Réflexions d’un SEO sur Android Instant Apps

instant apps

C’est Gary Le Masson qui est l’invité du jour pour un sujet de choix, je lui laisse le clavier…

Parmi sa pléthore d’annonces, Google à l’occasion de sa conférence I/O 2016 a dévoilé « Android Instant Apps », disponible en beta, et permettant de lancer une application sans même l’avoir installée.

Cette nouveauté pourrait remettre en cause beaucoup de choses pour les SEO et webmarketeurs dans les mois et années à venir car cela change radicalement l’expérience utilisateur des mobinautes vis à vis des apps.

Et même si ce n’est aujourd’hui qu’une beta sur Android, si la fonctionnalité tient ses promesses et est largement adoptée, il n’y a aucun de doute qu’Apple suivra et l’intégrera à iOS.

Android Instant Apps, explications

Je peux accéder au contenu et aux fonctionnalités d’une application Android sans l’avoir installée, de la même manière que je charge une page web.
Je pourrais donc lancer une application depuis un tag NFC, partager un contenu d’application avec des personnes qui n’ont pas l’application, comme un panier d’achat ou une fiche produit.

Les Instant Apps pourraient tout changer !

Une application qui se charge comme une page web, sans passer par la case AppStore ? C’est ici une tentative de « véritable » convergence web et mobile, et la vidéo ci-dessus montre un vrai potentiel dans des domaines de l’e-commerce et des partages sociaux.

Réflexions, questions et hypothèses

En SEO, quelle sera la place des Instant Apps vis à vis des sites classiques ? Après Mobilegeddon, se dirige-t’on vers des SERPs mobiles remplis d’applications ?

Sachant que les ChromeBooks se mettent à lancer des applications Android, le navigateur Chrome pourrait-il dans un futur proche lancer des applications Android en remplacement de leur site Web ?

Si la fonctionnalité des Instant Apps était aussi adoptée par Apple et Microsoft, que deviendrait alors le responsive design, les versions mobiles de nos bons vieux sites Internet ?

Est-ce qu’un standard (un peu comme Schéma.org) verra voir le jour pour simplifier les implémentations entre toutes les environnements d’applications et les sites Web ?

Beaucoup de questions éthiques se posent aussi, dans la mesure où les applications mobiles sont systématiquement validées par les Stores d’Apple et de Google.

Aller plus loin avec Instant Apps

Si vous êtes développeur Android, vous pouvez dès maintenant adhérer au programme béta. (https://developer.android.com/topic/instant-apps/index.html )

Une belle évolution au DeepLinking / App Indexing

Jusqu’à aujourd’hui nous n’avions que le Deep Linking et cela était déjà génial de pouvoir brancher nos sites Internet à nos applications (iOS et Android Friendly). Surtout pour les thématiques SEO où les mots clés tappés sont effectués en grande partie en situation de mobilité.

Session de rattrapage sur le DeepLinking et l’App Indexing

Sur une requête effectuée depuis un mobile, votre site est remplacé par votre application mobile. Des écrans de votre application mobile peuvent aussi être rendus accessibles par le biais de liens http.

Augmenter ses installations

Dans le cas où l’utilisateur n’a pas l’application installée, un lien « installer » est mis en avant renvoyant vers le Play Store ou L’AppStore d’Apple, (c’est cette situation précise que Android Instant Apps vient améliorer en retirant un clic de l’équation).

Actuellement le lien Installer renvoie vers le Play Store de Google. (et non je ne joue pas à Clash Of Clans)

Actuellement le lien Installer renvoie vers le Play Store de Google. (et non je ne joue pas à Clash Of Clans)

Faire revenir les utilisateurs qui ont déjà installé votre application

Dans le cas où l’utilisateur a déjà installé l’application, le résultat des SERPs Google renvoie directement au sein de l’application. Cela fonctionne sur les requêtes marques mais aussi hors marque.

Sur la requête Twitter, l’application déjà installée est mis en avant dans les SERPs mobiles de Google

Sur la requête Twitter, l’application déjà installée est mis en avant dans les SERPs mobiles de Google

Sur la requête Sylvain Richard (tapée comme ça au hasard), le résultat Web du site Twitter est lui aussi remplacé par l’application avec un lien direct sur son profil au sein de l’application.

Sur la requête Sylvain Richard (tapée comme ça au hasard), le résultat Web du site Twitter est lui aussi remplacé par l’application avec un lien direct sur son profil au sein de l’application.

Ayant testé rapidement sur iPhone, j’ai remarqué que le même lien ne se comportait pas de la même manière : le lien des SERPs Google renvoit vers le site de Twitter, puis après avoir ouvert le site mobile, une pop-in propose d’ouvrir la même page dans l’application. (Un clic de plus avec iOS, sur mobile, c’est pour le moment moins cool).

Si ce sujet vous intéresse, je vous invite à suivre les liens suivants
- L’App Indexing selon Google( https://firebase.google.com/docs/app-indexing/ )
- Associer son Site Internet à son application (https://support.google.com/webmasters/answer/6212023?hl=en )
- Et c’est aussi possible depuis l’appli Facebook sur Android et IOS et ça s’appelle l’app Links (https://developers.facebook.com/docs/applinks/overview )

Qu’en pensez-vous ?

Je pense que Android Instant Apps va fonctionner, et même si ce n’est que le début, qu’il n’y a pas encore de standard entre Facebook, Google et Apple, que cela serait vraiment souhaitable, je voudrai vraiment savoir ce que vous en pensez, alors n’hésitez pas, les commentaires sont faits pour ça !

A Propos de Gary Le Masson
Gary Le Masson  est consultant SEO et Web Analytics Freelance sur Paris, il est également le créateur de la communauté le Cercle SEO .

Réflexions d’un SEO sur Android Instant Apps
4.22 (84.44%) 9 votes

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter Plein
Partager sur linkedin
Partager sur Google+

3 réflexions au sujet de « Réflexions d’un SEO sur Android Instant Apps »

  1. Benjamin

    Pour le moment Instant Apps ne change pas la donne techniquement. Ce sont toujours des apps natives Android, avec présence dans le Play Store. pour le moment les contraintes SEO restent donc les mêmes qu'actuellement.

    Cette évolution est toutefois majeure, car nous installons beaucoup trop d'applications qui nous servent que trop rarement. Et installer une app juste pour faire une action provoque trop de friction. Pouvoir utiliser une fonctionnalité au besoin est donc génial.

    Le défi sera donc au niveau de l'UX. Savoir quand et où doit-on proposer à l'utilisateur de basculer vers une interface mobile avec une expérience d'app et non d'un site mobile.

  2. Sylvain Auteur de l’article

    @ Gary @ Benjamin
    La où le risque est majeur pour le SEO pur et dur c'est que les utilisateurs s'habitueront vite à ne pas être obligés d'installer une appli pour la consulter. Pour ma part je suis comme nombre d'entre nous, j'évite d'installer des dizaines de trucs qui me seront ensuite inutiles la plupart du temps.

    Imaginons un site de recette. J'ai une recette qui vient de l'appli Marmiton. Je consulte la recette sans avoir besoin d'installer l'appli. Si marmiton n'est pas idiot, il me proposera un petit truc incitatif du genre "toutes nos recettes en un clic" pour me pousser finalement à télécharger l'appli.

    En gros, c'est un bon moyen de faire tester le contenu d'une appli sans aucune contrainte. A partir de là, c'est quand même plus facile pour le proprio de l'appli de convaincre d'aller plus loin...

  3. Benjamin

    @Sylvain

    Oui la première grande idée derrière cette fonctionnalité c'est de faciliter la découverte d'applications. Les apps stores ont échoués lamentablement à faire la promotion, si l'on est pas dans le top, aucune visibilité.
    De ce point de vue, c'est une sacré aubaine pour les éditeurs d'applications.

    Mais finalement, dans votre exemple de recette on pourrait très bien décider de ne jamais installer l'app, quand bien même on cuisinerait régulièrement. Il n'empêche que l'utilisateur arrivera toujours via les SERP, du coup la problématique SEO et deep linking est tout aussi importante.

    Mais tout cela nous emmène à un changement de paradigme annoncé et souhaité par de nombreux acteurs : la disparition des apps qui dans l'évolution du digital sont une sorte d'anomalie.

Partagez sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *