Et si on se passait de Google pour notre trafic ?

Trafic et visiteurs

Non, je ne suis pas devenu fou. Et bien sûr, je ne me passe pas de Google pour mon trafic. Je n’en ai pas encore les moyens ni l’envie, et j’apprécie ce moteur en temps qu’utilisateur. Mais depuis le début, je travaille pour que ce blog soit de moins en moins dépendant de Google pour s’assurer un trafic correct.

Au fil du temps, cela finit par fonctionner. Les accès directs, et les liens à partir d’autres sites commencent à représenter une part non négligeable des visites.

Pourquoi avoir peur de Google ?

Sur le fond, ce n’est pas de Google que j’ai peur, mais du fait d’être lié à une seule source qui représenterait une trop grande part de visites.

Il suffirait alors d’un changement d’algorithme, d’un Winnie Panda ou de toute autre sorte de catastrophe de ce type pour voir plonger l’essentiel de ma visibilité.

D’où viennent mes visiteurs aujourd’hui ?

Pour simplifier, je vous fait un récap du mois de juin (il a fait beau, 25K visites seulement).

  • 46% viennent «  naturellement  », (merci de votre fidélité)
  • 31% viennent des moteurs (29,50% de Google)
  • 23% viennent d’autres sites ( 7% de Twitter et 2% de Netvibes)

Trafic du blog AxeNet

Il y a 18mois

Il y a 18 mois, les moteurs représentaient 7% de plus. Leur part est donc moindre, mais on voit que le chemin est long. En valeur absolue, Google apporte tout de même plus de 2 fois plus de visiteurs qu’à cette période, car le trafic global du blog a plus que doublé. Pendant les 6 premiers mois d’existence de ce blog (lancé il y a trois ans), Google représentait 90% du trafic.

Mon compte Twitter a été créé il y a 2,5 ans, et avec 2700 followers maintenant, il commence à avoir un peu de poids pour m’aider à booster mes articles (mais pas que).

Anecdotes

  • En 2008, j’avais proposé un échange de lien à Aurélien Bardon (Oseox), il me l’avait refusé :-)
    Il m’a toutefois retourné un mail quelques mois plus tard  en me disant cette fois qu’il trouvait la qualité de mes articles très bonne, et qu’il me faisait le lien avec plaisir.
  • Le blog compte environ 18000 backlinks en provenance de  580 domaines d’après Majestic. Une très grande partie est issue du linkbaiting. Sachant que je ne suis pas avare de liens de mon coté, ces retours d’ascenseur me font très plaisir…merci encore.
  • Vous êtes environ 1000 à venir visiter ce blog chaque jour en moyenne. Je dois bien avouer que je n’en espérais pas tant lorsque je l’ai lancé. Pour être honnête, je n’étais pas un grand fan du format blog auparavant, c’est Jean-Marc (coordinateur de projet de AxeNet) qui m’a convaincu mi 2008.  Il a bien fait.  Je suis aujourd’hui un fervent promoteur de cet outil de communication.

En résumé

Se passer de Google ? C’est probablement illusoire ou suicidaire. En revanche, diversifier ces sources de trafic est quasi indispensable. Un blog est probablement le type de site qui facilite le plus cette diversification, mais pas seulement. La preuve, Facebook possède un joli nombre d’utilisateurs…

Pour diversifier ses sources, il n’y a pas de secret. Proposer un contenu ou un service qui intéresse réellement les internautes et les fidélise reste la règle de base. Un travail régulier de netlinking complétera le tableau, tandis que les réseaux sociaux feront le reste. En gros, voilà du boulot !

Mais bonnes vacances à vous tout de même :-)

Article connexe :

http://blog.axe-net.fr/comment-rendre-un-blog-populaire/

86 réflexions au sujet de « Et si on se passait de Google pour notre trafic ? »

  1. Yann

    Merci pour ce rappel qui a beaucoup de bon sens.

    Finalement, je crois que la meilleure source de trafic que l’on puisse avoir après google est une liste de personnes qui vous ont fait suffisamment confiance pour vous laisser leur e-mail.

    C’est d’ailleurs ce que j’ai fais et ce pourquoi je reviens.

  2. Tommy

    Pas de mention de Facebook? Moins de 2% des visiteurs viennent de Facebook donc? Etant donne la base d’utilisateurs de Facebook en France, je pense qu’il y a un gros potentiel de cette source de traffic. Tout comme les autres sites sociaux, Linkedin, peut etre Viadeo? Etant donne que axe-net blog est suivi par des professionnels, j’imagine qu’il y a la aussi du potentiel. Il me semble avoir vu une etude a ce sujet sur SEOMoz il y a quelques temps.

  3. phil

    Je me suis posé la même question que toi Sylvain sur la dépendance à Google.

    Je trouve cela sain et pro de diversifier les sources de visiteurs.

    Mais prendre son indépendance vis à vis de GG, demande un vrai boulot en plus des bons articles, tu es sur twitter et autres media sociaux commentent abondamment les autres blogs, participe à des conférences…

    Pour les personnes qui n’ont pas d’équipe et des contrats en cours , qui sont en profession libérales ou en auto entrepreneur c’est souvent pas tenable de tout mener de front…

  4. sam

    comme tu dis du travail, du travail et du contenu de qualité …diversifier les sources de trafic est en même une solution pour être un peu moins dépendant de google …un sacré boulot de ton coté j’imagine pour arriver à obtenir ce nombre impressionnant de backlink…. ouaouh !!!

  5. Christophe

    Le succès de ce blog n’est que mérité et j’avoue avoir lu pas mal d’articles qui m’ont servi ensuite professionnellement ;)

    Penses-tu que le fait de proposer des liens en dofollow pour les commentaires a participé également au succès de ce blog ? Etais-tu en nofollow au début ? Si oui, as-tu constaté une hausse de trafic lors du passage en dofollow ?

  6. Jean-Philippe

    Et comme le répétait si souvent François Mitterrand : « laisser du temps au temps… » il est vrai qu’internet a réduit cette notion de temps nécessaire pour faire des choses mais votre blog comme les autres correctement visités, s’inscrivent dans la durée… fidéliser est difficile mais c’est effectivement la meilleure manière de ne plus être dépendant du Grand Moteur de Recherche…
    Jean-Philippe

  7. Paul F.

    Pour ma part, mon trafic vient de twitter en majorité !
    Google m’a dé-référencé(merci Panda), je n’ai plus que 2% de trafic en provenance de là..
    En bref, j’ai été forcé pour ma part de m’en passé, pour ce site là tout du moins, même si ça se ressent énormément sur les stats au final, comme vous vous en doutez !

  8. Jean-Baptiste

    Oui cette google dépendance est inquiétante, mais on peut également se dire qu’en optimisant pour le moteur de recherche, on progresse forcément en matière de contenu et de backlink. Normalement ce qui est bon pour google doit être bon pour d’autres sources de trafic, non ?

  9. hasna

    Pour se passer de google, il n’y a aujourd’hui qu’une vraie solution : être connu de quasiment l’ensemble des internautes, être une marque renommée, atteindre le statut des tfi, le monde, libération…
    Les autres sites ne sont pourtant pas à négliger, tout ce qui apporte quelques visiteurs régulierement est à prendre.
    Et votre grande force semble être ce RDV hebdomadaire que vous avez créé…

  10. Marc

    Bonjour Sylvain, le calcul sur le nombre total de visites est parlant, mais il noie le flux de nouveaux visiteurs. Or, le renouvellement de contacts (indépendamment de l’amélioration du taux de fidélisation) est extrêmement important pour maintenir ou développer une communauté.
    Est-ce que tu as des chiffres ou des indicateurs pour savoir d’où viennent les nouveaux arrivants, car là peut-être que la part de Google serait nettement plus forte, non ?

  11. alain

    Bonjour Sylvain,

    Eh bien oui il vaut mieux être connu pour avoir des clics en direct depuis les favoris. La notoriété tel est le résumé.
    Mais avant.
    Avant ce nirvana, à moins d’être une célébrité, une institution ou une firme déjà connue il faut être présent dans les réponses aux questions de l’internaute qu’il s’agisse de Lambda ou d’un pro cherchant, et là merci à Google (même si sa quasi hégémonie en agace plus d’un) de nous avoir repéré (importance du SEO) sachant qu’une problématique événementielle dépend aussi du buzz et réseaux sociaux.

    Merci pour ton excellent article.
    Mes amitiés (depuis le sud de l’Europe avec soleil, je le partage sachant qu’en France en ce dimanche il pleut quasi partout)
    Alain

  12. Alesson

    Cela me fait penser à mon mémoire de fin d’études où j’expliquais justement la dépendance de la plupart, voire tous les sites de Google. Autrement dit, Google nous impose les règles du jeu et celui qui n’obéit pas sera puni, exclu de son saint INDEX.

    Personnellement, moi je viens sur ton site via les réseaux sociaux, cela commence à compter beaucoup, car au lieu de faire une recherche sur le net ou suivre les flux RSS, on commence à remplacer tout cela par Twitter, Facebook et bientôt G+ ?

  13. Eric

    Bonjour Sylvain,

    Ca fait bien une bonne année que je lis chaque dimanche tes articles, et voici mon premier commentaire! Déjà merci pour ces articles fort intéréssants.

    Ensuite pourquoi écrire mon premier commentaire? dofollow? pour être franc, un peu, mais non c’est surtout pour dire tout simplement que se passer de google va devenir un objectif pour moi!

    En sachant que mon site de dirt bike génère 87.32% de traffic via google, il y a un moment ou je me dis, va falloir penser à développer le reste et effectivement, comme tu le dis, voila du boulot. Alors première chose : Ecrire sur le blog de axe-net pour avoir de l’accès direct?

  14. Sylvain Richard - AxeNet Auteur de l’article

    @ Tommy
    En effet, Facebook représente très peu de trafic sur ce blog. Je dois avouer que ce n’est pas le média où je suis le plus actif…

    @ Sam
    J’ai surtout l’impression que le linkbaiting marche à plein tube sur ce blog.

    @ Christophe
    Le blog est en dofollow depuis le premier jour.

    @ Marc
    En effet, les deux plus gros apporteurs de nouveaux visiteurs sont Google et Twitter.

  15. Erwan

    @Tommy
    Pas facile que le SEO soit populaire pour un internaute lambda. Donc la filière pro Twitter fonctionne mieux et Google+ devrait fonctionner aussi mieux que Facebook.

    Après les stats, faut faire attention. Parfois je viens ici via Twitter mais j’aurais très bien pu le faire en direct. Parfois je viens via Google pour tomber sur un article précis et dans ce cas ce n’est pas une dépendance à Google.

    Et pour ceux qui désirent l’autonomie vis à vis de Google, Mar1e, Keeg, ReferenSEO, Florian Karmen et Gwaradenn vous donnent des pistes :
    http://www.stroogee.fr/blog/2011/05/02/techniques-pour-etre-moins-dependant-de-google/

  16. Chaussures soiree

    Quoi qu’on en dise Google restera toujours une place centrale de tout site internet.
    Le social commerce pourra peut etre changer un peu la donne mais j’y crois vraiment

  17. Vince

    Chez moi les proportionssont :
    * 40% viennent « naturellement »
    * 24% viennent des moteurs
    * 36% viennent d’autres sites
    Effectivement, le proportion des moteurs de réduit petit à petit… comme quoi quand on est actif en ligne et que l’on a de bons partenaires, cela fonctionne !

  18. Edouard

    Clairement l’idéal est de bien diversifier ses sources de trafics. Facebook et Twitter commencent à avoir du poids, pourquoi s’en priver, si notre cible est celle qui utilise ces réseaux.

    D’ailleurs, en y réfléchissant, la plupart du temps je me rend sur axenet suite à un tweet.

  19. olivier

    Personnellement ça fait un bon moment que j’essai de diversifier mes sources de traffic mais c’est pas forcément simple selon la nature du site. Un site d’entreprise par exemple avec peu d’actu aura du mal à limiter le pourcentage de visite apporter par google.

    Pour un blog, une communauté ou autre c’est plus facile en effet d’obtenir des visites via des sites partenaires, des commentaires sur des blogs, etc..

    Pour diversifier mes sources de traffic je n’ai pas de stratégie particulière, j’essai juste d’avoir un comportement naturel sur le web, c’est à dire commenter (comme ici) des articles de blog, répondre sur des forums, faire des échanges de liens, etc… mais tous ça sans me préoccuper trop de google. Si j’ai un lien en doFollow tant mieux sinon.. c’est pas grave.

  20. Christian

    c’est vrai que quand on voit ce que Google est capable de faire avec les sites d’actualités Belges, ça fait peur.
    L’arbitraire qui tue.

    Personnellement, je pense que c’est l’arbitraire de Google qui est dangereux, plus encore que de n’avoir qu’une seule source de trafic.

    À part pour leurs stupides captcha quand on cherche des mots-clés, je ne m’en plains pas personnellement en tant qu’utilisateur; notre site gagne sans cesse en visibilité en restant à 100% dans le white (oui, je sais, je suis un peu con).

    Mais c’est leur importance qui associée à leur arbitraire leur donnent de facto droit de vie ou de mort sur n’importe quelle entreprise vivant d’internet qui est dangereuse et anormale.
    Je n’aime pas cette situation.

    À tout moment, on peut disparaître, sans vraie raison.
    Ça craint !

  21. Xavier

    Effectivement comme dans tout domaine il est bon de me pas mettre tous ses œufs dans le même panier. Toutefois pour certaines catégories de sites, les annuaires par exemple, je pense qu’il est difficile de se passer de l’apport de Google et de le faire passer la barre sous le 85/90%.

    Si des proprios de « gros » annuaires passent dans le coin ça serait intéressant de connaitre leurs chiffres :)

    Xavier

  22. Nicolas

    Je trouve ce récapitulatif intéressant pour les blogueurs, par contre pour une boutique, c’est bien différent. Il faut amener, fidéliser et ramener les visiteurs par d’autres moyens (email?, sites d’avis?, plateformes?, comparateurs?). Twitter doit être négligeable dans le cas d’un site ecommerce, de même que Facebook.

    Félicitations pour ce blog qui amène de la fraicheur, une vision plus réfléchie et plus orientée client du SEO.

  23. Mat

    Un peu utopique, surtout lorsque l’on sait que google fait justement tout pour éviter que l’on se passe de ses services…Pour autant, ton poste nous rappel à tous que nos activités web (peut importe lesquelles : ecommerce, blogging…) dépendent de Google , cela a un coté angoissant.

  24. L.Jee

    Beau travail Sylvain, ce blog s’est superbement développé au niveau de l’audience et c’est normal. Sympa l’anecdote avec Aurélien, ah si finalement t’écris bien je te file un lien :D

  25. Nicolas

    Tu avais déjà fait un article du même genre il y a déjà un ou deux ans il me semble.

    Toujours très intéressant à rappeler et c’est d’ailleurs ma prochaine mission dans le développement de mon blog iPhonfun, développer l’aspect communautaire et fidélité ainsi que les réseaux sociaux.

    Par contre, je ne suis pas tout à fait d’accord avec toi lorsque l’on pense à Google News…Pour moi, il s’agit réellement d’une source de trafic non négligeable (50-60% du trafic suivant les actualités).

    Autrement dit,comme pourrait l’affirmer Virginie ici, GG news est franchement une source massive pour les blogs d’atualités, donc je suis d’accord avec ta vision, néanmoins, certains sites ne peuvent pas non plus tout arrêter ;)

  26. Levage

    Tout d’abord, il me parait important de souligner que ce blog mérite amplement son succès. Les articles sont toujours pertinents, contenant parfois de très bons tests, et écrits parfois avec un très bon humour.

    Ensuite, en ce qui concerne le fait de diversifier les sources, il ne faut pas oublier que certains types de site ne peuvent pas réellement diversifier son trafic. Vous vendez des fenêtres sur un e-commerce ? Que faire sur Twitter ou Facebook.. Reste tout de même les accès directs grace aux publicités « IRL »…

  27. Christophe

    Merci pour tes conseils Sylvain. Gérant une boutique encore jeune, le trafic provient quasi exclusivement de Google. Le chiffre d’affaire dépend du positionnement dans le moteur de recherche. Cette dépendance est angoissante et j’espère qu’avec le temps nous arriverons à diversifier nos sources de trafic.

  28. Sébastien

    Les appels à la diversification sont vraiment très courant chez les blogueurs SEO. Mais ce qui m’a plus intéressé sur ton article, c’est l’évolution de la part de Google : quand on n’est peu ou pas connu, on a forcément un besoin vital de Google. On peut penser qu’un site de qualité fait revenir les visiteurs et donc que l’impact de Google devient de moins en moins important… Mais c’est probablement encore le canal principal pour les nouveaux visiteurs.

  29. Rudy

    Félicitation Sylvain, ce succès est mérité, t’es le seul blog white hat qui sort du lot!.

    En espérant te revoir un de ces quatre. ;)
    Rudy

  30. PierreJean

    En privilégiant l’acquisition de traffic avec des sources telles que twitter, on renforce en même temps son positionnement Google… Difficile de sortir de ce cercle !

  31. Phil

    Pour une entreprise qui débute sur le net, une boutique en ligne par exemple, il est impossible de se passer de Google (avec du AdWords en plus !).

    Développer une identité de marque, augmenter sa visibilité sur les médias sociaux, travailler son référencement naturel… cela prends du temps, et l’on ne construit pas une image crédible en 1 mois. L’audience exponentielle sur ton blog est la résultante de « la marque de fabrique » que tu lui as insufflé.

    Et si l’on se passait de Google, les SEO proposeraient donc des prestations de référencement sur Bing ^^

    Tu imagines, avec le bouton +1 et Google+, on est pas sorti de l’auberge de Mountain View maintenant que Google fait du Social (on oublie Wave et Buzz !)en plus du Search et de la publicité !

  32. Davy

    Excellent article, et beaucoup de sites ont beaucoup tendance à se fier uniquement à Google. J’ai toujours tendance à dire, que Google, si puissant soit-il, ne reste qu’un canal d’entrée parmi tant d’autres. Et des milliers de sites s’étaient crées, avant que n’existe Google …

    Je pense qu’un site internet, devrait se concentrer à fidéliser son audience, ne serait-ce que naturellement par un concept très intéréssant, ou par le biais d’une inscription, newsletter… Google, et le reste, ne sont en fait que des canaux d’entrée :). Et Google, reste un canal d’entrée impossible à ignorer, mais par contre comme tu le dis, diversifier est le maître mot, pour éviter les surprises!

  33. Rémy Bigot

    Que le temps passe vite. Ce blog est toujours un vrai plaisir à lire, bravo Sylvain !
    Je pensais par contre que tu générais beaucoup plus de visiteurs avec, je suis surpris.
    Quand au « problème Google », je me dis que cette marque est vraiment protégée.
    En effet, avec Google +, GG continue lentement la création d’une véritable pieuvre qui ne semble inquiéter personne… Et pourtant !

  34. Linh_Hanoi

    J’aimerais bien m’en passer pour tout dire.
    Mon trafic Google est plus proche de tes 29.5% d’aujourd’hui que de tes 90% du départ mais quand même… demeure une vraie marge de progression.
    Avec la déferlente réseaux sociaux, ce rêve me semble cependant beaucoup plus accessible aujourd’hui qu’il y a 3 ans, tu ne crois pas ?

  35. Keeg

    Se passer le plus possible de Google doit être un objectif si tenté qu’on est du temps. C’est la logique de ne pas mettre les oeufs dans le même panier.

    Il va falloir faire des articles sur comment aller chercher du trafic ailleurs. ;)

  36. Christophe

    Je voudrais rajouter que m’étant inscrit sur Google+ ce weekend, je pense qu’on n’est pas prêt de pouvoir se passer de Google. A mon avis, cette fois-ci Google a tout compris, Facebook peut s’inquiéter…

  37. LaurentB

    J’en parlais brièvement (via un tweet) http://twitpic.com/3r16ou en début d’année.
    Mon camembert est même plus joli que le tien car quasiment réparti en parts égales.

    Cela dit, je connais très bien la problématique de se passer du trafic Google car on dirait que les propriétaires de sites blacklistés ou pénalisés me prennent pour un mécanicien spécialisé dans les cas difficiles.
    Hors ton schéma n’est pas applicable pour 99,999% des cas. C’est l’apogée de ceux qui ont travaillé mes 3 notions d’autorité, popularité et notoriété http://www.laurentbourrelly.com/blog/827.php

    Plus concrètement, pour parler uniquement du trafic moteur, se passer de Google pour un site francophone est un challenge très très compliqué.
    Par contre, pour des clients qui ont des sites en langue anglaise, j’ai préconisé une stratégie basée uniquement sur les centaines de moteurs alternatifs et ça marche!
    Ensuite, les autres palliatifs sont également possibles. J’en connais qui vendent uniquement sur eBay, Priceminister ou LBC.
    Sauf qu’il faut rentrer concrètement dans l’analyse pour chaque cas particulier et préconiser des leviers qui vont être effectifs.
    Travailler en amont un camembert est une belle utopie pour la vaste majorité des sites, mais si j’y suis arrivé comme toi.

  38. Grym

    En voilà de belles stat ! Félicitations Sylvain.

    Pour ce qui de se passer de Google, on en n’est tous loin et cela risque de perdurer tant que rien d’autre ne viendra le remplacer et qui plus est, Google c’est aussi :
    - analytics
    - A/B testing
    - Webmaster tools …

    Alors pour le coup, c’est peut être encore un peu plus dur de s’en passer … Même si l’envie ne manque pas parfois !

  39. solyluna

    Ce titre est tout à fait d’actualité, on va prochainement pouvoir étudier des cas concrets avec les titres de la presse belge comme lesoir.be, etc. :)

    Sinon, le SEO reste un moyen et pas une fin en soi. C’est bien de le travailler mais pas trop. Après tout, le référencement doit être « naturel ».

  40. sylvain

    On peut faire le parallèle avec la dépendance économique d’un client. Evidemment la diversification est très importante, mais de mon côté j’ai 72% de visites des moteurs, et je galère sérieusement pour baisser ce taux…

  41. Le juge

    Je suis totalement sur la meme ligne que toi sur ce coup. Pour mon blog et mes clients j’essaie de faire ne sorte d’avoir le plus possible d’autres sources de trafic. La bonne chose est qu’aux states 6% a 10% du trafic est généré par les autres moteurs de recherche – Oui messieurs! jusqu’a 10%!!! C’est non négligeable d’ailleurs je vais me pencher sur un petit article sur le sujet – histoire de tordre le coup aux benchmarks de chez hitwise. Pour le muscle, j’essaie au maximum de « spammer » des blogs relatifs au referencement (y compris celui la) – et cela marche – le trafic relatifs aux commentaire est une part importante du trafic sur le muscle.

  42. ge

    Bon article, qui effectivement confirme une nouvelle tendance… La diversification des sources et la baisse de la « dépendance » à Google ne peut être que positive pour les webmasters.

  43. Carole

    J’agrège tous les blogs que j’aime bien sur mon feed reader. Le secret est là, faire en sorte que tout le monde est un outil de veille et qu’ils reviennent ainsi à chaque mise à jour. Ce qui engagerait les e-commercant à avoir tous des blogs. mais je rêve un peu là. Mon blog perso, je ne le référence pas du tout résultat les visites proviennent de twitter ou des lecteurs de flux.

    de toute facon on y revient toujours, il faut faire de la qualité pour que l’on reviennent naturellement sur un site…

  44. chiliconseo

    Énorme l’anecdote avec Aurélien d’Oseox :D!

    En effet, ton petit blog a déjà parcouru du chemin et est devenu une des références dans le monde du SEO!

    Je t’ai déjà dit en live (cf soirée seosphère paris)combien tu avais influencé ma manière de faire et de voir le référencement et je pense ne pas être le seul à suivre tes pas.

    C’est vraiment de la fidélisation pure et dure, et c’est peut être une autre des qualités du contenu pertinent.

    Ça serait tellement bien de s’en passer de Google en tout cas. Faut aussi que la concurrence se bouge un peu Blekko?

  45. patrenet

    Effectivement, la diversité ya qu’ca d’vrai ! Et ce dans tous les domaines !
    Je commence moi aussi, à m’intéresser de moins en moins à Google comme source de clients potentiels… C’est parfois du temps occupé pendant lequel on peut faire des choses tout autant efficaces et intéressantes…

  46. Expert Google

    Le saviez vous?
    Se passer des moteurs de recherche, ce qu’a accompli John Chow en construisant sa liste d’affilies grace a des coups de communication sur Digg à l’époque ou Digg controlait mal leur systeme…

  47. Marc

    Très vaste sujet! Pour ma part, 80% de mon traffic est apporté par Google et je ne vois pas tellement comment je pourrais m’en passer pour atteindre une « audience » raisonnable dans ma niche. A moins de devenir un photographe hyper réputé, personne ne va venir directement sur mon blog. Par contre, avec les liens sur d’autres sites/blogs, cela reste un trafic intéressant à développer (en plus ça fait du BL pour Google!!)

    Côté monétisation, c’est indispensable, à mon avis de passer par Google. Je doute fort que mes followers du twitter, flux RSS ou google+ cliquent sur mes bannières publicitaires. Un trafivPar contre, les visiteurs de passage, cliquent plus volontiers surtout lorsqu’ils veulent chercher plus que le contenu que je leur propose.

  48. Stephane

    Dans l’idéal, il faut absolument diversifier ses sources. Mais ce qui est faisable sur un blog devient plus difficile à mettre en place sur un site institutionnel ou marchand. D’autant plus que bien souvent, on est au delà du référencement et que le client doit lui aussi s’impliquer dans la génération de son trafic, ce qu’il n’est pas toujours prêt à faire hélas.

  49. Gaetan

    Il m’est arrivé la semaine dernière une expérience malheureuse. Suite aux changements de conditions d’utilisations d’AdWords notre site ne peux plus faire de publicité!Le support est assez actif et nous a indiqué où se trouvait le problème qui devrait très rapidement être résolu.

    En revanche, cela montre bien la nécessité d’avoir des sources d’entrée variées.

  50. Victor

    Le gros problème est que pour lancé son site, son blog on est directement dépendant de google et que ça on ne peut rien n’y changer. Mais avec tout les réseaux sociaux et autre nouveauté la diversification va aller en se simplifiant..

    +1 pour l’article ;)

  51. Daniel

    C’est même plus qu’illusoire.

    On pourrait à la rigueuse se passer du trafic de Google pour les visiteurs fidèles, et qui trouveront toujours un moyen de retrouver l’adresse du site (par exemple par un email, par facebook, par Twitter, …). Mais pour capter de nouveaux visiteurs, c’est tout simplement utopique…

  52. Jerome

    Bonjour Sylvain,

    Je rejoins certains commentaires car comme eux mon site est dans un secteur ou Twitter et Facebook ne m’aide pas vraiment pour augmenter les visites de mes articles.

    Mes visiteurs viennent chercher une information à un moment précis, je ne peux donc pas vraiment compter sur leurs fidélités. Si tu as des conseils je suis preneur mais je pense que ton audience est beaucoup plus habituée aux différents médias car le sujet dont tu traites s’adresse à un public de connaisseurs du net.

  53. eric

    Voilà plus de 9 mois que nous n’achetons plus de trafic Adwords, mais notre budget a basculé vers Facebook. Le trafic social converti, mais il ne faut pas essayer de vendre tout de suite comme ont pourrait le faire lorsque acheter du PPC Adwords… il faut plutôt créer un lien avec les prospects. Les conversions sont toutes aussi bonnes que sur Adwords et le cout moins cher… alors, se passer de Google… OUI, c’est possible .

  54. Thomas

    Le blog est un outil très puissant en terme de référencement, il permet d’avoir du nouveau contenu régulièrement et de mettre en place des réseaux d’échange facilement.
    Je ne crois pas que se passer de Google soit possible, c’est une plate-forme indispensable à l’heure d’aujourd’hui pour faire connaître rapidement son site. En plus, quand on voit son affection particulière pour les blogs de bonne qualité, on aurait tort de se priver de lui :D

  55. Sylvain Richard - AxeNet Auteur de l’article

    @ Daniel, Jérôme

    J’ai un cas intéressant d’un client dont les articles du blog sont énormément partagés dans les forums. C’est un exemple de source de trafic qui peut être sacrément importante, même avec du contenu très professionnel.

    Mais sur le fond, je vous rejoins, se passer de Google est difficile et risqué. En revanche, ne pas chercher à étendre ses sources l’est aussi.

  56. laurent

    J’essaie toujours d’avoir une répartition de visites par tiers (sauf en cas d’adword): organique, référents, direct (newsletter comprise). Le vieil adage de ne pas mettre tous ses œufs dans le me panier est à garder en tête.

    Aparté: J’ai quasiment vu démarrer ce blog, et votre popularité est un juste retour des choses et de la somme de travail accompli. Je n’ai pas pour habitude de passer de la pommade dans les comms, mais votre régularité de publication ainsi que la variété des articles me ramènent régulièrement ici.

  57. Jerome

    @Sylvain

    Si ce n’est pas indiscret qui partage le contenu sur les forums ? Est-ce l’équipe rédactionnelle de votre client ou des vrais visiteurs ?

    En fonction de la réponse, je pourrais soit en déduire que mes visiteurs picorent une info puis zappent ou que mon contenu n’est pas de qualité ;)

  58. David

    Totalement d’accord avec vous, c’est en effet ce qui me trotte dans la tête depuis plusieurs jours : « ne pas devenir dépendant de Google » & « diversifier les sources de trafic » !

    Cette idée prend encore plus de poids aujourd’hui après la mise à jour de Google qui propose aux webmasters d’inscrire un code en javascript pour afficher le bouton +1 sur leurs sites.

    L’idée en apparence semble bonne : « Votre site se démarque.
    Tout le monde peut recommander votre contenu lors d’une recherche Google. » mais la réalité c’est qu’on donne l’impression de prendre parti pour un moteur de recherche. Un peu comme si on concevait le site uniquement pour Google.

    Malheureusement la dépendance Google c’est aussi des mises à jour arbitraires, des procès, des plaintes et l’absence d’éthique sur des sujets tel que le vol d’informations confidentielles, le non respect des droits d’auteurs etc…

    Donc pour l’instant, je m’interdis d’afficher d’une manière trop visible mon travail orienté Google en guise de protestation :)

  59. Hervé

    Bon ton article m’a obligé à mater mes stats plus en profondeur. Pour le blog, je suis passé de 62% à 46% pour les moteurs de recherche. C’est en bonne voie.

    Par contre, pour Infinisearch, je cherche l’effet inverse, à savoir une plus grande proportion de visites en provenance des moteurs (actuellement 52%).

    En fait tout dépend des objectifs à atteindre. 30% pour le blog et 70% pour l’annuaire m’irait bien tant que le taux de rebond est respectable pour les deux :-)

  60. Antoine

    Google nous tient par les roubignoles, mais en même temps, personne ne nous empêche de créer un outil plus pertinent… Le jour où Google sera obsolète, je n’aurai aucun regret à passer sur un autre outil et je ne pense pas être le seul ! Alors pourquoi se plaindre de la situation =) ?

  61. Christophe

    J’ai pu travailler sur certains sites qui ne sont pas dépendants des moteurs de recherches. Leurs sources principales de trafic sont :
    – trafic direct (si marque très forte / bien implantée localement)
    – trafic via RSS
    – Emailing très ciblé

    Et si on segmente bien, on se rend compte sur ces sites que le trafic qui convertit n’est pas celui qui provient des moteurs mais celui qui vient des autres sources. On a donc deux types de visiteurs : les convaincus, les autres (via Google & co).
    Et dans ces cas là, on peut raisonnablement dire que l’on peut se passer de Google pour son trafic.

    Se pose alors deux autres problèmes : la génération initiale de ce trafic qualifié et son entretien…

  62. jérôme

    Je suis d’accord que se passer de Google est difficile. Diversifier les sources c’est pas mal car ca permet aussi de ramener plus de trafic.

    De plus je pense que de diversifier les sources (blogging, réseaux sociaux…) ca permet de faire des rencontres et ce n’est pas inintéressant.
    En tant que petit nouveau dans le monde du blogging, je m’inquiète de faire des connaissances avec de vraies personnes plutôt qu’avec Google. Je pense que faire des connaissances amènera un jour naturellement du trafic depuis Google.

  63. yvan

    Effectivement, je pense que la qualité des articles que tu fournis t’a inditectement aidé dans le référencement. Ta répartition du trafic est équilibré, mais pour ma part j’ai encore une trop grande dépendance en provenance des moteurs, après c’est une question d’autorité dans son domaine qui fait la différence.

    Yvan,

  64. Sylvain Richard - AxeNet Auteur de l’article

    @ Jérôme
    Ce sont de vrais visiteurs (désolé :-) )

    @ Hervé
    J’avoue que ce n’est pas facile selon le type de site.

    @ Antoine
    Je ne pense pas que qui que ce soit se plaigne de recevoir des visites de Google :-)

    @ Christophe
    Tu fais bien de parler du emailing. Il y a des sites pour qui cela représente un très gros trafic car ils sont très actifs en ce sens.

    @ Yvan
    La patience est mère de toutes les vertus :-)

  65. Jeremie

    Merci pour cet article assez intéressant!
    Se passer de Google est effectivement difficile. Notamment (comme certains le soulignent) quand il s’agit d’une boutique en ligne.
    Avec l’arrivée de Google Panda, le contenu devient très important et il faut savoir capter l’attention de ses internautes par ce biais. « content is king »!
    Le link baiting devient la clé.

  66. Arnaud

    Il existe quelques sociétés dont le trafic ne provient pas du SEO (si on met de côté les requêtes sur le nom du site web).

    Un exemple de business très peu dépendant de Google : Vente Privée, qui s’appuie essentiellement sur la récurrence de sa base clients, qui a principalement été constituée par le bouche à oreilles et le parrainage, et non pas par de l’achat massif de trafic ou l’optimisation de pages.
    Je ne suis d’ailleurs même pas sûr que Google ait jamais pu accéder au contenu qui se situe derrière la page d’identification du site !

  67. aIain

    Le trafic Google il est POSSIBLE de s’en passer uniquement si on a la chance de posséder un site qui possède un intérêt très fort pour les Internautes .. ou les SEO … etc … J’ai rarement plus de 15% de visiteurs spontanés sur mes sites qui sont pourtant « de qualité » …

  68. aIain

    Je voulais dire que l’intérêt fort de ce site est de laisser des liens :-) … au delà, de la qualité des articles ..

  69. pop-up

    Bravo !
    Je crois que tout l’art est là, faire de Google une source parmi d’autres et capitaliser sur « la marque » plutôt que sur la position.
    C’est le signe d’un site abouti ;)

  70. eric

    De toute façon , on est toujours obligé de passer par les moteurs de recherche pour référencer le site dès le départ.
    Alors difficile de se passer de google.

  71. DrZ

    se passer de GG dépend effectivement de la nature de l’activité et du but fixé. ce n’est pas nouveau, diversifier ses sources de trafics c’est prendre moins de risque, comme tu dis. après s’en passer c’est dommage aussi..

  72. Flo

    Se passer complètement du grand Google semble effectivement illusoire sachant que c’est généralement entre 50 et 75% du trafic d’un site. Mais bon pourquoi pas ?!

    Par contre il est évident qu’il faut tout faire pour diversifier ses sources de trafic, un 30% moteur, 30% référent et 30% direct me parait être idéal.

    En parlant de Panda, il est apparemment arrivé… non ?

  73. Infiniti

    Se passer de google n’est pas évident, mais c’est toujours mieux de pas être dépendant…

  74. Antoine

    Tes statistiques de visites sont très intéressantes, seulement 30% de visites venant de Google j’avoue que je n’y aurai pas trop cru… Mais effectivement, comme tu le dis, pour booster les autres moyens de visite c’est surtout du temps qu’il faut, en plus du travail de fond bien sûr. Et malheureusement beaucoup de sites jeunes (moins de 2 ans), n’ont pas eu assez de temps pour développer les autres moyens de visites, et sont « à la merci » de Google.

  75. CalixWeb

    Très bon article, oui tu as raison, comme dit le dictons il ne faut pas mettre tout les oeufs dans le même panier, et bien utiliser les différents moteurs de recherche, réseaux sociaux, annuaire etc …

  76. webmarketer

    bjr,

    @arnaud : pour contourner le problème d’accès des robots a son site après la page d’authentification, VP a tout simplement créé une grosse partie de présentation « à l’ancienne » de son activité nommé le guide..dans le but d’augmenter la part de leads provenant de google ;)

  77. Xavier

    En effet, 30% me semble vraiment peu, félicitation (?)!
    Mais après tout, c’est plutôt normal, quand je tombe sur un blog comme le tiens, je l’ajoute directement en RSS et je follow sur twitter donc je ne passe plus par google pour visiter.

  78. Hamid

    Bonsoir,

    un ami a ouvert son ecommerce et s’étonnait qu’un site puisse mettre du temps à être référencé et apporter du trafic. Votre article est une bonne illustration des nombreux efforts à fournir dans le temps et la recherche de sources de trafic variées pour pouvoir obtenir un trafic régulier sur son site.

    Merci.

  79. Jonathan - alineowebdesign

    Complètement d’accord avec toi, c’est bien de diversifier son trafic, on ne sait jamais ce qui peut arriver..

  80. Matthieu

    Il est vrai que se passer de Google en France est carrément utopique. Par contre si on fait du web en chine ça devient intéressant même si on reste souvent dans le même schéma : un moteur de recherche qui trust le marché.
    Par contre si on optimise bien on peut réduire la part de notre trafic venant de Google au minimum grâce à l’emailing, les réseaux sociaux ou des flux de données.
    On reste tout de même au moins à 20% de trafic, ce qui évite quand même la banqueroute en cas de problème ou de changement radical dans l’algorithme…

  81. Festival Bretagne

    Avec ses changements d’algo fréquents, Google à le pouvoir de vie et de morts sur le business internet dans les pays occidentaux ou les populations sont très dépendante de ce moteur de recherche.

  82. stephane

    Je suis d’accord avec toi :

    NE JAMAIS METTRE TOUS SES ŒUFS DANS LE MÊME PANIER !

    Si un jour Google venait à changer sa façon de penser, y en aurait plus d’un …. qui perdrait leur trafic ! moi le premier ;o)

  83. Kevin

    Se passer de Google ouai pourquoi pas mais je vais quand meme attendre qu’au moins 60 millions de personnes connaissent l’url exact de mon site :)

Partagez sur :

Les commentaires sont fermés.