des protections juridiques relatives au droit d'auteur.

Axenet remercie vivement Dan pour cette publication.

Retrouvez dès demain un nouveau conseil référencement par un autre référenceur professionnel !

Référencement 2010 : soyez patient.
Notez cet article

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter Plein
Partager sur linkedin
Partager sur Google+

34 réflexions au sujet de « Référencement 2010 : soyez patient. »

  1. Marie

    "Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage" voilà ce que tout référenceur devrait garder en tête 😉

  2. Pierre

    Bonjour,

    Eh oui, vous avez raison. Une campagne de visibilité sur le net est difficile et longue à mettre en place.

    Juste une remarque sur le sens donné à "référencement". Vous englobez tous les moyens d'apparaitre sur le web hors moteurs de recherche... Personnellement, je ne le mettrai pas dedans. Il me semble que le référencement ne concerne que la visibilité sur les moteurs de recherche.

    Mais chacun doit avoir son avis sur la question et ce n'est pas crucial comme question...

    Merci.
    Pierre MOUROTTE

  3. Littlebuzz

    Mouais, alors pour le coup le conseil est trés simpliste et aurait mérité un minimum de développement.

    C'est un peu une lapalissade non ?

  4. Sylvain Auteur de l’article

    Bonne résolution pour 2010 😉
    Ce point est sans doute le plus difficile lorsque l'on s'occupe de son propre site, ou lorsqu'il faut l'expliquer au client.
    Dès que l'on prend un peu de hauteur de vue, on sait bien que ce qui sera efficace dans la durée est donne rarement des résultats très rapides.
    En complément, Dan, je suis totalement d'accord lorsque tu parles de réactivité et d'ouverture. Il faut savoir être à l'affut pour repérer les opportunités, que ce soit d'échange de liens, de partenariat, de présence spécifique sur un réseau social, etc.

  5. Jacq

    Le problème principal à mon sens est l'opacité des règles, qui peuvent changer du jour au lendemain. Pour un débutant le fait d'y aller à l'aveugle peut faire perdre un temps incroyable pour être a peu près correctement placé.

  6. Aurélien

    C'est vrai que l'on parle souvent d'optimisation, de médias sociaux, de caféine... Mais qu'on oublie souvent ce détail. Et oui, même en 6 mois d'existence et de travail, un site peut ne pas être au top malgré un bon travail. 🙂

  7. Christophe

    Même si Rome ne s'est pas construite en un jour, il demeure primordiale d'avoir des fondations solides. Maintenant il est correct qu'il est dans notre nature de vouloir tout très vite : On backlinke comme des fous dès le début, on twitte, etc..

    Comme le mentionne Sylvain, une vue d'hélicoptère est certainement le regard que l'on doit jeter sur son propre site de par notre trop grande implication et c'est là que le spécialiste SEO rentre en jeu...

  8. Dan

    @littlebuzz je comprends ta frustration. Le terme référencement est un terme générique derrière lequel se cache un vaste univers d'optimisations. Chaque référenceur se crée sa propre expérience. Ce billet aurait pu être plus long, plus lourd, mais les consignes étaient de faire court ;-). Je n'aime pas "blablater" non plus :-). Maintenant à chacun de savoir lire entre les lignes, les idées directrices évoquées plus haut sont claires et précises.

  9. raph

    @ pink seo, il est plus facile pour le référenceur de garder cet adage en tête que de l'expliquer et le faire accepter à ses clients.
    Pour être Honnête je suis déçu par ce billet, par son manque de consistance ou de développement. Certes les consignes étaient de faire court, mais certains des billets précédents l'étaient tout en étant consistant.
    Attention ce n'est pas une remarque personnelle, ou une critique du travail accompli pour ce billet, mais juste une frustration car j'attendais beaucoup de ces billets journaliers sur le devenir du référencement en 2010. peut être en attendais je trop?

  10. jringard

    "Ne prenez pas les moteurs pour des idiots, comprenez qu’un site doit faire ses preuves avant d’intégrer les 1ère pages sur son univers (comme un candidat lors d’un entretien d’embauche ou une période d’essai)."

    Complètement d'accord, mais tout le monde ne comprend pas aussi facilement.

  11. pierre

    Je n'ai pas le sentiment que en 2009 ou 2008 le référencement se faisait plus rapidement. Ce sera plus long parce que plus concurrentiel...et en 2011 peut être encore plus long.

    Le référencement est un cycle perpétuel, pas une action définie dans le temps.

    question : combien d'année pour être 1er sur google avec le mot clé "chrome" (je suis férrailleur) ?

  12. Jean-Philippe

    @Pierre : je pense que l'auteur parle de référencement et/ou SEO en prenant une définition assez large. dans ce cas, je ne vois pas le problème à indiquer que les réseaux sociaux sont aussi une manière d'acquérir des visiteurs potentiels en appuyant sur un style de communication beaucoup plus light si l'on choisit par exemple twitter.

  13. Dan

    @sejours scolaires je comprends ta frustration également... Si tu t'attendais à l'apocalypse pour 2010 c'est effectivement raté, peut-être en 2012 😉
    Pour qui a un peu de bouteille en référencement, qui fait de la veille au quotidien rien de bien nouveau n'a été évoqué jusqu'ici (mon billet y compris 😉 et les autres à venir mais je m'avance...).
    Si tu cherches l'idée de génie d'un référenceur, sache que tu ne la trouveras certainement pas sur un forum, un blog de ref ouvert à tous. Ces secrets là se gardent pour se démarquer des concurrents. Les conseils se donnent, les secrets se gardent 😀
    Mais dsl que mes conseils ne t'ai pas éclairé...

  14. Sylvain

    Dan, tu t'es sans doute attaqué au sujet le plus touchy. Même en écrivant 10 pages, dire qu'il faut savoir attendre n'est pas chose facile à faire passer, même si tout le monde est d'accord sur le fond.
    Pour illustrer, je parlerai d'une expérience personnelle. Il y a environ 5 mois, le site de l'un de mes clients s'est mis à décoller d'un seul coup alors que j'en travaillais le référencement depuis un an. Quand ce client m'a demandé ce que j'avais fait de plus que d'habitude, je lui ai dit la vérité, rien !
    Le travail régulier de fourmi commençait simplement à payer.
    Ce genre de chose m'est arrivé de nombreuses fois. Au delà de l'ancienneté du domaine et autres éléments mesurables, je suis persuadé (sans aucune preuve) que le principe d'horodatage pratiqué par Google sur tous les événements qui marquent la vie d'un site est une alchimie complexe. Le temps joue positivement pour nos sites si ceux-ci ont en parallèle des progressions semblant naturelles (nombre de BL, volume de contenu, etc.).
    Je pense que Google n'aime pas les changements trop brusques, ou du moins, je pense que cela allume un voyant rouge (heureusement pas toujours sanctionné lorsque de nombreux autres indicateurs sont au vert).
    C'est sans doute pour cela que nous avons tous constaté que si la patience est rarement notre qualité première, elle est indispensable pour une efficacité durable de nos actions.
    D'ailleurs, je ne parle plus jamais de référencement naturel avec mes clients sur des échelles de moins d'un an.

  15. Anthony

    Le conseil est pertinent, mais on ne peut s'empêcher de rester sur sa faim. Maintenant l'explication de Dan est parfaitement cohérente : on va difficilement trouver des supers astuces qui déchirent tout sur des blogs publics, plutôt des conseils et des indications généraux.

    N'empêche, ça fait quand même super court en comparaison de ce qu'on lit habituellement ici.

    Je suis curieux de lire les prochains intervenants.

  16. coviauxj

    Il faut se munir de patience donc !! Le referencement est un boulot pour quelqu'un qui a de la patience pas un foufou pret a tout pour reussir et faire n'importe quoi 🙂

  17. Weborganique

    Moi j'aime bien ton billet Dan 🙂 Il est simple, clair et confirme ce que beaucoup de référenceurs pratiquent et comme tu le dis, "nous sommes sur la même longueur d'onde ". Forums, blogs, réseaux sociaux et peut-être aussi les bookmarks sont les sentiers qui mènent sur les routes pavétisées de Rome ^^ Wow faut que j'arrête là. Bref des standards du référencement, et puis "patience est mère de vertu" 🙂

  18. greg

    Bonjour

    Bonne année , santé

    Ceux qui serait intéressant de savoir dans un cadre professionnel .
    Expliquer à un client qu'il faille être patient 🙂

    Du style : "Vous voyez votre site dans 6 ou 1 an il sera a bien positionner"

    Je voulais demander si on pouvait se faire vire des liens do-follow ; je suis passer de 69 à 20 backlins...

    Cordialement

  19. Sylvain Auteur de l’article

    @ Greg
    Je pense que c'est l'approche générale d'acquisition de trafic et de transformation qu'il faut vendre au client, pas du positionnement à tout prix sur une expression archi concurrentielle (j'admets que ce n'est pas toujours simple à faire comprendre).

    D'une part, parce que le client est très largement gagnant à ce jeu là. Par exemple, pour une boutique, mieux vaut avoir 600 visites journalières et 10 commandes, que 6000 visites et 2 commandes. Sur cet exemple, la stratégie de longue traine est toujours payante, même si difficile à expliquer.

    A terme, le positionnement sur les expressions concurrentielles arrive quasiment tout seul. Comme je le disais plus haut à Dan, ceci suppose d'avoir fait admettre au client que, pour être propre, le référencement est un travail de long terme.

    En second lieu, je n'ai pas compris ta question au sujet des BL.

  20. Laurent Bourrelly

    Je vais peut-être jeter un pavé dans la mare, mais les résultats arrivent immédiatement.
    Vous savez aussi bien que moi que la réactivité Google est sans commune mesure avec le passé.
    Pourtant, les impératifs des référenceurs sont restés identiques.
    En fait, la vérité est que nous préservons une barrière de sécurité, mais cela ne reflète pas forcément la réalité.
    Pour ma part, j'explique que les résultats sont immédiats, mais que l'ensemble de la stratégie prévoit un déploiement sur le long terme.

  21. Sylvain Auteur de l’article

    @ Laurent
    J'aime bien ton pavé, et il y a de la place dans la mare.

    En fait, j'adhère à ta dernière phrase qui est un bon résumé (et une bonne vision pour un positionnement durable).

    Je pense toutefois que certaines actions ne valent que par leur volume et que seul le temps permet de l'acquérir.

    Par exemple, à moins de s'appeler Tim Berners Lee, on n'acquiert pas 4000 followers sur twitter en 8 heures. Il faudra donc un peu de temps avant d'avoir une grosse puissance de feu par ce biais.

    Maintenant, je suis d'accord sur le fait que Google nous a démontré qu'il réagissait à la seconde en terme d'indexation, certains résultats sont donc immédiats. Ceci suppose toutefois d'avoir déjà une base solide en amont, Ce sera un peu plus long et difficile pour un tout jeune site. Non ?

  22. LaurentBourrelly

    Je parlais plutôt de la visibilité sur les SERPS et Google en particulier.
    Quand tu publies et que tu link, les retours sont instantanés. Même avec une popularité triviale, les pages bien ciblées grimpent très bien.

    Concernant le SMO, c'est également instantané, mais le véritable travail se situe en amont. Ensuite, la phase active génère immédiatement un retour.

    Sinon, nous sommes d'accord qu'il réside une montée en charge progressive. Je voulais juste réagir par rapport au billet qui suggère qu'un nouveau site doit faire ses preuves. Tout dépend des moyens mis en oeuvre car si le challenge est trop grand pour attaquer frontalement, il faut passer par le côté. La visibilité déportée étant la solution privilégiée dans ce cas.

    En fait, je reste d'accord sur le principe qu'il ne faut pas promettre monts et merveilles sur le court terme. Mon propos est simplement de recadrer par rapport au ressenti du billet.

  23. Ya-graphic | Référenceur

    Je suis tout à fait d'accord sur ce point du référencement qui est un point crucial.

    Cependant, Google peut aussi se méfier de cette patience qui peut sournoisement muer en référencement "trop" naturel et dont l'objectif n'est autre que de tromper Google. Trompez-le, un jour où l'autre vous en subirez les conséquences.

    Il faudra donc que le site à référencer propose le contenu attendu par l'internaute qui est, en réalité, le roi du Web.

  24. greg

    Bonjour

    Pour la question des Backlinks

    Je poste pas mal sur des sites en do follow quand ceci m'intêresse évidement 🙂
    j'avais 69 Backlinks , je suis passé à 19 Backlinks en 1 moi 🙁

    J'ai perdu une cinquantaine de "retour de liens"

    Comment ce fait il ?
    Voilà la question 🙂

  25. Sylvain Auteur de l’article

    @ Greg
    Difficile de répondra sans savoir de quel site tu parles.
    Si tu regardes bien les indications du formulaire de saisie de commentaires de ce blog, tu verras que tu peux mettre l'adresse de ton site en signature si tu utilise la bonne syntaxe.

    Les options :
    1 / si tu as perdu des backlinks, c'est que les sites qui t'en faisaient les ont retiré. As tu regardé si c'est le cas ?

    2 / Je ne sais pas ou tu regardes ton nombre de backlinks, es tu certain d'utiliser un outil fiable? Je te conseille -http://siteexplorer.search.yahoo.com/ car la commande "link:" de Google n'a jamais donné un nombre correct. Idem pour Google webmasters tools.

  26. greg

    @Sylvain
    Je parlais de mon blog en lien (ci dessus)

    1 / si tu as perdu des backlinks, c’est que les sites qui t’en faisaient les ont retiré. As tu regardé si c’est le cas ?
    Apparement non..j'ai pas tout vérifier 🙂

    2 / Perso J'utilise seo grader , je vais tester ceux que tu m'as dit

    Merci à toi

  27. Sylvain Auteur de l’article

    @ Greg
    Prends le temps de lire mon commentaire et relis bien ce qu'il y a marqué à coté du champ "Nom" lorsque tu saisis un commentaire. Tu pourras alors le remplir correctement et je saurais de quel site tu parles.

  28. Dan | SEO

    @greg

    Du style : « Vous voyez votre site dans 6 ou 1 an il sera a bien positionner »

    Si on prend l'inverse ça marche aussi 😀

    "votre site sera positionné sous 48h" et il ne l'ai pas ????? ton client va réagir comment et va penser quoi de ta prestation ?????

    Un juste milieu est donc à trouver pour être crédible 😉

Partagez sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *