Black hat or white hat le SEO ?

Black or white ?Et pourquoi sommes-nous des SEO white hat ?

Black or white, ce titre n'a aucun rapport avec le titre du chanteur célèbre disparu il y a quelques jours.

Nous parlons ici de techniques de référencement.

De longue date, ces techniques sont globalement classées dans deux catégories, black hat et  white hat SEO. Comme souvent, les white sont les "gentils" et les black sont les canailles.

Mais comment différencie-t-on les SEO black hat des white hat ? Pourquoi privilégier une technique à une autre et dans quelle situation ?

Un peu d'histoire

Nombreux sont ceux qui s'entendent à dire que ces appellations de "chapeaux noirs et chapeaux blancs" proviennent de vieux clichés hollywoodiens quand les gentils cowboys portaient les chapeaux de la couleur que vous imaginez et les méchants l'autre couleur (il faut dire que c'était plus facile à faire passer à l'écran pour des films en noir et blanc).

De nos jours, le SEO white hat va utiliser des techniques qui respectent les conseils de qualité des moteurs de recherche, le SEO black hat va au contraire, essayer de trouver des « failles » dans ce qu'il perçoit de l'algorithme d'un moteur et essayer d'utiliser des techniques réprouvées par ceux-ci pour améliorer les positions de ses pages web dans les résultats.

Dans quel cas utiliser les techniques white Hat ?

L'utilisation de techniques white hat d'optimisation de sites internet est systématiquement ce que nous conseillons à nos clients.
Dans de nombreux cas, ceux-ci ont des sites qu'ils souhaitent positionner durablement dans le temps. Ils ne souhaitent pas prendre le risque d'un déclassement brutal lié au repérage d'une technique  "interdite" par Google (une fois de plus, nous citons ce moteur, car il possède 90% de part de marché en France).

Malgré ces précautions, le risque de modification du positionnement existe d'ores et déjà de manière importante, mais si le site est optimisé pour de très nombreuses requêtes et de façon conforme aux directives des moteurs, celui-ci pâtira moins des variations d'algorithme pouvant être induites par l'ajout de filtres par ceux-ci.

Au contraire, les techniques black hat visent souvent un autre objectif.

L'utilisation de techniques black hat est très efficace quand elle vise à obtenir un très fort trafic sur une durée limitée (si vous savez que votre site évènementiel ne va vivre que quelques mois, c'est tentant).

Quand l'application de ces techniques vise un positionnement de longue durée, celles-ci se révèlent assez couteuses en temps, car la partie de cache-cache se joue quasiment au jour le jour avec les moteurs de recherche. Si ceci est compatible avec un site personnel, et dans le cas où vous pratiquez tout par vous même, ces techniques sont difficilement compatibles avec le site d'un client pour qui vous travaillez.

Quelles sont les techniques white hat ?

Nous ne ferons pas ici un récapitulatif de 70% des articles de notre blog, car généralement nous détaillons ces techniques au travers de ceux-ci. Disons que d'une manière générale, ces techniques ne consistent pas à flouer les moteurs, mais plutôt à tout mettre en pratique pour éviter de leur mettre des bâtons dans les roues. L'objectif est de faciliter l'indexation des pages et la compréhension de leurs thématiques et contenus.

Google donne même de nombreux conseils dans l'application de ces techniques, vous trouverez ces conseils ici. D'autres conseils y sont d'ailleurs aussi donnés pour éviter de tomber du côté obscur.

Quelles sont les techniques black hat ?

La liste est assez longue... et fluctuante, car les moteurs de recherche font tout pour les combattre.
Notre propos n'est pas non plus de donner des conseils en ce sens. D'une manière générale ces techniques visent toujours une chose : montrer aux moteurs un contenu archi optimisé que ne verra pas l'internaute.

Il y a 10 ans, il était encore possible d'écrire en blanc sur un fond blanc (et cela marche encore parfois... quelques semaines). De nos jours, les techniques de cloaking sont plus souvent privilégiées. Elles consistent à distinguer les robots des moteurs de recherche  sur la base de divers paramètres (user agent, IP) pour leur présenter un contenu qui sera différent de celui présenté à l'internaute. Les jeux de redirections 301 peuvent aussi être utilisés ponctuellement.

Des techniques annexes profitent du hotlinking d'image, voire de contenu, ou encore, utilisent de manière détournée certaines API des moteurs de recherche. D'autres encore consistent à spammer les blogs ou forums de manière à accroitre son nombre de backlinks.

Existe-t-il un juste milieu ?

On a pour habitude de nommer ce juste milieu  "grey hat SEO"" (chapeau gris).
Dans la pratique, on peut dire que ceci concerne la mise en pratique de techniques n'étant pas formellement proscrites par les moteurs (nous n'utilisons jamais le terme "d'illégal" que l'on trouve souvent sur les forums, car le pire des cloaking ne vous amènera jamais en prison, le seul risque prit, c'est d'être désindexé ou blacklisté d'un moteur). Mais chez les moteurs, ce qui n'est pas interdit n'est pas forcément autorisé non plus. Les tournures de phrase des conseils de Google laissent parfois des questions en suspend.

Ces techniques border-line sont souvent pratiquées dans le cas de concurrence extrême sur une expression-clé. Souvent parce qu'elles sont le moyen le plus rapide de sortir son épingle du jeu. Les "punitions" appliquées étant souvent de courte durée, ces techniques permettent de limiter la prise de risque sur la durée, car vous pouvez tenter votre chance en demandant une ré-indexation de votre site après avoir fait le ménage. Très souvent, ces techniques concernent l'intégration de contenus textuels de manière plus ou moins franchement visible.

Est-ce que le black hat SEO c'est mal ?

"Don't be evil" nous dit Google. Pour eux, la réponse est clairement, OUI, c'est très très mal, pas bien, sale, beurk !

Sur le fond, l'exploration de ces techniques est toutefois quelque chose de passionnant (pas toujours très rentable sur le long terme, mais passionnant). C'est souvent en allant chercher quelque chose que l'on est mis sur une piste pour un résultat que l'on attendait pas et que l'on pourra utiliser durant quelques semaines, mois, années, avant qu'une pénalité (ou une dénonciation) ne vous tombe dessus.

C'est tout aussi passionnant, car cela force à se creuser la tête pour tenter de comprendre le fonctionnement  d'un moteur de recherche, cela permet de se mettre dans la peau d'un ingénieur Google et d'imaginer ce que l'on ferait pour contrer ces techniques, ou met en évidence ce que Google ne peut pas (encore) faire pour les éliminer.

Et nous, que fait -ton ?

Vous l'aurez compris, pour nos clients, notre chapeau est aujourd'hui d'un blanc immaculé.

Pour nous-mêmes, et certains sites que nous gérons pour notre compte, nous avons parfois joué avec le feu mais sommes maintenant repentis ;-).
Nous nous sommes généralement pris d'énormes râteaux sur la distance, mais pendant les quelques années où ces techniques ont fonctionné, elles ont été lucratives.
L'orientation serait plutôt aujourd'hui à devenir plus blanc que blanc car notre petite équipe à bien du mal face à l'armée d'ingénieurs qui se trouve face à nous.

Cela ne nous empêche pas de replonger allègrement de manière ponctuelle, mais seulement pour le jeu, lors de concours de référencement (voir black hattitude), ou tout simplement pour effectuer des tests. Et puis très sincèrement, il est toujours très excitant d'aller jouer de l'autre côté de la barrière, vous savez, celle sur laquelle est affiché le gros panneau d'interdiction.

Alors white, grey, black ?

Tout d'abord, il n'y a pas de gentils et de méchants. Le "jeu" consiste simplement à se positionner dans les résultats d'un moteur de recherche, aucune vie n'est mise en jeu et les black ne polluent pas la planète plus que les white.

Pour ma part, j'aurais tendance à penser que le SEO black hat a de nombreux avantages :

  • Il permet de s'intéresser de manière très formatrice au fonctionnement des moteurs de recherche.
  • Il évite aux ingénieurs de Google de s'asseoir sur leurs lauriers, et la remise en question est l'un des meilleurs moteurs de l'innovation

En parallèle, il possède de nombreux inconvénients, dont  :

  • Son côté très chronophage lié à la passion qu'il engendre rapidement.
  • Son aspect très risqué le jour où une méthode amène au blacklistage

Existe-t-il des publications sur les techniques black hat ?

Oui, bien sûr. Ne vous leurrez pas toutefois. Les personnes mettant en oeuvre ces pratiques  donnent rarement leurs astuces tant que celles-ci fonctionnent parfaitement. Mais ces publications restent très intéressantes de par la logique de découverte et de mise en oeuvre.

Voici donc une petite liste de sites traitant du sujet.

http://www.seoblackout.com/ Quelqu'un de très bien malgré son chapeau fonçé (coucou Paul 😉 )
http://www.theblackmelvyn.com/ Ses astuces vous permettront aussi de vous défendre contre les méchants.
http://www.deliciouscadaver.com/ très instructif et pratique
http://www.blackhatseo.com/html/ divers dark SEO (en anglais)
http://seoblackhat.com/ (en anglais)
http://www.blackhat-seo.com/ (en anglais)
Et bien sûr, pour le fun, nous vous présentions dernièrement ce jeu seo black hat : http://www.jeu-referencement.com/ c'est le moment de vous frotter au SEO black hat sans prendre de risque et en testant vos connaissances.
Et si vous préférez voir la vie en rose : Pink hat (coucou Gwaradenn 😉 )

Et vous, de quelle couleur est votre casquette ?

Notez cet article

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter Plein
Partager sur linkedin
Partager sur Google+

39 réflexions au sujet de « Black hat or white hat le SEO ? »

  1. SEO White Hat

    +1 pour Disco 😉
    Quant à Snipeo = Blanc !
    C'est tout aussi passionnant que le Black.

    SEO White Hat => fier d'avoir une véritable estime du géant Google.
    SEO Black Hat => fier d'avoir trouver la faille exploitable du géant Google.

  2. Consultant référencement

    C'est clair il faut montrer patte blanche en référencement sinon on peu aller s'inscrire dans la plus grande entreprise française 🙂
    Je vois encore des sites d'un autre âge avec du texte caché sur fond de couleur identique et le pire c'est quand regardant sur archive.org et bien ça fait 8 ans que le texte est caché. Plutôt que de prévenir GG, je préfère avertir le webmaster qui est souvent d'un autre âge lui aussi, sur les risques encourus.
    Pour le texte décalé non visible à l'écran, il n'y a pas toujours de la triche, mais je conçois que l'occasion fait le larron. Pour des problèmes de design l'orsqu'une bannière empêche la position d'un titre en par exemple, la solution alinéa négatif peut être utile.
    Je cite un extrait de l'excellent livre "Réussir son site web avec xhtml et css" de Mathieu Nebra (le site du zéro):
    La technique de l'alinéa négatif peut sembler de la "bidouille". Pourtant, elle est préférable au display: none, en effet le display: none fait complètement disparaitre l'élément de l'affichage, tandis que l'alinéa négatif le décale de sorte qu'il ne soit plus visible à l'écran. La différence est subtile, Les logiciels de lecture vocale ne lisent généralement pas les éléments en display: none, par contre ils sont incapables de détecter que le titre est hors de la surface d'affichage avec l'alinéa négatif. Le titre sera donc bien lu par les logiciels de lecture vocale si on utilise l'alinéa négatif.

    Alinéa négatif:
    text-indent: -10000
    margin-left: -10000

    Voilà, c'est donc joindre l'utile à l'agréable.
    Bien sûr, il ne faut pas placer un roman entre les et rester dans le raisonnable.

  3. Referencement

    Pour ma part j'utilise aussi les techniques white hat pour la plupart de mes clients. Sinon, pour des sites perso je n'hésite pas à faire du "grey hat" ce n'est pas illégal après tout 🙂

  4. Pink Hat

    Discodog est à lire si vous voulez faire de l'argent et du black hat.

    Contrairement à ce qu'avance le Consultant référencement, on peut commenter des blogs, spammer gentiment... et effectuer un bon travail et avoir de nombreux clients.

    Je comprends ton avis Sylvain (axe-net), un travail white est en général plus durable, mais plus long et parfois impossible sur certaines requêtes.

  5. Consultant référencement

    Je pense qu'à notre époque le black hat est plutôt orienté site porno, est-ce que je me trompe ? Black hat=>Bade taste 🙂

  6. Sylvain Auteur de l’article

    @ Consultant
    S'il est très fortement utilisé dans ce domaine d'activité très concurrentiel, il ne s'y limite absolument pas. Dans la pratique, on trouve de l'application de SEO black hat partout ou il y a de l'argent à gagner et une concurrence féroce sur le web(casino, poker, crédit, pilules bleues, immobilier, hôtels, location voiture, etc.)

  7. Vincent

    Très intéressant, toutefois que faire quand Google nous dit de faire du cloaking pour passer des formulaires ? Pourquoi les techniques de noframes ou noscript continuent à bien fonctionner ? Et que dire des sites en flash avec le contenu alternatif en display: none qui continuent à truster les premières positions des moteurs ?

    Où s'arrête la limite entre la description du contenu multimédia et le véritable texte caché ? Quand est-ce que le chapeau gris devient noir ?
    Google nous offre encore des questions sans réponses...

  8. Publika Communication

    Comme d'habitude, article très intéressant qui résume bien les limites toujours un peu floues de ces différentes techniques.

    Je pense effectivement que, dans le cadre d'un positionnement sur des mots clés où l'environnement concurrentiel est saturé, nous sommes obligés ou du moins fortement tentés d'employer des techniques border-line : le mieux étant de trouver un juste équilibre et donc être un grey hat SEO. (même si nous essayons autant que faire se peut de privilégier le SEO white hat pour le positionnement des sites internet de nos clients).

    Comme le souligne à juste titre Vincent, où se situe vraiment la limite ?

    Je crois personnellement Vincent que ta question constitue un des fondements même du métier de référencement qui est, en cela, un art avant tout

  9. Discodog

    Merci d'avoir pensé à moi les copains,
    ca me fait vraiment très plaisir.

    Bon,ma petite vision du black hat c'est que ca peux se pratiquer partout mais c'est surtout dans les secteurs très concurrentiels que vous pourrez l'apprécier.

    Je ne le pratique pas partout et seulement quand c'est nécessaire ( en même temps je vais ou y'a de la concurrence ) mais c'est vrai que c'est hyper dangereux et assez instable surtout quand on débute (je suis encore débutant si si c'est vrai ) et je peux vous dire qu'effectivement,je m'en suis pris des shoots et des pénalités,mais grave ! (une douziane de ndd black listés et je ne compte plus les filtrés tellement y'en a. )

    Bravo pour ton titre Sylvain,ca devrait faire monter ton trafic quelques temps 😉

  10. Jf

    Pour moi les techniques dites de "black hat" sont plutôt celle qui consistent à mettre un concurrent dans la sandbox, non ? Les techniques dont parle l'article sont à mon avis du sur-référencement (qui est considéré comme punissables par les moteurs de recherche). Renvoyer une page d'un site d'un concurrent qui gène en lui collant quelques centaines de liens sur toutes les pages d'un blog anonyme va à presque tous les coups le renvoyer au fond du classement ... J'imagine que ça peut se pratiquer dans quelques milieux ...

  11. Jf

    Oui c'est ce genre de pratique qui me semblent être le côté obscur du référencement ..!

  12. depannage informatique

    @Jf Moi aussi je suis plutot de ton avis.

    D'ailleurs j'avais vu une video, y'a un petit moment déjà, sur intellicore techtalks à propos de techniques de référencement. Et le mec qui faisait une partie de la présentation (il y avait un gars et une fille) montrait le coté black hat et était pas mal orienté sur le sandbox des concurrents.

  13. Olivier

    J'ai lancé mon blog ) il y a quelques jours avec des scripts grey hat SEO. A bon entendeur !

  14. Web agency

    Oui j'ai aussi vu cette vidéo sur intellicore techtalks avec plein de référenceur à l'écoute dans la salle mais bon après entre le discours et la pratique c'est autre chose, y a déjà pas assé de temps pour bien s'occuper de son site alors de là à aller planifier des actions pour nuire à ses concurrents moi j'en doute un peu. C'est pour ce donner un réputation non???

  15. referencement

    Nous n'utilisons pas non plus le black hat sur les sites de nos clients en revanche, tout comme toi Sylvain, ces techniques me passionnent et je n'hésite pas à les utiliser lors de concours de réf et sur certains sites persos dans des domaines hyper concurrentiels où là, il faut bien l'avouer, les résultats en terme d'efficacité restent remarquables. Il n'empêche que le risque est bien présent est qu'à plusieurs reprises certains de ces sites persos ont simplement disparu de l'index pour six mois ou plus.
    @Camille: conférence intéressante que nous avons malheureusement loupé bien que dans la région. A quand la prochaine?

  16. Nicolas Chevallier

    Il est très important de connaître les techniques black hat et borderline, et parfois de s'en inspirer. Car ce ne sont pas forcément de mauvaises techniques mais elles sont utilisées de facon abusive ou à grande échelle et perdent de leurs interets.

  17. Loiseau2nuit

    @3. Consultant référencement >>

    Pour le display:none; je n'ai pas personnellement testé *tous* les nav à synthèse vocale mais en général, ces machines là se contentent de lire le HTML, seul élément qui leur est réellement interprétable. Or, le display:none; C'est la CSS qui l'injecte. D'où mon interrogation : As tu des exemples de navigateurs qui en font l'impasse stp ???

    Merci 😉

  18. Creation de site

    Merci pour toutes ces infos qui me servent au jour le jour depuis un petit moment maintenant.

  19. thierry de respiland

    Juste une remarque ! je fais du black depuis l'arrivée de Google en france en 1999 plus précisément je fais du grey uniquement pour mes clients et ils sont nombreux (ils en sont tous informés). Ma technique pure HTML est imparable car c'est tellement W3C que les Google Boys ne peuvent rien dire. J'ai juste une deontologie rigoureuse j'ai des dizaines de sites en page 1 voir souvent premier y compris pour des e-commerce a requetes tres conciurrentiels (plusieurs millions de page trouvées)!!
    A ce jour et depuis plus de 10 ans je n'ai jamais eu un seul site de blacklisté ! Jamais!
    Les prôblemes viennent plutôt du coté duplicate content.
    Une fois l'optimisation des pages faites je n'y retouche quasiement plus et des années aprés ca match presque toujours aussi bien.
    Comment je fais ?? c'est trés simple j'ai programmé des bots en python pendant plusieurs années donc les bots et les algos je connais bien.
    Les choses sont simples: le bot rapatrie les données, l'algo les classent avec 2 priorités fondamentales -1 la pertinence semantique -2 la cartographie (la websphere de la page) donc les liens et c'est tout.
    Tout le reste c'est du "Matt Cutts" c'est de l'enfumage c'est de la com c'est du white line c'est le combat contre le spamdexing c'est de la geolocalisation du cookie sur votre machine .......
    En résumé si vous attaquer l'algo en bas niveau (au niveau cerveau reptilien) il verra toujours votre page comme belle et Google friendly !!
    Donc replonger vous dans la puissance du HTML et de ses belles balises et vous pourrez alors ricaner doucement comme je le fais tous les jours :o)) lol

  20. Sylvain Auteur de l’article

    @ Thierry,

    Je te rejoins sur 2 points.

    - J'ai des sites scotchés en 1ère page sur des requêtes concurrentielles depuis 7 ans et je n'ai jamais retouché à rien.
    - Ces sites étaient tous bien pensés et codés (seo) depuis le 1er jour.

  21. transfer factor

    Merci pour toutes ces infos qui me servent au jour le jour depuis un petit moment maintenant.

  22. pronostic coupe du monde

    Bonjour et merci pour les information bonne continuation

  23. replica watches

    Il est très important de connaître les techniques black hat et borderline, et parfois de s’en inspirer. Car ce ne sont pas forcément de mauvaises techniques mais elles sont utilisées de facon abusive ou à grande échelle et perdent de leurs interets.

  24. oil paintings

    Oui, bien sûr. Ne vous leurrez pas toutefois. Les personnes mettant en oeuvre ces pratiques donnent rarement leurs astuces tant que celles-ci fonctionnent parfaitement. Mais ces publications restent très intéressantes de par la logique de découverte et de mise en oeuvre.

  25. r4dsi

    Je comprends ton avis Sylvain (axe-net), un travail white est en général plus durable, mais plus long et parfois impossible sur certaines requêtes.

  26. handbags

    D’où mon interrogation : As tu des exemples de navigateurs qui en font l’impasse stp ???

  27. depannage informatique

    La concurrence est de plus en plus rude.. et de plus en plus de personnes utilisent le black hat.. va t'il donc falloir que nous nous y mettions tous ?

  28. abercrombie london

    Je comprends ton avis Sylvain (axe-net), un travail white est en général plus durable, mais plus long et parfois impossible sur certaines requêtes.

  29. Microsoft office 2010

    L’utilisation de techniques black hat est très efficace quand elle vise à obtenir un très fort trafic sur une durée limitée (si vous savez que votre site évènementiel ne va vivre que quelques mois, c’est tentant).

  30. Microsoft office 2010

    Contrairement à ce qu’avance le Consultant référencement, on peut commenter des blogs, spammer gentiment… et effectuer un bon travail et avoir de nombreux clients.

  31. ugg cardy boots

    Il y a 10 ans, il était encore possible d’écrire en blanc sur un fond blanc (et cela marche encore parfois… quelques semaines). De nos jours, les techniques de cloaking sont plus souvent privilégiées. Elles consistent à distinguer les robots des moteurs de recherche sur la base de divers paramètres (user agent, IP) pour leur présenter un contenu qui sera différent de celui présenté à l’internaute. Les jeux de redirections 301 peuvent aussi être utilisés ponctuellement.

  32. Jonathan

    Un font-size:0em est-il détecté comme un display:none ?
    Et si je passe en display:none ou font-size:0em en jQuery, Google le détecte-il ?

    Merci, excellent blog au passage 😉

  33. Maximilien

    Merci pour toutes ces explications bien détaillées sur les différents concepts du référencement. J'ai appris à différencier désormais les différences entre les référenceurs black hat et les white hat. Je pense qu'il est essentiel pour tout référenceur débutant de ne pas abuser des techniques de référencement black hat si il souhaite référencer son site dans le long terme.

  34. moncler

    L’utilisation de techniques black hat est très efficace quand elle vise à obtenir un très fort trafic sur une durée limitée (si vous savez que votre site évènementiel ne va vivre que quelques mois,

  35. Ludovic

    Cet article date un peu, mais je le trouve très intéressant. Il est sur que dans la vie rien n'est noir ou blanc. Et il faut surtout réussir à répondre aux demandes des clients... Jamais évident à satisfaire!

Partagez sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *